POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Echange à l'amiable. [Elliot, (Bella), (Sarah)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Echange à l'amiable. [Elliot, (Bella), (Sarah)] Mar 22 Juin - 22:40

( Je mets Bella et Sarah entre parenthèses car je ne pense pas qu'elles participeront au RP, mais pour signifier qu'elles sont présentes. Par contre, si elles veulent participer... Pas de soucis ^^ ]

Franck était véritablement en pétard. Il ne pouvait pas aller faire ses courses tranquillement, bien sûr, il fallait qu’on vienne le faire chier, et/ou, pire encore, qu’on le fasse sans le prévenir. Le foutage de gueule, ça va cinq minutes, surtout quand c’est à Franck Bellairs, ex-Mangemort, ex-Directeur de Poudlard, notre grincheux national qu’on accomplit cette infamie.

Pour l’instant, il n’est au courant de rien, heureusement pour les passants et clochards. Il revenait du chemin de Traverse, avec deux nouvelles baguettes magiques, spécialement conçues et taillées pour lui, l’une pour le duel, l’une pour la ritualisation. Il transportait donc cinq baguettes magiques actuellement, en comptant, bien évidemment, la sienne, celle de Sarah Larose, sa délicieuse et lycanesque captive, et celle de la jeune femme qu’il avait tué lors de la révolte commerçante de Londres. Il aurait bien pris celle du fils de l’imprimeur, Bentley, mais ce dernier, avant d’avoir été exécuté sauvagement, avait été désarmé, et Franck avait jeté sa baguette dans une maison en flammes. Il faisait donc sans. Il mettrait celle de son autre victime de cette soirée placée sous le signe du sang dans sa boîte d’exposition, une longue boîte oblongue en verre, ou toutes les baguettes de ceux qu’il avait tué étaient exposés. Elle rejoindrait celle de Milkes et de ses amis Poufsouffles qui, sous l’injonction de Manrey, avait voulu le tuer. Et celles des petits résistants qu’il avait défait depuis l’incendie de son appartement, suite à son duel avec Elliot Manrey. Une petite quinzaine de baguette, et la liste ne cessait, ne cesserait de s’agrandir. Il comptait reconstituer sa petite collection, et, même si ça n’allait pas être une sinécure, il le ferait. Il allait récupérer son influence passée, et bien plus vite que ça. Il avait pas mal de plan pour parvenir à ses fins, et il allait tous les appliquer.

Fred et Georges Weasley lui avaient échappés, certes… Mais ils étaient en fuite, ils avaient laissés leur boutique à l’abandon. Ils avaient lancés un commerce juteux et pas con du tout, et Franck allait ramasser les fruits alors qu’ils parvenaient seulement à pleine maturité. Il avait l’argent et l’influence nécessaire pour cela. Il pourrait s’en servir comme couverture pour d’autres activités plus frauduleuses comme le trafic d’objet illégaux, ou le recel, en partenariat avec Barjow & Beurk. Il pourrait aussi racheter Zonko ! Il aurait ainsi une source d’information constante à Pré-Au-Lard. Et offrir une part des entreprises à Mandrake, qu’il savait pauvre et démuni de la moindre chose qui aurait une substantielle valeur pécuniaire, pourrait lui permettre de se rabibocher avec lui et, tant qu’on y est, d’avoir un œil à l’intérieur du château ! Un espion pour faire passer ses objets illégaux aussi… Franck était bourré de plan qui pourrait le pendre… Le diable pourrait lui vendre un tas de trucs qu’il a en stock et qui lui correspondent. Mais c’est la loi du business.

Faut dire que ça lui permettrait aussi d’avoir un max d’infos sur tout ce qui se passe - au lieu de penser, si il regardait à sa droite, dans la ruelle, il verrait LeeRoy et Sheppard discuter, con qu’il était il préférait rêver - pour remonter dans l’estime du Lord. Il serait ainsi un dangereux et redoutable adversaire pour les résistants. Plus que ça même. Une sorte d’insecticide anti-nuisible, un exterminateur. Il ne considérait pas les résistants comme autre chose que ça. Ils fuyaient et attaquaient dans le dos, sans même laisser à la cible le loisir de se défendre… Et, quand ils voyaient que l’adversaire avait été assez puissant et averti pour parer l’attaque… Ils fuyaient ou appelaient un copain… Il ne put s’empêcher de marmonner, en marchant dans le chemin de Traverse.


- Il y a des gens qui suivent les règles de l’honneur comme on regarde les étoiles… De très loin.
- Beeeeeeh dis donc, j’vous en foutrais moi des étoiles !
gueula une jeune femme venant visiblement des Cornouailles ou du fin fond de la cambrousse aux alentours de Cardiff pour parler avec cet accent, ce langage et cette virulence. Elle se sentait visé parce qu’elle avait poussé des gens pour aller plus vite chez l’Apothicaire, et passait juste devant Franck… Mais il avait strictement rien à faire de cette espèce de femme sous-developpée, pingre et campagnarde de surcroît. Elle s’était arrêté pour lui parler… Il ne prit même pas cette peine et la renversa, sur un groupe d’enfant qui allait voir les nouveaux balais qui sortiraient bientôt mais qui étaient déjà, on ne sait comment, exposés… Elle poussa un cri, se faisant ainsi regarder par toute la communauté, et commenca à provoquer une esclandre avec les mères des bambins mal mouchés. Franck, lui, avait déjà bifurqué et transplané.

_______________________

Il arrivait devant son manoir. Il marchait rapidement jusqu’à la grille. La, il leva le bras, et passa à travers, comme… Par magie… Ses pieds crissant sur le gravier, son blouson en cuir le protégeant de la légère bruine qui tombait actuellement, il traversa rapidement la cour. Il se demandait pourquoi il trouvait qu’il y avait quelque chose de bizarre. Il ne se demandait, en revanche, pas ce qui était bizarre… Pas assez rationnel. Il aurait pu dire qu’il ne voyait pas les fenêtres des chambres du haut ouvertes pour aérer, comme tout les vendredis. Il ne voyait pas d’Elfes dans la cuisine, alors que c’était l’heure du repas. Le ciel commençait à décliner sérieusement, mais les sphères magiques du jardin n’étaient pas allumés. Enfin; il n’y avait pas de feu, même si on est en juin, qui s’échappait de la cheminée - des qu’il fait froid, chez les Bellairs, hop ! Un petit feu ! - ni d’Elfe pour lui ouvrir la porte. Fronçant les sourcils, il voulut la pousser. Mais quelque chose bloquait. Emettant un claquement de langue agacé, il repoussa, en forçant cette fois. Il entendit un bruit de roulis, comme si quelque chose basculait sur le côté, puis un bruit de baignoire ou de siphon qui se vide. Il fit un pas dans le corridor d’entrée, et une odeur âpre et écoeurante, métallique, vint lui emplir le nez, pendant que son pied faisait « floc » alors qu’il venait juste de le poser. Continuant de s’avancer, prenant néanmoins sa baguette - la sienne ! - à la main, il ferma la porte d’un coup de pied… Et le cadavre d’Oreste, un de ses Elfes, qui se vidait de son sang, se révéla à lui. Aucune émotion ne transparut sur le visage de Franck, ce dernier était un petit nouveau. Il était juste embêté car il était de race « pure » et qu’il lui avait coûté cher. Il leva la tête, inspira un grand coup, et appela la majordome de maison.


- NEMESIS !


Un crac sonore se fit retranscrire et une Elfe, entre deux âges, surgit. La fille de Jocaste, l’Elfe la plus vieille de la maison qui servait déjà la grand-mère de Bellairs. Celle-ci, affolée, se mit aussitôt à parler.

- C’est un désastre ! Oreste est mort ! Sekmet est morte ! Erinye est blessé ! Y a la louve qui s’est échappée, elle est devenue folle, c’est Asmodée qui l’a arrê…
- Je croyais pourtant dis de lui avoir donné de la potion Tue-Loup ?


Les lèvres de la vieille Elfe tremblotèrent, comme si elle allait pleurer. Elle se frappa soudainement la tête contre le mur. Bellairs, agacé claqua des doigts et lui fit un signe étrange avec la main, l’agitant dans diverses positions en dessinant des motifs dans l’air. Elle était destituée de son poste… Elle retombait en bas de la hiérarchie. Puis, il dessina une croix dans l’air… Un signe sans équivoque : La hiérarchie allait être chamboulée. Puis, d’un signe du doigt, il la congédia dans ses appartements, qui lui seraient eux aussi bientôt enlevés. L’Elfe, sans même se relever, transplana. Bellairs déposa lui-même son blouson en cuir sur le porte-manteau, sortit ses deux nouvelles baguettes, en placa une dans chaque poche de son blouson - celle de Sarah était accroché autour de son cou, les deux autres dans ses poche de pantalon - et descendit à la cave.

A peine ouvrit t-il la porte que Asmodée l’accueillit.


- Elle est là inconsciente, Maître. Elle a prit la fuite tantôt mais nous l'avons retenue tant bien que mal. Elle nous a presque échappé. Deux elfes sont morts dans sa furie...

Franck acquiesca, pour faire signe qu’il était au courant. Il observa Jocaste, en train de panser les plaies d’Erinye. Puis, Sarah qui le regardait dans les yeux. Il pointa sa baguette sur elle. Une détonation retentit, Sarah fut plaquée contre le mur. Une fois le souffle retombée, elle s’affaissa, inanimée, retenue par les anneaux en argent qui l’entravait. Franck s’éclaircit la gorge.

- Va falloir l’exécuter. Allez chercher le couteau et la bague.
- Maître, je crois bien qu’il y a un changement de plan…


_________________________

Franck était véritablement en pétard. Il ne pouvait pas aller faire ses courses tranquillement, bien sûr, il fallait qu’on vienne le faire chier, et/ou, pire encore, qu’on le fasse sans le prévenir. Le foutage de gueule, ça va cinq minutes, surtout quand c’est à Franck Bellairs, ex-Mangemort, ex-Directeur de Poudlard, notre grincheux national qu’on accomplit cette infamie.

Surtout quand il était obligé de suivre les instructions d’un résistant, d’un hybride ou de quelqu’un qui avait triomphé sur lui en combat singulier.
Imaginez son désarroi quand on sait qu’Elliot Manrey réunit les trois conditions…

Franck avait assuré ses arrières. Il était adossé contre un arbre, Jocaste maintenait Sarah en lévitation. Il psalmodiait deux-trois formules pour être prévenu quand Elliot serait trop prêt de lui, au cas ou il tentait de le prendre par surprise. Sa baguette de ritualisation à la main gauche qui crachait des volutes de fumée pour le protéger, sa baguette de duel à la main droite. Sa baguette normale accrochée autour de son coup, avec un filin doré qui en surgissait, s’enroulait autour du poignet droit de Franck, puis attachait les poignets de Sarah, inconsciente, dans son dos, et s’enroulait autour du coup de la lycanne. Au moindre geste, il tirerait. Et crac… La baguette de Sarah était accrochée dans un fourreau sur son avant droit gauche. Il ne risquait rien. A moins que Bellatrix ait changé de camp…

L’échange était profitable à Franck, plus que fructueux… Il comptait pousser son avantage, il avait deux-trois trucs à demander à Elliot.


[ Désolé du retard, problèmes, un pavé qui s'efface c'est lourd... ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 12/02/2008
Parchemins postés : 2807



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Elliot Manrey


MessageSujet: Re: Echange à l'amiable. [Elliot, (Bella), (Sarah)] Mar 22 Juin - 23:05

Hj: ouais j'ai entendu ça ! Mais Sympa ton petit Rp Wink

La vie... La mort... La trahison... la rebellion... Pourquoi est ce qu'Elliot pensait il ainsi. Il s'arrêta en cours de chemin... Trop de pensée... Hop, il ouvrit sa veste, tira une boite pourpre, sortit une seringue, créa son mélange, attacha un garot à son avant bras.. et piqua fermement et rapidement... Il put enfin tirer un long soupir de soulagement. Que c'était bon d'avoir sa dose. Il secoua sa tête... puis repris de meilleurs idée.

*Bien... Bellairs ne doit plus être loin... Préparons nous...*

Puis il tira sa baguette, celle ci toujours solidement attaché à ses gantelets, bourré de runes de protection, il se mit à lancer plusieurs maléfices.
Une fois fais... Il se mit à rigoler... Voilà qui était beaucoup mieux... Il pouvait y aller...


"Avance, toi..."

Pauvre Bellatrix...

-----------------------------------------------


Bellairs était là... Elliot venait d'arriver et de se montrer face à lui. Visiblement son adversaire avait été préventif, et avait mit des sortilèges pour le prévennir de sa présence.
Le semi vampire renifla... Il voulait l'odeur de sa louve... Il la sentait proche, mais ne la voyait pas... Chose qui evidement l'agaçait, mais il s'y attendait, et lui aussi avait prit ses précautions avec Bellatrix.

Derrière lui, dix personnes encapuchonnés marchait lentement d'un pas droit. Visiblement c'était Elliot qui les contrôlait par un sortilèges... On ne voyait pas leur pied, par leur main, et encore moins leur visages, tous enfuis sous une capuche... L'une de ses personens était Bellatrix... les autres des inferis. Une simple ruse pour ne pas se faire entuber.
L'ex capitaine Roumain s'avança et alla au devant de Bellairs. Il avait rouler un pétard pour finir de franchir la distance qui le reliait à Bellairs... Il avait trahis la résistance, affronter John en duel, affronter Voldemort... Ce dernier lui avait même fait croire en la mort de sa douce... Tout ça pour son amour: Sarah Larose. Alors evidement, l'idée de la revoir le rendait assez nerveux... Surtout quand il sut par Mandrake les sévices de son bourreau...
D'ailleurs il mit les choses clairement au point, en se pointant devant lui:


"Ecoute, je suis assez énervé pour le moment. Alors on va coopérer les deux, et tenter de pas s'enc**** l'un l'autre. J'ai pas assez de came pour me calmer bien longtemps... Je veux voir Sarah."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Echange à l'amiable. [Elliot, (Bella), (Sarah)] Mar 22 Juin - 23:34

[ Merci, le tien aussi, et en plus tu l’as fais qu’en 25 minutes 👅 ]

Franck se redressa soudain. Sa baguette venait de trembler. Aussitôt, il plasmodia une sorte de mur qui atténuait la puissance des maléfices, pour lui permettre de ne pas tomber après un seul assaut et de riposter. Il ne voulait pas se faire entuber, ce n’était pas dans son habitude. Elliot arrivait. Il jeta un coup d’œil dans l’arbre feuillu. Sarah était maintenue la haut, en lévitation, par Jocaste. Son fil d’or était ténu, quasiment invisible, c’était un camouflage parfait. Il pouvait la tuer en se grattant le nez ! Quoi de plus jouissif ! Mais il déchanta vite en voyant son rival - c’est ainsi qu’il le considérait - arriver. Suivi d’une dizaine de macchabées. Encagoulés. Bellatrix se trouvait sûrement là-dedans. Franck poussa un juron. Fucking hippie ! Il ne voulait pas non plus jouer au Qui-Est-Ce ?

En plus, il bédavait comme une vache devant lui, une marque d’irrespect… Ou pas d’ailleurs, ça pouvait être pour masquer sa nervosité, par conséquent une marque de respect parce qu’il avait peur de Bellairs… Ou alors parce qu’il voulait revoir Sarah, c’était donc une faiblesse. Mais Franck n’avait pas envie de faire le con aujourd’hui, et visiblement, Elliot non plus. Il acquiesça aux paroles d’Elliot, et redressa la tête. On allait s’exposer un peu. La bouche de Franck s’ouvrit, et il dit, d’un ton sobre et sombre, tout cela à la fois, un splendide nuancé de ce qu’il était en réalité.


- Lucifer.

Non, ce n’était pas une invocation satanique, ou une évocation du seul être qui lui arrivait à la cheville en terme de cruauté. C’était simplement un sortilège. « Faiseur de lumière » que ça voulait dire en latin. La baguette qui reposait sur le torse de Franck se redressa, pour être perpendiculaire à celui-ci, et se mit à briller. Le lien qui le liait à Sarah s’illumina aussi, faisant une sorte de voie lactée dans l’atmosphère, sans pour autant révéler cette dernière. Il regarda Elliot dans les yeux, et s’humecta les lèvres - sa baguette de ritualisation continuant de faire des volutes de fumées - avant de parler solennellement.

- Je te montre Sarah. Tu vas, à ton tour, me montrer Bellatrix… Mais sache qu’au moindre mouvement suspect, je tire sur ce cordon doré et je transplane, ce qui fera que Sarah mourra étranglé. Evidemment, Bella est dans la même situation, ce qui fait que nous n’avons aucun avantage à nous entuber… Surtout moi à vrai dire.

Jocaste, maintient la en lévitation, mais fais la sortir de l‘arbre et mets la en évidence, s‘il te plaît.


L’Elfe obéit, et Sarah, propre bien que contusionné et couverte de feuille vu qu’elle était dans l’arbre, dans une nuisette blanche simple, inconsciente car sous léthargie, apparut, flottant à côté de Bellairs, toujours relié à lui. Soudainement, les volutes de fumées émanant de la baguette de ritualisation de Franck formèrent un voile transparent devant lui.

- Met toi aussi un écran de protection, pour que l’échange se fasse tranquillement. Tu fais avancer Bellatrix en révélant sa tête, je fais avancer Sarah jusqu’à toi. Au même moment, on lachera les sortilèges, et on déguerpira. Mais d’abord…

Le fil doré trembla, preuve que Franck était bel et bien sous tension, et ce n’était jamais bon signe, ni pour Elliot, ni pour lui.

- Je sais que tu connais bien la Roumanie. Moi aussi, j’y ai vécu quinze ans. Or, j’ai une femme et trois enfants la bas… Dont un que j’affectionne particulièrement… Des Moldus, sauf le petit dernier… Je te propose une espèce de pacte. Tu dois avoir des contacts en Roumanie. Tu assures la sécurité de ma famille et le rapatriement de mon fils en Angleterre, et je m’arrange pour ne plus attaquer Sarah. Je pense que nous ne pourrons pas éviter de nous attaquer, ni nos collègues, alors essayons de limiter les dégâts et de ne pas faire de mal à nos proches… Pour ce qui relève de l’égalisation du pacte, parce que tu accomplis plus que moi… Je te proposerai, à chaque fois que tu me donnes des nouvelles de ma famille, des nouvelles des élèves que tu veux que je suive à Poudlard… J’espère que ça te pâraîtra équitable… Ca doit, parce que mon fils est pour moi ce que Sarah est pour toi. Et, si tu m’en prives… Je pense que je serais prêt à sacrifier Bellatrix pour te priver toi aussi de ton essentiel. Il te suffira de quelques hiboux en Roumanie, tu ne risques rien, et je récupère mon fils, Bella et je suis assuré que ma famille ne court pas de danger de ta part, tu récupères Sarah, la neutralité à son égard et des informations sur Poudlard. Qu’en dis-tu ?

[ Je propose ce pacte parce que si je retombe sur Sarah, selon toute cohérence, je risque de ne pas pouvoir l’épargner deux fois Wink J’espère que ça ne te dérange pas What a Face ]
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 12/02/2008
Parchemins postés : 2807



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Elliot Manrey


MessageSujet: Re: Echange à l'amiable. [Elliot, (Bella), (Sarah)] Mer 23 Juin - 11:54

Visiblement Bellairs avait tout prévus... Uhm... très bien un homme prévoyant. Elliot écouta ce qu'il avait à dire, tout en consummant sa feuille... Une fois finit, il lança le mégot sur le côté...
Si Bellairs n'aurait fait tant de sévices à sa belle, et si il n'aurait pas eut un amour stupide pour le Seigneur des ténèbres, Elliot aurait bien aimé ce type. Fort en négociation, fourbe, raisonné...
Quand il lui parla de sa famille en Roumanie, le résistan cacha un sourire... un faux sourire à vrais dire... La négociation devenait difficile à vrais dire... En effet, l'ex capitaine n'avait plus vraiment de contact là bas. Depuis que Polskoï était mort, et depuis qu'il avait fuit l'armée justement pour sa louve... Il n'avait plus de nouvelles de l'Est. Mais bon, il avait encore des contacts là bas, et retrouver quelqu'un pour les Traqueurs n'était pas impossible...
Il soupira puis répondit finalement...


"Il y a juste un truc qui cloche Bellairs..."

Il fit avancer 5 de ses marionettes encapuchonnés... L'une d'elle se trouvait être Bellatrix.

"... si je fais ce marché... C'est quand que je te fais payer tout ce que tu as fais a Sarah ?..."

Elliot jouait avec le feu et la provocation... Et après ses mots la situation devint crispé... Il vit que l'elfe craignait quelques chose, et il n'aurait pas fallut plus de mots pour que celle ci exécute sa belle... Il décida donc d'accepter... Alors avec un peu d'ironie et un petit sourire il conclut:

"... Mais je suppose que j'aurais toujours l'occasion un peu plus tard, n'est ce pas ?"

Non, il ne voulait pas laisser croire à Bellairs, qu'il ne risquait plus rien de la colère meurtrière du semi vampire...
Il fit avancer cette fois ci... deux marionnettes... exécutant les autres qui tombèrent par terre sans bruits...
L'une était Bellatrix, l'autre un inferis...


"Je préfère te prévennir. Une fois que j'aurai relacher Bellatrix, elle ne profitera plus de mes sorts de soins qui la maintienne en vie... Il faudra donc te dépêcher de lui prodiguer des soins..."

Bellatrix et l'inferis avait fait la moitié du parcours... Elliot attendit, qu'il fasse de même avec Sarah... pour laisser découvrir Bellatrix, et l'amenner jusqu'à lui.
Le résistant n'avait pas bougé, il gardait sa baguette sous sa cape, et exécutait les mouvements discrètement. Le marché était conclus, il ne restait plus qu'à finir l'échange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Echange à l'amiable. [Elliot, (Bella), (Sarah)] Jeu 24 Juin - 23:10

Franck déglutit, le regard plus froid que jamais. Malgré ses paroles suaves, il n’y avait pas d’alternatives à ce qu’il proposait. Il faillit tirer la corde dorée. D’ailleurs, celle-ci trembla de manière très perceptible et appuya quelque peu sur la trachée de la louve. Voire Elliot peser le pour et le contre de sa demande avait quelque chose de… Oui, quelque chose d’angoissant et de stressant. Le voir jeter son mégot provoqua une nouvelle contraction de la corde. Y avait des dents de gobelins dedans ? Allait-il faire une incantation ? La paranoïa et la méfiance de Franck avaient atteint un paroxysme qu’il n’aurait jamais cru pouvoir atteindre. Il avait quarante-neuf ans, cinquante le mois prochain. Il avait parcouru deux tiers de sa vie, si ce n’est la quasi-totalité, il risquait de défaillir un jour au combat… Et, là… Il n’aurait pas deux chances. Il lui faudrait un moyen d’atteindre l’immortalité. Une sorte de bonus après avoir fini la partie parce qu’il avait marqué pas mal de poing, un moyen d’insérer une pièce avant que le « game over » et le petit jingle qui retentissant parallèlement à tout ceci se fasse entendre. Il regarda chacune des silhouettes encapuchonnées. Bellatrix se trouvait sans doute là-dedans, sauf si c’était un piège, auquel cas, Franck n’aurait qu’a tirer d’un coup sec pour que Sarah meure et à transplaner. C’est aussi, disons-le haut et fort, ce qu’il ferait si Elliot refusait d’aller récupérer son fils en Roumanie, ou du moins de faire en sorte pour qu’il arrive chez lui, dans son manoir. Il lui faudrait d’ailleurs, si le vampire junkie acceptait sa proposition, établir les détails. Le regard de Franck se perdit un instant en voyant la faible lumière du mégot, petite braise ardente, mais néanmoins un tison dans l’obscurité, la purée de pois qui flottait au dessus du Loch Ness, de l’Ecosse par extension. Puis, en entendant Elliot expirer - non, pas mourir, à son grand dam - il releva la tête, le teint blanc et les yeux brillants de détermination.

Un truc qui cloche ? Franck avança d‘un pas, et leva un peu le bras droit pour pointer sa baguette de duel vers Elliot, son interlude ressemblant fortement à l‘entame d‘un duel. Sarah gémit dans son état de semi-conscience, elle se réveillait, Franck pointa sa baguette de ritualisation sur elle et la plongea dans une léthargie encore plus profonde que précédemment. Elliot s‘arrêta de parler, Franck lui décocha un sourire assassin. Puis, un bruit lui fit tourner la tête, et, dans l‘absolu, le poignet. Une demi-dizaine d‘Inferis, cinq par conséquent, avançaient vers lui, pendant que les autres tombaient à terre telles de pantins désarticulés. Les capuchons tombèrent, mais Franck ne vit pas de longs cheveux… Ils devaient tous être désincarnés, Bellatrix était donc encore en train d’avancer. Le jeu continuait ! Et il pourrait durer longtemps… Enfin ! Pour lui, Elliot devait épuiser ses réserves d‘énergie et de drogue en se maintenant lui et ses Inferis debout. Il avait des réserves magiques insoupçonnées, ce gaillard-là ! Et aussi des couilles comme des ballons, vu qu‘il provoquait maintenant Franck. Ce dernier repointa sa baguette sur Elliot, faisant bouger Sarah dans les airs assez violemment. Mais finalement, le résistant, par une phrase visant à remettre l’affrontement à plus tard, acceptait implicitement le pacte. Jocaste, l’elfe, sautilla de joie, avant de se recroqueviller par peur des représailles de son maître, qui, heureusement pour elle, n’avait rien remarqué. Il regardait Elliot agiter sa baguette sous sa cape, se demandant quels mouvement effectuait il. En tout cas, il ne restait plus que deux Inferis debout, Bellatrix se trouvant sans doute parmi eux. A l’avertissement verbal de Elliot, Franck, son sourire carnassier s’élargissant, répondit de la sorte :


- C’est le nerf de la guerre ! Comme tu le vois, Sarah flotte, il faudra donc que tu la rattrapes alors qu’elle tombe et que tu la calmes de son état d’affolement, puisqu’elle se croira encore dans le prolongement du moment qu’elle vivait avant sa plongée en léthargie… Je te conseille de la plonger sous coma une fois encore et de la réanimer une fois en lieu sûr, elle risque d’être dur à calmer, elle avait fait une crise de lycanthropie… Ca nous laissera le temps à chacun de soigner notre fruit de l’échange et ainsi d’éviter les prises au dépourvu… Je l’espère…

Pour mon fils, j‘attends un rendez-vous avec ceux qui le ramèneront d‘ici une semaine, au Loch Ness, ils vivent dans la banlieue de Bucarest, dans un petit village moldu… Dîtes leur que c‘est la ou la tombe d‘Irina repose, ils comprendront si ils sont un peu versé en Magie Noire ou dans la culture magique de leur pays, vu que c‘est la plus grande Mage Noire à ne pas être pourvue de… Membre proéminant, diront nous… Et dîtes leur d‘arrêter l‘enchantement de ma femme et des deux aînés… Pour leur bien…

Si ça n‘est pas respecté, il va de soi que je m‘arrangerai pour retrouver Sarah… Et m‘en occuper puisque le pacte ne tiendra plus. Pour nous deux… Eh bien, ce n‘est que partie remise, très cher ! Je prendrais ma revanche !
[/b]

Franck sourit comme à un vieil ami à son vis-à-vis, qui était deux fois moins vieux que lui… Et même plus encore… Sarah flottait dans les airs en même temps que Bellatrix avancait. Puis, le décompte retentit des deux bouches. 3 ! 2 ! 1 ! Sarah tombait de trois mètres de haut et commençait déjà à crier, alors que Bellatrix était agité de spasmes. Elliot s’occupait de sa dulcinée, alors que Franck mettait la Mangemort qu’il abhorrait sous « couveuse », une sphère lumineuse qui la régénèrerait… Ou la maintiendrait en vie en attendant les vrais soins. Son moignon était tout de même affreux. Une fois les deux tâches de chaque côté accomplie, les deux duellistes se regardèrent.

- Eh bien, je suppose que c’est fini ?

[ Si tu as un autre truc à dire, vas-y, sinon, je te laisse conclure ce RP Wink ]
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 12/02/2008
Parchemins postés : 2807



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Elliot Manrey


MessageSujet: Re: Echange à l'amiable. [Elliot, (Bella), (Sarah)] Jeu 24 Juin - 23:30

Elliot était un peu tendut... Mais Franck en bougeant de ses deux baguettes le paraissait aussi... Il souffla un peu... Enregistrant les dernières informations... Il soignerais Sarah au mieux, puis partirais aussitôt chercher la femme et le fils de Bellairs. Il n'aimait pas ce jeu, mais n'avait pas le choix... Il voulait protéger sa louve au mieux.. Il enregistra les méthodes de Bellairs pour la maintenir en état, mais il préféra utiliser d'autres techniques de guérisseurs...

Quand vint le moment de l'échange, il enleva la capuche de Bellatrix, et celle ci avança comme un pantin vers son protecteur... Il s'attendait à un coup de fourbe, et évidement il prépara un sort de protection d sa baguette, quand vint la fin du décompte, il eut une montée d'adrénaline. Rattrappant Sarah de ces deux bras, il pesta intérieurement quand il lacha sa baguette sous sa cape... heureusement celle ci restait accrocher à son poignet. Quelques secondes plus tard elle était à nouveau dans ses mains... Tout comme Sarah.. Elle était là, il entendait son coeur battre faiblement... Elle était en vie... Maintenant il voulait partir, il avait trop d'émotion qui lui montait au coeur...
Bellairs lanca une dernière phrase... Elliot tenta d'expirer un grand coup mais n'y arriva pas... La colère était toujours omniprésente, surtout quand il sentait sa douce aussi fragile...


Toutefois par respect pour l'homme qu'il avait en face de lui, et comme pour le remercier -oui oui- d'avoir retrouver raison en la libérant... Il lui tourna le dos... Comme s'il lui faisait confiance, vus que son dos était libre de tout sort du serviteur noir. Elliot lança simplement:

"C'est loin d'être finis Bellairs... Non, tu transmettras à ton maître que non... Non, ce n'est pas finis..."

Et il transplanna.

Hj: Fiouuuu, et ben voilà Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Echange à l'amiable. [Elliot, (Bella), (Sarah)] Jeu 24 Juin - 23:33

Beau RP ^^
Mais ça n'est pas fini... Twisted Evil

Je balise le RP fini Wink
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Echange à l'amiable. [Elliot, (Bella), (Sarah)]

Revenir en haut Aller en bas

Echange à l'amiable. [Elliot, (Bella), (Sarah)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Monde Magique
-