POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 06/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 16/11/2008
Parchemins postés : 2399



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Voldy


MessageSujet: Re: La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana] Lun 1 Mar - 18:27

Vive agitation au Ministère. Une fois encore, une alerte avait déclenchée par le système du nom tabou, ce qui signifiait probablement une présence de plusieurs terroristes quelque part. Il n'en fallait pas plus pour que les locaux du département de la justice se transforment en un véritable orchestre de cris, d'exclamations, de courses de pas contre le marbre, qui aurait fait passer pour muet le plus chantant des réacteurs nucléaires. Tout ce beau monde convergeait vers la grande salle des opérations rapides, où on tâchait de comprendre au plus vite ce qui était à l'origine de cette alerte. Des dizaines de cartes avaient été déployées, étudiées par divers agents tandis qu'on dépêchait des observateurs un peu partout. On aurait dit une guerre. Une guerre civile? On lui avait préféré l'appellation de lutte contre le terrorisme.

-Apparemment, l'alerte a eu lieu ici, zone D22, tout près d'un pub. Il doit s'agir de quelque chose de grave, la police moldu est au courant et s'est mise en route.
-Il faut la tenir à l'écart!
-Ne vous en faites pas, monsieur, des oubliators ont déjà été envoyés.
-Alors c'est à nous d'agir. Une idée de ce qu'il se passe?
-Des observateurs viennent d'être envoyés... Il faut attendre.

Faute de pouvoir agir mieux, c'est ce qu'ils firent. Le système du nom tabou était efficace, l'ennui, c'est qu'il ne permettait pas d'avoir une idée précise de la situation, juste une localisation. Il fallait avoir des rapports plus détaillés avant d'agir. Inutile d'envoyer une escouade d'exécuteurs s'il ne s'agissait que d'un sorcier ivrogne qui avait eu la sottise de prononcer l'imprononçable. Toutefois, Orcus tenait ses hommes prêts et on envisageait déjà la mise en place d'un filet anti-transplanage. Restait plus qu'à être fixé, ce qui arriva au bout de quelques minutes, lorsqu'un homme apparut dans la pièce, vêtu comme la nuit. D'un pas rapide, il alla auprès d'Orcus et des autres experts de la chasse anti-terroriste.

-Alors?
-Il s'agit d'un affrontement, monsieur. La situation est difficile à évaluer à cause des mouvements perpétuels. Nous avons quand même reconnus quelques terroristes... Larose...
-Qui de notre côté?
-Franck Bellairs, Dolohov... Il me semble que Mulciber s'est joint à la bataille. Durance est morte. Je crois avoir reconnu Manrey aussi...
-Toujours Manrey!
Pesta Orcus. Sont-ils en danger?

Soudain, un second homme apparut dans la pièce et courut vers eux, essoufflé. A vive voix, il clama:

-Ils ont mis Rabastan Lestrange hors de combat! Et Valentine vient d'arriver!

Le silence se fit. Soudainement, les respirations étaient devenues plus difficiles. Lee avait posé une question, la réponse lui était arrivée en la personne de ce deuxième observateur. Désormais, ils étaient fixés. La situation était grave et les mangemorts perdaient déjà du terrain avec l'élimination de Lestrange et de Durance. Sans mot, Lee prit sa décision, tira sa baguette et se dirigea vers la porte la plus proche.

-Où allez-vous?
-Sur le terrain. Il est temps que les terroristes cessent de confondre Londres avec un parc pour enfants.
-Pas cette fois, Orcus.

Une voix froide s'était élevée dans la pièce et avait coupé l'Ecossais dans son élan. La présence en ces lieux de Yawl Danather signifiait une heure assez grave. Le mangemort intervenait rarement auprès des agents du Ministère, et quand cela arrivait, c'était pour payer quelques échecs. Etait-il l'heure pour Lee et ses collègues de regretter ce nouvel accident? Il était vrai que les derniers succès du Ministère étaient rares. Orcus hésita. Plusieurs fois déjà que Valentine et Manrey lui échappaient, allait-il manquer cette occasion de vaincre? La porte n'était qu'à quelques pas.

Il n'était pas le seul à souhaiter leur chute.


Les rues de Londres brillaient de l'éclat des puissants sortilèges que l'on s'échangeait avec hargne. Dès que quelques sorciers apparaissaient dans la capitale, les moldus connaissaient aussitôt la panique. Cette fois encore, ils n'y coupèrent pas. Comme si un séisme frappait la ville, les gens couraient dans tous les sens et criaient en espérant pouvoir échapper à quelque chose dont ils ignoraient le sens. Au moins, il était facile
de localiser l'origine du problème. Depuis les toits où il s'était fait apparaitre par transplanage, il essayait de comprendre, mais la scène était confuse. Alors il se mit à avancer de toits en toits pour aller au plus près de la bataille. Ce n'était plus tout à fait un exercice de son âge, mais aidé de la magie, il se débrouillait et continuait, espérant que les mangemorts ne rappliqueraient pas trop tôt, pour pouvoir assumer seul son choix avant qu'on ne l'en empêche.
Au bout de quelques minutes, il fut assez proche pour saisir à peu près la scène. Ils étaient là. Manrey, Dolohov, une jeune inconnue des rapports du Ministère, visiblement rangée du mauvais côté. Le sol se mit à trembler et Rabastan Lestrange fit les frais de ce phénomène. Seul un être puissant pouver faire appel à de telles forces. Enfin, il apparaissait, Vincent Valentine. Il était l'heure de régler ses comptes, cela réclamerait un grand courage.
D'un coup de transplanage, il se fit apparaitre dans la rue où se déroulait le combat, juste derrière les terroristes, il agita sa baguette qui émit un long sifflement aigu. Les airs furent traversés d'un souffle violent.

-Il y a longtemps que j'attendais cette heure, Valentine.

Déstabilisé par le sortilège, Vincent s'écroula. Quand il se releva, il eut tout le loisir de reconnaitre le visage de son ennemi traditionnel, Lord Voldemort.


Dernière édition par Lord Voldemort le Lun 1 Mar - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5407



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana] Lun 1 Mar - 18:27

LIEN vers la discussion hors RP: ICI



-------
Le membre 'Lord Voldemort' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Guerrier Exceptionne' :

Résultat :







Elliot --> 16
Haifa --> 7
Vincent -> 12



Dolohov --> 10
Voldemort --> 20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


Invité


Invité


MessageSujet: Re: La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana] Mer 3 Mar - 17:08

      [HJ : par terrible je sais ,j’ai essayer de faire le plus cohérent possible mais si ça va pas faite le moi savoir je changerais]


      Le message était envoyé, voilà Haifa avait fait son boulot mais elle préféra rester pour suivre la suite des événements. Bellairs était face à Larose qui était entrain de perdre les pédales. Cela ne surpris guerre la jeune femme qui en avait lu de bien belle sur cette louve. Haifa resta dans l’ombre n’intervenant pas, si la louve voulait tuer Bellairs qu’elle le fasse, Jewelle n’en avait rien à s’couée. De plus c’était un serviteur des ténèbres, qu’il crève donc…
      Soudain, Haifa entendit un bruit et sentit quelque chose qui venait de derrière elle, elle se retourna et vit deux sorciers…ami ou ennemi ? L’ex-Griffondor ne les distinguait pas tant il faisait sombre. Ils se dirigèrent vers elle, Haifa se colla un peu plus contre le mur pour qu’on ne la remarque pas. Le premier passa très très près d’elle, il faillit la frôler mais n’en fit rien et ne la calcula même pas.

      -Bien le bonsoir à vous deux. Je pense que vous n’ignorez pas le pourquoi de ma venue. Ne vous attendez pas à ce que cette histoire ait une fin heureuse, en particulier pour vous Miss Larose.

      Ennemi…cela ne faisait aucun doute… sûrement des mangemorts ou des serviteurs des ténèbres .Bon Elliot avait intérêt à se manier les miches ça commençait à chauffer sérieux pour la louve.


      -Durance…Vous avez tué Durance ?



      *- Bien joué Sherlock t’as trouvé ça tout seul ?*

      La jeune femme s’avança un peu plus pour regarder la scène, oubliant un instant qu’il y avait eu un autre homme qui avait accompagner l’autre mangemort qu’elle n’avait toujours pas reconnue. Grosse erreur de sa part le deuxième homme rasait les murs à ce moment là, Haifa ne s’en rendit compte que trop tard lorsqu’il la bouscula. La jeune femme réagit tout de suite et braqua sa baguette sur l’inconnue. La jeune femme avait bien fait, ce dernier tenta de lui envoyer un Stupéfix. Haifa le bloqua sans mal.

      « HEY LES GARS, IL Y EN A UNE AUTRE PAR ICI ! »


      Haifa lui renvoya un sort qu’il para lui aussi sans problème. Pendant ce temps Sarah pétait une énième durite et guelait sur les trois hommes

      DURANCE EST MORTE NON?! ALORS FOUTEZ LE CAMP SINON JE VOUS ARRACHE LA TÊTE! JE N'AI PAS DE PITIÉ ENVERS LES MANGEMORTS! ILS M'ONT PRESQUE TOUT PRIS APRÈS TOUT!

      Elle aperçut Elliot, ce dernier arriva et se plaça entre elle et Rabastan. Elle se sentait un peu rassurer mais n’était pas tranquille non plus.

      "RAIDEN"

      Haifa ne connaissait pas se sort mais espéra tout de suite, lorsqu’elle vit son effet, de ne jamais avoir à le subir un jour, Rabastan tomba raide sur le sol. Celui là il avait du le sentir passer. Haifa se détourna de lui et se tourna vers Dolohov et les deux autres. Ce dernier leva sa baguette vers elle, elle n’eut pas le temps de parer le sort qu’il lui envoya. La puissance de l’impact l’envoya s’éclater contre le mur provoquant une entaille de plus sur son crâne. Elle tomba sur le sol, son sang coulant sur le bitume geler.
      Le mangemort voulut lui lancer un autre sort, mais pour on ne sait qu’elle obscure raison, il échoua, Haifa elle n’avait pas bouger, elle ne le pouvait pas de toute façon.. Elle n’en avait plus rien à faire, elle se vidait petit à petit de son hémoglobine, elle sombrait, ça serait bientôt finit.
      Elle sentit soudain une douleur vive et cuisante, on était entrain de la brûler, mais elle était tellement mal en point qu’elle ne pouvait même plus hurler juste gémir… bon dieu elle devait faire pitié. Alors c’est comme ça qu’elle allait finir ? En grillade maison ?
      Elle ouvrit une dernière fois les yeux et vit un homme qu’elle connaissait bien, qu’elle avait vu de nombreuse fois placardé sur les mur des villes. Vincent Valentine…ce fut la dernière chose qu’elle vit avant de sombrer dans le noir complet.

      Il d'eu se passer quelques instants avant que Haifa ne reprenne conscience. Dans son "coma" elle avait sentit qu'on lui avait lancé un sort ,elle n'avait rien sentit et avait donc juger que c'était un allié qui le lui avait lancé, il devait sans doute s'agir d'un sort de dissimulation. Elle se réveilla lorsqu'elle se sentit "transférer". Haifa reprit à peu près conscience tout au bout de la ruelle,loin des combats. Elle était dans un piteux état...la partie droite de son corps (sauf le visage) lui faisait mal, surement à cause des brulures, les entaille sur sa poitrine aussi lui faisait mal ainsi que son crâne qui était aller taper contre le mur.
      La jeune femme savait qu'elle ne pouvait plus combattre, ce serait de la folie si elle retournait au front. Haifa se releva donc et , toute endolori et chancelante ,elle s'en alla...

      [HJ : Fini pour moi]



Dernière édition par Haifa P. Jewelle le Sam 13 Mar - 20:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 12/02/2008
Parchemins postés : 2807



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Elliot Manrey


MessageSujet: Re: La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana] Mer 3 Mar - 20:22

Le chaos... voilà le mot qu'il cherchait depuis quelques minutes. En moins de quelques minutes, la vie, les plans, et l'imagination d'Elliot venait de disparaître...
Sarah emporter par Bellairs...
Haifa au sol, das un état violent pour une première mission. Le résistant s'en voulait vraiment pour la jeune fille...
Comble du tout... Valentine s'effondra, sous un cruel sortilège... Elliot crut que son coeur allait s'arracher. Lui Le Seineur Noirs... Celui que l'ex Poufsouffle, cherchait depuis des mois... Celui pour qui il avait quité sa planque en roumanie, pour venir le combattre. Pour la libertée, et pour sa belle SArah. Sarah dont qu'il venait de perdre quelques instants plus tôt, emporter par ce fou de Bellairs. Ce dernier, avait une haine profonde, une envie de vengeance émergeait de son corps...

Elliot avait du mal a analyser la situation, il n'avait que quelques secondes pour le faire malheureusement. Aider Valentine ? haifa ? Capturer Dolohov ? En finir, avec Voldemort... et surement avec sa propre vie. C'est pas possible, tout résonnait dans sa tête... Il sentit une de ses crises de folie arriver, mais il n'avait rien de costaud à s'injecter dans le sang.

Alors peu après que Valentine se soit effondrer, il plongea à ses côtés... Il avait prit du lourd. Il le tira pour l'aider à se relever en vitesse, tout en tentant de parer et éviter quelques sorts... Supportant le poid du guerrir, il courut sur trois mètres, et plongèrent pour venir secourir Haifa.

Planquer dans l'espèe de ruel merdique ou Sarah avait agressé et tué Durance, il chercha dans ses poches, tout en parlant a Valentine:


"Vincent... Vincent... Bordel ! Faut que t'emmène Haifa... faut que tu l'emmènes Vincent, tu m'as compris... Tu te souviens de ce qu'on avait dit... ? HEiN ? Tu t'en souviens... ! Faut juste que tu me vires Dolohov, et me laisser un duel contre lui... juste un simple duel... et j'en aurai terminé... "

Elliot avait été clair avec Valentine, c'était lui, le numéro 2, qui devait assassiner Voldemort. Il ne fallait pas prendre le risque de perdre le Grand Elémentaliste, et de perdre le dernier peu de survie de connaissance qui ferait faillir les ténèbres.
Mais le jeune homme ne croyait pas à ses paroles, il tremblait tout en roulant une feuille de France, qu'il se mit à fumer immédiatement. C'était mal rouler, mais il n'avait pas le temps... Non pas le temps... Et il ne pouvait risquer une nouvelle crise... La violence, la drogue et les duels le rendait chaque jours de plus en plus fou...
Manrey était déjà comdamné... C'était lui qui avait le moins à perdre. Haifa était dans un sal état, il utilisa cet argument infaillible face à son supérieur:


"C'est une résistante. Ne la laisse pas crever. Beaucoup trop de monde va déjà s'écrouler aujourd'hui..."

La discution avait été brève, et quelques minutes avait passer... Ils avaient eut de la chance de la lenteur de Voldemort. Il transplanna aussitôt dans la rue principal et bombarda de tus les côtés sa foudre cuisante


Hj: Voilà, Valentine et Haifa sont toujours dans le Rp pour l'instant. Le temps de mon Rp est un peu long, mais rien ne change niveau stat's Wink

Voldemort --> 20
Dolohov --> 10


Elliot --> 16
Vincent --> 12
Haifa --> 4


Dernière édition par Elliot Manrey le Mer 3 Mar - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5407



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana] Mer 3 Mar - 20:22

Le membre 'Elliot Manrey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Maitre des sorts' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 24/11/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 16/08/2008
Parchemins postés : 817



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Vincent Valentine


MessageSujet: Re: La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana] Sam 13 Mar - 17:55

"Trop tard ils sont partis! Vite emmener Elliot et la fille loin d'ici!" Au moment ou Vincent pensa cela il sentit soudain une terrible noirceur derrière lui. Un sifflement aigu, il se retourna... Et n'eût que le temps de se protéger le visage devant une secousse énorme. On eût dit une tornade a l'horizontale, Valentine se sentit violemment projeté vers l'arrière. Le bref mais intense coup de vent lacéra ses vêtements et son visage. De sa main gantée il se rattrapa au sol, le gantelet de sa main gauche s'enfonça dans le bitume et il parvint a se rétablir au prix d'un effort physique très douloureux. Sa cape voletant encore dans son dos, il se redressa et releva le visage vers le seul sorcier dont Vincent reconnaissait la supériorité: Lord Voldemort!

Le visage dur et impassible, les yeux flamboyant.

Il y a longtemps que j'attendais cette
heure, Valentine.

Vincent aurait aimé pouvoir lui dire la même chose, mais il était trop tôt, beaucoup trop tôt. L'ennemi public numéro 1 avait mal estimé la situation. Pensant que Lord Voldemort ne sortirait pas de sa cachette, pensant qu'il laisserait ses larbins faire tout le boulot. Vincent chancela, Elliot vint a son secours et le jeta immédiatement dans la première ruelle pour mettre tout le monde plus ou moins a l'abri.

Lord Voldemort ne se pressât pas, sur et certain que Elliot ne s'enfuirait pas sans le défier, mais cette fois c'était différent, Voldemort s'était concentré sur Vincent. Voldemort était-il convaincu qu'il pourrait vaincre ses deux opposants les plus puissants? Elliot bafouilla des trucs comme quoi il devait emmener Haïfa -surement la fille-, que Elliot se chargerait de Voldemort, que Vincent devait rester en vie etc...

Elliot transplana dans la rue principale, Vincent ne pouvait le laisser seul. Il pointa sa baguette sur Haïfa, il lui lança un sort de désillusion assez puissant pour lui permettre de ne pas se faire repérer. Et puis enfin d'un sortilège de transfert, la réveilla et l'envoya tout au bout de la ruelle. Elle n'était pas sauvée mais elle pourrait se débrouiller toute seule pour fuir maintenant, Vincent ne pouvait rien faire de plus, il avait un plus gros morceau a affronter.

Il surgit dans la rue aux côtés d'Elliot:

_Seul aucun de nous n'a de chance d'en venir a bout. Je te l'ai dit bon sang! T'inquiètes j'ai quelque chose qui nous permettra de tenir.

Vincent avait dans une poche intérieure, la flasque de potion de soin total gagnée lors du Tournoi Magique. En la partageant, il pourraient tenir tous les deux et voire ... Vaincre! Mais fallait pas être trop optimiste! Vincent brandit sa baguette:

_Kholasé Photias!

Le Feu d'Enfer... Des jets de lave en fusion jaillirent du sol, retournant le goudron, faisant trembler la terre, le feu et la lave réchauffaient l'air ambiant de façon presque intolérable. Par ce sortilège il avait réussi a tuer plusieurs agents ministériels durant la bataille de Londres, par ce sortilège il avait vaincu Rodolphus Lestrange! Vincent n'avait pas le luxe de se ménager, contre Voldemort, si on se ménage, on meurt.

_Le Lord en personne! Quelle surprise très ... Désagréable! Je m'attendais a voir Orcus arriver. Il a toujours eu la manie de me trouver très rapidement quand je sors a découvert!

Mais a vrai dire, vous commenciez a me manquer aussi je l'avoue.

Elliot désapprouverait surement son intervention, mais s'ils lui tenaient tête, alors ce serait le plus grand affront fait a Lord Voldemort en personne, un coup terrible, peut-être encore plus retentissant que l'assassinat de Lucius...

_Elliot je te laisserais pas tomber, tu es comme un frère pour moi, et si tu meurs... Je ne pourrais jamais faire le travail tout seul!


Hrp: désolé plutôt court je le fais en vitesse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5407



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana] Sam 13 Mar - 17:55

Le membre 'Vincent Valentine' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Maitre des sorts' :

Résultat :




Voldemort --> 15
Dolohov --> 10


Elliot --> 16
Vincent --> 12
Haifa --> 4

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 06/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 16/11/2008
Parchemins postés : 2399



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Voldy


MessageSujet: Re: La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana] Mer 17 Mar - 18:27

Voldemort --> 15

Elliot --> 16
Vincent --> 12
Je prends la liberté de faire remuer un peu vos personnages pour étoffer un peu.
----

Vincent Valentine mordant la poussière, c'était une vision assez réjouissante pour que le Seigneur des Ténèbres ne regretta pas de s'être déplacé en personne. Naturellement, on lui avait fait savoir que ses serviteurs connaissaient quelques difficultés, mais il s'en moquait tant... Ceux qui n'étaient pas en mesure de mettre une certaine distance avec la mort n'avaient qu'à se débrouiller pour lui échapper de justesse ou s'y abandonner. Lord Voldemort ne s'était déplacé que par intérêt pour Valentine et ses sbires. Depuis quelques temps, ceux-ci avaient répété les actes de provocation à l'encontre du régime, le mage noir s'était montré trop absent de la scène, il devait redevenir cette menace qui faisait frémir même les plus irréprochables d'entre tous. Dès son arrivée sur le champ de bataille, il y avait eu un vent de fuite. Quelle joie de se savoir si décisif. A l'idée que sa simple présence suffisait à renverser n'importe quelle situation, le Seigneur des Ténèbres jubilait [au moins autant que l'ado prétentieux qui se fait sa promotion derrière son écran]. Les deux ennemis qu'on plaçait parfois à égal se jaugèrent un instant du regard. Ce fut assez pour que le destin tende un doigt salvateur vers Valentine qui s'en saisit. Ce doigt portait les traits d'Elliot Manrey, l'homme qui avait accumulé pour le bonheur de sa santé l'équivalent d'une demi-douzaine de plantations de cannabis. Lord Voldemort dut se protéger d'un bouclier magique pour dévier l'éclair qui menaçait de lui déchirer le visage. Ce fut assez pour que Valentine ait le temps de disparaitre, accompagné de son camarade.
Le Seigneur des Ténèbres pesta et se mit en tête de les retrouver immédiatement, espérant qu'ils ne fuiraient pas lâchement.


Tout au bout de la rue, Manrey surgit et, sa baguette momentanément transformée en mitrailleuse, fit jaillir de tous côtés des éclairs puissants. Des fenêtres volèrent en éclats, des murs se fissurèrent, mais le Seigneur des Ténèbres tint bon. C'tait pas à lui qu'on allait la faire, nom d'une pipe. Toutefois, un éclair lui frôla l'oreille et il crut bon de se tenir encore à distance, le temps que la tempête se calme. Mais comme les choses duraient, Voldemort tendit à son tour la baguette et une sorte de longue créature prit forme dans le ciel, semblable à l'ombre d'un serpent à la gueule de dragon, dont le corps n'était que ténèbre. Le monstre d'ombre se jeta sur chaque éclair qui menaçait le Lord puis poussa un cri strident de manière à étourdir Elliot. Son chant fit vibrer le peu de vitres qui avaient survécu au début de la bataille, Manrey, quant à lui, parut en perdre quelques instants sa notion des choses et cessa le feu. Voldemort voulut l'abattre d'un sortilège de la mort quand une dalle fut arrachée du sol par un puissant geyser de feu et vint bloquer le rayon vert. Valentine était revenu et faisait usage de ses savoirs. Le Seigneur des Ténèbres sentit le sol trembler sous ses pieds et la température monter. Il eut le tort de vouloir tenter de supprimer une nouvelle fois la vie de Manrey et fut surpris par les conséquences de l'attaque de l'autre terroriste. Une gerbe de feu jaillit à côté de lui et il manqua de la recevoir en plein corps, quand son monstre rappliqua pour faire rempart au danger. Malheureusement, sa queue ténébreuse heurta son maître et l'espace d'une seconde, il se sentit sombrer dans une profonde torpeur qui cessa dès que le contact avec le monstre prit fin. Désorienté, Voldemort transplana.

Son opération le fit apparaitre sur un toit d'où il put repérer Valentine et Manrey. Le mage noir tenta un nouveau sortilège de la mort que Manrey évita de justesse avant de répliquer à sa manière. L'éclair manqua de transpercer le bras du sorcier, mais il vit un morceau de sa manche partir au vent et dévoiler son bras gris et décharné. Ayant peu apprécié la plaisanterie le Seigneur des Ténèbres transplana une seconde fois et se trouva à la hauteur de Valentine. Le calme revint et ce fut l'occasion pour le mentor de Sorel de faire retentir son approche personnelle de la rhétorique. Voldemort préféra la brièveté, il avait laissé quelques casseroles sur le feu [vraiment n'importe quoi ce RP!].

-L'heure n'est plus aux provocations, Valentine. Il est temps de payer.

Au même moment, les deux mages tendirent leur baguette l'un vers l'autre et deux rayons jaillirent, de nature différente, mais qui se heurtèrent de plein fouet et produisirent une explosion suffisante pour repousser de quelques mètres les deux combattants. Le temps de reprendre ses sens, Voldemort prépara mentalement sa nouvelle attaque et la mit au point dès qu'il eut retrouvé son équilibre. Dans le ciel, son monstre né des ombres guettait Manrey dans l'attente de frapper. Pour l'instant, Voldemort n'en avait qu'après Valentine. Les deux résistants avaient une faiblesse, ils tenaient tous deux à garantir l'autre de la mort. L'amour, encore une fois, l'amour et son lot de bêtises. Si Voldemort faisait en sorte d'en faire faiblir un, l'autre se sentirait menacé. Il fallait faire chuter un pilier, alors tout le pont s'écroulerait avec. Le Seigneur des Ténèbres rassembla ses forces, et puisqu'ils se trouvaient dans une rue étroite, choisit de jouer avec la configuration du terrain. Des dizaines de lumières se mirent à scintiller devant lui, puis des centaines et des milliers, qui se joignirent les unes aux autres pour former une sorte d'énorme main ouverte à l'aspect fantômatique. Elle semblait immatérielle mais Valentine ne s'y trompa pas, dès qu'elle avança, elle arracha sur son passage poutres, briques et poteaux, souleva dalles et plaques d'égoût, et déversa sur ceux qui auraient le tort de rester sur son passage ce flot de débris qu'elle emportait au rythme de sa course.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5407



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana] Mer 17 Mar - 18:27

Le membre 'Lord Voldemort' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Guerrier Exceptionne' :

Résultat :



Et merde!
Voldemort --> 15

Elliot --> 16
Vincent --> 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 12/02/2008
Parchemins postés : 2807



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Elliot Manrey


MessageSujet: Re: La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana] Ven 19 Mar - 14:32

Elliot avait toujours imaginer le chaos, comme une fin apocalyptique avec de la lave en fusion qui faisait effondrer les immeubles et détruisait les routes, emportant devant lui une foule de peureux qui cherchait un endroit où se réfugier. Et bien le jeune homme n'avait pas toujours eut tord. La Roumanie elle n'avait été que glacée, et couverte de sang.
Là c'était différent, la foule était représenté seulement par droit individus, et par des moldus qui n'y comprenait rien.
Son dernier duel contre Voldemort était vraiment un amuse gueule face à celui ci. Il déchainait tout son savoir faire et toute sa colère...

Colère ? Non... Il jubilait. Il était presque sadiquement heureux de pouvoir se défouler. Bizarement, les deux résistants en éprouvait beaucoup moins.
Il ne fallait pas se voiler la face, Voldemort les avait pris de court, et Elliot ne s'attendait pas à de tels éclats magiques.
Sa magie à lui était beaucoup plus sournoise, malgré qu'il paraisse pour un boucher. Les rayons verts du Lord n'avait jamais passé aussi près de sa tête, et des images de sa vie défilait a chaque fois qu'un d'eux passait à ses côtés... Bordel.
Au sol, par terre... Evitant les gravas qui pleuvait on ne savait où, l'ex professeur de Défense absolue, tentait d'envoyer un sort qui puisse contrer l'énorme volatile de feu qui tournoyait et les harcelait... Mais rien n'y faisait...


*C'est comme un gros dragon Bordel...*

Quand Valentine avait réaparrus, Elliot put souffler, son art était vraiment immense. Et il avait eut de la chance que celui ci ne lui en vueille pas plus...
Non, dans cette histoire, l'ex poufsouffle au sol, était complètement dans les choux... Son rythme cardiaque c'était dangereusement affolé. Et Ce fut encore Valentine, son ami, qui stoppa net le second sort de Voldemort.


*Resaisit toi... Resaisit toi... Bordel de M*****

"Granega symbola artorio"

Un sort complexe que les Guérisseurs utilisait pour délier les vaisseaux sanguins bloquer. Souvent utiliser dans l'art de la torture aussi, Elliot s'était fait un plaisir d'utiliser ce sort, il y a un an en Russie lors d'un duel avec un généraux...

Encore au sol sa baguette se détendit, d'un trait et un vent léger vint parcourir la scène... Un vent malsain... un vent obscur qui alla frémir jusqu'au orreilles du Lord. Le vent devait péntrer à l'intérieur du Seigneur Noir, et venir lui bloquer la pression artérielle, puis la relancer immédiatement quelques secondes plus tard, et ainsi de suite. En gros, les globules rouges de l'ennemis s'amusait a faire des va et vient rapide dans tout le corps de la cible. Acunne éffusion de sang, mais un rythme cardiaque qui partait en tout sens, et une profonde fatigue et baisse d'énergie venait prendre la victime...


Elliot --> 16
Vincent --> 12


Lord Voldemort --> 10


Dernière édition par Elliot Manrey le Ven 19 Mar - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana]

Revenir en haut Aller en bas

La haine n'est pas moins volage que l'amitié [Lana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Monde Magique
-