POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

L'après-cours de monsieur Kingson {Abandonné}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: L'après-cours de monsieur Kingson {Abandonné} Lun 17 Mai - 21:20

Si le cours avait commencé d'une drôle de façon, avec la dispute entre élève, il ne pouvait pas se terminer mieux qu'avec un sort raté par le Mandrake. Vous avez compris que Matthew déteste cet espèce de prétentieuse vipère qui mériterait seulement de recevoir un bon coup de talon sur sa tête pour faire cracher tout son venin d'un seul coup et offrir à la Terre une paix bien méritée. Bref, il eut un sourire pour une double raison: sa réussite et l'échec du protégé de tout Poudlard, à en entendre certain. Si Mandrake semble du genre à croire qu'on peut réussir dans la vie en écrasant tout ceux autour de soi, Matthew va complètement à l'encontre de cette mentalité et c'est pourquoi d'ailleurs les Serpentards n'ont jamais su jouer en équipe au Quidditch, ils en sont incapables.

Il rangeait donc ses affaires, espérant avoir été à la hauteur durant le cours, bien conscient quand même que le cours de sortilège n'est pas nécessairement sa force, comme le cours de Défense, mais il fait vraiment de son mieux et qualifierait son effort d'honnête et en plus, il croit qu'il avait bien suivi la matière. Il était bien loin de se douter par contre à quel point la professeure était satisfaite de sa performance, mais il est clair qu'il s'en était tout de même bien sorti aujourd'hui. Il allait se diriger tranquillement vers la sortie quand la professeure Leeroy lui dit qu'elle voulait le rencontrer après le cours. Surpris, Matthew avala un peu de travers, mais décida de tout faire pour sembler impassible:


-Je... euh... d'accord professeure.

Il se rassoit donc à sa place. Pensif, il essayait de voir se qui pouvait bien causer cette rencontre d'après-cours. C'était très rare que des professeures le rencontraient et en général, ce n'était pas très bon signes, alors il angoissait un peu. La professeure Leeroy n'était pas une professeure trop dure. Au contraire, elle était à l'écoute et compréhensive aussi, du plus loin qu'il se rappelle et elle tolérait certaines choses en classe. Comme par exemple, ils pouvaient venir dans son cours bien vêtu, sans nécessairement porter l'uniforme, semble-t-il. Et puis ce n'est pas elle qui envoyait des élèves contre un mur, figé par trois épées, tout en les menaçant d'écourter leurs vies à la prochaine erreur. Il se dit donc qu'il n'avait pas à s'en faire. Une fois que tous les élèves eurent quitter la classe, parce que Matthew ne voulait pas déranger personne, il se leva et alla voir la professeure, les mains dans les poches.

-Vous vouliez me voir professeure Leeroy?


Dernière édition par Matthew Kingson le Sam 12 Juin - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: L'après-cours de monsieur Kingson {Abandonné} Lun 17 Mai - 23:07

La jeune enseignante venait de clore le cours d’une manière assez brusque tout comme on l’avait importuné. Elle était assez colérique, rancunière quand on l’importunait de trop prêt. Et là on avait touché à son cours, son cher cours de Sortilèges qu’elle avait cru ne jamais avoir, ce poste qu’elle avait osé demander et qu’elle avait obtenu. Son travail avait été reconnu, même si en elle-même on ne la connaissait pas sauf si on était élève à Poudlard et parents de ses élèves. Elle était patiente, et on saura un jour quelle personne elle pouvait être.
Mais pour l’heure, elle venait de finir son dernier cours de Sortilèges de la journée. Son cours avait été perturbé par un Serdaigle arrogant et deux Poufsouffle impertinentes. Elle avait beau être jeune, à peine cinq années de plus que eux, mais elle n’aimait pas qu’on la prenait pour une imbécile. Elle avait donc du les virer de son cours et ne les oublierait pas pour leur donner une retenue et un bon rattrapage de cours. Il était hors de question qu’ils puissent rater un cours. Elle ne les avait pas renvoyé pour qu’ils savourent un moment de tranquillité. Avec elle, ils étaient loin d’être servi. Elle aimait le travail, l’effort, les performances. Elle n’appréciait vraiment pas la passivité.

Elle se retrouva donc à la fin du cours, les yeux sur son carnet où elle écrivait de sa plume verte si foncée qu’elle paraissait noire. Elle notait les différentes appréciations, à chaud, qu’elle avait sur ses élèves, des points qu’elle attribuait ou pas, et des notations finales. Tout comptait. Elle comptait tout.
Frédérique, d’une allure si jeune, si frêle, presque similaire aux élèves de ce cours des dernières années, ne paraissait souvent pas son âge. Après tout dépendait de sa coiffure, de sa tenue. Mais elle aimait paraitre jeune, très jeune. Elle aimait la jeunesse et méprisait la vieillesse autant qu’elle méprisait les Moldues.

De dos, d’une voix pourtant autoritaire et calme, elle s’était adressée à Matthew Kingson afin qu’il l’entende et obéisse à sa requête. En effet, elle lui avait demandé de ne pas quitter la salle, qu’elle voulait s’entretenir avec lui. Elle n’avait rien dit de plus laissant ainsi planer tout doute, tout mystère, tout questionnement.
LeeRoy avait constaté de grandes compétences chez le garçon. De plus, sa question durant la partie pratique et sa réponse à cela l’avait, elle l’avouait, impressionné. Pour une garçon de cet age, il présentait une grande et impressionnante maturité. Elle ne voulait pas le laisser s’échapper sans en avoir appris plus sur sa façon de penser durant les moments qui précédaient son application des sorts.

Il lui avait répondit sur un ton rempli d’hésitation et sa phrase bafouilla légèrement. Elle sourit en coin sans se retourner. Elle aimait les réactions qu’elle pouvait apporter sur ses élèves, des réactions qu’importe ce qu’elles étaient.
Ses lunettes sur le bout de son nez, elle entendit tous les autres élèves quitter la salle les uns après les autres. Elle sentait toujours la présence seule du jeune homme. Elle perçut le bruit de ses pas se rapprocher, hésitant.
Elle referma doucement son carnet, le posa tout aussi doucement sur son bureau et déposa sa plume sur le dessus de la couverture en cuir vert.

Il venait de lui demander implicitement pourquoi elle voulait le voir. Elle pencha légèrement la tête sur le coté, ses lunettes toujours visible sur son nez lui donnant un air autoritaire et supérieure. Elle le regardait de coin sans vraiment le voir.


« Monsieur Kingson… que pensez-vous des Sortilèges, qu’en pensez-vous au fond de vous… Trouvez-vous cette matière importante ou bien… vous croyez vous au dessus d’elle et déjà trop compétent pour elle… ? »

Elle avait parlé calmement, elle le testait afin de voir ce qu’il valait réellement, en tant qu’élève et en tant qu’homme vu qu’il était majeure dans le monde de la magie. Elle avait cru percevoir quelque chose en lui, une certaine capacité innée. Il avait la réflexion, la logique, la motivation d’un grand duelliste, plus qu’un simple élève, ce que peu avait déjà à son âge. Il n’avait jamais demandé de cours particulier avec elle. Soit il se trouvait trop fort déjà pour cela, soit il n’avait pas osé. Tant d’élèves étaient venus la solliciter, elle avait accepté pour peu. Mais elle avait attendu en vain la requête du garçon, requête qui ne vint jamais.
Mais il avait des capacités et il ne fallait pas perdre cela. Qu’importe qu’il soit Gryffondor ou pas, s’était l’enseignante et la Maitresse des Sortilèges qui lui parlait, et non pas la Directrice de la maison ennemie. Et il était bon d’avoir ce genre d’élève à ses cotés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: L'après-cours de monsieur Kingson {Abandonné} Lun 17 Mai - 23:55

Madame LeeRoy semblait bien sérieuse et occupée aussi. Matthew n'avait pas vraiment droit à un sourire, se qui l'aurait rassuré un brin, mais il se doutait bien qu'il n'y aurait pas droit. Beaucoup de personnes tenaient à être dans les bonnes grâces de la professeure, parce qu'elle connait les subtilités des duels et bien sûr, c'est un atout dans le monde des sorciers, mais Matthew travaille tellement en classe, pour parfois arriver à des résultats qui ne le satisfait pas vraiment qu'il doutait d'avoir les qualités requises et puis il préférait encore apprendre par lui-même et travailler plutôt que d'avoir droit à un refus démotivant. Il était bien loin de se douter de ses capacités, mais il y avait une raison à cela.

Matthew Kingson est un sang-de-bourbe. Aucun de ses parents n'étaient des sorciers et jusqu'à il y a quelques années, il ignorait tout du monde des sorciers et de l'existence d'un endroit comme Poudlard, alors disons qu'il eut un certain choc, auquel il se fit rapidement et il dut s'adapter aussi, sans cesse prouver de quoi il est capable et arriver à se surpasser, même plus que les autres, pour faire oublier ses origines, se qu'il, au fil des années, semblait avoir réussi à accomplir. Un exploit qui ne le satisfaisait pas encore, parce qu'il ne voulait pas être un sorcier comme les autres, il souhaitait encore être un bon sorcier pour qu'on le considère vraiment comme l'égal des autres et non comme un moins que rien.

Sauf que dans un monde où les sang-de-bourbes sont envoyés à Azkaban, ses espoirs sont bien minces et c'est pourquoi il est très discret d'ailleurs, y compris en classe. Il se dit qu'il a intérêt à se faire oublier un peu, tout en faisant son chemin. Plus qu'une année et il pourra quitter Poudlard et vivre la vie telle qu'il l'entend. Voyager, c'est se qu'il souhaite le plus faire et découvrir encore de nouvelles choses, car Matthew aime apprendre.

Les mains croisés derrière son dos, parce qu'il trouvait incorrect de les garder dans ses poches, il écouta, un peu surpris, la professeure qui lui adressait des questions sans vraiment le regarder, alors que lui, ça fait parti de sa personne comme il est visuel, il cherchait à la regarder dans les yeux.


-Se que je pense du cours de Sortilèges? Eh bien, je crois que c'est une matière aussi importante que les autres matières enseignées à Poudlard et c'est même une de celle qui est essentielle à tout bon sorcier, vue le caractère général et utilitaire qu'elle revêt. Et j'avoue que je suis surpris par la question, je ne sais pas trop... Non, je me crois pas supérieur ou au-dessus de la matière, pas du tout même. Les années antérieures, j'étais dans la moyenne, cette année, j'essaie d'être un eu au-dessus et je mets beaucoup d'effort dans mes cours, même si je suis conscient que l'an passé, j'ai peut-être déçu, mais je fais tout pour me rattraper cette année et je sais que j'ai encore beaucoup à apprendre. Aujourd'hui, j'ai fait ma chance, mais je ne prends rien pour acquis.
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: L'après-cours de monsieur Kingson {Abandonné} Mar 18 Mai - 19:23

Frédérique sourit en coin en entendant la réponse que venait de lui fournir le jeune homme. Elle apprécia encore plus les qualités de duelliste qu’elle avait décelé en lui. Elle n’avait cessé de lui donner des Optimals à chacun de ses cours, pas seulement pour le valorisé, mais parce qu’il était véritablement doué. Qu’importe qu’il fut Gryffondor, elle voyait un lui un grand Executeur, un leader. Bien qu’effacé et souvent seul, elle ne se doutait pas des origines du jeune homme. Il fallait dire qu’elle n’avait jamais fouillé dans le passé de ses élèves. Elle les notait de par leur capacité, leur performance, leur don. Ce qui se passait en dehors de son cours n’était pas ses affaires, sauf si on lui en donnait directement l’ordre. Bien que pro Serpentard, elle n’en était pas moins une enseignante juste et objective, surtout au niveau des Sortilèges et du talent qu’on pouvait en avoir.

« Franc, sincère, et modeste en plus de cela… Vous avez de grandes qualités mais vous ne semblez même pas vous en rendre compte… Je ne vous suis que depuis cette année, et je n’en ai que faire de la déception que vous aviez pu donner dans vos précédentes années, mais je vois les efforts, la volonté et la motivation qui se dégagent de vous… Cela se ressent dans l’accomplissement de chaque sort que je vous demande… Et pourtant vous êtes en dernière année et d’ici quelques semaines, vous allez quitter cette école… Le monde extérieur n’est rien à coté de ce qu’on peut en penser… Savez-vous où vous voulez vous diriger… ? »

Elle venait de se dégager de sa robe de sorcier professeur, qu’elle trouvait plus encombrante que pratique et retira délicatement ses lunettes pour les déposer à leur tour sur son bureau. Rangeant sa baguette dans la poche arrière de son jean noir, elle se retourna enfin vers Matthew et le dévisagea enfin. Il semblait jeune, si jeune. Comment pouvait-on dégager autant de maturité à cet age là ? Elle, elle était encore une enfant à ses 17ans. Elle avait grandi vite, trop vite en sortant de Poudlard. Tous passaient par là mais peu en avait la force et la plupart avait de grosses surprises.

« Vous avez beaucoup à apprendre en effet… En 7ème année, il n’y a qu’une toute petite dizaine d’élèves qui sont vraiment capable d’affronter la suite, mais aucun n’a les bagages nécessaire… Pourquoi me diriez-vous… ? Parce qu’aucun ne sait réellement ce qu’il veut, ne sait réellement ce dont il a besoin… Je trouve dommage de ne pas renforcer vos capacités… Mais il faut déjà que vous le désirez… Et vous n’êtes jamais venus me trouver, contrairement à bon nombre de vos camarades… Vous ferais-je peur… ? »

Il lui avait souri. Mais bon sang pourquoi tous ses jeunes de dernières années étaient-ils aussi séduisants ? Et elle, pourquoi elle ne se laissait s’attirer qu’à plus jeune qu’elle ? Elle avait à peine six ans de plus que les 7ème année. Elle les avait tous croisé à Poudlard quand elle était élève elle même de dernière année alors que eux venaient à peine d’entrer au château. Mais peu se souvenait d’elle. Seuls les Serpentards en avaient un large souvenir. Elite de sa maison et presque de tout Poudlard, véritable maîtresse des Sortilèges déjà, Préfète de Serpentard, Batteur dans l’équipe de Quidditch. On la voyait partout. On la connaissait.
Elle répondit à son sourire tout en s’adossant à son bureau. Ses longs cheveux ondulés retombaient en cascade sur saon polo vert foncé.


« Je vous ai demandé de rester car vous faites partie de la poignée de personne qui mériteraient d’aller plus loin que ses acquis… Mais il faut seulement le vouloir… Comme vous le savez, je suis Directrice de Serpentard… Je n’ai pas pour habitude de valoriser des élèves des autres maisons, bien que je me montre juste avec vous tous durant mes cours… Peu ont eu la chance que je m’intéresse à leur cas… Et j’ai le pouvoir de vous ouvrir des portes… »

L’enseignante sous entendait bien sur par là qu’elle lui donnait une chance d’être parmi ses favoris. Ils étaient peu en effet. Elle avait arrêté sa sélection à deux élèves dans chaque maison. La plupart des dernières années, d’autres plus jeunes mais tout aussi prometteurs. Elle aimait être entourée. S’étant considérée comme faisant parti des élites de Poudlard durant sa scolarité, elle aimait à présent s’entourer des élites de la nouvelle génération…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: L'après-cours de monsieur Kingson {Abandonné} Mar 18 Mai - 20:16

Les efforts portent fruits, il le sait bien et le jeune homme a quand même du cran derrière ses airs de modestie. Il ne se prétend pas plus mature ou sage que les autres, mais il est un perfectionniste et il travaille sur lui. Il fait beaucoup de sports, s'entraînent, mais aussi, il étudie sérieusement en cours et possède une certaine volonté d'apprendre. Il croit à la maxime d'un corps sain dans un esprit sain et il fait tout son possible pour développer son être en tout point pour être le plus complet possible et minimiser ses faiblesses. Pourtant, il est bien conscient d'être encore très loin du compte. D'ailleurs, il n'a jamais eu la prétention de croire, malgré ses dons uniques, qu'à la base, il est quelqu'un d'extraordinaire. C'est plutôt par ses actes et ses accomplissements qu'il veut éventuellement se démarquer.

Loin d'être hésitant dans la réponse qu'il offrit, elle l'avait quand même un peu désarçonné parce qu'il avait l'impression d'en avoir laissé de mauvaises à la professeure qui semblait croire qu'il se pensait au-dessus de l'enseignement, alors que c'était loin d'être le cas. Lui, plus que d'autres, en avait bien besoin. Un vrai David dans un monde de Goliath. Maintenant, elle semblait n'avoir que des bons mots à son égard: franc, sincère, se qui revient un peu au même et modeste. Il fit un sourire un peu niais, flatté par ses mots, se passant la main au niveau de la nuque quand elle demanda s'il en était conscient. Il eut à peine le temps de dire "je..." qu'elle reprit, sachant que de toute façon, il ne savait pas quoi dire d'autres. Elle parle de sa volonté et le regard du jeune homme devint plus sérieux. Derrière ses airs candides se cachaient un courage certain et de l'ambition aussi, après tout, il est bien un Gryffondor. Elle parlait ensuite de cet avenir prochain et incertain et des défis qu'il offre. Non pas des dangers, des défis, car Matthew essaie autant que possible d'écarter la notion de danger qui ne fait qu'inspirer la crainte.


-Euhm... je comptes voyager après ma graduation, essayez de voir le monde, apprendre d'autres sorts, perfectionner les domaines que je connais déjà et puis, changer d'air me fera du bien aussi. Être confiné à Poudlard c'est bien mais... et puis pour tout vous dire, j'espère pouvoir trouver ma voie, ma vocation durant se voyage. J'ai déjà pensé œuvrer pour les forces de l'ordre, mais je ne suis pas certain que se soit mon domaine aujourd'hui. Je verrai bien. Je reste attentif aux portes ouvertes et j'espère que j'aurai l'embarras du choix.

Il continuait d'être franc et de toute façon, si on ne fait plus confiance à ses professeurs, à qui peut-on faire confiance? D'une manière, il n'avait rien dit de compromettant non plus, ni n'avait menti pour cacher quoique se soit. Toujours les bras croisés derrière son dos, il était plutôt immobile et observait la professeure qui semblait se mettre à l'aise. Il ajusta un peu le col de sa chemise. Il était légèrement nerveux, pas vraiment habitué aux entretiens d'après-cours. D'ailleurs, ça devait paraître.

Madame LeeRoy continuait d'expliquer comment seulement quelques uns réussissaient à tirer leur épingle du jeu et à se démarquer pour finalement vivre une vie qui soit noble et dont les autres rêveraient, mais ce n'est certainement pas donnés à la majorité et il ne pouvait qu'acquiescer. Il espérait faire parti des chanceux, c'est certain. Elle parlait de renforcer ses capacités et fit mention du fait qu'il n'était jamais venu demander son aide. Avait-il peur d'elle? Non, pas vraiment, le professeur Bröm a plutôt droit à se statut, même si Matthew vous dirait avec un sourire en coin qu'il n'a peur de rien ni personne. Mais disons qu'il y en a qui sont préférables à éviter.


-Peur? Non pas vraiment. Je ne suis juste pas habituer à tout ça, les entretiens après-cours et tout. D'habitude, je fais mes trucs, je récolte les notes et puis voilà. Si je ne suis pas venu vous voir, ce n'était pas tant par crainte mais plutôt, enfin, vous êtes la directrice des Serpentards alors... même si je sais que c'est un peu bête, pourquoi prendre la peine de donner des leçons privées à un Gryffondor? Alors c'est un peu pourquoi je ne suis pas venu vous voir, mais maintenant, c'est vous qui souhaitez me voir et je suis devant vous...

Oui, parce qu'il commence à comprendre où il veut en venir. Matthew n'est peut-être pas particulièrement brillant et d'ailleurs, il n'a pas inventé de sort, ni défié de professeur en duel, mais il a quand même un cerveau et il sait s'en servir. Il a bien compris que la professeure, en parlant de l'avenir ainsi, souhaite l'aider à le préparer pour le monde de demain. Comment? C'est se qui reste à voir, mais se qu'elle dit ensuite vint confirmer ses dires. Il était un peu plus pensif maintenant, comprenant que c'était une occasion en or.

-Alors je suis prêt à mettre les efforts qu'il faut pour profiter des opportunités que vous m'offrez professeure et je vous promets de ne pas vous décevoir.
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: L'après-cours de monsieur Kingson {Abandonné} Mer 19 Mai - 21:39

Frédérique appréciait les qualités du garçon même si elle l’aurait trouvé encore plus impitoyablement séduisant si il était plus ferme et ambitieux dans son travail. Mais elle ne pouvait pas lui reprocher sa persévérance et son perfectionnisme. Il était un des rares élèves qui allaient apprécier et approfondir encore plus leur magie grâce à ses futurs cours d’Esotérisme. Elle sentait qu’il allait apprendre vite et qu’il allait grâce à cela développer un savoir faire hors du commun. Mais il n’avait rien à voir avec d’autres élites comme ceux de Serpentard, la maison qu’elle dirige. Il était plus modeste et bien moins sanguin. Il était brillant mais constaté qu’il devait se faire trop souvent avoir et marcher sur les pieds.
Il lui parla son envie de voyager et d’apprendre par ses séjours. Elle ne pouvait qu’approuver. Elle, elle n’avait jamais quitté le sol Anglais. Elle n’avait même jamais quitté le sud du pays. En tout cas, il se montrait sincère toujours dans toutes ses paroles et elle ne pouvait trouver cela qu’appréciable.


« Vous avez raison de vouloir voyager dès la fin de vos examens… Il faut le faire jeune tant qu’on a ni famille ni attache… Les voyages permettent des connaissances et un apprentissage autre qu’une école… Mais il y a autant d’avantages que d’inconvénients quand on a trop ou pas assez de choix d’avenir… Alors faites attention…
Les forces de l’ordre… Si c’est ce qui vous intéresse pour l’instant, je vous conseille de vous joindre à la Brigade de l’école… Cela vous permettra d’avoir un bon bagage pour continuer dans cette voie… »


Alors qu’elle était resté jusque là adossée à son bureau, la professeur avança vers lui marquant ainsi un instant de silence. Elle tourna autour de lui comme pour juger de sa corpulence physique. Il n’était pas bien costaud mais le costume de Poudlard ne donnait guère de possibilité de voir des muscles saillant. Il devait apprendre une maîtrise ferme des sorts si il ne voulait pas être rapidement mis à terre sans possibilité d’avoir quelques réserves afin de se relever. Elle connaissait cela que trop bien. Trop mince, trop fragile, elle avait été rapidement en mauvaise posture lors du duel durant la mission de Voldemort.
Sans qu’il ne se retourne alors qu’elle se trouvait derrière lui, à moins d’un mètre, elle reprit la parole d’une voix plus lente et bien moins autoritaire alors qu’il avait émis un peu plus tôt un sourire niais, cachant une certaine nervosité, mais tout à fait charmant. Ces jeunes…


« Vous n’avez pas peur mais en effet, vous ne semblez pas à l’aise… Je ne vais pas vous mordre mon garçon… »

Elle sourit en coin. Elle ne lui disait pas cela juste pour l’avoir lui, mais car elle le pensait vraiment. Il était par excellence le meilleur de ses élèves de Gryffondor en 7ème année. Mais elle avait l’impression qu’il stagnait et elle avait eu l’occasion de le constater durant cette bonne moitié de l’année passée à Poudlard. Il devait progresser et se lancer dans cette entreprise dès maintenant, sinon plus tard, il n’avancera jamais plus.
Elle avait relevé sa gêne, comme le fait qu’il passe sa main sur sa nuque. Mais il semblait calme et peu entrain à une quelconque brusquerie. Ce qui changeait de quelques élèves virulents qu’elle avait eu l’occasion d’avoir.
Il semblait acquiescer à tout ce qu’elle disait. Elle ne disait que la vérité après tout et ne trouvait nullement nécessaire que l’usage de fausse flatterie et de mensonge. Dans tous les cas, il lui disait que s’était elle qui avait souhaité le voir et non l’inverse. Elle se disait que si elle n’avait pas fait cette démarche, jamais il n’aurait cherché à la voir et jamais il n’aurait su ce qu’il valait.


« Vous me connaissez bien mal alors… Je donne déjà des cours particuliers à un de vos confrères de Gryffondor… Alors pourquoi je ne m’attarderais pas sur vous non plus… ?
Il va vous falloir apprendre à ne pas voir un cours comme un simple cours mais comme un véritable apprentissage… Je pourrais vous donner des leçons afin de renforcer tout cela… »


Elle pensait aux leçons qu’elle pouvait lui donner comme elle pensait aux stages qu’il pouvait suivre au Ministère pour découvrir le monde des forces de l’ordre comme il avait nommé un peu plus tôt. Et puis si il rentrait dans ses bonnes grâces, elle pourrait le placer bien plus loin. C’était à lui de choisir car dans le cas contraire, elle pouvait tout faire pour lui faire regretter un mauvais choix. On lui avait dit un jour qu’elle avait un charme enivrant, tel un parfum qui vous attire et vous capture. Alors elle continuait sans se lasser de s’en servir.
Elle déposa sa main sur l’épaule du jeune homme comme pour renforcer la suite de ses propos. Il lui avait parlé d’effort et sa volonté de ne pas la décevoir, c’était ce qu’elle allait voir. Elle le trouvait brillant mais elle voulait la totale confiance de Matthew en sa personne avant de lui accorder toutes les chances qu’elle pouvait lui fournir.


« Vous êtes brillant, je le pense vraiment… Vous m’avez offerte avec un naturel déconcertant une solution durant mon cours alors que vous vous retrouviez seul face à un exercice pratique… solution que je n’avais pas évoqué en cours mais que vous aviez donné avec brio…
J’apprécie donc que vous acceptiez…
Mais êtes-vous prêt à tout pour profiter des opportunités que je pourrais vous offrir… ? Je suis pour l’heure, l’enseignante la plus influente de Poudlard… C’est donc bien plus qu’une chance que je peux vous offrir… C’est une première entrée confortable là où vous le souhaitez… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: L'après-cours de monsieur Kingson {Abandonné} Mer 19 Mai - 22:49

Matthew avait été assez différent d'année en année. Sa première année, il était très discret, beaucoup plus que maintenant, pratiquement invisible, mais très assidu dans les études et tout le reste. Il faisait même un peu rat de bibliothèque, se que certains auraient de la difficulté à croire maintenant. Puis, en deuxième année, il s'était fait un peu plus d'amis, était socialement plus intégré. En classe, il était le petit blagueur, un rigolo que tout le monde trouvait amusant, mais quelqu'un de relativement intelligent aussi. En troisième année, il était assez connu chez les Gryffondor et d'ici la fin de l'année, il avait pour but d'être pris dans l'équipe de Quidditch et il avait tout mis en œuvre pour y arriver. Il s'était donc entraîné, mais qu'au niveau des sorts, physiquement aussi et il se découvrit ainsi un certain côté sportif qu'il ne se connaissait pas. D'ailleurs, il a gardé ses bonnes habitudes depuis et il n'a jamais cessé de s'améliorer, se qui fait de lui un jeune homme relativement en forme.

La quatrième année vit son introduction dans le monde du Quidditch, mais disons que se fut assombri par les événements dans le monde des sorciers. Se fut son année d'insouciance au bout du compte et de "jem'enfoutisme" aussi. Il s'est démarqué surtout dans le quidditch et il a commencé à vraiment s'intéresser à la matière de défense absolue. Il avait un pressentiment qui lui indiquait que ses sorts pourraient lui être utile. La cinquième année fut celle de sa petite crise contre l'autorité. Pourtant, c'était jouer avec le feu et c'est un peu se qu'il cherchait à faire. Immature, il négligea quelque peu ses études et la prise de conscience n'aurait lieu que durant sa sixième année, où des professeurs, justement, l'ont rencontré pour qu'ils se prennent en main. La sixième année avait aussi été celle des filles et il en avait brisé des cœurs et s'étaient fait brisé le sien quelques fois aussi. Aujourd'hui, avec le recul, il en retenait des bons souvenirs et écartaient les peines infligées. Il avait d'ailleurs maturés aussi, peut-être un peu prématurément, qui sait. Certains de ses amis lui reprochaient parfois son côté trop tranquille et même sérieux. Pourtant, quand c'est le moment de s'amuser, Matthew ne donne pas sa place.

Et maintenant, il était devant la directrice des Serpentards qui n'avaient que des compliments pour lui et il avait parlé de ses plans futurs et elle le conforta dans ceux-ci en affirmant que c'était une bonne idée. Pour se qui est de la Brigade, c'était impossible pour lui, car il faut passer à la fameuse commission pour en être membre et s'il y passe, Matthew est cuit, il le sait. Il espère donc finir ses cours à temps et disparaître ailleurs pour se faire oublier définitivement. Et puis peut-être qu'un jour les choses se tasseront et il pourra revenir sans crainte en Angleterre. Ou bien il aura trouvé un moyen de ne plus être considéré comme un sang-de-bourbe. Une fausse identité peut-être. Si seulement il pouvait trouver.


-Je préfère me concentrer sur mes études, puis le Quidditch me prend déjà beaucoup de mon temps et comme je dis, je n'ai rien décidé encore. Tout n'est qu'une question d'opportunités.

La professeure LeeRoy semblait tout faire pour le mettre à l'aise et d'ailleurs, elle se rapprochait de lui, comme si elle voulait faire tomber les barrières officielles et tout. Il sait bien que la différence d'âge entre les deux n'est pas très grand, mais elle demeure un professeure et lui un étudiant, alors chacun sa place. Elle passa ensuite un commentaire sur le fait qu'elle ne voulait pas le mordre et il resta silencieux, toujours avec le sourire et encore une fois, la remarque le gênait, mais il ne la craignait pas vraiment. En fait, il commençait à la trouver drôle pour une Serpentard...

Matthew n'est certes pas gros, ni particulièrement costaud, mais il est quand même gros et puis il est quand même en bonne forme physique et une fille qui le verrait torse nu ne douterait pas de ses qualités à cet égard! Mais arrêtons avant que ses chevilles n'enflent, mais il sait se qu'il vaut en terme de carrure et la grosseur ne fait pas la force, oh que non. Toujours quelque peu passif, il l'écoutait lui faire remarquer qu'elle avait un petit protégé, même du côté des Gryffondor, se qu'il ignorait ou bien ça lui importait peu. Matthew n'a jamais vraiment cherché la faveur des professeurs et être un chouchou n'est pas nécessairement une idée qui l'enthousiasme, mais si on reconnait son travail et si on veut l'aider à apprendre davantage, tant mieux.


-Je ne savais pas que vous donniez des cours à un Gryffondor. Vous savez... je ne suis pas du genre à écouter les ragots et je me mêle de se qui me regarde.

Il se demandait quand même qui ça pouvait bien être. Barry peut-être? Frédérique vint ensuite posé sa main sur son épaule et Matthew, pour qui le regard visuel est toujours important la regardait maintenant dans les yeux alors qu'il venait de dire qu'il ne voulait pas la décevoir. Il semblait maintenant plus à l'aise, plus décontracté, mais ce n'est pas lui qui poserait sa main sur l'épaule de Frédérique par contre.

-Je prendrai se que vous avez à m'offrir professeure, mais je n'ai pas de demande particulière. Je me considère surtout chanceux pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: L'après-cours de monsieur Kingson {Abandonné} Mar 25 Mai - 21:52

« Vous vous concentrez essentiellement sur vos études et le Quidditch vous prend déjà beaucoup de temps… ? Il n’est pas rare que nombre de vos camarades me tirent le même discours alors qu’on voit que leurs occupations sont en fait tout autre…
Mais en effet, tout est une question d’opportunités… je vous en offre une là alors détendez vous… »


Pour une Gryffondor, elle le trouvait froid et mystérieux et si peu à l’aise face à elle et la situation bien qu’il ne montrait rien de son état ouvertement. Il était là, sans bouger, à la regarder seulement, quoi que là, il ne pouvait plus trop la voir et elle joua là-dessus. Qui était ce jeune homme en fait au fond ? Elle profita de sa position pour le dévisager longuement. Il était silencieux bien qu’il souriait doucement sans être déplacé.

« Vous le savez à présent pour les cours particuliers que je donne à quiconque qui le mérite… Vous devriez écouter les ragots, parfois, ils ont du bon… Et si on ne se mêle jamais de ce qui ne nous regarde pas, nous risquons de rater certaines occasions… Il faut apprendre à oser, étrangement, les Sortilèges sont bien plus qu’une application de règles théoriques et basiques… »

Un peu plus tot, Frédérique avait déposé sa main sur l’épaule du jeune homme afin de lui parler un peu en retrait par rapport à lui pour renforcer la suite de ses propos. Elle n’avait eu l’impression de ne rien en voir ressortir de la part de son élève ce qu’elle trouva assez décevant. A moins d’être une créature ou une machine, il était impossible à son âge de contrôler autant ses états. Il était vrai que elle, elle le faisait sans cesse, mais le choc qu’elle avait eu très jeune laisser facilement apparaitre ses airs neutres et lointains. Elle ne voulait pas user ni Legilimencie sur lui, il était trop jeune et semblait dégager, extérieurement, un esprit peu intéressant. Mais tant qu’elle ne le sondera pas, elle ne pourra pas confirmer cela. Ce fut pour cela qu’elle voulait le tester. Elle aimait les élèves forts, ambitieux et enclins à montrer réellement de la volonté.

« Si vous êtes prêt à prendre ce que je vous offre, il faut que vous fassiez de vous-même des demandes… Vous avez atteint votre majorité, remuez vous un peu… ! La chance n’arrive que si on la provoque… Et aujourd’hui ce sont vos bons résultats dans mon cours qui a provoqué cette chance… »

Elle lâcha donc à cet instant son épaule en y faisant une légère pression. Il avait tout de même de la force et du muscle sous cet uniforme. Bien que ceci fût très charmant sur ses élèves tout aussi charmants, ils ne laissaient pas assez voir les attraits de ceux-ci. Et Matthew semblait plus fort qu’il n’en avait l’air. Mais cela serait-il utile et nécessaire pour les duels et la vie extérieure ? On ne se battait pas au corps à corps dans le monde de la magie…
Elle se déplaça donc doucement jusqu’à lui faire à nouveau face. Elle s’adossa à nouveau à son bureau en arborant un sourire en coin. Elle croisa ses bras sous sa poitrine, en tout cas sous le peu qu’elle pouvait avoir et le dévisagea avec une certaine insistance mi froide, mi agréable. Toute en ambigüité. Comme elle l’était elle-même.


« Par contre, j’ai une grande offre à vous faire en plus de quelques cours si cela vous intéresse… Mais je ne suis pas Directrice de Serpentard pour rien, alors proposez moi quelque chose… d’attrayant… en retour… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: L'après-cours de monsieur Kingson {Abandonné} Mar 25 Mai - 22:46

Matthew n'a pas une libido au plafond au point où le toucher d'une main féminine contre son épaule va faire en sorte qu'il saute sur un professeur. Quand même, il sait se tenir. De toute façon, pour être bien franc, il n'est pas vraiment attiré physiquement par la professeure et à vrai dire, ce n'est pas le genre de chose qui lui traverse l'esprit non plus. Il en cours de sortilège et applique à essayer de performer dans une matière qui n'est pas vraiment sa force, alors advienne que pourra, le reste relève de la distraction. La professeure continuait à croire qu'il était nerveux, mais en fait, il était de plus en plus sceptique. Elle n'arrête pas de parler d'opportunités et tout, mais on dirait qu'elle tourne autour du pot et elle parle presque en énigme, à moins que c'est lui, avec son jeune esprit qui n'arrive tout simplement pas à suivre ou à comprendre où elle veut en venir.

-Et je vous remercie de m'offrir pareille occasion.

Elle revint ensuite sur cette histoire de cours particulier dont il était un des candidats apparemment. Quelle chance quand même, et Matthew ne la raterait pas. Pour se qui est d'écouter les ragots, il préfère encore passer son tour, mais inutile de parler de son désaccord à la dame près de lui. Il acquiesça lorsqu'elle mentionna que les sortilèges ne sont pas qu'une application de règles théoriques.

-Oui, ça je le sais bien. Je me doute bien qu'à Poudlard, nous n'apprenons que la base. Et si je vous ai bien suivi jusqu'ici, vous voulez m'aider en me donnant des leçons privées pour améliorer mes connaissances, parce que j'ai du potentiel, c'est ça?


Il regarda brièvement le plafond lorsqu'elle exigea de lui qu'il fasse des choix et des demandes. D'abord, il faudrait qu'il sache se qu'elle peut offrir à la fin. Il commençait à se vexer dans un sens, car depuis le début, il franc, et clair aussi dans ses propos, mais visiblement, il n'arrive pas à la comprendre et elle n'a de cesse de lui demander de faire un choix dont il ignore les avenues.

-Je vous l'ai déjà dit professeure, je veux ses cours. Je ne sais pas quoi dire ou que demander de plus, je crois avoir été clair. Je sais bien que tous les étudiants n'ont pas ma chance, alors c'est pourquoi je vous le "demande", enseignez moi, montrez moi encore plus se que vous montrez aux autres et je compte bien ne pas vous décevoir.

Elle passa devant lui et il avait fini par tourner sa tête pour pouvoir la suivre du regard alors qu'elle reprit place contre son bureau. En plus de ses leçons privées, voilà qu'elle mettait à l'avant-plan son poste de directrice des Serpentards et lui promettait davantage, à la condition que lui offre quelque chose d'attrayant en retour. Il fronça des sourcils.

-D'attrayant?

Il commençait à comprendre, ou du moins, en avait l'impression tout à coup. Est-ce qu'il aurait droit à ses cours parce qu'il a une belle gueule et des beaux yeux justement? Est-ce qu'il aurait affaire à une autre ruse tordue de la part d'une Serpentard? Et lui qui avait cru qu'il avait vraiment du potentiel et qu'il était peut-être doué en magie, après avoir mis autant d'effort. Avant de se scandaler, il préférait encore être franc et mettre les choses aux claires. Puisqu'elle cherchait à le mettre à l'aise, autant l'être et cesser de tourner en rond.

-Ok, temps mort... Jusqu'ici, j'ai été franc avec vous, mais maintenant, j'aimerais que vous le soyez avec moi. Où est-ce que vous voulez en venir au juste? Vous me rencontrez après le cours, vous me couvrez de compliment, m'offrez des cours privés pour augmenter mes performances ou je ne sais trop, mais maintenant, vous m'offrez plus, à condition d'un retour de balance venant de moi? Soyez franche madame LeeRoy, qu'est-ce que vous attendez de moi? À quoi est-ce que vous jouez? Si vous voulez que je sois à l'aise, que je vous fasse confiance, il va falloir être franche et clair avec moi, parce que je n'aime pas avoir l'impression qu'on cherche à me manipuler.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'après-cours de monsieur Kingson {Abandonné}

Revenir en haut Aller en bas

L'après-cours de monsieur Kingson {Abandonné}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Poudlard
-