POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Troisième Cycle : Séance 2 : Les Sortilèges oubliés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5643



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: Troisième Cycle : Séance 2 : Les Sortilèges oubliés Jeu 21 Oct - 14:01

Léon arqua un sourcil de surprise en voyant deux personnes aux antipodes se lever en même temps lors de sa demande de volontaire pour ce magnifique petit test.

D'un geste de la main il les invita tous les deux à le rejoindre. Un réprésentant du Courage, une fidèle de sa propre maison, il n'y avait aucune raison pour refuser l'un des deux.

Une fois en place, il dévisagea les deux élèves sans restriction, il prit sa baguette, la faisant tournoyer entre ses doigts à un rythme si intense qu'il était presque impossible de voir l'instrument. Le professeur dit :


On va dire honneur aux dames ...

Comme je l'ai dit un Impardonnable est surtout une question de volonter, il faut non seulement y mettre la puissance, mais aussi l'envie, le sentiment, la détermination,... Le manquement à l'un de ces critères est la source de l'échec pur et simple du sortilège. Démonstration.

Brom stoppa sa jonglerie et maintint fermement son ustensile magique, il pointa sa première victime et formula :

Avada Kedavra !

Le jet de lumière verte frappa l' adolescente en pleine poitrine, l'expulsant quelques mètres en arrière sans la tuer pour autant. Elle était plutôt abasourdie sur le sol, à la fois ravie et surprise, malgré son côté froid apparent, elle semblait vraiment satisfaite de sa participation. D'un geste de la main, son professeur lui indiqua qu'elle devait se mettre sur le côté, ce qu'elle fit. Il retourna son attention sur Matthew qui était toujours devant lui.

Vous n'êtes pas sans savoir qu'utiliser ce genre de sortilèges sans en avoir eut l'autorisation est parfaitement illégal. Ce n'est pas pour rien.

Brom fit une légère pause puis reprit.

Lors de ce premier exemple, je n'ai pas mis de volonter, de détermination à voir mourir ma cible. Celà a donc fait échouer le sortilège, c'est la façon la plus simple de vous montrer qu'en magie, et en Magie Noire plus particulièrement, l'investissement est très important.

Maintenant je vais faire une deuxième démonstration, je vais changer la manière par laquelle je vais faire échouer mon sortilège. Par exemple en ne faisant que prononcer la fromule, sans mettre de sentiment dans mon geste. Pour un stupéfix, celà est suffisant, comme pour la plupart des sortilèges d'ailleur, mais pour la magie la plus noire, celà n'est pas suffisant, on fait les chose avec son âme ou on ne les fait pas.

Sans donner de signal apparent, Brom leva sa baguette et relança le sort droit vers le Gryffondor, qui lui aussi fut explusé en arrière sous la violence du choc. Un peu sonné, par l'effet de surprise Kingson mit deux minute avant de se relever, ce qui mit le doute à pas mal d'élèves. Un léger soupir de soulagement se fit entendre parmis les rouge et or.

Voilà, vous savez maintenant que la maitrise de soi permet une meilleur maîtrise de la magie dans son entièreté, une bien belle leçon que je vous invite à graver à jamais dans votre mémoire.

Le mage noir fit placer deux énormes araignées devant les deux volontaires par un de ses elfes de maison, qui écopa d'un bon coup de pied pour sa lenteur.

En récompense pour votre curiosité ou votre courage, vous aller pouvoir lancer le dernier des impardonnables sur ces deux araignées. Concentrez vous !

[HRP]Comme d'habitude dans ce cours, utilisez le dé Sorcier Dangereux pour vos essais respectifs. Bonne Chance ![/HRP]

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Troisième Cycle : Séance 2 : Les Sortilèges oubliés Jeu 21 Oct - 15:54

Le professeur Bröm les invita tout les deux à s'approcher et Matthew obéit donc. À se moment, les intentions du professeur était plus ou moins clair et sa baguette tournoyait et plutôt que de fixer le professeur, le jeune Gryffondor fixait la baguette. Maintenant, il ne pouvait pas cacher une certaine nervosité, mais son ambition et son courage l'emportaient sur le reste. Malheureusement pour lui, il dut bientôt reporter son attention sur le professeur qui parlait, d'abord parce qu'il préfère regarder la personne qui parle, mais aussi, parce que la baguette devenait plus qu'étourdissante à fixer. D'emblée, il dit "honneur aux dames" et Matthew eut un regard sur le côté, restant silencieux. Dans un sens, c'était normal, car non seulement elle était une dame, mais aussi une Serdaigle.

Le professeur expliqua alors, le jeune homme l'écoutant avec attention, que l'impardonnable le plus inquiétant de tous étaient semblables aux autres au niveau de son incantation. Il fallait avoir la volonté, canaliser sa puissance et avoir envie. Dans se cas-ci, ce n'était pas un désir de faire souffrir donc, mais celui de tuer un être. C'est une équation où il faut remplir tous les critères et le professeur fit donc une démonstration de se qui arrive quand le sort échoue. La baguette arrêta de tourner et Matthew eut un regard vers sa voisine, tout juste avant que le professeur ne prononce les mots mortels et qu'un jet de lumière verte la frappe. Le "flash" fut assez fort pour que le jeune homme en écarte la tête et se couvre les yeux par réflexe humain. Quand sa main ne fut plus devant ses yeux, il aperçut Emily plus loin derrière qui se levait, non sans mal. Il reporta son attention sur le professeur qui parlait à nouveau.

Lors de se premier exemple, il n'y avait pas de mis de volonté, une bonne chose alors. Maintenant, il pressentait que ça serait à son tour d'être expulsé de quelques mètres. Le professeur expliqua de nouveau qu'il suffisait qu'il manque un élément pour que le sort échoue de cette façon. En conclusion donc, tout est possible quand on y croit vraiment. Et c'est en ayant cette réflexion en tête que Matthew encaissa l'avada kedavra qui le frappa sans prévenir. Le choc fut loin d'être agréable et ce n'est pas parce qu'il en restait silencieux qu'il n'avait pas souffert pour autant. Il en avait eu le souffle coupé, littéralement et si le sort en lui-même avait provoqué une douleur particulièrement intense, comme si une écharde le frappait en plein cœur, le fait d'être expulsé et d'atterrir sur le sol ne faisait pas de bien non plus. La bouche entrouverte, il mit un certain temps à pouvoir bouger de nouveau, le temps que son corps récupèrent. Se lever fut d'ailleurs pénible et il resta un moment à genou, toussotant, avant de finalement se redresser fièrement, ayant survécu à un Avada Kedavra raté. Plusieurs semblaient soulagés et Matthew leur aurait bien sourit s'il avait pu, mais il avait encore assez mal. Sa fierté le gardait debout surtout et s'il se serait laisser aller à la faiblesse humaine, il serait sûrement encore sur le sol entrain de pleurer.

Encore sous le choc du sortilège, le temps de l'essaie était finalement arrivé comme promis. Face à eux, des créatures hideuses, des araignées géantes, le genre de créatures qui inspirent la crainte et la haine, pour le moindrement qu'on apprécie se qui est beau dans le monde et non les vermines de grande taille. Se raclant la gorge, il sortit la baguette d'une poche de sa robe. Il devait maintenant avoir la volonté de tuer cette bête, avoir l'envie de tuer, déployer toute sa puissance et la détermination, tout en combinant les connaissances acquises lors de ses années d'études à Poudlard. Bien facile à penser, moins facile à faire dans le concret. La visualisation peut toujours aider dans un cas pareil. Matthew avait bien de la haine ancrée au fond de lui et même si parfois elle lui faisait un peu peur, il fallait admettre que la pratique de la magie noire constituait un excellent défouloir. Il se revoyait se faire battre à la sortie des toilettes par plusieurs sorciers masqués. La peur de ne pas avoir la force de réussir à tous les repousser, de subir coup après coup sans pouvoir en donner en retour. La souffrance encaisser lui inspirait la haine envers ses agresseurs dont il n'avait jamais vu le visage. Il s'était promis après cet incident qu'il ne se ferait pas avoir deux fois, que quoi qu'il en coûte, il se donnerait les moyens de vivre, d'être en paix et en sécurité et si cela doit comporter tuer pour sauver sa propre vie dans se monde de fou, il le fera sans hésiter. Se fermant brièvement les yeux, signe qu'il se concentrait, il les rouvrit avec une nouvelle détermination dans le regard, un visage froid, sans sourire, la rage au cœur, l'envie de tuer bien dans sa tête. Il dressa sa baguette vers le plafond et d'un geste magistral, peut-être trop, il incanta le fameux sort et fit rabattre sa baguette en même temps en direction de l'araignée.

-Avada Kedavra!

Si certains de ses récents succès avaient été moins couronnés de succès, cette fois, il touchait le gros lot et comme bien souvent, en matière de sort offensif, Matthew connaissait une certaine réussite. L'araignée fut frappée par le sortilège, qui comme celui du professeur, affichait une teinte verdâtre et luminescente. Le jeune homme se sentait un peu, voir beaucoup essoufflé après une telle attaque et vit l'araignée non pas s'effondrer, mais tout simplement s'écrouler au sol, inerte. Le sortilège avait-il vraiment fonctionné Matthew savait au plus profond de son cœur que oui, parce qu'il avait désiré la mort de cet être plus que tout. Si l'araignée se relevait, il en conclurait que c'était simplement parce qu'il n'avait peut-être pas encore la puissance nécessaire, en tant que sorcier. Il n'était encore qu'un élève après tout.


Dernière édition par Matthew Kingson le Jeu 21 Oct - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Troisième Cycle : Séance 2 : Les Sortilèges oubliés Jeu 21 Oct - 15:54

Le membre 'Matthew Kingson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Dangereux' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 17/11/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2010
Parchemins postés : 1017



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Emily B. Matthews


MessageSujet: Re: Troisième Cycle : Séance 2 : Les Sortilèges oubliés Sam 23 Oct - 10:29

    Emily se rendit compte qu'elle s'était proposé en même temps qu'un autre élève. Un Gryffondor pour être exact, et quel Gryffondor ! Matthew Kingson qui semblait la défier du regard. Elle l'avait cherché en cours de sortilège par besoin de vengeance au moment où son côté vampire était le plus farouche et la dominait entièrement. Mais à présent, la damoiselle n'avait pas besoin de cela. L'envie d'être plus puissante que les autres ne l'envahissait pas. Juste un désir profond : défier le sortilège qui avait tué sa mère. Il ne pouvait pas comprendre... Personne ne pouvait comprendre ses sentiments. Elle était plus fragile qu'elle n'y paraissait, tentant tant bien que mal de sortir la tête de l'eau pour affronter le monde et le maitriser totalement...
    Le professeur les invita d'un geste plein de noblesse et de dignité à le rejoindre. Elle s'avança un peu plus, le sang battant ses tempes au point que sa vision se teinte de rouge alors que Brom prenait sa baguette entre ses doigts pour la faire tournoyer dans un rythme vivant, brutal, qui n'inspirait qu'à la mort. Son cœur accompagnait de par ses battements le tournoiement mortel, tournoiement qui fascinait Matthew, mais pas Emily. Emily dévisageait son professeur, rivant son regard dans le sien. La glace enflammée de ses prunelles rencontrèrent le givre funeste des iris bleutées du mage noir. Tout en lui inspirait à une dangerosité aussi terrifiante que Lord Voldemort. Il aurait presque pu être le meurtrier unique de sa mère tant son visage formait un masque de froide et inépuisable haine sanglante... Pourtant, sa voix était celle d'un noble et vénérable mage, leur professeur admiré d'entre tous :

    -On va dire honneur aux dames...


    Elle aurait presque voulu lui répondre, poussée par une envie soudaine mais réprima les paroles qui ne franchirent jamais le rempart de ses lèvres. Elle jeta un regard à Matthew qui, à sa certaine surprise, venait de faire le même geste. Elle lui fit un très léger sourire, sincère pour une fois, avant de se tourner vers son professeur qui continuait ses explications :

    -Comme je l'ai dit un Impardonnable est surtout une question de volonté, il faut non seulement y mettre la puissance, mais aussi l'envie, le sentiment, la détermination... Le manquement à l'un de ces critères est la source de l'échec pur et simple du sortilège. Démonstration.

    Elle vit la baguette s'arrêter et se leva, comme au ralenti. Il n'y avait plus que la baguette, son sifflement dans l'air qui comptait, et les lèvres du professeur qui commencèrent à bouger. Lorsque l'on voit la mort arriver, même si on la désir ardemment, le premier sentiment qui vous vient est la peur. Une terreur sans nom qui vous envahit alors que soudainement, les souvenirs de votre vie vous assaillent. Vous avez envie de hurler, de demander à la mort encore un répit pour pouvoir continuer à respirer, à gouter à l'air frais. Vous n'arrivez pas à imaginer ce que c'est après et cela vous horrifie. C'est ce qui s'est emparé d'Emily alors que le professeur allait ouvrir la bouche, prononcer les morts funestes. Elle n'arrivait pas à bouger, tentant de persuader sa stupide part humaine que tout ceci n'était qu'une démonstration... Et enfin, quand les mots arrivèrent, la peur l'abandonna pour un étrange sentiment de quiétude...

    -Avada Kadavra !

    Le jet de lumière verte l'enveloppa, une douleur fulgurante la transperça de part en part, lui donnant envie de hurler. La quiétude avait disparu, remplacé par une lumière au fond d'une noirceur sans fin... Et elle tomba par terre avec un gémissement de douleur. Elle inspira une bouffée d'air frais avec le sentiment de boire le plus divin des nectars, avec l'euphorie profonde d'être en vie. Personne ne pourrait comprendre cette expérience, à part peut-être Matthew. Un point commun, enfin...
    Le sourire incrusté sur son visage, plus par bonheur de pouvoir admirer le monde avec le sentiment d'être une survivante qui veut vivre à jamais que par satisfaction d'avoir vécu cette expérience. Elle jeta un regard encourageant à Matthew alors qu'elle se mettait sur le côté comme lui avait demandé le professeur. Son cœur battait encore à la chamade alors que le professeur continuait :

    -Vous n'êtes pas sans savoir qu'utiliser ce genre de sortilèges sans en avoir eut l'autorisation est parfaitement illégal. Ce n'est pas pour rien... Lors de ce premier exemple, je n'ai pas mis de volonté, de détermination à voir mourir ma cible. Cela a donc fait échouer le sortilège, c'est la façon la plus simple de vous montrer qu'en magie, et en Magie Noire plus particulièrement, l'investissement est très important. Maintenant je vais faire une deuxième démonstration, je vais changer la manière par laquelle je vais faire échouer mon sortilège. Par exemple en ne faisant que prononcer la formule, sans mettre de sentiment dans mon geste. Pour un stupéfix, cela est suffisant, comme pour la plupart des sortilèges d'ailleurs, mais pour la magie la plus noire, cela n'est pas suffisant, on fait les chose avec son âme ou on ne les fait pas.

    Avec son âme... Était-ce parce qu'elle ne désirait pas vraiment lancer ses sortilèges qu'elle n'y arrivait pas ? Elle n'eut pas le temps de s'interroger plus que le professeur lançait son sortilège, expulsant violemment Matthew en arrière, le faisant lourdement retomber...

    Un éclair vert, un hurlement strident, la peur...
    -MAMAN !!


    Emily était tombé à genoux alors que Matthew recommençait à respirer devant le soulagement général. Elle sentait encore son cœur battre comme ce fameux soir où la vampire avait décidé que la vie était injuste, mais qu'elle changerait cela pour elle, rien que pour elle. Elle avait oublié ce dernier cri d'horreur, ce dernier appel qu'elle avait poussé avant que sa mère ne meurt... Personne ne faisait attention à elle alors qu'elle se relevait en même temps que le Gryffondor.

    -Voilà, vous savez maintenant que la maitrise de soi permet une meilleur maîtrise de la magie dans son entièreté, une bien belle leçon que je vous invite à graver à jamais dans votre mémoire.

    La maitrise de soi... Elle l'avait toujours eu, cette maitrise, mais venait de faillir... Elle serra les dents, mais son visage demeurait la même froideur, la même impassibilité... Un elfe de maison plaça alors deux énormes araignées, s'attirant un coup de pied de son maitre au vu de sa lenteur. Elle n'aimait pas cette façon de traiter les elfes, elle qui avait eu une seconde mère en la personne de la petite Popi, son elfe qu'elle avait hérité de sa tante Natalya... Néanmoins, elle ne dit rien, laissant le professeur continuer :

    -En récompense pour votre curiosité ou votre courage, vous aller pouvoir lancer le dernier des impardonnables sur ces deux araignées. Concentrez vous !

    Elle eu un frisson, puis sortit sa baguette. Le contact du bois contre sa peau était toujours un plaisir qu'elle appréciait autant que la cuisine de Popi. Sa baguette sombre en Prunellier était aussi une sorte d'amie, à qui elle avait apprit à faire confiance. Une extension de son bras et de sa pensée... Pensées... Elle chercha alors en elle la haine. Une haine immense aussi brulante que l'enfer. La haine qu'elle avait contre les meurtriers de sa mère, contre son père qui ne l'avait pas sauvé, contre ceux qui se dressaient en travers de sa route, contre Icenight, qui avait toujours eu plus qu'elle, contre tout ces élèves sournois qui s'étaient toujours fichus d'elle, contre les mensonges qui pavaient sa vie. La fureur l'emplie alors que ses yeux bleus s'emplissait du feu infernal de sa haine, un feu qui fit fondre la glace et attisa une soif de sang sans précédent. Tuer n'était plus que son désir le plus cher, tuer...

    -Avada KadaVRA !!

    Sa voix s'était muée en cri sur la dernière syllabe libérant une fureur dévastatrice, une envie de tuer sans limite. L'éclair vert fusa, mais manqua sa cible pour seulement arracher une des pattes ainsi qu'une bonne partie de la carapace de l'araignée avant de s'écraser contre le mur, créant un trou noir fumant d'où s'échappaient quelques lambeaux de plâtre et de pierre. L'araignée, quant à elle, se tortillait, son sang noir coulant à gros bouillons pour se répandre sur le sol. Pas de doute qu'elle mourrait bientôt tant ses gestes se faisaient frénétiques, désespérés, de moins en moins vivants, mais la mort n'avait pas jailli de sa baguette, elle avait échouée son sort, contrairement à Matthew. Comme si lui voulait seulement tuer, sans infliger la souffrance et le désespoir comme elle le faisait, comme si il ne voulait pas voir le sang couler alors qu'Emily ne pouvait que se délecter malgré la puanteur qui se dégageait du corps presque sans vie de l'araignée. Quelques minutes encore à vivre pour l'insecte géant...
    Elle détourna le regard, adressant un signe de tête et un autre léger sourire à Matthew comme félicitation avant d'affronter le regard du professeur. Elle ne savait pas vraiment ce qu'il allait penser de sa performance. Elle avait perdu son calme habituel pour trouver le désir total de tuer et avait "réussi" en quelque sorte, mais elle avait justement trop bien "réussi", sa fureur avait provoqué quelques désagréments...

    [J'en ai marre de louper avec ce dé ><]


Dernière édition par Emily B. Matthews le Sam 23 Oct - 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Troisième Cycle : Séance 2 : Les Sortilèges oubliés Sam 23 Oct - 10:29

Le membre 'Emily B. Matthews' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Dangereux' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5643



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: Troisième Cycle : Séance 2 : Les Sortilèges oubliés Jeu 4 Nov - 17:09

A bien des égards la mort est le reflet de la vie, l'une achève ce que l'autre débute, dans un cycle infini de la destruction et de la création, nul immortel n'en est la cause, le monde est régit par un équilibre précaire de ce qui peut être fait et ce qui doit être subit.

Léon Brom avait vu celà tellement de fois qu'il l'oubliait presque, car un tel sortilège, une magie si puissante, était devenue naturelle tant la violence l'avait enouré par le passé. Quiconque se réveille avec la soif de tuer n'est plus réellement humain, c'est pour celà qu'un tel sort utiliser contre un autre sorcier brisait l'âme.

Peu de gens savaient ça, encore moins s'en servaient pour créer l'immortalité. Seul un fou aurait pu croire sans les connaissances de la Nécromancie qu'il était possible pour un Sorcier de s'immuniser contre la mort, mais à quel prix...

Le vieux professeur cessa de penser à tout celà en voyant ses deux élèves se mettre sur une ligne pour lancer leurs sortilèges.

Emily se prépara la première, car Matthew se remettait encore des effets secondaires de l'expérience du Mage Noir. Les yeux rivés sur sa baguette, avant même qu'elle ne lance le sortilège, Léon sut que ce serait un échec, la magie laisse des traces, quiconque était sufisament habile pouvait les ressentir lorsqu'elle apparaissait, ici, beaucoup d'énergie fut éparpillées, trop sans doute, car la puissance restant dans le sortilège ne serait pas suffisante pour causer la mort d'une accromentule même si jeune.

Léon ne lui parla pas, il attendait que le Gryffondor prenne place et agisse à son tour, ce qu'il fit sans se prier, car malgré son courage, il était impatient d'essayer à son tour d'ôter une vie, une expérience à la fois morbide et enrichissante, sans le moindre doute.

Brom regarda l'élève se préparer avec lenteur, sa concentration était maximale, la légilimancie permettait de ressentir ce qui était caché, mais la tout était si flagrant, chaque parcelle du corps de Matthew était déterminée à tuer cette araignée géante.

Le sort fut lancé avec précision et maîtrise, jamais le professeur n'aurait cru voir une telle prouesse sous ses yeux dès sa première années d'enseignement. Avec une habilité certaine, son élève venait de tuer l'animal. La vie réservait bien des surprises, Léon venait une fois de plus de s'en rappeler. C'était beau de voir que des jeunes gens puissent comprendre et utiliser la magie la plus noire avec une telle aisance.

Le professeur s'approcha, il congédia d'un geste Emily à sa place, toute son attention était portée sur Matthews, il ne savait que faire. D'une voix forte il formula :


Avada Kedavra !

Avec nonchalance, il abattit la deuxième araignée qui se raccrapota comme celle de Kingson auparavant. Il posa sa main gauche sur l'épaule du jeune homme et lui chuchota à l'oreille :

Vous resterez ici à la fin du cours, j'ai à vous parler.

Brom lui fit un geste pour retourne à sa place, et , pendant que le rouge et or marchait le professeur annonça à haute voix :

100 Points pour Gryffondor !

Aux yeux du mage, donner moins était impossible, celà aurait été un de ses élèves, il aurait donner le double, voire le triple.

Attendant que le calme se fasse denouveau devant lui, il fit débarasser les cadavres des bêtes puis il s'installa à son bureau tranquillement, comme si de rien n'était et il posa une question :


A vos yeux, est-ce un bien ou un mal d'avoir créer les trois Impardonnables ?

La soumission, la torture et la mort. Que pensez vous du fait que quelques mots permettent de tels effets sur des individus ?

Brom s'arrêta là, il voulait surtout dépouillé les avis, et non diriger leurs réflexions.

[hrp] Comme d'hab', tout le monde peut répondre, respectez ce qui est dit par ceux qui vous précèdent, c'est tout. [hrp]

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Troisième Cycle : Séance 2 : Les Sortilèges oubliés

Revenir en haut Aller en bas

Troisième Cycle : Séance 2 : Les Sortilèges oubliés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: Rp Importants
-