POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Un dernier regard sur Poudlard... [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Un dernier regard sur Poudlard... [solo] Ven 20 Aoû - 21:11

Citation :
Morganne,

Je n'ai pas l'habitude de t'envoyer un hiboux... c'est peut-être la cinquième fois disons. Sûrement la dernière. J'ai un cancer.

Anodin n'est-ce pas ? Combien de parents annoncent la même nouvelle à leur enfants tous les jours ? Beaucoup trop à mon sens.

Tu ne dois pas te rappeler, mais lorsque tu étais petite, à l'époque où ton père était encore avec nous, nous allions souvent à la campagne tous les trois. Nos avions un petit chalet près d'un lac, et toutes les deux, nous y passions nos après-midi sur une barque. Tu insistais toujours pour tenir les rames, pour ne pas que j'ai à me fatiguer. À l'époque, ma plus grande peur ce n'était pas toi, mais ce qui pouvait t'arriver. Tous les jours, avant même qu'une de nous deux ne pose un pied dans cette barque, je te demandais : "que fais tu si je tombe à l'eau ?". À chaque fois, entêtée que tu étais, tu me répondais que tu plongerais me chercher. Alors je te réprimandais et t'expliquais qu'il te fallait retourner le plus vite vers la plage...

Ni toi, ni moi, ne sommes retournées au lac depuis. Quelles idiotes ! Si ton père nous voyait aujourd'hui, lui si heureux d'avoir enfin une famille. C'était un homme exceptionnel tu sais. Chaleureux, aimant, croyant, simplement à la recherche du bonheur, de la justice, et de la liberté. Tout ce que son enfance chez les Waldon n'avait pas pu lui offrir. Et voilà comment il a terminé : entre quatre planches. C'est la seule justice de ce monde, la mort. Elle est là pour tout le monde, sans exception. Elle ne m'effraie plus. La vraie mort, la véritable, c'est quand on n'aime plus. Est mort celui qui ne peut s'attendrir en voyant un enfant dans la rue, un couple d'amoureux s'embrassant sur un banc, ou tout simplement le monde. La vie est à celui qui s'est aimer, s'ouvrir et se donner, sans retour, et surtout, se croire aimer. Le plus dur. Se haïr est si facile. Haïr les autres aussi. Je crois que nous deux nous sommes mortes il y a un peu plus de dix ans... et je veux vivre les deux derniers mois qu'il me reste, vivre, mais surtout, te réapprendre à vivre.

Nous n'avons jamais vraiment collé à nos rôles. Tu es mon paradoxe, Morganne. J'ai toujours été ta mère, mais tu n'as jamais été ma fille... Alors que j'étais ta seule famille, ta maison était ailleurs, dans un vieux château magique.

Il me reste le temps pour un dernier voyage en barque, et je donnerai tout pour que tu puisses être dans mon embarcation plutôt que de me regarder de loin, depuis la rive, et de m'envoyer quelques mouvements d'eau en guise d'au revoir. Mais la règle n'a pas changé, quand je tomberai à l'eau, il te faudra retourner le plus vite vers la rive.

Morganne plia consciencieusement la lettre avant de la ranger dans sa poche. Elle avait pris une décision. Une décision folle et complètement décalée, inattendu, mais qui était nécessaire. Elle allait faire un dernier tour en train, et après, ne reviendrait pas. Poudlard s'était fini pour elle. Elle se débrouillerait quand tout serait fini. Le monde était vaste, il possédait bien de quoi occuper toute une vie.

Il était convenu avec l'école qu'elle partait pour une durée indéterminée, pour des "problèmes familiaux". Elle avait écrit un bobard, un parchemin à deux balles signé du seau des Waldon qu'elle avait sur sa bague, et avait demandé à voir le directeur. Il se doutait d'un truc, elle le savait, mais il n'avait rien d'un mangemort, et de ce fait, avait accepté sa demande.

Sa mère avait raison, Poudlard était sa maison, et elle laissait plus de choses derrière elle qu'elle ne pensait en récupérer par la suite.

Dans quelques minutes et quelques pas, elle aurait passé la porte et quitté définitivement Poudlard. Personne ne pourrait rien lui dire, elle était majeure, et seule maître de ses décisions, aussi graves pouvaient elles être.


[HRP : Scénar' vu avec Shepp -histoire de ne tuer personne parce qu'il a achevé Momo Surprised Fin du personnage de Morganne. Pleurez pas, je reviens très vite avec un nouveau perso What a Face
@ Admins : je pense que vous pouvez désactiver le compte =)
@ ceux à qu'ils restaient un rp avec Momo, je pense que c'est pas gênant si je les termine depuis mon nouveau compte ? Sinon... on s'en fera des nouveaux What a Face]
Revenir en haut Aller en bas

Un dernier regard sur Poudlard... [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-