POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Dossier Guildford [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Dossier Guildford [Terminé] Lun 1 Nov - 12:49

Nouvelle journée, nouveau dossier pour le commissaire à la commission du sang, William Morgenthaler. Une affaire plutôt simple en perspective, celle de la dernière née de la famille Guildford, une dénommée Penelo, sans aucun doute un hommage à ses origines italiennes. Pour cette affaire, il ne s'était pas trop compliqué la vie, mais comme toujours, il avait mené son enquête avec une rigueur digne de sa personne. Malheureusement, il n'était pas tombé sur rien de bien bien intéressant, mais dans un sens, c'est tant mieux pour Penelo.

Il avait donc fait convier à son bureau la demoiselle en question. Le lieu était toujours bien ordonné, quelques parchemins étant ouverts sur le bureau, dont un avec une plume encore inerte sur le dessus. Un manteau était accroché au porte-manteau et on pouvait apercevoir une canne de marche appuyé contre le mur. Enfin, l'homme était à la fenêtre de la pièce, scrutant l'extérieur, habillé selon sa classe habituel, pourvu d'un ensemble veston cravate, mais comme c'était l'automne, au lieu d'une simple chemise en-dessous de son veston, il portait aussi un gilet de laine grisâtre. On ne tarda pas à cogner à la porte, alors il dit d'une voix bien capable de se faire entendre au-delà de la porte:

-Entrez!

Il alla ensuite à l'encontre de la demoiselle, à qui il tendit la main:

-Buongiorno, come siete?

Esquissant un petit sourire, il se présenta alors, toujours dans un italien fluide et impeccable:

-Ve ne presi, chiudetevi la porta e, non ne dovremmo avere molto tempo per bene... Allora, come è il mio italiano?


Dernière édition par William Morgenthaler le Sam 11 Déc - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Dossier Guildford [Terminé] Lun 1 Nov - 17:19

    La Comission du Sang. Encore une belle invention mais inutile. Enfin du point de vue de Penelo. Déjà c'était contre ses principes : laisser des gens décider de la manière dont on doit considérer tel ou tel élève selon la "nature" de son sang. Et puis elle avait une flemme monumentale lorsqu'il s'agissait de faire des démarches administratives. Alors c'était tout à fait normal de la voir sortir du dortoire en traînant les pieds comme jamais.
    Sans savoir ce qui l'attendait, elle avait déjà une idée toute faite sur son "entretien" au bureau du concierge : un vieil homme grognon lui lancerait des regards soupçonneux par-dessus ses lunettes crasseuses, gribouillerait quelques mots cinglants sur son parchemin, un coup de tampon et elle serait classée comme "non fiable".

    Elle fronça les sourcils et serra les dents, ayant du mal à retenir sa colère et son agacement à cette idée. Ce que pensait les élèves n'avait rien d'important, leur opinion à son sujet lui était égale. Mais que l'on marque en gros qu'elle était la fille d'un sorcier "sang pur" et d'une misérable "sang-de-bourbe" était insupportable à imaginer. La politique du Seigneur des Ténèbres n'allait pas en faveur des Moldus alors avoir un parent issue de sans pouvoirs paraîtrait une bien belle plaisanterie, voire une honte pour le monde des sorciers. Il apparaissement toutefois absolument débile de juger quelqu'un sur la soit disant pureté de son sang ! Seuls le travail et le talent importaient !

    La jeune fille s'arrêta finalement devant la porte du bureau. Elle la regarda longuement puis soupira à nouveau après avoir réajusté son uniforme au couleur de Serpentard. Elle tendit la main, ferma les yeux, frappa trois coups. Puis entra.
    Et là, tout s'enchaîna très vite, si bien qu'elle eut du mal à faire autre chose que de rester la bouche légèrement ouverte : d'abord, il n'y avait pas de vilain sorcier prêt à lui balancer sèchement des remarques; deuxièmement, le comissaire en question arrivait déjà à sa rencontre, lui serrant gentiment la main avec politesse; troisièmement, celui-ci attaqua directement en Italien, sans nul doute pour montrer qu'il était bien renseigné.
    Il passa un moment avant que la jeune fille revienne dans la réalité en secouant légèrement la tête. Une fois la stupeur passée, elle admit un fin sourire et inclina légèrement la tête pour remercier son interlocuteur.


    - Merci pour votre accueil, monsieur. Tout va pour le mieux.

    La jeune fille se redressa et le regarda revenir vers son bureau, après quoi elle s'avança elle-même vers une chaise mise à disposition pour les élèves.

    - Vous le parlez très bien, reconnut-elle en souriant.

    Bien qu'elle ne le parlait pas ou peu, Penelo arrivait sans trop de mal à comprendre l'Italien du fait de ses quelques visites en compagnie de sa mère chez ses grands-parents mais c'était trop peu pour répondre dans le même langage.

    - J'en déduis donc que vous avez fait vos propres recherches, monsieur. Dans tous les cas je me dois de vous remercier de cet honneur que vous me fait en partageant vos connaissances linguistiques, vraiment.

    Elle ne se foutait pas de lui. Non. Au contraire elle avait décidé de se concentrer sur l'essentiel et de se tenir à carreau pour cette fois. Et puis le fait que le comissaire lui montre qu'il savait parler Italien lui faisait dans un sens plaisir. Mais ils n'étaient pas là pour discuter de leurs capacités, ni de la beauté de l'Italie et ses chaussures très prisées.
    Penelo reprit un air sérieux et lui demanda :


    - Le fait que nous n'en ayons pas pour longtemps est-il une bonne ou une mauvaise chose ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Dossier Guildford [Terminé] Lun 1 Nov - 21:52

William n'était pas qu'un commissaire bourru. Il était aussi un homme cultivé, qui parlait plusieurs langues communément et sachant qu'elle avait des origines italiennes, il s'était risqué à lui parler dans cette langue sans avoir la certitude qu'elle savait parler cette langue. Heureusement, elle semblait comprendre cette langue, bien qu'elle ne la parlait pas. Tant mieux, car bien qu'il savait parlé l'Italien, il n'était pas nécessairement des plus fluides dans cette langue et il n'aurait sans doute pas pu faire l'entretien d'un bout à l'autre dans cette langue. En revanche, son anglais est excellent. Polie, elle lui sera la main et son visage, d'abord morose en entrant dans le bureau avait passé de la surprise au ravissement. Elle le remercia pour l'accueil et lui dit que tout allait pour le mieux. Pour une fois qu'il avait une réponse positive, il n'irait pas s'en plaindre.

Il fit le tour de son bureau pour aller s'asseoir alors qu'elle parlait alors qu'elle admit qu'il parlait très bien italien. Il eut un sourire modeste, accompagné d'un léger haussement d'épaule, qui semblait déjà affirmer le contraire. Pour un homme parlant cinq langues, il devait avouer que l'italien n'était pas forcément la langue avec laquelle il était la plus aisé. Il est bien meilleur en français ou en allemand.

-Merci, mais je sais que j'ai un accent affreux. Heureux d'avoir pu pratiquer mes bases avec vous mademoiselle Guildford.

Il tira avec sa main la mallette sous son bureau, qu'il entrouvrit pour sortir un fichier qu'il posa devant lui et qu'il ouvrit, alors qu'une plume se redressa et s'anima d'elle-même, écrivant sur un parchemin. Le commissaire sortit aussi ses lunettes de la poche avant de son veston et se les mit devant les yeux. La jeune femme, perspicace, lui annonça alors qu'elle en concluait qu'il s'était renseigné. C'est là toute la nature de son travail oui. Elle le remercier encore et parla même d'honneur, se qui fit légèrement rire William.

-Allons, pas tant de flatteries mademoiselle. J'ai surtout cru que cela serait une bonne façon de démarrer l'entrevue du bon pied. J'aime bien que les étudiants se sentent à l'aise. Tout ceci ne se veut pas une torture vous savez? Je souhaite seulement que nous discutions, sainement, de vos liens familiaux et de vos origines. D'ailleurs, à se titre, il est évident qu'il faut s'informer un peu avant de rencontrer les gens, alors pour vous répondre, oui, j'ai fait mes propres recherches, comme je le fais avec tout le monde d'ailleurs.


William ne doutait pas de la sincérité de la Serpentarde. Un peu inquiète, du moins, c'est l'impression qu'elle donnait, Penelo demanda alors si le fait qu'il serait bref était ou non une bonne chose. Sourire en coin, le commissaire eut un regard un peu plus vif, voir malicieux, l'espace d'un instant, puis parut se détendre, parlant avec une non-nonchalance apparente.

-Une bonne chose, pour moi à tout le moins. Rassurez-vous miss Guildford, votre famille est bien connu parmi les sorciers et avoir de la documentation sur votre père ne m'a pas été très difficile. Cependant, celle sur votre mère est plus brève. Elle est la première sorcière de sa famille, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Dossier Guildford [Terminé] Lun 15 Nov - 21:11

    - Monsieur, si j'avais voulu vous flatter, je n'aurais pas tari d'éloges à votre sujet, même voire surtout sur des détails inutiles, ce qui n'est pas le cas ici.

    Franche et directe, la Penelo. Elle n'avait encore une fois pas la langue dans sa poche. Nombreux étaient ceux qui auraient pu mal prendre cette déclaration mais la Serpentard préférait jouer carte sur table avec cet homme puisque cacher les vérités sous de fabuleux mensonges ne changerait rien aux informations qu'il avait déniché et pourrait dénicher sur elle. La preuve en était faite puisqu'il était déjà au courant pour la famille de sa mère.
    La sorcière se crispa légèrement en voyant la plume s'agiter d'elle-même puis se força à prendre un air plus détendu, plus à l'aise. Montrer que cela la perturbait ne pouvait être qu'une mauvaise chose, une chose qu'elle n'aurait pas calculé; et c'était inacceptable.
    La jeune fille croisa le jambes sur son siège et posa ses mains sur les accoudoirs d'une façon qu'elle voulu la plus neutre possible. Un petit sourire entendu anima son visage alors qu'elle se décida à fixer son interlocuteur dans les yeux, sans se risquer à ciller une seule fois.


    - C'est exact, admit-elle avec un plaisir dissimulé; ma mère est la première sorcière de sa famille sur...pfiou, de nombreuses générations. C'est une Sang-de-bourbe, précisa-t-elle en se penchant légèrement en avant.

    La Serpentard avait sorti cela avec sa petite voix amusée, presque insultante. Pourquoi ? Pour montrer qu'elle n'avait pas honte des origines de sa mère, de cette supposée infériorité des Moldus, de cette dsigrâce du sang.

    - Je suis Sang-Mêlé, je vous l'avoue moi-même, ajouta-t-elle avant de croiser les bras sur sa poitrine; vous connaissez toute la vérité, monsieur.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Dossier Guildford [Terminé] Mar 16 Nov - 3:16

La petite Penelo savait flatté le renard dans le bon sens du poil. Elle semblait sincère dans ses éloges en plus, tant mieux. Après quoi, le commissaire entra un peu plus dans le vif du sujet et il sentait qu'il avait toute l'attention de miss Guildford, qui dû sentir qu'il était inutile de lui mentir. D'ailleurs, elle se fit plutôt direct et il se cala alors un peu plus dans sa chaise. Il avait donc vu juste, la mère de Penelo était une petite sang-de-bourbe. Quel dommage, mais d'un autre côté, il faut bien des sang-mêlés pour affirmer la supériorité des sangs purs.

-Alors dans se cas, j'aimerais que vous me dîtes le nom de jeune fille de votre mère je vous pris, afin que je sois à même de confirmer tout cela.


Pour lui, le dossier était tout de même pratiquement clos et il n'irait pas tourner autour comme un vautour sans raison. Elle était sang-mêlé, c'est l'évidence et il ne s'obstinerait pas plus longtemps à essayer de démontrer qu'elle est sang pur, ou bien l'inverse. Du reste, tout concordait et tous les dossiers complétaient la preuve de ses origines en se sens. Le commissaire ne trouvait plus grand chose d'autres à ajouter et se leva.

-Dommage... mais ainsi va la vie. Il n'y a pas de place pour tous au sommet de la pyramide. Je vous remercie de votre temps mademoiselle Guildford, ce sera tout. Vous aurez sous peu, ou vos parents, par la poste, le certificat qui authentifiera vos origines. Bonne journée à vous.

Il tendit la main, esquissant un sourire aimable, puis la laisser quitter son bureau. Après quoi, il finalisa le dossier.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Dossier Guildford [Terminé] Sam 11 Déc - 21:31

    - Alvarez. Adela Alvarez. Vous pouvez vérifier, même si je me doute que vous clorez le dossier ici. Après tout, vous n'allez pas vérifier si je vous dis la vérité sur ma mère ou non puisqu'il serait logique d'essayer de cacher des origines moldues plutôt que de les clâmer.

    La jeune fille haussa un sourcil agacé. Cette idée de pureté du sang était complètement absurde ! C'était comme différencier les êtres humains, sauf que cette fois il n'y avait pas une discrimination sur la pigmentation de la peau, mais des liens du sang.
    Comme si on pouvait dire que l'un est mieux que l'autre ! Totalement absurde ! Il y avait de nombreux Sang-de-bourbe intelligents et même plus doués que les Sang Pur du fait qu'ils se donnaient les moyens de réussir pour rendre leurs familles fières d'eux.
    Le commissaire faisait apparemment partie de ces gens qui considéraient les Sang-de-bourbe, Cracmol et Moldus comme des êtres inférieurs.

    La Serpentard se leva à sa suite et s'arrêta pour lui serrer froidement la main, un air scrutateur sur le visage.


    - Ceux qui sont en haut de la pyramide, comme vous dites, sont ceux qui le méritent et qui se donnent du mal pour y arriver. Votre soit disant pureté du sang n'a rien à voir avec celà. Alors ne soyez pas désolé, je vous prouverai qu'avoir du sang de Moldu dans les veines n'entrave en rien l'aspiration à la plus grande des réussites. Sur ce, passez une bonne journée, Monsieur.

    Et la Serpentard s'engouffra dans le couloir ou elle disparut au coin d'un mur.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Dossier Guildford [Terminé] Sam 11 Déc - 21:43

[Topic terminé]
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dossier Guildford [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Dossier Guildford [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Poudlard
-