POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Parce qu'il faut toujours être au courant. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Parce qu'il faut toujours être au courant. [PV] Mar 27 Juil - 23:16

    Eowyn rangeait son bureau. Son prédécesseur, le directeur de Poudlard en personne l'avait laissé impeccablement rangé, mais il fallait qu'elle ajoute ses effets personnels. A vrai dire, pour être honnête, elle en avait peu. A l'orphelinat, il n'y avait pas beaucoup de place, ni d'argent de poche pour s'offrir quelques babioles. De même, elle avait suivi sa scolarité grâce à une bourse spéciale pour les orphelins et les plus démunis. Mais cette bourse suffisait juste à payer ses manuels, et ses vêtements, rien de plus.

    C'est donc des arrangements magiques qu'elle disposait. D'une part, à l'entrée, elle avait apposé une plaque à son nom, de façon presque... funèbre. Comme si elle signait par là sa mise à mort. Mais d'un autre côté, elle était une Résistante à présent ! Enfin, elle l'espérait surtout, il fallait qu'elle s'entretienne avec Raphaël dans la soirée. En attendant, elle avait convoqué un de ses anciens camarades, Barry Troy, avec qui elle avait toujours entretenu de plutôt bons rapports. Et elle savait qu'il était plus ou moins proche de la Résistance.

    Un coup d'oeil à l'horloge magique qui trônait près de la haute fenêtre, face à la porte. Dix-neuf heures trente. Il pouvait arriver d'une minute à l'autre. Eowyn arrangea le bouquet de fleurs qu'elle avait posé sur son bureau, pour l'égayer, et ouvrit la fenêtre pour laisser entrer la brise fraîche du soir. Elle la fermerait aussitôt que son élève entrerait. Il ne fallait pas prendre le risque qu'on entende leur conversation. Elle avait déjà prévu quelques charmes de protection invisibles et un feu de cheminée brûlait dans un coin.

    Eowyn s'installa au fond de son fauteuil de bureau et se sentit très calme. La journée avait été riche en évènements, par rapport à d'habitude. Elle avait enfin été choisie comme professeur, mais quelque part... Cela la répugnait, surtout qu'elle devait faire la propagande. Mais ce qu'elle souhaitait réellement, c'est gagner la confiance de l'ennemi et de communiquer des informations précieuses à la Résistance. Elle savait qu'elle y risquait sa vie. Mais elle ne laissait rien derrière elle... Pas même Ewan.

    Son regard se fit dur. Elle était restée accrochée à sa fierté, et n'avait pas tenté de le recontacter. Mais après ce qu'il lui avait fait, elle ne voulait même plus le revoir. Cela l'arrangeait de ne pas avoir d'attache. D'être libre comme l'air. Même son poste de professeur, elle n'y tenait pas réellement, mais bon... C'était une couverture très confortable, surtout pour passer à la Commission du Sang.

    Eowyn en était là dans ses pensées, lorsque des coups furent frappés à la porte. Certainement Barry. Cela lui ferait plaisir de revoir son ancien camarade, même si elle était à présent de l'autre côté du bureau si l'on peut dire. Mais au fond, elle n'avait pas changé. D'un coup de baguette magique, elle entrouvrit la porte, afin que son visiteur puisse entrer.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Parce qu'il faut toujours être au courant. [PV] Jeu 29 Juil - 0:26

Il était sur son lit, adossé contre le support du baldaquin - on pourrait aussi dire adossé au mur - les jambes repliées sur lui, un magazine posé au creux. En fait, ses genoux lui servait de support, alors qu'il tenait ce magazine de chaque côté, avec ses deux mains. C'était un magazine de sport, un peu comme le "The Sun" des moldus Anglais, avec le football. Sauf qu'ici, on parlait de Quidditch Irlandais, voir-même de quelques clubs de haut-niveau, et évidemment le compte rendu de la Coupe de Quidditch du Royaume-Uni. Enfin, cela intéressait en fait Barry juste pour l'Angleterre, car même si l'Irlande du Nord avait joué contre le Pays de Galles, cette Irlande n'était pas la sienne ! Non, la République d'Irlande s'était qualifiée in-extremis contre la Croatie, à cause de la blessure de la joueuse Ava Gillik, puisque celle-ci, étant une fille, apportait à la fois de la finesse et de la rapidité par sa légèreté, au jeu Irlandais. De plus, elle jouait dans l'équipe prestigieuse équipe de Pies de Montrose, club le plus titré de l'histoire de Quidditch.

Barry Troy tournait les pages, histoire de passer le temps. Il pensait à son rendez-vous de ce soir, que lui avait donné Eowyn Dawn, ou plutôt professeur Dawn, alors qu'il était sorti de magie noire, au même étage que la Politique Internationale. En effet, Eowyn, son ancienne camarade de Gryffondor enseignerait cette matière. Troy était à la fois ravi et déçu, pour tout vous dire. Ravi parce qu'il reverrait la jeune femme et aussi parce qu'il était content pour elle qu'elle ait décroché ce poste, et déçu parce qu'il n'aimait pas la matière qu'elle enseignerait. Ravi aussi parce que les cours seront sûrement moins barbant, puisqu'elle savait ce que c'est, de s'ennuyer en cours. Quoique ? Elle était devenue professeur de cette matière parce qu'elle devait bien aimer cela.

L'heure approchait, tandis qu'il regardait sa montre mécanique. Cette fois, il avait retiré le sortilège qui faisait siffler la montre - ou rugir ça dépendait de ce qu'il voulait - histoire d'être plus tranquille, et d'y penser, à chaque fois qu'il vérifiait l'heure, afin de ne pas être en retard. Le rouge et or ne devait pas venir avant, il semblait qu'elle avait des occupation. Boarf, c'était normal, elle prenait tout juste ses fonctions, elle devait avoir des petites choses à faire, comme tous les nouveaux professeurs. Peut-être voir où ils en étaient auparavant ? Il ne pouvait pas le dire, mais il s'en doutait quand même un peu. Rangeant le magazine sur la commode, mettant la photo d'Eileen, sa cousine française du côté de son père. Une blonde aux yeux bleus. Elle était à son avant dernière année, à Beauxbâtons, puisque là-bas, les élèves quittaient l'école à dix huit ans, au lieu de dix sept, comme à Poudlard.

Après quoi, il descendait tranquillement l'escalier en colimaçon, pour arriver dans la salle principale, et prévenir Dave McLaren, son ami, qu'il partait voir Eowyn, celle-ci ayant apparemment besoin de renseignements. Il fallait donc descendre jusqu'au premier étage, à partir des Tours, dont les escaliers étaient un peu trop étroits. Enfin, ce n'était pas un problème, pas pour voir Eowyn. Il mettait un certain temps dans les Grands Escaliers, puisque ceux-ci l'avait déposé au quatrième étage... Il avait du en attendre un nouveau, avant de descendre les marches quatre à quatre, avant d'arriver illico-presto au premier étage, pour longer les couloirs, jusqu'au bureau du professeur de Politique Internationale. Il attendit un moment, puis frappa doucement. La porte s'était alors ouverte, il savait pourquoi. Elle était muette, elle ne pouvait donc donner d'autorisation - ou refus - d'entrer comme le ferait un autre professeur. L'Irlandais avait l'habitude, et la traitait comme n'importe qui d'autre - au lieu de faire des traitements de faveur comme on pouvait le faire. De toute façon, lorsqu'on connaissait bien le jeune homme, on pouvait savoir qu'il ne jugeait personne et qu'il traitait tout le monde de la même façon. Toujours du respect - sauf pour ceux qui ne le méritent pas, comme ceux qui torturent sans aucune raison, par exemple.

Le lion s'avançait vers son ancienne camarade. Waow ! Qu'est-ce que cela pouvait faire drôle de voir Eowyn derrière le bureau de professeur. Cela le faisait même sourire, un sourire radieux, puisqu'en plus de cela, il était ravi de la revoir - même s'il l'avait vu brièvement plus tôt.


« Bonsoir professeur Dawn, disait-il amicalement. Cette appellation lui serait bizarre aussi, mais il s’y habituerait. Tu voulais des renseignements, c’est ça ? avait-il poursuivi après lui avoir fais la bise, comme le voulait la politesse lorsqu’on revoyait une amie. Tu ne peux même pas savoir combien je suis content de te revoir ! »
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Parce qu'il faut toujours être au courant. [PV] Sam 31 Juil - 23:17

    Le jeune Gryffondor entra dans la pièce et la salua, tout en lui faisant la bise. Dés qu'il avait franchi la porte, elle s'était empressée de fermer la porte d'un coup de baguette. Elle ajouta quelques sorts de verrouillage. Elle n'avait pas tant peur de se faire expulser et de se faire tuer que de provoquer celle de Barry. On ne savait jamais, le Mal était partout, comme les romans qu'elle lisait étant plus jeune. Si tout se passait comme dans les romans, cela finirait bien.

    Mais elle ne croyait pas aux happy-ends. Elle avait été si souvent déçue qu'elle ne croyait plus que le prince charmant allait venir et la sauver de ce monde si noir, si noir. Pourtant, ce n'était pas une raison pour baisser les bras. Si son conte de fées à elle s'était mal terminé, celui de la communauté magique ne l'était peut-être pas. Et se battre, c'était se donner une raison de vivre. Une raison d'espérer. Et de l'espoir, pour l'instant, elle n'en avait presque plus.

    Le jeune Gryffondor face à elle n'avait que très peu changé par rapport à ses souvenirs des années précédentes. Elle l'avait vu aujourd'hui, bien sûr, mais Eowyn le trouva plus grand, un peu plus musclé et l'air un peu plus grave qu'auparavant. Même s'il lui souriait actuellement, sourire auquel elle répondit, véritablement heureuse de le revoir. Il était comme un lien avec l'ancienne Eowyn que tout le monde connaissait. L'ancienne Eowyn qui existait toujours, tapie dans son esprit, et qu'elle était obligée de dissimuler. Elle l'aimait pourtant, cette Eowyn-là... Pas la nouvelle qu'elle devait devenir, qui lui servait de couverture.

    Eowyn invita Barry à s'asseoir face à elle, d'un geste de la main. Elle écrivit sur son bloc-notes d'un coup de baguette magique, de manière à ce que le jeune homme puisse lire.

    « Je t'en prie, appelle moi Eo en privé ! Moi aussi je suis heureuse de te revoir. »

    Il avait directement abordé le sujet des renseignements. Eowyn le regarda longuement, comme pour réfléchir à ce qu'elle allait dire - ou plutôt écrire - et abaissa soudainement sa baguette.

    « Et oui, tu as très bien compris. J'ai besoin de renseignements. Dis-moi ce qu'il se passe ici. »

    Elle n'osait pas avouer complètement. Même si elle avait confiance en Barry, il y avait toujours ce doute qui s'insinuait en elle. Ce sentiment que rien ne pouvait bien se passer avec elle, qu'elle portait la poisse. Elle le vainquit et attendit la réponse de Barry. Cette fois, tout irait bien.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Parce qu'il faut toujours être au courant. [PV] Dim 22 Aoû - 17:45

HRP : Désolé pour le retard ! ><'

Le jeune homme s'asseyait, suite à l'invitation d'Eowyn, même s'il ne se sentait pas trop à son aise ainsi. Des choses graves se passaient dans le château depuis des mois déjà, et ce n'était pas le genre de sujet sur lequel on pouvait discuter assis devant une bonne tasse de thé, accompagnée d'une part de tarte à la mélasse. Barry Troy avait généralement la bougeotte dans ce genre de situation, mais il faisait un effort avec la nouvelle professeur de Politique Internationale. Après tout, ce n'était pas en bougeant qu'il pourrait lire ses réponses, et puis il la respectait. Elle était professeur, et c'était aux élèves de s'asseoir face à leurs professeurs, car ces derniers les dominaient, et pas l'inverse. Enfin, dans ce Régime, c'était bien pire que cela... Le mieux était de se faire petit pour ne pas subir - même s'il avait subit sans rien faire - ou presque.

Enfin bref, il n'était pas là pour se lamenter sur son sort ou sur le Régime en question - même si Dawn avait lancé un sortilège de protection tout de suite après son arrivée - mais pour lui fournir quelques renseignements. Beaucoup de choses avaient changés depuis son départ. Le Gryffondor avait l'impression que tout recommençait, comme avant. Ils n'auraient eu que deux ans de répit en fin de compte.


« J’ai l’impression que tout recommence, commençait le jeune homme, les bras croisés en regardant son interlocutrice. Quelqu’un - on ne sait pas de qui il s’agit - a dérobé quelque chose dans le bureau du directeur, occupé par Scofield à ce moment là. Je ne me suis pas attardé sur le sujet, mais certaines rumeurs disent que cet objet appartenait à Tu-Sais-Qui.

En effet, le rouge et or n’avait pas ramassé le tract comme la plupart des autres élèves. Une partie d’entre eux faisaient certes partis de la Dark Snake - maintenant dissoute - et recherchaient donc des indices pour coincer le voleur. D’autres avaient voulus le retrouver pour apporter leur aide.

Évidemment, nous avons tous étaient interrogés, concernant le vol. Je l’ai étais deux fois parce qu’ils ont eus des nouvelles pistes, d’après ce que j’ai pu comprendre. Quelles pistes ? Il ne le savait pas, mais il avait été dedans, c’était sûr. Ils ne l’ont même pas retrouvé apparemment. Ce qui fait que depuis peu, il y a des élèves qui s’imaginent pouvoir faire quelque chose ici, contre les mangemorts. Deux élèves ont pris la fuite, et deux autres ont déclarés la guerre ici-même. »
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Parce qu'il faut toujours être au courant. [PV] Lun 23 Aoû - 0:16

    [HRP: Pas de souci ;-) ]

    Eowyn écoutait attentivement le récit de son élève. Effectivement, elle avait brièvement entendu parler de ce vol, en tant que membre du corps professoral. Mais elle était tellement 'nouvelle' qu'elle n'avait pu saisir que des bribes de conversation d'élèves. Mais tout cela l'inquiétait au plus haut point. Un vol dans le bureau de Scofield ? Elle admirait secrètement ceux qui avaient fait cela, mais en même temps... C'était terriblement dangereux pour ces élèves. La plupart avait une famille au-dehors. Avaient-ils pensé à leurs parents, leurs frères, ceux qui les aimaient ? En même temps, il fallait des gens pour se rebeller contre le régime. Et tout le monde n'était pas aussi libre qu'elle.

    Libre... Que faisait-elle alors, ici, à Poudlard où elle faisait la propagande du régime ? Elle voulait juste prendre contact avec la Résistance. Il était très difficile pour elle de tenir de tels propos. Et Eowyn ne pouvait même pas se dire qu'elle n'avait pas le choix... Parce qu'on a toujours le choix. Qu'on fasse le bon ou le mauvais, il y avait toujours un choix à faire. Elle pensa aux deux élèves qui s'étaient enfuis. Étaient-ils toujours en vie ? Elle l'espérait, mais quelque part, elle avait des doutes. Et Barry qui avait été interrogé deux fois... Était-il dans le coup ? Elle ne savait pas réellement, et quelque part, elle n'avait pas envie de savoir. Elle se contenta d'hausser les sourcils. Enfin, pour le moment, il semblait hors de cause, même si elle ne savait pas si c'était provisoire ou non.

    Quant aux deux autres, elle était curieuse de savoir de qui il s'agissait. Elle avait beau fouiller dans sa mémoire, elle ne savait pas. Cela exaspérait la jeune femme, elle avait besoin de tout connaître. Aussi, elle écrivit, du bout de sa baguette, au jeune homme.

    « Appartenant à Tu-Sais-Qui ? Intéressant... Et les deux élèves qui ont déclaré la guerre, je ne me souviens pas d'avoir eu de tels échos. Qui sont-ils ? »

    Elle se leva soudain, et fit les cent pas dans la pièce. Elle ne parvenait pas à rester en place, avec ces deux Eowyn qui se disputaient en elle-même. Quelle que soit sa position à l'intérieur du château, elle se sentait incapable de rester indifférente. Pourtant, il fallait qu'elle reste neutre. Une jeune femme à Azkaban n'avait aucun moyen d'action, en bien ou en mal de toute manière. Alors autant rester libre, dans le carcan de Poudlard. Libre de toute affection. D'autres mots s'ajoutèrent sur le bloc-notes.

    « Moi aussi j'ai l'impression que cela recommence... »

    Elle se tourna vers Barry, le scrutant du regard. Il était difficile de savoir en qui on pouvait avoir confiance. Mais sans confiance, on jouait le jeu de l'ennemi. L'union fait la force, et la division, la faiblesse.

    « Mais peut-être que la fin sera différente... »

    Si seulement c'était possible...
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Parce qu'il faut toujours être au courant. [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Parce qu'il faut toujours être au courant. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Poudlard
-