POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Confrontation à Urquhart (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Confrontation à Urquhart (PV) Mer 2 Mar - 14:31

Décidément, Edward ne tirait pas que du bon de sa situation de loup solitaire : il avait raté la bataille au château d'Urquhart. Les résistants s'étaient ici opposés au Ministère de la Magie, et le manque d'informations de l'irlandais concernant cet évènement l'avait fait manqué une bataille de plus. Jusqu'à alors, Ed s'était toujours basé sur sa chance ainsi que sur des informations glanées de-ci de-là, mais obtenir des renseignements sur les hors la loi était une chose des plus difficiles à faire étant donné leur statut, justement, de hors la loi. Lui même attachait une grande importance à sa sécurité : le jeune homme changeait d'hôtel tous les 3 ou 4 jours, évitait le plus possible les parties "magiques" de Londres et repoussait toujours l'idée stupide de rejoindre les résistants qui étaient plus vulnérables en groupe. Il fallait toujours pencher le pour et le contre pour Edward, presque tous les jours, bien qu'il soit décidé depuis des années à ne pas rejoindre les "gentils" officiellement. Aujourd'hui particulièrement, l'irlandais était torturé par le fait d'apprendre toujours les choses trop tard, ne lui permettant pas d'accomplir correctement sa tâche. Fatigué de réfléchir, Edward n'avait pas bougé depuis un bon quart d'heure au moins, assis sous un arbre, le dos appuyé contre un tronc des plus confortables. Se situant au Nord du lac, il voyait juste en face de lui les ruines du château et se demandait si il ferait bien d'y aller uniquement pour jeter un oeil.

Le ciel était gris au dessus du lac mais pour une fois la brume ne venait pas manger des bouts de paysages, cela étant un avantage si Edward devait se servir de sa baguette. Assez démoralisé par son inactivité ces derniers temps dans la bataille magique qui secouait l'Angleterre, l'irlandais poussa un long soupir et décida de reprendre sa route vers le château, préférant marcher plutôt que transplaner. Tout simplifier en se téléportant où bon semblait était, selon lui, gâcher des délices de la vie quotidienne comme marcher dans les bois sans personne pour vous casser les pieds. Respirer l'air pur et faire fonctionner ses muscles permettait de rester en forme, et il pouvait toujours croiser en chemin un ennemi qui ferait remonter son moral en flèche, mais il ne fallait pas trop espérer non plus. Le temps n'était pas vraiment beau mais le froid était moins mordant par rapport à ces derniers jours, l'irlandais était content de pouvoir sortir sans se vêtir comme avant une expédition pour le pôle Nord. Aujourd'hui, décidé à en découdre coûte que coûte avec un allié du Seigneur des Ténèbres, le jeune homme avait revêtu une robe de sorcier grise toute simple, cet habit traditionnel lui permettant de se mouvoir sans aucune difficulté, les pans de sa robe claquant à chaque mouvement brusque. Silencieux comme un prédateur en chasse, Edward mit un peu moins d'une heure pour rejoindre le lieu assez effrayant qui se dressait en face de lui.

Le château dominait la rive Nord du Loch Ness, et plus l'irlandais approchait de celui-ci, plus l'envie d'y pénétrer s'écoulait de lui. Pour le moment, il se trouvait encore dans la forêt et doutait de devoir en sortir, le terrain à découvert qui menait au château ne présageant rien de bon car des personnes du Ministère étaient sûrement ici maintenant qu'il y pensait. L'air empestait la magie, des combats s'étaient déroulés ici même, et il y avait forcément un des deux camps qui était resté ici pour prévenir toute attaque. Quel que soit le camp, ils ne chercheraient sûrement pas à savoir qui était Edward et celui-ci serait réduit en cendre, autant ne pas s'approcher dans ce cas. Pour la première fois de la journée, le jeune homme sourit avec un air malsain, son coeur partagé entre le stress qui précède un duel et la joie de pouvoir enfin libérer toute sa haine face à un des serviteurs du Lord. La chose la plus importante était que son opposant soit seul pour ne pas le forcer à s'enfuir, ce qui lui assurerait au minimum quelques minutes de défouloir. Loin d'être fatigué, l'irlandais s'arrêta à la lisière des bois et contempla la bâtisse avec un air amusé, son regard d'un bleu orageux semblant traverser les pierres. Pas spécialement pressé car quelqu'un le verrait sûrement, Edward s'adossa à un arbre, ses mains cachées dans les longues manches de sa robe, la droite tenant fermement sa baguette magique prête à voler dans tous les sens...

By Shepp : Urquhart est devenue une base Mangemorte donc je pense que tu t'y approches...
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 14/11/2010
Parchemins postés : 378



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Dexter Miles


MessageSujet: Re: Confrontation à Urquhart (PV) Mer 2 Mar - 22:10

"-Vous là, oui, vous avec la veste en cuir... dîtes moi... où est la femme qui se trouvait ici ?"
"-Bah... j'en sais rien moi."

"-Comment ça ? Vous n'êtes pas charger de surveiller ? Vous êtes pas un employés du ministère ?"

"-Bah si, mais je connais pas votre dame."

"-Idiot ! Imbécile ! Incapable ! Retrouve la moi ! C'est une résistante bordel ! Elle ne doit pas être loin, elle est blessé à la jambe... Mais dépêche toi !"


Du nerf, du nerf, allez-y qu'ils disaient. Tu parles, voilà ce qu'on obtient quand on essaye de gérer des opérations à plusieurs endroits différents. Des hordes d'incapables viennent nous polluer l'intérieur. Des fois, mieux vaudrait faire partie de la prestigieuse "Uppée" classe. Mais alors, que deviendrait les autres ? Ils sont déjà pas bien futés, imaginez sans direction, on ne les verrait plus sur les lieux de travail, mais dans les bars, ou abrutis devant leur journal. Hum.... des tentations bien fortes dans cette période bien sombre. Enfin. Dexter, l'un des trois hommes d'Urquhart, qui avait dirigé une équipe pour attaquer le château, et qui, il faut le dire, avait fait fort en capturant une sentinelle sans alerter qui que ce soit, et en aidant précieusement à la "capture" des deux élèves résistantes, avait été chargé d'installer la nouvelle base des forces du mal, une tâche certes fastidieuse, néanmoins marrante. Hé oui, quand on dirige on s'amuse. Chargé de préparer l'arrivée très prochaine des élites, telles que les Exécuteurs ou les Mangemorts, Miles devait faire vite, et bien, sans relâcher la pression. Oui, mais voilà, quand on parle du loup on en voit la queue, les incapables étaient au rendez-vous, et échec et bêtises à tout va, c'était un véritable foutoir.

Tout avait bien commencé, l'arrivée avec des renforts très importants, l'annexion complète du domaine, la capture des résistants qui avaient tout de même réussit à fuir dans le château mais que leur propre sang avait trompés, bref, une matinée jouissive. Puis vint les installations. J'hésite à en parler tellement c'est comique et ridicule, mais pour vous donner un exemple imaginez six hommes, de gros durs, des colosses, qui ne sont même pas foutus de porter un meuble et une table en même temps dans le grand hall du château. Comment ont-ils fait pour lâcher prise ? Alors là, allez leur demander, moi, personnellement, je ne comprends pas, mais les mystères du monde de la magie restent entiers, vous le savez bien.

"-Monsieur... on a un problème... enfin.. heu... sur les remparts..."


Il n'en fallait pas plus. Miles quitta sa position de superviseur et chargea un homme, en qui il avait moitié confiance ( c'était bien le maximum qu'il pouvait accorder à quelqu'un ), de continuer sans lui. Il se rendit le plus rapidement possible sur les hauts et imposants remparts de Urquhart. Dominant tout le lac, c'était une vue de toute beauté et d'une majesté sans nom. Pendant un instant, Dex aurait pu croire qu'il était Dieu. C'est bien vite dit n'est-ce pas ? Et pourtant ce n'est pas faux. Tout ces hommes à ses ordres, ce paysage, sous sa vue, toutes ces vies, à sa baguette... Il ne tenait qu'à lui de devenir un tyran. Oui mais un tyran pas très inquiétant et surtout très vite envoyé six pieds sous terre, mais bon, l'imagination nous donne des ailes à ce que l'on dit, mieux vaut éviter de les perdre en route, la chute peut être rude une fois trop haut dans les cieux inexplorés de votre esprit craintif et nuageux.

Trois homme se trouvaient là, attendant, les regards fixés vers l'horizon. Alors où était ce problème ? Il n'y avait ni chute de pierre, ni effondrement, ni mort d'homme, alors c'était quoi le soucis ? Il fit reconnaître sa présence en toussant un peu, et c'est avec un regard noir et une fermeté à toute épreuve qu'il attendit le descriptif des trois larbins qui étaient à ses ordres... pour le moment.

"-Alors, messieurs, où est notre soucis maintenant ?"

"-Hé bien... là-bas Monsieur Miles, nous avons repéré un homme..."

"-Oui, ça doit être Cédric qui est partit... hé bien, ce vidanger, rien de grave."
"-Non, il n'est pas des nôtres, donc pas du Ministère. Un moldu ? Ou un sorcier en voyage ? peut-être un hors-la-loi ?"
"-Haha ! Un moldu ne voit pas le château ! Un sorcier en voyage ne viendrait pas jusqu'à urquhart après les événements passés et surtout pas un hors-la-loi ! Ils savent tous que c'est devenu le coin le plus dangereux de Grande-Bretagne ! Un peu d'esprit messieurs !"

"-Est-ce trop demandé de vérifier à votre grandeur ?"
"-"Votre grandeur" j'aime beaucoup ce nom, si il n'était dit sur un ton ironiquement débile. Ah... je vais le faire, j'aurai peur que vous ne le tuiez alors qu'il n'a rien à ce reprocher, restez là et guettez encore."


Pour qui ce prenait celui-là ? À croire qu'il était plus influent que Miles... absurde. C'était un employés ni une, ni deux, rien d'important, un fonctionnaire, si ce n'était pas un "sous-fonctionnaire"... Non mais franchement, c'est dingue ça. Dure journée, dure semaine, Dex était un peu à cran, et décida de laisser passer pour cette fois, après tout, la terreur c'était au Lord de l'appliquer, pas à lui non ? Il descendit au hall d'entrée. Deux hommes vinrent le voir quand il s'aventura dans un autre escalier qui menait à la porte Nord du château. Une porte relativement discrète située dans une cours entre les appartements. Bien reculée de la zone d'annexion quoi, et pas encore sécurisée. Ils l'accostèrent lui demandant leur aide. Il les repoussa avec un simple "Pour qui me prenez-vous ? Servez le Seigneur des Ténèbres et écoutez ce que je vous dit, retournez aider les autres, c'est important." Radical, simple, efficace et rapide. Quoi de mieux ? De plus en plus, l'image du seigneur des ténèbres était détournée, utilisée pour faire respecter l'ordre par un dirigeant de groupe comme Dex venait de faire, ou bien pour faire retrouver son calme à un endroit en montrant son appartenance à un ordre noir. Oui, l'image était détournée, mais le fait était là. Le seigneur des ténèbres régnait en maître absolu et ça, personne n'osera le contre-dire ni même l'insinuer. Le brigadier était persuadé que même John sheppard ou Vincent Valentine devenus les plus grands indésirables depuis la capture ( et la mort prématurée ) de Elliot Manrey capturé par les soins de Xii et secondairement de Dexter, étaient de beaux hypocrites qui vantaient les lois de l'ancien régime quand ils étaient seuls, mais une fois en foule, n'osaient pas montrer leurs convictions. Note : c'est ce qu'IL croit, les faits sont bien autres....

Il débarqua dans la cour. Un peu énervé, mais avec une dégaine tranquille et forte. Sa corpulence assez sportive laissait transparaître un certain effet de... bah c'était imposant quoi. Il y avait mieux, bien mieux, mais pour ses 35 ans, il n'était pas peu fier d'avoir un corps comme celui là, après... tout est une question de point de vue hum ? L'homme qui avait alerté les sentinelles débarqua, presque inoffensif, ou naïf allez savoir. Dex s'approcha, en gardant à porté de main sa baguette.

"-Monsieur, vous êtes sur un domaine réservé au Ministère de la Magie. Vous ne pouvez pas entrer, sauf si vous possédez un passe... alors ?"


Direct, franc, mais clair et précis. Si c'était un homme honnête, il repartira sans broncher. Si c'était un homme du ministère il présentera sa carte... si c'est autre chose... Dex pourra s'en occuper sans remord. Alors, verdict ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Confrontation à Urquhart (PV) Jeu 3 Mar - 13:20

HJ : Décidément le manque d'infos me tuera, merci Shepp >< Et un grand merci à Dexter de la jouer faireplay et de venir seul, c'est cool Very Happy

Edward était toujours adossé à son arbre, cela faisait à peine quelques secondes qu'il était là, et pourtant il ne put que constater sa propre imbécillité. Sur les remparts, des hommes patrouillaient et l'avaient apparemment déjà repéré, et cela n'annonçait rien de très bon pour lui. Pour que ces fassent des tours de garde de manière aussi décontractée, sans se cacher ni prendre le temps de tendre des embuscades, il s'agissait forcément du Ministère et de sa capacité de frappe bien supérieure aux résistants. Même si ceux-ci étaient assez bas dans l'estime de l'irlandais, il était certain que jamais ces gens n'offriraient une telle vue sur leurs forces : les hors la loi frappaient rapidement, dans l'ombre, et se repliaient tout aussi vite dans les tréfonds du monde... Cette fois-ci, Edward avait encore pris surtout le temps de critiquer ces gens qui au moins ne se faisaient pas avoir, se laissant tomber lui même dans un piège que des gosses auraient déjoué. La décontraction qu'il affichait s'était envolée, soufflée par une vague de terreur plus forte que tout, elle commençait d'ailleurs à emporter sur son passage le peu de raison qui restait au jeune homme. Il ne fallait pas céder à la panique, il avait été stupide mais pourrait se rattraper si il jouaient correctement, il suffisait de tirer profit de la situation, peut être de partir calmement aux yeux de tous puisque personne ne l'avait encore attaqué...

Malheureusement, tout ce qu'il put échafauder pendant ce court instant fut détruit par l'apparition d'un homme qui sortait tout droit du château, sa corpulence assez décourageante. Ceci était plutôt un plus pour Edward qui avait toujours été assez petit de taille avec un corps sec, ses muscles bien présents sans pour autant ressortir, ce qui lui avait appris à ne pas craindre les montagnes de muscle. Réfléchissant justement sur le moyen d'utiliser les gens, Edward sentit une idée pointer le bout de son nez au fin fond de son esprit, la développa du mieux qu'il put tandis que l'homme approchait tout en gardant son air innocent. Peu sûr quant à l'efficacité de son plan bancal, l'irlandais décida de tenter le tout pour le tout et fixa l'homme avec un air surprit, impressionné même, se décollant de son tronc en gardant les mains dans ses manches. Avec l'annonce qu'il venait de faire, ce type venait de confirmer que le Ministère était ici, et que sa survie ne tenait qu'à la chance : ce n'était pas un Mangemort qui était sortit, heureusement pour Edward. Alors que l'homme terminait sa phrase, Ed avait les yeux complètement écarquillé, la terreur se lisant sur son visage comme si on l'avait pris en faute. Tirant partit de ses manches plutôt longues, le jeune homme écarta les bras de chaque côté de son corps en tombant à genou, parlant d'une traite en n'osant pas regarder l'homme dans les yeux, la respect et la crainte explosant dans son ton de petit faible.


~- Je suis désolé, je vous en prie, je ne voulais en aucun cas poser des problèmes au Ministère monsieur ! Je suis venu ici avec mon frère pour chercher des Hors la Loi justement, et en capturant l'un d'eux nous pensions pouvoir rejoindre vos rangs car ceci nous a été toujours refusé ! Je vous en prie, soyez indulgent, mon frère est grièvement blessé en forêt, j'ai moi même une légère contusion au bras, aidez nous je vous en conjure !!

Pour rendre ses propos plus crédibles, Edward secoua le bras qui tenait sa baguette mollement, celle-ci pointée vers lui même dans sa manche pour ne pas dépasser, tout comme la main qui restait invisible. Ses yeux bleus larmoyants, l'irlandais se releva péniblement sans s'aider de ses bras, ses yeux toujours écarquillés se posant sur les murailles du château avec effroi, son regard n'osant pas rester sur un point fixe plus de quelques secondes. Pour l'instant, tout semblait aller pour le mieux. Dans un élan de folie, le jeune homme avança et saisit de sa main gauche un bras de son interlocuteur, approchant son visage horrifié de celui de l'autre avec un air sincère de supplication. Cette fois, sa voix était comme brisée, comme celle d'un esclave suppliant son maître, son bras droit pendant lamentablement, caché sous sa manche.

~- Je vous en supplie, nous avons besoin de votre aide !

Ne prenant même pas le temps de regarder si l'homme prenait son histoire au sérieux, car si justement cela se passait il ne penserait pas lui même à une embuscade, il marcha de nouveau jusqu'à la lisière et s'arrêta à celle-ci, son regard allant de branche en branche comme si il cherchait quelque chose qu'il avait perdu dans les branches. Affolé, il se retourna et planta son regard suppliant sur l'employé du Ministère qui semblait le seul capable de l'aider...
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 14/11/2010
Parchemins postés : 378



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Dexter Miles


MessageSujet: Re: Confrontation à Urquhart (PV) Sam 5 Mar - 18:22

{ Désolé pour le retard et pour la rapidité du récit... }

Alors... c'était tout ? Un pleurnichard à ses pieds ? De qui se moquait-il ? Il prenait Dex pour un Jésus ? Un faux jésus bien évidement. Dexter c'est... C'est le mal, c'est la méchanceté, le dégoût. D'habitude, peu de gens l'implore et sa tête suffit à cela. Son air toujours très mécontent repousse les envies de parler de la population environnante. Mais lui, tel un fou s'échappant de l'asile, plongeait dans ses bras. Si il en avait le droit, Dex l'aurait bien emmené dans une des geôles du château... Il aurait pu, mais bon, trop de fermeté tue la fermeté et au bout du compte cela ne ferait que provoquer une rancœur infinie. À quoi bon ? Il le regarda, presque avec dégoût. Puis il lâcha sur un ton sec, froid et cassant :

"-Si vous avez été refusé, c'est pour une bonne raison, je n'ai pas à contre-dire mes supérieurs pour ça."


Il l'écouta l'implorer jusqu'au bout, et levant les yeux au ciel il rigola. Un rire franc, machiavélique et pas franchement sympathique. Il se foutait un peu de lui en fait. Clairement : il se fichait bien que son frère soit blessé, si il était tombé c'était un boulet et puis c'est tout. Pourquoi se soucier des cas extrême ? Une envie folle le prit de sortir sa baguette et de faire ce qu'il devait faire si quelqu'un non autorisé entrait sur les lieux privés et classés hautement dangereux du Ministère. Il le regarda avec ses yeux noirs. Au passage, ses yeux reflètent la personnalité de l'âme à ce que l'on dit, vrai ? Hé bien, l'esprit de Dex est bien sombre et glaciale. Pour vous qu'est-ce que cela évoque ? Des yeux noirs reflètent-ils la méchanceté, la haine, la colère, la destruction ? La rage même. Oui, Dex avait envie d'exploser à chaque instant de sa vie. Exploser de colère, exploser de haine et de rage. Tout. Il voulait que tout sorte, sans exception, qu'il se libère une bonne fois pour toute et qu'enfin il puisse vivre sans cette boule au ventre de se retenir. De retenir sa frustration, sa haine. Croyez le ou non, la haine semble facile à contrôle, mais lorsqu'elle est présente en vous, l'empêcher de sortir et de montrer votre vrai visage est bien compliqué, surtout dans le cas de Dexter où il est confronté jour après jour à des moldus, espèce qu'il déteste de toute ses forces, et les sangs-de-bourbe qui sont pires que leurs ainés d'après le sorcier. Alors, que penser ? En ce moment c'était soit ce plier aux règles, sois s'en écarter. Il aimerait bien pouvoir changer d'horizon, mais comment ? s'en aller, loin et ne jamais revenir. Écouler ses jours avec sa famille tranquillement, sans penser à demain, car aujourd'hui est déjà révolu.

"-Je doute sérieusement de votre implication... chercher des Hors-la-loi est peu commun ici. N'êtes vous donc pas au courant des récents événements ?"

Il le regarda de haut en bas avant de reprendre,, sur un ton tout à fait normal, et donc cassant :

"Une contusion au bras vous dites ? Est-ce pour cela que vous bougez sans cesse vos muscles sans éprouver le moindre mal ? Les traits du visage ne mentent pas eux... vous n'avez rien. Que faîtes-vous réellement ici ?"


Il prépara sa baguette. L'homme n'était net du tout. En effet, son look un peu déblayé, ses traits exténués et son mensonge qui se voyait depuis Paris... tout cela laissé penser qu'il cachait quelque chose, mais quoi ? Le cas le plus fou serait que ce soit un hors-la-loi, mais c'est impossible. Il y a exactement 2% de chance de trouver un homme potentiellement en situation illégale. Et encore cela est "potentiel"... alors que en plus ce 2% vienne jusque dans le château du ministère... c'est catégoriquement impossible. Ou bien... ou bien la surprise est immense. Quoi qu'il en soit, il préféra préparer sa baguette. La distance entre les deux personnages était d'une dizaine de mètres. Le vent commençait à souffler entre les murs de la petite cour de Urquhart...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Confrontation à Urquhart (PV)

Revenir en haut Aller en bas

Confrontation à Urquhart (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Monde Magique
-