POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Le réconfort après l'effort...ou presque. [Pyrya et Barry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 22/03/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 22/08/2009
Parchemins postés : 1082



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Enola Vandom


MessageSujet: Le réconfort après l'effort...ou presque. [Pyrya et Barry] Lun 23 Aoû - 18:10

Enola se tourna et se retourna dans son lit. Les yeux fermés, elle semblait rêver. Elle était dans le cours du professeur Sorel. Leur cour aujourd’hui était de se transformer en une sorte de géant. La sorcière n’avait pu se retenir de rire devant toutes ces adolescentes qui perdaient toute leur grâce et beauté. Mais il fallait qu’elle en fasse de même. Peu à peu, tout le monde devint de plus en plus épuiser. Le sort exigeait beaucoup de force. Son énergie disparaissait, s’affaiblissait. Mais il fallait qu’elle continue. Lorsque la serpentarde réussit, elle s’assit contre le mur…Le reste devient flou. Sorel qui hurle ou use du sort Sonorus, l’adolescente semble après voler. Elle entendit « infirmerie ».
Quoi ? Non, elle n’en avait pas besoin ! Elle se sentait d’ailleurs très bien, juste un peu essoufflée…Puis tout devint noir.

La verte et argentée battit des paupières puis les entrouvrit. Trop de lumière. Où était-elle ? Enola sentait des draps fins sur son corps, l’air frais de la salle et la luminosité éblouissante. Pour sûre, elle n’était plus dans son dortoir. La sorcière entendit des pas résonner dans la pièce, puis le silence revint. La jeune femme ouvrit finalement les yeux. Effectivement, elle était bien à l’infirmerie. Mais pourquoi ? Ses souvenirs étaient flous, et un mal de crâne l’empêchait de réfléchir. Un match de Quidditch ? Un stupide accident dans les couloirs ? Son regard se posa alors sur les autres lits. Un seul était occupé par une gryffondor. Comment s’appelait-elle ? Pyr…Prya ? Où l’avait-elle vu ? Ha oui dans son rêve…Non, ce n’en était pas un, cela s’est réellement passé ! Le cours de Sorel n’était pas le fruit de son imagination !

-Et ouiiii j’ai réussi ce satané sor…Oula !

Alors que la serpentarde levait ses bras en signe de victoire, des papillons noirs volèrent dans son champ de vision. Vint ensuite un vertige. La jeune femme s’adossa contre la rambarde du lit. Elle n’était pas encore tout à fait rétablie. Cela l’étonnait tout de même qu’aussi peu d’élèves ne les aient pas rejointes. L’adolescente s’imaginait déjà leur tête…De vrais zombies ! La jeune femme posa ses mains sur ses tempes. Satané mal de tête ! L’adolescente aux cheveux ébène observa la salle, silencieuse.

-Hey, réveilles-toi ! Lança la serpentarde à la gryffondore, encore somnolente. Quelle flemmarde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.niceboard.net/forum.htm


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Le réconfort après l'effort...ou presque. [Pyrya et Barry] Lun 23 Aoû - 19:20

Une très courte nuit.... une journée très longue... une chaleur à crever.... un dernier cours particulièrement éprouvant... et.... le noir total... Voilà un bon résumé de la journée que venait de vivre Pyrya. Un sortilège râté, le même réussi quelque temps plus tard, des réserves d'énergies vidées, et un rêve... Particlulièrement doux.

Une plaine verdoyante avec pour seule compagnie, elle et son chat... Son tigre miniature qu'elle aimant tant.... Il n'avait pas vraiment de nom à vrai dire. Puis une bourrasque qui s'engouffre dans une crinière flamboyante, un frisson qui parcourt une échine. Une sensation de bien être, une température idéal, ni trop élevée ni trop basse. Soudain, un ciel d'un bleu immaculé qui s'assombrit, devient gris presque noir, une femme qui apparait, les yeux verts, les cheveux de feu. Une bourrasque glacée, désagrable cette fois-ci. Un chat et une femme qui disparaisse au passage de cette bourrasque. Une silhouette qui apparait ensuite, une silhouette masculine. Une jeune fille qui s'approche de cette silhouette, qui tend le bras pour toucher la forme sans visage. Une ombre qui disparait. Un décor qui se renverse, un tourbillon de couleur, jaune, noir, bleu, bronze, vert, argent, rouge et finalement or... Et là plus rien, le noir complet.

Pyrya se réveilla, essayant de comprendre la signification de ce rêve qui ressemblait beaucoup à un cauchemar. Le rêve n'était pas compliqué en soit, mais c'était de règle général que lorsqu'on veut se souvenir de quelque chose, que cette même chose nous échappe de plus en plus. Comme une personne qui veut s'échapper de sables mouvant par le simple fait de se débattre, cela accélèrera sa mort. Pyrya entendit une voix qu'elle aurait qualifié de "encore dans le pâté" lui sommant de se réveiller.

"Aller Pyrya redresse toi... ca t'as fait pas mal de bien de dormir, mais maintenant il faut se redresser et montrer que t'es encore vivante..."

En effet, tout ce que venait de dormir Pyrya lui avait rendu assez de force pour finir la journée, autant dire pas grand chose, mais cela lui permettrait d'arborer un sourire chaleureux à qui le mériterait... Pyrya se redressa donc péniblement dans son lit, les draps étaient frais, elle aurait voulu ne jamais quitter ce lit, mais les draps se réchauffait, Pyrya étant une véritable bouillote en règle générale, tout comme le temps continuait sa course folle sans se soucier de ceux qui dépendent de lui.

Pyrya pris appuie sur ses bras orientés vers l'arrière et sourit à la Serpentard qui était en face d'elle, dans la même sorte de lit que l'on ne veut quitter sous aucun prétexte et lui répondit calmement, toujours le sourire aux lèvres :

- Je ne suis pas une flemmarde ! elle continua, je suppose qu'il t'es arrivée la même chose qu'à moi durant le cours du Professeur Sorel...

Le souvenir de cet état de faiblesse fit devenir Pyrya rouge que ses cheveux étaient roux, elle sentit une chaleur monter sur son visage... Et fit comme si de rien n'était...

[HRP : je n'ai pas mis le fait que Pyrya ait pu bouger dans son sommeil, mais ne t'en prives pas Wink Mais exagère pas hein lool]
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 22/03/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 22/08/2009
Parchemins postés : 1082



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Enola Vandom


MessageSujet: Re: Le réconfort après l'effort...ou presque. [Pyrya et Barry] Mar 24 Aoû - 18:51

Finalement, la rouge et or se releva sur les coudes. Alleluia !

Je ne suis pas une flemmarde ! Fit la gryffondore avec un sourire.

-Waou, tu as le sens de la répartie !

-Je suppose qu'il t'es arrivée la même chose qu'à moi durant le cours du Professeur Sorel.

Sur ce, Pyrya rougit, jusqu’à ressembler à une tomate. La verte et argentée leva les yeux au ciel et fit avec un mince sourire :

-Pas besoin de te mettre dans ces états-là parce que tu es tombée dans les pommes ! Sois heureuse que ce ne fût qu’un entraînement ! Bon, ce n’est pas tout, mais je crois que je me suis assez reposée.

La sorcière posa ses pieds sur le sol frais de l’infirmerie. Bon, pour l’instant, sa tête ne lui faisait pas trop mal. Concentrée, Enola se leva. Pour se rasseoir prestement. Ses jambes ne la tenaient pas encore, et son mal de tête redoublait en puissance. La sorcière grogna et se rallongea. En posant ses mains sur ses tempes, l’adolescente attendit que le mal passe.

-Il est peut-être préférable d’attendre encore quelques heures…

La sorcière chercha du regard une horloge, n’importe quoi pour savoir combien de temps elles avaient passé à l’infirmerie. D’ailleurs, où était passé Sorel ? Sans doute en cours.

-Tu as une idée vague depuis combien de temps on est ici ?


Un quart d'heure? Deux heures? Une matinée? Voir plus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.niceboard.net/forum.htm


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Le réconfort après l'effort...ou presque. [Pyrya et Barry] Jeu 26 Aoû - 17:01

Combien de temps elles étaient ici ? Pyrya n'avait pas eu particulièrement le temps d'y rélflechir... Elle vit la Serpentard essayer de se lever, mais vascilla dangereusement pour finalement se rassoir puis se rallonger. Pyrya sourit devant la scène, de plus cela lui éviterait de faire la même chose. Pas qu'elle avait des choses à faire, mais elle préférait sortir de cette pièce, aussi fraîche soit elle...

Pyrya resta un moment silencieuse après que la Serpentard ait demandé depuis combien de temps elles étaient à l'infirmerie... Puis finit par répondre en la regardant une lueur de mélancolie dans ses yeux verts :

- Et bien je ne suis sûre de rien, mais puisque j'ai eu le temps de rêver, je pense que ça fait au moins une heure que nous sommes ici. Et je pense que tu devrais rester ici, car la personne qui s'occupe de nous risque de ne pas apprécier le fait qu'on soit parties sans l'en avertir, tu crois pas ?

Sur ces mots elle avait sourit, un vrai sourire comme elle n'en avait pas fait depuis pas mal de temps. Mais pourquoi elle lui avait sourit à elle ? Il y avait tellement de gens qu'elle connaissait mieux, qu'elle avait appris à apprécier. Il y avait bien une personne qu'elle voulait voir, mais elle avait appris qu'elle était partie de Poudlard pour des raisons de famille, Morganne Waldon, la personne avec laquelle elle ne s'était jamais sentie aussi elle-même. Mais parfois n'est-il pas mieux de "s'attacher" à une personne totalement inconnue ?

C'est avec ces pensées qu'elle regarda par la fenêtre, le soleil était encore assez haut dans le soleil pour confirmer l'heure sur l'horloge : 17h30. Les cours était fini, le cours de Sorel avait été le dernier après une longue suite d'autres cours plu fatiguant les uns que les autres. Pyrya resta un moment à fixer le décor qu'il y avait dehors, comme si plus rien n'existait, perdue dans le vide de son esprit.

Elle n'entendit pas la personne qui frappa puis entra dans l'infirmerie...
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 22/03/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 22/08/2009
Parchemins postés : 1082



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Enola Vandom


MessageSujet: Re: Le réconfort après l'effort...ou presque. [Pyrya et Barry] Lun 30 Aoû - 18:06

La rouge et or resta muette durant quelques secondes, puis leva les yeux, emplis d'une étrange mélancolie.

- Et bien je ne suis sûre de rien, mais puisque j'ai eu le temps de rêver, je pense que ça fait au moins une heure que nous sommes ici. Et je pense que tu devrais rester ici, car la personne qui s'occupe de nous risque de ne pas apprécier le fait qu'on soit parties sans l'en avertir, tu crois pas ?

Enola s'imagina un instant les infirmières la poursuivre dans les couloirs, avec des bandages et des piqures. La serpentarde ne put s'empêcher de rire. Drôle de course poursuite...A moins qu'elle réussisse à tenir de bout. Et ça, cela tiendrait du miracle. Pyrya arbora alors un grand sourire.
La verte et argentée l'observa, quelque peu déconcertée. La jeune femme ne savait comment réagir. Finalement, elle lui fit un rapide sourire avant de détourner la tête vers l'entrée de l'infirmerie. Voilà qu'elle sympathisait avec une rouge et or, une totale inconnue.
Une heure qu'elles sont ici? Le soleil commençait déjà se coucher. D'ailleurs, elle commençait à avoir faim. Ce cours l'avait affamé. La sorcière soupira, puis fit:

-Bon, tu as faim? Je sens que je ne vais pas tenir des heures entières avec le ventre vide...On peut toujours essayer d'appel...

Soudain, la porte de l'entrée s'ouvrit dans un grincement léger. Enfin de la visite!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.niceboard.net/forum.htm


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Le réconfort après l'effort...ou presque. [Pyrya et Barry] Mar 31 Aoû - 19:12

C'était peu de temps après la pause déjeuner.

Le jeune homme était ressorti de la classe de Défense Absolue, avec une tablette de chocolat dans le sac, donné par le professeur Sorel. Les yeux de Mike ne quittait désormais plus le sac à bandoulière de Troy, qui marchait à côté de Dave McLaren, alors qu'ils parlaient de filles, de Quidditch, voir même des futurs vacances et... du devoir de potions qu'ils n'avaient pas fait la veille. Ce chocolat n'était pas la récompense de prouesse en Défense Absolue, bien au contraire. Barry Troy devait passer à l'infirmerie pour voir deux filles, une qu'il connaissait plutôt bien maintenant, l'autre qu'il connaissait un peu moins. Seulement parce qu'elle avait postulée au poste de poursuiveur à Gryffondor, et qu'il lui avait fait passer les tests, comme tous les joueurs désireux de faire partis de l'équipe. Enola Vandom et Pyrya Fireblood. Elles se seraient évanouie en Défense Absolue, après le travail d'un sortilège, après l'avoir retenté plusieurs fois, ce qui était apparemment dangereux. Et le chocolat leur ferait justement du bien.

Pourquoi le rouge et or et pas Sorel lui-même ? Peut-être parce qu'il avait déjà fait son travail ce matin, et puis c'était sûrement mieux que ça passe d'élève à élève. Troy et Vandom étaient assez proches, et Pyrya faisait partie de son équipe, donc c'était plus simple. Alors qu'il était en chemin de l'infirmerie, au premier étage, après avoir mangé, il se demandait si Stewart serait là aussi. C'était une possibilité. De toute façon, il ne resterait pas longtemps, leur dernière rencontre avait fait des étincelles !

Elles devaient certainement dormir, il déposerait donc le chocolat et laisserait simplement un mot à côté, ou donnerait le chocolat directement à la Guérisseuse. Évidemment, le château ne datait pas d'aujourd'hui, les portes non plus ! Lorsqu'il l'ouvrit, elle grinçait, ce qui risquerait de les réveiller. Heureusement, elles l'étaient déjà, puisqu'il entendait des éclats de voix. Elles étaient seules apparemment.


« Je suis venu vous apporter du chocolat, disait le jeune homme qui se rapprochait des filles. Cela devrait vous remettre plus facilement sur pieds, même s’il vous faut encore un peu de repos. Il avait dit cela en portant la main à son sac, s’emparant donc du chocolat qu’il coupait en deux, moitié-moitié, pour en tendre une partie à chacune d’elle. Je ne reste pas longtemps. Juste le temps de prendre des nouvelles, et je disparais, j’ai des choses à faire… »
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le réconfort après l'effort...ou presque. [Pyrya et Barry]

Revenir en haut Aller en bas

Le réconfort après l'effort...ou presque. [Pyrya et Barry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-