POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry] Dim 13 Mar - 16:17

    En rentrant au château après une très agréable promenade dans le parc, Heather réalisa soudainement que ce soir devait se dérouler sa retenue. Cet évènement qui l'angoissait depuis déjà plusieurs jours car elle savait pertinemment que les corrections entre professeur et élève se faisaient dans la salle de torture au quatrième étage dont nombres d'élèves parlaient en ce moment entendant des cris derrière la porte la gardant. En se mordant la lèvre inférieure, l'adolescente commença à monter doucement les Grands Escaliers pour parvenir au septième étage puis à sa salle commune.

    Heather s'arrêta au beau milieu de celle-ci. Elle observait les toiles sur les murs lui faisant repenser à ses premières années d'étude au château. Innocente comme elle était, jamais elle ne s'était faite collée par un de ses professeurs, Harry Potter était à Poudlard et elle le soutenait, oui elle s'en rappelait mais tout ceci avait changé. Elle avait choisi sa place mais celle-ci l'inquiétait en lui faisant parfois peur. Ses rêves en disaient autant ainsi que son oncle l'encourageant malgré ses anciennes remarques sur sa maison.

    En bref, la jeune fille monta dans son dortoir et enfila alors son uniforme scolaire. Elle n'effila pas sa robe de sorcière mais son simple pull puis mit sa baguette dans le sac qu'elle mit sur son épaule avant de sortir de sa salle commune la gorge serrée.

    Elle descendit les trois étages qui la séparaient de la salle tant redoutée. Elle s'approcha doucement de la porte et frappa trois fois, aucune réponse. Heather tourna alors la poignée et constata que le professeur Leeroy n'était pas encore arrivée ce qui la laissa échapper un soupir de soulagement. Peut-être avait-elle renoncé ? En refermant la porte derrière elle, la jeune fille s'adossa contre le mur face à la porte en décidant d'attendre cinq petites minutes son arrivée.


Dernière édition par Heather McBurry le Dim 13 Mar - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry] Dim 13 Mar - 17:32


On entrait doucement dans le Printemps. Les beaux jours faisaient leurs apparitions. La neige n’était plus qu’un lointain souvenir. Et les fleurs embellissaient le parc du château. Bientôt, même le saule cogneur arborerait ses premiers bourgeons. Les élèves montraient leur agacement du à l’enfermement après un hiver trop long. Et les déboires au Bal d’Halloween n’avaient pas arrangé les choses. Mais les beaux jours étaient là et ils allaient pouvoir enfin se défouler.
Justement, ils commençaient à devenir de plus en plus intenables, infectes, détestables. Si ils voulaient se dépenser, il y avait des techniques que leurs ainés connaissaient que trop bien et elles étaient principalement utilisées au 4ème étage, zone que les élèves évitaient, quitte à prendre des chemins plus longs pour se rendre dans les diverses salles de cours ou salle commune pour certains. On savait ce qu’on y trouvait, mais on ignorait ce qui s’y passait réellement.

Jusque là, la première dame de Poudlard s’était montrée calme, tolérante, prête à la discussion avec ses élèves, qu’importe leur maison, qu’importe leur âge. Elle leur donnait une seconde chance pour avoir ses faveurs ou mieux, entrer dans le droit chemin. Mais depuis le virus qui lui avait fait prendre des réflexions qu’elle aurait bien voulu éviter, elle avait décidé de ne plus se laisser faire, de montrer sa vraie nature, d’être la sorcière qu’elle était. Elle enchainait les retraits de points et les retenus commençaient à tomber. Seuls les Serpentards, sa chère maison, pouvaient être ravis d’avoir l’immunité. La maison rivale ne pouvait pas avoir la même satisfaction.
La veille, les rouge et or, du dernier niveau, rassemblant les deux dernière années, l’avaient mise à bout. Elle avait eu une mauvaise nuit, ne parvenant pas à trouver le sommeil par des réflexions et des images qui la hantaient, et elle n’était pas d’humeur à être contrariée. Une jeune fille, de 6ème année en avait payé les frais. Il fallait dire qu’après avoir montré des tons d’arrogance, répondant avec nonchalance à la jeune enseignante, elle avait perdu patience. Cette dernière n’avait jamais aimé leur maison et les voir la mettre au défi, les voir lui tenir tête encore et encore était pour elle inacceptable. Elle lui avait donc mis une retenue.

Montant les quelques marches qui séparaient l’étage de ses appartements dans le château, au même couloir que son bureau et sa salle de cours, et l’étage de la salle de torture, Frédérique n’était pas plus d’humeur que la veille. Elle avait évité toute la journée de sortir de son 3ème étage. Elle avait ses raisons et elle avait eu besoin de se retrouver seule, pour faire le point. Et cette retenue, qu’elle avait elle-même donné pouvait mal tourner et elle serait capable de passer ses nerfs sur cette élève.
Ses pas claquaient dans les couloirs. On devinait facilement de loin sa présence. Elle ne passait pas inaperçue et elle n’était pas du genre à aimer passer inaperçue. Mais en ce moment, comme la peur d’elle-même, elle voulait faire qu’une avec ce château, en être ses yeux et ses oreilles, et disparaitre. Mais elle ne fuyait pas, elle voulait faire une pause, elle voulait juste une fois faire ce qu’elle voulait sans conséquence. Alors cette retenue était une bonne excuse pour se défouler et se vider un peu la tête.

Arrivant devant la porte de la salle, LeeRoy l’ouvrit d’un coup de baguette et la porte s’entrebâilla dans un grincement sinistre. Elle fit quelques pas pour entrer dans la salle, ses pas claquant toujours sur le sol et referma d’un geste de baguette violant la porte derrière elle. Le bruit raisonna dans toute la salle où la jeune Gryffondor était déjà présente. Une main sur la taille, l’autre tenant toujours sa baguette, un sourire en coin sur ses lèvres. Elle la dévisagea sans un mot…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry] Dim 13 Mar - 20:09

    Alors qu’Heather était perdue dans ses pensées en ce demandant ce qui se passerait si son professeur n’arrivait pas, des bruits de pas aigus la sortirent de ses rêveries ce qui attira son attention. Lorsqu’elle vit la porte s’ouvrir, elle commença alors à ressentir un étrange sentiment d’angoisse se propager du haut de sa gorge jusqu’au bas du ventre et lorsque le professeur Leeroy se posta devant elle, immobile, et qu’elle referma la porte derrière elle d’un discret coup de baguette, la respiration de la Gryffondor s’accéléra soudainement. Une main sur la taille et l’autre tenant sa baguette magique, le professeur se mit à afficher un léger sourire ce qui fit frissonner son élève hésitant à sortir de son sac sa baguette n’attendant que d’être saisie.

    A cet instant, la seule envie qu'Heather avait était de fuir cette salle et cette personne. Elle ne savait pas quoi dire, elle resta silencieuse pendant dix bonnes secondes devant Mrs Leeroy qui parraissait, contrairement à Heather, plutôt heureuse et décontractée. Décidant d'en finir le plus vite possible, la jeune fille lança à l'adrese de son professeur quelques mots sûrement inutiles mais qui valaient la peine d'être prononcés.


    - Bonsoir professeur.

    Deux mots, deux mots qui ne touchèrent, d'après Heather, la sorcière qui était devant elle. C'est alors qu'elle décida de se rattraper en formulant correctement malgré son souffle court une simple phrase, si on peut dire cela.

    - Si ce sont des excuses que vous voulez, je... je m'excuse professeur, dit Heather d'un ton faux en fixant Leeroy dans ses grands yeux, vous auriez juste pu me garder à la fin du cours d'hier mademoiselle, ce n'était franchement pas la peine de me convoquer dans cette... salle.

    En déclarant cela, Heather s'était avancée vers la jeune femme en lui adressant un léger sourire. Elle détourna son regard de ses yeux puis tenta.

    - Maintenant, si ça ne vous dérange pas, je vais y aller. Il commence à se faire tard et je n'ai pas encore dîner, et puis... je me suis excusée.
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry] Dim 13 Mar - 21:52

Une main sur la taille, l’autre tenant toujours sa baguette, un sourire en coin, elle la dévisageait sans dire un mot. Elle sentait l’angoisse se propager chez son élève. LeeRoy inspira profondément comme si elle aspirait l’essence de cette peur. Elle se délectait de sa respiration qui s’accélérait et du frisson qui s’emparait d’elle. Il n’y avait rien de meilleur, après le fait de donner la mort, que de voir la peur dans les yeux des gens. En parlant de yeux, le regard de la rouge et or se faisait fuyant et il n’était pas difficile de savoir pourquoi.
Quand elle la salua, la Professeur de Sortilèges ne prit pas la peine de lui répondre. Elle restait droite, fière, hautaine, statique et impassible. Elle l’écoutait parler et, plus elle parlait, plus elle avait envie de lui foutre une baffe. Mais elle n’allait pas abîmer sa main pour une telle petite effrontée. Alors elle la laissait parler jusqu’à ce qu’elle n’avait plus rien à dire. Et quand elle eut enfin fini, quand elle exprima le désir de partir, elle leva simplement sa main gauche afin de la faire définitivement taire et sa voix étrangement puissante raisonna dans toute la salle.


« Suffit… ! »

Elle n’avait pas réellement envie d’user de magie pour ne plus l’entendre. Elle aimer trop les hurlements des personnes que l’on punit pour vouloir la faire taire définitivement. Elle aimait les voir se tordre, gémir, tomber à terre, pleurer, hurler. Elle aimait ressentir leur souffrance, leur peur, leur supplication. Elle aimait la douleur. Leur douleur.
Frédérique s’avança enfin vers elle, d’un pas lent, claquant et régulier. Tout en elle montrait une menace, son attitude, son étonnant silence, sa respiration. Elle la dépassait d’une bonne tête et il était certain que la petite n’avait pas fini sa croissance.
Arrivant à sa hauteur, la dévisageant d’un regard sombre et froid. Son bavardage lui avait donné mal à la tête et il n’était pas le moment de lui provoquer une certaine migraine, elle s’en provoquait déjà assez toute seule.

Les excuses, elle n’en avait rien à faire surtout qu’elle ne l’avait pas autorisé à parler.
Ses conseils, elle n’en avait rien à faire surtout qu’elle ne l’avait pas permis de réfléchir.
Sa fuite, elle n’en avait rien à faire surtout qu’elle ne s’était pas déplacée dans cette salle pour rien.
Ce qu’elle savait, c’était que cette Gryffondor allait apprendre la politesse si elle continuait ainsi, chose dont elle ne semblait pas avoir compris par elle-même. Il y avait un temps pour la compréhension, un autre pour l’action.


« Miss McBurry… votre baguette je vous prie… ! »

Le jeune enseignante tendit sa main gauche, main où elle s’efforçait de revêtir un gant long afin de dissimuler des brulures du à une ancienne mission, mission que les élèves n’avaient jamais eu vent. Les traits du visage toujours aussi neutre, le regard froid, elle savait ce qu’elle pourrait faire à cette jeune fille. La discipline allait retrouver sa place au sein de Poudlard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry] Dim 13 Mar - 22:23

    Alors qu'Heather s'apprêtait à partir, chose qu'elle savait tout de même impossible, son professeur de sortilèges commençait à s'énerver, cela se sentait. Rien qu'en regardant l'expression de son visage, ses traits ou même le fond de ses yeux, l'énervement était à son comble. La jeune femme leva alors brusquement sa main gauche ce qui fit sursauter la sixième année puis, LeeRoy déclama :

    « Suffit… ! »

    La voix du professeur de Sortilèges résonna dans toute la salle, chose qui fit accroître la peur et la crainte de McBurry qui fixait désormais la jeune femme dans les yeux comme pour la provoquer. Heahter réalisa alors dans quelle situation elle s’était mise. Mais en même temps, elle n’avait fait que répondre à son professeur durant son dernier cours. Bon, c’est vrai qu’elle avait un peu abusé question élévation de la voix suite à un malentendu avec la jeune femme mais cela avait été nécessaire pour garder un certain respect, la jeune fille déteste qu’on la traîte comme une enfant, ce qu’elle n’est plus… plus du tout… Elle a bien changé, elle a choisi son camp désormais.

    Donc, en revenant à la scène opposant le professeur LeeRoy et la jeune McBurry, cette dernière était vraiment morte de peur, c’était vraiment le cas surtout lorsqu’elle vit la jeune femme s’avancer très lentement vers elle sans la quitter du regard en faisant claquer ses talons sur le sol et en accentuant sa respiration. Heather la suivait du regard elle aussi, elle ne l’avait toujours pas quittée des yeux et ne voulait pas se faire submerger par la peur ce qui était déjà chose faite. Lorsqu’elle arriva à la hauteur de son élève, le professeur la dévisagea d’un air sévère et irrité, mais Heather restait de marbre extérieurement, ce qui n’était pas vraiment pareil mentalement.
    Elle reprit alors du même ton froid et sec.


    « Miss McBurry… votre baguette je vous prie… ! » dit-elle en tendant soudainement sa main gauche portant un mystérieux gant qui attira l’attention d’Heather.

    En en cessant de l’observer, Heather savait très bien que si elle n’obéissait pas, cela tournerait vraiment mal. Elle avait pourtant bien compris qu’elle voulait l’empêcher de se défendre mais si elle refusait de lui tendre son seul moyen défensif, elle en paierait les conséquences ce qui risquerait de ne pas être une simple négociation. C’est pourquoi Heather plongea à contre cœur sa main dans son sac pour en sortir sa fine baguette de bois noir qu’elle déposa dans la main de son professeur.

    « Où voulez-vous en venir ?! Je n’ai fais que vous contredire en classe hier ! »
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry] Dim 13 Mar - 23:17

Il y avait un éternel conflit encore les Gryffondor et les Serpentard, un conflit existant bien avant que l’autre traitre ne voit le jour, bien avant que leur Maitre ne parvienne à naitre. Il existait depuis le temps des fondateurs, depuis que l’on avait décidé de séparer. La scission était une chose grande, forte mais destructrice. Une seule maison avait raison d’être, une seule maison avait sa place, une seule maison était valable. Les autres persistaient que pour valoriser et permettre l’accroissement de l’autre.

La petite lui tendait sa baguette et la déposait dans sa main gantée. La jeune LeeRoy resserra ses doigts sur l’instrument et haussa à nouveau un sourire en coin. Elle reposa son regard sur son élève qui continuait à être envahie par la peur et l’angoisse. Rien n’était en sa faveur, rien ne lui présageait quelque chose de bon. Tout ce que Heather pouvait être sur, s’était qu’elle allait avoir très mal si elle continuait ainsi.
Il n’y avait qu’un maitre dans ses cours, et s’était cette jeune enseignante et personne d’autre. On ne pouvait rien lui reprocher. Figure montante parmi les Serviteurs des Ténèbres, protégée du Mage Léon Brom. Elle était presque intouchable. Heureusement qu’on ne savait que ces choses là sur elle, car si on savait le reste, elle pouvait à la fois mourir sur le champ comme être ardemment convoitée et crainte. Mais c’était une autre histoire et ce soir là, elle avait le cas d’une élève à s’occuper.


« Ne vous a-t-on jamais appris à vous taire… ? Vos mots vous perdent… »

Frédérique leva sa baguette et la plaqua sous la gorge de la jeune fille la forçant ainsi à lever la tête et à tendre sa gorge où elle pouvait la voir avaler péniblement sa salive. Elle l’imaginait déjà froncer ses yeux sous l’impact des sorts qu’elle lui infligerait. Elle était connue pour son gout pour les éclairs, pour les énergies. Elle les manipulait continuellement en duel, elle les développait. Elle pouvait imaginer en fait son élément de prédilection. Elle devait trouver les mots juste pour convaincre son mentor. Mais encore une fois, ce soir là, elle avait tout autre chose à penser.

« La politesse semble être une chose que je dois vous enseigner… »

La Professeur de Sortilèges voulait montrer ainsi à Heather qu’elle n’était pas en position de dire quoi que ce soit. Qu’il valait mieux pour elle qu’elle travaillait ses mots avant de n’avoir à s’enfoncer encore plus et subir ses châtiments. Elle ne lui avait pas demandé de se défendre, elle n’avait pas envie d’entendre ses plaintes. On aurait dit qu’elle ne comprenait réellement pas ce qui se passait, ce qu’elle avait fait. Si elle ne savait pas ce qu’elle faisait ici, elle allait finir par le savoir, et ce, rapidement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry] Lun 14 Mar - 7:13

    Elle vit alors son professeur resserrer ses doigts sur sa baguette et afficher un sourire satisfait. Heather se demandait si elle allait la lui briser ce qui pourrait se montrer très fâcheux ayant un examen pratique de Métamorphose dans à peine deux jours. La Gryffondor commençait à se demander si elle rentrerait entière dans son dortoir ce soir ou si l'infirmerie sera sa prochaine chambre...

    A ce stade de la soirée, un observateur dirait tout de suite que l'élève était en très mauvaise posture voire même fichue face à une femme telle que Mrs LeeRoy. Cette jeune femme était inconnue à l'égard des élèves, personne ne connaissait son histoire, ses relations avec le personnel... Tout ce qu’ils connaissaient étaient son mauvais caractère, comme ce soir se dit Heather et son physique envouteur pour certains. Bien qu'on la voie quelques fois dans les couloirs avec le directeur de maison des Serdaigles, rien n'indique sa personnalité. La sixième année se posa soudain une seule question dont le gant long du professeur l’avait inspiré, celui-ci cachait tout son avant-bras gauche alors était-elle des leurs ? Si c’était le cas, Heather était mal, très mal.

    « Ne vous a-t-on jamais appris à vous taire… ? Vos mots vous perdent… » Lança-t-elle d’un ton un peu plus doux que la dernière fois.

    Sa retenue commençait apparemment à cet instant précis car elle senti la baguette de son professeur de sortilèges se plaquer sous sa gorge ce qui fit redresser la tête d'Heather redoutant que l’instrument ne s’enfonce d’avantage dans sa peau. Alors qu’elle fixait ses yeux depuis un bon bout de temps, la jeune fille fut contraire d’abaisser le regard face à la personne qui se tenait devant elle. Cette-dernière paraissait comme hésitante du châtiment qu’elle allait infliger à la jeune McBurry qui, désormais, fermait les yeux. Elle n’avait pas habitude de se montrer inférieure face aux autres mais ce soir était différent, dans les couloirs, elle ne risquait rien avec ses amis ou d’autres septièmes années mais avec une adversaire comme la femme qui se tenait devant elle lorsqu’on est désarmé…


    « La politesse semble être une chose que je dois vous enseigner… » Enchaîna le professeur.

    La réaction d’Heather fut immédiate, elle replongea son regard dans celui-ci de LeeRoy puis elle leva lentement la main qu’elle posa quelques instants après sur la baguette qui s’enfonçait légèrement dans sa gorge depuis quelques minutes déjà. Elle appuya sur celle-ci avant de reculer de la jeune femme qui la menaçait puis elle s’adossa contre le mur en continuant de fixer son professeur. Elle ne pouvait pas se laisser faire, se laisser se faire manipuler ou torturer par cette femme qui était peut-être beaucoup plus qu’un simple professeur au château.


    « Non »

    Ce simple mot était sorti de la bouche de la jeune fille comme une flèche que l’on tire à l’arc. Elle voulait en savoir plus.

    « Qui êtes-vous réellement pour être en face à face avec une élève dans une salle de torture à la tombée de la nuit ? Je voudrais le savoir… »

Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry] Mar 15 Mar - 13:51

Heather, à qui elle ordonnait le silence, osait la défier encore et toujours. A croire qu’elle ne la craignait pas. A croire qu’elle prenait déjà plaisir à la torture qu’elle s’apprêtait à recevoir. Elle se serait pas déçue mais avant cela, Frédérique devait calmer ses nerfs car elle pourrait la tuer d’un seul mouvement de baguette. Et tuer de sang froid une personne totalement désarmée n’avait rien d’amusant en soi.

« Non… ? Comment ça “non”… ? »

Un éclair léger, comme quand une prise était mal branchée, sortit de sa baguette. Ce que la Gryffondor pouvait en ressentir était léger. Mais l’enseignante se retenait, quand elle savait que si elle lachait sa colère, même minime, ce n’était pas une petite décharge qu’elle pouvait laisser échapper, mais un éclair proche de la foudre, capable de lui dépiter la tête. Elle ne ressentait rien pour des élèves comme cette enfant. Les effrontés, les fortes têtes, elle n’en avait aucune pitié. Soit on la respectait, soit on le payait.

« Qui je suis ? Vous croyez vous en position de vous montrer indiscrète ? »

Elle hallucinait et cela faisait monter encore plus fortement sa colère envers elle. Cette jeune fille osait lui demandait qui elle était réellement pour se mettre face à une élève dans une sale de torture à la tombée de la nuit. A nouveau, un éclair, comme quand on prenait le jus quand on posait la main sur une poignée de porte en métal, sortit de sa baguette pour parcourir le corps de Heather. Et elle, qui était elle pour oser lui poser de telles questions ?

« Je suis votre enseignante, je suis directrice de maison, je suis ce que vous avez besoin de savoir… »

McBurry osait replonger son regard dans celui de LeeRoy et avait levé lentement la main qu’elle posait quelques instants sur sa baguette. De sa main libre, la jeune enseignante intercepta son mouvement et tenait fermement sa main. Elle n’était pas de taille face à celle qui était reconnue comme maitre dans l’art des sortilèges. Elle enfonça encore plus sa baguette d’ébène dans sa gorge alors qu’elle tentait de reculer contre le mur. Elle allait pouvoir un appui quand elle se délectera à la voir gémir et s’écrouler au sol.

« Et je mets un point d’honneur à ce que vous, qui que vous soyez, soyez la fierté du Seigneur des Ténèbres quand vous quitterez cette école… Même si pour cela, il faut vous apprendre à ravaler votre langue et vous tenir droit et respectueux face aux adultes qui prennent de leur temps pour vous former… »

Par les élèves de sa maison, les Serpentard, elle était devenue comme une seconde maman, proche, à l’écoute, attentionnée. Elle savait que cela ne pouvait pas être le cas pour les autres maisons. Elle était la seule femme de l’équipe enseignante depuis quelques mois. Une autre jeune femme les avait rejoind et sa position au sein de l’école en avait été bousculée. Surtout que la rumeur disait que Scofield, son Scofield, voulait la mettre à la tête de Gryffondor, sa maison rivale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry] Mer 16 Mar - 7:50

    « Non… ? Comment ça “non”… ? »

    Soudainement, Heather ressentit un frisson dans chaque membre de son corps comme une sorte de petite décharge électrique, ce que venait de lui lancer son professeur à l’aide de sa baguette. Lorsque la sixième année lui demanda qui était-elle réellement, le professeur LeeRoy parut extrêmement irritée…[/font]
    « Qui je suis ? Vous croyez vous en position de vous montrer indiscrète ? »

    C’est alors qu’un second éclair sortit aussi rapidement que le précédent de la baguette sombre de la jeune femme. Cette fois la sensation était plus intense ce qui fit trembler Heather n’ayant jamais été électrocutée. Ce qu’elle ressentait était comparable à de fines aiguilles s’enfonçant légèrement dans sa peau. Le sortilège était partit de sa poitrine pour remonter à sa tête puis se diffuser dans ses bras jusqu’aux jambes ce qui l’incita à se frotter les mains ayant ces-dernières prisent d’un engourdissement léger.

    « Je suis votre enseignante, je suis directrice de maison, je suis ce que vous avez besoin de savoir… »

    Son regard toujours plongé dans celui, menaçant, de LeeRoy, la Gryffondor ne l’avait pas quittée des yeux, son professeur non plus d’ailleurs. Au moment où elle se décida à lever la main pour la poser délicatement sur la baguette fine de son professeur, celle-ci lui stoppa son mouvement avant de s’emparer de sa main qu’elle pouvait tordre à tout moment. En tentant de se dégager de cette puissante emprise, Heather sentit ce qu’elle redoutait le plus dès lors. La baguette de la jeune enseignante face à elle venait de s’enfonça inexorablement dans sa gorge obligeant à faire reculer la jeune fille ne pouvant désormais se défendre qu’avec une seule main l’autre dans celle de LeeRoy. En redressant sa tête malgré l’arme qui lui indiquait sa mauvaise situation, elle put écouter son enseignante toujours en tentant de se dégager de son emprise.

    « Et je mets un point d’honneur à ce que vous, qui que vous soyez, soyez la fierté du Seigneur des Ténèbres quand vous quitterez cette école… Même si pour cela, il faut vous apprendre à ravaler votre langue et vous tenir droit et respectueux face aux adultes qui prennent de leur temps pour vous former… »

    Heather sembla tout à coup pensive… Elle avait songé plusieurs fois à rentrer dans les rangs du grand Lord après ses études mais pour devenir membre de la Brigade de la Police Magique, il fallait tout d’abord se concentrer sur ses études, c’était la priorité. Mais ce soir, elle n’avait pas le temps de penser à son avenir, l’arme de son professeur de Sortilèges et Enchantements s’enfonçait dans sa gorge alors qu’elle était appuyée contre le mur ce qui la rassurait de se trouver en appui. Désormais, elle ne fixait plus l’enseignante face à elle, son regard l’impressionnait de plus en plus et elle redoutait la suite de son « entretient » avec elle. Elle n’avait pas pensé à son arrivée ici quelques minutes plus tôt que cette soirée virerait à une séance de lutte avec un membre du personnel que plusieurs de ses amis redoutaient d’ailleurs. En redressant légèrement la tête sans fixer pour autant son professeur qui tenait toujours sa main dans sa main gauche, Heather lui dit, sentant son poignet se tordre doucement…

    « Pourriez-vous lâchez ma main mademoiselle ? Vous commencez à… Aïe ! Me faire mal ! »
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry] Jeu 17 Mar - 0:09

La jeune enseignante était si proche de la Gryffondor qu’elle pouvait percevoir chacun de ses frissons, chacun de ses tremblements, qu’elle pouvait percevoir chacun de ses cris, chacun de ses murmures. Justement, quand les premières décharges sortirent de sa baguette sombre, elle frissonnait dans chaque parcelle de son corps d’adolescente. Elle était heureuse d’avoir retrouvé ses capacités et ses pouvoirs grâce à l’antidote dont elle avait provoqué sa réussite. Cela calma l’irritation qu’elle avait eue contre elle un peu plus tôt quand elle avait osé lui demander qui elle était réellement. L’élève semblait avoir un léger engourdissement et elle prendrait le temps ainsi de l’écouter avec attention et de mâcher ses mots avant de les prononcer dans un mélange de provocation et grandeur qu’elle n’avait pas.

Un peu comme soulagée et apaisée par les premières douleurs qu’elle lui faisait ressentir, LeeRoy reprit un air plus posée, plus neutre, plus froid comme à son ordinaire. Elle n’avait pas lâché le regard de Heather et voulait lui montrer que s’étiat à elle de plier et non l’inverse. Son insolence, son envie de lui répondre continuellement au lieu de se montrer conciliante, attentive et surtout silencieuse, l’avait irrité. En tant que professeur, bien que jeune si jeune qu’elle était proche parfois trop de ses élèves, elle primait sur le respect et la discipline.

La Professeur de Sortilèges tenait toujours aussi fermement la main de McBurry depuis que cette dernière avait tenté de stopper le mouvement de l’enseignante quand elle enfonça sa baguette dans sa gorge, enfonçait si profondément qu’elle aurait pu la transpercer.


« N’est-ce pas le but que d’avoir mal… ? N’est pas le but que de vous faire comprendre par la douleur votre impolitesse… ? »

Un nouvel éclair sortit du bout de sa baguette pour percuter la gorge de Heather où elle était appuyée. Elle aimerait beaucoup se délecter de ses petits cris de douleur, mais elle semblait vouloir se montrer forte. Elle lui faisait penser à la force qu’elle dégageait elle aussi à son âge. Mais s’était la seule chose qu’elle lui rappelait d’elle plus jeune. Le reste était loin de lui être familier. Bien au contraire, s’en était si loin qu’elle avait honte pour elle. Les rouge et or n’avaient pas changé. Ils se croyaient meilleurs que les autres, plus forts, plus intelligents, plus courages, plus vaillants même face à ceux qui leur étaient supérieurs. Il fallait remettre ses jeunes à la raison et on leur avait donné le feu vert pour agir face à leur comportement.

Mais Heather, quand elle avait repris la parole lui avait demandé de lui lacher sa main car elle commençait à avoir mal. Frédérique lui avait répondu de sorte à lui faire comprendre qu’elle se fichait de lui faire mal, au contraire, elle aimait la douleur qu’elle pouvait avoir grace à la pression qu’elle faisait sur sa main. Elle avait eu envie de rire quand elle osa l’appeler Mademoiselle. Une appellation qu’on ne lui avait pas faite depuis quelques temps. On n’appelait pas ainsi une femme qui avait été marié qu’importait son age, et encore moins quand cette femme avait eu un enfant. Mais elle oubliait qu’on ignorait tout de son passé. Secrète, discrète, elle avait autre chose à faire que de parler d’elle aux autres, surtout à ses élèves arrogants.


« Leçon numéro un… On ne répond pas à un enseignant… on lui doit écoute… respect… et courtoisie… »

La jeune femme lui tira le bras violemment de par sa pression sur son poignée et la balança à terre comme une mal propre.

« Leçon numéro deux… On ne place pas un mot au dessus de celui de ses enseignants… On se montre discret… travailleur… et attentif »

Frédérique rangea la baguette de son élève hors de sa portée et pointa sa baguette en ébène vers elle.

« Leçon numéro trois… On ne riposte pas face à un enseignant… On se plie… on obéit… ! »

Dans un sortilège informulé, une main formée par des éclairs jaillit de sa baguette et se leva au dessus de McBurry qui se trouvait toujours à terre. Quelques supplications lui permettraient d’échapper à la douleur intense. Mais une chose était sur, elle ne pouvait pas lui échapper, même si elle bougeait, se levait, le sort l’atteindrait. Seule à seule dans cette salle, Heather n’avait pas d’issus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry]

Revenir en haut Aller en bas

Retenue [Professeur Leeroy - Heather McBurry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-