POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Belle rencontre [PV Pr Frédérique Leeroy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Belle rencontre [PV Pr Frédérique Leeroy] Mer 4 Mai - 1:47

La question de la jeune enseignante était tout à fait légitime. Presque toutes les personnes ayant étudié à Poudlard avaient des Elfes de maison pour effectuer leurs tâches, tandis qu’eux se pavanaient dans le confort. Ce n’était pas ‘‘mal’’ de vivre dans le confort, mais Jackie était du genre déterminée et très minutieuse, alors lorsque les choses n’étaient pas faites comme elle les aurait faites, elle les perfectionnait jusqu’à ce qu’elle soit satisfaite de son travail.

- J’ai étudié une seule année a Poudlard, car ma mère y était allée, mais elle m’a apprit l’existence de l’école un peu trop tard pour que je passe tout le temps que j’aurais dû y passer. Ma mère a fait ça pour mon bien, car elle a cru plus sécuritaire que je reste ici, et surtout que j’apprenne des sorts d’autodéfense. Mon père n’était pas d’accord, mais il n’a pas eu le choix de se résigné.

Jackie ne s’attarda pas sur le sujet plus longtemps, car elle ne voulait pas dire tout son passé tout de suite a Frédérique, car elle ne la connaissait que depuis cette soirée. Son passé tait plus ou moins passionnant, mais quelques événements lui avaient laissé des marques indésirables, donc elle n’aimait mieux pas essayer de s’en rappeler, ce qui s’avérait trop facile à son goût. La belle invitée de Jackie avoua la tension qu’il y avait eu lors de son dîner. Jackie en était désolée, mais elle était heureuse de voir Frédérique se mettre à son aise dans l’établissement qui lui appartenait. En revenant de l’arrière du comptoir, Jackie observa rapidement l’habit de son invitée. C’était chic tout en étant provoquant. Très bien agencé. Cette femme avait le sens du style, apparemment. Jackie était contente de pouvoir changer les idées de son invitée, car elle ne voulait pas laisser cette jeune femme avoir cette impression constante de tension. La jeune femme qui était à ses côtés demanda à la barmaid si elle avait du vin rouge, qui aurait été travaillé dans les traditions des sorciers du sud. Jackie savait de quoi son invitée parlait, alors elle se leva de la banquette et reprit les deux bouteilles de vin qu’elle avait offert à la femme qui était assise sur la banquette. Elle se rendit à l’arrière du comptoir en quelques pas, ce qui avantageaient son déhanchement. Elle mit les deux bouteilles de vin qu’elle avait précédemment offert à Frédérique à leur place d’origine. Elle fouilla les étagères toutes pleines de bouteilles de toutes sortes, et elle vit enfin la bouteille qu’elle cherchait. Bien que toute les bouteilles étaient classés selon des critères spécifiques, il était dur de repérer une bouteille en particulier, car il y en avait beaucoup trop à regarder à la fois. Jackie retourna à la table où son invitée l’attendait patiemment. Un sourire se dessina sur le visage de la jeune métisse et elle lui offrit la bouteille tant attendue avec une fierté évidente.

- Je savais que j’avais cette bouteille quelque part, il fallait tout simplement demander à l’avoir ! dit-elle, toujours souriante. Tu as des goûts bien précis, à ce que je vois. À moins que tu n’aies goûté à ce délice avant et que tu aies retenu son nom.

Jackie, en bonne barmaid, ouvrit la bouteille sans difficultés avec un tire-bouchon et elle versa un peu de vin dans la coupe de son invitée, l’incitant ainsi à juger de la qualité du produit qu’elle lui offrait. Chaque barman de renom avait cette manière de présenter son produit, alors elle voulait prendre exemple sur eux pour faire la meilleure impression possible. Après qu’elle eu goûté, elle remplit la coupe à la moitié de sa capacité et elle remplit la sienne aussi. Elle prit une toute petite gorgée du nectar rouge et elle sourit, sentant sa gorge se réchauffer grâce à l’alcool.

- Un véritable délice… n’est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Belle rencontre [PV Pr Frédérique Leeroy] Lun 9 Mai - 19:17


Il fallait être aveugle et sourd, et encore, pour ne pas comprendre que parler de ses parents étaient un sujet délicat pour Jackie. L’invitée n’était pas d’humeur à être trop curieuse, pas pour l’instant. Elle ne lui posa aucune question directement se contentant de ne pas perdre chaque détail révélé. Car les détails révélaient parfois les penchants politiques de certains personnes. Et dans le cas précis, le doute se révéla encore plus important et intriguant pour être laissé de coté.

« J’ai toujours pensé que cela était perçu comme une fierté pour des parents que de recevoir le hibou d’admission de leur enfant à Poudlard… J’y ai fais mes sept années… J’ai eu l’honneur d’avoir été Préfète de ma maison et Batteur dans notre équipe de Quidditch… On y apprend bien plus en fréquentant cette école qu’à travers des cours particuliers… L’isolement d’un enfant n’est pas une bonne chose par rapport à d’autres de son age… »

Frédérique était allée à Poudlard, comme tous les Lee et les Roy avant elle. Son fils irait à Poudlard. Si il avait été auprès d’elle, elle lui donnerait déjà des cours afin qu’il soit non pas brillant, mais extraordinairement compétent. Tant qu’il n’allait pas dans les maisons de ses parents, s’était à dire Gryffondor et Serdaigle, et encore moins chez ces naïfs de Poufsouffle, le reste n’était pas à craindre. Certains diront qu’une maison n’était qu’une maison, pourtant, elle devenait rapidement votre foyer. Il lui était impensable que Daniel ne soit pas un admirable vert et argent comme elle l’avait été.

« Je ne dirais pas que j’ai spécialement des goûts bien précis… Je dirais plutôt que j’aime les bonnes choses… »

Elle sourit en coin à ses propos alors que la jolie métisse ouvrait la bouteille avec des gestes qui confirmaient son emploi de barmaid des Trois Balais. Frédérique regarda ses mains glisser les longs de la bouteille, sans brusquerie, sans précipitation, jusqu’à ce qu’elle n’entende le bouchon sauter et le liquide se déverser dans les coupes. Elle ne lâcha pas son sourire en coin quand elle plongea son regard dans le liquide couleur sang, appréciant sa robe, appréciant son parfum. Elle n’était vraiment pas experte en vin, mais elle appréciait le déguster. Prenant la coupe alors que son hôte le dégustait déjà, elle fit tourner doucement le liquide dans son verre, porta le rebord près de ses narines pour en apprécier les différentes substances, et le glissa enfin jusqu’à ses lèvres. Une petite gorgée en bouche, elle ferma les yeux pour le savourer. Elle n’en avait pas bu de pareil depuis les mets délicieux que lui avait fait goûter son défunt mari suite à une mission en France.

« Fort et doux en bouche… Sucré et aux aromes puissants… Qui a osé dire que seul les hommes pouvaient être capables de l’apprécier… Comment nommes-tu cette merveille… ? »

La jeune LeeRoy passa doucement sa langue sur ses lèvres pour ne rien perdre de ce vin mais aussi pour faire durer sa dégustation…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Belle rencontre [PV Pr Frédérique Leeroy] Sam 18 Juin - 0:13

Jackie sourit en voyant que son invitée appréciait beaucoup ce qu’elle lui avait servit. Ce vin datait seulement de 2001, mais son goût laissait le doute sur ce détail. Il avait une saveur bien à lui. Ses notes boisées qui avaient une finale plutôt fruitée donnaient envie d’en prendre toujours plus, mais en savourant chaque saveur qui nous venait en bouche. Un léger arrière goût d’épices ajoutait au parfum de ce liquide rouge et à la texture souple. La jeune barman se considérait très chanceuse de pouvoir savourer se nectar avec une aussi jolie invitée.

- Ce vin se nomme Château du Frandat Cuvée du Majorat Buzet. Il ne date que de 2001, mais il semble avoir vieilli bien plus que ça.

Chaque petite gorgée qu’elle prenait confirmait la description du vin qu’elle avait en tête. Elle aimait l’ambiance qui régnait, elle avait l’impression d’avoir toujours connue cette femme, dont elle ne connaissait pourtant que très peu d’informations. Elle aimait sa compagnie, mais une question demeurait : Qui était-elle vraiment ? Elle pouvait être dangereuse, bien qu’elle ne le fût pas avec Jackie, tout comme elle pouvait être dans une catégorie de personnes qui ne pensaient pas du tout comme la jeune fille. Elle semblait légèrement méfiante, mais rien de bien important. C’était normal selon Jackie de se méfier de quelqu’un, surtout lorsqu’on vient tout juste de le connaître. La femme assise à ses côtés ne perdait rien de la saveur du vin qu’elle sirotait. C’était évident qu’elle se délectait du goût et elle profitait probablement de chaque saveur qui lui venait en bouche.

- C’est drôle comme je suis portée à m’ouvrir à toi comme si on se connaissait déjà depuis longtemps… mais je ne sais rien de toi… dit-elle, insinuant qu’elle voulait en apprendre plus.

Jackie avait toujours été de nature curieuse, elle aimait savoir à qui elle avait à faire. Elle ne posait pas de questions directement, mais elle savait comment détourner une conversation pour en savoir plus sur son interlocuteur ou interlocutrice, dans ce cas-si. Elle était peut-être méfiante, mais de dire qui on est n’est pas comme révéler un secret très important. La personnalité de Jackie était dévoilée en grande partie aux yeux de son invitée, alors pourquoi elle ne pourrait pas en savoir sur cette mystérieuse personne ? La jeune femme ne savait que son nom, sa profession, et qu’elle était allée à Poudlard pendant ces sept années. Jackie, pour sa part, lui avait confié sa situation familiale et ce qui l’avait menée jusqu’à Poudlard. La jeune propriétaire du bar avait l’impression que elle est son invitée allaient très bien s’entendre. Elle ne savait pas pourquoi, mais son instinct ne mentait jamais. Elle regarda son invitée dans les yeux un moment, contemplant le marron de ses yeux. Elle prit une autre gorgée de vin, fermant les yeux un instant pour prendre en compte toute la saveur qui lui venait en bouche avec tout ces délices…
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Belle rencontre [PV Pr Frédérique Leeroy] Mar 28 Juin - 18:36


Le vin, délicieuse boisson obtenue par la fermentation alcoolique de raisins frais, était l’un des pêchés mignon de la jeune femme, en dehors de son plaisir pour la chair bien évidemment. Beaucoup de sorciers boudés ce nectar car des traîtres à leur sang l’avaient fait découvrir, il y avait des siècles de cela, à des Moldus et ceux ci en avaient pris gout, oubliant parfois ce que ce breuvage avait pu être dans le passé. Pourtant, l’art de la vigne et ses vertus étaient connus et utilisés par les druides bien avant que cela n’entre dans les moeurs.
Frédérique n’était pas de sang pur par soucis de tradition et de perpétuer la race magique. Sa pureté du sang était presque un hasard. Dans sa famille on n’avait fait que des mariages d’amour, pas de sang. Elle même avait fait un mariage d’amour, mais inconsciemment, elle s’était inquiétée pour le sang engendré. Etant des résistants, ses parents avaient fait un pied de nez au Seigneur des Ténèbres qui louait les familles de sang purs. Se mettant contre lui, ils lui faisaient perdre de précieux alliers. Ils en étaient morts. Ils n’en avaient rien gagné. La jeune femme était fière de son sang, pas de sa famille. Elle mettait le premier en avant tout en cachant le second. Un peu comme du bon vin. On parvenait sans mal à différencier un vin parfait et pur, à de la piquette.


« Je retiendrais son nom… On ne peut oublier de pareils saveurs… Comme n’importe quelles saveurs… »

Le goût persistant en bouche, elle reposa son verre afin de ne pas tout boire de suite. Les bonnes choses n’étaient bonnes qui si on parvenait à faire durer le plaisir. La dégustation, car s’était bien plus une dégustation que le simple fait de boire une boisson, était tout un art, comme le fait d’écouter une musique, pas simplement avec ses oreilles mais avec tous ses sens et de s’en laisser imprégner. La jeune femme face à elle semblait avoir les mêmes intérêts pour le vin qu’elle. Cela était rare en Angleterre. Elle aimerait pouvoir en profiter d’avantage.
Jackie la dévisageait. Elle le voyait, elle le sentait. Elle n’était pas entrée dans l’intimité de ses pensées. Certains personnes exprimaient assez de choses de par leur comportement et leur regard. Elle en faisait partie. Elle ne pouvait pas dire non plus qu’elle lisait en elle comme dans un livre ouvert. La jeune enseignante sourit en coin quand elle lui avoua enfin à haute voix ce qu’elle avait sans doute pensée jusque là. Elle n’en doutait pas qu’elle pouvait vouloir en savoir plus sur elle. Mais si elle se dévoilait, ce qui n’était déjà pas gagné en ce soit, elle en voulait beaucoup plus d’elle.


« Peu de gens peuvent se vanter de me connaître… Et ceux qui le font savent qu’ils n’ont pas tout découvert de ma personne…
J’aime que l’on s’ouvre à moi… »


La jolie métisse disait ne rien savoir d’elle. Elle n’ignorait pourtant pas son nom, son prénom même. Elle pouvait imaginer sa puissance et le danger qu’elle pouvait être pour ses ennemis. Elle lui avait vaguement informé de sa présence en dehors des murs du château en une heure aussi tardive. Elle lui avait dévoilé son appartenance à Poudlard et l’un des postes qu’elle y avait actuellement et ceux qu’elle avait pu tenir quand elle était étudiante. Au point de vu personnel, elle lui avait rapidement révélé son état d’orpheline, comme beaucoup d’autres en Angleterre depuis ses dernières années. Pour une simple inconnue qu’elle venait juste de croiser, elle pouvait se satisfaire d’en savoir plus que les trois quart des personnes qui osaient dire la connaître.

« Jusqu’où t’ouvrirais-tu à moi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Belle rencontre [PV Pr Frédérique Leeroy] Jeu 14 Juil - 3:48

Jackie eu un moment de réflexion à propos des paroles de Frédérique quelques instants. Elle se demanda comment elle devait interpréter ces paroles. La jeune barman se demandait quelles étaient les intentions de sa chère invitée..? En réfléchissant, elle se rendit compte qu’elle ne savait pas si peu de choses sur cette femme. Elle n’avait pas l’air d’une personne qui s’ouvre facilement aux autres, alors elle se comptait chanceuse de savoir ce qu’elle savait déjà.

- Ça dépend de ce que tu espères...,
dit-elle en laissant du suspend sur cette courte phrase.

Jackie bu une gorgée de son verre, encore presque plein. Elle regarda un peu aux alentours, puis elle plongea dans ses pensées. Elle pensait à ce qu’il allait possiblement arrivé et comment pourrait se dérouler la fin de cette conversation. Elle essayait de chercher des informations cachées subtilement dans les phrases précédentes de son invitée. Jackie reprit ses esprit, et secoua sa longue chevelure et regarda son invitée.

- Je crois que je vais aller chercher un peu d’eau pour me rafraichir. Je ne bois pas du vin de qualité lorsque j’ai seulement soif. Tu ne trouve pas que c’est une bonne idée ? Pour ma part, je trouve qu’il fait un peu trop chaud…

Jackie se leva pour aller chercher l’eau qu’elle convoitait tant, mais elle perdit pied, se retrouvant assise par terre. Elle se releva de manière mal habile et continua son chemin, sentant son teint virer au rouge homard. Elle alla à l’arrière du bar, puis essuya son front humide. La jeune barman amena un pichet d’eau froide avec de la glace à l’intérieur et deux verres sur un plateau. Elle se servit un grand verre de ce liquide froid et en but quelques grandes gorgées avant de reposer son verre. La jeune femme fut prise d’un mal de crâne assez soudain. Elle mit ses mains sur ces tempes et baissa la tête.

- Oh… j’ai bu trop vite ça m’est monté à la tête..!, précisa-t-elle après s’être remise de ce mal de cerveau.

Jackie termina son verre d’eau et reprit une gorgé de vin, prenant soin de le déguster.
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Belle rencontre [PV Pr Frédérique Leeroy] Lun 25 Juil - 18:35


Enigmatique. La maîtresse des Sortilèges était aussi mystérieuse dans ses actes et ses paroles que dans le maniement de son art. Ses propos justement eurent l’effet escomptés. La jeune femme s’était plongée dans quelques réflexions dont la legilimencie pouvait facilement décelée, mais elle ne s’attarda pas à user de ce pouvoir. Elle voulait avoir une part de surprise de la part de cette jolie métisse. Bien que pensive donc, elle s’entêta de soutenir son regard. Pas en signe de colère ou de contrainte, mais dans un acte charmeur et toujours aussi mystérieux. Un regard pouvait en dire assez qu’il n’était pas toujours nécessaire de lire dans les pensées.
Elle savait ce qu’elle faisait. Elle savait où elle voulait en venir. Ses mots avaient été soigneusement choisi et soigneusement placé. Sa réputation dans ce domaine n’était plus à faire et pour ceux qui la connaissaient ou avaient eu vent de ce qu’elle était, savait parfaitement ce qui se cachait derrière ses paroles. Ses intentions étaient malsaines pour certains, alors que pour d’autres, elles se trouvaient parfaitement admirables. Tout dépendait, comme pour tout, du point de vu où l’on se plaçait.


« Ce que j’espère… Cela dépend ce que tu m’offres… »

Elle voyait que la jeune femme pouvait elle aussi user de charme dans ses mots. Elle aimait cela. La partie allait en être plus agréable. La séduction n’avait pas de plaisir si elle n’était pas partagée, jouée, renvoyée. Sa phrase courte laissait en suspend entrouvrait sur trop de possibilités d’interprétations. Un peu comme ses propres propos. Il aurait pourtant été dommage qu’elles ne parlaient pas de la même chose. L’ancienne Serpentard n’aimait pas laisser passer de si belles occasions.

Sirotant avec elle l’agréable boisson que Jackie leur avait servi un peu plus tot, elle vit les joues de son hôte rougir. Elle semblait avoir pu trop vite une trop grande quantité de vin. Cela pouvait être traître quand on n’en avait pas l’habitude. On ne pouvait dire que la jeune enseignante en était particulièrement habituée, mais elle savait apprécier les bonnes choses. Et qui disait apprécier, disait prendre son temps. Elle acquiesça d’un simple signe de tête quand elle se leva pour aller, comme elle le disait, chercher un peu d’eau pour se rafraîchir. Elle même n’en prendrait pas. Elle aimait sentir les effets de l’alcool. Elle aimait l’ébullition que cela pouvait faire naître dans chacune de ses veines, dans chacun de ses membres, dans chacun de ses organes. Elle n’était jamais arrivée au point d’en être saoule. Le plaisir ne serait plus là si on perdait totalement pied. Mais elle aimait les impulsions que l’on avait quand quelques gouttes de ce poison s’emparait de votre être.

Puis soudain, un grand bruit la fit sursauter. Le temps qu’elle quittait ses pensées et se levait, elle vit la jeune May revenir en titubant jusqu’à la banquette où elle était assise un peu plus tôt, en face d’elle. Frédérique s’avança vers elle, s’installa à ses côtés et passa délicatement sa main sur les fronts en sueur de la jeune femme. Ses joues étaient toujours aussi rouges et ses yeux brillants. L’alcool pouvait être mauvais aussi bien pour ceux qui disaient en avoir l’habitude que pour ceux qui n’y connaissaient rien.


« Est-ce que ça ira… ? »

Jackie venait de terminer son verre d’eau, comme si de rien n’était, et reprenait malgré les effets précédents, une autre gorgé de vin. Elle se demandait si elle voulait finir ivre, ou bien si elle attendait d’autres effets, moins désagréables de cet alcool. Alors qu’entre temps, elle avait retiré sa main de son front, ainsi plus proche, elle regarda le liquide rouge se déverser dans sa bouche et laisser encore quelques traces rougeâtre sur ses lèvres brunes. Cela donnait envie de s’en emparer et de s’imprégner du goût ainsi laissé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Belle rencontre [PV Pr Frédérique Leeroy] Mar 9 Aoû - 1:34

La jeune barman avait une étrange impression. Elle ressentait une ambiance plutôt tendue, pas dans un sens oppressant mais plutôt comme une sorte d’attirance physique. Elle se doutait bien du sens des paroles de Frédérique, mais elle ne savait pas trop comment y réagir. Elle aimait tenter les gens, et c’est ce qu’elle faisait à ce moment avec son invitée, de toute évidence, mais elle ne voulait pas nécessairement céder à la tentation qu’elle procurait aux autres. Pour elle, ce n’était qu’un jeu, qui ne se fini pas de sorte à ce qu’elle satisfasse l’autre. Jackie n’allait pas céder, même si c’est ce que Frédérique voulait, et elle en était sûre.

Les paroles de son invitée restèrent en suspend. Chaque mot semblait se répéter encore et encore dans la tête de Jackie. Elle ne réagit qu’en baissant les yeux, un peu intimidée par la situation. Peu après sa chute, Jackie fût réconfortée par son invitée, qui semblait un peu inquiète à son sujet. Le contact de sa main sur sont front lui fît du bien, car ses mains étaient plus froides que la température de sa peau. Elle acquiesça à la question de la femme qui était à ses côtés. Elle reprenait doucement ses esprits, laissant le temps aller, elle buvait moins de son délectable vin, non pas parce qu’elle n’en voulait pas, mais seulement pour laisser l’effet diminuer un peu. Elle ne voulait pas que le jeu finisse parce qu’elle avait ingérer une quantité trop importante d’alcool en trop peu de temps. Elle aimait ce jeu, auquel elles jouaient. Un jeu de séduction, d’attirance et de désir. Jackie aimait se faire désirer, elle aimait provoquer l’envie des autres autour d’elle, sans jamais flancher aux avances des autres. C’est ce qui l’amusait le plus.

Jackie jeta un regard à son invitée, puis constata à quel point elle s’était rapprochée. Elle n’en était pas gênée, bien au contraire, cela lui permettrait de continuer à jouer. Elle essuya ses lèvres du bout de sa langue, pour ôter toute trace de vin, puis savoura le goût que cela lui laissait en bouche, fermant un peu les yeux pour bien s’en imprégner. Elle ouvrit à nouveau ses paupières, puis regarda Frédérique, elle se demandait ce qu’elle pensait, et si elle était tentée par les moindres gestes qu’elle faisait. La barman était absorbée par la couleur des yeux de celle qui était assise à ses côtés. Ce brun foncé était lumineux tout en étant sombre et attirant. Jackie ne se lassait pas de ce regard, qui lui lançait toutes sortes d’invitations silencieuses. Elle aimait répondre aux regards tel que celui-ci, par un petit clin d’œil et un sourire en coin pour couronner le tout, mais avec cette femme, elle s’en sentait incapable. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle figeait devant ce regard. Probablement que ses yeux répondaient eux aussi aux invitations qu’elle recevait. Elle baissa le regard, puis sourit en coin, songeant à quel point cette femme avait une force d’esprit impressionnante. Simplement par un regard, elle faisait figer la jeune barman. Elle songea qu’elle avait beaucoup plus d’expérience dans le domaine de la séduction qu’elle, ce qui expliquerait cette attirance qu’elle ressentait envers son invitée. Jackie se dit alors que cela ne rendrait que la soirée plus intéressante… et il y avait de grandes chances qu’elle ait raison.
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Belle rencontre [PV Pr Frédérique Leeroy] Lun 19 Sep - 21:55


Séduction.
Cet art d’attirer par un charme irrésistible était parfaitement acquis par la maîtresse de sortilèges. Elle n’avait pas besoin de lever sa baguette pour amener à elle les être qu’elle voulait posséder pour une nuit. Il ne lui était pas nécessaire d’avoir des formes dévorantes. Elle n’avait pas besoin d’être particulièrement attirante sur son physique. La séduction était toute autre. D’allure banale, elle avait donc appris à jouer de ses autres atouts. Son regard et sa voix en étaient ses principales armes et elle avait appris à les manier avec adresse et minutie.
Elle n’était pas ce genre de femme que l’on séduisait. Elle aimait être convoitée, enviée, désirée. Mais elle ne convoitait personne, n’enviait personne, et ne désirait personne plus qu’une autre. Sauf une pour qui la convoitise, l’envie et le désire était devenue presque vital. Mais il en était toute autre avec Jackie qui n’était qu’une proie agréablement attirante. Dans la séduction, il y avait toujours cette envie de conquête avant de délaisser sa victime fraîchement acquise. La séduction se résumait pour elle à un jeu. Un simple jeu. Mais à son jeu préféré.

Frédérique s’était donc avancée vers Jackie, s’était installée à ses côtés sur la banquette et avait passé délicatement sa main sur le front en sueur de la jeune femme dont les joues étaient toujours aussi rouges et les yeux aussi brillants. Elle avait donc ensuite enlevé sa main, ainsi plus proche pour la regarder siroter encore un peu plus de son vin. Fixant sa bouche, puis ses lèvres, elle ignorait si elle savait à quel point cette proximité et ce geste avait quelque chose de séduisant.
Lui laissant à peine le temps de reposer son verre sur la table face à elles, elle avait eu cette envie de s’emparer de ses lèvres naturellement brunes depuis les siennes délicatement rosées pour s’imprégner du goût ainsi laissé par ce liquide rouge et presque pas sucré. Mais la jeune femme venait de fermer les yeux. Elle ignorait si elle était encore emprise par l’alcool ou bien si il s’agissait de tout autre chose dont elle ignorait l’existence. Elle avait cru voir un moment d’absence de sa part quelques instants plus tôt. Alors qu’elle allait s’adosser à la banquette et se dégager de cette proximité qu’elle pensait de trop pour la jeune femme dont elle aurait aimé en faire sa proie jouant de séduction, de charme et de désir avec elle, elle se rendit compte que celle ci venait se perdre dans ses yeux chocolat. Elle sourit en coin. Le vin aidait finalement.

Les yeux de la jolie métisse semblaient répondre aux invitations silencieuses qu’elle lui lançait. Elle se rapprocha un peu plus d’elle, glissa son pouce sur sa lèvre inférieure encore rougie par l’alcool, porta ce même pouce à sa bouche qu’elle lécha doucement et se pencha à son oreille.


« Le vin donne de jolies couleurs… et de jolies saveurs… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Belle rencontre [PV Pr Frédérique Leeroy]

Revenir en haut Aller en bas

Belle rencontre [PV Pr Frédérique Leeroy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-