POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Répression [mission] Chez guipire {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5404



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Répression [mission] Chez guipire {Terminé} Dim 25 Avr - 22:09

Le membre 'Pr Frédérique LeeRoy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Dangereux' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 26/07/2009
Parchemins postés : 3331



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
John Mandrake


MessageSujet: Re: Répression [mission] Chez guipire {Terminé} Dim 2 Mai - 11:15

Un éclat de lumière fulgurant. Pas douloureux cependant. Comme si on cherchait simplement à fuir. Franck comprit la « machiavélité » du sortilège employé par les Weasley et grogna, comprenant qu’ils allaient lui échapper. Malheureusement, quand la luminosité se dissipa, il était déjà trop tard. Il n’y avait plus que des cadavres et Bellairs, pantois. La-haut, sur les toits, les Mangemorts restèrent cois, dubitatif. Il avait tué Bentley, ainsi que la jeune femme, mais avait laissé les Weasley s’échapper. Ce n’était pas un bilan ultra-positif. Néanmoins, il avait tué d’autres personnes auparavant. Il pouvait donc être absous de cette faute de goût. Franck secoua la tête, prit les deux baguettes de Bentley et de la jeune femme, les mis dans sa poche arrière de pantalon avant de se diriger vers la rue principale. Il voyait Isidro Klyne rentrer dans la volerie, et entendait le bar frémir de sortilèges diverses. Si seulement il pouvait voir ce qui se passait côté Moldu... Néanmoins, il vit a travers la fenêtre brisée de chez Guipure un sortilège fuser. Un Stupéfix. Et un cri féminin retentir. Soit Guipure était mise en cause, ce qui le surprendrait fortement, soit une résistante ou… Une de ses pairs. Franck était assez intrigué, avouons-le. Lentement, il s’approcha de chez Guipure, a pas mesuré. Quand un Flipendo le frôla. Réflexe, il se retourna et lanca l’Endoloris, à tout hasard. Sur un vieil homme venant tout droit de chez Barjow et Beurk. Profitant de la douleur de l’autre, il héla un autre sorcier, serviteur des ténèbres, qui passait.

- Finneus ! Stupéfixe-moi cet olibrius et emmène le avec les captifs, j’ai à faire !

L’autre, l’air sinistre malgré son visage encore poupin et coloré, opina du chef avant d’immobiliser le téméraire et de disparaître avec lui dans une ruelle. Ce qui adviendrait du résistant, Franck en avait cure. Il voulait simplement satisfaire son appétit. De gloire et de sang, de curiosité aussi. Mais il lui fallait un coup de fouet avant de passer à l’acte. Il se lanca un Vulnera Samento, à tout hasard. Placebo ou miracle du soin, il se sentit mieux, conscient que ce n’était peut-être qu’un leurre, mais, au fond, s’en fichant éperdument. Il déboula en coup de fouet dans l’atelier de couture. Munch et LeeRoy étaient présente. Mais il s’en fichait, il n’avait d’yeux que pour Persbury. L’investigateur de ce bain de sang allait baigner dans sa propre essence. Aussitôt, il jeta un regard à LeeRoy, qui comprit et se décala de quelque pas, pour boucher l’issue de secours. Munch était prêt de la porte d’entrée, Franck se plaça donc sur le passage dérobé dans le mur, brisé par un sortilège et devenu apparent. Si il y en avait une quatrième… Et bien ! Ils auraient au moins fait tout ce qui étaient en leurs pouvoirs pour empêcher la fuite de ce vieillard sénile, comme une pomme trop mûre qui n’allait pas tarder à tomber sur le marbre du jardin des Hespérides.

- Persbury… Comment une petite personne comme toi peut bien mener une révolte commercante ? A vouloir péter plus haut que son Q.I, on ne finit par souffler que du vent. Celui de la discorde s’éteindra avec toi.

Franck, souriant, heureux et tendu à la fois, lanca un Catharsis. Une nouvelle fois, des volutes de fumées blanches vinrent, nébuleuses, tourner autour de Persbury pour lui infliger nostalgie, peur, tristesse, souffrance et honte à la fois. Il suffisait qu’elles forment des flammes pour que le sortilège s’accomplisse…

[ Désolé du retard et de la qualité du post. Je lance deux dés, le premie,r maître du sort, pour le soin, que je lance avant de rentrer en scène, je pense que ce n'est pas dérangeant, c'est comme si je l'avais lancé dans l'autre sujet. Si ça dérange, et qu'il marche, il ne comptera pas Wink

Et désolé aussi du compte, la flemme de changer 👅 ]

Persbury = 12

LeeRoy = 8
Munch = 7
Bellairs = 8 ( le lumos solem de Fred et Georges n'était pas un sortilège d'attaque Wink )


Dernière édition par John Mandrake le Dim 2 Mai - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5404



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Répression [mission] Chez guipire {Terminé} Dim 2 Mai - 11:15

Le membre 'John Mandrake' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Maitre des sorts' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Sorcier Dangereux' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 06/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 16/11/2008
Parchemins postés : 2399



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Voldy


MessageSujet: Re: Répression [mission] Chez guipire {Terminé} Dim 2 Mai - 12:20

Le combat gagnait en intensité, rythmé par les échanges de sortilèges de plus en plus violents entre Persbury et son adversaire. Étrangement, l'autre mercenaire des ténèbres semblait incapable d'une réaction. Owen n'avait pas eu encore à craindre la moindre attaque de sa part. Comme paralysée par l'émotion, elle offrait une cible idéale que Persbury accepta d'attaquer lâchement. Owen leur avait proposé de renoncer, elles avaient refusé. Il voulut tenter un sortilège destructeur et Jeallow y échappa de grande justesse. Malgré son absence de réaction, un instinct salvateur dut reprendre le dessus, car elle se laissa tomber au moment ou le projectile magique de son agresseur fusait vers elle. L'explosion souleva mannequins et vêtements dans tous les sens, ainsi qu'une masse considérable de poussière. Aucun doute, Munch avait échappé à une mort effroyable et sanglante. Au fond de lui, le marchand s'en voulut, soit d'avoir tenté une telle cruauté, soit de l'avoir échouée. Mais tandis qu'il s'abandonnait dans ses sentiments, LeeRoy en profitait pour tenter une nouvelle fois sa chance de l'atteindre. Persbury sentit le sortilège passer pas très loin de son corps, et admit qu'il manquait de prudence. Il se tourna de nouveau vers la plus dangereuse de ses adversaires et leva sa baguette, menaçant.

C'est à ce moment là qu'un nouvel homme fit son apparition, et souligna sa présence d'une réplique que même les plus mauvais films d'action moldus ne s'étaient jamais permis. Du moins, c'était l'avis d'Owen, mais il n'eut guère le temps d'en discuter, car Bellairs -le nouvel arrivant-, tendit sa baguette et lui fit subir mille douleurs. Le chef des résistants du Chemin de Traverse connut le même traitement odieux que le jeune Bentley, tué peu avant dans une rue proche. Il eut le loisir de revivre ses pires souvenirs et de connaitre un mélange insupportable d'émotions terribles. Soulevé dans les airs par cette puissance maléfique, torturé, Persbury aurait fini par réclamer sa mise à mort immédiate comme libération, si le sortilège n'avait subitement relâché son étreinte. Alors il s'était lourdement écrasé au sol, au pied d'un escalier, et gisait, quasi inconscient, tandis que ses adversaires savouraient sa déchéance.
Owen avait conscience de son humiliation, mais il n'en avait cure. Il était un homme sain, pas un de ces types, à moitié humain, à moitié monstre, qui tiraient plaisir d'un jeu bestial de domination et de destruction. Plus que jamais, dans cet état de faiblesse, alors qu'il sentait les doigts de la mort le frôler, il voyait ses ennemis le visage couvert d'un masque au sourire pervers et heureux, satisfaits de rien du tout. Persbury poussait des râles agonisants. La fin était proche. Aidé de la marche qui se tenait derrière son dos, il voulut voir comment se déroulerait sa mort et se redressa. D'autres hommes et femmes entraient dans la boutique par l'ouverture creusée de force dans le mur, derrière un Franck Bellairs à l'air triomphal.
Sauf une réaction miraculeuse de sa part, Owen était mort. Il fallait croire que cette perspective suffisait à donner des forces nouvelles, car porté par une pulsion inattendue, il se releva tandis qu'approchaient ses prédateurs. Sans doute parce qu'ils le croyaient vraiment hors d'état de nuire, ils ne cherchèrent pas à l'immobiliser. Sans savoir qui lui commandait l'ordre d'agir ainsi, si c'était vraiment lui qui réfléchissait, il tira l'étendage de vêtements qui se trouvait à portée de main et le jeta en travers de la route de ses plus proches adversaires. Il profita de la confusion pour retrouver sa baguette et renverser par magie tous les meubles, vêtements, mannequins qui tombaient sous son regard, noyant la bande de fauves dans un désordre complet. Des sortilèges jaillirent sans grande précision, mais assez pour pousser Persbury à établir une manœuvre de retraite. Il se précipita dans l'escalier et le grimpa à toute vitesse, poursuivit par le seul serviteur qui était parvenu à se sortir du bazar.
La cavale dura quelques minutes, les deux hommes disparurent dans un bureau où il y eut un grand vacarme suivit d'un long cri. Quand les serviteurs arrivèrent enfin à la rescousse de leur camarade, ils le trouvèrent à moitié étalé au sol, se massant une mâchoire ensanglantée et tendant le doigt vers la fenêtre brisée par où Persbury avait visiblement pris la fuite. La maison Guipure dominait les bâtisses voisines par sa taille, depuis la fenêtre, Owen avait donc pu atterrir sur les toits. Mais où s'était-il réfugié? Le chemin qu'il avait trouvé offrait aussi bien la possibilité de rejoindre directement Barjow et Beurk que Fleury et Bott ou Ollivander.



----
Les recherches reprennent, chers amis
Si le combat parait trop inégal, Persbury risque en effet de préférer la fuite la plupart du temps!

-Persbury-->12 PV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Répression [mission] Chez guipire {Terminé} Dim 2 Mai - 21:58

    Un homme vint faire son apparition dans la boutique. Elle l’avait aperçu plusieurs fois. Il était connu parmi les Mangemorts. Mais surtout, il avait été Directeur de Poudlard et en tant que Professeur de cette établissement, elle ne pouvait pas ignorer qui il était. Mais il n’était pas là pour parler de l’école et elle le savait. Frédérique n’arrêtait pas de subir les attaques de Persbury et était casiment la seule à l’attaquer. Sa coéquipière semblait paralyser par le combat et n’avait pas agi jusque là et avait préféré trop parler. Si elle était effrayée déjà, elle n’avait rien à faire dans des combats. Mais il n’était pas l’heure des réprimandes.

    Bellairs se fichait des deux filles. Encore un solitaire macho ! Tous les hommes qu’elle croisait semblaient n’être que de ce genre. A croire que s’était la dernière mode.
    Elle ne lâcha pas sa baguette prête à attaquer de nouveau.
    Il parla à leur ennemi, encore des paroles en trop selon la jeune femme. Il se sentait supérieur et il ne fallait surtout pas agir ainsi. Il fallait l’attaquer et l’abattre sinon il allait encore leur échapper. Mais il lança enfin un sort et le toucha de plein fouet. Enfin ! Il était enfin blessé et serait donc vulnérable. Là ils allaient s’en amuser car elle savait que Persbury allait l’attaquer Bellairs avant de revenir à elle, ce qu’il voulait faire avant son apparition.

    Se relevant après s’être écrasé au sol au pied d’un escalier, d’autres personnes entraient dans les lieux. Mauvaise, très mauvaise idée ! Car ni une, ni deux, l’homme trouva une issue grace aux escaliers qui se trouvaient derrière lui et s’échappa. S’était prévisible, trop prévisible. Tous tentèrent de l’arrêter, mais s’était trop tard. Elle n’en fit rien. Elle se concentra plutôt sur elle-même afin de se soigner à nouveau. Il fallait qu’elle soit totalement en forme, ensuite elle envisagera de retrouver à nouveau leur ennemi. Elle ne le laissera pas filer bien longtemps.


    « Episkey… »

    Mais elle semblait encore sous le coup des sorts qu’elle avait reçu. Elle ne parvint pas à se soigner. Elle attendra un peu alors avant de recommencer. Elle n’aimait pas être faible, même si ce n’était que peu.
    Alors qu’une poursuite s’organiser à l’étage, elle n’en fut pas de la partie. Elle allait avoir bien assez tôt un rapport de la situation. Un bruit de verre brisé se fit entendre. Il avait quitté les lieux.
    Sans attendre, la jeune femme regagna la rue et ne vit personne. Il était donc dans une nouvelle boutique. A elle de trouver la bonne à nouveau…


Dernière édition par Pr Frédérique LeeRoy le Dim 2 Mai - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5404



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Répression [mission] Chez guipire {Terminé} Dim 2 Mai - 21:58

Le membre 'Pr Frédérique LeeRoy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Répression [mission] Chez guipire {Terminé}

Revenir en haut Aller en bas

Répression [mission] Chez guipire {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Monde Magique
-