POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Serpentard, l'heure est grave [Serpy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/10/2007
Parchemins postés : 1231



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Michael Scofield


MessageSujet: Serpentard, l'heure est grave [Serpy] Dim 18 Oct - 13:53

Il était maintenant 18h, tous les élèves étaient maitnenant dans leur salle commune à l'exception des préfets qui étaient autorisés à patrouiller dans les couloirs. Certains avaient bien essayés de braver le couvre feu mais des rumeurs circulaient sur les tortures qu'ils avaient pu recevoir après être tombés sur des patrouilles de Mangemorts, certains parlaient d'une morsure par Greyback , d'autres qu'ils étaient enfermés depuis leur capture dans des cachots où ils croupissaient enfin que des choses joyeuses.

Scofield accompagné de quatre Mangemort qu'il savait complétement acquis à sa cause marchait à vive allure et silencieusement dans les couloirs du cachot, il n'avait pas besoin de délégation pour se défendre mais il avait trouvé une idée afin d'améliorer un peu les recherches, après tous les rumeurs circulaient parmi les élèves donc ceux ci savaient peut être plus de choses, c'est pourquoi il avait décidé de les mettre à contribution enfin certains. Une fois le petit groupe arrivait devant un mur de pierre froide, ils s'arrêtèrent à l'exception du Sous directeur qui alla poser sa main sur celui ci.

*Le Sous Directeur de Poudlard demande à entrer dans la salle commune de Serpentard.*

Ne connaissant pas le mot de passe, il lui fallait abuser de sa fonction et une porte se dessina doucement sur le mur laissant un passage pour la délégation qui entra dans la pièce centrale ce qui provoqua un silence général. Presque tous étaient rassemblés ici afin de discuter entre eux des certaines rumeurs et là il voyait débarquer cinq Mangemorts à l'allure plutôt hostile dont Scofield ce qui ne laissait présager rien de bon.
Les Quatre Serviteurs se mirent en ligne derrière leur chef observant un peu partout avant que deux d'entre eux quittent l'alignement pour prendre la direction des dortoirs afin d'aller chercher les élèves présents à l'intérieur ce qui fut fait en très peu de temps avant qu'ils se reviennent à leur place sans dire un mot.


"Serpentards !"

Les quelques élèves qui avaient tentés de chercher une explication logique à cette présence et de la transmettre aux autres se turent immédiatement.

"Un Acte odieux a eu lieu à Poudlard, vous êtes tous au courant néanmoins le voleur conduit de nous narguer en se cachant parmi les élèves. En tant qu'elève du Noble Salazar Serpentard vous ne pouvez pas laisser cet infâme traitre en liberté..."

Scofield tentait d'avoir de les flatter histoire de les rallier à son sort, lui qui habituellement n'était pas bavard, il se retrouvait à faire un discours qu'il espérait convainquant.

"Je demande aux Dark Snakes de faire un pas en avant et à Leenoth de s'avancer devant moi !"

Dans un silence presque religieux, les elèves s'exécutèrent laissant apparaître une dizaine de membres triés sur le volet par leur leader. Même si Scofield ne préférait pas avoir recours à autre que lui, il n'avait plus le choix.

"Maintenant vous serez autoriser à procéder à des interrogatoires sur n'importe quel élève, la méthode utilisée m'importe peu tant que ceux ci soient encore en vie. Toute parole étrange doit m'être rapporter. Les Mangemorts derrière moi seront tenus de veiller à vos bons résultats. Des questions ?"

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 27/04/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2009
Parchemins postés : 394



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Zarkas Malkövitch Jr


MessageSujet: Re: Serpentard, l'heure est grave [Serpy] Dim 18 Oct - 14:25

Tout un brouahah dans la salle commune des verts et argents. Des premières années, comme d'habitude, avaient dû laisser leurs places aux plus anciens, ces derniers jugés comme trop fatigué, et méritant pour s'asseoir sur les sofas de cuir.

Parmi eux, un seul ne parlait pas, trop occupé à lire et à s'instruire, car oui, ce jeune homme à soiffe de connaissance. Je nommes Zarkas Malkövitch, plutôt d'allure calme. Des filles de cinquième et sixième année sombraient apparemment dans la panique, à l'idée d'une certaine rumeur, comme quoi les Serpentards n'étaient pas à l'abris de Greyback. Une des Serpentards d'ailleurs, s'est faite apparemment attaquer par le loup-garou. Ce dernier n'était pas à négligé, il avait fait beaucoup de mal, et heureusement pour le jeune homme, il est tombé dans le bon camp, malgré le fait qu'il ne soit pas plus à l'abris que les autres.

Un garçon de septième année l'approcher, tandis que la baguette de Zarkas se tenait à côté de lui, sur le sofa, précisément près de sa cuisse droite.

« Eh ! », s’exclama celui-ci. « Oh ! Je te causes, tu me réponds ok ?! ». Malkövitch ne réagissait même pas, tandis que l’autre lui donner un petit coup de pied dans le tibia gauche. Sans même lever les yeux vers le Serpentard à la semoule dans le cerveau, Zarkas prenait sa baguette avant de l’envoyer valdinguer plus loin dans la pièce. Un bruit sourd se faisait entendre, et une étagère s’écrasa à terre à cause du choc.

Le jeune Serpentard ne souriait pas, bien qu'il soit tout de même amusé. Terams pensait-il que Malkövitch se déplacerait ?

« Allons, ramasses ce que tu viens de faire tomber, idiot », disait Zarkas froidement au Serpentard, en le regardant de ses yeux gris profond. L’autre soupira, et utilisa un sortilège, avant d’aller dans le dortoir des garçons.

Le mur de l'entrée de la salle commune s'écarta, laissant sûrement apparaître un simple élève, ce qui n'intéressait guère le Serpentard. Il continua sa lecture, sans se soucier de qui était arrivé. Il y avait tellement d'aller et retour, qu'à force, on en avait l'habitude.

Seulement, ce n'était pas la voix d'un Serpentard, puisque celle-ci était bien plus grave. Levant les yeux vers l'homme, Zarkas se rendit compte que c'était Scofield, accompagné de cinq autres mangemorts, parfaitement alignés, certainement pour empêcher une éventuelle sortie de la salle commune. Tout le monde se taisait, alors que deux des mangemorts, ceux qui se trouvaient en bout de file, se séparèrent des autres pour aller chacun dans les dortoirs, et cherchaient ceux qui manquaient à l'appel.

Beaucoup ici se demandait pourquoi Scofield et ses hommes étaient entrés ici. Pour Zarkas, cela semblait bien évident. Le vol, qui dure. En tant que Dark Snake, le jeune homme s'avança d'un pas, comme le demander Scofield. Il regardait les autres qui firent comme lui, et se rendit compte qu'il n'étaient pas nombreux. La baguette de Zarkas était maintenant accrochée à une espèce de ceinturon, lui faisant le tour de la taille. Le jeune homme gardait les mains dans le dos, la tête droite. Depuis qu'il attendait ce moment. Les Dark Snake avaient le droit à tout, sauf tuer, évidemment.

« Aurions-nous une liste précise, afin d’éviter d’interroger deux fois le même, ou encore d’en oublier un ? », demanda Zarkas. Une liste précise serait bien mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/10/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 15/03/2008
Parchemins postés : 1768



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Lyud Leenoth


MessageSujet: Re: Serpentard, l'heure est grave [Serpy] Lun 19 Oct - 18:42

Il n'était même pas encore 17h30 que des surveillants avaient fait irruptions dans la bibliothèque pour en chasser tous les élèves et même les professeurs ! Aux personnes qui avaient répliqués que le couvre feu ne commençait qu'à partir de 18 heure, ils avaient répondu que certaines personnes comme les pouffys avaient leurs dortoirs assez loin et devaient se mettre en route tot pour ne pas être surpris dehors. Lyud n'avait fait qu'écouter la conversation pendant que les autres élèves s'empressaient de réunir leurs affaires. Ne se sentant nullement concernée par tout ceci, elle fut plus qu'étonnée lorsque qu'elle sentit une main lui tapoter plutot brutalement l'épaule ( oui c'est tout à fait possible ) . Se retournant lentement, elle désigna sans un mot son insigne de DS qui luisait faiblement à la lueur des torches. Le fin liseré d'argent était la pour rappeler qu'elle n'était pas qu'une subordonnée mais aussi la chef !
Le surveillant ne se laissa pas impressioner par son air supérieure et la leva en lui arrachant le bras.
Consciente qu'elle ne ferait que se donner en spectacle et qu'elle était dans son tort, la serpentard dégagea sa manche et prit son sac à dos avant de sortir prestemment de la grande salle des livres.
Elle descendit les escaliers quatre à quatre, légerement agacé par la stupidité dont faisaient preuve les adultes dans ce chateau.
Arrivée à la salle commune, Lyud grimpa les marches menant au dortoir des filles et jeta son sac par terre avant de s'effondrer sur son lit. Elle était fatiguée et de mauvaise humeur, tout ce remue ménage dans le chateau ne faisait que la stresser encore plus !
Au bout de ce qui ne lui parut que quelques secondes, la porte du dortoir s'ouvrit violement et claqua sur le mur. S'immaginant qu'il s'agissait d'une de ses amies énervée, elle continua à roupiller tranquilement quand une grosse voix rententit :

" Debout toi ! Tous les serpentards sont convoqués en bas, et Scofield n'aime pas attendre ! "

Lyud se releva illico presto et sauta de son lit. Elle suivit preque en courant le grand bonhomme et descendit dans la salle commune sous les regards médusés des premières années qui ne comprenaient rien à ce qui se passait.
* Scofield nous rend visite...Ca faisait longtemps ! Et c'est qui qui l'accompagne ? Ses gardes du corps ? se serait-il enfin rappeler que nous existons, pauvres DS insignifiants ! *
La sorcière s'avança en avant, l'air peu enclin à discuter. Elle sentit que ses DS se déplacaient d'un bloc comme elle, restant tout de même un pas en arrière.

"Maintenant vous serez autoriser à procéder à des interrogatoires sur n'importe quel élève, la méthode utilisée m'importe peu tant que ceux ci soient encore en vie. Toute parole étrange doit m'être rapporter. Les Mangemorts derrière moi seront tenus de veiller à vos bons résultats. Des questions ?"

Lyud le regarda, les yeux grands ouverts, estomaquée par ce qu'elle venait d'entendre. Sentant son sang bouillir de colère, elle allait répondre lorsque Zarkas prit la parole.


« Aurions-nous une liste précise, afin d’éviter d’interroger deux fois le même, ou encore d’en oublier un ? »,

Se retournant vers lui, elle lui adressa un regard furieux lui intimant silencieusement l'ordre de se taire. Puis avant que Scoffield ou un des lourdauds qui l'accompagnent répondent, elle pointa un doigt accusateur sur son supérieur et dit d'une voix ou percait l'agacement et la colère :

" Vous plaisantez j'espère ! Depuis le début de cette affaire, j'ai demané à ce qu'on seconde les mangemorts lors des interrogatoires. On m'a toujours répondu non, pire ! On nous a même interrogés, J'AI été interrogée ! Nous avons été traités comme de vulgaires élèves... Depuis le début, vous semblez complétement nous avoir oublié. Plus de missions, d'ordre, juste des rondes le soir dans le chateau. Même les surveillants sont au dessus de nous maintenant !
Et quand vous vous rendez enfin compte que vos interrogatoires ne marchent pas, vous venez la fleur au fusil nous demandez de faire ce travail !
Nous ne sommes pas des esclaves, il aurait fallu nous demander ca avant ! "


A vout de souffle à cause de sa tirade, elle baissa son bras et resta en face de Scofield à le fixer dans les yeux. Tous les serpentards étaient pendus aux lèvres du sous directeur attendant sa réaction.
Peut être y était elle aller un peu trop fort mais elle ne s'était jamais aussi sentit humilié que depuis le début de l'enquète. Elle qui avait toujours été la pour les Snakes et pour les mangemorts, présente lors de la révolte d'il y a deux ans avait été écarté sans remord lors de cet évenement. Alors oui, elle lui avait manqué de respect mais sur le coup elle ne le regretta pas le moins du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/10/2007
Parchemins postés : 1231



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Michael Scofield


MessageSujet: Re: Serpentard, l'heure est grave [Serpy] Sam 24 Oct - 19:19

Scofield dévisagea chaque membre des Snakes, chacun d’entre eux avait interrogé comme n’importe qui dans cette école malgré leur allégeance à Lord Voldemort mais après tout il en avait été de même avec Kreuk alors qu’elle était mangemort donc il n’avait rien à redire la dessus. L’un des Serpentard prit la parole afin de demander une liste précise des personnes à interroger, sa question était pertinente, Michael détourna la tête vers lui pour l’analyser de la tête aux pieds comme si cela lui suffisait à connaître la valeur d’une personne avant de répondre.

« Il vous suffira de vous référer aux deux Mangemorts afin de savoir quels sont les suspects principaux. »

Le Mangemort commença à masser ses mains, faisant craquer ses doigts les uns après les autres avant de lever les yeux vers la personne qui venait de prendre la parole, ce n’était autre que Leenoth qui jetait un doigt accusateur vers lui avant de cracher son venin ce qui fit sourire le jeune homme qui ne perdait pas son calme pour autant. Il prit même son temps pour trouver une réponse correcte, après tout il était vrai qu’il devait quelques explications à la Leader des DS car si elle ne voulait pas se mettre au boulot, ses troupes non plus quoique… Scofield croisa son regard sentant la haine qu’elle ne prenait pas la peine de dissimuler, ce qui était un gros défaut, il fallait savoir dissimuler ses sentiments et garder son calme pour être un chef efficace, elle semblait l’avoir oublié.

« Leenoth… »

Le léger sourire était toujours présent sur son visage ce qui n’était pas bon signe pour elle.

« Vous semblez oublié que vous n’êtes qu’une élève ici… Vous êtes peut être la Leader des Dark Snakes mais je suis celui des Mangemorts donc petite sotte apprenez à calmer vos nerfs en présence de vos supérieurs. »

Cette fois, ce fut Scofield qui lança un regard noir à la jeune femme, il avait bien pensé à recadrer tous les Serpentard en précisant qu’il n’avait pas affaire à n’importe qui.

« Sachez pour votre petite personne, que chaque élève, chaque professeur et même chaque surveillant a été interrogé par mes Hommes ainsi que ceux du Directeur et que je ne fais que suivre les ordres… »

Qui pouvait donc lui donner des ordres ? Il n’y avait pas dix mille solutions à cette question, il espérait qu’elle ferait rapidement le rapport avec Lord Voldemort dans toute cette affaire et que c’était lui-même qui décidait des actions de ses subalternes dans le Château. Le Mangemort laissa le silence s’installait, l’atmosphère était assez tendue dans la salle commune, les élèves étaient assez agités ne cessant de murmurer à leurs voisins, l’un d’eux finit par provoquer la chute d’un flacon contenant de l’encre au sol ce qui provoqua quelques cris mais le silence revient bien vite.

« Maintenant si vous ne souhaitez pas participer à cette opération, reculez-vous, je n’ai pas besoin d’une Leader qui met en doutes les choix du Seigneur des Ténèbres. »

Michael lui lança un regard noir avant de lancer un regard vers l’homme situé à sa droite acquissent doucement la tête avant de se retourner vers le groupe.

« Je compte sur vous ! Le Seigneur des Ténèbres compte aussi sur vous et je suis sur que la récompense sera grande pour celui ou celle qui donne les informations qui permettront la capture du coupable. »

Sans rien ajouter de plus, le Mangemort détourna les talons, deux Hommes le suivirent tandis que les autres hommes en charge de la situation se mettent au travail.

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 26/07/2009
Parchemins postés : 3331



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
John Mandrake


MessageSujet: Re: Serpentard, l'heure est grave [Serpy] Dim 8 Nov - 22:06

La joie des autres peut-être parfois percue comme un parasite : Un bourdonnement opportun autour de toi, comme des milliers d'insectes grésillants, prompt à te mettre en fureur.

C'était le cas pour John. Alors que les Serpentards menaient leurs petites vies habituelles, à blaguer, se bécoter, se chamailler tels de grands enfants, lui était avachi sur un fauteuil, sa flasque de Whisky à la main, les traits tirés et un sourire crispé aux lèvres. Il avait encore à l'esprit la rencontre avec Scofield la veille. Selon lui, le Mangemort lui avait fait un "affront"

Remémorons-nous la scène. Après manger, alors que John et Eliza étaient chargés de ramener les Serpentards aux cachots, Enola avait pris John à part pour lui demander la permission de s'éclipser un instant pour aller rapporter un livre à la bibliothèque. Après trois semonces, elle aurait été contrainte de payer le livre. Le Londonien avait pour une fois fait preuve de responsabilité en l'accompagnant, en sa qualit de préfet, pour éviter les réprimandes inutiles qui pourraient éventuellement adressées à la jeune femme. Ma foi, ce n'était pas une tâche trop contraignante... Après le sermon de mrs Pince, cette vieille autruche frigide, en passant devant la salle des préfets, Enola a entendu du bruit et s'est arrêtée devant. Mal lui en a pris, Scofield est arrivé et à commencé à paniquer, en braquant sa baguette sur eux. Alors que le préfet commencait à tenter de converser avec le sous-directeur, Enola a elle aussi voulu parlementer, et s'est pris un Endoloris. La torture aurait pu aussi toucher John si Mrs Pince, mandée par le Sous-Directeur, avait confirmée les propos des deux Serpentards. Scofield les a donc laissé repartir. Mais John n'avait pas digéré ce manque de confiance en lui, alors qu'il avait fourni tant d'effort pour être estimé. Lui, le préfet, batteur de l'équipe de Quidditch victorieuse face aux Serdaigles, membre des glorieux Dark Snakes, non seulement interrogé, mais en plus menacé ouvertement ? Pensées nébuleuses qui tournaient et tourmentaient notre Johnny national, tout bouffi qu'il était par son orgueil et son ambition dévorante.

Soudain, un éclair, de peur dans la salle, de mépris dans les yeux de John. Scofield, entouré de quatres autres comparses, débarquait dans la salle commune. John attendait maintenant la harangue avec impatience, curieux de voir comment l'homme, plus habile avec sa baguette qu'avec sa langue, allait tourner la chose, qu'il soupconnait : Demander de l'aide aux D.S, voire à tous les Serpentards... John lui-même lui avait suggéré lors de leur précédente rencontre.

Le Mangemort s'acquitta honnêtement de sa tache, mais l"alcool rendait John critique...

Il flattait les Serpentards alors que ne serait-ce cinq minutes plus tôt, on les traitaient comme des Poufsouffle ? Et maintenant, on demandait aux Dark Snakes d'aider les Serviteurs des Ténèbres... De qui se moque t-on, O grand seigneur ? Malgré tout, doté d'un sens profond du devoir et de la loyauté, John se leva, et se placa derrière la masse, les bras croisés, dominant les autres Dark.Snakes grâce à sa taille. Quelqu'un va t-il réagir ?

Et Malkovitch qui rentre dans le petit jeu de Scofield... Mine de rien, sa question était pertinente, John devait l'admettre, dans un autre état d'esprit, il l'aurait sans doute posé. Mais la...

Soudain, roulements de tambours, les Russes retournent leurs vestes ! Leenoth, irritée elle aussi de la conduite de l'administration à son égard, s'en plaignit avec virulence, mais fut rembarré sèchement par un Scofield sarcastique. Alors qu'il tournait le dos, John ne put s'empêcher de déclarer à mi-voix, pas bien fort certes, mais les ondes vocales graves qui sortaient de sa gorge résonnait dans la salle silencieuse.


- Poudlard, ou le syndrome de la girouette... Un jour on agresse les D.S, demain, on les flatte et on quémande de l'aide... On est tombé bien bas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Serpentard, l'heure est grave [Serpy]

Revenir en haut Aller en bas

Serpentard, l'heure est grave [Serpy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Poudlard
-