POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

L'aigle et le loup [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: L'aigle et le loup [pv] Sam 30 Oct - 23:44

Il y a de cela quelques semaines maintenant, le commissaire Morgenthaler avait interrogé une jeune Serdaigle de septième année. L'entrevue l'avait laissé perplexe, certaines zones d'ombre persistait et plus que cela, s'était le fait qu'il sentait en son fort intérieur que quelque chose clochait, encore plus à la sortie de l'entrevue. Pour lui, toute cette histoire n'était pas blanche comme neige et même si l'intervention de quelques mangemorts mécontents est se qui lui a mis la puce à l'oreille sur se cas, qui autrement, aurait été traité comme tous les autres, maintenant, il en faisait une affaire plus personnelle, un défi, comme une énigme à résoudre. Il saurait et découvrirait la vérité sur cette histoire et arriverait à coincer la petite Matthews. Car oui, maintenant, il avait l'impression qu'on avait essayé de le duper depuis le début et s'il y a bien une chose que William n'aime pas, c'est qu'on essaie de le surpasser en ruse.

En menant une recherche plus large, non pas sur Emily, mais sur ses parents, sachant maintenant l'identité complète de sa mère, il découvrit dans le dossier de celle-ci qu'elle subissait un traitement pour ne plus être infertile, traitement qui ne connu pas de réussite. Il apparait d'ailleurs qu'elle aurait fini par abandonner. Encore plus intéressant, c'est qu'en faisant sa recherche habituel, il découvrit qu'il y a beau existé un acte de naissance au nom d'Emily Matthews, il n'y a pas de dossier médical en tant que tel qui confirme que sa mère ait été enceinte et qu'elle aurait donné naissance à Emily. Autrement dit, la mère d'Emily ne saurait être sa mère et si elle est née, ce n'est pas dans un hôpital que ça c'est passé. Voilà des indices de plus, et cette fois, c'est un William de mauvaise humeur qui voulait des réponses soient de l'étudiante, soit de son père. Après tout, il doit bien savoir de qui est sa fille celui-là... Néanmoins, il n'en avait pas après lui, mais après sa fille d'origine inconnue et c'est pourquoi il décida que c'est elle qui aurait à faire face à se miroir de vérité.

Assis dans son bureau, il avait fait convoqué la Serdaigle et fixait l'horloge accroché au mur, sourire en coin. Il jubilait, littéralement. Il sentait que bien qu'il n'avait pas toutes les explications, cette fois, il détenait d'importants indices qui pousserait Emily à lui en dire plus, à lui dire tout se qu'elle sait et si elle n'a pas les réponses, qu'elle se rassure, il se fera un plaisir d'aller les chercher pour lui, mais chose certaine, si elle ne peut prouver son ascendance, c'est avec joie qu'il cochera de sa plume "sang-de-bourbe" en se qui la concerne. Après tout, sans même que son sang ne soit confirmé, la petite maligne a appliqué à la brigade de Poudlard. Si ça ce n'est pas de l'arrogance ça, il ne s'appelle pas Morgenthaler.

Manteau de cuir au dossier de sa chaise, il portait son uniforme officiel d'ancien exécuteur des nuisibles, uniforme de mérite qu'il ne portait qu'en de rares occasions. Il savait que cela pouvait s'avérer quelque peu intimidant. Il entendit cogner à la porte de son bureau et aussitôt, il se leva, jetant un coup d'oeil à la paire de gant de cuir sur son bureau, avant de relever les yeux vers la fenêtre de la porte.

-Oui oui, entrez.

C'était Emily, évidemment et William l'accueille avec un sourire. Il fit le tour de son bureau et prit place devant, obstruant l'accès à la chaise. Il fit un signe du menton vers la porte, se qui voulait dire qu'elle devait la fermer puis croisa les bras, une main appuyé contre le visage, la fixant des yeux un instant, puis parlant sur un air intéressé.

-Rebonjour miss Matthews. J'imagine que vous êtes aussi contente que moi que nous nous rencontrions à nouveau. Alors comment vont les études? J'ai su que vous aviez appliqué à la brigade inquisitoriale auprès de monsieur Sealgair, c'est exact? Voilà qui est une belle preuve d'ambition, j'aime les gens d'ambition, les gens qui sont prêt à tout pour avoir se qu'ils veulent.

Il enleva la main de contre son visage et appuya chacune d'elle contre le dossier de la chaise derrière lui.

-Vous vous demandez sûrement quelle est cette étrange tenue que je porte? C'est ma tenue d'exécuteur de nuisibles, un poste que certes, je n'occupe plus, mais à ma retraite, on m'a volontiers donné mon uniforme si je puis dire et lors de certaines occasions, je le porte...


Il recula un peu la chaise du bureau, puis l'indiqua de la main, invitant Emily à s'y asseoir. Après quoi, il alla s'appuyer contre son bureau, toujours debout, avec se sourire en coin et sa plume qui comme toujours, écrit toute seule.

-Vous vous souvenez, lors de notre première rencontre, je vous avais dit que je devais faire une recherche, se qui habituellement, est une formalité, histoire de compléter le dossier et vous déclarez de sang-mêlé. J'avais aussi dit que toute information susceptible d'être irrégulière et qui pouvait s'expliquer aisément devait m'être souligné, afin de faciliter mon travail. Vous m'aviez alors répondu que vous n'aviez rien à dire. Hey bien, malheureusement, au cours de cette dernière procédure formelle, il y a eu quelques irrégularités. Savez-vous quelles sont-elles?


Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 17/11/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2010
Parchemins postés : 1017



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Emily B. Matthews


MessageSujet: Re: L'aigle et le loup [pv] Lun 1 Nov - 15:37

    Une nouvelle lettre. Emily commençait à trouver qu'elle en recevait beaucoup ces temps-ci. Une autre convocation. Encore une fois, elle trouvait qu'elle en recevait franchement pas mal, et à chaque fois, ce n'était pas pour des raisons de transgression du règlement, elle était une élève modèle, mais pou d'autres raisons.
    Mr Morgenthaler la convoquait à nouveau, sans doute pour lui faire part de certaines de ses découvertes. Elle trouvait que cela sentait vraiment mauvais, mais savait ce qu'était l'obéissance. Après avoir fini les cours, elle se rendit au bureau du concierge et frappa. Elle entendit un "Oui, oui, entrez..." assez distrait et s'exécuta. Le commissaire lui sourit et le même sentiment de violent désir de mort et de sang l'envahit. Néanmoins, elle réussit à repousser celui-ci. Elle ferma sur un signe de sa part mais ne pu s'assoir. Il était face à elle, l'observant, bloquant ses mouvements par sa présence.

    -Rebonjour miss Matthews. J'imagine que vous êtes aussi contente que moi que nous nous rencontrions à nouveau. Alors comment vont les études ? J'ai su que vous aviez appliqué à la brigade inquisitoriale auprès de monsieur Sealgair, c'est exact ? Voilà qui est une belle preuve d'ambition, j'aime les gens d'ambition, les gens qui sont prêt à tout pour avoir se qu'ils veulent.


    Elle ne répondit pas, observant ses mains qui s'appuyaient contre le dossier de la chaise qui lui était normalement destinée, son visage aussi froid et impassible qu'à l'accoutumée.

    -Vous vous demandez sûrement quelle est cette étrange tenue que je porte ? C'est ma tenue d'exécuteur de nuisibles, un poste que certes, je n'occupe plus, mais à ma retraite, on m'a volontiers donné mon uniforme si je puis dire et lors de certaines occasions, je le porte...


    Il invita enfin Emily à s'assoir, celle-ci s'exécutant avec le même air glacial, ses yeux ressemblant à deux lacs gelés. La flamme avait disparu pour ne laisser qu'une tempête de neige dans ses iris. Iris qui sondaient le commissaire. Que lui voulait-il ?

    -Vous vous souvenez, lors de notre première rencontre, je vous avais dit que je devais faire une recherche, se qui habituellement, est une formalité, histoire de compléter le dossier et vous déclarez de sang-mêlé. J'avais aussi dit que toute information susceptible d'être irrégulière et qui pouvait s'expliquer aisément devait m'être souligné, afin de faciliter mon travail. Vous m'aviez alors répondu que vous n'aviez rien à dire. Hey bien, malheureusement, au cours de cette dernière procédure formelle, il y a eu quelques irrégularités. Savez-vous quelles sont-elles ?

    Elle resta toujours aussi impassible, mais elle bouillonnait de l'intérieur. Des irrégularités ? Comment cela ? Pendant dix-sept ans, elle avait vécu sans savoir qui elle était et ne l'avait découvert que grâce à un jeune homme qui savait ce qu'était les vampires. Il avait senti sa vraie nature, il l'avait convaincu. Elle avait alors compris que ceux qu'elle pensait de son sang ne l'étaient pas. Enfin, elle n'était pas sur. Aussi, elle ne pouvait pas vraiment savoir ce que le commissaire avait trouvé...

    -Non, Mr Morgenthaler, vous m'en voyez aussi surprise que vous. Puis-je savoir ce que sont ces irrégularités ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: L'aigle et le loup [pv] Lun 1 Nov - 16:04

Elle ne répondait pas à aucune de ses questions. Cela le vexait, bien qu'il n'en laisse rien paraître. La petite louve des neiges a intérêt à se faire poli et à répondre à toutes ses questions, autrement, l'aigle pourrait devenir de mauvaise humeur et il n'est pas certain alors qu'il fera preuve de clémence dans la suite. D'ailleurs, constatant qu'elle ne répondait pas et qu'elle faisait l'impassible, se qui pouvait tout aussi bien passer pour de l'inattention venant d'une personne aussi détachée que lunatique, il répéta, sur un ton qui se voulait plus autoritaire, question de rappeler que quand le commissaire vous pose directement une question, il faut y répondre, si on sait se qu'est l'obéissance, bien sûr.

-Vous m'avez l'air distraite, alors je vais répéter. Comment vont vos études? Et allez-vous me dire si oui ou non vous avez appliqué à la brigade inquisitoriale? À moins que les informations qui parviennent à mes oreilles soient de pures illusions de l'ouïe.

Autrement dit : "arrêtez de me prendre pour un idiot et répondez". N'empêche, elle continuait de reste calme et impassible, mais William l'avait bien confronté la dernière fois et il ne savait que trop bien que cette glace n'était qu'une muraille qui cachait une jeunesse imparfaite et bien réactive, comme toutes les autres. Se croire unique et capable de résister à tout, sinon d'absorber, est un tord. Il y a dans le silence et une impassibilité des réponses en soi. D'ailleurs, l'attention de la Serdaigle semble plus vive quand il parle des irrégularités, mais là encore, elle dit ne pas savoir de quoi il parle. Il esquisse un grand sourire, semblable au loup qui se délecte rien qu'à regarder la brebis et se tourne légèrement pour aller prendre d'une main un document, sorte de fiches contenant des feuilles, qu'il pose au bord du bureau, tout juste à sa droite, légèrement derrière lui.

-Bien évidemment. Cela fait parti de mon travail de vous tenir informé après tout. D'ailleurs, je tenais à se que vous soyez assis, parce que ce sont des informations surprenantes. Voyez-vous, il existe certainement un acte de naissance qui statut les parents dont vous m'avez donné les noms la dernière fois, mais aucun hôpital, moldus ou sorciers, ne contient de bébé né au nom d'Emily Buffy Matthews. Mieux encore, votre mère était, selon son dossier médical, infertile et elle a d'ailleurs suivi un traitement auprès d'un médecin-sorcier reconnu, traitement qui n'a pas fonctionné. Tout est dans cette fiche. Les rendez-vous et les détails de la condition de votre mère. Alors... voyez-vous miss Matthews, j'ai bien peur qu'il y ait à tout le moins fraude. Celle que vous m'avez dit être votre mère ne l'est pas et pour se qui est de votre père, cela reste à déterminer. Alors nous voilà de retour à la case départ et cette fois, le médaillon de votre famille ne vous aide en rien. L'adoption n'a aucune importance dans la détermination de l'origine du sang. Vous allez maintenant devoir m'expliquer qu'est-ce que c'est que cette histoire, se que vous savez et cette fois, pas de cachotteries je vous pris, car j'ai l'intention d'aller au fond de cette histoire. Me suis-je bien fait comprendre?


Possible qu'elle ne soit au courant de rien. Auquel cas, il ira voir le père, qui lui, le saura certainement et s'il n'a pas disparu du pays, se qui est peu probable vue le profil du personnage, William s'assurera de bien se faire comprendre et que tout mensonge conduira à sa propre déchéance, pour fraude envers l'État, et à celle de sa fille, dont l'ascendance ne saura être prouvée et qui conduira à un statut de sang-de-bourbe et on connait tous le sort qui leur est réservé. Alors, probablement que son père saura se montrer coopératif, mais en attendant, savoir se qu'elle sait et se qu'elle a refusé de lui dire jusqu'ici peut toujours être utile.

-Alors maintenant, à toutes fins pratiques, vous allez me dire qui vous êtes.
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 17/11/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2010
Parchemins postés : 1017



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Emily B. Matthews


MessageSujet: Re: L'aigle et le loup [pv] Dim 12 Déc - 8:31

    Emily voyait bien qu'il n'était pas vraiment satisfait de son comportement. Elle était pourtant toujours aussi aimable, calme, malgré cette froideur qui marquait chaque infime trait de son visage de porcelaine. Elle était belle, sublime, fraiche et délicate rose aux épines acérées. Mais cette beauté ne lui serait sans doute d'aucun secours face au Commissaire, ce Commissaire qui, étrangement, avait une certaine ressemblance avec elle. Tout deux étaient des prédateurs sans pitié, qui pouvaient observer la mort sans ciller. Elle était à la fois une petite louve des neiges et une aigle fière et élancée. Lui, il était un grand loup noir et un sombre aigle tuant pour survivre dans une vie déjà condamnée... Il était également un petit modèle de réussite, ce qui n'était pas déjà trop mal. Mais Emily voulait plus que cela, plus qu'atteindre le pauvre statut d'ancien exécuteur et désormais commissaire.

    -Vous m'avez l'air distraite, alors je vais répéter. Comment vont vos études ? Et allez-vous me dire si oui ou non vous avez appliqué à la brigade inquisitoriale ? À moins que les informations qui parviennent à mes oreilles soient de pures illusions de l'ouïe.


    C'est toujours dans ce même air glacé et pourtant aimable qu'elle répondit :

    -Mes études vont bien et j'ai effectivement posé ma candidature pour la Brigade.


    Une réponse succincte. Là n'était pas le sujet. Si le commissaire voulait en savoir plus, il poserait d'autres questions. Après qu'elle lui ai demandé ce qu'étaient les irrégularités en question, ce qu'elle ne savait pas plus que le commissaire, celui-ci lui offrit un sourire carnassier qu'elle ne pu s'empêcher de rendre, aimablement. Son sourire était mi-figue mi-raisin, imperturbable, mystérieux, envoutant, et pourtant aucunement provocateur. Tout en finesse...

    -Bien évidemment. Cela fait parti de mon travail de vous tenir informé après tout. D'ailleurs, je tenais à se que vous soyez assis, parce que ce sont des informations surprenantes. Voyez-vous, il existe certainement un acte de naissance qui statut les parents dont vous m'avez donné les noms la dernière fois, mais aucun hôpital, moldus ou sorciers, ne contient de bébé né au nom d'Emily Buffy Matthews. Mieux encore, votre mère était, selon son dossier médical, infertile et elle a d'ailleurs suivi un traitement auprès d'un médecin-sorcier reconnu, traitement qui n'a pas fonctionné. Tout est dans cette fiche. Les rendez-vous et les détails de la condition de votre mère. Alors... voyez-vous miss Matthews, j'ai bien peur qu'il y ait à tout le moins fraude. Celle que vous m'avez dit être votre mère ne l'est pas et pour se qui est de votre père, cela reste à déterminer. Alors nous voilà de retour à la case départ et cette fois, le médaillon de votre famille ne vous aide en rien. L'adoption n'a aucune importance dans la détermination de l'origine du sang. Vous allez maintenant devoir m'expliquer qu'est-ce que c'est que cette histoire, se que vous savez et cette fois, pas de cachotteries je vous pris, car j'ai l'intention d'aller au fond de cette histoire. Me suis-je bien fait comprendre ?
    -C'est impossible...

    Elle avait dit cela sincèrement, son masque impassible se craquelant. Elle pensait au moins qu'un de ses parents était le sien, mais de toute évidence, elle n'était même pas née en Angleterre. Était-elle seulement anglaise ? Et qui étaient ses véritables parents en ce cas ?

    -Alors maintenant, à toutes fins pratiques, vous allez me dire qui vous êtes.


    Elle eu un léger rictus, ses dents serrés, les yeux fermés.

    -Je ne le sais plus moi même, monsieur Morgenthaler, dit-elle d'une voix hachée. Il n'y a pas longtemps, je pensais venir d'ici, mais je me rends compte qu'il semblerait que je ne sois qu'une étrangère... Ce n'est d'ailleurs pas pour m'arranger, non ?

    Elle détourna le regard, fixant les murs de la petite pièce et la veste de l'exécuteur. Elle sentit immédiatement une froide colère l'envahir et ferma les yeux à nouveau pour la retenir.

    -Vous devez trouver que je suis un gibier bien plus excitant à chasser, non ? Vous étiez enfermé dans votre morose quotidien de commissaire après votre trépidante vie d'exécuteur, à poser des questions à des adolescents boutonneux et vous rencontrez une énigme vivante qui ne sait même plus qui elle est... Et qui ne pourra pas vraiment vous aider... A la limite, demandez à mon père... Lui, il a toujours réponse à tout...


    Il y avait de la colère et de la douleur dans sa voix, mais elle décida tout de même de continuer :

    -Mais sachez avant de me penser vulgaire impure que mes études, que ma place pour la Brigade... Je ne fais cela que pour pouvoir plus tard le servir. Être à ses cotés est ma seule raison de vivre. Peut-être que cela vous motivera à savoir qui sont mes vrais parents... Afin de peut-être espérer savoir qui je suis...


    Elle croisa les bras, sentant tout son être tiraillé par l'incertitude. Il devait y avoir peu d'énigmes comme elle, oui... Il devait... Son visage s'éclaira soudainement. Elle venait de se souvenir de quelque chose...

    -Ma tante Natalie ou Natalya, comme on l'appelait, qui est morte en Russie, n'a rien légué à mes parents mais tout à moi... Notamment son elfe de maison... Je ne sais pas si cela à avoir dans l'affaire... Vous êtes seul juge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: L'aigle et le loup [pv] Mer 15 Déc - 3:29

William n'était pas à son plus patient en se moment, il fallait le reconnaître. Cette Matthews était un mystère difficile à résoudre, il devait l'avouer et il n'avait pas envie qu'elle commence à jouer du silence avec lui, même si on peut affirmer "qui ne dit mot consent". Il apprit donc que les études allaient bien, se qui est toujours la réponse ou presque, mais aussi, qu'elle avait bel et bien appliqué pour la brigade et c'est bien pourquoi William s'acharne sur son cas aujourd'hui. Autrement, il aurait pu laisser le dossier moisir encore un peu, personne ne lui aurait posé de questions. Emily provoquait de l'intérêt de part et d'autres, mais lui, loyal au régime ou non, bon élève ou non, il n'y donne aucun intérêt. Tout se qui l'intéresse, se sont les origines de cette étudiante et les révéler au grand jour, ou du moins, au ministère, car visiblement, elle n'est pas celle qu'elle prétend être.

Elle parut plus qu'étonné par ce qu'elle apprenait. le commissaire ne mâchait pas ses mots à son égard et vouloir lui faire comprendre que cette fois, il l'avait bien à l'oeil, il la tenait dans ses serres. Fini la chimère. Pourtant, il avait devant lui un enfant prit au dépourvu et alors qu'elle aurait pu feindre l'innocence, il n'avait pas l'impression que c'était se qu'elle faisait en se moment et à se niveau, son instinct le trompe rarement quand même, vu le nombre d'interrogatoires et d'entrevues qu'il a passé dans sa vie, et pas seulement comme commissaire du sang. Le désespoir semblait motivé Emily maintenant. Elle faisait face au commissaire sans broncher. Folie ou courage, vous choisissez. À sa première question, il croisa les bras un instant, l'air sceptique. Cette fois, c'est lui qui se faisait silencieux et l'élève poursuivit et quand elle parla d'elle comme d'un gibier, il esquissa un fin sourire, celui du traqueur. Pourtant, il allait donner un sursis à sa proie.

-Je vais considérer votre suggestion et demander à votre père, puisque visiblement, vous n'étiez pas au courant de tout se que je viens de vous informez. Soyez assuré miss Matthews que le fin fond de cette affaire sera su et découvert par le ministère et que les moyens pour y arriver seront tous utilisés. J'y veillerai personnellement.

Elle sortit ensuite un jolie petit monologue sur la loyauté envers celui dont on n'osera pas penser le nom. Cependant, William s'en moque éperdument. La vérité, la justice, ou le simple plaisir de résoudre un mystère est plus important à ses yeux, ou encore, l'opportunité de se mettre en valeur en faisant du travail exemplaire. Par contre, il n'allait pas dire à l'élève qu'il porte peu d'intérêt au nouveau chef du gouvernement. William le respecte de toute façon, c'est juste qu'il n'est pas un de ses fidèles dévoués. Il se voit plutôt comme un indépendant, même si comme tous les membres du ministère, le moment venu, il répond aux ordres et se met au garde-à-vous.

-En effet, c'est bien pourquoi nous sommes ici, déterminer vos origines et voir le fin fond de cette histoire et cela, dans l'intérêt de tous, le vôtre comme celui de se gouvernement et de la personne que vous voulez servir éventuellement. On ne voudrait pas qu'il soit entouré d'hybrides et de sang-de-bourbe n'est-ce pas?

Et c'est là qu'une nouvelle piste fit surface. Celle d'une Russe qui a tout légué, drôle d'histoire et il pourra en parler avec le père d'Emily. Il prit en note le nom, dans sa mémoire, comme sa plume sur le papier. D'ailleurs, quand on regarde Emily, elle a les yeux bleus comme bien des femmes russes peuvent en avoir. Il n'y a pas que ça non plus dans le regard de cette femme à devenir, il y autre chose, mais le commissaire est incapable de mettre le doigt dessus, bien qu'il ait déjà vu se regard, cet iris particulier, quelque part auparavant.

-Très bien, je chercherai de se côté également. Comme d'habitude, je vous remercie de votre temps et soyez certaine que nous nous reverrons très bientôt. Sur ce, bonne journée miss Matthews.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'aigle et le loup [pv]

Revenir en haut Aller en bas

L'aigle et le loup [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Poudlard
-