POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/02/2010
Parchemins postés : 206



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Kebinus Granace


MessageSujet: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Mer 11 Aoû - 20:44

Il était assez tard, et Granace venait à peine de sortir de table, donc de la Grande-Salle. Scofield et ses mangemorts se chargeaient de la sécurité de Poudlard, mais Granace ne put s'empêcher d'aller faire un tour, baguette à la main, dans le château. La preuve, certains des Serviteurs du Seigneur des Ténèbres n'avaient pas vu qu'un petit groupe de garçon trainait dans les couloirs. Avec quelques points de retirés, les quelques garçons de Pousouffle, voulant à tout prix faire comme les autres, tenter de braver le règlement, durent partir dans leurs dortoir. Granace avait pour charge cette maison le temps de trouver un directeur de Maison.
Par la suite, il continua son tour de ronde, se faisant amicalement saluer par certains mangemorts, comme quoi, certains d'entre-eux n'étaient pas des brutes sanguinaires. Il pris le temps aussi de discuter avec l'un d'eux. Ils n'étaient pas non plus aussi bête qu'on ne puisse le penser, des personnes intelligentes, mais ne pouvant le prouver.

Après cela, Granace retourna à son bureau. Son chat, quant à lui, avais pris le temps de s'amuser, il était donc totalement épuisé, le pauvre, et ils pris la peine de s'installer sur le siège directorial, pour débuter sa longue nuit de pachat. Avec sa baguette magique, Granace fit leviter le chat et le plaça dans l'un des canapés de son salon.
Il pris aussi le temps de se changer, en habit un peu plus confortable. Il ne serait de toute logique, plus dérangé dans la soirée, il pouvait donc être à son aise. Une simple robe de sorcier marron et blanche, il retira aussi son chapeau, laissant apparaitre ses longs cheveux gris. Avec un nouveau coup de baguette magique, une tasse de thé fit son apparition sur le bureau du Directeur, qui quant à lui, s'installa derrière son bureau.
Quelques papiers l'attendaient, il pourrait ensuite prendre le temps de décripter un tout nouveau livre écrit entièrement en langage Runique. La plume à la main et les lunettes au nez, le vieux directeur se mit à travailler.

Il y eu alors un bruit étrange dans le bureau, ce qui obliga Granace à lever la tête afin de déposer son regard devant lui. Une sorte de grand serpent argenté avait fait son apparition dans le bureau de Granace. Celui-ci siffla alors que des élèves étaient dans la Tour Est, Scofield y était déjà. Granace pris sa baguette et se leva, pris une cape assortie, et se dirigeat vers la sortie de son bureau. Quand il fut sorti de son bureau, deux mangemorts lui barrèrent la route.


- Mais enfin, laissez-moi sortir tout de suite! Monsieur Scofield m'attend dans la Tour Est.

- Vous ne devais pas bouger. Monsieur Scofield a dit que des élèves allaient venir dans votre bureau.

Granace regarda les deux mangemorts. Ils ne mentaient pas. Des bruits se firent retentir dans l'escalier.

- Bien... Allez me chercher le professeur Leeroy s'il vous plait. Dites-lui de venir immédiatement dans mon bureau.

Granace fit demi-tour, et se réinstalla derrière son bureau. Peu de temps après, on toqua à la porte, et plusieurs élèves avec des Mangemorts firent leurs apparitions.

- Bonsoir, merci je suis au courant. Ne laissez personne entrer sans mon autorisation. Je suppose que si Monsieur Scofield n'est pas là, c'est qu'il doit être encore là-haut. Je vous remercie.

Il regarda le groupe d'élèves, et leur ordonna de rentrer dans le bureau.


Dernière édition par Pr Kebinus Granace le Jeu 12 Aoû - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 17/09/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 09/01/2010
Parchemins postés : 453



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Sandrine Larose


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Mer 11 Aoû - 23:49

À pénible pas, Sandrine descendit un escalier pour en monter un autre. Ligoter par les bons soins de cet imbécile de sous-directeur (oh oui, on allait pas mentir, Sandrine était furieuse contre lui), elle ignorait ce que Scofield ferrait vivre à Jason, mais elle ne doutait pas que cet expérience pourrait être sa dernière. À cette idée, le coeur de la verte et argent se resserra, tandis que ses côtes blessées la fessait toujours autant souffrir. Scofield l'avait repousé d'un coup de pied alors que ses assaillants l'avaient agressés dans les tours du château. Sandrine méditais comme elle le fesait souvent tous les soirs, mais elle avait été surprit par un groupe de rebelle. Et c'était elle qui se ferrait disputer ?! Franchement... s'était n'importe quoi ! De plus, Jason pourrait être tué alors qu'il lui était venu en aide. Encore plus stupide...
C'est alors qu'ils arrivèrent là-haut, au bureau du directeur. Le mangemort qui les accopagnait toqua à la porte et celle-ci s'ouvrit. Le directeur prit alors la parole :


    - Bonsoir, merci je suis au courant. Ne laissez personne entrer sans mon autorisation. Je suppose que si Monsieur Scofield n'est pas là, c'est qu'il doit être encore là-haut. Je vous remercie.


Sandrine se libéra d'une main d,un coup d'épauie et elle lança au directeur :

    - Et un élève innocent serra tuer là-haut par les bons soin de Scofield si vous ne faites rien directeur !


Elle n'allait pas laisser mourrir Jason sans avoir réagit. Ses sentiments à l'égard du serdaigle allait la trahir, mais elle s'en fichait. Elle préférait être blessée, plutôt que de le voir mort. Bien qu'ils ne forment plus un couple aujourd'hui, ce demi-vampire était l'être auquel elle tenait le plus au monde après sa grand-mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/02/2010
Parchemins postés : 206



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Kebinus Granace


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Jeu 12 Aoû - 23:24

Granace se tenait devant sa porte. Pour tout avouer, il était assez fatiguée en cette soirée. La journée avait été assez difficile, et il ne pensait pas que des élèves allaient venir dans ce bureau pour une raison qu'il ne connaissait pas.
Une jeune fille était ligotée, et elle se mit à parler.


- Et un élève innocent serra tuer là-haut par les bons soin de Scofield si vous ne faites rien directeur !

Granace regarda alors les autres mangemorts.

- Qu'elle est fait une quelconque erreur, d'accord il faut la punir, elle reste néanmoins un être humain, enlevez-moi tout de suite ces cordes avant que je ne le fasse moi-même. Nom d'une chouette, nous sommes dans une école ici, pas dans une prison!

Les Mangemorts exécutèrent les ordres du professeur Granace en retirant, avec leurs propres mains. Ils n’étaient donc pas assez intelligents pour se servir de leurs propres baguettes magiques.

- Laissez nous maintenant! Mademoiselle Larose, veuillez me suivre s'il vous plait.

Les deux rentrèrent dans le bureau du directeur. Avec un coup de baguette magique Granace fit apparaitre quelques fauteuils face au bureau. Il s'installa dans le sien, derrière le bureau.

- Bonsoir Mademoiselle Larose. Vous savez...

Les paroles de Granace furent stoppées par deux coups sur la porte de son bureau. Après que Granace ai autorisé à entrer, deux mangemorts rentrèrent dans le bureau.

- Monsieur Scofield vous demande de mettre en évidence le corps Jason Thorn...

- Qu'est-ce que vous osez dire là?! Comment ça le corps de Monsieur Thorn? Qu'est-ce que cette brute a osé lui faire?

- Mon..Monsieur Scofield l'a tué.

Granace eu l'impression que le monde s'effondrait autour de lui. La jeune serpentard qui se tenait devant lui contenait comme elle pouvait sa colère.

- Comment a t-il pu oser faire cela? Allez me chercher immédiatement le professeur Leeroy et si vous croiser Scofield dites lui de venir aussi dans mon bureau. Pour qui se prends t-il? Qu'est-ce qui lui autorise d'enlever la vie à un élève de Poudlard? Veuillez contactez les parents de Jason Thorn, et veuillez placer son corps dans un cercueil de bois. Veuillez prévenir le Ministre de la Magie immédiatement, qu'il puisse venir le plus vite possible dans mon bureau. Interdisez l'accès à la tour Est, et tachez à prévenir le professeur Brom ainsi que le professeur Sorel et le professeur Claster. Je les veux aussi dans mon bureau le plus vite possible. Maintenant, sortez!

Les deux mangemorts exécutèrent les ordres de Granace.

- Bon, mademoiselle Larose, expliquez-moi ce qu'il s'est passé. Je tiens aussi à vous dire tout de suite que je retire cinquante points à Serpentards pour avoir violé le couvre-feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 17/09/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 09/01/2010
Parchemins postés : 453



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Sandrine Larose


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Ven 13 Aoû - 0:02

On l’avait finalement détachée. Et c’était avec colère et haine que la verte et argent regarda les deux mangemorts lui retirer ses liens. Il faut dire qu’elle n’aimait pas particulièrement ses personnages, pas plus qu’elle n’aimait les bouffondors. Mais elle se retint tout de même de leur balancer un coup de poing. Elle se contenta plutôt de leur adresser le regard le plus noir qu’on lui connaissait puis elle tourna sa tête noire vers le directeur de Poudlard. Il s’agissait d’un homme bien-vaillant, mais intimidant. Il faut dire que son statu de directeur en était pour beaucoup. Il pouvait faire à peu près tout ce qu’il voulait de Sandrine. La torturer, voir la tuer peut-être ou alors la laisser partir.
Debout face au directeur, ce dernier lui demanda de le suivre. Docilement – bien qu’on ne lui connaisse pas ce trait de caractère - Sandrine le suivis. Professeur Granace fit alors apparaître deux sofa, et il prit place dans l’un deux. Quant à Sandrine, elle croisa les bras sous sa poitrine, droite devant son directeur d’école.
Elle était impatiente. Jason était là-haut et ses dernières paroles lui avait arraché le cœur. Elle devait le revoir. Elle devait le ravoir.

Le directeur commença une phrase mais il fut brusquement interrompu par des mangemorts. Sandrine tourna sa tête vers eux, le regard toujours aussi noir.


- Monsieur Scofield vous demande de mettre en évidence le corps Jason Thorn...

…. Les yeux de Sandrine étaient désormais comparables à deux balles de ping pong. Qu’est-ce qu’il racontait celui-là ? Le directeur le questionna, tout aussi intrigué que l’était Sandrine. Mais sa réponse eut l’effet d’une vraie bombe dans la vie de la jeune élève…

- Mon..Monsieur Scofield l'a tué.

Elle tremblait. Sandrine fut obligée de s’asseoir. Ses jambes n’arrivaient plus à tenir son propre poids. Jason… son Jason… son demi-vampire… l’amour qu’elle ne connaîtrait plus jamais… s’était éteint et ce, à jamais. Son univers s’effondrais, sa vie n’avait plus aucun sens…
Les sentiments qu’elle ressentait n’étaient que colère et tristesse. Une profonde solitude, une plaie béante. Jason Thorn avait été injustement assassiné…
Ce devait être une blague… ce ne pouvait pas être vrai.
Et pourtant, le directeur discutait avec les mangemorts de la mort du serdaigle. Sandrine n’en revenait pas…

Les mangemorts quittèrent le bureau et le directeur s’adressa finalement à elle.


- Bon, mademoiselle Larose, expliquez-moi ce qu'il s'est passé. Je tiens aussi à vous dire tout de suite que je retire cinquante points à Serpentards pour avoir violé le couvre-feu.

Deux choix s’offraient maintenant à elle… mais son impulsivité la gagnait… et sauvagement. La jeune fille leva la tête et regarda le directeur, percutant son regard de plein fouet. Un air sauvage dessiné sur son visage pâle. Brusquement, elle se leva, fessant basculer le canapé derrière elle. La jeune fille balança alors ses longs cheveux derrière son dos et elle hurla au professeur :

    - Retirer 50 points à serpentard ? Et qu’allez-vous faire directeur contre cet imbécile de Scofield pour faire justice à Jason Thorn qui est mort sans raison !? Il n’avait rien fait de mal, le seul délies commis par ce garçon a été de venir me sauver alors que j’étais attaquée !


Sandrine ne notait même plus ses gestes. Elle ne se préoccupait pas du sang qui tâchait sa robe blanche au niveau de ses côtes. Elle ne ressentait pas ce pincement aigu au niveau de son bassin. Elle était trop en colère, et elle n’était que violence.

    - Je me moque bien des points. Retirer moi donc 100 points maintenant tant qu’à y être parce que je ne mâcherai pas mes mots professeur ! Oui, j’ai dépassé le couvre-feu, non je n’avais pas vu l’heure passé. C’est ce qui arrive lorsqu’on essaie de méditer sur notre avenir très peu prometteur dans un monde de merde comme celui-là ! J’ai été attaquée par un groupe de rebelle, puisqu’ils me connaissaient et ils cherchaient à me faire du mal. Et Jason Thorn était venu m’aider. Je ne pouvais pas me défendre seule puisque suis blessée au niveau du bassin professeur suite à un combat contre le poufsouffle O’Connor. Je fessais mon travail de brigade ! Et voilà que Scofield, décidément plus aveugle que chauve, à attaqué Jason alors qu’il me venait en aide.


La jeune fille s’approcha du bureau, l’air toujours aussi mauvais :

    - L’attaque qu’il a menée contre Jason n’était pas justifiée ! Il aurait dû se renseigné sur les évènements avant d’agir comme il l’a fait. Maintenant, vous avez un mort sous votre aile professeur ! Vous avez un incompétent comme sous-directeur !!


La jeune fille secoua la tête, une larme de colère coula sur sa joue rose. Elle lui se recula et puis, elle secoua à nouveau la tête. Elle ne savait pas quoi ajouter. Profondément, elle voulait tuer Scofield. Elle désirait maintenant sa mort plus que tout. Cet homme, cet assassin avait fait, à nouveau, preuve d’incompétence. Et ça, ça dégoutait la jeune française qui fessait les cents pas devant le bureau du directeur pour tenter de se calmer….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net



avatar
Date de naissance du joueur : 25/09/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 01/11/2007
Parchemins postés : 630



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Johan Claster


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Ven 13 Aoû - 0:27

Johan n'était pas encore au lit. Il était à son bureau entrain de corriger des devoirs de premières années... C'est fou ce qu'on pouvait lire comme bétise. Pas mal de boulot dirons nous... Mais bon, aider par des petites lunettes il faisait face à la faible petite lumière de son bureau. Durs. Se retrouver là, à corriger des copies... Eh ben.. l'action lui manquait un peu.
Il s'alluma une cigarett, puis continua sa lecture... Quand soudain deux coups secs vinrent frapper à sa porte. Il gagna le salon se demandant qui pouvais bien le déranger à cette heure. La nuit était tomber, et Johan habitait à l'extérieur dans l'ancienne cabane d'Hagrid qu'il avait aménagé à sa façon evidement. Personne n'avait le droit de sortir... par prudence il tira sa baguette et la garda dans son dos, il entrouvrit la porte, et vit un mangemorts sous sa cape.


"Qui a t'il ?"
- C'est vous Claster, vous remplacez le diecteurs des Poufsouffles durant sa "petite" absence, il me semble.
- euh... oui... On m'en a par...
- Bien alors suivez moi ! Granace vous demande !


Johan approuva d'un signe de tête. Il prit juste le temps de poser ses lunettes avant de partir. Il reboutonna sa chemise et tenta de se réveiller un peu pendant la remontée jusqu'au château. Que lui voulait il donc ?par expérience, l'ex lieutenant savait qu'il fallait être à l'heure quand ses supérieurs désirait s'entretennir. Il avanç donc rapidement en compagnie de son "guide" mangemorts.
Il arriva devant la porte après une dizaine de minutes. Le jeune homme était assez essouflés. Manque d'exercise. Il rentr après avoir donné le code aux gargouilles. Il rentra dans le bureau. Plusieurs élèves était assit sur des fauteuils... Des étudiants visiblement, les plus agés. Granace avait un air grave. les conversaton semblait anîmé.
Il jeta un cop d'oeil un peu partout, pour prendre connaissance d'un maximum d'information. Ne souhaitant pas prendre la parole et devoir faire répéter 50 fois audirecteur ce qu'il avait à dire. Celui ci l'avait vut, Johan le salua d'un signe de tête, puis il attendit.
Mais que se passait il ? Tiens Sandrine était là... Elle avait l'air dans tous ses états...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/02/2010
Parchemins postés : 206



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Kebinus Granace


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Ven 13 Aoû - 0:39

La jeune fille s'était pour le moment bien installée sur un des fauteuils que Granace lui avait proposé. Peu de temps après avoir annoncé qu'il retirait des points à Serpentard, Sandrine s'énerva en bousculant l'un des fauteuils.

- Retirer 50 points à serpentard ? Et qu’allez-vous faire directeur contre cet imbécile de Scofield pour faire justice à Jason Thorn qui est mort sans raison !? Il n’avait rien fait de mal, le seul délies commis par ce garçon a été de venir me sauver alors que j’étais attaquée !

Il resta assis face à l'élève et pris la parole.

- Si vous voulez détruire tout mon bureau, je vous en pris. Potter l'a déjà fait avec Dumbledore, une fois de plus ne fera pas de mal. Je retire ces cinquante points à Serpentard et estimez-vous heureuse que je ne vous torture pas ou tout autre chose! Et si vous en voulez plus, je peux le faire! Maintenant, la mort de monsieur Thorn est une nouvelle qui m'afflige et qui me met en colère autant que vous, et vous le savez très bien. Monsieur Scofield va arriver dans ce bureau dans très peu de temps, ne répetons pas son erreure de faire justice gratuite. Attendons qu'il nous dise ce qu'il s'est passé!

Peu de temps après, la jeune Serpentarde répliqua.

- Je me moque bien des points. Retirer moi donc 100 points maintenant tant qu’à y être parce que je ne mâcherai pas mes mots professeur ! Oui, j’ai dépassé le couvre-feu, non je n’avais pas vu l’heure passé. C’est ce qui arrive lorsqu’on essaie de méditer sur notre avenir très peu prometteur dans un monde de merde comme celui-là ! J’ai été attaquée par un groupe de rebelle, puisqu’ils me connaissaient et ils cherchaient à me faire du mal. Et Jason Thorn était venu m’aider. Je ne pouvais pas me défendre seule puisque suis blessée au niveau du bassin professeur suite à un combat contre le poufsouffle O’Connor. Je fessais mon travail de brigade ! Et voilà que Scofield, décidément plus aveugle que chauve, à attaqué Jason alors qu’il me venait en aide.

- Et votre travail de brigade, est-ce que vous êtes en train de l'honorer mademoiselle Larose? Ce n'est pas ainsi qu'il faut le faire. Veuillez garder votre calme s'il vous plait...


Granace était resté aussi calme que possible. Il ne voulait pas montrer sa colère face à cet évenement. Si Sandrine s'énervée encore plus, ça ne serait pas bien pour elle, il préferait la calmer avant que sa colère ne l'emporte et ne la face faire des choses qu'elles ne métriseraient pas.

- L’attaque qu’il a menée contre Jason n’était pas justifiée ! Il aurait dû se renseigné sur les évènements avant d’agir comme il l’a fait. Maintenant, vous avez un mort sous votre aile professeur ! Vous avez un incompétent comme sous-directeur !!

- Monsieur Scofield fut à se poste avant même que je ne revienne à Poudlard. Vous savez comme moi que je n'ai pas choisi mon directeur adjoint, les temps de Dumbledore et Mcgonagall sont terminés, vous devriez le savoir! Et si vous l'aviez su, vous seriez restée dans votre dortoir, comme tout le monde, pour passer une nuit qui aurait été tranquille si vous ne seriez sortie "méditer". Vous avez toute la journée pour le faire. Mais ne croyez pas non plus que Monsieur Thorn est mort par votre faute, si il s'est retrouvé en haut de cette tour, c'est qu'il était lui aussi sorti de son dortoir.

Quelqu'un toqua à la porte. Ce fut le professeur Claster que Granace avait nommé pour représenter les Pousouffles le temps de retrouver un directeur depuis le départ de l'ancien professeur de Métamorphose.

- Bonsoir professeur Claster. Veuillez-vous installer. Quant à vous Mademoiselle Larose, veuillez vous assoir aussi. Le professeur Leeroy ne va pas tarder à arriver, alors évitez de perdre encore plus de points! Attendons les autres directeurs de Maisons pour vous dire ce que j'ai à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 17/09/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 09/01/2010
Parchemins postés : 453



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Sandrine Larose


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Ven 13 Aoû - 1:00

Et voilà que d’autres invités arrivaient. Le professeur Claster entrait dans le bureau du directeur et Sandrine le regarda froidement avant de se tourner vers le directeur qui la sermonnait. Sans lui accorder le moindre regard, elle assimilait tout simplement chacun de ses mots et se contenait péniblement. Tous la connaissait, ou presque. Elle était impulsive et ne se laisserait pas marcher sur les pieds. Sandrine n’avait aucune raison d’en vouloir au directeur, mais pour Scofield, s’était une autre histoire. Il avait rejoins sa liste noire, il était même au sommet de tout les autres noms. Une fois que le directeur Grance eut terminé, Sandrine soupira, sans pour autant être plus apaisé. Bon, elle n’en rajouterait pas plus. De toute façon, dans ce monde là, les adultes avaient raison et les élèves étaient dans le tort. Alors, elle ne renchérit rien suite aux paroles du directeur. Elle prit sagement place sur le canapé, bien que son corps soit encore de lave. Elle avait cessé ses larmes puisqu’elle aurait le loisir de pleuré Jason plus tard. Pour l’instant, elle devait veillée à ce qu’elle ne soit pas tuer.
C’est alors qu’elle ressentit de nouveau les pincements à son bassin. L’adrénaline qu’avait causé sa petite crise – même que l’on ne pouvait réellement appeler ça comme ça – lui avait permis d’oublier ses côtes cassées. Les coups des rebelles n’avaient aidé en rien ainsi que le coup que Scofield avait donné à l’élève, preuve de son manque de jugement. N’avait-il pas vu le sang qui tâchait sa robe blanche à plusieurs endroits ? Un equimose à son œil droit commençait à entourer son iris bleu. Et son nez était rouge et devenu douloureux. Il faut dire qu’elle s’était défendu tout à l’heure.

La jeune adolescente croisa ses bras sous sa poitrine et elle s’enfonça davantage dans le canapé sur lequel elle avait prit place.. Elle essayait de se contenir. Car très bientôt, deux personnages qu’elle ne portait pas particulièrement dans son cœur viendraient se joindre à eux. Frédérique LeeRoy sa directrice et Micheal Scofield, l’assassin. Quant à Sorel, elle s’en fichait puisqu’elle n’avait pas encore suivis ses cours…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net



avatar
Date de naissance du joueur : 24/11/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 08/07/2008
Parchemins postés : 4932



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Raphaël Sorel


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Lun 16 Aoû - 17:04

_Ptain pour une fois que je m'endors sans trop de mal...

Raphaël sortit de sa chambre et se dirigea vers la porte de son bureau devant laquelle l'attendait un mangemort. Raph enfila une chemise un peu froissée, un pantalon, ses chaussures et son long manteau rouge qu'il portait régulièrement et ce bien avant qu'il ne soit nommé directeur de Gryffondor. Il sortit et l'homme masqué eut du mal a cacher son impatience.

_Bon qu'est-ce qui se passe encore? Encore un truc volé ou disparu?
_Suivez-moi monsieur Sorel, le Directeur vous attend de toute urgence, il vous expliquera la situation.
_Je suis obligé de vous suivre?

Il n'eut pour réponse qu'un geste agacé de la main et le mangemort tira sa baguette. "J'imagine que ca veut dire s'il vous plait..."
Raphaël marcha a côté de son escorteur jusqu'au bureau directorial. La montée ne fut pas très longue, apparemment il y avait bel et bien urgence vu le rythme de pas du mangemort à sa droite. Aussi lorsque Raphaël entra il ne fut pas tellement surpris de voir le bureau de Granace assez bien rempli.

Hirsute, les cheveux en pagaille, pas rasé, tenue débraillée et pas très règlementaire... Ben y a urgence ou y a pas urgence hein!!! Raphaël promena sa haute stature jusqu'à Claster à qui il adressa un salut de la tête et se tourna vers le Directeur.

_Bonsoir Kebinus. Je vois que vous avez réorganisé votre bureau... Au moins avec cette pagaille on ne volera plus rien ici, les voleurs se feront prendre avant d'avoir su ou chercher!

Blague à part, que s'est-il passé de si alarmant pour qu'on réveille les profs et quelques élèves aussi tard dans la soirée?


Ben quoi y avait une sacré bordel ici! Ceci dit Raph se doutait bien que Kebinus n'avait pas convoqué tout ce monde juste pour étaler sa nouvelle technique de dissimulation des objets précieux au milieu d'un tel capharnaüm. Ainsi il s'adossa a une étagère et attendit que le Directeur fasse un topo. La main dans sa poche il toucha une petite boite habituée de ce recoin de tissu et Raphaël en sortit un paquet de cigarettes moldues... Vide. "Toute façon on ne fume pas devant les élèves, et il est d'ailleurs probable qu'ils ne savent même pas ce que sont des cigarettes... Ils ont la belle vie les mômes!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Mer 18 Aoû - 22:15

Frédérique avait été réveillée en catastrophe par l’elfe de maison qui était à son service à Poudlard. Au départ, elle l’avait envoyé promener, sans amabilité. Il fallait dire qu’il l’avait réveillé et une chose qu’elle n’appréciait pas s’était qu’on le réveille et qu’on la bouscule dans la foulée. Mais quand la déplaisante créature continua à insister en lui disant qu’il avait reçu cet ordre du Directeur et de deux Mangemorts qui l’attendaient devant la porte, elle avait du se résoudre à se lever.

Elle du s’assoir au départ sur son lit, prise de migraine. Ça faisait une semaine qu’elle avait quitté Ste Mangouste et devait reprendre les cours dans les deux jours à venir. Elle n’était pas totalement en forme encore, mais elle était opérationnelle pour son emploi d’enseignante. Elle avait été gravement blessée lors de la dernière mission donnée par le Seigneur des Ténèbres et son hospitalisation avait été obligatoire. Elle n’avait donné aucune objection, elle n’était pas en état pour résister à quoi que ce soit.

Elle se leva doucement et entreprit à prendre les vêtements que lui tendait l’elfe. Elle n’eut pas besoin de le sermonner, il avait deviné la tenue qu’elle désirait. Un pantalon long en lin noir, et un polo vert foncé à manches longues pour recouvrir toutes ses traces de blessures. Elle enfila des ballerines rapidement. Elle laissa tomber ses cheveux longs tout autour de ses épaules afin de cacher ses égratignures sur son visage. Tout allait passer rapidement. Mais elle avait subit tant de sort de soin pour soigner l’intérieur de son corps fragilisé, qu’il lui était interdit de s’en faire plus pour soigner les blessures extérieures. Trop de magie de soin pouvait avoir des effets secondaires, elle ne le savait que trop bien. Elle n’était pas professeur de Sortilèges pour rien.

Ainsi prête, elle jeta une échappe à carreaux noir et verte sur ses épaules et sortit de ses quartiers ses lunettes sur le nez. Effectivement, deux grands gaillards l’attendaient. Elle lui suivait sans sourire ni colère sur son visage. Ses yeux étaient rouges de fatigue et ses membres étaient endoloris. Elle n’aurait pas dit non à une petite potion calmante. Elle traversa les couloirs sombres et froids passant à coté de nombreux Mangemorts qui les saluaien. Elle était devenue Serviteur des Ténèbres et en était fière. Elle était l’un des leurs et ils le lui montraient. Elle était loin de leur faire de l’ombre et ils le savaient, c’était pour cela qu’ils n’étaient pas totalement froids à son égard.

Logeant non loin de sa salle de cours, au troisième étage de l’école, elle arriva enfin devant la Tour du Directeur. Il avait été fraichement nommé. Elle se demandait comment le prenait Scofield. Cela faisait quelques temps qu’elle n’avait pas pensés à lui, depuis la mission sans doute. Elle ne l’avait pas revu depuis un moment. Elle ne savait pas si s’était bon signe ou pas.

Les Mangemorts la laissèrent là et elle entra dans le bureau où de nombreuses personnes étaient présentes. Elle ne les salua que d’un signe de tête ne voulant pas s’attarder en formalité. Elle posa juste son regard sur le vieil homme qui faisait office de Directeur. Elle n’avait qu’une envie s’était de pouvoir s’assoir dans un fauteuil confortable, sa tête lui tournait déjà.


« Vous m’avez faite demander Monsieur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/02/2010
Parchemins postés : 206



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Kebinus Granace


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Mer 18 Aoû - 22:55

Ce fut alors un défilé de professeurs. De toute évidence, Sandrine n'avait strictement rien à faire là, et les problèmes de l'administration de Poudlard ne la regardait pas. Attendant impatiamment l'arrivée du professeur LeeRoy, il prévoyait de la renvoyer dans son dortoir dès que le moment serait venu. Granace se tenait toujours derrière son bureau, les coudes posées dessus, les mains joins, serrein, réfléchissant alors, tout en laissant aller son regard en direction des Montagnes de Poudlard qui ne se voyaient presque pas à cause de la pluie qui était en train de tomber.
Sorel fit alors son entrée dans le bureau du professeur Granace.


_Bonsoir Kebinus. Je vois que vous avez réorganisé votre bureau... Au moins avec cette pagaille on ne volera plus rien ici, les voleurs se feront prendre avant d'avoir su ou chercher!

Blague à part, que s'est-il passé de si alarmant pour qu'on réveille les profs et quelques élèves aussi tard dans la soirée?


Granace leva les yeux vers son collègues, directeur des Gryffondors, professeur de Défense contre les forces du mal, enfin, Défense Absolue désormais.

    - Bonsoir Raphael. En ce qui concerne ce bureau, j'ai trouvé la décoration de Dumbledore beaucoup plus appropriée à ma tâche, et beaucoup plus passionnante. Effectivement, personne n'aura la quelconque idée de venir prendre une fiole de souvenir appartenant à ce cher et tendre Seigneur des Ténèbres. Votre venue sera bien éclaircie dans très peu de temps, j'attends encore les professeur Leeroy et Brom, et Monsieur Scofield ne devrait plus tarder. En attendant, je vous propose de vous assoir et d'accepter une tasse de café ou de thé, et vous aussi Mademoiselle Larose, vous en avez autant besoin que nous.


En quelques mouvements de baguette magique, deux fauteuils firent leurs apparation, accompagnés chacun d'une petite table où était posée une tasse de café ou de thé, au choix. Granace avait aussi fait apparaitre la même table près de Sandrine, et pris le temps de se préparer une tasse de thé.

Peu de temps après cela, le professeur LeeRoy fit son entrée dans le bureau de Granace, en coupant le silence qui s'était installé en quelques minutes. Elle paraissait être dans un stade entre le sommeil et le réveil. et demanda alors à Granace la raison de sa venue.


    - Bonsoir Professeur LeeRoy. Je vous ai effectivement demandé de venir dans ce bureau. Prenez le temps de vous assoir, en espérant qu'un bon café ou un thé pourra vous aider à un peu plus vous réveiller, quoi que, vu ce que j'ai à vous dire, vous n'aurez pas de mal.


Il fit le même geste que pour les deux autres. Faisant apparaitre un fauteuil confortable et une table où une tasse de café et de thé l'attendaient. Lui faisant signe de s'assoir, il la regarda et pris une nouvelle fois la parole.

    - D'un point de vue, dirons-nous, moins grave Professeur LeeRoy, cette jeune élève de Serpentard s'est fait prendre par Monsieur Scofield violent le couvre-feu instauré comme vous le savez pas notre nouveau règlement intérieur. Je me suis autorisé en qualité de Directeur d'octroyer cinquante points à la maison Serpentard. Je vous laisse le soin de rajouter si besoin, mais si vous n'y voyais pas d'inconvénients, je vais demander à ces hommes, il désignait deux mangemorts restaient dans le bureau, de la raccompagner gentiment dans son dortoir pour qu'elle puisse finir sa nuit. Ce que j'ai à vous dire ne la concerne pas.


Il fit signe aux Mangemorts de l'accompagner, ce qu'ils firent, et Sandrine quitta la pièce.

    - Bon maintenant, j'ai une nouvelle à vous annoncer. Monsieur Scofield s'est autorisé se soir de punir un autre élève, ayant commis la même faute que Mademoiselle Larose. Cette punition est bien particulière, en effet, vu que que désormais Jason Thorn est déclaré mort des mains, ou de la baguette de Monsieur Scofield. Si vous avez quelque chose à dire avant son arrivée, allez-y, cette dernière ne devrait pas tarder.


Tout les directeurs et directrices des tableaux étaient totalement abasourdis. La dernière fois qu'une élève de Poudlard fut tuée était Mimi Geignarde, par le Basilique lors de la Première ouverture de la Chambre des Secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé}

Revenir en haut Aller en bas

My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-