POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen] Sam 12 Fév - 18:26

Emmy se retrouvait une fois de plus à la bibliothèque. Elle était le genre d’élève modèle, travailleuse. Elle faisait toujours tous ses devoirs et faisait son possible pour les rendre en temps et en heure. Cependant, à cause de sa santé fragile, Emmy passait pratiquement autant de temps en cours qu’à l’infirmerie. Donc elle ratait beaucoup de cours. Il arrivait qu’elle doive rendre son devoir ce jour-là et qu’elle soit à l’infirmerie à la place, ou bien qu’ayant été absente on est oublié de la prévenir qu’il y avait un devoir, plein de petites choses de ce genre. Mais les professeurs étaient habitués maintenant et savaient qu’elle faisait de son mieux pour toujours rendre ses devoirs. La veille, Emmy ne s’était pas sentie bien mais pensant que ce serait passager, elle était quand même allée en cours. Sauf qu’au bout d’une heure ou deux, elle était prise de vertiges et tenait à peine debout. La jeune fille avait dû donc aller à l’infirmerie. Elle détestait se sentir comme ça. La jeune Poufsouffle était comme cela depuis l’attaque d’Halloween. Ainsi, elle avait passé une bonne partie de la journée à l’infirmerie et devait aujourd’hui rattraper son retard.

Installée à une table au fond, près des rayons, Emmy avait étalé sur sa table plusieurs livres, les parchemins de cours d’amis et ses propres parchemins avec une plume pour recopier le tout. Evidemment, avant avec ses pouvoirs, il suffisait d’une simple formule pour tout recopier et elle n’avait plus qu’à faire ses devoirs. Mais les pouvoirs des élèves avaient disparu. Plus de pouvoirs, c’était une expérience très désemparant pour la jeune fille. Elle se sentait déstabilisée, plus faible et vulnérable que jamais. Ses pouvoirs étaient bien la seule défense qu’elle pouvait avoir. Emmy n’avait aucune force physique : elle était fine, et sa santé ne lui permettait pas de faire beaucoup d’effort physique. Seule sa maîtrise de la magie pouvait l’aider à se défendre. Ce qui différenciait les sorciers des moldus, c’étaient leur pouvoir, alors cela signifiait-il que si aucune solution n’était trouvée, ils seraient considérés comme des moldus ? Non, vraiment trop bizarre. Emmy n’avait qu’une hâte : qu’ils trouvent une solution à ce problème et que les répercussions de l’attaque d’Halloween cessent sur elle.

Mais la jeune fille n’avait pas vraiment trop le temps de penser à cela en ce moment, en voyant le nombre de cours à recopier, elle en était déjà découragée. Et cela était sans compter le devoir qu’elle avait à rendre ensuite. Comme ils n’avaient plus de pouvoirs, les professeurs préféraient leur donner des devoirs écrits, plus théoriques que pratiques. Au bout de deux heures, Emmy se décida à faire une pause et reposa sa plume. Elle décida d’aller ranger quelques livres qui ne lui servaient plus dans les rayons. Avec trois livres en main, la jeune poufsouffle parcourait la bibliothèque pour les ranger un par un. Ce n’était pas bien compliqué pour elle, elle connaissait la bibliothèque par cœur. Après l’infirmerie, c’était l’endroit où elle passait le plus de temps. Emmy essayait de ranger le dernier livre. Il était dans les rayons en hauteur et, sur la pointe des pieds, elle essayait de le remettre en place. Sauf qu’elle fit tomber des livres et en se reculant elle percuta une élève.

« Mince ! »

Emmy se retourna pour s’excuser auprès de l’élève qu’elle avait bousculé. Elle reconnut Gwen, la fille qui l’avait aidé à Halloween et avec qui elle avait cherché des informations sur ce qui s’était passé. Elle n’était pas sûre pour autant que Gwenaëlle la reconnaisse. Emmy était en général une jeune fille discrète qui passait inaperçue.

« Désolée, les livres sont tombés et je ne t’avais pas vue ! »
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen] Lun 14 Fév - 19:47

Gwenaëlle ne ressemblait en rien à tous ses élèves studieux qui arpentaient la bibliothèque de leur école. Elle était même à l’opposé de tout cela. Heureusement que sa bonne bouille et sa manière de se faufiler après une bêtise lui valait les bonnes faveurs de la vieille harpie qui leur servait de bibliothécaire.

Une personne la percuta et des livres tombèrent non loin d’elle. Si elle avait encore ses pouvoirs, elle aurait lancé un sort immédiatement à la personne qui avait semblé avoir voulu l’attaquer, quitte à rater son sort et envoyer la personne en question à l’infirmerie. Mais pire que de ne pas avoir la possibilité de dégainer sa baguette, elle connaissait cette personne.

Emmy.
Elles s’étaient parlées peu après la catastrophe au Bal d’Halloween, et malgré tout attente, elles avaient sympathisées. La petite brune était de nature sociable et tant qu’on ne l’irritait pas ou ne l’attaquait pas elle pouvait même se trouvait des plus gentilles. Et puis sa camarade lui avait rapidement expliqué son problème de santé et elle n’a pas pu s’empêcher de penser à sa petite sœur qui était elle aussi très fragile et qui lui manquait beaucoup.
La jeune Ellington était plus vieille qu’elle, d’au moins deux ans, assez donc pour que la petite aimerait être chouchouté par celle ci et non pas le contraire. De plus, elle la trouvait sans aucun doute, bien plus jolie qu’elle.
Le seul avantage de la verte et argent par rapport à sa camarade s’était d’être en forme du matin jusqu’au soir, comme si dès qu’elle ouvrait les yeux, un bouton on s’activait et qu’elle rechargeait ses batteries, telle une machine le soir. On pouvait le croire, mais ce n’était pas le cas. Elle était juste une petite un peu fofolle qui voulait profiter de la vie au lieu de s’apitoyer sur son sort. Vive, dynamique et insatiable, on pouvait voir ses talents quand elle écrivait, quand elle chantait ou encore quand elle se démenait pour son équipe lors d’un match de Quidditch. Chez les Moldus, on l’aurait depuis longtemps catalogué d’hyperactive.


« Avoue que tu voulais m’assommer ! »

** Note à moi même : accident dans une bibliothèque, une élève blessée… **


Elle eut un temps d’arrêt, levant même les yeux en direction de sa plume qu’elle avait derrière l’oreille. Rebaissant enfin le regard, elle souffla comme agacée. En fait, sa plume était une réplique, moins désagréable de la plume à papote de Rita Skeater. Une chance pour elle que personne ne s’était rendue compte, depuis le temps, de l’instrument qu’elle portait continuellement avec elle. En effet, dès qu’elle se faisait une note à elle même, sa plume quittait son emplacement, faisait apparaître un bloc note et notait l’information, puis reprenait sa place en faisait disparaître le calepin. Mais sans ses pouvoirs, la plume n’obéissait plus à son esprit et ne ressemblait plus qu’à un simple ornement dans ses cheveux ondulés. Si elle n’avait pas été Serpentard, on l’aurait prise depuis longtemps pour une originale.


« Eh ! Ne me regarde pas comme ça. Respire. Je faisais juste un peu d’humour ! »

Elle haussa les épaules et se mit à rire en voyant la tête que faisait Emmy.
Se calmant peu à peu, elle se pencha pour ramasser les livres qui étaient tombés, tout en faillant lui donner un coup de tête. A moins que ça ne soit elle qui avait été à deux doigts du coup de boule.
Tournant un livre entre ses mains, Gwenaëlle le feuilleta sans vraiment lire les page et le tendit à la jeune fille.


« Me dis pas que tu travailles ! Je te savais pas studieuse… Tu bosses sur quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen] Lun 21 Fév - 16:53

Emmy était maladroite, elle l’avait toujours été. Alors qu’elle fasse tomber des livres dans la bibliothèque était courant. La bibliothécaire ne se retournait même plus lorsqu’elle savait qu’Emmy était là et qu’elle entendait des livres tomber au sol. La jeune fille n’était soulagée que d’une chose : que ce soit Gwenaëlle sur qui elle avait fait tomber ces bouquins. Non pas qu’elle ne l’aimait pas et qu’elle était contente de pouvoir l’assommer avec un énorme grimoire, mais plutôt parce qu’elle n’allait pas s’énerver et Emmy n’allait pas passer un mauvais quart d’heure. Quoique, sait-on jamais… Elle la connaissait depuis le bal d’Halloween et la croisait de temps en temps dans les couloirs ou dans la grande salle par moment. Le premier réflexe de la jeune Poufsouffle c’est de s’excuser, comme toujours. A la fois par crainte que la personne s’énerve, mais aussi à cause de l’éducation de sa mère qui tient à toutes les marques de politesse et de bonnes manières.

Gwenaëlle blagua en lui disant qu’elle avait voulu l’assommer. Emmy ne savait pas trop comment réagir. Une petite voix au fond d’elle lui disait qu’elle n’était pas sérieuse mais elle n’était pas sûre, surtout qu’elle rajouta quelque chose à propos d’une élève blessée à la bibliothèque. Elle ne lui avait pas fait trop mal quand même ? La jeune fille commença à s’inquiéter et son visage s’allongea, perdant de ses couleurs. Elle ne savait plus où se mettre. En plus, la serpentard avait l’air agacée par quelque chose. Elle dut remarquer cependant qu’Emmy prenait ce qu’elle disait au sérieux car elle lui précisa qu’elle ne faisait que de l’humour, qu’elle devait respirer. C’est vrai qu’elle s’était imaginé le pire un peu trop vite et avait retenu sa respiration un instant. La Poufsouffle se détendit, respirant mieux et lui lança un petit sourire gêné.

« Désolée, tu avais l’air agacée et comme le livre t’ait tombé dessus, j’ai cru que je t’avais fait vraiment mal… »

Emmy ne savait jamais où se mettre dans ce genre de situation, quand elle ne saisissait pas qu’on faisait de l’humour et que tout de suite elle s’affolait. Elle regarda ses pieds un instant avant de relever les yeux vers Gwenaëlle. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’elle remarqua la plume dans ses cheveux ce qui l’intrigua. C’était… original comme ornement pour ses cheveux. Même elle qui pourtant travaillait presque tout le temps n’avait pas de plume avec elle. En tout cas, la gêne d’Emmy faisait rire son interlocutrice qui finit par se calmer. Les deux jeunes élèves se baissèrent en même temps pour ramasser les livres et maladroite comme elle l’était, Emmy faillit lui donner un coup dans la tête, il s’en était fallu de peu. Elle s’était redressée d’un coup, décidant à présent d’éviter tout geste superflu, ne voulant pas empirer son cas et refaire une autre maladresse. Gwenaëlle jeta un coup d’œil au livre avant de lui rendre, ce qui lui valut un « merci » de la part d’Emmy. Elle semblait étonnée que la Poufsouffle travaille. Pourtant, si elle était à la bibliothèque, pour quoi d’autre cela pourrait être ?

« J’étais malade hier, je dois rattraper les cours et j’ai un devoir à rendre pour demain. C’est pour le cours de potion, j’ai toujours été nulle en potion. »

Emmy s’accorda un léger sourire. C’était vrai, bien qu’elle fasse beaucoup d’effort, elle n’avait jamais été très douée. Sans magie, les professeurs avaient tendance à ne donner que des devoirs théoriques ou des recherches à faire, donc la bibliothèque était devenue comme ça seconde chambre.

« Et toi pourquoi tu es à la bibliothèque si ce n’est pas pour travailler ? »

La jeune Poufsouffle avait un peu de mal à concevoir que l’on vienne ici si ce n’était pas pour travailler, parce qu’elle avait beau passer du temps ici, si elle le pouvait elle y viendrait le moins possible.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen] Dim 27 Fév - 14:37

Gwenaëlle souleva un sourcil. Elle avait l’air d’être quelqu’un qui semblait réellement agacée ? ça se voyait qu’elle la connaissait pas vraiment. Mais elle ne demandait qu’à être connue, et surtout, de connaitre celle qui pouvait être en autre chose, une amie. Une Serpentard amie avec une Poufsouffle, on allait encore lui dire qu’elle n’avait rien à faire dans sa maison d’origine. Là les gens la connaissaient tout aussi mal que sa camarade.

« Moi agacée ? Il faut pas s’arrêter sur ce genre de detail ! Je suis agacée que durant… une seconde ou deux ! »

Elle s’était mise à rire et elle avait entendu un chut bruyant accompagné d’un silence venir du rayon de livre d’à coté. La petite souffla en haussant les épaules avant de se calmer un peu malgré tout. Elle s’en fichait de ce qu’on pouvait bien lui dire. Quand elle deviendra Brigadière comme sa sœur, personne n’osera lui dire quoi que ce soit et ça sera elle qui pourra faire sa petite loi. La plus jeune Brigadière et Capitaine de Poudlard, elle était promise à un brillant destin. Mais pour l’heure, ce n’était pas son destin qui l’intéressait mais la Poufsouffle qui avait failli l’assommer.

« T’inquiète, j’ai même pas été touché par le livre. Donc y a pas de mal. »

Elle lui avait rendu son livre tout en esquivant un coup de boule. Elle était douée la petite. Elle haussa les épaules à son remerciement. Elle avait vu de l’inquiétude dans le regard de la blonde alors que la petite ne faisait réellement que blaguer. Afin de la rassurer, Gwenaëlle avait haussé un sourire adorable. Tant qu’on était simpa avec elle, elle savait être simpa. Mais dans les cas contraire, elle pouvait se montrer piquante et désagréable. Là, elle n’avait pas besoin de l’être et elle l’aimait bien cette Emmy.
La petite brune perdit son sourire quand elle écouta son explication. Elle avait donc été malade la veille et elle se souvenait de leur première rencontre et les mots qu’elles avaient échangé. Depuis elles se croisaient, mais ne se parlaient pas. Elle n’avait donc pas remarqué son absence. Et puis elle n’avaient pas le même âge et n’étaient pas de la même maison, donc ne suivaient pas les même cours, donc il n’y avait pas de raison valable à ce que l’une ou l’autre fasse attention de leurs états ou présences respectifs.


« Encore tes problèmes de santé. Je comprends que ça doit pas être drole tous les jours. T’as pas des camarades de classe qui pourrait t’aider au lieu de tout te laisser rattraper seule ? »

Pour elle, les Poufsouffles étaient les élèves les plus bizarres. En plus d’être excessivement gentils, ils étaient très amicaux, loyales, solidaires. Elle trouva donc étrange que la jolie blonde ne soit pas aider par l’un des siens. Elle l’aurait bien aidé mais une Serpentard aidant une jaune, ça semblait absurde. Et puis, elle était assez grande pour se débrouiller seule sans avoir besoin d’aide d’une petite au niveau inférieur à elle. Et là la vert et argent n’était pas disposée à vouloir aider quelqu’un, mais à fouiner à la bibliothèque.

« Par contre en potion, il vaut mieux pas que je t’aide moi. A mon dernier cours, j’ai créé encore une catastrophe. J’ai cru que le professeur Evans allait me liquéfier sur place ! »

Elle se mit à rire à nouveau et quand la voix de la bibliothécaire s’éleva, elle attrapa la main de Emmy et l’attira avec elle dans le coin le plus éloigné de son bureau mais aussi des autres élèves pour pouvoir parler tranquillement. Elle s’en fichait de piétiner sur le temps précieux de sa camarade qui était là elle pour travailler.
Justement, celle-ci lui demanda ce qu’elle pouvait bien faire ici si ce n’était pas pour travailler. La question était pertinante, la réponse allait l’être moins. Elle ne pouvait pas lui révéler son petit secret. Sinon quoi, elle devait la tuer ? Certainement pas. Mais c’était juste son secret à elle et elle adorait entendre les autres en parlant sans savoir que s’était la cadette des Mayfair qui était à l’origine de tout cela.


« Moi ? Je fais des recherches sur… pour… en fait, je suis super curieuse et je voulais quelques réponses sur un sujet dont j’ai entendu parler ! »

Gwenaëlle se laissa tomber sur l’un des pouf et s’y enfonça. Elle leva ensuite les yeux vers Ellington lui priant presque de la rejoindre et de se détendre un peu…

[PS : Les phrases entre astérisque sont les pensées de Gwen Wink ]
[HJ : Et désolée pour le retard... ]
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen] Sam 5 Mar - 15:56

Emmy a parfois tendance à surinterpréter les signes, gestes ou paroles. C’est pourquoi elle a cru avoir vraiment énervé Gwenaëlle. La jeune fille avait toujours peur de déranger ou contrarier les autres, en partie parce qu’elle ne voulait pas d’ennui. Bien que Gwen et elle avaient sympathisé à Halloween, Emmy n’oubliait pas qu’elle était une Serpentard et elle une Poufsouffle. Ces deux maisons étaient opposées et n’étaient pas réputée pour leur entente cordiale. Donc c’était presque devenu un réflexe de faire très attention en présence de Serpentard. Mais Emmy avait un peu exagéré, puisque Gwen semblait plutôt de bonne humeur. D’ailleurs la serpentard lui fit remarquer son erreur et éclata de rire. Gwen était le genre de fille plus bruyante et moins discrète qu’Emmy, alors évidemment elle se fait plus remarquer à la bibliothèque, d’ailleurs elle a le droit à des « chut ». Mais elle ne semblait pas s’en préoccuper tant que ça. Elle gardait le sourire et rassura Emmy en lui disant que le livre ne l’avait même pas touchée. Elle sourit, un joli sourire adorable qui donna le sourire à Emmy aussi. En général, quand la Poufsouffle sourit, elle ne le fait pas à moitié et un grand sourire orne son visage. On lui a souvent répété de sourire plus car cela lui allait bien et inciterait les gens à venir vers elle. Mais la jeune fille est trop timide pour ça.

Gwenaëlle lui demanda pourquoi elle se trouvait ici et quel devoir elle faisait. Emmy lui expliqua donc qu’elle avait été malade pour la énième fois, d’où des absences et des cours et devoirs à rattraper. C’est sûr, être malade souvent n’était pas drôle tous les jours. Dans certains cours, il y avait même des élèves qui ne savaient pas qu’elle était dans leur classe tellement on la voyait peu.

« Si si, j’ai des amis qui m’aident. Ils me donnent les cours et les devoirs à faire. Au début, ils m’aidaient à tout comprendre et tout. Mais ça leur prend vraiment trop de temps, par rapport à leurs travails à eux, donc je leur ai dit de ne pas venir, que j’allais me débrouiller. »

C’est vrai que les Poufsouffles s’aidaient beaucoup entre eux. C’est comme ça qu’Emmy était sûre d’avoir tous les cours et les devoirs en temps et en heure. Au début, ils l’aidaient à tout bien assimiler, mais cela prend vraiment beaucoup de temps, et à la fin de l’année, ils sont un peu fatigués à force, et ils ont vite abandonné. C’est comme ça chaque année et Emmy est habituée à travailler toute seule et si elle ne comprend vraiment pas quelque chose, malgré sa timidité elle ira demander au professeur. Le point rassurant, c’est qu’elle n’était pas la seule à être nulle en potion, Gwen était tout aussi larguée qu’elle il semblerait. Elle parla de la réaction du professeur alors qu’elle avait failli faire une catastrophe, et rit une nouvelle fois. Emmy un peu plus détendue maintenant ne put se retenir de rire un peu elle aussi. La bibliothécaire s’énerva de nouveau et leur intima de garder le silence alors la serpentard se dirigea vers le fond de bibliothèque, où elles ne dérangeraient personne.

A la question sur ce que Gwenaëlle faisait à la bibliothèque, la réponse fut assez vague. Des recherches sur un sujet dont elle avait entendu parler… La jeune blonde fronça les sourcils, se demandant bien quel pouvait être le sujet sur lequel elle faisait des recherches. Gwen se laissa tomber sur un pouf et Emmy la regarda un instant, hésitante. D’un côté, il fallait bien qu’elle finisse ce devoir, d’un autre elle pouvait bien s’accorder une petite pause. La Poufsouffle se laissa tomber à son tour sur l’un des poufs, assise en tailleur et regarda la Serpentard assise à côté d’elle. Par son air détendu et à l’aise, Gwen avait un peu mis en confiance Emmy à présent, c’est pour ça qu’elle se permit de lui poser la question.

« Et c’est quoi le sujet sur lequel tu fais des recherches ? Je pourrais peut-être t’aider ! »

[HJ : j’avais pas remarqué les étoiles, comme c’était en couleur, je ferai attention la prochaine fois ^^ Et désolée du temps mis !]
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen] Ven 1 Avr - 21:49

Gwenaëlle venait de se laisser tomber sur l’un des pouf et s’y enfonçait même. Elle avait levé ensuite les yeux vers Ellington en lui priant presque du regard de la rejoindre et de se détendre un peu. Ce n’était pas bon de travailler autant, en tout cas, elle, elle était incapable de fournir plus que le strict minimum qu’on lui demandait. Plaçant ses mains derrière sa tête tout en s’adossant dans ces poufs qui offraient finalement peu de confort, elle écouta les réponses que lui donnait la Poufsouffle.

« C’est moi ou bien tu n’as pas l’air de si bien te débrouiller toute seule que ça ? »

Quand Gwenaëlle répondit à sa camarade qu’elle n’était à la bibliothèque seulement pour faire des recherches sur un sujet dont elle avait entendu parler, elle eut l’impression qu’elle n’était pas crue. Il fallait dire que ce qu’elle avait dit et sa manière de le dire n’étaient pas crédibles. Emmy fronça les sourcils et la petite prit un air plutôt sérieux. Elle ne savait pas si elle pouvait lui faire confiance. Et elle ne voulait pas perdre sa crédibilité, surtout au niveau de son petit secret. Elle devait trouver quelque chose d’original à lui dire et une idée lui vint dans son esprit espiègle.

« Si je te dis sur quoi je fais des recherches… je devrais te tuer ensuite… »

Au fur et à mesure qu’elle disait ses mots, elle s’était redressée sur son pouf, tout en restant assise et s’était même rapprochée de Emmy avec un air dangereux et menaçant. Sa camarade n’avait aucune possibilité de fuite. De nature sportive grâce à Quidditch, elle pouvait la stopper d’un bond. Elle se trouvait à présent si proche qu’elles pouvaient quasiment être front contre front. Les yeux verts de la cadette des Mayfair étaient transperçant, comme des émeraudes.

Puis soudainement, alors que l’on pouvait penser qu’elle pourrait lui jouer un mauvais tour, et elle n’avait pas besoin de baguette pour cela, elle se mit à rire et tout en s’affalant à nouveau, elle dut mettre ses mains devant la bouche pour atténuer le bruit qu’elle faisait avec son rire. Elle adorait le jeu qu’elle pouvait faire avec les gens mais elle avait du mal à rester plus d’une minute sérieuse. C’était plus fort qu’elle. Peut-être pour cela qu’on ne la détestait pas, mais qu’on ne l’adorait pas autant qu’elle voudrait qu’on l’adore.


« Je joue bien la comédie pas vrai ? »

La petite replaça ses mains derrière sa tête tout en s’adossant dans ces poufs. En tout cas, elle avait à nouveau un répit avant de lui répondre sur la nature de ses recherches et ainsi préparer une réponse qui pourrait laisser la blonde tellement sur sa fin qu’elle n’arriverait plus à penser à autre chose. Elle rêvait d’avoir quelqu’un qui soit en manque de sa compagnie. Jusque là elle n’avait que des connaissances. On savait qui elle était, on la côtoyait, mais personne ne s’était réellement liée avec elle. Pas de véritable amie et personne qui n’avait pris la place de Morganne et de Aaron depuis leur départ qu’elle avait pris comme un abandon. Alors s’était avec l’humour qu’elle faisait en sorte de ne pas s’apitoyer sur son sort…

[ HJ : J'avais fais la réponse depuis longtemps mais je n'avais pas vu que je n'avais pas posté >< Si au bout d'une semaine tu n'as rien de ma part, faut me le dire de suite ! ]
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen] Dim 24 Avr - 19:49

Gwenaëlle s’était installée confortablement, à l’aise sur des poufs. Emmy la regarda puis s’installa à côté d’elle sous son regard insistant, et puis elle avait bien envie de se poser un peu. Aujourd’hui, la jeune fille se débrouillait seule pour ses devoirs, du moins elle essayait. Ce n’était pas une chose aisée lorsqu’on sait qu’elle n’a pas pu assister au cours en question. Mais Emmy n’était pas le genre de fille à aller s’en plaindre et demander de l’aide à tout prix à ses amis. La jeune Poufsouffle n’a jamais vraiment été douée pour mentir ou faire bonne figure, et donc Gwenaëlle sembla deviner aisément qu’elle avait quand même quelques problèmes quoiqu’elle en dise. Emmy fit une petite mimique signifiant que la Serpentard n’avait pas tort de dire ça.

« Hummm… disons que c’est un peu dur en ce moment. »

Gwenaëlle ne pourrait de toute façon pas vraiment l’aider puisqu’elle était plus jeune qu’elle. Tant pis, Emmy arrivait toujours à s’en sortir d’une façon ou d’une autre. Par moment, la jeune fille peut se montrer curieuse, mais en général, elle n’ose rien dire. Cette fois-ci, elle se permit quand même une question, une petite question assez simple. En voyant la réponse et réaction de Gwen, Emmy se dit qu’elle aurait peut-être dû éviter. La Serpentard lui dit qu’elle devrait la tuer si elle lui disait et elle se redressa, se rapprochant d’Emmy petit à petit. Son visage était tout proche du sien, et elle la regardait avec un air dangereux et menaçant. Emmy resta silencieuse et déglutit, visiblement mal à l’aise. C’est que Gwen était très convaincante dans son rôle, et la naïve Poufsouffle gobait tout. Surtout que, vu le monde dans lequel ils vivaient, ce n’était pas étonnant de trouver des personnes cruelles et dangereuses en face de soi. En plus, la jeune fille n’avait aucune échappatoire. Zen, on se détend, on respire, elle n’est pas sérieuse, hein ? Ou peut-être que si… Emmy n’osait pas bouger d’un millimètre, comme tétanisée. Et d’un coup, Gwen s’écarte et éclate de rire. Emmy ouvre de grands yeux ronds comme des soucoupes, bouche bée et recula de quelques centimètres. C’était donc que pour rire ? Elle s’était faite avoir comme une enfant de cinq ans. A côté, Gwen n’arrivait plus à s’arrêter de rire et elle dû plaquer sa main sur sa bouche pour faire moins de bruit. Elle finit par se reprendre et lui demande si elle joue bien la comédie. Emmy referme sa bouche et acquiesce de la tête. La jeune fille commençait à reprendre un peu de constance à son tour.

Le seul hic, c’est que Gwenaëlle n’avait pas répondu à la question de la Poufsouffle. Elle l’avait bien éludée en effrayant Emmy. La miss Ellington n’osait cependant pas reposer sa question tout de suite. Elle préféra se détendre, toujours à côté de Gwenaëlle. Emmy la regarda en silence un instant avant d’oser prendre la parole. La prochaine fois, elle essaierait de ne pas paniquer et voir si Gwen est sérieuse ou non.

« Dis, pourquoi tu viens seule à la bibliothèque ? D’habitude un serpentard traine toujours un acolyte avec lui… »

Vu le nombre de fois qu’elle s’était fait malmenée, Emmy était bien placée pour savoir que même s’ils n’étaient pas en grand groupe, les serpentards étaient souvent par deux ou trois. Emmy releva les yeux vers Gwenaëlle attendant une réponse, mais c’était juste une question écran, pour se donner un peu de courage avant de reposer sa première question.

« Et finalement, tu fais des recherches sur quoi ? »

Cette fois-ci, sa voix était moins assurée et son regard se détourna. Oui, elle voulait une réponse, mais elle n’était pas du genre courageuse ou téméraire.


[HRP : désolée du retard, je serai plus rapide une fois mes exam finis ^^]
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen] Jeu 28 Avr - 19:07


La petite avait replacé ses mains derrière sa tête tout en s’adossant dans ces poufs. Elle faisait mine de regarder l’affiche d’un historien qui se mouvait un peu plus loin devant elle. Emmy l’avait regardé faire avant de s’installer à son tour. Elle avait presque cru qu’elle allait la laisser là pour retourner travailler. Mais ce ne fut pas le cas. En tout cas, elle était ravie de son petit effet sur la Poufsouffle. Elle que l’on surnommait comme ayant une bonne bouille, elle était parvenue à faire peur une fille de deux ans son aînée. Elle était vraiment contente d’elle. Malgré ce qu’on pouvait dire sur elle, elle avait du potentiel. En tout cas s’était ce qu’elle pensait car elle ne connaissait pas vraiment le caractère de la blonde et encore moins ce qu’elle pouvait penser à ce moment là.
Gwenaëlle fut donc prise de court quand elle lui demanda pourquoi elle était venue seule à la bibliothèque. Elle aurait pu mentir, mais elle ne le fit pas. Elle était plutôt directe, franche sans être méchante ni piquante. Elle lui répondit du plus simplement qu’elle avait l’habitude de faire à n’importe qui. Elle restait vraiment la même avec tout le monde. Après tout dépendait comment on lui répondait, elle pouvait ainsi répondre de la même manière. Il fallait dire qu’elle était jeune et d’apparence enthousiaste, mais elle était loin d’être naïve.


« Je viens toujours seule à la bibliothèque. »

Elle était toujours seule à la bibliothèque ou ailleurs. Elle était toujours désespérément seule. Elle avait des camarades, pas réellement des amis, comme si elle ne parvenait pas vraiment à s’en faire. Comme si elle ne parvenait pas à se mêler réellement avec les autres. Elle connaissait et s’entendait bien avec les amis de sa sœur. Mais c’était des amis à Nathaëlle, pas à elle directement. On pouvait croire que la petite tête pensante de Serpentard, doublée de la Capitaine prometteuse de leur équipe de Quidditch et triplée par la fouineuse de Poudlard était continuellement entourée de ses acolytes. En fait pas tant que cela. On l’appréciait dans sa maison, on n’hésitait pas à la saluer et à prendre plaisir à disputer une partie avec elle. Mais ça s’arrêtait à là. La cadette des Mayfair avait tellement de chose à penser qu’elle ne s’y était jamais attardée. A présent que sa camarade soulevait le problème, elle prit le temps à la réflexion. Son premier avis était qu’il n’était pas toujours bon de trop penser à ça. Elle haussa les épaules et passa au reste. Elle n’était peut-être pas cent pour cent Serpentard comme on arrêtait pas de lui dire, mais elle était aussi fière que tout vert et argent.

« Si c’est un peu dur, raison de plus de profiter d’une petite pause pour souffler ! Tu m’en remercieras un jour ! »

Elle lui en remerciera un jour ou pas. Elle n’était pas un génie. Elle n’avait pas de solution miracle, qu’importait le domaine. Mais elle espérait être de bon secours pour ceux qu’elle appréciait et pour qui donc elle acceptait d’aider. Jeune, mais pas dénuée de connaissance. Emmy semblait justement avoir besoin d’aide, et pas seulement au niveau de ses devoirs. La petite ne serait pas contre de l’aider. Oui mais comment ? Elle choisit donc de lui dire rapidement l’objet de ses recherches.

« La Stèle de la Résistance, ça te dit quelque chose ? Elle n’a pas sa place à Poudlard ! J’aimerais savoir qui, quoi, où, quand, comment et pourquoi… »

Le célèbre QQOQCP, et elle l’appliquait tout le temps pour le journal. C’était peut-être grâce à cela que ces articles étaient riches, intéressants et personnalisés. Personne ne savait qui s’y cachait derrière et pour elle, s’était pas prêt de changer. Et puis, la jeune Ellington était tellement perdue avec ses devoirs à rattraper et ses problèmes de santé qu’elle était certaine de ne pas avoir de soucis de son coté. Enfin, elle l’espérait…

[ HJ : Pas de soucis Wink ]
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen] Mer 18 Mai - 22:17

Emmy ose quand même lui demander pourquoi elle venait seule à la bibliothèque. Gwenaëlle semblait assez à l’aise avec elle pour lui jouer des tours, donc Emmy se sentait un peu plus à l’aise elle aussi. Bien qu’elle préférait éviter un peu ses mauvais tours. La Serpentard lui dit simplement qu’elle venait toujours seule à la bibliothèque. C’est vrai qu’en général, c’était un lieu où on venait pour être au calme ou travailler, dans les deux cas, on le fait souvent seul. Mais Emmy avait cette vague impression que Gwenaëlle était souvent seule. A chaque fois qu’elles s’étaient croisées dans les couloirs, elle était seule ou peu entourée. Mais ce n’était peut-être qu’elle qui s’inventait des histoires dans sa tête. Après tout, elle était une serpentard qui avait l’air d’avoir plutôt la joie de vivre, elle devait se faire des amis facilement. Contrairement à Emmy qui était très timide et qui n’oserait pas aller vers les gens. Dans tous les cas, Emmy ne fait pas la moindre remarque et se contente d’acquiescer à Gwen. Cette dernière lui conseillait de faire une pause et de souffler un peu. Elle n’avait pas tort. La jeune Poufsouffle n’arrivait à rien depuis plusieurs minutes avant l’arrivée de Gwen déjà. Et comme la serpentard est plus jeune, elle ne pouvait pas l’aider dans ses devoirs. Alors autant se vider la tête un instant et se reposer que de continuer à s’arracher les cheveux sur quelque chose d’incompréhensible. Surtout que la plupart du temps, les professeurs ne lui disent jamais rien quand elle ne fait pas ses devoirs, vu ses absences à répétition.

Prenant de nouveau son courage à deux mains, Emmy revint à la charge pour savoir quel genre de recherches faisait sa nouvelle amie. Gwenaëlle avait déjà évité sa question une fois, si elle le faisait à nouveau, la jeune fille n’insisterait pas plus que ça. Mais la jeune Ellington semblait être plutôt chanceuse aujourd’hui. Gwenaëlle lui explique donc la raison de sa venue à la bibliothèque. Emmy ne s’attendait pas à ce qui suivit. La Serpentard venait à la bibliothèque pour faire des recherches sur la Stèle de la Résistance car d’après elle, elle n’avait pas sa place à Poudlard. La jeune fille ne savait pas grand-chose au sujet de la résistance. Elle savait juste qu’elle était contre le système et celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Emmy n’était pas du genre à être totalement contre tous les sang-de-bourbes et autre, enfin elle était plutôt neutre par rapport à tout ça. Elle, tout ce qu’elle voulait, c’est qu’on la laisse tranquille. Par contre, son père était un fervent serviteur des idées de celui-dont-on-ne-doi-pas-prononcer-le-nom. Donc elle en a entendu des discours dans le genre de Gwen, donc la jeune fille ne fut pas vraiment choquée. Elle fut plus étonnée que Gwenaëlle semble prendre ça à cœur et vouloir s’acharner là-dessus.

« Oui, je connais, enfin tout le monde connait la Stèle de la Résistance. Mais ils t’ont fait quelque chose ? Et pourquoi tu penses trouver ce genre d’informations à la bibliothèque ? Je veux dire, ils sont très discrets, personne ne sait qui ils sont, alors pourquoi tu trouverais la réponse dans un livre ? »

C’était surtout ça qu’Emmy se demandait. Que Gwenaëlle ne s’inquiète pas, Emmy n’était pas du genre à parler de ce genre de choses à tout le monde haut et fort. Et puis à qui irait-elle dire que Gwenaëlle Mayfair voulait tout découvrir sur la Stèle de la Résistance ? De toute façon, tout le monde était pour le régime instauré, ou faisait tout comme. Donc personne n’irait critiquer ça.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen] Mar 24 Mai - 18:37


Gwenaëlle dévisageait la blonde. Cette dernière semblait ne pas vouloir la contredire et acquiesçait à tout ce qu’elle pouvait lui dire. Cela n’animait pas réellement la conversation. Elle était plus timide qu’elle. Il fallait dire qu’à coté d’elle, tout le monde paraissait timide. Enjouée, bonne vivante, elle pouvait égayer tout groupe où elle se trouvait, si elle se trouvait dans un groupe, ce qui n’était que rarement le cas finalement vu qu’elle n’était liée à aucun groupe. C’était peut-être pour cela qu’elle voulait faire partie des Brigadier. Les Serpentard étaient un groupe en soi. L’équipe de Quidditch aussi. Mais pourtant elle n’avait pas l’impression d’avoir un sentiment d’appartenance. Mais tout ceci était une autre histoire.

En tout cas, les recherches et la présence de la Serpentard intriguaient réellement sa camarade et celle ci ne manquait pas d’insister à nouveau sur le sujet. Et cela n’inquiétait pas la petite, bien au contraire. Elle adorait quand on s’intéressait à elle et à ce qu’elle pouvait faire. Alors quand quelqu’un osait lui poser des questions là dessus, elle n’allait pas l’envoyer promener. Avec un sourire toujours aussi large et confiante, elle lui répondit d’un ton naturel bien qu’elle savait qu’elle devait faire attention à ne pas tout révéler.


« Justement tout le monde connaît la Stèle de la Résistance, enfin, son existence. Mais on ignore pourquoi on la garde ici, pourquoi elle a été mise ici. Personne n’ose se poser des questions ou en poser autour de soi.
Elle est présentée comme une emblème. N’est-ce pas contradictoire avec l’imagine qu’elle devrait apporter ?
Je ne pense pas trouver de réponse à ces questions là à la bibliothèque. Je veux remonter le fil du temps, aller plus en profondeur. Rien n’est jamais fait à la légère surtout à Poudlard.
Il me faut l’histoire de Poudlard. Tu vois où je veux en venir ? Déjà, il doit bien y avoir un signification par rapport à son emplacement. Il se peut que tout parte de là. Tout part bien de quelque chose… »


C’était comme pour le mythe de Salem. L’école américaine n’avait pas été érigé à cette endroit par hasard. Tout avait une explication. Et elle ne faisait pas confiance aux histoires que les gens racontaient. Car elles se déformaient toujours à un moment ou un autre. Contrairement aux livres où les textes restaient gravés. Et grâce à la magie, même si on tentait d’en changer le sens et le contenu, la vérité revenait continuellement. Elle n’avait pas confiance aux êtres, mais aux livres. Car eux ne l’avaient jamais trahis.

« On a des coupures de journaux en plus des vieux livres d’histoire. Je suis sur que je parviendrais à trouver mes réponses. »

Et elle comptait interviewer les professeurs, l’Inquisiteur et tous autres personnes succeptibles de l’aider. Le prochain exemplaire allait s’arracher comme des petits pains. Alors ce n’était pas maintenant qu’elle allait baisser les bras. Emmy ne la connaissait pas et ne pouvait pas imaginer la force de persévérance qu’elle pouvait avoir. La petite avait découvert déjà tant de mystères et d’histoires secrètes à Poudlard, actuelle ou passée, qu’elle était très sur d’elle pour ce nouveau sujet. Peut-être un petit peu trop sur…
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen]

Revenir en haut Aller en bas

Il n'y a pas que le travail dans la vie [PV Gwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-