POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/10/2007
Parchemins postés : 1231



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Michael Scofield


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Sam 20 Nov - 16:42

Les coudes posés sur ses genoux, Michael se tenait le crâne qu’il se massait du bout des doigts avec l’impression qu’il allait imploser et cette sensation ne fit qu’amplifier son saignement de nez. Les guérisseurs avaient tentés plusieurs sortilèges pour le soulager et régler ce problème avec sa baguette magique mais rien n’y avait fait. Pour le Mangemort, il était certain que cette perte de pouvoirs avait quelque chose à voir avec ce mal de tête, tout cela ne pouvait être lié qu’à cette substance et il fallait y remédier au plus vite. Scofield tentait de réfléchir s’il avait déjà entendu parler d’une telle substance mais difficile d’arriver à un résultat lorsqu’il parvenait à ressentir clairement ses veines palpitaient à cause de cette douleur.

Une personne l’interpella, une de ses mains glissa pour effacer le filet de sang coulant de son nez avant de se poser sur son genou tandis qu’il leva vers les yeux vers cet homme qu’il reconnut comme étant Léon Brom. Ce dernier s’était aussi appliqué le sortilège de Tétenbulle afin de ne pas être touchée par cette substance comme les autres personnes débarqué en renfort depuis que l’alerte avait été donnée. Le Mangemort avait été chargé de la Sécurité de l’établissement vu que Michael avait été forcé d’aller à ce bal et maintenant le résultat était là.


« Comment a-t-on pu en arriver là Brom !! »

La voix de Michael était sèche comme à son habitude sauf que cette fois là ce n’était plus un murmure, il pouvait des explications et il valait mieux faire vite pour Léon car même si il ne disposait plus de pouvoirs magiques, il était d’humeur meurtrière et était bien capable d’en finir à la méthode moldue si il fallait. Celui-ci lui fit un briefing rapide de la situation ainsi que des mesures prises depuis l’alerte.

«Il faut évacuer le Hall. Agrandissez l’infirmerie et envoyez les élèves conscients là bas ! Que les professeurs les rassurent et organisent le tout. Que les adultes compétents s’intéressent à cette substance de suite et qu’ils n’arrêtent qu’après avoir obtenu des résultats et des solutions !! »

Scofield était très clair avec les ordres donnés car il savait très bien qu’il devrait s’expliquer sur la Sécurité de l’Etablissement non pas au Ministre de la Magie mais plutôt au Seigneur des Ténèbres et cela était loin d’être très plaisant. Les professeurs étaient ceux qui devaient être capable de résoudre cette situation mais à l’exception de Léon, tous étaient présents dans la Grande Salle et devait être dans le même état que lui ce qui n’arrangeait pas les choses.
De plus les hors la loi étaient parvenus à passer au travers d’une sécurité normalement maximum, il fallait donc trouver la faille et y remédier au plus vite. Le professeur de Magie Noire avait intérêt à y avoir penser avant d’ôter la vie de ses rebelles mais tout cela n’était pas immédiat car avec les renforts du Ministère, ils avaient de très nombreux sorciers pour quadriller le périmètre de Poudlard afin d’empêcher toute sortie et toute entrée.


« La nuit ne fait que commencer, Brom !! »

Michael finit par se lever de son lit, il ne pouvait pas rester là sans agir, tranquillement allonger pour reprendre des forces. On avait besoin de lui.




____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5640



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Mer 24 Nov - 12:59

Brom resta sans parler le temps que le Sous-Directeur ne finisse ses tirades. Plus par pure fatigue que par envie de l'écouter, il avait déjà fait sa petite enquête sur la substance, mais il se garda de le dire, car seul le temps vérifierai ce qu'il avait découvert dans l'esprit de Bill Weasley.

Après avoir donné ses ordres, Scofield se leva et Brom l'arrêta en posant sa main gauche sur le sternum du jeune homme il lui dit avec fermeté :


Laissez moi m'occuper de celà, vous vous devez encore récupérer. Vous pouvez diriger d'ici sans le moindre soucis alors profiter des soins des guérisseurs.

L'infirmerie sera agrandie et sa capacité sera adaptée au nombre de blessés, sans le moindre soucis.

Pour le poison, des guérisseurs y travaillent déjà, j'irai aux nouvelles de temps à autre, pour le moment il faut stabiliser les blessés.


Brom rompa le contact physique avec le lieutenant de Voldemort, il fit demi tour en sortant sa baguette et avança vers l'infirmeri à bon rithme, et, alors qu'il allait quitter les bulles de protections, un guérisseur se positionna devant lui et l'arrêta d'un geste timide :

Professeur Brom.... On a un petit soucis avec le Directeur.

Au ton de la voix de cet homme, Léon n'eut pas besoin de plus de précisions, il savait que Rogue s'enfonçait vraiment gravement et que la mort se rapprochait de lui, rien d'étonnant, il était juste à côté de la fiole lors de l'explosion. Son transport avait sans nul doute déclancher une hémorragie interne que sa chute avait aténuée. Le soigner était délicat, les guérisseurs cherchaient à tâton.

Faites le maximum et allez prévenir le Sous-Directeur. Je n'ai ni le pouvoir ni le temps d'améliorer son état.

Brom passa à côté du sorcier et fonça vers l'infirmerie, agrandir la pièce lui prendrait une bonne demi-heure, surtout si elle devait pouvoir s'adapter à un nombre croissant d'élèves sans qu'il ne doivent la modifier à la main.

Arrivé sur place, le vieux Professeur se mit au travail.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 30
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Mer 24 Nov - 19:07

Sa respiration redevint régulière. Bien qu’à grand peine à cause de son goût ignoble, on venait de lui faire boire une potion qui l’avait quelque peu apaisé. Frédérique ne pouvait que s’en vouloir d’être aussi faible et fragile. A la regarder ainsi, on n’imaginait pas toute la force dont elle pouvait être capable. Elle n’était pas parfaitement remise en forme, mais elle était capable de se lever à présent et d’apporter son aide.

Brom avait repris ses occupations et son attention momentané pour elle l’avait marqué. Mais ce n’était pas l’heure pour y penser. En tout cas, il ne se trouvait plus dans la Grande Salle quand elle quitta son brancard. Il était l’un des rares Mangemort, membre de Poudlard, à avoir toutes ses forces et tous ses pouvoirs. Il était donc normal qu’il puisse diriger les opérations. Son mentor était l’homme de la situation. On pouvait compter sur lui pour que tout soit cadré.

En effet, Scofield, en parfaite brute qu’il était, n’avait apporté ni regard ni parole la concernant. Il s’était rendu compte le premier qu’il ne pouvait plus utiliser sa baguette magique. Elle ne voulait pas croire que cela soit possible. On ne pouvait pas priver des sorciers de pouvoir, on n’en avait pas le droit. Pourtant s’était bien le cas car divers autres personnes testèrent des sorts et aucun ne fonctionna. Ils vivaient un véritable enfer et elle se retrouva au milieu de tout cela.

Rogue… oh Rogue…
Elle avait eu une profonde admiration pour cet homme quand il avait été encore professeur quand elle était élève à Poudlard. Elle en avait longuement fantasmé au fur et à mesure des années. Elle n’avait pas imaginé le revoir un jour, ni travailler à ses cotés, d’égal à égal. Froid, distant, inexpressif et autoritaire, elle ne pouvait s’empêcher de le trouver charismatique, bien que ambigu et d’une certaine présence. Il avait été directeur à deux fois dans cette école. Au final, il ne devait quitter Poudlard que pour y revenir, et y mourir. Quand on disait que le château devenait comme une seconde maison, une famille, cela était vrai et en ce jour, prouvé.

Elle passa devant la position de Scofield pour aller s’agenouiller devant le brancard de Rogue où on lui avait laissé le passage s’écartant de l’homme mourrant. Elle avait entendu dire qu’il avait désiré l’avoir comme partenaire pour le bal, mais Michael l’avait jalousement devancé. Elle sourit en coin en y repensant. Elle était tant sous son charme que son amant aurait eu sans aucun doute du soucis à se faire. Elle l’aurait facilement oublié pour une nuit dans les bras du directeur. A croire qu’elle ne désirait que les hommes torturaient, qui ne prenaient pas les femmes pour priorité et qui choisissaient de les blesser avant de les désirer.
Le front perlé de sueur, les lèvres sèches, le regard vitreux, il tremblait et retenait des gémissements de douleur. Le regard de Frédérique se fit mi tendre mi triste. Elle ignorait si il la regardait réellement. On ne pouvait plus rien faire pour lui. C’était une question de minutes.

Rogue était une figure de Poudlard et qu’il soit le plus touché par ce maudit poison était un bouleversement. Elle avait longuement fouillé dans l’histoire de cet homme. Il devait avoir peur. Nous craignons tous la mort, c’était pour cela que nous recherchions tellement l’immortalité. La douleur devait lui être si effroyable qu’il ne parvenait pas à lui parler, juste à la regarder. Elle posa sa fine main tiède sur la large main glacée de Rogue. Une main qu’elle avait souvent imaginé se poser sur sa joue. Des rêves de l’adolescente ensorceleuse qu’elle avait été. A présent elle était une femme puissante, bien qu’aussi peu raisonnable qu’avant.

Il avait été un homme fier et tous le savait. Pourtant, elle voulait lui montrer qu'il n'était pas seul, plus comme dans son enfant et une bonne partie de sa vie d'homme et qu'il ne mourra pas seul. Elle ignorait à quoi il pensait et elle ne voulait pas violer son esprit dans un tel moment. Elle voulait juste être là et vu son regard serein, il semblait reconnaissant.

Ses tremblements cessèrent un instant. Puis un profond soupir s’échappa de ses lèvres, et puis plus rien. Son regard était toujours posé sur elle mais plus aucune vie ne s’en dégageait. Elle son ancienne étudiante, brillante et fierté de son ancien Directeur de maison. Elle qui avait suivi de près son ascension et l’avait soutenu jusqu’au bout. Elle qui avait pris sa place et l’avait tenu avec sa même rigueur. Elle lui avait apporté un dernier soutien.
Glissant la main le long de son visage semblant endormi, elle ferma les yeux de cet homme qui était resté jusqu'au bout si grand et si secret à la fois.
Elle resta un instant ainsi silencieuse l'observant toujours et se perdant dans ses pensées…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/10/2007
Parchemins postés : 1231



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Michael Scofield


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Mer 24 Nov - 20:41

Le regard de Scofield descendit de suite sur ce contact établi entre les deux, peu de personnes avait osé poser une main sur lui et surtout peu était encore en vie pour en témoigner. Michael releva les yeux vers le professeur avec un regard de défi. La pensée d’une prise de pouvoir par Brom passa rapidement dans l’esprit de Scofield et il était à deux doigts de repousser le vieil homme avant de lui en coller une voir beaucoup plus et ce n’était pas une baguette qui allait le calmer néanmoins cette idée s’éloigna peu à peu après que celui-ci répéta les ordres à suivre tout en lui donnant quelques conseils santé auquel il acquiesça sans pour autant se s’asseoir de nouveau observant le dos de son subordonné qui quitta rapidement la pièce.

Le Lieutenant des Ténèbres aurait volontiers pris du repos mais son Maître n’aurait jamais apprécié le geste de celui-ci, Poudlard avait besoin de lui et il se devait d’être présent. Il aurait tout le temps de récupérer par la suite lorsque les choses seraient arrangées. Michael se baissa quand même pour récupérer sa baguette magique qu’il rangea dans sa poche avant de tituber jusqu’à la porte de la salle dans laquelle on l’avait installé et s’appuya à outrance sur le montant à outrance, rien que cet effort lui semblait énorme. Et il n’en pouvait plus de cette douleur au niveau du crâne, sa main gauche massait rapidement sa tempe du même coté espérant que cela le soulagerait un peu mais avec tout ce vacarme dans le château, ses voix qui résonnaient sur les murs de pierre c’était atroce. Un homme l’interpella mais sa voix est mélangée aux autres, Michael ne l’avait même pas remarqué et il fallu que celui-ci pose sa main sur l’épaule du Sous Directeur pour que celui-ci fasse un geste rapide de l’épaule pour rompre le contact mais aussi s’apercevoir de sa présence, celui-ci avait lui aussi une bulle autour de la tête et sa blouse indiquait la fonction de guérisseur.
Scofield dût faire un bel effort de concentration pour parvenir à comprendre quelques mots parmi le tout.


« Rogue… Mourrant… »

Celui-ci avait certainement fait une phrase correcte mais Michael n’était pas en mesure de la comprendre. Ce dernier le repoussa de lui ne voulant pas qu’il l’observe dans un tel moment où il ne parvenait plus à se contrôler car cette annonce avait fait naître une angoisse chez le Mangemort. Et si la substance contenue dans la fiole était mortelle ? Et si il était justement en train de ressentir les effets et est ce que bientôt lui aussi basculerait comme Rogue ? Le rythme cardiaque de Scofield augmenta, il le sentait lui-même et une goutte de sueur coulait sur son visage blême, il était là et ne pouvait rien faire, complètement démuni. Une nouvelle fois, un autre homme se pointa devant le Mangemort qui pris par une certaine panique se mettait à respirer avec la bouche, lui qui perdait son calme habituel c’était loin d’être courant et il dût refaire un nouvel effort pour recomprendre quelques mots parmi le tout.

« Portail… Hors la Loi tuée… »

ce dernier fronça les sourcils, il devait avoir l’air un peu paumé et ne comprenait vraiment pas grand-chose. Il massa de nouveau son crâne alors que l’autre répéta ses phrases incompréhensibles pour lui et Michael se contenta de sortir quelques mots à son tour.

« LeeRoy… Prévenez… LeeRoy. »

Le garde dégagea ayant lui-même compris que le Sous Directeur n’était pas dans un état normal, il n’avait pas été désagréable ni même arrogant, quelque chose était bizarre mais il obéit et rechercha la Directrice de Serpentard pour l’en informer et toucha d’ailleurs quelques mots sur l’attitude étrange de Scofield. Cette peur de mourir semblait croire à l’intérieur du Mangemort, il avait toujours servi son Mage Noir et ne voulait pas penser qu’un Hors la Loi minable allait lui faire la peau, cette idée lui était inconcevable et pourtant là il était en train de perdre tout contrôle. Une suée froide le traversa, le faisant frisonner des orteils jusqu’aux épaules et lentement il glissa dos contre le mur jusqu’à se retrouver en position assise mais c’était déjà trop tard, l’inconscience l’avait déjà repris. L’angoisse conjugué à un mal de tête trop intense avait eu raison de lui.


____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/11/1990
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 08/07/2008
Parchemins postés : 4932



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Raphaël Sorel


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Jeu 25 Nov - 3:10

"Bordel mais qu'est-ce qui s'est passé?" Le choc l'avait passablement secoué. Il était dos contre un mur, assis, une jambe tendue et l'autre repliée. Il avait des vertiges et il posa sa main sur son front pour se masser un peu et retrouver le calme. Il ouvrit les yeux, il tâta sa tête a plusieurs endroits et constata soulagé qu'il ne saignait pas. Il se redressa et regarda autour de lui. Il y avait une telle effervescence, tout le monde semblait si affolé... Mais que s'était-il donc passé? Il sentit une bosse a l'arrière de son cran et une incapacité affolante a se rappeler de la soirée depuis sa conversation avec Claster.

Une fois debout les vertiges ne s'estompèrent pas, au contraire. "Putain j'me sens frais comme un lendemain de cuite..." Son mal de tête allait croissant, il distinguait tout le monde, puis des flashes lui revenaient, la détonation, et puis cette désagréable sensation qu'on vous aspire toute substance. Il vit Scofield, plus ou moins assommé déambuler avec Brom, Leeroy qui se tenait, mortifiée, devant ce qui semblait être le cadavre de Rogue... Une fin peu glorieuse pour ce funeste personnage.

Avec un rictus il tira sa veste pour en sortir un paquet de clopes moldues. Un nouveau vertige le saisit, il sentit un fin liquide chaud couler de ses oreilles, il eut l'amère surprise d'avoir les oreilles qui saignaient, sans doute la cause du sifflement qu'il avait dans les oreilles. Il mit la cigarette à la bouche et sortit sa baguette lorsqu'un médicomage approcha de lui.

_Que faites-vous vous n'allez tout de même pas fumer ici?
_J'suis a l'écart, j'dérange personne, allez plutôt vous occuper des élèves. Je sais ce que je fais.

Répondit Raphaël d'un ton sans équivoque, et pour l'illustrer il tira sa baguette et alluma sa clope... Enfin en théorie. Raphaël essaya plusieurs fois, puis en formulant carrément la formule a haute-voix... Aucun effet. Ce vide qu'il ressentait... Il avait perdu tous ses pouvoirs. Dépité il se tourna vers le médicomage.

_Et pour ça vous avez une explication?
_C'est sans doute dû a un poison, l'effet est probablement temporaire... J'en sais pas plus, je suis désolé professeur.
_Mouais... Allez vous occuper des élèves, laissez-moi cogiter.

Le médicomage tourna les talons pendant que le directeur des Gryffondors cherchait farouchement dans ses poches en quête d'un... "briquet, ca y est! J'savais qu'j'en avais un, j'dois avoir une douzaine de poches la dessus autant qu'elles servent." Il sortit donc ledit briquet et alluma sa clope. Ses sens s’obscurcissaient mais il réfléchissait. Difficile d'admettre qu'un poison puisse annihiler totalement et massivement les pouvoirs de plusieurs dizaines de personnes dans une salle immense. Donc plus difficile encore d'admettre que ce soit définitif, un poison aussi puissant tuerait c'était forcé. Et enfin, difficile d'admettre qu'un poison aussi dévastateur soit inconnu de la médicomagie...

"J'sais pas c'qui s'passe, mais on l'a foutrement dans l'cul c'te fois." Oui Raphaël a parfois des accès de grossièreté comme tout le monde! Il tira sur sa clope, seul et l'esprit tourmenté. Il lui fallait des réponses, plus on en sait mieux c'est. Règle de base pour survivre. Et savoir faire les bons choix. Bon le deuxième critère c'était pas encore tout a fait ça...

Péniblement, Raphaël se décolla du mur, cacha le mégot sous l'armure contre laquelle il faisait tomber les cendres, bah quoi y a des elfes au château! Bref il marcha l'air un peu hagard, chaque pas résonnait dans sa tête comme si des marteaux la frappaient sur chacune de ses tempes. Le sang plus ou moins séché dans ses oreilles n'arrangeant pas son équilibre, les vertiges reprirent de plus belle! Il décida malgré tout de continuer et de se diriger vers l'entrée de la Grande Salle, il lui fallait des réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5640



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Jeu 25 Nov - 15:08

La préparation de l'infirmerie mit plus de temps à Brom que prévut. Il y était depuis près de trois quart d'heure quand il eut enfin terminé l'enchantement de lieu. Il avait du reformuler à trois reprise la spécificité d'adaptibilité que devait prendre la pièce car il ne se rappelait plus de la formule exact.

Bougonant en revenant vers les quartier des blessés, il remit sur sa tête un têtenbulle de façon exaspérée et nonchalante, il en avait marre de ne pas pouvoir se balader librement dans ce foutu chaos. Il rangea sa baguette à sa ceinture dans son fourreau. Il vit au loin dès son arrivée sa disciple près de Rogue, vu la scène il ne se posa pas la moindre question, l'homme était mort, sans le moindre doute.

Le vieil homme blaya la scène de désolation du regard et il vit Sorel, appuyé contre un mur la clope au bec. Il soupira de désespoir devant une telle négligence, à peine debout il fumait, histoire d'être certain d'être bien en forme sans doute.

Brom alla droit vers lui et dit :


Sorel, vous tombez bien, veuillez accompagner les élèves capable de bouger vers l'infirmerie, je suppose que ça ne devrait pas vous poser de problèmes vu que vous avez le temps de fumer...

Inutile de vous préciser que l'ordre vient du Sous-Directeur, je suppose que vous l'aurez compris
.


Brom attrapa la manche d'un Médicomage qui passait et il lui dit :

Soignez les oreille du Professeur Sorel et faites en sorte que deux Guérisseurs l'accompagnent jusqu'à l'infirmerie avec les élèves les plus aptes à se déplacer.

L'homme aquiesça de la tête avant de se mettre au boulot, Brom ajouta :

Prenez quelques gardes avec vous si vous le voulez Sorel, un agent vous attend déjà là bas, il est chargé de me prévenir en cas de problèmes particuliers. Je vous serai gré d'expliquer un minimum ce qui se passe aux élèves. Ne dites rien de regrettable, juste que l'école est sous quarantaine le temps qu'on les soigne.

Si vous avez besoin de moi, contactez moi via ce garde, pour l'heure je vais un peu étudier le mal qui vous touche tous.

Je vous remercie.


Brom se força à cette politesse, fatigué et débordé, il manquait souvent de courtoisie et, en ce moment, il n'avait pas besoin de froisser des collaborateurs. Sans même attendre une réponse, positive ou négative, Léon partit vers la grande salle.

Ouvrant la porte d'un geste de la baguette, il pénétra la pièce qui était désormais vide de tout blessés. En effet, la pièce avait été vidée entièrement depuis le début de la quarantaine et les élèves comme les professeurs étaient dans le couloir à recevoir les premiers soins. Seul deux ou trois sorciers étaient encore là, autour du point d'impact de la fiole notamment, et ils essayaient de comprendre comment le poison agissait.

A l'arrivée du Mangemort, tous se turent. Les fidèles soldats du Seigneur des Ténèbres étaient plus célèbres pour leurs sautes d'humeurs et leurs meurtres que pour leur érudition, cette étiquette était également collée sur Léon, chose qui était en soi une grave erreur. Le vieil homme regarda les spécialistes un moment puis il commença à parler :


Je sais plusieurs choses au sujet de ce poison, d'une part c'est une Potion, elle fut préparée par un individu peu habile dans ce domaine ce qui laisse sous entendre qu'il n'a fait qu'en modifier une préexistante pour obtenir les effets que nous observons.

Abasourdis, les spécialistes reprirent tout de même le fil de la conversation :

Dans ce cas de simples Bézoars devraient atténués les symptômes.

Foutaise Mike, bien des potions on des effets qui dépassent l'aire d'action de Bézoars. Réfléchit un peu avant de parler.

Les échange grimpèrent en intensité, les deux guérisseurs finissant par s'insulter mutellement, preuve de leur nervosité et de leur incompréhension. Léon sortit sa baguette et les sépara d'un seul sort. Se rendant compte du potentiel danger d'énerver un mangemort, ils s'arrêtèrent alors que Brom reprit la parole :

Vous feriez mieux d'être plus impliqués messieurs. Je ne vais pas m'amuser à régler vos chamailleries alors que votre travail aboutira à la guérison des membes touché de ce Château.

Ravalant leur salive, les deux hommes se tinrent droit et l'un d'eux dix clairement :

Il est prouvé que les toxines contenues dans les potions magiques se dissipent toutes d'elles mêmes au fil du temps. Tant que la potion n'est pas mortelle, il y aura toujours une amélioration.

Brom arqua un sourcil, l'homme se soulageait à la simple idée que son échec n'aurait sans doute pas d'impact sur la vie des pensionnaires de Poudlard. Il décida donc de le stimuler d'avantage.

Severus Rogue est mort. Et bien que l'on ne connaisse pas véritablement la cause de son décès, je présume que le fait qu'une fiole remplie de cette merde se soit brisée à ses pieds y est pour quelque chose.

La peur pure et simple se lu sur les visage des deux interlocuteurs de Léon, ils craignait qu'il les tue pour l'exemple. Brom prit de nouveau la parole :

Un Antidote existe, les terroristes l'ont bu, c'est donc un anti-poison que vous devez élaborer. Vous aurez accès à tous les composants que vous souhaiterez, la réserve du Professeur Rogue est toujours intact dans les Cachots.

Je récapitule donc, vous cherchezl l'antidote à une potion qui se transmet par l'air, qui provoque tous les maux observés tels saignements, maux de tête, déséquilibre, faiblesse, perte de connaissance et anihilation des Pouvoirs Magiques. Je repasserai vous voir dans une heure environ et j'attendrai de votre part au minimum le début d'une piste. Si vous le souhaitez, vous pouvez chercher d'abord à refaire la potion initiale, je m'en moque, mais sachez que si vous êtes aussi inefficace qu'agaçant je vous tuerai.

Sur ces mots, Brom sortit de la pièce, supervisant les gardes en donnant des ordres à chacun pour que l'encadrement soit optimal.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 30
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Mar 30 Nov - 22:13

La jeune LeeRoy se leva doucement, un peu sonnée. Elle était restée silencieuse un moment, les yeux clos. Ceux qui se permettait de dire qui la connaissaient n’osèrent venir déranger ce moment solennel. Elle avait du mal à croire que Severus Rogue venait de mourir. Pour elle, au fond d’elle, s’était impossible qu’une chose pareille puisse arriver. Et pourtant s’était bien vrai. Elle avait été la dernière personne à lui avoir parlé. Sa main était devenue glacée et son visage s’était figé à jamais. Quand elle aura besoin de conseil pour son rôle à venir, elle n’hésitera pas à s’en remettre à son portrait qu’il avait sans doute déjà regagné dans le bureau du Directeur. Le bureau du Directeur. Elle se demandait qui serait celui qui allait avoir l’étoffe, le courage de reprendre le poste en ses heures graves. Pour elle, il n’y avait eu qu’un seul grand Directeur à Poudlard. Et elle ne parlait pas de Dumbledore qu’elle trouvait faible et traître.

Elle sursauta soudain quand une petite main se posa sur son bras. Il s’agissait d’une petite fille, de 1ère année à Serpentard, accompagnée du petit Sergey Amadovitch à peine âgé de 11 ans. Leurs yeux avaient rougis, tout comme leurs joues et leurs adorables petits nez. Ils regardaient d’un air effrayée le cadavre se trouvant derrière la jeune femme. Cette dernière leur sourit alors que la plus grande osa enfin prendre la parole, les lèvres tremblantes, les yeux brillaient.


« Miss LeeRoy… je ne veux pas mourir… »

Stupéfaite, la jeune femme s’accroupit pour se mettre au niveau des deux petits alors que ses propos avaient attiré de nombreux regards autour d’eux. Elle lui sourit, tendrement et passa une main dans ses mèches de cheveux pour dégager son visage d’enfant avec des gestes tendres et maternels.

« Nous n’allons pas mourir… »

Le plus petit se blottit tout contre la jeune enseignante. Celle ci fut au dépourvu alors que l’enfant fut rejointe par sa camarade qui avait osé révéler ses inquiétudes. Au début, elle ne savait pas vraiment comment réagir. Finalement elle les entoura de ses bras et les rassura autant qu’elle le pouvait, elles en avaient besoin et ne devait sans doute pas être les seules à demander de l’affection dans ce moment là. Ils étaient tous si jeunes. Elle ne comprendrait jamais la stupidité et la cruauté des hors la loi, car pour elle s’en était plus que les propres actes des Mangemorts. Après l’enlèvement d’enfants de Serviteurs des Ténèbres, ils s’attaquaient à présent directement la plus grande école de magie du pays. Ils la dégoutaient toujours plus.

« Vous n’allez pas nous abandonné pas vrai ? »

En tant que Directrice de maison, elle avait le coté autoritaire et rassurant que pouvait avoir des parents mais elle n’avait jamais pensé à cette idée. Plus, elle était devenue comme une mère d’adoption pour les plus jeunes ce dont elle ne s’était pas aperçue jusque là. Durant sept années de leur vie, elle le voyait plus souvent que leur propre famille. Elle était une femme, elle avait un enfant, elle s’attachait à ses plus jeunes élèves plus qu’elle ne l’aurait pensé.

« Ne vous en faites pas… je ferais en sorte que l’on s’occupe très bien de vous tous… »

Mais elle n’eut pas l’occasion de rester plus. Un garde se posta devant le petit groupe qui s’était formé autour du Professeur de Sortilèges. Il se racla la gorge pour attirer l’attention. Elle releva les yeux vers lui. Il était pris d’une certaine panique et impatience. Elle dut se dégager des deux petites qui étaient toujours dans ses bras et les confia à des dernières années qu’elle interpella.
Elle suivit l’homme qui se rendait à l’écart pour lui parler sans détour. De tendre, elle était passée à irritée.


« Que voulez-vous ? »
« Une Hors la Loi a été tuée. On vous attend au Portail du château. »
« Mais je ne peux pas sortir d’ici… Il y a tant à faire… Et ce virus… »
« Le virus n’est pas contagieux, juste transmissible par l’air. »
« Et le Professeur Brom… »
« En charge de l’antidote. »
« Et les Professeur Sorel et Claster… »
« A l’organisation du transfert à l’infirmerie. »
« Et… et le Sous-Directeur… »
« Inconscient. »
« Quoi… ? A nouveau ? Et vous ne pouviez pas le dire de suite… ? »
« Madame, il m’a ordonné de vous envoyer voir le cas de cet Hors la Loi. »
« Et moi je vous ordonne de me mener auprès du Sous-Directeur… ! »

Frédérique était furieuse, agacée, impatiente mais surtout inquiète. Un décès suite à ce virus lui suffisait. Elle ne voulait pas voir plus. Surtout pas Michael. Surtout pas Michael…
Elle suivit le garde d’un pas précipité et une fois l’homme à portée de vu, elle s’y rendit immédiatement. Il semblait respirer avec difficulté, mais il était en vie. Elle n’en était pas moins inquiète pour autant.


« Votre constat... ? »
« Il est fiévreux. Sa perte de connaissance ne pourra que lui être bénéfique. »
« Tenez moi régulièrement informée de son état…
Et vous, escortez moi jusqu’au Portail… »


Elle jeta un dernier coup d’œil à son amant et suivit à nouveau le garde tout en sortant de la Grande Salle avec les précautions qu’on vint à lui apporter. Il fallait limiter la propagation de ce virus dont ils en savaient toujours aussi peu…


Dernière édition par Pr Frédérique LeeRoy le Dim 16 Jan - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Mar 30 Nov - 22:32

Elle était entre à attendre la réponse du beau Capitaine des Gryffondor, soit dit en passant l’ennemi au Quidditch de la petite Capitaine des Serpentard. Elle ne savait pas qui regarder, elle était partagée entre le groupe de musique qui continuait à jouer face à elle et l’attention qu’elle devait apporter au garçon qui avait pris la peine de s’approcher d’elle et de lui parler, ce qui n’était pas donné à tout le monde quand on regardait de plus près.

Mais soudain tout se bouscula. Tout d’abord avant qu’ils ne préviennent, les musiciens arrêtèrent de jouer et s’élancèrent au milieu de la salle. Gwenaëlle n’eut pas le temps de les huer pour qu’ils reprennent. A peine s’était-elle poussée de leur passage pour ne pas être bousculée comme une mal propre, le plus costaud d’entre eux balança une fiole et elle poussa un cri de surprise comme beaucoup d’autres. Alors ils ne pouvaient pas être de vrais musiciens, c’était des hors la loi, c’était un attentat et elle était au milieu de tout ça !

Petite, menue et encore pas mal fragile à cause de son jeune âge, bien qu’elle soit dans la carrure parfaite, pour une fille, pour être un bon batteur au Quidditch, elle fut dans les premiers à s’évanouir. Tout alla assez vite qu’elle n’eut pas le temps de se poser trop de questions. Elle eut à la fois mal à la tête et mal au cœur et immédiatement après, elle eut une forte migraine et tout vacillait autour d’elle jusqu’à qu’elle ne tombe au coté de Barry devant les instruments qu’elle chérissait tant ...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

... Petite, menue et encore pas mal fragile à cause de son jeune âge, bien qu’elle soit dans la carrure parfaite, pour une fille, pour être un bon batteur au Quidditch, Gwenaëlle avait été dans les premiers à s’évanouir. Tout s’était passé assez vite qu’elle n’eut pas le temps de se poser trop de questions. Mais comme d’autre, elle ouvrit les yeux quelques instants plus tard. Elle avait toujours mal à la tête et mal au cœur, comme quand on faisait un piquet trop rapidement avec son balai en plein match de Quidditch.
Elle ne faisait attention à Barry avec qui elle discutait un peu plus. Elle était trop désorientée pour ça. Les musiciens n’avaient pas été des musiciens. Des Hors la Loi. Un ignoble attentat. Et après ils osaient dire que les méchants s’étaient les partisans de Voldemort. Ils pouvaient tous en rire. Mais pas de suite. Pour l’instant, s’était des pleurs pour les uns, de l’angoisse pour les autres. La petite faisait partie du second groupe.

D’un coup, une 6ème année, bouscula ceux qui pouvaient gêner son passage pour prendre dans ses bras sa jeune sœur qui eut prendre un haut le cœur à l’impact alors qu’elle était en train de retirer ses lunettes pour les mettre dans sa poche.


« Nath’… Tu m’étouffes ! »
« Moi aussi je suis contente de te retrouver frangine. »
« Non mais tu m’étouffes vraiment là ! »

L’aîné se recula doucement sans lâcher des mains les épaules de la petite. Elles se dévisagèrent et finirent pas ce sourire. Malgré leurs disputes, elles étaient sœurs et on ne pouvait pas retirer ce lien du sang. Elles s’adoraient malgré tout.

« Mais qu’est-ce qu’il s’est passé ? »
« J’en sais rien. »
« Je veux rentrer à la maison. »
« Moi aussi, moi aussi. »
« Qu’est-ce qu’on fait ? »
« Je suis de la brigade maintenant, il doit bien y avoir des trucs à nous confier. Il faut trouver la dirlo. »

Nathanaëlle avait plus de caractère que sa sœur. Et puis elle aimait bien prendre les choses en main, comme toute bonne aînée qui se respectait. Les deux Mayfair cherchèrent des yeux leur Directrice de maison et la trouvèrent agenouillée, prostrée devant un corps alors que des Médicomages et des Guérisseurs s’afféraient tout autour d’eux où de nombreux brancards étaient alignés.
Elles s’approchèrent alors que deux petites de leur propre maison venaient d’arriver à la rencontre de la jeune femme. Ce fut là qu’elles se rendirent compte que le corps était celui du directeur de Poudlard, le grand Professeur Rogue, et qu’il venait de mourir. Gwenaëlle attrapa la main de sa sœur. Elle n’avait jamais vu de mort avant là. Elle se disait que la mort ne faisait pas parti de sa réalité, pour le moment. Là elle était en face de chose dont elle n’avait jamais été préparé.
Elles écoutèrent l’échange entre la professeur et les deux petites.


« Miss LeeRoy… je ne veux pas mourir… »
« Nous n’allons pas mourir… »
« Vous n’allez pas nous abandonné pas vrai ? »
« Ne vous en faites pas… je ferais en sorte que l’on s’occupe très bien de vous tous… »

L’aîné des Mayfair sourit à sa sœur comme pour lui dire qu’elle n’avait plus rien à s’en faire. La cadette soupira et lâcha sa main. Elle avait besoin de marcher bien qu’il était impossible de se changer les idées. N’importe où, où elle posait les yeux, s’était tristesse et questionnement.
Certains avaient signé du nez, pas elle et elle ne voulait pas se demander pourquoi. Sa petite sœur avait eu les faiblesses de la consanguinité. Elle avait peut-être hérité de leur force. Elle marcha et attrapa quelques conversations. On parlait de virus. On parlait de fiole. On parlait de perte de pouvoirs. Quel pouvoir ?

Les mains fourrées dans ses poches, Gwenaëlle se mit à fredonner un air, le premier qui lui posait par la tête. Le premier qui correspondait presque à la situation.


« If they say why, why…
Tell ‘em that is Human Nature…
Why, why, Does he do me that way…
If they say why, why…
Tell ‘em that is Human Nature…
Why, why, Does he do me that way…
Does he do me that way… »


...
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Mar 7 Déc - 2:30

http://www.life.com/image/91754012

Un bal pour l'haloween? Masqué, en plus? Il serais dificille de ne pas reconnaitre la jeune femme avec ces cheveux de toutes sortes de couleurs... Il faut dire qu'elle est facilement reconnaisable... Malgré tout, la jeune femme va essayer de ne pas trop se faire remarquer, et elle croit avoir bien réussit... Ne pas se faire remarquer ne veux pas nessesairement dire par l'apparence, mais simplement rester dans son coin, tranquille, a regarder un peu les autres qui s'amusait... immaginer la salle de bal prendre de drole de forme, tournure , avec des couleurs aussi flamboyante que sa chevelure... Oui, Aubrey c'était bien amuser, a cette soirée. Elle était biensur arriver en retard... et en plus, elle n'était pas acompagnée... C,est pour dire que la jeune lunatique n'a pas vraiment pris le temps d'inviter quelqu'un a l'acompagner, ce n'était pas ce qui l'interessait le plus. Pourtant, la jeune Dreams resta dans la piece toute la soirée, a siroter une petit boisson et a regarder les gens danser, parler, chanter. Elle gardait son petit sourire en coin, certains pourraient penser qu'elle les regardait avec arrogance ou même avec jalousie, mais la poufsouffle était simplement pas totalement là.. Pour quelques un qui sait ce que sa fait lorsqu'on est sous l'influence de drogue assez forte... Bah la petite avait toujours l'air ainsi... un peu perdu, quelque fois, mais lorsqu'elle était reveiller, totalement incontrolable... il suffisait de la faire sortir de son monde... de sa propre ''drogue'' qui générait son cerveau...

Tout ce fit rapidement, autour d'elle... deja qu'elle n'était pas totalement présente mentalement... Les gens commencaient a être plus agiter... certain même criait, que ce soit de colère ou alors parcequ'ils ne comprennaient pas trop ce qui ce passait... Elle vit passer, de loin, les ''musiciens'' qui bousculaient les invité pour passer rapidement, pour s'en aller... Puis, un petit bruit, a peine audible, de verre cassé par terre... Aubrey revint a la réaliter a ce moment même... Ce bruit lui fit penser a sa jeunesse, quand elle était plus petite et qu'elle avait fait tomber son miroir a terre... Elle avait été obliger de tout ramasser, sous les ordre de sa mère, les yeux baigner de larmes d'avoir perdu ce petit miroir... ces yeux regardait autour d'elle quelque instant, encore plus perdue qu'a l'habitude. Elle ne comprit pas du tout pourquoi les gens autours d'elle était si paniqués... Peut-être se passait-il quelque chose de grave? Elle n'eu pas vraiment le temps de se le demander qu'a nouveau, elle sombrait dans ces rêve, dans son monde imaginaire... inconsciente.

Puis, comme si rien ne c'était passer, comme si tout le monde venait tout simplement de se réveiller, dans leurs lit, après une mauvaise nuit de sommeil, remplit de cauchemars de toutes sortes, les cris recommencèrent... les paroles, les affolements, tout... Aubrey refermât les yeux, comme si elle était de trop dans cette pièce, comme si tout ce qui se passait autour d'elle en ce moment la dépassait grandement, était au dessus d'elle... tout ce bruit... Que ce passait-il, déjà? Elle ne l'avait jamais vraiment su, et ne le comprenait toujours pas... Rapidement, la vue de la jeune femme s'embrouille alors que tout ces sens cessèrent, un instant de ''fonctionner'' une migraine intense se faisant ressentir dans son crane, ces deux main allant appuyer sur ces tempe comme pour aider a faire passer ce mal de crane... Le monde autour d'elle s’effaçait doucement a sa vu alors qu'elle venait a nouveau s’évanouir sous la faiblesse du moment, tout son monde étant bouleversé.

Étendue sur le sol, La jeune Dreams ''dormait'' toujours, apparemment les gens autour d'elle ne c'était pas encore occuper d'elle... elle avait bien réussit pour rester ''discrète'' elle l'étais tellement que, même dans un état comme le sien, elle restait invisible... Quelque instant, ces lèvres bougèrent pour dire quelque mot inaudible, mais elle arrêta rapidement, peinant a se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé} Mer 8 Déc - 0:16

    " Oh, tu sais...ce n'est pas que je ne cherche pas de cavalier mais les élèves d'ici sont presque tous immatures...donc je me suis dit qu'un tête entre le buffet et moi suffirait à... BORDEL QU'EST-CE QUI SE PASSE ?!"


    Penelo ouvrit doucement les yeux. Cette simple tâche lui parût aussi difficile que de déplacer une montagne à mains nues, de par l'écoulement de larmes qui avaient séché au bord des cils et qui contribuaient à maintenir ses paupières collées. La jeune fille se frotta le visage avec la lenteur d'un escargot, ne comprenant plus ni où elle était, ni ce qui s'était passé. Une fois ses yeux libérés des croûtes amères de ses pleurs, elle riva son regard droit devant elle, sur les corps d'élèves au sol, comme elle.
    La sorcière toussa doucement d'abord puis de manière plus prononcée et tenta d'inspirer de l'air par le nez, ce qui lui valu un horrible rictus de dégoût suivit d'un crachas quasi immédiat. Du sang.

    Ce dégueulasse goût de fer lui piquait la gorge comme du sel sur une plaie à vif, la faisant tousser d'avantage.
    Elle roula sur le ventre et s'appuya sur ses coudes, la tête baissée vers les dalles. Ses épaules ne cessaient de se lever et de s'affaisser comme un mécanisme qui ne pourrait être interrompu. L'air était toujours difficile à capter et la comparaison au poisson gigotant sur l'herbe fraiche, ouvrant la bouche désespérément lui revenait comme un sombre présage.
    Penelo ferma les yeux et fabrique de la salive avant de cracher sur le sol. Oui, pas très hygiénique et distingué mais elle ne serait sûrement pas la seule à le faire. Cela eut au moins le mérite de lui permettre d'enfin respirer par la bouche.
    Elle ne ferait plus la même erreur.
    La Serpentard resta appuyée un moment puis essuya son nez ensanglanté d'un revers de la main.
    La sensation du liquide chaud était aussi présente sous ses boucles brunes, ce qui lui laissait imaginer l'état de ses oreilles...et -dans le pire des cas- de sa robe...

    Mais il n'y avait pas que ça ! Comme si cela ne suffisait pas, la douloureuse impression d'avoir choppée une otite aigüe lui secouait les tympans et lui labourait le crâne à la manière d'un paysan entretenant son champ. Il ne fallait pas rester ici. Sinon ça ne ferait qu'empirer.
    Elle jeta un regard autour d'elle, se souvenant qu'elle se trouvait aux côtés de Victoria quand l'incident avait eu lieu et qu'elle avait à cet instant pensé à lancer un sort pour faire elle ne savait plus quoi -avant de se souvenir que c'était Claster qui avait eu la bonne idée de garder sa baguette ! Shit). Quoi qu'il en soit, la Serdaigle resta introuvable.

    Sachant que le plus dur restait à faire, la jeune fille ramena ses genoux sous elle et se leva aussi lentement qu'elle le put afin de minimiser l'atrocité de son mal de tête...bien sûr, au point où on en était, cette précaution ne servit pas à grand chose.
    Une fois debout, elle prit sa tête endolorie entre ses mains et se tourna vers un groupe de personnes qu'elle identifia immédiatement comme étant des membres de l'administration.
    Enjambant et trébuchant sur ceux qui n'avaient pas encore repris leurs esprits, la septième année commença à se diriger vers eux.

    Ils n'avaient pas l'air en meilleur état. Réconfortant, ou inquiétant. Foutu bal.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé}

Revenir en haut Aller en bas

Bal d'Halloween & ses festivités {Sujet principal} {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Poudlard
-