POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Rencontre au fil du passé [Brom/Voldy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Rencontre au fil du passé [Brom/Voldy] Mar 9 Fév - 18:15

La mort, une souffrance pour ceux qui survivent.

Cela faisait maintenant 5 années que Rajaion était mort de la main de Maugrey, 5 années durant lesquelles Léon n’était plus sortit de son château. Il avait lu durant cette période environ 250 ouvrages dédiés à la magie noire. Il pratiquait des Arts de plus en plus obscures au fil des journées passées dans la solitude.

Son apparence avait changé, il s’était coupé ses longs cheveux, il portait des robes nobles et coûteuses particulièrement serrantes. Plus rien n’était comme avant sur lui, il avait décidé de tourner une page.

Le seul souvenir physique de son ami était sa baguette magique. Le bois était rouge, très joliment décoré de reflets dorés. Léon ignorait la composition de cette baguette, il ne l’utilisait que très rarement, quand il ne voulait pas chercher après une autre. Ses anciennes expériences avançaient, lentement, son esprit était plus affûté que jamais, mais il se refusait de commettre la moindre erreur, et il passait un temps incroyable à la vérification de ses précédentes conclusions.

Il avait beaucoup travaillé dans le domaine de la Pyromancie, la branche élémentaliste du feu de la Magie Noire. Il savait faire avec une seule baguette des choses prodigieuse avec de simples flammes. Une de ses plus grandes inventions dans ce domaine était sans nul doute ce qu’il avait appelé la « Pluie de flèches ». De la formule Maestro sagitas inflamaris, il faisait prendre à des flammes l’allure d’une armée d’archer qui faisait pleuvoir un déluge de flèches sur une large zone.

Le Globis Flambios était également une grande découverte. A partir de rien, il créait et manipulait à sa guise des sphères enflammées. Ce sortilège, bien que moins impressionnant était extrêmement complexe à réaliser et le manque de précision devenait rapidement une catastrophe.

Un matin de novembre, dans les premières neiges de cet affreux hiver, un homme frappa à la porte de sa demeure.

Léon ne s’inquiéta pas, l’accès de ce château était extrêmement limité et le sortilège de fidelitas renouvelé à chaque génération par des procédés aussi complexes que dangereux. Brom laissa ses elfes accueillir cette personne qui n’était autre que Beurk, le sorcier qui possédait un magasin sur l’Allée des Embrumes.

Léon lui serra cordialement la main avant de le faire entrer dans le grand salon. Le marchand venait rarement, mais il proposait souvent des articles de qualité lors de ses visites dans le Château des Faust.


Qu’as-tu de beau à me vendre aujourd’hui Beurk ?

Le vendeur sourit largement avant de sortir de sa cape une boite rectangulaire qu’il ouvrit avec une lenteur délibérée. Elle contenait une baguette magique noire où une série de runes anciennes avaient été gravée. Une pièce magnifique que le vendeur décrit avec un plaisir manifeste :

Mon cher Léon, cette baguette, 28 cm, bois de saule-cogneur contient quatre plumes de phoenix enlacées par un crin de licorne avec dans la poignée un ventricule de dragonne. Une pièce quasi unique, interdite à la vente depuis le 18ème siècle. Elle a été conçue pour la Magie Noire ritualisée. Il n’en existe que trois au monde encore entières.

Les yeux de Brom s’emplirent d’une envie indescriptible, la puissance de cette baguette devait être hors-norme. Il ne se retint pas de montrer l’intérêt que l’objet représentait pour lui, il posa la question sans même vraiment se donner une estimation dans son esprit :

Combien ?

Beurk fit une légère grimace, il fixa Brom dans les yeux et lui dit :

Elle te coûtera un grand service.

Le Mage noir arqua un sourci, il était très rare que Beurk refuse de coquettes sommes pour ses précieux objets et qu’il réclame à la place un service. Sentant le piège arriver, Léon s’apprêta à refuser d’entendre même quel était le service que ce fourbe individu attendait de lui. Beurk ne lui laissa même pas le temps de le congédié :

Je désire que tu amène mon employé à la prochaine réunion de Mages Noirs. Je sais que tu y participe et j’ai également appris que vous refusiez les nouvelles entrées et le jeune homme à une grande soif d’apprendre plus sur votre magie. Il me rapporte tellement que je ne peux lui refuser d’essayer d’accéder à sa requête.

Brom était tendu, il ne bougeait de son château qu’une fois tous les six mois pendant les quelques heures que duraient ces réunions. C’était lui qui avait fait voter le refus de l’entrée de nouveau sorcier dans ces réunions. Cherchant à gagner du temps il dit :

Ce garçon a-t-il un nom célèbre dans le milieu de la Magie Noire ?

Pas encore Léon, mais je suis sur qu’on entendra parler de Tom Jedusor dans les prochaines années. Une personne de son talent ne saurait passer inaperçu bien longtemps.

Brom était soumis à un grand dilemme, soit cet objet qui ferait grandement avancer ses recherches mais il devait rompre ce que lui-même avait mit en place sans passer pour un fou auprès de ses pairs, soit il se privait de ce grand plus que lui proposait Beurk.

Léon se leva de son fauteuil et dit :


Pose cette baguette sur la table basse. Je passerai le chercher à la boutique dans trois jours avant de l’emmener sur le lieu de la prochaine réunion. Je ne te promets pas qu’il va devenir un invité permanent, mais il assistera à celle-ci.

Beurk sembla satisfait et il ne demanda rien de plus à Léon. Les deux hommes se connaissaient assez pour savoir que Léon tiendrait parole et que si la baguette ne restait pas la demeure, il n’accéderait pas à la requête de ce Jedusor.

Trois jours plus tard….


Un crac sonore retentit aux alentours de 19h30 dans l’Allée des Embrumes. C’était un de ces jours pourri où le vent accentue l’impression de froid. Marchant dans la neige, Léon rejoignit la boutique d’un pas ferme, il ne voulait pas se les geler une minute de plus. Tenant sa baguette fermement dans sa main droite pour s’éclairer dans la nuit, il finit par rentrer dans le magasin où un jeune homme attendait assit derrière le comptoir.

Relevant les yeux, Léon laissa son regard s’attarder sur le jeune homme puis il dit :


Tu dois être Tom Jedusor ? Je suis Léon Brom, ravis de te rencontrer !

Brom ôta son gant droit pour tendre sa main vers le jeune homme tout en poursuivant :

C’est moi qui t’emmènerai à la réunion.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 06/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 16/11/2008
Parchemins postés : 2399



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Voldy


MessageSujet: Re: Rencontre au fil du passé [Brom/Voldy] Mer 10 Fév - 14:46

-C'est fait, Tom, Brom passera te chercher dans trois jours.

Lorsque son patron, Mr Beurk, lui avait annoncé cela en revenant à la boutique, le jeune employé ne put réprimer un sourire de satisfaction. En revanche, il n'accorda à son chef pas le moindre signe de gratitude, excepté un vague geste de la tête signifiant qu'il prenait bonne note. Jedusor ne s'estimait jamais redevable envers personne. Aujourd'hui encore, s'il en était ainsi, c'était grâce à lui, seulement lui et personne d'autre. Beurk avait été utile, mais il n'était qu'un pion manipulé au moyen de son avidité exploitée par la ruse de son employé.
Travailler chez Barjow et Beurk n'avait pas le prestige d'un poste d'enseignant de défense contre les forces du mal, mais c'était une porte assurée vers cet autre monde que la plupart des sorciers ignoraient. Ce monde, noir, mystérieux, souterrain, trahissait parfois son existence par le biais d'épisodes relatés dans la presse, rapportant l'arrestation de quelques mages noirs ou la suspicion des Aurors quant à un nouveau rassemblement d'adeptes des forces obscures, mais cela suffisait à peine à soupçonner l'étendue de cet univers de la nuit. Seuls ceux qui en faisaient partie connaissaient l'importance de cette faction, car il s'agissait véritablement d'un clan, une troupe d'êtres sillonnant le monde en se dissimulant sous des masques d'hommes normaux et paisibles, mais qui, la nuit tombée, redevenaient des experts de la magie noire et échangeaient leurs savoirs pour le compte de tous. Cela se déroulait dans le secret le plus total, rarement percé par les Aurors. Jedusor lui-même ne s'était mis à envisager l'existence de ce monde que lorsqu'il était entré chez Barjow et Beurk comme coursier. De par la nature de ses articles, cette boutique attirait surtout des gens au service de pratiques difficilement avouables. Cela avait permis au garçon, en saisissant quelques bribes de conversation par-ci, quelques allusions par-là, de s'immiscer progressivement dans ce monde. Toutefois, il ne faisait qu'en effleurer la surface et comprenait qu'il n'en saurait plus en se contentant d'écouter les clients indiscrets de la boutique. Il devait aller lui-même à la rencontre des mages noirs.

Tom Jedusor n'avait jamais envisagé de s'associer à d'autres dans le sens où il fallait ensuite partager les fruits de cette union. C'était un individualiste, sans compter l'immense valeur dont il se croyait munie et supérieure aux autres au point qu'il pouvait s'en passer. Mais il n'était pas stupide. Bien que préférant marcher seul, le jeune homme savait que certaines choses méritaient d'être connues. Ainsi, il avait été particulièrement intéressé de savoir que Léon Brom comptait parmi les clients de la boutique. Jedusor avait vaguement entendu parler de cet homme, un mage noir puissant. Grâce aux journaux, il s'était informé de ses exploits les plus connus, et Barjow et Beurk avaient accepté de compléter les renseignements du jeune homme. En fin de compte, Jedusor n'avait pu apprendre grand chose sur ce sorcier, tant celui-ci s'enfermait dans un grand secret, mais la seule existence de ce secret permettait de comprendre qu'il valait la peine d'être percé. En bref, le garçon s'était mis en tête d'entrer en contact avec Brom. Les quelques commandes de ce dernier auprès de Barjow et Beurk lui avaient permis de cerner une partie des intérêts du mage. Il collectionnait les baguettes magiques. Cela avait suffit à Jedusor pour trouver comment procéder. Quelques jours plus tard, il récoltait les fruits de son entreprise.



Trois jours passèrent lentement en dépit de l'impatience de Jedusor, et la promesse de Beurk finit par être exaucée. La porte s'ouvrit sur le passage d'un homme froid et austère, dont les vêtements soignés dénotaient une certaine grandeur si elle ne se limitait pas à l'apparence. Sans mot, l'employé des célèbres vendeurs de l'Allée des Embrumes vit le sorcier approcher de lui et se présenter sous le nom de Brom. Jedusor serra la main qu'on lui tendit sans grand enthousiasme. Ainsi, il obtenait enfin son ticket d'entrée vers le monde des mages noirs. Il mit un temps avant d'en marquer de la reconnaissance. L'idée de dépendre de cet homme pour y parvenir le crispait davantage qu'il ne se réjouissait à celle de réussir enfin son projet. Mais c'était un sacrifice, un pas nécessaire avant le jour béni où tout lui serait donné sur un simple ordre. Pour l'heure, il devait se soumettre et faire de Léon Brom un allié provisoire.

-Bonjour, Mr Brom. Je souhaite que cette réunion soit à la hauteur de ce qu'on en dit.

Tom, comme toute autre gosse mal éduqué, aurait mérité une gifle pour ce comportement. Mais il y avait une telle assurance dans son air que beaucoup n'osaient plus se donner le rôle de redresseurs de torts. Brom, lui, était assez maître de ses émotions pour passer outre. Déjà, dans son esprit, il ne devait plus faire de doute que Jedusor était un garçon prétentieux et arrogant, mais Tom n'avait rien fait pour le cacher. Si Brom voulait lui rabaisser le caquet, il lui montrerait suffisamment de choses pour lui faire comprendre qu'il n'était encore qu'un apprenti sorcier, insignifiant devant les mages noirs qu'il s'apprêtait à voir. C'était la stratégie que Jedusor envisageait de suivre. Il aurait pu jouer l'aimable garçon curieux et ébahi devant tout, mais ce rôle l'exaspérait et il estimait que les mages noirs chercheraient à en montrer davantage à un vantard en manque de leçons.

-Mr Barjow?

Jedusor disparut dans l'arrière boutique pour prévenir son patron qu'il partait faire la course prévue avec Léon Brom. Quelques minutes après, il quittait l'Allée des embrumes en compagnie du puissant mage noir.
Tom ne savait s'intéresser réellement aux autres, aussi, durant leur trajet, ses premières paroles allèrent directement au sujet de la réunion.

-En quoi va consister cette assemblée, Mr Brom?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: Rencontre au fil du passé [Brom/Voldy] Jeu 11 Fév - 13:29

Le jeune homme serra la main de Brom sans la moindre conviction, ni la moindre preuve d'un quelqconque intérêt. Le Mage Noir ne s'en préoccupa pas, il n'était lui même pas très habile pour les rapports sociaux depuis l'incident.

Jedusor alla prévenir son patron de son départ, puis il rejoint Brom dans la boutique. Le mage noir en avait profité pour regarder si des articles quelconques pouvaient lui être utiles, il n'eut pas le temps de lire les couvertures des grimmoires présents dans les étagère de Barjow et Beurk que le jeune homme revint déjà.

Ils sortirent en silence, Brom menait la marche au travers de l'Allée des Embrumes. Après environ cinq minutes de marche, Tom parla pour la première fois du trajet. Léon lui avait expliqué que pour des raisons de protection, ils allaient utiliser un portoloin pour rejoindre le lieu proprement dit de la réunion.


En quoi va consister cette assemblée, Mr Brom?

La question allait de soit, la curiosité était logique, palpable même. Ce garçon avait grand hâte de savoir ce à quoi il allait assiter. Malgré son clame apparent et sa grande maîtrise de l'Occlumancie, le jeune homme dégageait cet air qui évoque la curiosité. Son esprit avait du mal à camoufler cette sensation tant elle l'imprégnait, comme si il s'apprêtait à atteindre un but.
Les réunions que nous organisons ont essentiellement trois buts. Le premier est de mettre en avant les nouvelles découvertes, aujourd'hui, Hopkins va nous montrer une nouvelle potion de son invention. En deuxième lieu vient les nouvelles générales concernant les adeptes de notre art, ce qui s'est passé, qui a succédé à qui et pourquoi, c'est un peu ennuyeux parfois, mais intéressant si on sait écouter. Et enfin, le but ultime, c'est transmettre notre savoir à l'ensemble de notre communeauté.

Léon se tut un instant, pour laisser le temps au jeune homme de poser une question, chose qu'il ne fit pas, il attendait la suite car il semblait avoir compris que l'interruption était momentanée.

Généralement, les Mages Noirs sont assez individualistes, mais nous ne sommes pas stupides pour autant. Certains d'entre nous savent faire des choses que d'autres ignorent et vice versa. Le savoir se transmet au fil des intérêts que l'on éprouve dans notre milieu. Il faut savoir parler aux bonnes personnes pour acquérir toutes les clés.

Un exemple simple, si ta as besoin de parler de la Magie Noire liée au souvenir et à la manipulation de l'esprit, Hopkins est tout indiqué. Si tu veux parler Nécromancie et Pyromancie, je suis là mais si tu veux parler de Démonologie, Clarks sera plus pointilleux que moi, sa famille a obtenu une protection diplomatique pour avoir créé les Détraqueurs d'Azkaban au nom du Ministère.

Il n'y a pas besoin de connaitre tout le monde pour être un bon élève dans notre communeauté, il faut juste savoir ce qu'on veut faire ou non.


Léon stoppa sa marche et il entra dans un bâtiment à la porte pourrie et rongée par les termites. Il scruta un instant la pièce avant de repéré un crâne qui servait de maison à un serpent. Ce dernier sortit de la bouche de l'os alors que ce dernier commencait à briller d'une lumière bleuté, les deux sorcier le touchèrent et disparurent de la vieille masure.


Ils atterirent dans un grand château éclairé par des flambeaux. Des elfes de Maison les attendaient et rugirent de surprisent en voyant que Léon n'était pas seul comme celà était prévu. L'homme guida Jedusor au travers d'une volée d'escaliers dont chaque pallier était protégé magiquement par divers moyens. Arrivé au dernier pallier, Léon sortit un flacon de sa robe.

Il contenait du sang.

Le Mage Noir éclata la fiole sur le mur d'un geste désinvolte. Une arcade de lumière s'illumina et deux portes de pierre s'ouvrirent. Un homme sec se tenait de l'autre côté, il serra de suite la main de Léon puis dit, en apercevant Jedusor à sa suite :


De quel droit amène tu quelqu'un ici Brom ?

Hopkins, il est avec moi, et tu sais parfaitement que les nouveaux moyens mis en place l'empêcheront de revenir sans invitation. Il fallait bien qu'un jour la jeunesse prenne le relais, nous ne sommes pas éternels !

Hopkins opina du chef avant de saluer froidement Jedusor, il pria le jeune homme d'aller s'assoir et de remplir le formulaire qui se trouvait sur la table près de l'entrée. On y demandait Nom, Prénom, Surnom éventuel, Art Maîtrisé et Âge. Celà avait pour intérêt d'éventuellement lui envoyer un hibou pour la prochaine réunion.

Tous les mages s'assirent, il manquait encore trois personnes, puis la réunion pourrait enfin commencer.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 06/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 16/11/2008
Parchemins postés : 2399



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Voldy


MessageSujet: Re: Rencontre au fil du passé [Brom/Voldy] Sam 13 Fév - 14:44

Les explications de Léon Brom étaient assez proches de ce que s'était imaginé Jedusor à propos des assemblées de mages noirs. Mais il eut du mal à cacher son enthousiasme lorsque le professeur lui fit une brève énumération de quelques sorciers et leurs spécialités. Ainsi, la magie noire se révélait si vaste qu'elle se divisait en plusieurs disciplines. Au fur et à mesure qu'ils progressaient, Tom était de plus en plus impatient d'assister à cette réunion. Manipulation de l'esprit, pyromancie, nécromancie... De tout cœur, il espérait que les démonstrations seraient à la hauteur de ce que Brom vantait au sujet de leurs auteurs. Peut-être que Jedusor pourrait apprendre certains savoirs auprès de ces gens. Comme le disait le docteur Brom, il faudrait s'adresser aux bonnes personnes. En revanche, Tom ne s'en tiendrait pas à la dernière parole du mage. Pourquoi faudrait-il se limiter? Jedusor savait ce qu'il voulait savoir, il voulait tout savoir! Mais il n'en fit pas part à son compagnon, car dans son esprit, il ne faisait pas de doute que cette folle ambition le mènerait à l'encontre des autres érudits dont il ne voudrait pas seulement apprendre mais également surpasser. Jedusor souriait intérieurement à la douce certitude de réussir. A vingt ans, il n'en savait que très peu comparé à ces mages noirs, mais il avait une arrogance et une soif de pouvoir démesurées qui dépassaient largement ce que l'humanité avait supporté ces dernières années.

Perdu dans ses pensées, cela permis à Tom de trouver le temps moins long. Ils gagnèrent rapidement une vieille bâtisse dans laquelle ils profitèrent d'un portoloin pour se déplacer à destination d'un endroit secret. Jedusor découvrit le château de Brom avec étonnement. La place était immense et férocement gardée. Il n'y avait pourtant pas la moindre trace de gardes ou de défenses autre que les murs, mais flottait dans l'air une impression de puissance et de magie qui rendait sûre la protection de ces lieux. Sans mot, le jeune homme suivit son guide parmi une foule d'elfes à travers les divers obstacles défensifs du château. Quand ils furent arrivés dans une sorte de hall, un homme apparut enfin, signe que l'endroit n'était pas abandonné. Brom assura les présentations et le dénommé Hopkins et Jedusor échangèrent un regard qui ne présageait rien de bon sur l'avenir de leur relation. Le jeune homme supportait difficilement les ordres, mais il n'était pas assez stupide pour ne pas comprendre qu'il avait intérêt à se montrer conciliant s'il espérait rester suffisamment de temps ici. Aussi alla-t-il remplir le formulaire désigné sans protester.
Il signa le parchemin de son nom, Jedusor, puis donna son âge. Il était encore tôt pour se doter d'un surnom public. A la question de l'art maîtrisé, il précisa simplement "magie noire". N'était-ce pas le nom qui désignait l'ensemble des branches de cette discipline?
Enfin, Jedusor alla s'asseoir là où il restait de la place vide. Il sentit des regards froids ou curieux se poser sur lui lors de son passage, mais il n'en marqua que de l'indifférence. Dans l'immédiat, tous lui étaient invisibles tant qu'aucun ne se serait montré digne d'intérêt par sa maîtrise des forces ténébreuses. Le jeune homme attendit en silence que la suite vienne.

Enfin, les torches se mirent à scintiller, inondant la pièce circulaire d'une lueur magique bleue. Le spectacle allait démarrer.


---
HJ: Désolé pour le retard. Je manque de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: Rencontre au fil du passé [Brom/Voldy] Mar 16 Fév - 11:58

[HRP] Pas de problèmes ! [/HRP]

Léon attendit que tous furent assis pour se lever. Chaque regard était pointé vers lui, il s'avança au centre de la pièce pour que personne ne puisse manquer ce moment. Il dit avec calme et dicernement :

Bienvenue à tous dans le château Dark Arts du Sheshire ! La 986 ème séance de la Réunion des Arts Occultes est désormais ouverte.

Il alla se rassoir à sa place, à trois siège de son jeune invité. Les flambeau bleu donnaient à l'atmosphère quelque chose d'unique, de mémorable.

Hopkins se leva à son tour, d'un coup de baguette magique, il fit apparaître un grand chaudron au centre de la pièce. Il ouvrait la réunion car c'est lui qui en avait requit l'ouverture pour montrer sa nouvelle création. Il attendit environ trois minutes alors qu'il préparait un verre emplit de sa potion.

Celui que l'on concidérait comme le plus grand Occlumen/legilimen de la communeaté prit enfin la parole, au plus grand plasir de l'assemblée.


Cher collègues, je vous ai fait réunir en ce jour pour vous montrer cette nouvelle potion que j'ai nommé le Sérum de la souffrance !

Elle a pour but de faire revivre à qui la boit les pires moment de sa vie, les plus grandes souffrances que cette personne a vécut, elle les ressentira de nouveau au point d'en perdre la raison !


Les gens autour de l'assemblée étaient sceptique, ils savaient que l'étude de la magie des souvenirs était la principale occupation d'Hopkins, mais agir de la sorte sur n'importe quel individu était de la très grande magie, trop grande pour cet homme arrogant.

D'un geste, il désigna un sorcier qui se tenait près de la porte, ce dernier l'ouvrit d'un coup de baguette, et un moldu fut apporté auprès d'Hopkins.

Il le força à boire et l'homme commença à convulser en suppliant un certain Bob de ne pas le frapper, la seconde suivant il se tortillait tout en pleurant sur le nom d'un certain Marcel. Hopkins lui donna une deuxième dose, l'effroi se lisait dans les yeux du moldu qui suppliait que celà s'arrête, il supplia qu'on le tue, il rampait comme une limace sur le sol.

Certains se mirent à applaudire, d'autre murmuraient qu'il ne pourrait pas obtenir le même résultat sur un autre moldu. Pêchant la remarque au vol, Hopkins fit entrer une deuxième moldue.

Il renouvela son expérience, avec le même succès. La femme se tortillait en se remémorant la mort violente de son jeune fils pendant qu'elle se faisait capturer par des hommes vêtus de capes. Elle revivait avec tant de violence chaque mauvais souvenir, chaque peur, chaque souffrance qu'elle finit par se fracasser le crâne contre le mur. Elle se tua au troisième coup.

le premier moldu était calme désormais, il réclamait de l'eau, car la potion brûlait ses entrailles. Hopkins prit la parole après lui avoir fait subir un sortilège de mutisme :


Vous savez désormais cette potion efficace, mais je me dois de vous prévenir de trois choses la concernant. Tout d'abord, sachez qu'en même temps qu'elle fait revivre les pires souvenirs de sa victime, elle se nourrit de sa force pour maintenir les illusions en place, plus la victime est faible, moins la potion sera efficace. Ensuite, dilluer cette potion lui hôte toute propriété, le moindre contact avec de l'eau l'inhibe. Et finalement, sachez qu'elle peut pousser tout être trop faible d'esprit au suicide, comme cette moldue.

Sachez que les sévices qu'elle entraîne peuvent très bien servir pour conserver des prisonniers en vue de les interroger, mais tant que la potion sera en action, il y une forte probabilité pour que la victime ne soit pas claire.

Merci de votre attention !


L'ensemble de la communeauté se mit à appludir avec applomb, cette potion était fantastique, tellement puissante et ses applications diverses. Brom lui même était fort surpris de la réussite d'Hopkins, il le savait habile, mais cette potion était bien plus que de l'habilité.

D'autres mages succédèrent à Hopkins pour faire des petites représentations. Un sorcier montra une série de sortilèges de l'ordre de la Pyromanice qui étaient, selon lui, oubliés depuis des années. Il fut congédié de la réunion car chaque adepte de la Pyromancie présent à la réunion connaissaient ces sortilèges tant ils étaient basiques. Une sorcière se leva et montra, avec un certain succès, comment elle parvenait à ébouillanter le sang d'un individu au point de faire fondr sa peau.

Brom sortit un parchemin et nota la formule discrétement tout en dessinant un schéma du mouvement de baguette l'accompagnant. Ce sortilège unique était à mi-chemine entre la nécromancie et la pyromancie, ses deux spécialités.

Tandis qu'une pause fut annoncée, Léon se leva de son siège et alla retrouver son jeune invité. Tom Jédusor n'avait ni crier devans l'imposteur ni applaudit devans les merveilles apparues sous ses yeux. Brom ne savait pas si il devait concidérer celà comme une insulte ou non.
Il s'assit à côté du jeune employé de Barjow et Beurk et il demanda :


Cette réunion remplit-elle tes attentes Tom ?

Les yeux bleus cyans de Brom se figèrent dans le regard sombre légèrement rougeoyant du jeune homme, jamais il n'oublierait un parreil regard.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 06/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 16/11/2008
Parchemins postés : 2399



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Voldy


MessageSujet: Re: Rencontre au fil du passé [Brom/Voldy] Sam 20 Fév - 19:15

Enfin, on se trouvait au cœur du sujet. A présent, Jedusor savait à quoi ressemblait une assemblée de mages noirs, et bien qu'il n'en tirait pas spécialement ni de grande satisfaction ni de regrets, il contemplait le spectacle avec curiosité. Son visage restait fermé, mais son esprit évaluait silencieusement chaque candidat à la gloire. Ils furent quelques uns à défiler les uns à la suite des autres, se couvrant de honte ou de mérites au moyen de magies variées et puissantes. Les soupçons de Jedusor se confirmaient, la magie noire était un ensemble très vaste regroupant des branches variées mais toutes efficaces à leur manière. Le plus convaincant d'entre tous fut certainement Hopkins, l'ami de Brom, qui démontra la force cruelle de sa potion de souffrance basée sur le souvenir. Devant les miracles accomplis par sa trouvaille, il reçut l'approbation générale au grand déplaisir de Tom, car celui-ci s'était décidé à le détester dès la première minute de leur rencontre. Les premières représentations durèrent presque deux heures, puis une pause fut annoncée et le silence se brisa alors sous le concert des sorciers se levant et commentant vivement les numéros qui les avaient le plus marqués. Jedusor, lui, demeurait immobile, ce fut Léon Brom qui vint encore une fois à sa rencontre et voulut savoir son avis sur l'assemblée. La question était judicieuse, l'employé de Barjow et Beurk n'avait trop su dire jusqu'à maintenant ce qu'il pensait vraiment de ce qu'il venait de voir, mais son arrogance naturelle aidant, il trouva rapidement une réponse.

-J'ai vu des choses surprenantes, monsieur, certainement utiles, mais pas bouleversantes. A quoi bon multiplier les façons de donner la mort quand on sait déjà la donner d'une manière? Je sais déjà tuer, tout le reste n'est que du spectacle.

Pour la première fois, Brom et Jedusor échangèrent un regard long et franc. Jusqu'à présent, ils ne s'étaient jamais vraiment jaugés, mais ils arpentaient maintenant un terrain houleux et souvent solitaire.


Finalement, on annonça la suite des démonstrations et les sorciers revinrent rapidement s'installer. Quand le silence fut complet, un sorcier de grande taille, quasi squelettique, se présenta au centre de la pièce et annonça la démonstration d'un sortilège de son cru. Il fit appel à l'aimable collaboration d'un membre du public et quelqu'un fut assez stupide pour se porter volontaire. Un jeune homme le rejoignit au centre de la pièce. Il fut surpris lorsque le grand sorcier lui appliqua une main froide et ferme sur le visage, mais n'eut guère le temps de s'en émouvoir. Quand le mage noir posa ensuite l'extrémité de sa baguette sur le dos de sa main, sa victime poussa un cri d'effroi et se mit à maigrir d'une façon surnaturelle, comme si la baguette le vidait de toute substance. Au final, il ne resta de lui plus qu'un cadavre extrêmement maigre dont la peau ressemblait à un vêtement beaucoup trop large pour le corps qu'elle recouvrait. L'auteur de ce meurtre expliqua sur quels principes reposait son geste et on l'applaudit vivement. Il venait de prouver que la diversité ne manquait pas quand il s'agissait de tuer. Jedusor ne put s'empêcher d'adresser un sourire amusé à Léon Brom.

Les sorciers qui suivirent firent tour à tour démonstration de la puissance du feu, des immenses possibilités de l'esprit, des nouvelles techniques de combat nécromanciennes, et ainsi de suite. Plus le temps passait et plus Tom sentait son intérêt décroître. S'il avait été un homme ouvert d'esprit et davantage humble, il aurait compris combien tout ce spectacle était passionnant, mais il était à la solde d'autres convictions qui l'aveuglaient sur beaucoup de choses. Ce ne fut que lorsqu'un nouveau sorcier, pas bien grand ni robuste, fit son apparition sur la scène, qu'il sentit sa curiosité de nouveau piquée à vif. Ce mage n'avait pas l'air très intelligent, ses yeux grands ouverts, sa voix hésitante et ses gestes maladroits ne le mettaient pas en valeur, mais ce qu'il dit captiva Jedusor plus que tout ce qui avait été énoncé jusqu'à présent.

-Mages noirs... comme vous, c'est à la mort que je me suis intéressé, mais avec cette particularité que je ne me suis pas arrêté à la manière de la donner, mais bien de la recevoir!

Le sorcier ne ménageait pas ses effets et il en devenait quelque peu agaçant tant son ton trahissait la quête d'admiration, mais le silence était total et tous les yeux tournés vers lui. Il venait d'annoncer quelque chose d'unique et son succès dépendrait de sa capacité à tenir sa parole. Beaucoup de regards étaient ironiques, attendant cruellement de pouvoir se délecter d'un échec cuisant, les autres espéraient un spectacle digne de ce nom. Finalement, le sorcier tira un petit objet de sa poche, une montre à gousset en or et la leva de manière à ce que tout le monde puisse bien la voir.

-Voici dans quel trésor réside mon secret! Ceci, mesdames et messieurs, est la clef de mon immortalité.

Il y eut quelques rires moqueurs tant cette annonce parut puérile et naïve, au moins autant que le sourire réjoui du démonstrateur. Jedusor, lui, sentit son cœur battre plus fort. Était-ce possible...

-Grâce à un procédé sombre et douloureux, j'ai pu transmettre une partie de ma vitalité dans cet objet. Pour cela, il m'a fallu accomplir des choses terribles...

Tom ne put réprimer un geste nerveux, il jugea préférable de croiser les bras pour cacher les frissons qui lui parcouraient les mains et jeta un regard discret sur ses voisins. Tout le monde avait les yeux rivés sur le petit sorcier. Jedusor s'était attendu à tout, mais pas à ça. En vérité, il l'avait plus ou moins espéré, mais il l'avait craint tout autant. Savoir que ce secret était connu d'autres...

-J'ai mené un long rite de pyromancie et de spiritualité auprès des centaures, après deux mois de traitement à base de potions puissantes et secrètes, les serums d'Hadès, j'ai finalement réussi.

Il y eut d'autres rires à peine dissimulés. Clairement, on se moquait du mage tant son récit semblait fantaisiste, mais il ne démordait pas, convaincu de son exploit. Tom se sentait quelque peu désorienté par la surprise autant que par l'histoire du sorcier. Qu'était-il en train de raconter? Son expérience était sans rapport avec celle de Jedusor, et pourtant, le but était le même, le principe similaire. Ce ne fut que lorsque le sorcier daigna enfin donner un nom à son trésor que le jeune homme sentit son corps se relâcher.

-Cette merveille, l'objet que je tiens entre mes mains et qui contient un peu de ma vie, porte le doux nom d'horoscruque.

S'il n'avait été entouré d'une trentaine de mages noirs, Jedusor se serait certainement levé et aurait injurié le sorcier avant de le foudroyer d'un sortilège mortel, son poing se crispa simplement. Cet homme était un idiot atteint de la plus crasse des ignorances, persuadé de maîtriser un art qui le dépassait de loin. Et pourtant, le simple fait qu'il en soupçonna l'existence le rendait très dangereux. Même s'il était incapable de maîtriser le savoir des horcruxes, d'autres pourraient chercher à l'imiter et seraient plus aptes à y parvenir. Un tel risque ne pouvait être admis. Il n'y avait rien à apprendre de cet homme, mais tout à craindre. Tom Jedusor jeta un autre regard sur lui, celui du fauve qui a pris sa décision. En effet, une décision était prise. Ce petit sorcier stupide et arrogant l'ignorait encore, mais son destin venait d'être fixé, bientôt, il ne vivrait plus.
Brom, qui se trouvait à côté de Tom, lui rappela sa présence d'un soupir. Le jeune homme tourna les yeux vers lui.

-Seriez-vous sceptique devant ce que vient d'annoncer cet homme, Mr Brom? Interrogea Jedusor. Personnellement, je crois qu'une vérification immédiate serait le meilleur moyen de savoir si oui ou non, l'immortalité existe.

Le sous-entendu était clair. Poussé par une pulsion animale qui se lisait dans ses yeux, à ce moment précis, Jedusor aurait aimé avoir le droit de se présenter face au démonstrateur et le tuer de sa baguette. Mais il importait de se tenir dans une telle assemblée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: Rencontre au fil du passé [Brom/Voldy] Jeu 4 Mar - 23:29

Tom Jedusor avait le don de ne jamais répondre réellement aux questions qui lui étaient posées. Soit, Brom comprenait que l'on veuille garder des réflexions pour soit.

Il y avait quelque chose de froid dans façon de s'exprimer, un dédain autain et rageux, une arrogance si peu commune,....

Brom laissa tombé, il aquisça d'un léger signe de tête en attendant que la soirée se poursuive. Les exposés devenaient de moins en moins intéressants, les découvertes minimes et inapliccables. Il lui tardait de clôturer cette séance.

L'avant dernier sorcier à passer, Micheal Burn, était un élève assidu mais un imbécile de premier ordre. La plus grand surprise de Léon consistait d'imaginer cet homme faire une découverte que lui même n'avait pas pensée.

Il dissimula ses émotions habilement, regardant le sorcier sortir une montre à gousset en fanfaronant qu'elle était la clé de son immortalité.

Où et comment Burn avait acquit le savoir concernant les Horcruxes, nul ne pouvait le dire, cependant, Léon était certain que ce crétin allait balancer l'un des secrets les mieux gardés de l'histoire de la magie noire en publique.

Le regard de Brom croisa d'abord celui d'Hopkins, puis celui de Clarks. Tous les trois connaissaient les Horcruxes, cette magie leur avait été enseignée par Fergusson, un autre mage noir présent dans la salle. Léon se devait d'agir, mais il ne savait pas encore comment.

Il soupira bruyament, geste qu'il regretta l'instant suivant, au moment où Tom lui dit :


Seriez-vous sceptique devant ce que vient d'annoncer cet homme, Mr Brom? Personnellement, je crois qu'une vérification immédiate serait le meilleur moyen de savoir si oui ou non, l'immortalité existe.

Finallement la remarque s'avéra utile, elle donna le courage à Brom de se lever en chuchotant sa réponse :

La magie peut atteindre des limites, pas la stupidité de cet homme.

D'un geste supranaturel, Brom sortit sa baguette magique de son fourreau et désarma Burn d'un coup sec du poignet. Le petit homme, visiblement choqué et appeuré ne chercha même pas à esquisser un geste pour la récupérer. Son immortalité n'ayant pas altéré sa peur de la mort.

Brom arracha des mains la montre à gousset et dit jetant un regard circulaire sur l'assemblée :


En me demandant de présider les assemblées depuis le décès du précédent Président, vous m'avez octroyé le devoir de jugement sur ce qui s'y dit. Je me dois de déceler le mensonge dans les propos énnoncés, et là j'en ai entendu bien assez.

Il se tourna vers Burn :

Si tu est immortel via cet objet, je ne pourrai le détruire pas vrai ?

L'homme marmoma une réponse affirmative dans sa bouche et chercha à tâton avec son pied sa baguette magique. Hopkins se leva et la ramassa, le sorcier était seul devant son destin.

Vérifions !

Brom se tourna vers un âtre et jeta la montre à gousset dedans. Pendant une fraction de seconde, il informula :

*Sceleratus Aestus !*

Le feu crépita un instant avant de devenir un feudeymon pendant une seconde tout au plus. L'horcruxe se ratatina alors que Brom mettait fin à son sortilège. Il sortit la montre du feu et la montra au publique qui rit avec insistance.

Premier test peu concluant Burn, le deuxième aura intérêt d'être meilleur,...

Léon leva sa baguette quand Burn se jeta à ses pieds en lui disant qu'il doutait à présent, qu'il ne savait plus, que de rare choses pouvait birser cette magie. Il allait commencer à les énumérer quand Léon lui jeta un sortilège de mutisme si puissant qu'il projeta le malheureux trois mètres plus loin.

Assez de tes mensonges ! Tu te dis immortel Burn ? Moi je te crois un menteur et un incapable. Une fois que je t'aurai tué on verra qui avait raison.

Léon leva sa baguette et dit :

Avada Kedavra !

Le jet vert émeraude claqua et frappa en pleine poitrine Burn qui percuta un mur au fond de la salle. Un silence se poursuivit et se maintint pendant deux bonnes minutes, tous regardaient la dépouille de Burn.

Je crois qu'il était bien moins immortel que moi !

Tous rirent, et Léon avec eux. Son regard vacilla entre Fergusson, Hopkins et Clarks, tous le remerciait d'un geste de la tête. Léon les ignora, si ce geste était perçu, il trahirait leur secret. Fergusson et Clarks parlèrent entre eux un peu trop fort, disant que certaines choses devaient rester secrètes. Léon l'entendit en repenant sa place près de Jédusor.

La dernière démonstration était l'application du venin d'acromentule dans les rites de démonologie, plus un rappel qu'une découverte, cet exposé ne dura pas, l'auteur avait eut pour mission de répéter ce qu'un mage noir Egyptien voulait que leur communeauté sache.

Léon se releva une fois que tous furent passés et il dit


Ceci marque la fin de notre réunion d'aujourd'hui. Vous êtes comme d'habitude conviés à prendre un dernier verre avant que les Portoloins ne soient réactivés. Je vous rappelle que transplaner n'est pas bon pour votre santé, nous avons mis beaucoup de coeur à pimenter la mort de qui voudrait user d'une parreille méthode pour entrer ou sortir d'ici.

Bonne soirée !


Léon se dirigea vers le buffet où il prit un grand verre d'hydromel pour lui et un deuxième pour Tom. Il lui offrit le verre en lui chuchotant :

Si tu parles aux bonnes personnes maintenant, tu pourras peut-être trouvé ce que tu es venu chercher. Le verre dure une quinzaine de minute environ, un fois que ce temps sera écoulé, tu me trouvera au fond de la pièce en train de réactiver les différents Portoloins. J'attendrai ton retour pour repartir vers Londres.

Léon s'écarta et partit saluer la sorcière qui créa le sortilège qui ébouillantait le sang de la victime. Il bavarda un instant avec elle avant de rejoindre les différents objets qui serviraient de Portoloins. Il s'appuya contre le mur en sirotant son hydromel, et, une fois le verre vide, il se mit au travail.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 06/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 16/11/2008
Parchemins postés : 2399



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Voldy


MessageSujet: Re: Rencontre au fil du passé [Brom/Voldy] Lun 8 Mar - 22:14

Apparemment, Jedusor n'était pas le seul à avoir saisi l'importance du secret que cet imbécile de Burn était en train de répandre comme une révélation inédite sur les amourettes d'une célébrité dans un milieu féminin [*spécial journée de la femme]. C'était à la fois rassurant et inquiétant. Rassurant car cet inconscient fut bien vite réduit au silence. En effet, Brom s'était levé, et, en tant que président de l'assemblée, avait mis fin à cette mascarade d'un geste radical et digne de respect. Dans toute son arrogance, jusqu'à présent, Jedusor n'avait accordé aucun réel crédit à celui qui lui avait permis d'assister à cette réunion, mais depuis cette intervention, il devait lui reconnaitre une certaine valeur. Visiblement, Léon Brom agissait en maître ici et peu étaient de taille à lui résister. Le jeune employé de Barjow et Beurk était encore un débutant en magie noire, loin d'être en mesure de saisir toutes les notions et savoirs qui s'échangeaient ici, en revanche, il semblait pourvu d'un don inné pour différencier les puissants des lâches. D'un coup d'oeil, en observant les gestes, en écoutant la voix, en sondant l'esprit, il savait immédiatement qui était destiné à diriger et qui serait condamné à obéir. Sûrement parce que depuis son plus jeune âge, il se destinait à commander et s'exerçait à tester tout son entourage.
Ce qui l'inquiétait, c'est que cette salle semblait emplie d'une poignée d'érudits qui en savaient probablement pas mal sur le sujet abordé avec médiocrité par Michael Burn, et suffisamment autoritaires, déterminés et puissants pour parvenir à des résultats. Cela, il fallait l'éviter. Mais comment savoir qui était susceptible de faire de la concurrence sérieuse? Brom? Probable. Autant que son ami Hopkins. Ce n'était qu'une supposition sans véritables fondements. Mais il y avait une impression de puissance et de mystère dans les yeux de ces hommes qui correspondait parfaitement avec le visage d'un mage immortel.

Finalement, les dernières démonstrations eurent lieu et Léon Brom annonça la fin de la séance. D'un même élan, tous se levèrent et commencèrent à s'agiter les uns vers les autres pour commenter ce qui avait été vu peu avant. Le maître de l'assemblée avertit Jedusor qu'il lui restait quinze minutes avant le départ, le temps pour lui de chercher les informations là où il pensait devoir les trouver. Le jeune homme approuva l'invitation d'un geste de la tête et fit le tour de la grande salle dans l'espoir de trouver des choses intéressantes. A vrai dire, il marchait un peu au hasard et cela le désolait. Il serait trop bête de ne pas profiter des bénéfices nombreux de cette assemblée à laquelle il avait tant espéré participer. Seulement, prisonnier de sa vanité, il ne parvenait pas à admettre qu'il puisse recevoir l'enseignement de quelqu'un. A Poudlard, il s'y était forcé parce qu'il savait cela nécessaire, mais désormais, il ne supportait que l'apprentissage par les écrits anciens, grimoires antiques, stèles millénaires et autres vestiges du passé glorieux des forces de l'ombre. Auprès de ces reliques, il avait le sentiment de s'instruire directement auprès d'un Dieu, d'une force qui ne se confiait qu'à lui, alors que l'idée d'être l'élève d'un homme l'humiliait. C'était bête et signe d'une grave étroitesse d'esprit, mais cela n'empêchait pas de dominer le monde.

Ainsi, durant ce dernier quart d'heure, il observa et chercha en chaque homme et femme qui se présentait à lui des potentiels serviteurs à son futur règne, à ses yeux inévitable. De temps à autre, il laissait promener son esprit sur celui des autres, mais n'osait trop le faire de crainte de se heurter à un qui le découvrirait. En bref, Jedusor ne discuta pas, mais observa, analysa et dressa d'une part une liste de contacts, de l'autre un tableau de chasse.

Quand il rejoignit Léon Brom vers la sortie, il le remercia de l'avoir invité. Après tout, il lui devait bien ça. Peut-être que le mage noir se serait abstenu s'il avait su que son invité destinait un quart de ces érudits à l'asservissement, un autre à la mort et le reste à l'exil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre au fil du passé [Brom/Voldy]

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre au fil du passé [Brom/Voldy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Monde Magique
-