POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 25/09/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 01/11/2007
Parchemins postés : 630



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Johan Claster


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Ven 20 Aoû - 18:32

Hj: Wha, y a de l'ambiance (:

Claster fut piquer au vif. Nullemet par le duel Scofield, Granace... Non, il s'en foutait. Sorel avait exactement dit les mots qu'il pensait... Toutefois aux débuts. Quand il parlait de l'hystérie que celà pouvait donner. En revanche il eut un complexe quand il parla de Nuisibles... Il regarda le professeur, et le laissa sans allez... Mais juste avant il fit passer un message clair à Sorel:

"Il faudra que nous reparlions de votre définition des Nuisibles... Professeur. J'ai peur que vous vous égariez..."

Sinon, il resta dans la salle. Attendant une suite, qui ne vint pas.. Il vit tout le monde sortir sur ce tabou... Eh ben, du jolie cette équipe pédagogique, personne ne suivait la même ligne. Bon, c'est avec des discutions comme ça qu'on avance... mais ça tenait plutôt à finir très mal.
Finit ? Il dit au revoir aux deux derniers de cette salle, en ajjoutant avec désolation et claireté:


"Directeur Granace ! Ce qui est fait est fait... Jason n'était pas le premier et ça ne sera pas le dernier. Sur ce Bonne Soirée."

Il passa ensuite à côtés du professeur Leeroy, qui avait l'air bien érinter... Il la salua d'un bref signe de tête:

"Professeur."

Puis il quitta le bureau. Une fois dans le couloir, il se rendit aux appartements de Sorel... Il avait deux mots à lui dire à celui là ! ( Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Ven 20 Aoû - 18:44

La jeune femme approuvait totalement tout ce que disait le sous-directeur dont les propos rejoignaient parfaitement ce qu’elle avait pu dire plus tôt. Peut-être qu’il n’avait pas le tact, mais il dirigeait bien cette école dont trop de personnes oubliaient qu’il était resté seul à s’en occuper pendant la nomination d’un nouveau directeur. Il ne s’entendait pas avec Granace et elle comprenait pourquoi. Elle trouvait elle aussi son comportement des plus douteux. Elle veillera à surveiller cela de près.
Scofield quitta la salle avec des dernières recommandations qu’elle ne manquera pas d’exécuter. Il fut rejoins rapidement dans sa sortie par le professeur Claster après quelques mots juste de ce dernier.
Sorel, de son coté avait donné son avis sur les hybrides à Frédérique. Elle leva les yeux au ciel. Elle n’avait que faire de ses propos. Pour elle, ils étaient aussi nuisibles que les moldus et on n’allait pas lui faire la morale sur le bien et le mal. Elle était assez grande pour avoir son avis et savoir quoi en faire. Elle n'avait pas envie de réfléchir à ses propos, ni ce soir ni un autre moment. Elle souffla quand il finit sa tirade. Elle ne voulait pas d’altercation pour ce soir, elle n’avait ni la volonté ni la force.


« Si l’on a plus besoin de moi, j’ai du repos à prendre afin de me présenter au moins aux élèves de ma maison…
Bonsoir messieurs… »


Frédérique se leva enfin à son tour sans rien ajouter sur le sujet de cette réunion et quitta à son tour la salle pour retourner dans ses quartiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Ven 20 Aoû - 22:59

[HRP] Désolé du délais, examens oblige...[HRP]

Il avait fallut au Mangemort désigné un temps incroyablement long pour trouver le professeur de Magie Noire. Absent de son bureau, sa classe vide, il était presque possible de croire que le professeur avait disparu du Château.

Au bout d'une demi heure environ, le jeune homme, de fière allure, retourna de nouvea dans le bureau de Brom. A peine eut-il fait un pas après le seuil qu'il se retrouva stupéfixé sur le sol, Léon au dessu de lui le pointant de sa baguette. Machinsse, un des elfes de Brom, ricanait dans un coin en voyant son maitre triomphant devant le corps de l'intru.


On a oublié quelque chose lors de la première visite dans ce bureau ?

Par légilimancie, il comprit rapidement la méprise, son espace avait été violé pour des raison importante et Brom rendit sa mobilité à l'intrus. D'un geste il referma l'armoire à disparaitre qui menait à son château familial et il fit sortir l'homme qui l'insultait de tous les noms de la terre. D'un geste Brom releva sa manche gauche et il mit la Marque sous le nez de l'énergumène qui lui faisait face. D'un mouvement, Léon se retourna pour partir vers la réunion où il était attendu.

Le vieil homme avança vers les escaliers avec une rapidité étonnante pour son age, on voyait qu'il avait quelque chose de magique. Puis, il se dirigea vers la tour du directeur. Le chemin lui prit environ 5 minutes. Les gardes le regardèrent passer, il savait qui il était et aussi la matière qu'il enseignait dans ces lieux. Il était le visage du changement de Poudlard.

Il arrivait quand la porte s'ouvrit à la volée après des éclats des voix. Claster se trouvait devant lui, nez à nez. Le jeune professeur se stopa net devant l'arrivée de Brom. Il fallait avouer au Professeur de Magie Noire un certain charisme, ce qui visiblement venait d'empêcher son collègue de le bousculer comme un vulgaire Moldu.

Le Mage Noir avança, forçant le passage devant Claster. Etaient présent dans la pièce Sorel, Granace, Crow (un sbire de Scofield au vue des apparences), Miss Larose, Claster et Frédérique.

L'entrée de Brom avait visiblement fait un blanc. Le directeur des Serdaigles n'étant pas encore au courant qu'on venait d'assassiner un de ses élèves durant la nuit. Puis Brom se rendit compte que sa manche gauche était toujours relevée, la Marque, d'un noir de jais, tranchait avec sa peau d'une pâleur infinie. Il rabattit sa manche d'un coup sec, avant que les regards ne se posent sur elle et que les questions fusent.

D'un ton assez irrespectueux dans l'hatain et l'arrogance, Léon fixa son directeur froidement en lui demandant :


Kebinus, auriez-vous l'obligeance de m'expliquez ceci.

Léon accompagna ce dernier mort d'un cercle horizontal tracé dans l'air de son index. Un façon assez polie de demander à quoi était du ce bordel de réunion qui semblait, de toute évidence, assez tendue avant son entrée.

Et par la même occasion m'expliquer pourquoi on me cherche ici la nuit alors que vous savez que je loge à mon domicile tous les soirs. Un chance que je laisse un elfe de maison par prudence dirait-on, il a pu me prévenir qu'on a forcé ma porte pour m'inviter ici chose qui, vous vous en doutez, me déplais enormément.

Brom avait toujours sa baguette magique dans sa main droite, le souvenir de l'intru avait affermit sa prise sur le bâton de sorte que des étincelles sortaient sporadiquement du bout de l'ustensile magique. La colère montait, mais la patience deumeurait dans l'esprit de Léon qui attendait des réponses claires.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/02/2010
Parchemins postés : 206



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Kebinus Granace


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Sam 21 Aoû - 22:10

Le professeur Granace, assis toujours derrière son bureau, de grandes cernes en dessous de ces yeux profonds, était en train d'écouter les paroles du professeur LeeRoy ainsi que de Monsieur Scofield. Il le regarda assez froidement suite à ses paroles :

- Vous avez encore de très nombreuses choses à apprendre, Granace ! Arrêtez donc de vouloir donner des leçons, vous ne faites que vous discréditez… »

Il regarda alors son fameux directeur adjoint avant de lui répondre très disctintement, dans le calme total.

    - A ma mort je n'aurait pas tout appris, mais rassurez-vous, je ne suis pas le seul qui doit encore apprendre de nombreuses choses, Monsieur Scofield. D'ailleurs, c'est sans-doutes pour cela que nous sommes professeurs, enfin, la plupart d'entre-nous...


Puis ce fut au tour du professeur Sorel de défendre la même cause que le professeur Granace. Le vieux directeur de Poudlard, voulait bêtement, une folle idée dirait-on, de vouloir faire penser à la population que Poudlard n'était plus le refuge de l'Ordre du Phénix, ni le refuge des Mangemorts. Poudlard était une école depuis bien longtemps, et il fallait arrêter de vouloir se croire plus forts que toutes les magies aussi puissantes soient-elles, en réduisant plus de mille année d'effort par une simple conviction fausse.

    - Je n'ai rien d'autre à ajouter aux paroles du professeur Sorel qui sont des plus justes. Je vous renvois votre chaleureux bonsoir Monsieur Scofield, passez une bonne nuit aussi.


Puis ce fut au tour des autres professeurs présents dans le bureau, de quitter les lieux. Ce fut premièrement le professeur Sorel qui eu le temps de commencer à à sortir de la pièce, suivit de près par le professeur Claster ainsi que le professeur LeeRoy. Mais leurs sorties furent empêchées par l'entrée en trombe du professeur Brom, apparrement sur les nerfs.

- Kebinus, auriez-vous l'obligeance de m'expliquez ceci[...]Et par la même occasion m'expliquer pourquoi on me cherche ici la nuit alors que vous savez que je loge à mon domicile tous les soirs. Un chance que je laisse un elfe de maison par prudence dirait-on, il a pu me prévenir qu'on a forcé ma porte pour m'inviter ici chose qui, vous vous en doutez, me déplais enormément.

Le professeur Granace regarda le professeur Brom qui se tenait devant lui.


    - Pour l'amour du ciel Léon, vous m'avez fait peur! Gardez votre calme, vous êtes plus énervé que nous tous réunis. Je vous pris de bien vouloir écouter ce que j'ai à vous dire.


Il fit un signe de tête aux autres de directeurs de Maison pour qu'ils puissent quitter la pièce. Il regarda le professeur Brom, et continua ses mots.

    - Premièrement, je suis plus que navré Léon, j'avais complètement oublié que vous ne viviez pas à Poudlard! Remercions en effet votre elfe de Maison! Pour le dérangement, et je suis encore désolé, vous venez de loin, mais vous vous rappellerez sans-doutes de votre élève, Jason Thorn, en Serdaigle, Septième Année je crois. Il a violer le couvre-feu se soir, et selon les dits de Monsieur Scofield, plus d'une fois menacé la sécurité de Poudlard, mais ça, vous devez le savoir en raison de votre poste au sein de la Maison Serdaigle. Bon, Monsieur Scofield a jugé bon de le punir en lui hottant la vie. Voilà, je vous voulez vous le dire, et que nous en parlions avec les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Sam 21 Aoû - 23:20

La première réaction d'un homme normal face aux paroles du Directeur aurait été le dégout, voire l'horreur. Brom n'était pas quelqu'un de normal, il ne resentit rien de particulier face à la mort d'un élève, qu'il soit de sa Maison ou d'une autre. Le Mage Noir était d'avantage exaspéré qu'on le dérange que de voir quelqu'un qu'il cotoyait mourir.

Léon avait décidé il y a bien longtemps de ne plus s'attacher aux autres êtres humains, celà n'apporte que la souffrance.

Le nouveau Mangemort attendit que tout le monde soit sortit, puis il reprit la parole, en tête à tête avec le directeur. Il dirait ce qu'il pense aujourd'hui, quitte à être dérangé, autant en profiter.


Il semblerait que vous oubliez bien plus que mes habitudes de logement. Votre rôle et à qui vous le devez par exemple. Votre laxisme et votre alarmisme mal placé sont de vraies plaies pour ceux qui travaillent.

La mort d'un Nuisible peut attendre le matin. Il n'y a rien à faire de plus pour lui aujourd'hui, à par vérifier qu'il ne se vide pas de son sang. Un demi-vampire mort sans sang dans ses veines est un demi-vampire debout et qui parle. Et je n'ai pas la moindre envie de m'acharner à en empaler un à cette heure-ci.


Le regard de Brom se rafermit soudain, on sentait la violence monter dans sa gestuelle. Une violence irraisonnée qu'il ressentait depuis qu'il avait assassiné les Céleste. Il avait reprit gout à la mort, il voulait tuer encore plus de personnes, sa soif de sang ne saurait être diminuée. La folie le guettait, à quelques pas de lui, il voyait le Directeur, il voyait la baguette magique qu'il tenait en main, sa propre baguette.

Il connaissait la formule... ce serait facile de le tuer, lui, le défenseur des sorciers qui l'opprimèrent jadis, lui qui représentait tout ce qu'il avait haït avec la plus grande intensité pendant plus d'un demi siècle. Poudlard n'était pas sienne, mais au Seigneur des Ténèbres, Granace n'était pas un Roi, à peine put-il porter le titre d'intendant.


Vous feriez bien d'être reconnaissant envers le Sous-Directeur Scofield de vous avoir éviter des problèmes plus graves. Il n'est pas nécessaire de vous rappelé l'extraordinaire instabilité de Thorn je présume, à moins que votre mémoire n'aie encore des défaillances...

Léon recula de quelques pas et reprit.


Je vous croyait un historien accompli, et passablement intelligent. Visiblement vous ne tirez pas de leçon de la matière que vous enseigniez jadis... Chaque fois que les Sorciers ont délaisser la Magie Noire elle leur est revenue en pleine figure, chaque fois qu'on a traité avec des nuisibles des guerres se sont ouvertes...

Le travail que nous faisons ici a des limites au delà de l'enseignement brut, vous , vous retardez le message qui doit être entendu... Ce sont les forts qui dominent les faibles, le Seigneur des Ténèbres est maître et les autres sont soit fidèles à sa vision du monde et à sa personne soit elles sont hors la loi.

Vous flirtez avec des limites qui vous dépasse, votre vision du monde est le mensonge qui vous voile la réalité... Nous ne retournerons pas en arrière, Dumbledore et sa pensée sont éteintes et vous ne les ramènerez pas.


Brom se retourna vivement pour fixer le regard de Granace avec un mépris non dissimulé.

Votre neutralité me dégoute. Vous êtes faible et lâche, incapable de décider entre votre poste et vos pensées !

Ne me prenez pas pour un imbécile, vous êtes au plus profond de vous opposé au régime que vous servez...


Le regard de Brom changeat un instant, la légimancie ferait son oeuvre pour savoir si les prochaines seraient vérité ou mesonge.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/02/2010
Parchemins postés : 206



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Kebinus Granace


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Dim 22 Aoû - 0:11

Les yeux des Leon devenaient de plus en plus forts. En eux, un besoin de dire tout ce qu'il pensait et ce qu'il ne disait pas depuis trop longtemps. Des choses enfouies, des choses totalement oubliées ou presque. Mais, l'esprit n'oublies jamais, l'esprit ne se souvient plus, l'esprit cache certaines choses par d'autres, l'esprit enfoui les mauvais souvenirs comme il peut en le recouvrant de bonnes choses, les bonnes choses sont en fait les choses que l'ont aiment, les choses que l'ont approuvent, les choses, ou même les idées qu'on suit, et quand toute ces idées sont retirées, il ne reste plus que les mauvaises choses à ressentir, tant pis pour la personne qui se tient devant sois.

Léon avait ce regard si violent, et Granace n'avait pas peur. Pourquoi n'avait-il pas peur de ce Mage noir si compétent? Il restait là, à écouter ce que lui disait l'homme. L'homme, un de ces professeurs, qu'il n'aurait sans nul doutes aucun mal à renvoyer de ce château, mais bien-sûre, on ne fait pas ce qu'il nous plait, ici, ce serait trop amusant sinon.


-Il semblerait que vous oubliez bien plus que mes habitudes de logement. Votre rôle et à qui vous le devez par exemple. Votre laxisme et votre alarmisme mal placé sont de vraies plaies pour ceux qui travaillent.

La mort d'un Nuisible peut attendre le matin. Il n'y a rien à faire de plus pour lui aujourd'hui, à par vérifier qu'il ne se vide pas de son sang. Un demi-vampire mort sans sang dans ses veines est un demi-vampire debout et qui parle. Et je n'ai pas la moindre envie de m'acharner à en empaler un à cette heure-ci.


Il regarda alors le professeur Brom droit dans les yeux pour désseler ce fameux regard lorsqu'on essais l'occlumancie.

    - Sachez professeur Brom que vos envies ne me regardent pas, et dans tout les cas, je m'en contre fiche. Et évitez de prendre votre noble et noir cas pour une généralité toute entière. Parlez en homme, pas en plusieurs hommes confondus, professeur Brom!


Granace était resté calme, mais ferme. L'homme rajouta alors une chose qui fit presque sourire Granace, mais ce pauvre homme était trop en colère pour ne pas apprecier ce sourire.

-Je vous croyait un historien accompli, et passablement intelligent. Visiblement vous ne tirez pas de leçon de la matière que vous enseigniez jadis... Chaque fois que les Sorciers ont délaisser la Magie Noire elle leur est revenue en pleine figure, chaque fois qu'on a traité avec des nuisibles des guerres se sont ouvertes...

Le travail que nous faisons ici a des limites au delà de l'enseignement brut, vous , vous retardez le message qui doit être entendu... Ce sont les forts qui dominent les faibles, le Seigneur des Ténèbres est maître et les autres sont soit fidèles à sa vision du monde et à sa personne soit elles sont hors la loi.


Vous flirtez avec des limites qui vous dépasse, votre vision du monde est le mensonge qui vous voile la réalité... Nous ne retournerons pas en arrière, Dumbledore et sa pensée sont éteintes et vous ne les ramènerez pas.

    - Ma vision du monde? Vous pensez donc savoir ma vision du monde professeur Brom ? Simplement parce que votre science infuse vous permet de savoir la vision du monde de chacun? N'oubliez pas professeur que tout scientifique qui se respecte sait pertinemment qu'un homme est un homme à part entière, arrêtez de croire à ces pauvres sotises qui sont celles d'un homme déchainé contre ce qu'on appel l'humanité! Vos osez donc parler de ma vision du monde, monsieur le professeur Brom ? Vous savez ce qu'elle en est n'est-ce pas? Dans ce cas, vous devriez aussi savoir que ma vision du monde se ternit de jour en jour à cause d'hommes comme vous, d'hommes ne méprisant pas ces mots, d'hommes se croyant plus fort que toute forces de la nature! Non Monsieur Brom je ne vous dit pas que je fais parti de l'Ordre du Phénix depuis sa création, mais sachez que dans cette allure, vous ne ferez que déstabiliser ce que le Seigneur des Ténèbres veut faire! C'est donc ainsi que vous voulez qu'on aime votre régime n'est-ce pas Monsieur Brom ? En allant voir des femmes, des hommes, en les tuant pour avoir penser, ou aller hurler dessus tout simplement parce qu'ils ont leurs visions du monde ternie à cause d'homme comme vous? Je vous félicite de tout mon coeur Monsieur Brom, car je n'ose pas dire professeur, je ne trouve pas que ce que vous dites est digne d'un professeur qui se respecte dans un régime que vous pensez honorer! Alors vous vous pensez Mage n'est-ce pas ? Je n'ai pas la prétention de dire que je le suis, Mage Noir ou Mage Blanc, comme vous voudrez, mais je ne vois pas en quoi vous honorez la magie, qu'elle soit noir ou blanche, en voulant l'instaurer de force!


Toujours aussi calme, et la voix avec un ton ferme. La main de Brom était près de sa baguette, peut-être aurait-il la prétention aussi de vouloir le tuer, pour ne plus entendre ce qu'il avait à dire.

    - Moi je vais vous dire quelque chose, monsieur Brom. Je n'ai aucunement l'envie de dire ce que vous êtes, parce que personne n'est bien placé ici pour dire ce que nous sommes, je vais simplement vous faire remarquer Monsieur Brom, que mes discours sois disant dépassés et voilés, ne sont autres que ce dont vous avez le plus peur! Vous avez peur et je le vois, je le sais Brom! Alors vous voulez que je vous dise quoi maintenant Brom ? Que je suis un savant fou qui soutient les idées de Dumbledore, fou au point de suivre son chemin, et au point même de porter cette grande barbe? D'accord,je vais vous le dire, si vous voulez l'entendre. Monsieur Brom, je suis de l'Ordre du Phénix. Voilà, que voulez-vous que ça change désormais si c'était vrai? On me tuerais et alors? Mon message serait passé. Mais pas de chances Brom, vous vous trompez, et peut-être que je vous dégoute, moi et ma neutralité, mais tout ce que je vois en face de moi, c'est un homme qui me hait parce qu'il pense que je représente la pire peur de sa vie, de revoir un jour ou l'autre Albus Dumbledore revenir, haut et fort, bravant tout le monde. Comme vous l'avez dit vous mêmes, les temps de Dumbledore et Mcgonagall sont terminés, et j'en suis conscients, peut-être, plus que vous. Vous ne connaissiez pas Dumbledore, vous ne connaissiez pas ce qu'il pensais, et tout ce que l'homme ne connait pas ne peut que l'apeurer, et vous avez peur finalement que je pense comme Dumbledore, vous n'avez pas peur de moi, non, vous avez peur de ce que je peut risquer de penser, mais au final, vous n'êtes pas supérieur aux autres Monsieur Brom, vous êtes un homme comme moi ou Dumbledore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/09/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 01/11/2007
Parchemins postés : 630



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Johan Claster


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Dim 22 Aoû - 11:15

Hj: Bon ben visiblement je suis encore dans le bureau ><... Tant mieux Laughing

L'arrivée du Professeur brom retarda un tant soit peu le départ du dernier des Claster. Il avait un profond respect pour le directeur de Serdaigle. Ces hauts faits en matière de magie noire, était très respecté dans le monde obscur. Claster en savait quelques choses.
Mais l'arrivée en trombe de ce dernier, à se placer sur ces grands chevaux, et défiant ainsi le directeur lui même. C'était de la prétention... et surtout de la propagande pour fils de Mangemorts...
Johan crut devenir hors de lui lorsqu'il entendit ses mots... Et pour tout dire, il resta près de la porte sans bouger, écoutant tout. Se faisant le plus discret possible... Ce fut seulement quand Kebinus termina un dialogue un peu bizarre qui parlait d'un certain "Ordre du Phoenix", que Johan prit la parole en revenant au coeur de la discution. Ne bougeant pas, haussant juste le ton de sa voix, il répondit sans qu'on l'ai inviter:


"Excuser moi... Professeur Brom..."

Il put enfin se faire remarquer, et avança de quelques pas. Bien que sa stature d'ancien guerrier n'était plus vraiment imposante, Johan n'avait nullement peur de cet homme... Bon, un peu... Il fillait quand même pas mal les boules, mais là non... Non, la frustration avait prit possession du jeune professeur... Il ne chercha pas d'arguments, plus stupides les uns que les autres, qui donnait à cette conversation, un air de casse tête chinois... Il metta juste en garde son collègue:

"Mais Qui êtes vous pour remettre en cause l'autorité de Kebinus ? C'est votre statut de mangemorts, et votre l'immense protection de votre maître qui vous donne tant de pouvoirs ? Je ne crois pas..."

Il le regarda dans les yeux, et dit doucement:

"Qui c'est le faible et le laches ? Celui qui abuse de ses petits pouvoirs, ou celui qui vous parle avec franchise. J'ai moi même un profond respect pour le Lord, mais je ne serais pas assez prétentieux pour parler en sa faveur... tatouage ou pas..."

Puis il prit la parole à voix haute, et dit à l'ensemble des personnes dans cette pièce:

"Vous avez pas finit avec vos bétises ? Je suis sur que le fait de s'engueuler dans ce bureau va résoudre les problèmes des gamins. L'école est faites pour eux... Pas pour nous, et nos petits jeux de politiciens... Vous feriez mieux d'allez vous coucher, puisse le sommeil nous remettre à tous les idées en places..."

Il recula de quelques pas pour allez en direction de la porte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé} Jeu 9 Sep - 11:23

Léon écouta les longues tirade de son Directeur, sa folie passagère se dissipa pour faire place à une haine profonde et une colère vive. Moultes choses dans ce discours était rigoureusement à vomir, mais Brom prit ce discours comme l'attaque subtile qui permet de mettre de côté la réalité, Graace est un acteur du changement qu'il déteste tant. Il s'évertue à le ralentir mais échoue de jour en jour.

Non, Brom n'avait pas peur des idées de Granace, il les avait suffisament combattue par le passé... Il avait tuer des aurors, près d'une dizaine, mais il avait raté Alastor Maugrey, à son plus grand déplaisir. Léon n'était pas un peureux qui attaque pour se faire une place, il est ce que la société révolue avait fait de lui, un marginal qui a voué toute sa vie une haine profonde enver l'uthopie de quelques fous qui dirigeaient le pays !

Dumbledore fut un grandd sorcier, un modèle en métamorphose, mais sa philosophie était le reflet d'un échec passé, les passé où les Moldus, nous savant dangereux nous ont donné la chasse, brûlant vif ceux des notres qui ne s'échappaient pas...

Non, le Professeur ne pouvait pas accepter celà, il se concentrait déjà sur la mort, sur sa haine, il se répétait la formule dans sa tête, mais il entendit un "Professeur Brom" qui lui fit perdre le fil de sa pensée mortelle.

Le volte face du mage noir aurait fait quelque chose au plus brave des hommes, la puissance et la violence émanait de son regard alors que Claster intervenait.

Ce jeune homme était d'une sottise frôlant l'insulte, croire Brom faible et lâche était se tromper cruellement sur sa nature profonde. Certes il prit son temps pour rejoindre les rang du Seigneur des Ténèbres, mais c'était pour honorer une promesse et non par crainte d'échouer et de mourir. Oui, la Marque lui donnait des droits, le droit de représenter son Maître et ses intérêts dans toutes les situations entre autre. Ce que Claster n'osait croire était la réalité à l'état brut, les Mangemorts ont plus de droits que les autres, et leurs actes sont toujours dirigés en faveur de leur Maître.


Monsieur Claster, je vais mettre votre insultante sottise sur le compte de votre naïveté, quand vous saurez ce que mon rang et la Marque impliquent, vous pourrez peut être percevoir l'infinie erreur qui vous habite.

Brom se retourna vivement vers Granace et il dit :

Nous en avons terminé pour ce soir, car bien qu'à côté de la vérité sur pas mal de chose, Claster fait preuve d'intelligence dans son conseil, il vaut mieux en rester là et aller se coucher. Mais je n'oublierai jamais parreil discours Granace, jamais. Nous n'en resteront pas là.

Léon sortit de la pièce d'un pas relativement vif, il partait pour éviter l'accumulation de cadavres dans la même nuit. Il avait été à deux doigts de frapper, il aurait prit plaisir à mettre fin à la vie de Kebinus Granace, car il était le stéréotype de ceux que Brom ne voulait plus voir en vie.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé}

Revenir en haut Aller en bas

My immortal-Suite |Larose-Scofield-Directeurs| {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-