POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 04/09/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 06/11/2009
Parchemins postés : 706



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Prudence D. Evans


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Dim 14 Nov - 20:14

    Halloween. Fête des morts. Une fête qui n'était pas spécialement aimée de notre jeune demoiselle, par contre, appréciée tout de même. Dans ses circonstances, ce bal d'halloween était une bonne chose pour les élèves. Pour une fois, depuis bien longtemps, ils pourraient se détendre. Du moins, un peu. Prudence était en train de se changer. Costumées en reine des coeurs, elle faisait les dernières finissions. De l'autre côté de la porte, elle entendait une impatience se faire plus grande. Matthew l'attendait. Tapotant du pied, il laissait clairement entendre que la patience lui faisait défaut. Heureusement pour lui, quelques minutes après qu'il ait déclarer son impatience, elle ouvrait enfin la porte. Elle n'avait qu'à voir l'expression sur son visage, elle pouvait deviner que son costume était réussit. Ses dires étaient là pour le confirmer. Elle sourit. Flattée parce qu'il venait de dire.

    « Merci. Toi aussi tu es très beau, mon beau chevalier. »

    Effectivement, il était déguisé en chevalier, mais pas n'importe quel chevalier, le plus beau, elle pouvait l'affirmer. Ils prirent le chemin vers la fête. Prudence était émerveillée par le décor. Réussit, elle devait l'avouer. Plusieurs personnes se trouvaient déjà là. Certains dansaient tandis que d'autres parlaient. L'atmosphère était très réussit. Prudence était chanceuse, car en cette soirée, ils pouvaient faire ce qu'elle désirait. D'ailleurs, ça lui donnait des idées. La jeune demoiselle était très heureuse de se retrouver avec lui. C'était la première fois qu'ils s'affichaient ensemble. Elle était très contente de ce fait. Après qu'il l'ait embrassé, il fit un commentaire sur le costume de l'une de ses enseignantes. Elle arqua un sourcil, ce n'était pas le genre de commentaire qu'elle aimait entendre. D'ailleurs, elle connaissait Frédérique. Enfin, façon de parler, elles s'étaient vus une fois, mais c'était toute une rencontre, bref, et même si Matthew avait des raisons de ne pas l'apprécier pour « x » raison, ça ne lui permettait pas de parler d'elle ainsi. Son costume était très réussit. S'il croyait que vêtu ainsi, elle avait l'air en fille de rue, elle aimerait bien savoir ce qu'il pensait de son déguisement à elle.

    « Hmmm ... je peux savoir ce qu'elle t'a fait pour que tu dises une telle chose? »

    Elle le regarda cherchant une réponse à ses interrogations. Tout semblait calme. Plusieurs gardes faisaient office de sécurité. Pourtant, ça ne semblait qu'être le calme avant la tempête. Prudence parlait avec Matthew lorsque des cris se firent entendre. Sur le coup, elle ne comprenait pas.. Certains se criaient de terreur. D'autres se trouvaient au sol. C'était quoi ce cinéma ? Tout se déroulait bien trop vite. Regardant partout à la fois, elle venait de comprendre, plus rien n'allait ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 17/11/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2010
Parchemins postés : 1017



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Emily B. Matthews


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Dim 14 Nov - 20:55

    Emily avait toujours été dotée d'une sorte de sixième sens pour sentir le danger. Beaucoup de personnes étaient ainsi, c'était une question de flair, d'instinct.
    Le bal battait son plein, les gens s'amusaient follement. Emily cherchait du regard un garçon à inviter tout en faisant connaissance avec une jeune fille, Shella. Elle lui souriait malicieusement, sentant un peu de chaleur l'emplir, sentant un peu d'amusement et de joie la gagner. Hélas, ce genre de choses ne dure jamais très longtemps. Assez vite, elle eu comme une sorte de malaise, ne sachant guère d'où cela venait. Elle observa les Fous du Chaudron qui descendaient de l'estrade afin de laisser place aux Bizzar's Sisters. Elle les observa un instant... Puis un cri. Un cri de panique qui la glaça malgré elle.

    -Il y a un problème ! Fit-elle en attrapant le bras de sa camarade. Vite !

    Et le chaos s'installa dans la Grande Salle. Il y eu un mouvement de foule et des hurlements alors qu'une odeur se répandait. Une odeur qui lui tournait la tête. Bon sang... Elle cracha un peu de sang, se sentant perdre pied. C'était comme si on lui arrachait des morceaux d'elle même. Sa vision s'obscurcissait, ses poumons la brulaient. Et cette odeur... Elle comprit alors que cela avait un rapport. L'odeur... Du poison... Du poison !!

    -Non... Dit-elle en vacillant. Poison... Les portes !!

    Elle vit alors que celles-ci n'étaient pas ouvertes, au contraire, elles étaient closes. Closes, désespérément closes... Ils allaient mourir, le poison se répandait... Et cette pensée la paniquait. Elle qui avait toujours gardé son sang froid, paniquait totalement... Pour respirer de plus en plus vite, de plus en plus fort. Elle inhalait le poison qui la tuait de plus en plus. Elle ne voyait déjà plus rien, ne sentant qu'une douleur atroce, le sang qui coulait de son nez, sa bouche, ses oreilles...

    -Aidez... Aidez-moi...


    Elle s'accrocha à un mur, lui semblait-il, elle avait l'impression à présent de ne plus pouvoir respirer. Elle porta les mains à sa gorge... Puis s'écroula, son corps laissé à l'abandon et piétiné sans un regard par la foule paniquée. Le noir l'absorbait, elle ne sentait plus rien. Plus de douleur, plus rien... Juste un néant si immense qu'elle s'y perdait.


Hj by Shepp : les Hybrides & Co sont interdits sur Poudnoir donc merci de modifier

Edit : Corrigé !


Dernière édition par Emily B. Matthews le Lun 15 Nov - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Dim 14 Nov - 21:03

Au dessus de leur tête, bientôt la moitié des citrouilles avec une petite flamme jaunâtre remplaçant le haut de leur tête avait disparu pour laisser place à un feu bleuté entouré un crâne pâle lui montrant un sourire menaçant. Une fois toutes les citrouilles disparurent, le bal prendrait fin. C’était bien plus sympa que de sonner les douze coups de minuit et de voir des carrosses remplacées ces étranges formes flottantes. Mais plus la soirée avancée et moins les gens s’y intéressaient, comme si on espérait que si on les oubliait, eux aussi les oublieraient. Mais ce n’était pas le cas et le temps continuait à tourner, ou ici, à bruler.

Il devait y avoir deux orchestres ce soir là, deux groupes de musique soigneusement choisi par l’actuel professeur de divinations. Qui mieux que lui pour prédire si oui ou non si son choix serait le mieux pour donner de l’ambiance à ce bal annuel. Le souci, c’était qu’il ne s’était pas trompé, l’ambiance serait de mise mais tout dépendait de quel point de vu on se plaçait. Son cas allait vite être éliminé quand on apprendra son erreur mais il y avait quelques minutes encore, malheureusement pour lui, il l’ignorait.
En tout cas, personne ne pouvait dire avec exactitude si il connaissait les « Fous du chaudron ». Et personne ne pouvait dire pourquoi le groupe n’avait pas été contrôlé comme il aurait du être. Personne ne pouvait dire si il avait tout imaginé si la surveillance était négligée même sur un point qu’on considérait comme futile. Ça ne servait à rien d’avoir tout un groupe de Mangemort autour du château si les soucis se passaient de l’intérieur. Mais ça encore, on l’ignorait quelques minutes avant.

Frédérique en tout cas n’aurait jamais imaginé que la soirée tournerait mal, aussi mal. Elle pouvait imaginer que Scofield l’enverrait promener devant tout le monde si elle lui demandait de danser au moins une danse avec elle. Là, la soirée aurait pu mal tournée. Ou encore si deux élèves se battraient en plein milieu de la salle. Là, la soirée aurait pu mal tournée. Ou encore elle serait restée comme une idiote dans un coin de la salle, tantôt tenant le mur, tantôt être soutenue par celui-ci. Là, la soirée aurait pu mal tournée, voir même mal se finir. Mais rien de cela n’eut le temps d’arriver.

Après avoir agréablement discutée avec quelques élèves, dont certains elle avait eu beaucoup de mal à reconnaitre ce qui les avait amusé et qui avait détendu la jeune femme, elle s’était rapprochée du buffet afin de se rafraichir un peu. Elle avait vraiment beaucoup discuté, de tout et de rien, mais elle qui voulait être proche de ses élèves, elle était parvenue à avoir la confiance de jeunes qui l’avaient imaginé trop froide, trop distante, trop stricte. Ce qu’elle n’était. Mais si on ne prenait pas le temps de connaitre les gens, on en avait rapidement de très mauvaises idées. Elle était Serviteur des Ténèbres, mais elle était aussi Professeur, et ce dernier était plus qu’une envie, c’était une vocation.

La jolie LeeRoy, parée comme une princesse d’un autre temps, d’une autre vie, d’une autre époque, d’un autre lieu, tenait une coupe d’un nectar qu’elle sirotait tranquillement. Elle avait relevé la présence de Scofield qui avait passé la soirée à la regarder sans la voir. Elle ne voulait pas d’attention de se part, encore moins en public, mais elle s’attendait à autre chose, ou pas. Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle attendait. Elle savait de plus en plus qui il était, ce qu’il représentait, ce qu’il était capable. Rien ne l’effrayait. Elle était sous une carapace et s’efforçait à ne rien ressentir. Mais elle n’y pouvait rien. Tout le contraire lui arrivait.
Elle tourna rapidement le regard. Elle ne devait pas avoir de sentiments. Elle ne pouvait pas se permettre d’en avoir. Elle était toujours à la recherche de son fils, kidnappé, et elle était en plein ascension auprès du Seigneur des Ténèbres. Elle devait rester à sa place et retrouver son esprit du départ, à son arrivée à Poudard où elle mettait en avant ses plaisirs avant ses états et sentiments. Elle prenait un mauvais chemin en ce moment, enfin, tout dépendait de quel point de vu on se plaçait.

Alors qu’elle détournait les yeux de celui dont elle attendait tant, dont elle attendait rien, car elle s’aperçut d’un mouvement de foule et du mouvement soudain de son amant. Un étrange et inattendu mouvement de foule qui l’interpella à elle aussi. Mais alors que le Mangemort se frayait un chemin grâce à son imposante et admirable carrure, elle, elle ne pouvait pas se permettre la même. Elle était même quelque peu bousculée et son allure frêle ne lui permettait pas de riposter au coup qu’elle risquait dans ces moments là de recevoir.
Elle entendit un bruit de verre casser. Elle ne voyait toujours rien mais elle entendit des cris d’effroi. Quelqu’un s’était évanoui, ou pire, mort ? De taille moyenne, à coté des hommes et garçons qui lui cachaient la vue, elle ne pouvait toujours rien apercevoir, juste supposer. Bien qu’elle ne soit pas de nature angoissante, elle commençait à être réellement inquiète. Elle ne voyait plus Scofield. Il aurait du réapparaitre une fois la situation en main. Mais toujours rien.

Soudain elle vit une tache sombre, d’une forme brumeuse, dans sa coupe encore pleine. Si elle en avait bu plusieurs, elle aurait pensé qu’elle ne tenait plus l’alcool, ce qui ne risquait pas d’être le cas vu la vodka qu’elle buvait régulièrement. Non là il y avait une forme inconnue dans sa boisson jaunâtre. Cela semblait être noir, ou rouge plutôt. A hauteur de ses yeux, elle regarda cette forme, qui semblait liquide descendre jusqu’au fond de son verre. Elle leva les yeux tout en rebaissant sa coupe. Elle vit une tête de mort, magnifique car sa créature venait d’elle. Elle ne comprenait pas ce qui avait pu tomber dans son verre. Cela ne semblait pas normal.
Son nez la chatouilla. Elle passa en douceur ses doigts au dessus de ses lèvres et fut surprise de sentir quelque chose d’humide. Elle retira ses doigts et les regarda. Elle eut un haut le cœur. Le bout de ses doigts était rouge. Rouge de sang. De son sang. Elle aimait le sang mais ne supportait pas de voir le sien. Elle lâcha sa coupe qui s’écrasa sur le sol en grand fracas. La salle était devenue silencieuse, étrangement silencieuse. Puis soudain des cris reprirent. Mais ils ne durèrent pas. Tous s’écroulaient les uns après les autres et les cris s’arrêtaient à ce moment là. Elle eut à nouveau mal au cœur.

Frédérique était à la fois surprise et soucieuse. Elle voyait enfin, la vue dégagée par les corps étendus sur le sol, ce qui avait été brisé. Ce n’était pas une simple coupe, mais une fiole avec un liquide étrange Tout venait de cette fiole qu’ils venaient de détruire. Et si il s’agissait d’un poison, s’était un poison puissant et virulent ? Beaucoup de chose lui vint en tête. Elle se demandait pourquoi on avait voulu s’en prendre à une école et éliminer des personnes si jeunes. Qu’il s’agit de l’équipe de Direction, elle comprendrait, mais pour les autres, elle ne voyait pas ce qui avait pu passer dans la tête des personnes qui avaient manigancé tout cela.

Elle tituba et chercha quelqu’un encore debout du regard. Mais à chaque regard posé, la personne, le visage remplit d’horreur, s’écroula. Elle voulait retrouver Michael, mais elle ne le trouva pas. Titubant toujours, elle n’était qu’à un mètre de la table du buffet où les mains décharnées s’étaient elle même écroulées. Elle voulut s’y appuyer mais le regard s’embrumant, elle loupa le bord de la table et elle s’écroula sur le sol laissant échapper une quinte de toux. Elle ne voulait pas mourir. Elle pensait à Daniel. Elle ne devait pas mourir.
Soudain, luttant autant qu’elle pouvait pour ne pas perdre connaissance, elle se rappela la présence des Mangemort à l’extérieur et celui de Brom dont elle était la jeune apprentie en Magie Noire. Elle espérait qu’ils n’étaient pas touchés et que si ils ignoraient la situation, elle devait les avertir. Elle s’empara de sa baguette. Elle était trop faible pour un sort informulé. Rassemblant tout ce qu’elle pouvait dans son esprit elle lança le sort qui pouvait traverser les sortilèges qu’ils avaient pu déposer sur le château. Il fallait que son message arriver jusqu’à son mentor mais les portes et fenetres étaient toutes fermées, vérouillées, et hors d'atteinte.


« EXPECTO PATRONUM !!! »

Sa voix résonna dans la salle étrangement silencieuse où les citrouilles ricanaient toujours au dessus d’elle, où les cranes veillaient sur tous ses corps inanimées mais pas sans vie. Ils étaient tous évanouis et s’était pour cela que les araignées ne se risquaient pas pour s’en approcher.
La jolie brune ne pouvait pas voir si son sortilège avait fonctionné ou si son message était passé. Mais elle avait lancé son patronus, un magnifique chat Bombay, sorte de mini panthère noire fascinante et envoûtante, mais sa robe sombre n’était pas visible chez un Patronus, d’un blanc scintillant fantomatique. Non, elle ne pouvait pas voir si deviner au fond d’elle que cela avait fonctionné. Elle venait de s’évanouir, allongée sur le ventre sur le sol froid, des mèches de ses cheveux châtains et ondulés cachant à moitié son visage, le bras tendu vers l’avant, tenant toujours entre ses doigts fins sa baguette magique…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

A l’extérieur, un message simple mais explicite parvint au Professeur Bromgrâce à un magnifique patronus "chat" au regard profond et à l'allure gracieux et délicat :


« Du poison... dans l'air... Aidez... nous… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Dim 14 Nov - 23:30

Léon fatiguait, regarder un Parc pendant des heures l’usait profondément, l’inactivité le rendait froid, sa froideur le rendait irritable, son irritabilité le rendait infréquentable. Chaque rapport fait par les garde accentuait sa mauvaise humeur, le Serviteur des ténèbres qui venait lui annoncer que tout était ok était tiré à la courte paille tant ils craignaient de le déranger en cette heure avancée de la soirée d’Halloween.

Le Professeur de Magie noir était d’autant plus énervé que le tapage inhérent à la fête l’agaçait à un point tel qu’il comptait tuer les musiciens dès leur sortie de scène. Les cris d’adolescentes en furie sur-hormonées à chaque « morceau » lui transperçait les tympans plus facilement qu’une aiguille aurait pu le faire.

Accoudé au balcon depuis maintenant deux heures environ, il attrapait des crampes. En se relevant, il entendit le craquement fragile de ses articulations vieillissantes, chose anormale vu le bruit qui reignait dans le château depuis tout ce temps. Etonné il tendit l’oreille, de petits cris étouffés retentissaient par ci et par là, sans doute pour acclamer les nouveaux rockeurs sur scène. La simple idée de devoir se bouger pour escorter le premier groupe l’agaça, il devait les autoriser à franchir la Zone de Non-Retour, chose que lui seul pouvait faire, à son grand damne.
Se retournant lentement sans la moindre motivation, Léon aperçut un petit nuage grisâtre se former sous ses yeux. Un chat se forma, lentement arrachant de ce fait un soupir à Brom, il avait prévenu qu’il torturerait tout garde utilisant un patronus pour communiquer durant la fête, ce moyen de communication était facilement dupable et particulièrement peu discret. Mais quel fut l’étonnement de Brom lorsqu’il entendit la voix miss LeeRoy :


Du poison... dans l'air... Aidez... nous…

Son cœur se serra, tout recommençait… Il s’était lié et la mort allait une fois de plus briser ce lien. La peur et la colère se mélangèrent dans le cœur de Léon, sa folie meurtrière allait se déchainer quand il mettrait la main sur les responsables, il allait les tuer, tous les tuer, mais d’abord il devait savoir exactement ce qu’était le poison…

D’un geste quasi naturel, Brom se retourna et sauta par dessu le balcon avec une agilité anormal pour un homme de plus de 70 ans, depuis les airs, il dégaina sa baguette qui était retenue dans un fourreau à sa ceinture, il prononça lors de sa chute :


Brumae !

Son corps se vaporisa, devenant un nuage difforme et véloce, rien ne l’arrêtait, il fonçait vers le sol avec une telle vitesse qu’il était impossible de savoir si c’était un sorcier ou une métérore qui s’abattait sur le parc de Poudlard. Il percuta violemment le sol en reprenant sa forme humaine, il se redressa lentement dans la fumée et formula en pointant sa gorge :

SONORUS !

Il hurla ses ordres par sa voix amplifiée, quatres gardes furent envoyers pour aider les gardiens de la porte de la grande salle alors que six autres venait le rejoindre pour prendre les terroristes en chasse. Ils avaient verrouiller la Grande Salle avant de fuir, mais Brom ne pouvait pas se permettre de la laisser sans protection.

Alors qu’il beuglait des instructions de plus en plus précises et de plus en plus violentes, un flash perturba la noirceur de la nuit. Sane le moindre doute, la zone de non retour venait de faire sa première victime. Brom regarda, c’était la direction de la Foret interdite, dont il avait fermer la lisière via sa limite. Dans la préparation des protections, Brom avait fait en sorte que seuls les Mangemorts puissent transplaner dans l’enceinte de l’école, et ce en copiant les système de protections de son maître liés à la Marque des Ténèbres.
Sans plus attendre le vieil homme se volatilisa pour se rematérialiser derrière les quatre les fuyard. D’un regards, il les vit et les jaugea. Un obèse était allongé, inconscient, visiblement sous le choc, il y avait un nègre brûlé gravement au visage, c’était lui qui avait percuter la limite magique de Léon, à n’en pas douter. Avec eux étaient debout un rouquin et un autre noir, Léon ne les reconnut pas tout de suite, puis il mit un nom sur le stéréotype de l’irlandais, c’était Bill Weasley, l’aiguisoir à dent de Fenrir Greyback.

Le jeune homme lança un stupéfix vers Léon, une attaque banale sensée le faire reculer, le Mage noir pivota lépaule pour éviter le fin trait lumineux qui éclata un pot de fleur derrière lui. Le noir prit son ami brulé avec lui en criant à Bill qu’il combattait Léon Brom, un Mangemort très dangereux. Le qualificatif arracha un sourire au vieillard qui profita de l’inattention de Bill pour assassiner le gros inconscient qui gisait non loin de lui. Léon ne s’inquiéta pas du départ des deux nègres, les autres gardes mettraient rapidement la main dessu. L’éclat émeraude plaça à jamais le regard du jeune obèse dans le vide alors que le rouquin se glaçait de peur. Il fulmina devant le mangemort en hurlant :


Lâche ! Vous n’êtes qu’un lâche ! Abattez moi si vous le pouvez !

Il mourrait, c’était certain, mais Léon avait encore besoin de lui. Pour ne pas gaspiller de précieuses secondes, le Mage Noir allait utiliser la plus noir des Légilimancies, il allait détruire l’esprit de Bill Weasley pour en extraire les moindres informations intéressantes.
Léon chargea avec tout la puissance de son esprit vers celui de Bil qu’il bouscula comme un guerrier perforant les lignes ennemies, Bill tomba à genou, il tenait sa tête entre ses mains, il avait mal, si mal, comme si un millier de piques lui perforait la cervelle. Pourtant il luttait, il sentait l’esprit de Léon l’envahir peu à peu, il cédait du terrain, et donc des souvenirs, il gardait tout près de sa conscience, mais il souffrait, tellement, il voyait Fleur et sourire gracieux, puis il revoyait la mort et Greyback, des lambeau de sa peau entre ses dents, la peur.

Le bras de fer mental des deux hommes dura cinq bonnes minutes, Léon n’avait plus sa pratique d’antan, il avait eut du mal à asservir complètement le balafré de la fratrie Weasley. Maintenant il savait que le poison n’était qu’ne potion et qu’un antidote existait, il savait que ça se transmettait par l’air, il savait qu’ ouvrir la grande salle était du suicide.

Relâchant son emprise sur sa victime il regarda Bill avec un léger sourire. Il l’avait détruit. Le jeune semblait être un handicapé mental profond, il bavait tout en se balançant d’avant en arrière de la même façon qu’un autiste, il criait et sursautait sporadiquement, comme si quelqu’un l’effrayait de temps en temps. Brisé, voilà tel qu’il était à présent. Savourant sa victoire quelques secondes, Léon se décida tout de même à l’achever :


Avada Kedavra !

Il le tua, le corps d’un autre fils de Molly était bon pour l’enterrement. Léon se reprit puis fonça en trottinant vers les gardes qui avait interceptés les deux fuyards. Brom fit taire les gardes qui allaient annoncer le manque de coopération des individus, le nombre de blessés que Léon voyait parfaitement vu que deux imbéciles gisaient par terre en pleurant, il tourna court à la conversation en disant :

Tuez les !

L’agent responsable, le plus haut gradé, s’arrêta et dit à Léon :

Les prisonniers ne peuvent être tués quand ils sont désarmés, seul le Ministre peut nous donner un tel ordre.

Léon le fixa avec une telle intesité que l’homme perdit ses couleurs. Brom leva sa baguette et il formula :

Avada Kedavra ! Avada Kedavra !

En deux éclairs, les deux noirs tombèrent, morts, sans avoir compris pourquoi et comment. Léon s’approcha de l’agent et il le gifla, comme on aurait gifler un gosse insolent en première primaire :

La prochaine fois ma colère se défoulera sur vous !

Léon enfonça son doigt dans la cage thoracique de l’agent avec tant de force qu’il recula, désemparé. Faisant volte face, Léon s’adressa au groupe de Serviteur des Ténèbres :

Allez chercher des guérisseurs de Sainte-Mangouste, des renforts, et tous les hauts Fonctionnaires et Mangemorts que vous connaissiez ainsi que le Ministre, nous allons mettre ce Château sous quarantaine dès maintenant !

Sans même attendre de voir si ses ordres étaient compris, Léon se dirigea vers l’intérieur, les quatre gardes et le blessés étaient là, fidèles au poste. Brom leva la baguette avec fureur, créant une demi sphère transparente devant les portes de la grande salle, cette bulle empêcherait le gaz de se propager dans le château alors qu’il allait voir l’étendue des dégats.
Impatient, il ordonna aux hommes de pratique le Têtenbulle, chose qu’il fit également après avoir donner ses ordres. Le scaphandre magique prêt, il tenta de toutes les manières possibles et imaginables d’ouvrir gentiment les portes, puis finalement, agacé, il formula :


Bombarda Maxima !

Les deux portes en bois explosèrent sous le sortilège avant de s’embraser de flammes bleutées, les morceaux issus de l’entrée fracassante du professeur ne causeraient aucun dommages puisqu’ils étaient devenus cendres avant de toucher le sol.

D’un claquement de doigt, il ordonna aux agents du ministère de réparer les portes pour empêcher les gens de sortir. En un sortilège ce fut fait, alors que Léon balayait la salle du regard pour retrouver celle qu’il considérait presque comme la fille qu’il n’avait jamais eu.

Frédérique LeeRoy gisait près du buffet, en quelques enjambées, le vieux mage la rejoint et il s’agenouilla à côté, l’auscultant avec précision et délicatesse. Il se répugnait à voir une nouvelle personne proche de lui succomber sans qu’il ne fasse rien. A priori la potion n’était mortelle, mais Bill ne savait pas les effets de doses fortes sur l’organisme, ne l’ayant jamais testée lui-même. Léon prit sa baguette fermement et il la posa sur la gorge de miss LeeRoy en murmurant :


Vulnera Samento… Vulnera Samento … Aero espectorae… Aero espectorae… Revigor… Revigor…

Léon stoppa là ses soins, il regarda la jeune femme avec pour la première fois de sa vie de la tendresse dans son regard, il la vit ouvrir doucement les yeux et il lui chuchota :

J’ai bien reçu votre message Miss LeeRoy, vous ne craignez plus rien désormais. Laissez-moi m’occuper de vous.

Il passa son bras droit sous les aisselles de sa jeune disciple et le bras gauche derrière le creux de ses genoux, il la souleva facilement, l’adrénaline l’aidant. Un des gardes s’avança et lui proposa de l’aide tout en l’informant que les premiers guérisseurs étaient arrivés de l’hôpital magique sous escorte d’Exécuteurs de nuisibles. Brom opina du chef puis il ordonna aux gardes de s’occuper de Rogue et de Scofield pour les sortir également de la pièce dans les premiers. Un des hommes ouvrit la porte, deux guérisseurs soumis au têtenbulle attendaient derrière la porte, dans le couloir, Léon posa sa collègue sur le premier lit de camps pour la faire examiner, il leur expliqua ce que lui-même avait fait puis il s’assit, prit de fatigue. Il gratta le bas de son visage, sentant les poils qui avaient poussés le long de cette nuit, il but une potion revigorante que lui donna un des guérisseurs, la quarantaine de Poudlard venait de commencer.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/10/2007
Parchemins postés : 1231



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Michael Scofield


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Lun 15 Nov - 13:43

Le sbire de Scofield, Lincoln Crow, habituellement toujours aux cotés du Mangemort pour obéir à ses moindres ordres avait été affecté à la sécurité extérieure du Château notamment au portail afin de filtrer les entrées. Etant bien vu de Scofield, il jouissait d’une certaine autorité qu’il usait bien entendu sur les autres membres du personnel de Sécurité du Poudlard. Au retentissement de l’alerte générale, le Mangemort quitta son poste en laissant assez de forces nécessaires sur place avant de se diriger à de grandes enjambées vers le Château découvrant plusieurs minutes plus tard le désastre total de ce bal. Brom avait déjà pris en main la situation sortant une première personne de la salle qu’il reconnut comme étant le Professeur LeeRoy et s’appliqua de suite le sortilège de Tétenbulle pour pouvoir pénétrer dans cet environnement hostile.

Même pour lui qui était un sanguinaire, un boucher, la vision de ses centaines de personnes inconscientes était impressionnante. Il en resta bouche bée quelques instants avant de se mettre à la recherche de Michael Scofield qui n’était pas très loin de cette fiole brisée. Ce dernier se précipita vers lui le mettant sur le dos pour vérifier de suite ses constantes vitales, notamment le fait de respirer et son pouls. Il était étrange de voir un homme tel que lui au sol, vaincu par la même substance que les autres mais toujours en vie, c’était l’essentiel. Sur son visage, il y avait de belles trainées de sang provenant de son nez notamment mais un peu de ses oreilles, cela avait coulé dans son cou. Lincoln ne tenta pas de le réanimer, il lança de suite un sortilège pour le faire léviter et de le ramener jusqu’à l’un des lits de camp afin de le confier aux soins des Guérisseurs appelés d’urgence de Sainte Mangouste. Le Sbire se recula, il ne pouvait rien faire d’immédiat pour lui.

Deux Guérisseuses se penchèrent vers le Mangemort répétant les mêmes sortilèges que le professeur de Magie Noire avait utilisés pour ramener Frédérique LeeRoy et lentement celui-ci ouvrit les yeux. Michael les referma de suite avant de les rouvrir encore plus lentement, il était encore dans le gaz et avait du mal à rester conscient. De nombreux regards étaient portés sur lui, aussi bien des guérisseurs que des Serviteurs des Ténèbres et il n’aimait pas cela, être en situation de faiblesse et de plus en public.
Scofield se releva un peu s’aidant en poussant avec sa main, il ne parvenait pas bien à distinguer les paroles qui lui provenait, tout était confus dans sa tête et d’ailleurs en position assise, celle-ci se mit à lui faire bien mal amplifié par l’horrible brouhaha qui régnait dans le Hall. Ce dernier se massa le haut du crâne d’un geste machinal avant de refermer les poings, ne ressentant pas le contact de l’habituel morceau de bois et lâcha d’une voix faible dénouée de sa froideur habituelle.


« Ma baguette… »

Celle-ci avait dû s’échapper de ses mains lorsque le Sous Directeur avait été évacué, ce dernier ferma de nouveau les yeux pour lutter comme il pouvait contre ce mal de crâne tandis qu’un des Serviteurs était retourné chercher ce précieux morceau de bois noir qui avait déjà tant tué, tant fait couler le sang pour la ramener au Mangemort. Ce dernier la prit en main d’un geste rapide avant de la pointer en direction de son crâne pour y ramener la sérénité et cesser ce concert de voix et il murmura à voix basse son sortilège mais rien ne se passa. Aucun jet de lumière ne sortit de sa baguette magique, il en fut troublé et réessaya de suite mais toujours la même chose.
Le Lieutenant de Lord Voldemort ne comprenait pas ce refus d’obéissance de sa baguette magique et attrapa celle de la guérisseuse qui était tourné dans sa direction et lança un sortilège d’une voix plus forte visant l’un des sorciers agglutinés près de lui.


« Everte Statis ! »

Mais rien, toujours rien ne sortit de sa baguette en revanche le saignement de nez avait fait son apparition. Instinctivement, Michael tourna la tête vers la Grande Salle qui ne lui était pas visible à cause de cette foule, des tonnes de questions venaient de faire leur apparition dans sa tête qui était déjà pas mal encombrée, que lui arrivait-il ? Scofield parla de sa voix sèche aux guérisseuses.

« Arrangez moi ça ! Et appelez Brom !! »

Michael disposait toujours de cette lucidité qui lui était propre, cette capacité de reflexion même dans un cas tel que celui-ci. La main toujours posée sur son crâne pour tenter de faire disparaître les douleurs internes de son crâne attrapant une potion revigorante tendue par une infirmière.


____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Lun 15 Nov - 22:40

La jeune LeeRoy était donc allongée sur le ventre sur le sol froid de la salle effroyablement silencieuse. Les décorations s’agitaient tout autour et dessus d’eux. Une si belle ambiance qu’elle avait pris la peine de donner. Elle n’avait pas tenu à satisfaire tout le monde. Elle voulait juste donner un peu de vie à cette salle qui ne les accueillait habituellement que pour les repas. Elle prenait de l’importance réellement que deux fois dans l’année. Il fallait à la fois en profiter et lui donner de la valeur. Elle avait été fière d’elle, elle était arrivée à innover qu’importe que ça ne plaisait pas à tout le monde, tant que ça lui plaisait à elle et à la direction.
Mais elle n’avait pas eu, ni elle ni les autres, le temps d’en profiter. La soirée s’était mal achevée. Elle s’était étrangement évanouie en voyant les autres en faire de même autour d’elle. Elle avait eu de la chance de s’être retrouvée loin de cette fiole. Il lui était resté plus de force et d’esprit que les autres pour lancer l’alerte à l’extérieur. Mais elle l’avait juste lancé, elle n’avait pu voir si cela avait fonctionné ou pas. Elle était là, la joue contre ce sol désagréable pour un visage aussi parfaitement lisse et pâle, ses cheveux châtains et ondulés cachant à moitié son visage et le bras tendu devant elle tenant encore sa baguette entre ses doigts fins. Son visage était apaisé mais son corps, dans cette allure de princesse du Moyen-âge, paraissait sous tension. La chute lui avait été désagréable et déjà que ses bras étaient toujours marqués des brulures d’une précédente mission, elle avait retrouvé des bleus et des égratignures. Elle était aussi fragile que le montrait son corps frêle et maigre. Heureusement qu’elle était des plus douées en Magie Noire et Maitre en Sortilèges. Mais cela pouvait ne plus l’être d’aucune utilité, ce qu’elle ignorait encore alors qu’elle semblait, pour l’instant, apaisée, la respiration lente et régulière.

Puis soudain, elle inspira profondément avant de s’étouffer à cause de ce surplus d’oxygène. Les yeux toujours clos, un peu lourd à ouvrir, elle entendit une voix à ses cotés. Ses oreilles qui avaient bourdonné un peu plus tot, ne lui donnèrent pas l’exactitude de l’identité de la personne. Un seul mot, une seule pensée lui vint à cette voix sans qu’elle ne prenne le temps de réfléchir, presque instinctivement.


« Père… ? »

Sa voix était un souffle plus qu’une parole. Il fallait être aussi près que Brom d’elle pour percevoir quelque chose mais on ne pouvait pas forcement être assurément sur de ce qui en était sorti de ses lèvres fines et sèches.
Avec les deux premières formulations du Vulnera Samento, le flux de sang de son nez diminua pour s’arrêter. Sa tête lui tournait toujours et elle avait mal au cœur. Elle sentit qu’on la soulevait du sol avec une aisance déconcertante. D’abord éblouie par la lumière des bougies éclairant encore la salle avec sa décoration, elle ouvrit doucement les yeux, les clignant plusieurs fois sans parvenir à les maintenir ouverts, en entendant les paroles réconfortantes du professeur de Magie Noire. Le professeur de Magie Noire ?


« Professeur… pardonnez ma confusion… je… Ce poison… ! »

Sa tête lui semblait lourde, et son corps douloureux. La migraine ne la quittait pas. Elle rabattit sa tête, sans y penser, sur l’épaule du vieil homme. Sa respiration était difficile, elle avait des bouffées de chaleur et n’était en état à de grands miracles. Le poison puis son patronus l’avaient réellement épuisé.
Elle regarda autour d’elle, tous se réveillaient doucement. Les deux portes en bois étaient toujours closes et une partie d’elle était rassurée. Elle se souvenait de les avoir regardé, de s’être assurée de leur verrouillage sécurisant. Elle aimait l’enfermement, l’oppression. Son esprit embrouillé avait du mal à tout remettre parfaitement dans l’ordre. Elle avait subi physiquement plus en six mois qu’elle n’avait subi dans toute sa courte vie. Elle se souvenait du poison, parfaitement, mais le reste n’était qu’un mélange incohérent. Elle se revoyait chuter, lancer le patronus puis plus rien, absolument plus rien jusqu’à entendre voix de son mentor.

Alors qu’elle avait à nouveau refermé ses yeux comme prise d’une énorme envie de repos, elle sentit qu’on la reposait mais sur quelque chose de plus confortable que le sol. Elle ouvrit les yeux, à la fois inquiète et interrogative. Elle ne cherchait plus des yeux Brom, qui était assis non loin de là, à portée de son regard. Non elle cherchait Scofield dont la voix lui parvenait.
On vint à lui demander de s’allonger alors qu’elle se redressait un peu trop brutalement pour voir son amant. Personne ne devinait pourquoi elle avait ainsi bougé. On pensa que s’était pour voir ses élèves qu’on commençait à amener. Mais s’était tout autre et la confusion de tout le monde à ce moment là était majeure.

Ça s’agitait, elle ignorait pourquoi. Elle fut prise à nouveau de bouffées de chaleur, de migraines, de nausées et de bourdonnement. Toujours allongée, elle ferma les yeux. Tout lui semblait lointain.
Que s’était-il passé ?
Que se passait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Mer 17 Nov - 15:56

      La soirée qu'elle avait trouvé si ennuyeuse au début avait pris un tournant intéressant. En effet Shella avait appris à connaitre plusieurs personnes qu’elle ne connaissait pas, elle s'était mêlé à la foule, avait danser beaucoup, multipliant les cavaliers masqué. Pour une fois la jeune Serdaigle s'était vraiment amusée. Elle avait discuté avec Brian avant de retourner sur la piste de danse et de...danser (oui logique) avec un parfait inconnu qui ne lui révéla son identité qu'à la fin. Elle venait de danser avec un Poufsouffle ce qui ne la dérangea guère, il avait eu l'air moins benêt que tout ceux qu'elle connaissait.

      Par la suite elle s'était assise et avait fait plus ample connaissance avec Emily, une fille de sa maison, jouant aussi dans l'équipe de Serdaigle avec laquelle elle n’avait presque jamais discuté. Tout allait pour le mieux lorsqu’elle sentit comme un poids sur son coeur, quelque chose qui lui pesait. Cependant elle n’y fit guère attention au début. Son petit bout de chair rata un battement et accéléra, battant fort contre sa poitrine. Il lui faisait mal, trop mal elle avait l'impression que sa poitrine allait exploser.

        -Il y a un problème ! Fit-elle en attrapant le bras de sa camarade. Vite !


      Shella s'appuya sur le bras de sa camarade, sa tête commençait à lui tourner violemment, l'air lui manquait, elle était entrain de suffoquer. Que se passait-il ? Une douleur explosa dans sa gorge, elle aurait pût hurler si du sang ne s'était pas mis à couler de sa bouche. Un long filament de sang dégoulinant le long de son cou, venant taché sa robe noir et coulant doucement sur le sol.

      Elle tourna la tête vers son meilleur ami qui la regarda impuissant avant de tomber. Alors quoi, ils allaient tous mourir ? Comme ça, aussi bêtement ? Non ce n'était pas possible. Et pourtant si, sûrement. Le jeune fille tomba de sa chaise, son chignon lâcha laissant ses longs cheveux blonds entouré son visage dont les traits étaient tirés par la douleur...Sa tête tapa contre le sol, fracture. Shella ne sentit rien parvint à murmurer un faible "De l'air...au...au secours..." avant de sombrer dans l'inconscience, peut être définitivement.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Mer 17 Nov - 22:39

Halloween cette fête qui avait tout pour elle pour amuser qui que ce soit .. Et pourtant. Depuis le "début" Adriàn était resté dans son coin pendant que tout le monde s'amusait. Battant le rythme de son pied, le coude sur la table tout en tenant sa tête de sa main droite. Il s'ennuyait, bien trop à son goût qu'il s'était promis d'aller se coucher très bientôt si il ne trouvait occupation. Jetant un oeil autour de lui, il observa le groupe qui était entrain de jouer sur scène. Un rythme des plus entrainants, ca sera sans lui. A l'accoutumé il aurait fait démonstration de ses talents de danseur "hors-norme" mais encore une fois, on pouvait reporter ça à une autre occasion. La musique s'arrêta. Ce qui eut pour effet de provoquer un mouvement de panique.

Portant son regard sur la foule, Il prit un petit air sceptique. Que se passait-il ?. Question qui trouva réponse quelques instants plus tard, en voyant devant lui des gens s'écroulaient au sol, un à un. On pouvait en faire la comparaison avec un domino, grandeur nature. Prochain sur la liste ?. Sans doute, mais pas pour tout de suite. Le gryffondor se jeta au sol brusquement, comme si il y aurait un bombardement qui risquerait de faire écrouler le toit sur lui. Mais à la différence, que le mot "respirer" était interdit. Difficile à faire, pour un type comme lui qui n'était pas un pro de l'apnée. C'est là qu'on commence à regretter de ne pas s'être muni d'une branchiflore pour en utiliser les propriétés mais vu la rareté de celle-ci, il serait sorti de Poudlard avant de s'en procurer une. Gonflant sa bouche. Il fit des mouvements grotesques avec ses bras et ses jambes afin d'éxecuter une brasse sur le sol. Avançant lentement, tout en ayant l'air ridicule à faire ça. Heureusement pour lui, que tous les autres élèves étaient occupés à fuir.


D'ailleurs, il dû zizaguer entre les corps qui jonchaient le sol, tous plus inconscients les uns que les autres, de quoi mettre son mal en patience. Un embouteillage monstre qu'au bout d'un temps, il en eu marre de se prendre pour une grenouille qui nage dans une mare qu'il se mit à ramper comme une chenille. Autant tout tester, on est pas à ça près. Ce qui lui valu une toute petite bouffée d'air afin que ses poumons se dégonflent un peu, avant de reprendre son ascension vers la porte de la liberté. Mais dans le parcours. Il fit la connaissance des malaises, de la vue trouble & tout le touin-touin. De quoi se rendre compte, que son changement de position lui avait valu de faire la connerie de sa vie. Et il était pas le seul, donc on pouvait dire adieu au sauvetage. Il devait compter que sur lui-même ou presque. Il vit plus loin, une silhouette avec la peau très blanche, les cheveux noirs corbeaux, bref une Emily quoi, étendue au sol. Ainsi, il s'approcha d'elle et lui tira les jambes comme à une poupée. Lançant ses dernières forces dans la bataille. celle de la survie. Tel un sauveteur qu'il n'était pas. Il la tira bien des mètres avant de s'arrêter net. Son regard se faisant lointain & sa vue se brouilla tout doucement. Lâchant Emily, il mit une main à son cou, l'air commençant à réellement lui manquer. Bien que jusqu'ici, il s'en était pas si mal sorti. Il devait se résoudre à tomber à son tour, peut-être définitivement ? qui sait vraiment ce qui va se passer pour lui. Ses poumons lui firent un mal fou, comme si ils étaient prit dans un étau. Il était paralysé, au sol. Incapable de bouger même de bouger le moindre orteils. Son visage se brouillant par la douleur. Murmurant de vagues paroles pour lui-même. " Il va faire tout noir .. " .. Une série d'images firent leur apparition devant ses yeux. Des images qu'il était le seul à les reconnaître pour les avoir vécus. Comme si sa vie toute entière lui défilait sous le nez. Et puis, Le temps de distinguer un "The End" avant que ses yeux ne répondirent plus de rien, et se fermèrent. Sombrant à son tour dans les ténèbres disgracieux de l'insconcience. So far away .. far .. far .. away

Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Ven 19 Nov - 17:12

C'est avec un sourire que le jeune homme se rapprocha du Professeur...

La soirée se déroulait paisiblement, des clans se formèrent et se déformèrent, des baisés se volèrent ici et là, des rencontres surprenant ou banales eurent lieu ...
Il y avait là, parcimonie, des Professeur et des élèves dont la présence ne fut guère par envie mais par obligation ...
La musique d'ambiance avait laissé place à un Rock plus endiablé, des couples se mirent à danser, les rires se mélangèrent aux larmes ...
Derrière son masque fait de dorure, le jeune Jaune et Noir ressentis les pétillements dans ses yeux, il se sentait ici chez lui, un univers Baroque et pourtant très contemporain, de la Magie et de la Sorcellerie, des farces et attrapes, des sentiments à tout va et une relation totalement différente entre les élèves et les Professeur ... C'est ainsi que le jeune homme s'avança vers le Professeur Leeroy, clapotant le sol de sa canne faite d'ivoire et d'os dans un alliage d'argent et de bronze ...

Sans répondre à la prise de parole du Professeur, Jared lui lança un léger sourire de plaisir et d'ironie tout en tendant la main pour lui ouvrir le passage vers le Buffet comportant les mets et les nectars les plus délicieux et fin du pays ...
Posant sa canne, un instant, contre le Buffet, le jeune homme pris deux coupes rempli d'un liquide translucide dont la chaleur n'avait d'équivalence que sa douceur ...
Offrant une coupe au Professeur, le jeune homme, dont l'ouïe fut aussi fine que son extravagance, entendit un crie, au loin ...

La surprise vint prendre place puis la raison vint à son tour.

*Ce ne doit être qu'une demoiselle dont le Cavalier fut négligeant*

Retournant à son Professeur, le jeune homme laissa les doigts de Miss Leeroy toucher les siens pour attraper la coupe pleine ...
Le regard attrapant le sien, le Jaune et Noir attendit que le Professeur prenne une gorgée en première, forme de politesse de sa part mais ...
Un second crie, plus fort et plus strident, vint interpeller la curiosité du Poufsouffle.
Son regard s'arracha de celui du jeune Professeur pour préférer se diriger vers les Grandes Portes d'entrée ... Une masse de gens s'y était attrouper ...
Tout autour de lui, tout devenait plus rapide, plus intense, des gens commencèrent à se poser des questions, des rumeurs commencèrent à faire leur apparition, l'effet Boule de Neige était mis en place ...
Une personne affolé et tout le monde le serait ...

Restant de Marbre, le jeune homme se sentis mal à l'aise, soudainement ...
Les clapotements de sa canne sur le sol se firent plus lourd, plus lent ...
La rapidité ambiante devint lenteur exponentielle ...
Un questionnement interrompu vint entrer dans l'esprit de Jared, il aimait cette sensation de légèreté, d'euphorie, autant qu'il la détestait ...
Par ci par là il voyait du Sang couler pour des orifices différent des uns des autres, il pouvait déjà voir des corps sur le sol, inconscient ou inerte ? ...

Avant même de ne penser à sa peau, de se sauver de ce Monde fait de cauchemards, une seule idée et envie lui vint en tête, une chose incompréhensible ...
Jared était entrain de rechercher celle qu'il voulait ne pas croiser, la Serdaigle ...
Ne la trouvant guère, c'est dans un hurlement digne d'un rugissement félin que le Poufsouffle dit un nom :


"EMILY !!!!!!"

Sa vision se troublait, son équilibre n'était plus ...
Le jeune homme s'enfonçait, petit à petit, dans les ténèbres, ses pieds se dérobant et son corps tombant, lourdement, sur le sol, sa tête frappant la pierre dur et froide ...
Du sang coulait de son crâne et de ses oreilles, puis une dernière vision, celle d'une meute en furie où l'angoisse et la peur avait pris part pour finir par un voile ...

........................

Revenant à lui, petit à petit, le jeune Poufsouffle, dont le masque fut tombé, se releva pour s'assoir mais fut pris de grande surprise lorsqu'il vu la transformation du Bal en Hopital de fortune.
Regardant tout autour de lui, sans vraiment comprendre, il vit des corps encore inconscient, des élèves adossé au mur, se tenant la tête, des Professeur saignant du nez ou des oreilles, des forte tête tel que Scofield être affaibli, une aubaine pour des Resistants ...
Puis les questions s'éffacèrent lorsqu'une vive douleur ramena le jeune homme à la réalité, une vive douleur dans son Crâne, une douleur digne d'un des sorts interdit ...

Voulant se soigner de lui même, Jared lança un sort, léger, de soins mais rien, rien ne fonctionna, rien n'apparu. Il recommença avec un autre sort mais toujours la même chose, rien ...
Le Poufsouffle n'eut guère le temps de réfléchir au pourquoi du comment, à cet instant, se relevant tout en titubant, il marcha dans la Grande Salle à la recherche de la seule personne qu'il désirait, sans l'admettre, Emily ...
Marchant tel un Cadavre Ambulant, le jeune homme vit désolation, colère, stupeur, le sang se mélangeant aux larmes, les râles des blessé, les cries des guérisseurs et la rage des Mangemorts remplacèrent la douce musique d'avant.

Arrivant, enfin, à son but, Jared découvrit, inconsciente, la Serdaigle, seule sur un lit de fortune ...
Une grande surprise lui vint lorsqu'il la vit dans cet état, elle qui était différente des autres, qui avait plus que les autres mais, son équilibre fuyant à nouveau, le Jaune et Noir se posa à même le sol, auprès de la Serdaigle puis lui pris la main tout en essayant de ne plus penser à cette vive douleur mais à nouveau sa vision se troubla, sa tête vint se poser sur le lit de fortune, contre celle d'Emily puis à nouveau le voile ...
Revenir en haut Aller en bas


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Sam 20 Nov - 10:44

Léon supervisait désormais les opérations, il avait placer d'innombrables protections autour des guérisseurs, si eux tombaient malade ce serait vraiment mauvais. Il avait appliquer toute sa science dans le seul but de maintenir les sorciers encore capables de jeter des sorts de rester aptes à le faire.

Naturellement le chaos reprenait le dessu, des gens se réveillaient spontanéments, ils hurlaient, de peur ou de craint qu'un amour soit à jamais perdu. Les maisons étaient mélangées, les petites querelles habituelles étaient éteintes le temps que les gens réalisent le mal qu'il leur incombait désormais.

Apportant sa pierre à l'édifice, Léon soignait des réanimait des élèves quand il en croisait, le tout en balayant la salle du regard pour éviter un mouvement de panique ou pire encore. Au moins, le risque de duels de sorcellerie était maintenant nul, et Scofield ne pourrait pas l'emmerder longtemps si il désapprouvait les actions du Professeur.

Oser mettre Poudlard en quarantaine sans en parler avec le Directeur ou le Sous-Directeur était vraiment dangereux, surtout face à des obsédés de l'Avada Kedavra. Les réactions de son supérieur au sein des Mangemorts seraient teintées soit de reproches, soit de questions. Peut-être un mélange des deux, mais une chose était sure, son Maître approuverait ce qu'il a fait.

En isolent le poison, le Mage Noir s'était assuré de voir le Seigneur des Ténèbres heureux que ses hommes de l'extérieurs soient préservés de la menace. Un mal pour un bien.

Alors qu'il ramenait à la conscience un jeune Serdaigle de première année, un garde vint en courant dans sa direction. Le jeune homme, protégé tout comme Léon par le sortilège de Têtenbulle, s'approcha et parla vivement :


Professeur Brom, Monsieur Scofield exige votre présence.

Brom ne prit même pas la peine de se retourner pour répondre face à face au messager. Il marmona un "J'arrive" diforme et lassé. Sa journée pourrie continuait visiblement, bien qu'elle ne soit que la continuité de ses propres choix. Si il n'avait pas fait sortir le Bras droit de Voldemort dans les premiers, il aurait eut la paix quelques minutes de plus.

Laissant son jeune élève sous le regard d'un guérisseur expérimenté, Brom se releva péniblement avant de se mettre en marche en direction de l'hopital de fortune installé à l'extérieur de la Grande Salle, dans un couloir surprotégé. La porte de la pièce avait été enchanté pour ne pas laisser passer l'air, et ce dè que Brom fut arrivé sur place. Les Guérisseurs avaient mis en place un tunnel de bulles magiques qui menait à des lits. Ces bêtes bulles empêchait les patients de sortir et surtout, permettait aux membres encore sains de sortir respirer de temps en temps.

Brom sortit de la Grande Salle puis chercha du regardle lit de Scofield, plutôt facile à dénicher à cause du tapage d'énervement que le fait de rester clouer à un lit causait à Michael, le Mage Noir s'approcha et les gens se retirèrent de son chemin tandis qu'il avançait. C'était normal, Léon Brom était le plus puissant sorcier encore sain et le seul Mangemort actif dans la procédure de quarantaine, il avait tuer par quatre fois aujourd'hui, sous les yeux de gardes et celà était arrivé aux oreille de tout lemonde ou presque.

Certain trouvait héroïque sa façon de prendre en chasse les fuyards, d'autre flippait à la simple idée de tenter d'en faire autant. Quoi qu'il en soit il ne laissait pas de glace les gens qui l'entouraient et il fut ravis d'être finalement seul face à Scofield quand il arriva sur place.


Vous m'avez demandé monsieur le Sous-Directeur ?

Question purement oratoire qui lui servit à entamer la conversation, il avait déjà saluer son supérieur plus tot dans la journée.

Comment vous sentez-vous ?

Cette fois c'était le Mangemort et non l'homme qui parlait. Il savait que Michael Scofield était un homme aussi dangereux qu'utile, ainsi il voulait savoir si il pourrait lui laisser le commandement des opérations pour aller se reposer, il était debout depuis près de 24 heures désormais, et son vieux corps le suportait assez mal.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé}

Revenir en haut Aller en bas

Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Poudlard
-