POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Un effet de déjà vu (Emily& Jared)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Un effet de déjà vu (Emily& Jared) Dim 22 Aoû - 18:11


;; Un effet
de déjà vu.


« Emily & Jared »


Seul, les pas trainant d'un jeune homme dans une herbe humide, un visage triste regardant le ciel tortueux et gris, les cheveux soufflé, balayé par un vent rageur, une main contre sa poitrine et l'autre tenant une vieille baguette noble. Le visage retombant dans l'oubli d'un geste de la tête se tournant vers la terre. Un pas lent et désaccordé, une solitude à son paroxysme lié par un serment inviolable avec un silence mortuaire. De l'herbe, des fleurs, des arbres ... Le Parc. Retour de la stèle, endroit où il rencontra le Professeur Sorel mais endroit où il ne trouva guère l'assurance d'une paix sereine, plutôt l'endroit où il trouva la vengeance rageuse et explosive.

Seul, au mileu de ce Parc, le temps toujours aussi gris, le sifflement du vent jouant au loup avec le bruissement agacé des feuilles sous ce vent joueur. Un halo de lumière blanchâtre se jetant dans les bras d'un arbre, le fameux arbre aux deux troncs tressé ... Le Jaune et Noir, avec la même démarche et le visage sombrer et fermé, se dirigea vers cet Arbre.

Seul, face à cet immensité, le Poufsouffle posa sa main sur le tronc, posa la main sur un endroit précis du tronc, un endroit où une inscription fut faite :

« Je suis Jason Thorn du clan des Corbeaux. Un nouveau regard se pose sur vous »

Clan des Corbeaux, il avait bien trouver sa Maison de l'Aigle. Jared, soucieux et nostalgique des moments passer avec son cousin sauta à l'arbre pour grimper dans les branches et s'y installer. S'allongeant parmi les feuilles, il sentit les larmes du ciel se verser sur lui sans pour autant le gêner. Il resta là, seul, dans ses pensées, pleurant une mort ...
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 17/11/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2010
Parchemins postés : 1017



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Emily B. Matthews


MessageSujet: Re: Un effet de déjà vu (Emily& Jared) Dim 22 Aoû - 18:45

    Le vent... Un vent frais qui charriait des pensées et un souffle qu'Emily connaissait. Un souffle glacial qui lui rappelait des souvenirs, des images, venues de ses songes. La morsure du froid, la douceur de la neige, la chaleur d'un sourire... Disparus dans l'océan de sa mémoire... Alors, elle marchait. Elle marchait pour se rappeler alors que le souffle du vent du nord faisait voler ses cheveux de nuit. Les règles, les devoirs, les études... Envolées. Seul restait sa mélancolique poésie de ne pouvoir attraper ces souvenirs qui lui échappaient... Si souvenirs ils étaient.
    Emily était au milieu du parc, habillée d'une robe blanche et simple à bretelles, ses pieds nus sur l'herbe. Elle profitait du silence et de la solitude de ce parc, ce parc immense qu'elle aimait tant... Ses bras étaient levés comme si elle allait s'envoler et accueillaient le vent du nord, le vent froid venu de si loin pour lui raconter une histoire qu'elle connaissait, mais dont elle ne se souvenait plus. Alors, elle allait vers le lac et vers des arbres dont le feuillage se mouvait doucement au rythme des souffles de la nature et de la colère du ciel. Elle posa alors sa main sur un arbre, un arbre sur lequel avait été gravé des mots. Une ancienne blessure maintenant cicatrisée, mais dont il restait les marques...

    "Je suis Jason Thorn du clan des Corbeaux. Un nouveau regard se pose sur vous."


    Un silence de mort étreignait le parc après que la Serdaigle ai lu en silence les mots gravés par cet ancien camarade à qui personne n'avait rendu d'hommage. Elle l'avait vu avant le soir terrible et avait toujours apprécié ses yeux de prédateurs, son air étrange. Elle s'était reconnue en lui. Et il était mort.

    -Jason, puisse-tu voler à jamais sur les ailes de la sérénité,
    dit t-elle en faisant glisser sa main sur l'écorce. Ce n'est que quelques mots, mais j'espère qu'ils t'assureront un peu de paix...

    Elle plaça sa main sur son autre bras, frissonnant un peu, non pas à cause du froid, mais de l'émotion qui l'envahissait face à la solennité du moment. Et puis, elle leva le regard et le vit. Jared Sykes, le Poufsouffle. Cette fois, aucune réprimande ne lui vint à l'esprit, juste une sensation étrange qui l'enveloppa, comme si elle se noyait dans un mélange de ténèbres et de lumière.

    -Tu le connaissais, n'est-ce pas ? Lui dit-elle en croisant les bras pour les réchauffer de ses mains blanches mais couvertes de cicatrices étranges. Tu connaissais Jason Thorn ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Un effet de déjà vu (Emily& Jared) Dim 22 Aoû - 19:11

Allongé sur les branches de l'arbre Siamois, Jared parlais, parlais longuement avec le Divin, avec le vent, avec le temps et le sang, avec l'âge, avec la vie, avec la mort et l'au delà, parlais sans dire un mot, parlais sans interrompre le monologue du silence, parlais avec son esprit aux arbres, à tout, à lui, à rien ... Les yeux fermer, ses autres sens étaient en éveil, aiguisé et à l'affût tel le prédateur en chasse. La sensation du toucher ressentait l'écorce rêche mais souple sous laquelle il ressentait la sève de l'arbre couler comme son propre sang, il ressentait le vent former une couverture sur son corps, former un chemin d'accès pour son souffle, il ressentait les gouttes d'eau mourir sur son visage dans un éclat avant l'eau de ruisselle sur sa peau et ne se loge dans les parcelles de ses vêtements noir.
De son odorat il sentait le doux parfum de feuillage mélangé à l'herbe mouiller par la pluie, il sentait l'odeur du temps gris, il sentait le nacré que dégageait cet arbre après des sorts.
De son goût il se vivifiait de l'eau qui allèrent s'écraser sur ses lèvres pour pénétrer dans son organisme, il se purgeait de tout ce mal d'autrefois.
De son ouïe affuté il écoutait, il écoutait et entendait, au loin, les faibles chants d'oiseaux encore présent, le sifflement du vent et le bruissement des feuilles mais il entendait surtout des pas, des pas lents mais des pas fluides comme le chant d'une sirène, des pas aux effets tactiles, sans lourdeur ... Des pas venant à lui, à l'arbre.

Rouvrant les yeux, il voyait, il voyait le ciel gris et profondément nuageux le regarder et l'ignorer, il voyait tout ce qui l'entourait dans une boule de végétation et, tournant la tête vers l'extérieur de l'arbre, il voyait ... Une demoiselle, de blanc vêtue, les pieds nue. Il voyait une demoiselle à la pureté et à la beauté que seul un coucher de soleil peux égaler. Il voyait ...

Ne laissant aucun son transparaitre, il regarda la scène de cette brune effleurant l'arbre que son cousin avait eu le privilège de notifier de son nom, il regarda la scène de cette demoiselle frissonner sous le vent et sous ses sentiments, se tenant un bras où les cicatrices d'antan dessiner sa peau.
Ne sachant ce qu'il y avait en lui, le Poufsouffle reconnu ses principaux sentiments et émotions tel que la colère, la joie, la tristesse, l'envie et l'ivresse.
Puis, détournant son regard de la jeune demoiselle, Jared Sykes regarda les feuilles l'entourant tout en écoutant les paroles sincères et profondes de la belle brune. Ses yeux verts s'humidifièrent mais aucune larme vint naitre à ses yeux, le Jaune et Noir prenait sur lui en écoutant ce petit hommage ...

Puis vint cette question, fatidique. Le Poufsouffle était découvert mais il ne répondit guère, préférant laisser le silence répondre pour sa personne. Il attendit [...]

Deux minutes s'écoulèrent et une motivation soudaine lui vint. Il se releva et se mis debout, sur l'arbre tel un ange sur son piédestal, il regarda, de haut, la demoiselle, reconnaissant celle avec qui il eu une conversation plus ou moins virulente dans la Grande Salle ... Miss Matthews.
La toisant, il sauta sur l'herbe, retombant, accroupis. Se relevant, lentement, le visage dans ses cheveux, Jared se mis, soudainement, à fixer la Serdaigle, avec un air sombre et direct. S'approchant de celle-ci, il ne s'arrête qu'à quelque centimètre de son visage. Levant la main en sa direction, il la posa sur son épaule droite puis ... Gentiment ... La poussa vers son côté avant de poser sa seconde main sur l'écorce.
C'est ensuite qu'il se retourna et s'adossa contre l'arbre pour répondre d'une voix sereine et calme :


"Bel hommage mais je ne pense pas qu'il vole sur les ailes de la sérénité ..."
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 17/11/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2010
Parchemins postés : 1017



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Emily B. Matthews


MessageSujet: Re: Un effet de déjà vu (Emily& Jared) Lun 23 Aoû - 18:04

    Le silence fut sa réponse. Une réponse qu'elle appréciait pour sa simplicité, sa justesse. Elle observait Jared qui était toujours dans son nid végétal, alors qu'elle marchait un peu pour s'éloigner et mieux le voir. Il était étrange que cela soit le Poufsouffle qui prenne de la hauteur alors que la Serdaigle restait à terre, comme incapable de s'envoler. Néanmoins, elle savait qu'elle pouvait rejoindre le Jaune et Noir en peu de temps. Sa silhouette maigre et fragile cachait un corps souple et athlétique qui aurait pu facilement la hisser vers les cimes des arbres les plus hauts si elle ne désirait pas rester au sol, sur l'herbe tendre et fraiche, pour voir le ciel du point de vue des terriens et être émerveillée par l'immensité de l'univers qui se découvrait à elle. Dans le silence du parc, seulement troublé par le chant doux et violent du vent, elle se contentait d'observer les feuilles agitées par le souffle de la nature et le Poufsouffle entre les branches.
    Et puis, elle vit qu'il se relevait, pour se mettre debout, dans le grand vent, la fixant comme un dieu observant une simple mortelle du sommet de l'Olympe, avant de retomber, les deux pieds écrasant l'herbe tendre. Il la regardait toujours avec le même air impénétrable, mystérieux. Elle, elle le fixait de son regard tout aussi étrange, son regard bleu et profond, son regard de glace où s'animait un brasier que nul ne pouvait éteindre. Il approcha son visage du sien avant de poser une main sur son épaule et de la repousser doucement afin de pouvoir poser son autre main sur l'écorce abimé de l'arbre. Il resta quelques instants en cette position avant de s'adosser contre l'arbre.

    -Bel hommage mais je ne pense pas qu'il vole sur les ailes de la sérénité...


    Elle resta quelques secondes silencieuse, avant de dire :

    -Je ne pense pas non plus... Ceux qui sont assassinés ne trouvent souvent jamais de vrai repos... C'est hélas la malédiction des victimes... Mais en parler trop serait sans doute suicidaire, même si se taire est honteux. Scofield n'est pas du genre à être bienveillant avec ceux qui affrontent son autorité.

    Il n'y avait pas eu d'hommage ni quoi que ce soit pour Jason Thorn dont le nom avait été oublié du jour au lendemain. Pas un mot de soufflé sur l'élève agitateur, sans doute par ordre de Scofield... Ou presque. Le professeur Granace en avait fait discrètement l'allusion avant le diner, lors du traditionnel petit discours d'avant diner. Beaucoup de gens s'étaient interrogés sur les mots mystérieux prononcés par le vieux sorcier, mais Emily avait décelé la référence. Les Serdaigles avaient vite vu sa disparition et avaient été mis au courant avant de propager la nouvelle qui, bien qu'elle inspirait la crainte, propageait également une bouffée de révolte dans les rangs des élèves indignés par le sort de Jason. Il était étrange, agitateur, parfois violent et désagréable, mais demeurait un des leurs, un adolescent encore innocent. Il n'avait pas mérité un tel sort. Emily avait été un peu secoué par la nouvelle, comme les autres, mais cela n'avait mis qu'une certitude en elle : si elle devenait ce qu'elle comptait devenir, Scofield serait l'un des premiers rayés de la liste. Sinon, elle s'agenouillerait face à lui en espérant avec ferveur que le jour viendrait où elle pourrait s'assoir sur son trône, à droite du Seigneur des Ténèbres, alors que lui pourrirait dans une mare de sang. Les forts et les faibles... Le monde était aussi simple que cela. Néanmoins, l'instant n'était pas à de telles pensées et Emily les chassa de son esprit, même si un désir enivrant l'envahissait alors que s'estompait l'image de Scofield dans son hémoglobine. Elle leva les yeux vers Jared qui l'observait, sa peau de neige frissonnant dans le vent glacé, ses lèvres rouges découvrant ses dents et ses canines trop longues. Un nouveau silence s'installait, un silence respectueux et pourtant gêné de la part d'Emily. La jeune fille se sentait encore envahi par cette sensation étrange qu'elle avait eu en regardant Jared lorsqu'il était perché en haut de son arbre. Une sensation d'immense trouble intérieur. Elle finit néanmoins par relever le regard vers Jared avant d'aller s'assoir au pied d'un arbre dont le feuillage la cachait de son ombre. Elle se sentait toujours mieux dans les ténèbres, même si ceux-ci étaient partiels.

    -Je connais ton nom, je l'ai appris, lui dit-elle. Tu es Jared Sykes, celui de Poufsouffle qui se prétend être de Serpentard par l'âme. Alors... Comment réagirais-tu si je te disais que je suis une descendante de Gryffondor ? Me défierais-tu en duel ? Déciderais-tu de ne plus avoir à faire avec moi ?

    Il s'agissait là d'un test, Jared devait peut-être en avoir conscience...


Dernière édition par Emily B. Matthews le Mar 24 Aoû - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Un effet de déjà vu (Emily& Jared) Mar 24 Aoû - 12:42

Restant adosser à l'arbre Siamois au deux troncs entrelacé l'un dans l'autre, Jared, le regard vers l'horizon, sentis le regard profond mais influencé de la Serdaigle qui, après avoir baisser les yeux et les avoir remis vers le Jaune et Noir, alla, dans une démarche souple, singulière et sensuel, dans la faible et petite ombre d'un arbre nouveau, d'un jeune chêne, se cachant de ce ciel orageux et de ce temps grisâtre, laissant le vent capturer les pensées du Poufsouffle tel un Détraqueur capturant un évadé d'Azkaban.
Le jeune homme était en perdition, dans les couloirs du temps et de l'esprit, dans une transe invisible et inaudible dans les encombrements du passé, du présent et de l'avenir ...
Ce n'est qu'après les paroles d'Emily, rompant le silence, que le jeune homme sortit de sa torpeur. Ses paroles firent sourire le Jaune et Noir, un sourire de chasseur, un sourire de sadisme tel le sourire de feu Jason Thorn ...
S'approchant, avec intelligence, tact et délicatesse, vers la Bleu et Argent, le jeune homme se baissa, les cheveux tombant dans le vide, le regard feutré et inquisiteur, le visage face à celui-ci de la Serdaigle comme se questionnant sur sa personne. Son nez à un cheveux de celui d'Emily, Sykes lui répondit avec mystère et amusement :


- Comment réagirais-tu si je te disais que je suis un descendant de Serpentard ? Me défierais-tu en duel ? Déciderais-tu de ne plus avoir à faire avec moi ?


Se relevant, le Poufsouffle tourna le dos à la Serdaigle tout en faisant glisser les doigts de sa main gauche sur la joue droite de la Bleu et Argent puis s'en alla contre son arbre. Ne voulant guère que sa tenu sois souiller de l'eau de pluie sur l'herbe, il reste debout, le visage haut tel le Moldu Bonaparte, le vent soufflant dans ses cheveux. Il regarda l'horizon.

Revenant un peu à lui, il ne pu s'empêcher de tourner la tête en direction de la Bleu et Argent, le regard profond et puissant voulant chercher celui de la demoiselle ... D'une voix plus puissante il lui dit :


- N'as-tu pas froid sur cette herbe détrempé ? Et je ne savais pas qu'une demoiselle voulant entrer dans le Brigade se pouvait de porter une tenu si ... Au sein du Château.


HJ : Désolé, c'est un peu court.
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 17/11/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2010
Parchemins postés : 1017



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Emily B. Matthews


MessageSujet: Re: Un effet de déjà vu (Emily& Jared) Sam 28 Aoû - 16:13

    [Pardon du retard]

    Jared s'approcha d'elle, tel un tigre marchant vers sa proie, tel un loup marchant vers sa louve. La jeune fille en resta figée, un frisson remontant son échine, alors qu'un silence étrange, troublant, l'envahissait au milieu de la tempête d'émotions qui tentait de la noyer. Il se baissa pour se mettre face à elle, son visage si près du sien qu'il lui aurait suffit d'un geste pour le toucher. Puis il répondit à sa question, sa voix aux nuances teintées de mystère, d'un voile qu'elle désirait ardemment écarter pour révéler les pensées secrètes du Poufsouffle :

    -Comment réagirais-tu si je te disais que je suis un descendant de Serpentard ? Me défierais-tu en duel ? Déciderais-tu de ne plus avoir à faire avec moi ?


    Elle eu un sourire emplit de mystère alors qu'il se détournait, non sans passer sa main sur sa joue, rendant plus puissante encore le déchainement des sentiments qu'elle tentait de refouler. Il resta un instant debout, un peu plus loin, observant avec un air de conquérant le reste du paysage, alors qu'elle fermait les yeux, s'immergeant dans le délice de ses pensées, de ses songes oubliés qu'elle tentait en vain d'attraper. Au milieu de ce tourbillon d'images, de sons et de sens, elle perdait un peu d'elle-même, un peu de ce qu'elle était, ou plutôt, ce qu'elle pensait être. Oui, qui était-elle au juste ? La fille d'un libraire miteux et d'une Sang-de-Bourbe ? Ces gens à qui elle ne donnait même pas le nom de parents ? Elle ne se sentait pas à sa place là... Alors, elle préférait rêver. Rêver d'elle. Rêver de Natalya, sa tante disparue. Popi, son elfe, lui parlait souvent de son ancienne maitresse, bien plus que son père n'ai pu le faire. Elle parlait d'une femme qui lui ressemblait, une femme en qui elle se reconnaissait, une femme qu'elle pleurait parfois, au fond de ses cauchemars...
    Elle rouvrit les yeux, voyant Jared tourner la tête vers elle, son mystérieux regard rencontrant le sien. Assise par terre, pieds nues, ayant pour seule vêtement une robe immaculée, elle était l'image même de la pureté, mais une pureté qui disparaissait entièrement dans son regard de glace et de feu, son regard qui semblait avoir vu la mort. Le Poufsouffle reprit alors, d'une voix plus puissante :

    - N'as-tu pas froid sur cette herbe détrempé ? Et je ne savais pas qu'une demoiselle voulant entrer dans le Brigade se pouvait de porter une tenu si ... Au sein du Château.
    -Pourquoi ? Elle ne te plait pas ? Demanda t-elle d'un air taquin au beau jeune homme.

    Elle abandonna ensuite son sourire pour prendre un air rêveur, un air un peu triste, alors qu'elle observait le ciel, les mains comme prêtes à recueillir les gouttes ou les flocons des nuages.

    -Pour répondre à ta question, non, je n'ai pas froid. Je n'ai jamais froid. Le froid est mon royaume. Je rêve de neiges éternelles et de glaces immortelles sommeillant en des terres lointaines... Je rêve d'un sourire chaud, d'une larme, d'un murmure, vestiges d'un passé oublié... Ou d'un songe trop ancré pour se détacher de la réalité.

    Elle abaissa ses bras pour poser ses mains devant elle, les laissant inertes, comme si cela était trop pour espérer les voir se réanimer un jour. Elle les regarda un moment, attendant elle ne savait quel événement, avant de lever les yeux vers Jared. La tempête était toujours là, mais était contenue par le rempart de son corps. Son corps à l'apparence frêle d'une rose. Une rose de glace. Son beau regard observait le Poufsouffle, semblant souffler mille choses au jeune homme. Son regard... Il semblait venir de loin, d'un autre temps. Un temps où, dans le froid et la neige, le sang coulait pour la survie d'un peuple. La question était de savoir lequel...

    -La vie est faite de questions, dit-elle d'un air rêveur, comme si elle n'était pas réellement dans la réalité en cet instant. Des questions sans réponses, bien souvent... Une question m'envahit toujours quand le silence m'entoure... Qui suis-je ? J'ai parfois l'impression de ne pas être là, même si je m'accroche à la réalité avec des règles, avec des désirs, avec des rêves... Les rêves ne sont qu'illusions, mais nous appellent à la vie... Et toi, sais-tu qui tu es ? Poufsouffle ? Serpentard ? Sorcier ? Es-tu seulement... Jared Sykes ?

    En disant cela, elle s'approchait du Poufsouffle d'un pas lent, un pas de louve, un pas de prédateur. Elle eu un sourire qui dévoila ses canines un peu trop longues, avant de s'arrêter à un souffle du jeune homme, levant la main pour écarter une mèche qui cachait le visage de Poufsouffle.

    -Qui se cache derrière ces traits ? Homme ou animal ? Sorcier ou moldu ? Jared ou un autre ? J'aimerais le découvrir tout comme j'aimerais découvrir qui je suis...


    Elle passa un doigt sur la joue de Jared avant d'écarter son bras d'un mouvement gracieux et délicat, comme si elle avait peur de blesser le Poufsouffle. Elle continua de l'observer, attendant une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Un effet de déjà vu (Emily& Jared) Dim 29 Aoû - 12:21

Dans un monde surpeuplé où Moldu, Fantôme, Sorcier et Autre Créatures Morphologiquement Fantastique se tassaient et vivaient en harmonie plus ou moins stable, un jeune homme, d'une aura luminaire, sortait du lot, un homme dont le passé, le présent et le futur était étroitement lié à celui d'un autre qui, aujourd'hui, n'est plus, un homme dont la vision de ce même monde n'avait d'égale que sa curiosité, voilà pourquoi cette homme, au nom de Sykes, encore jeune élève, se retrouve à toujours regarder loin vers l'horizon et non en arrière ... Avancer malgré les embuches et les incompréhensions, avancer malgré les tensions et les frictions, avancer en traçant son chemin tout en laissant son emprunte dans un sol meuble pour que les générations futures puissent suivre ce même chemin comme Sykes le fait à Poufsouffle, il modifie, petit à petit, l'envergure de cette Maison sans fulgurant exploits.
Une double personnalité, l'une lui servant d'épée et l'autre de bouclier, le chevalier dont les mots sont ses armes, un jeune homme dont l'envie et le désir sont ses chevaux de l'apocalypse et dont le destin sera de bouleverser le monde, son monde ...
Mais maintenant, revenons au présent, revenons à Poudlard, en son extérieur, au Parc ...

Regardant à nouveau la Serdaigle avec un regard à la fois optimiste, calculateur mais néanmoins prudent et curieux, le Jaune et Noir questionna la jeune demoiselle sans pour autant comprendre pourquoi les mots qu'il employait si souvent, les formules qu'il pratiquait ne sortait guère comme il le voulait mais néanmoins, la Bleu et Argent, un sourire au lèvre, lui répondit avec facilité et légèreté ...
La Réponse-Question faite, le jeune homme fut interloquer de voir le regard d'Emily se changer, lentement mais surement, dans une légère tristesse qui ferait baisser le regard d'une fleur sur le ciel. Observant le ciel, elle ne fit rien, le Poufsouffle non plus qui, par ailleurs, ne répondit guère à la question de la Serdaigle, préférant continuer à la regarder, à cerner ses moindres fait et gestes ...
Puis vint une seconde réponse à la seconde question de Jared ... Une longue phrasée qui emportait l'esprit du Jaune et Noir loin, dans le fin fond des terres arides et désolé du désert des glaces, là où l'homme ne posera jamais le pied, là où la chaleur du soleil n'a guère d'emprise ...

C'est par la suite que la jeune Femme, abaissa les bras, posant ses mains sur le sol avec délicatesse en laissant croire que la lourdeur de son corps lui pesait sur la conscience ... Jared n'intervint pas, ne dit guère de mots, ne fit que regarder cette scène désolante d'un aigle ne pouvant s'envoler ... Mais, intérieurement, un sourire lui vint, sans pourtant être d'une nature négative, il aimait voir les autre tomber comme pour lui laisser le passage libre ... Néanmoins, il ne pouvait que se contenir et renfermer cela dans un corps où le coeur était volcan en éruption et où le sang était lave en fusion ... La rage et la haine étaient son moteur et son essence pour les Voitures Moldu.
Le regard vitreux et perdu de la Bleu et Argent se dirigea vers celui du Jaune et Noir puis l'attrapa. A cet instant, d'un esprit rêveur, songeur et philosophique, Emily vint à dire des mots que seul un Serpentard lui même ne trouverait de réponse à redire ...
Sykes se laissa transporter par les mots de la Serdaigle, écoutant attentivement et s'enivrant. Un sourire lui vint en coin, un sourire de plaisir.
Ce sourire disparaissait en même temps que la Demoiselle, tout en continuant de parler, s'avançait de lui, à pas lent mais sur, à pas discret mais voluptueux ...
Un sourire se creusa sur les lèvres de la Bleu et Argent ce qui changea subitement le visage du Poufsouffle, il vit des canines plus longues et plus pointu que chez les autres ... Tout était noir, seul les canines était présente dans le champ de vision du Jaune et Noir ... Il revoyait là son cousin Thorn, Jason Thorn ...

Puis, après ce moment de perdition, Jared revint à lui grâce au contact de la Serdaigle écartant une mèche de jeune homme ... Continuant sa phrasée, elle fit ce que Sykes avait fait auparavant en posant son doigt sur sa joue, en le caressant tout en le quittant ...
C'est à ce moment que le Poufsouffle prit le temps de répondre, enfin, à la Bleu et Argent ... :


"Qui suis-je ? Je suis plus haut que Dieu mais plus bas que le Diable, je suis ce que les pauvres ont et ce dont les riches manquent, je suis le tueur de ceux qui me mangent ... Je suis rien mais je suis tout, le rien est un tout. Je suis animal et végétal, minéral et astral, je suis toi, je suis moi, je suis le ciel et la terre, je suis le prolongement de ma baguette et ta vision, je suis le fils et le frère, le cousin et l'oncle ... Je suis."


Jared plissa les yeux pour former un regard d'azur, un regard dont la chaleur n'avait d'égal que la lave dans son sang, ce regard il le jeta sur Emily. S'avançant vers elle, à petit pas, il jeta ses cheveux en arrière tel des milliers de rayon de soleil puis s'arrêta face à la Serdaigle. Etant plus grand qu'elle, il se devait de baisser la tête pour la regarder dans les yeux et elle de la lever...
Baissant la tête jusqu'à son oreille, le Jaune et Noir lui murmura :


"Ne cherche pas à savoir qui je suis car tu ne le sauras pas, reste comme les autres, profite de ce que tu peux voir sans pour autant pouvoir voir au delà, tu risque de te bruler les ailes en faisant cela petit aiglon ... Il y a, au loin, un monde de glace mais à son opposé réside un monde de feu et de lave ..."


Relevant la tête, le jeune homme eut un sourire de plaisir en regardant la demoiselle, c'est ensuite qu'il s'écarta d'elle, laissant son parfum enivrant tourner autour de la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 17/11/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2010
Parchemins postés : 1017



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Emily B. Matthews


MessageSujet: Re: Un effet de déjà vu (Emily& Jared) Dim 29 Aoû - 17:16

    Alors qu'elle le quittait, qu'elle se reculait avec des gestes gracieux et plein de noblesse, mais où se sentit la détermination et la dangerosité d'un prédateur, Jared décida de répondre avec des paroles, des paroles qui faisaient rêver Emily :

    -Qui suis-je ? Je suis plus haut que Dieu mais plus bas que le Diable, je suis ce que les pauvres ont et ce dont les riches manquent, je suis le tueur de ceux qui me mangent... Je suis rien mais je suis tout, le rien est un tout. Je suis animal et végétal, minéral et astral, je suis toi, je suis moi, je suis le ciel et la terre, je suis le prolongement de ma baguette et ta vision, je suis le fils et le frère, le cousin et l'oncle... Je suis.

    Il lui jeta alors un regard où s'animait le même feu que celui d'Emily. Un feu infernal que tout dévorait... Mais ce feu là était celui de la terre, la lave renveloppait, alors qu'Emily, la belle aigle dont les ailes immenses et immaculées n'aspiraient qu'à l'emporter, était du royaume du juste milieu. La glace entourait le feu. Le feu d'un désir violent et passionné qui tentait d'attraper Jared. La glace n'était plus qu'eau alors que le brasier montrait les reflets de l'enfer des sentiments qui l'envahissaient... Il s'avança alors en rejetant derrière lui sa solaire chevelure, bien différente des boucles de nuit de la belle qui se tenait face à lui. Puis il baissa le regard pour reprendre de sa voix forte, de sa voix chaude, alors qu'il avançait la tête pour lui murmurer à l'oreille :

    -Ne cherche pas à savoir qui je suis car tu ne le sauras pas, reste comme les autres, profite de ce que tu peux voir sans pour autant pouvoir voir au delà, tu risque de te bruler les ailes en faisant cela petit aiglon... Il y a, au loin, un monde de glace mais à son opposé réside un monde de feu et de lave...

    Il se recula alors avec un sourire qui fit vibrer l'âme de la jeune fille alors que son parfum l'entourait. Un parfum indéfinissable qu'elle désirait âprement... Mais pas sans que le jeune homme la désire aussi. Elle ne comptait pas être la proie alors que c'était elle qui avait les dents longues. Elle continuerait sa course pour lui échapper et mieux planter ses crocs en sa chair. Voilà comment fonctionnait Emily.
    Elle eu un sourire qui découvrait une fois de plus ses canines, ses canines longues et immaculés, ses canines aiguisées comme des lames alors qu'elle fixait Jared avec une le même brasier dans son beau et mystérieux regard. La pureté de la rose des neiges s'était en allée pour faire place à une adolescente venu du royaume des flammes, pour faire place à la fille d'un roi maudit dans le feu du sacrement.

    -Je ne me brulerai pas les ailes, Jared Sykes, car si je viens du froid, je viens aussi du chaud, de l'enfer, de l'ombre, car telle était mon origine. Si mon corps est glacé, mon sang est plus brulant que les flammes de Satan. Je volerais à jamais à travers lune et soleil sans craindre leur morsure, sans craindre tes foudres... Pourtant, il se pourrait que tu ais enflammé quelque chose en moi... Mais quoi ? Je te laisse le soin de le découvrir par toi-même...

    Elle jeta un regard mystérieux au beau jeune homme avant de s'adosser à l'arbre pour se rassoir dans l'herbe humide, dans l'herbe fraiche qui refroidissait son corps tremblant d'une fièvre contenue. Ses paupières s'étaient fermés alors que ses traits se détendaient lentement. Puis elle leva les yeux vers Jared, attendant, patiente, les mains contre le sol, les bras durs et rigides pour la maintenir, son dos et sa tête adossés contre l'arbre qu'avait gravé feu Jason. Puis, elle reprit :

    -Je pense que tu n'aurais effectivement pas dû aller à Poufsouffle... Mais pas non plus à Serpentard. Dis-toi que Serdaigle, la maison de Jason Thorn, t'adopte... Ou t'épouse.


    Elle eu un sourire malicieux, un sourire tentateur qui étirait ses lèvres rouges comme le sang et semblait appeler Jared alors qu'elle le fixait de ses prunelles brulantes de colère, de rage et d'un désir violent et pur comme le cristal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Un effet de déjà vu (Emily& Jared) Lun 30 Aoû - 12:49

Marchant, quittant la Serdaigle, vers le lointain, sans savoir où ses pas l'aurait amener, le Jaune et Noir s'arrêta soudainement, le dos face à la Bleu et Argent, la tête baisser, ses cheveux d'or couvrant son visage d'un une armure opaque et impénétrable, le regard scrutant les moindres particules du sol, les mains dans ses poches, tout de noir vêtu avec quelque trace ici et là d'or ... Quelque chose ou quelqu'un arrêta sa marche ... Une demoiselle qui se mit à répondre au murmure qu'avait prononcer le Poufsouffle à son oreille. Malgré que le décor entourant ne bougea guère, pour Jared tout était en mouvement, tout dansaient autour de lui.

D'un délicat mouvement, il leva légèrement son pied gauche pour le poser à gauche de son pied droit puis pivota sur le côté, la tête toujours baisser.
S'avançant, à pas de velours, vers Emily, revenant vers elle, un petit rire presque inaudible mais sournois fit son entrée, un rire provenant du Jaune et Noir. Lorsqu'il fut, à nouveau, tout près de la Serdaigle, le jeune homme se figea comme une statue de marbre ... La visage toujours couvert et la tête toujours baisser, un changement d'attitude vint en Jared ... Une attitude plus bestial, plus mystérieuse et plus vil ... Le charme et le feu entrèrent en action et, tandis qu'il restait figer comme cela, face à la Bleu et Argent, d'une voix sereine, froide mais toujours suave il répondit à la demoiselle :


"Tu ne viens de nulle part et nulle part tu n'iras. Nous sommes dans un temps d'ombre et de chaos, nous sommes dans un temps où les visages se masquent et où la création de personnalité est de mise. Nous sommes dans un temps où la flamme et l'ombre sont entremêlé l'une dans l'autre. Nous sommes dans un temps où le temps lui même n'a plus aucune emprise. Nous sommes dans ..."

A cet instant, il releva, aussi brusquement que soudainement, rapidement la tête ce qui provoqua un élan de ses cheveux en arrière tandis que son regard se changea, un regard plus profond, plus noir et plus froid, ses pupilles se gorgèrent de sang tandis qu'un sourire plein de vice et de malice vint s'incruster sur son visage puis il reprit la conversation :


" ... Mon temps ! L'Enfer et le Paradis ne sont que de guère éléments de croyance pour les Moldu, Satan et Dieu ne sont que de vil manant comparer à ce que moi je peux être ... Regarde moi ..." Levant sa main droite "J'ai en cette main mon épée qui est la Séduction et le Charme" Baissant la main et levant la main gauche "J'ai en cette main mon bouclier qui est le mystère et le chaos" Baissant la main, il claqua ses mains l'une dans l'autre "Et là, ensemble, je suis l'Apocalypse, comprends-tu ?"
Jared se détourna d'Emily puis lui expliqua quelque petites choses sur son sujet, dévoilant ainsi quelque petits secrets mais sans pour autant expliquer que ses mots étaient aussi vil, tranchant et néfaste que que le pire des poison sur Terre. Ainsi, se figeant sur le côté de la Serdaigle, le jeune homme lui dit :

"Je sais qui tu es, ce que tu es ... Hybride ! Ne me prends guère à la légère, je suis surement celui qui peux te procurer le plus de bien ... Ou le contraire. Je connais plus de choses sur ton côté Vampirique que toi tu ne peux en apprendre ... Comment ? Et bien nous avons des Vampires dans la Famille ... Tu as dû connaitre Jason Thorn non ? ... Et bien voilà un de nos anciens membre. Suis-je Vampire me diras-tu ? Et bien non, je ne suis qu'un humble Sorcier de Sang Mêlé mais quel Sang ... Une mère Moldu qui était le Fléau de Dieu et un père Mangemort qui utilisait à sa guise la Magie Noir."

C'est ensuite que la Serdaigle alla s'adosser contre l'arbre avant de ne dire quelque mots sur la Maison du Poufsouffle qui était rester figer ... Ses quelques mots le fit sourire et rire avant qu'il ne réponde tout en plongeant, atrocement et subitement, son regard dans celui de la Bleu et Argent :


"Poufsouffle ne me déplait guère quand on y pense ... Je ferais de cette Maison la Maison la plus crainte et la plus adoré de tous et de toutes ... Cela est ma mission. Ma Famille Maternel était à Serdaigle, ma Famille Paternel à Serpentard, aujourd'hui il y a eu un changement dans la Roue ... As-tu peur petit Aigle aux ailes noir ?"

Jared se mit à rire de vive voix puis se calme aussi vite qu'il avait commencer. Il savait que ses mots ne seraient réellement pris au sérieux et il savait tout aussi bien qu'un hybride ne serait qu'amusé par cela ... Peut-être devra t-il montrer ses preuves ...
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 17/11/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2010
Parchemins postés : 1017



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Emily B. Matthews


MessageSujet: Re: Un effet de déjà vu (Emily& Jared) Lun 30 Aoû - 17:16

    [Court, désolé =_=']

    Emily observait Jared en silence. Ce qu'il venait de lui dire lui tournait la tête d'une telle manière qu'un instant, elle redouta de tomber, mais elle se leva pour approcher le Poufsouffle à pas lents, à pas glissants sur l'herbe humide, fixant de ses iris enflammées le visage du beau jeune homme. Une lueur de défi brillait en son regard infernal alors qu'elle se mettait à tourner autour du Jaune et Noir comme une louve autour de sa proie. La lueur surréaliste du ciel gris sur ses vêtements immaculés lui donnait des airs de Dame Blanche, de fantôme vengeur, de fée sortie des eaux pour de funestes desseins. Oui, une fée des glaces, une reine des neiges dont le père était Satan en personne... Hélas, ce n'était point la réalité et elle comptait le dire à Jared. Ainsi, elle arrêta son mouvement circulaire pour se mettre face à son interlocuteur, le vent s'engouffrant dans sa robe blanche. Elle l'observait avec un sourire amusé, ses cheveux d'ébène brillant comme la lune agités à la lueur du ciel.

    -Je n'ai pas peur, si tu veux le savoir, Poufsouffle. La mort elle-même ne me fait guère peur. C'est une vieille amie dont j'apprécie la compagnie... Une amie que je connais depuis bien longtemps...

    En disant cela, un souffle amère l'envahit alors qu'une pensée pour sa mère défunte la traversa... Un instant. La faiblesse dont elle avait fait preuve était écœurante, elle ne méritait pas son amour ou du respect pour sa mémoire.

    -De plus, tu te trompe de tout au tout. Je ne suis pas une hybride, même si l'idée peut s'avérer séduisante. Je suis une humaine, une sorcière comme toi, fille d'un imbécile de libraire et d'une faible née moldue morte à présent. Je hais mes parents, je n'ai rien à voir avec eux, mais soyons réalistes... Je suis quand même leur fille.

    Pourtant, quand elle y pensait, cela pourrait expliquer notamment le peu de ressemblance qu'elle entretenait avec ses parents, tant au niveau du caractère que du physique, mais cette idée était trop étrange pour qu'elle y adhère. Oui, trop étrange... Et pourtant... Elle toucha du bout des doigts ses canines pointues, grimaçant quand elle vit qu'elle s'était coupé un peu le doigt. La goutte de sang qui perlait sur sa peau lui donna la même envie devenue si familière. Une envie... De mordre. De mordre à pleine dents. Elle porta son doigt à la bouche pour sucer le sang dont le gout s'avérait étonnamment fruité, puis le retira pour placer sa main sur le côté. Une hybride... Une hybride de vampire... L'était-elle vraiment ? Ou n'étaient-ce que des histoires du Poufsouffle ?

    -Si j'étais une hybride, je pourrais te tuer en un instant, dit-elle d'une voix assurée. Il me suffirait de te sucer le sang jusqu'à ce que mort s'ensuive. Et tu me regarde comme si j'allais te baiser les pieds. Tu mens. Je ne suis pas ce que tu dis être. Je suis une ombre, une fille de l'enfer, une enfant des glaces, une sorcière de sang-mêlée, mais pas une vampire, que mon sang le soit entièrement ou non !

    Elle se recula, le regard empli d'un immense défi, ses poings serrés. Elle savait ce qu'elle était. Elle le savait... Ses parents étaient ses parents... Elle n'était pas une maudite hybride... Une enfant chassée des sorciers... Elle était Emily Buffy Matthews !

    -Tu me défis, Poufsouffle ! Dit-elle avec une rage évidente. Tu me veux ? Viens me chercher ! Mais sache que tu devras retirer ces paroles ou me donner une preuve de ce que tu avance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un effet de déjà vu (Emily& Jared)

Revenir en haut Aller en bas

Un effet de déjà vu (Emily& Jared)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-