POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Entretien pour un nouveau poste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Entretien pour un nouveau poste Dim 5 Sep - 12:32


Chemin de traverse, 17h57. C'est en début de soirée, que Lawrence Blackwood avait décidé de terminer certain achats, avant son entré à Poudlard, l’école de magie et de sorcellerie. Il devait passer un entretien pour le poste de professeur de métamorphose. Non, après avoir étudié dans la célèbre école de magie de Poudlard, il se retrouvait sur les bancs de cettemême école afin d'être professeur. La métamorphose, une matière noble qui demandait et demande encore une volonté de réussite et un travail acharné. Durant toutes ses études, il s'était épris pour la métamorphose, les potions et les cours de magie pratique. Il faut dire que l'homme, aujourd'hui âgé de soixante-quatre ans, avait été un élève à la fois studieux, mais aussi quelque peu farouche. " Donne du fil à retorde " voilà ce que pensait sa directrice de maison, lorsqu'il était encore un gryffondor. Encore aujourd'hui il était un gryffon dans l'âme. Perdu dans ses pensées, il se revoyait une vingtaine d'année auparavant, assis dans la grande salle en compagnie de ses camarades avec qui il avait fait les cent coups. Les bannières aux couleurs rouges et or, reflétant la victoire de la coupe des quatre maisons. Cette époque était bien loin désormais. Ses BUSES ainsi que ses ASPIC en poches, il était tout d'abord devenu exécuteur du ministère de la magie, afin de s'assurer que les jeunes sorciers, encore soumis à la trace, n'utilise pas la magie en dehors de l'école. Puis, fatiguer d'exercer ce travail, il prit sa retraite pour un métier plus calme.


Au détour d'une ruelle, il entra chez le libraire, afin d'acheter les derniers ouvrages dont il avait besoin pour débuter cette année scolaire, qui promettait d'être riche au niveau humain et relationnel. Professeur de Métamorphose, il avait hâte d'y être. Il paya les sept Gallions et onze Mornilles et sortit de la librairie. Il se fit bousculer par une fillette qui, se retournant vivement, s'excusa plusieurs fois. Elle repartit bien vite et entra dans une boutique. Il sortit sa baguette de sa poche et la regarda un instant, puis il la pointa sur vers l'un des pavé ce qui le fit disparaitre. " Evanesco " le sortilège de disparition, Lawrence pensa alors qu'il serait peut-être bon de commencer par l'étude de ce sort avec ses futurs élèves. Ce serait une bonne idée pour démarrer l'année. Il se revoyait en cinquième année lorsqu'il avait étudié ce sort. Peut-être que les élèves l'avait déjà appris. Il s'avança dans l'allée principale afin de rejoindre la banque Gringott. Héritier depuis peu de ses parents décédés dans un tragique accident, des papiers administratifs était en cours pour la donation. C'est la gorge nouée qu'il entra dans la banque et s'avança vers un gobelin qui n'avait pas l'air de très bonne humeur. Les papiers signés, le gobelin demanda à ce que le coffre des Blackwood soit transféré dans le coffre personnel de Lawrence. L'homme quitta la banque un peu confus, la mort de ses parents lui pesant encore beaucoup sur le cœur, son deuil ne faisait que commencer.

Evidemment, cette préparation était complètement hypothétique car il n’était guère sûr d’être pris mais il l’espérait fortement. Puis, il transplana. En un « plop », il se trouva devant le portail de Poudlard et poussa ce dernier, qui s’était ouvert au moment où sa main toucha la grille. Il entra dans le château. Dédales, couloirs, portes… Une demi-heure plus tard, il arriva devant la porte du directeur. Il frappa et après invitation, il poussa la porte et aperçut un homme, d’une barbe de…dix ans, l’air sage et malicieux. Le bureau était magnifique. Des livres, des objets astronomiques. .. On lui montra une chaise, il mit sa sacoche sur ses genoux et sortit son Curriculum Vitae et mit sa montre à gousset dans la poche de son costume trois pièces. Il posa son chapeau melon sur une petite table et posa sa canne en argent devant le bureau. Après avoir salué et serré la main du directeur, il dit :

- Bonjour monsieur le directeur. Je suis Lawrence Blackwood et je viens pour le poste de professeur de métamorphose, aujourd’hui vacant

Il attendit une réponse du directeur.
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/02/2010
Parchemins postés : 206



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Kebinus Granace


MessageSujet: Re: Entretien pour un nouveau poste Mer 8 Sep - 22:22

[Je m'excuse beaucoup pour le temps de réponse, mais je suis débordé, j'ai un quart d'heure devant moi alors je fonce.]

La journée avait bien commencée pour le vieux directeur de Poudlard. Cela faisait maintenant presque deux mois qu'il était en poste à Poudlard, et pour le moment, tout ce passais pour le mieux. Depuis son arrivée à Poudlard en tant que Directeur, il avait du gérer deux entretiens de professeurs, dont une pour le poste de professeur de Potions Magiques, et une autre pour les cours de Politique Internationale, la matière qu'il enseignait avant de devenir directeur. Il devait aussi gérer quelques petites choses à Poudlard ainsi qu'au Ministère de la Magie, mais ça ne le dérangeais pas.

Aujourd'hui, il avait eu la chance de pouvoir rencontrer une ancienne collègue à lui, le professeur Minerva Mcgonagall, partie à la retraite juste après la Bataille de Poudlard. Ce fut l'une de ses collègues durant son professorat avant la mort de Dumbledore, et il fut content de pouvoir lui reparler, notamment tout en légalité, vu que Minerva n'avais aucunement fait objet de poursuites après la victoire de Tom Jedusor. En parlant de ça, Minerva enseignait la métamorphose en son temps, tout comme Dumbledore avant elle. Il avait aussi enseignait du temps où Dumbledore était encore qu'un simple professeur, et lui, le professeur Dumbledore et Slughorn formaient un trios de professeurs assez inséparables. Slughorn était revenu l'année de la mort de Dumbledore, et ensembles, ils avaient pu passer quelques soirées entre-eux, durant l'année, mais Dumbledore était beaucoup plus occupé que lors des années 70.

Peu de temps avant la fin du mois, un professeur avait quitté Poudlard, qui était la professeur de Métamorphose, par conséquent celle qui avait fait partie de la longue lignée des professeurs Dumbledore et Mcgonagall. Mcgonagall avait été la meilleure professeur de métamorphose que Granace eu connu dans sa vie. Aujourd'hui, enfin d'après-midi, il devait recevoir quelqu'un qui désirait le poste, et après des conversations palpitantes avec Mcgonagall, Granace ne comptait pas donner le poste à quelqu'un de pas compétent.

Il était en effet presque 18H00, pendant que Granace s'était une fois de plus attardé à la traduction des Contes de Beedle le Barde, ainsi qu'en lisant les notes que Dumbledore avait fait dessus, quand quelqu'un toqua à la porte du bureau directorial. L'homme entra alors, et ses yeux se dirigèrent vers les objets de Dumbledore. En effet, Granace les avait tous remis à leurs places du temps de Dumbledore, et comptait les étudier tous, un par uns, en détails. L'homme était d'un certain âge, mais plus jeune que Granace, et était habillé tel un haut-placé du Ministère de la Magie. L'homme le salua.

    - Je suis au courant de votre venue, Monsieur Blackwood, et vous renvois votre bonsoir. Je vous proposerais bien de vous assoir sur ce fauteuil,
dit-il en désignant un fauteuil qu'il venait de faire apparaitre. [/list]
    Oh! Quelle merveille! Une montre à gousset! J'en possède une aussi, elle est très belle!


[i]Il regarda l'homme et lui décrocha un sourire d'admiration. Blackwood devrait en train de le prendre pour le premier des fous.


    - Bon, Monsieur Blackwood, inutile de vous dire que deux des plus grands professeurs ont eu ce poste avant vous, je cite biensûre les professeurs Dumbledore et Mcgonagall, mais aussi, la personne qui enseignait ici était une très bonne enseignante. Et avant tout, j'aurais voulu savoir, ce qui, premièrement vous a poussé à revenir en ces lieux, et pourquoi pour y enseigner la métamorphose? De plus, j'aimerais savoir qu'est-ce qui vous permet de dire que vous serez à la hauteur de l'enseignement de Kreuk, Dumbledore ou Mcgonagall ? En quelque sorte, vous l'avez deviné, j'aimerais vos motivations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Entretien pour un nouveau poste Sam 11 Sep - 17:01

Le directeur Granace était un sorcier âgé et il donnait une impression de grandeur, de respect et de sagesse. Lawrence trouvait qu'il avait un côté Albus Dumbledore et pour ça, l'ancien haut-fonctionnaire était bien placé pour le savoir. Il avait souvent rencontré l'ancien directeur de Poudlard dans ses anciennes fonctions. Il avait fait parti très succinctement du conseil d'administration de Poudlard, remplaçant Lucius Malefoy qui avait du démissionner et ce n'était pas qu'un collaborateur mais aussi un ami. Ami de loin certes, mais ami. Dumbledore était quelqu'un de passionnant. Un savoir sans limite et une sympathie sans égal pour un homme de cette classe. Mais depuis ses onze ans, Lawrence le connaissait. Le regretté Dumbledore était professeur de métamorphose et c'est lui en personne qui fit aimer cette discipline à Lawrence. Il ne voulait pas donc décevoir son ancien professeur, dans l'au-delà bien évidemment. Il avait aujourd'hui affaire à un grand sorcier. Granace était un homme de caractère et il était évidemment impressionnant mais pas question de se laisser démonter. Dans sa carrière politique, Lawrence avait apprit à se défendre. La politique, ça vous solidifie un homme si cela ne l'a jamais détruit avant. Mais la première réplique du directeur l'interloqua. En effet, peu de gens parlaient de montres à gousset durant des entretiens d'embauche. Mais cela enchanta Lawrence qui aimait ce sujet également. Du ton le plus amical que possédait l'ancien fonctionnaire, il dit :

- Ravi que vous aimez ça monsieur le directeur. Voyez-vous, j'en fait la collection ! Celle-ci date de 1723 ! Elle appartenait à mon arrière-arrière-arrière-arrière grand père, Sir John Blackwood. Si vous le désirez, je vous montrerais ma collection un de ces jours et vous donnerais quelques bonnes adresses mais je pense que pour un passionné vous devez les connaître !

Quelques rires amicaux... Comment détendre une atmosphère en quelques secondes sans sortilèges...prodigieux. Comme quoi la magie ne règle pas tout. Mais vint le moment des question sérieuses. Lawrence prit sa sacoche, l'ouvrit. Il dérangea livres et journaux pour sortir un épais dossier à couverture beige. Il le posa sur la table du directeur pour qu'il puisse le feuilleter s'il le voulait bien sûr. Granace lui demanda ses motivations. Là-dessus, pas besoin de préparation. Lawrence était incollable. Il prit son air passionné et franc et dit :

- Voyez-vous monsieur le directeur, Poudlard a eu de grands professeurs de métamorphose, de grands sorciers. Personne ne dérogea à cette règle contrairement à d'autres disciplines si vous voyez ce que je veux dire. Si j'ai voulu enseigner la métamorphose, c'est pour continuer faire perdurer cette tradition. Lorsque j'étais jeune, j'eus le professeur Dumbledore comme enseignant et cela m'a vraiment marqué. C'était un enseignement d'une qualité sans nom. Puis Minerva McGonagall, une femme, une vraie femme. Compétente, juste et digne. Elle fit une grande professeur. Kreuk aussi d'ailleurs. On m'a enseigné la métamorphose d'une façon tellement passionnante que je n'ai pas envie que n'importe qui prenne ce poste. Il faut avoir été bercé par ces études passionnantes pour comprendre. J'ai connu des gens qui m'ont fait découvrir la métamorphose. J'ai pris des cours, eu des diplômes et tout ceci pour apprendre aux nouvelles générations les valeurs du travail, la passion d'une discipline et l'apprentissage de la matière la plus noble. C'est comme ça que je vois l'enseignement de la métamorphose, pas autrement. Et puis il faut de la rigueur pour ces jeunes gens ! Leur apprendre à utiliser le bout de bois qu'ils ont dans la main qui n'est pas un joujou mais une arme à utiliser à bon escient. Je veux ce poste car je veux qu'on se souvienne du professeur Blackwood qui apprit à des jeunes sorciers l'art de la métamorphose après de grands sorciers. Je veux qu'on se souvienne de moi pas pour être un politique de renom au sein du Ministère qui fit frémir ses opposants mais d'un pédagogue, de quelqu'un qui transmet les valeurs de la discipline du travail et de la justice dans un cours complexe. C'est ça que je veux. Et je ferais tout pour avoir ce poste, quoi qu'il en coûte.


Un grand discours émouvant comme ces discours de commémoration qu'avait déjà préparé l'ancien politicien. Mais ceci n'était pas de la langue de bois. C'était du direct et Lawrence espérait avoir touché le directeur.
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/02/2010
Parchemins postés : 206



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Kebinus Granace


MessageSujet: Re: Entretien pour un nouveau poste Dim 19 Sep - 21:49

[Une fois de plus, navré pour le retard...]

Ce dernier l'appela "Monsieur le directeur" tout en rajoutant quelques brefs détails sur sa montre à gousset.

    - Vous pouvez m'appeler Kebinus, lui dit-il avec un sourire. Celle que j'ai en ce moment et d'une capacité extraordinairement magique. Elle a été faite par des gobelins, et cette montre à gousset représente déjà l'histoire des Reliques de la Mort, écrit entièrement en Runes Anciennes, avec quelques illustrations, je l'adore. J'en ai quelques autres aussi, je pourrais vous les montrer, je m'en servais pour mes cours d'Histoire de la Magie, une d'entre elle n'est qu'un effet d'optique, elle vous révèle en vérité la date et l'heure précise de tel ou tel évènement de notre histoire, enfin, elles sont toutes prodigieuses, et entre-nous, même celles qui sont moldus le sont aussi!


Il écouta par la suite les motivations de Lawrence, et décrocha de nombreux sourires. Oui, il ne se trouvait pas devant le professeur Dumbledore, mais il se trouvait devant le professeur Mcgonagall, c'était Granace qui avait du faire passer l'entretiens de Mcgonagall quand elle voulais enseigner, Dumbledore étant beaucoup trop occupé dans la guerre qu'il menait contre Tom Jedusor. Tom Jedusor, Granace avait prévu d'arrêter de parler lui en disant le Seigneur des Ténèbres, ou autre.

    - Je dois vous avouer que ce sont là des paroles très belles, professeur Blackwood. J'espère que les élèves pourront devenir de très bons sorciers grâce à vous, je compte véritablement sur vous, en tant que professeur, mais aussi en tant qu'homme.

Il prit une nouvelle fois une feuille de parchemin, et sa plume de Phénix. Depuis un certain temps, Fumseck avait décidé de revenir à Poudlard pour y avoir un nouveau maître, ce qui ravissait Granace plus que tout.

    - Ce parchemin vous mènera jusqu'à votre bureau. Un elfe de maison vous aidera si besoin. Je vous souhaite une bonne soirée, professeur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Entretien pour un nouveau poste Ven 24 Sep - 18:09

L'entretien se finissait... Mais malgré le côté professionnel, il était passionnant. La montre à gousset dont parlait le professeur Granace était très intéressante. Lawrence ne manqua pas de lui faire remarquer :

- En effet, c'est une montre d'un grande qualité. J'ai étudié lorsque j'étais au Ministère l'Histoire des reliques de la mort. J'ai étudié les magies anciennes à l'Université. C'est une histoire passionnante. Je me souviens avoir dans mes vieilles archives personnelles, avoir l'Histoire de "l'homme au cœur velu" réecrite par le professeur Dumbledore qui m'en avait fait cadeau avant son décès. J'y pense, si vous voulez quoi que ce soit, je me débrouillerais au niveau du Ministère si vous êtes dans une situation fâcheuse. On ne sait jamais. Il est vrai que les montres des moldus sont très intéressantes. Paraît-il qu'ils ont des montres digitales, je crois et des modernes très belles, mais je ne connais pas beaucoup le monde moldu.

En ces temps-ci, il valait mieux ne rien savoir sur eux, ni se passionner. Puis, Kebinus lui fit beaucoup de compliments sur son petit discours inspiré. Puis on lui donna le lieu de son bureau, son emploi du temps et tout ce qu'il fallait savoir. Il était accepté. Il se leva, serra fortement la main du professeur Granace et sortit de ce beau bureau pour se rendre dans ses appartements où l'attendait un repos bien mérité.


[Excuse-moi pour la justesse de ce rp mais je ne sais jamais quoi mettre en fin d'entretien]
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Entretien pour un nouveau poste

Revenir en haut Aller en bas

Entretien pour un nouveau poste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-