POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Une première rencontre ? Pas tout à fait.... [Larsen & Kat']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 21/09/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 17/04/2011
Parchemins postés : 95



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Katleen J. Foster


MessageSujet: Une première rencontre ? Pas tout à fait.... [Larsen & Kat'] Mer 27 Avr - 22:59


~ Le train s'arrête enfin, je regarde par la fenêtre et songe à cette nouvelle vie qui commençait devant moi, comme le début d'un film. Je me lève, prend mon sac et descend, tout le monde s'agite entre et sors en vitesse du wagon, on se bouscule ou on se marche dessus. Le monde est différent de d'habitude, les habits et les visages ne me disent rien. Je marche sur le quai de la gare les yeux balayant l'horizon, tout semble si différent, aucun immeuble ni grosse voitures, seulement des arbres, des milliers d'arbres. Je regarde le train, il est bien loin de ressembler au TGV que j'ai pris au départ, il ressemble à une vieille locomotive des années 50. Je descends, avec le cliquetis agaçant des roulettes de ma valise sur les marches en pierres, un peu inquiète. Je sors de la gare et m'assois sur un banc le temps de réfléchir à un endroit dans le quel je pourrais passer la nuit. Le soleil m'éblouit ce qui m'empêche de me concentrer comme il faut et de pouvoir repérer les bonnes adresses. Je regarde dans la pochette avant de ma valise le peu d'argent que j'ai réussis à prendre durant ma fuite.*45£67ct mouais maigre butin*. Je me lève et glisse dans les rues de la vieille ville avec toujours derrière moi le cliquetis rythmé et infatigable des roulettes de ma valise sur les pavés. Il ya des arbres partout, de l'herbe, des fleurs, des buissons, et même une fontaine sur la place centrale, c'est magnifique. Les ruelles sont larges, un peu sombre mais à ma grande surprise très propre, il n'y a aucune ordure ou rat qui trainent par terre. Les maisons sont en pierres apparentes avec de jolis volets en bois faits main ornés de jolies fleurs dans les coins. Les fenêtres sont en réalités de splendides vitraux avec des carrés de toutes les couleurs ce qui doit être fort agréable vu de l'intérieur lorsque le soleil les caresse de sa douce lumière. On se croirait presque au Moyen-âge avec une gare du tout début du XXe siècle. D'ailleurs, quand je me retourne pour la regarder, la gare n'est plus là, seule une grande forêt verdoyante se dresse là, majestueuse et imposante. Je sens l'inquiétude monter en moi. Au loin j'aperçois un luxueux château blanc avec de grandes tourelles surmontées de chapiteaux bleus émeraude. Il me semble voir de grandes lumières et entendre une musique festive. Je décide donc dallez voir, plus je me rapproche et plus la musique est forte, tout semble redevenir de mon temps. Les maisons tout... je me rapproche d'une boite je rentre cinq minutes mais ne peut tenir plus longtemps, étouffée par l'odeur de cigarette. Je ressors, marche dans la ruelle, soudain des pas pressants derrière moi j'accélère, mon cœur aussi... Je tourne à gauche, cul de sac, je me retourne tremblante, un homme dans l'ombre une baguette à la main, pointée vers moi, j'ouvre la bouche pour hurler mais aucun son ne sort quand soudain... ~


Je me réveille en sueur le cœur battant à toute allure, j'ai encore fait ce rêve, un peu plus loin cette fois mais toujours le même. La respiration haletante par une nuit noire, un sommeil sans rêves, voilà ce que je veux.. Ne plus être rattrapée par ce passé qui fait maintenant partie intégrale de ma vie... Je tournais doucement sur moi-même dans l’obscurité, essayant de reprendre mon souffle. Je fermais les yeux, il fallait que je me rendorme, absolument… Il faut que je me rendorme…il faut que…dodo.

Un filet de lumière traversait la pièce depuis déjà deux bonnes heures. Je m’étirais doucement, je n’ai pas rêvé en cette seconde partie nuit, du moins je ne m’en rappel strictement pas et c’est tant mieux. Je poussais doucement la couette de sur moi et m’aventura dans l’obscurité complète en prenant soin de bien m’éclater le doigt de pied contre l’angle de la porte . Je me retins de pousser un cri déchirant pour ne pas réveiller mes amies de chambre qui dormaient toujours. Il y a des jours ou je me déteste à un point inimaginable. Je pris ma douche le plus lentement possible,laissant l'eau chaude couler sur ma peau. Laissant les minutes défiler je ne songeais à rien, laissant mon esprit dans le néant total.

Je sortis de la douche, attrapa une serviette que j'enroulais autours de moi et alla dans ma chambre où je pris mes sous-vêtements et une robe légère que j'enfilais sans mal.
Je sortis calmement du château et me dirigea vers le parc. C’est là que je me trouvais, m'asseyant sur un banc sous un arbre, contemplant les ondulations de l'eau et les doux reflets dorés qu’exerçait le soleil sur cette dernière, un petit ruisseau coulait le long du bâtiment avec un clapotis des plus agréables. C'est un endroit dans lequel j'aime me rendre car il est isolé et rarement connu des élèves, à vrai dire je pense que nous ne sommes même pas une dizaine à connaître ce ptit coin de tranquillité. Les cheveux légèrement flottant dans le vent j'étais bien, complètement ailleurs, dans une autre réalité. A chaque fois que je venais ici c'était dans ce genre d"état que j'étais. Je venais toujours ici lorsque quelque chose me tracassait... et là il y avait de quoi. D'après ce que j'ai entendu dire lorsque j'ai rendu visite à mon père à Azkaban pour lui ramener d'autres affaires quelque chose se trame... Mais si j'étais venue ici ce n'était pas pour ressasser tout ça. Je venais pour faire un break, me libérer l'esprit. Il était encore tôt ce matin mais le soleil tapait étrangement fort pour cette matinée.

La journée s'annonçait malgré ça, plutôt bien il fallait le dire. Hmm cette journée est calme... beaucoup trop même et c'est ce qui m'inquiétais un peu. Il fallait le dire, je suis une incorrigible à ce sujet. Rien ne peut être totalement blanc il faut toujours qu'il y ai quelque chose qui se passe sinon ma vie serait bien trop monotone.

Soudain un bruissement dans les feuilles autours de moi.

" Qui est là ?"

Je regardais les feuillages qui m'entouraient légèrement inquiète, après tout je me fais peut être du soucis pour rien... si ?.


Dernière édition par Katleen J. Foster le Dim 8 Mai - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Une première rencontre ? Pas tout à fait.... [Larsen & Kat'] Sam 7 Mai - 2:00

Ce n’était pas la première rentrée de l’année. Les vacances de Pâques avaient illuminé le monde magique, comme celui des moldus pendant n instant avant de n’être plus. Menroth avait choisi précisément cette veille de rentrée pour se rendre au château et solliciter de remplacer Raphaël Sorel, porté disparu, à son poste durant la durée nécessaire, c’est-à-dire, au moins jusqu’à la fin de l’année. Il était important que les élèves, notamment ceux qui passaient une épreuve à la fin de l’année scolaires, puissent finir le programme des cours. Bien entendu, avant de se présenter, Menroth avait délégué une partie de son travail au Ministère à son sous-directeur, un sorcier tout à fait compétent, d’une intelligence et d’une sagacité rares. De toutes façons, la plupart des affaires, ne nécessitaient absolument pas le concours d’une force prodigieuse ni de ses qualités. La bibliothèque exceptionnelle de Poudlard et l’entourage du corps enseignant lui assurait de plus une aide possiblement sollicitable ; d’autant plus qu’il pourrait se rendre sans problème chaque jour à son bureau s’il en avait le besoin, et c’était la même chose pour chez lui. Mener cette vie compliquée, sans temps d’arrêt, c’était ce qu’il aimait.

Il se sentait l’âme aventureuse et l’envie de tenter le coup était forte en lui. Ce n’était pas difficile de voir qu’avec un homme tel que lui, la discipline serait assurée d’une main de fer, et les sortilèges de défenses, il connaissait suffisamment cela pour pouvoir l’enseigner. Ses notes à Poudlard ne le certifiaient-elles pas ? De même que son statut de vétéran ? Et puis s’il pouvait rendre ce service à l’école, pourquoi s’en priver. De plus cela lui permettrait de prendre contact avec la jeunesse, de la voir dans l’élément dans lequel elle grandissait. Et de même pour Léon Brom. Il s’en voulait grandement de n’avoir pas joué un rôle plus actif encore dans la résolution de l’affaire de la potion, malgré les hommes qu’il avait mis sur le coup. Miles, d’ailleurs, ne l’avait pas tout à fait convaincu. Une nouvelle aventure s’ouvrait peut-etre à lui. Il décida de se rendre à Poudlard suffisamment tôt pour pouvoir y prendre la température.

Il partit donc, transplana jusqu’au Pré-au-Lard et marcha par les sentiers entourés de collines d’herbe verte. Il y avait, partout, des oiseaux en vol, des piaillement et l’odeur des arbres, de leur sève. On sentait la quiétude de cet endroit du monde ; à l’abri du monde. Monde. Ce n’est pas pourtant la meilleure expression pour décrire les quelques personnes que rencontra Menroth ce jour là. Un ou deux badauds étourdis par la chaleur de cette fin d’avril éclatante et lumineuse. Lui, avait revêtu sa tenue habituelle déjà maint fois décrite ça et là. Cette tenue, célèbre parmi les tenues arborée par les Mangemorts, permettait à quiconque de le distinguer du reste du cercle des Mangemorts, à tout moment d’un seul coup d’œil, furtivement, même dans la nuit noire, au milieu de l’inlassable danse des traits magiques rouges, verts et de toutes les autres couleurs, au milieu des cris, des explosions, de la flamme. Il l’avait portée la première fois dans cette école, sans cagoule encore, ce qui en faisait la même chose de ce qu’il arborait maintenant. Larsen avait vu son masque rompu par trois fois lors de la formation à la magie noire qu’il reçu de Lord Voldemort en compagnie d’autres Mangemorts parmi lesquels je citerai les Lestranges, Pettigrow, Rogue, Macnair ou encore Rosier et Travers, et Wilkes, également. Il avait donc décidé de trouver quelque chose qui ne romprait pas, ne le dérangerait pas pendant la lutte. Il choisit donc une cagoule noire, renforcée magiquement par ses soins. Il ne la portait pas sur la tête ; évidemment, cette fois, car cacher son identité n’était guère nécessaire. En revanche, le reste faisait partie et de la tenue de Mangemort et de ce qu’il avait sur lui en cette matinée claire et chaude de fin d’avril et de début de mai. Il enfilait cela toujours et c’était pour ainsi la tenue classique dans laquelle vous aviez 95 % de chances de le trouver si jamais vous le rencontriez. En premier lieu la Cape de Lilith, héritage familial de son ancêtre Lilith, sorcière du IIIème siècle après JC, une cape noire et magique, aux propriétés défensives intéressantes et capables de se rétrécir ou de s’épaissir selon les besoins de son porteur, capable de se reconstituer d’elle-même, mais avant tout un objet de magie noire, car elle comportait la fameuse large capuche qui plongeait dans la pénombre le visage de quiconque la relevait sur sa caboche. Elle traînait autour pieds de Menroth et derrière lui. S’il ne l’avait pas fermé, on aurait pu apercevoir, sous elle, que le Mangemort et Directeur du Département des Mystères avait enfilé une de ses tenues noires de duellistes, assez collante au corps et très seyante, conçue pour atténuer l’effet des sorts mineurs. Il portait gants et bottes noirs.

Cette silhouette fit à grands pas la route qui sépare le Pré-Au-Lard et Poudlard. A l’entrée, le garde s’écarta dès qu’il reconnu, de loin, le tristement célèbre tueur, Mangemort et Directeur de Département, membre éminent du Ministère. Menroth ne fit en rien réagir les contrôleurs de Sincérité et la démarcation anti-déguisement ne lui posa pas de problème. A grands pas, il entra dans le parc où il commença à ralentir un peu son rythme. La flânerie lui vint. Il se fit songeur, fit des détours entre les arbres, y marchant tout en fumant lorsque soudain, il entendit :

-Qui est là ?

Menroth sortit du bosquet baguette en avant, un sourire imprimé dans l’ombre, sur sa face mal rasée et pleine de cicatrices.

-Croyez-vous que ce soit la meilleure question à poser ? Pour moi, oui, je pense, mais pour vous... Qui êtes vous, que faites vous là ? Vous allez me répondre que vous êtes ici en cours, c'est celà. Hé bien, je serai peut-etre l'un de vos futurs professeurs. Vous me reconnaissez ?

En disant cela, il fit apparaitre sur le bas de son visage, quelque peu visible, un horrible sourire de carnassier.

-Je suis bien Larsen Donovan Menroth, le Directeur du Département des Mystères. Vous devez vous demander ce que je fais là, hein ... Je vous l'ai dit, je viens passer un entretien d'embauche. Ensuite vous devez vous demander pourquoi je vous dit cela. Hé bien parce j'aimerai savoir quelque chose des élèves de cette école, sur lesquels, je vous signale que j'ai autorité.

Il baissa sa baguette, qu'il rangea et s'approcha un peu, quittant l'ombre.

-Gryffondor, voyez-vous cela... Trêves de plaisanteries, tu vas me renseigner, ou il va t'en cuire. Quelle est la nature de ton sang ?
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 21/09/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 17/04/2011
Parchemins postés : 95



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Katleen J. Foster


MessageSujet: Re: Une première rencontre ? Pas tout à fait.... [Larsen & Kat'] Mer 25 Mai - 17:54




Je fus totalement prise au dépourvu, voir même plus que surprise lorsque je découvris un homme, enfin plutôt une sorte de Mangemort sortir de derrière le bosquet. Cet air ne m’était pas inconnu loin de là, cette manière si particulière de tenir sa baguette me rappelait vraiment quelqu’un… mais qui. Instinctivement je sortis moi de même ma baguette, c’est mon premier réflexe dans ce genre de situation ou lorsqu’un quelconque danger me menace. Son timbre de voix en ferait frissonner plus d’un, don moi. Cette allure si spéciale se différenciait pourtant des autres Mangemort, une longue cape noire avec une capuche rabattue sur le visage, elle traînait autour des pieds de l’homme et derrière lui, ce qui donnait un aspect presque fantomatique à sa personne. De plus il portait des gants noir ainsi que des bottes de la même couleur, mais, étrangement, il ne portait aucun masque, ni même une cagoule pour protéger son visage apparemment porteur des cicatrices de rudes combats du passé, je ne pus m’empêcher, surement à tort ou à raison, qu’il aurait au moins pus prendre soin d’entretenir cette barbe de quelques jours qui, pour moi, fait plus brigands moldu du XIV è siècle que Mangemort du monde de la magie. Je remarquais qu’une fumée grisâtre s’échappait de dessous le capuchon, cigarette, cigare ou pipe peut m’importait, j’ai juste horreur des gens qui fument. Pas que je sois inquiète pour leur santé, ça je m’en contrebalance le coquillard mais juste parce qu’il s’en dégage une odeur forte et réellement irritante. En clair, je trouve que ça pus plus que cela ne devrait ! Puis sa voix résonna comme le tonnerre qui gronde lors d’un orage sans pluie.

« Croyez-vous que ce soit la meilleure question à poser ? Pour moi, oui, je pense, mais pour vous... Qui êtes-vous, que faites-vous là ? Vous allez me répondre que vous êtes ici en cours, c'est cela. Eh bien, je serai peut-être l'un de vos futurs professeurs. Vous me reconnaissez ? »

« Et bien je vois que je n’ai pas besoin de répondre à vos question Monsieur, puisque vous y répondez déjà à l’avance, autant m’en abstenir dans ce cas. Et oui je vous reconnais, du moins votre allure ne m’est pas étrangère… »

Je fis une courte pause, soudain son nom résonna comme un écho sans fin dans ma tête… Larsen Donovan Menroth… Quoi ? Lui ? Se rabaisser à être un simple professeur à Poudlard ? Étrange, certes notre professeur de défense absolue a disparue depuis un moment, mais de là à le remplacer par un Mangemorts… Si c’était le cas bien évidemment, cela susciterait beaucoup de questionnement auprès des élèves. Mon dieu que j’ai horreur de ces bestioles-là. Pour moi les Mangemorts ne sont pas des hommes mais des sortes de bêtes sauvage sans aucune civilité. En gros il faudrait tous les enfermer dans un zoo, au moins nous serions plus en paix qu’à présent.

« Larsen Donovan Menroth Directeur du Département des Mystères c’est bien ça ? Ou encore le plus célèbre et illustre des Mangemorts au service de son altesse et j’en passe. Je ne suis pas du genre à faire des éloges. »

Son sourire presque cannibale me glaçait littéralement le sang mais je tâchais de rester digne et fière pour ne pas paraitre déstabilisée, la moindre faille que je pourrais laisser apparaitre lui permettrait de s’engouffrer dedans à une vitesse incroyable ce qui, je pense, ne me permettra pas d’être totalement saine d’esprit par la suite. Il rangea sa baguette sous sa grande cape sombre se rapprochant un peu plus pour laisser les quelques rayons de soleil filtrés par les feuille l’éclairer un peu.

« Je suis bien Larsen Donovan Menroth, le Directeur du Département des Mystères. Vous devez vous demander ce que je fais là, hein ... Je vous l'ai dit, je viens passer un entretien d'embauche. Ensuite vous devez vous demander pourquoi je vous dit cela. Hé bien parce j'aimerai savoir quelque chose des élèves de cette école, sur lesquels, je vous signale que j'ai autorité. »


« Sur les élèves de cette école je suis navrée mais je ne peux pas dire grand-chose, on ne peut pas dire que je sois du genre très sociable et j’aime bien ma tranquillité même si la compagnie des autres ne m’est pas désagréable de temps à autres. Tout ce que je peux vous dire c’est que je fais partie de la maison de Godric Gryffondor et que je suis en septième année. Pour autre informations je m’appelle Katleen Foster. D’autres renseignements vous seraient-ils utiles Monsieur Menroth ? »


« Gryffondor, voyez-vous cela... Trêves de plaisanteries, tu vas me renseigner, ou il va-t’en cuire. Quelle est la nature de ton sang ? »

« Vous ne me croyez pas ? Et bien renseignez-vous et vous verrez bien que je ne vous mens sur aucun point. Ah oui la nature de mon sang, j’oubliais presque. Merci de me le rappeler. Pure, depuis des générations et des générations, mais à mon tour de poser des questions. Si vous venez pour un entretien d’embauche, serait-ce pour remplacer notre professeur de Défense Absolue ? Ou bien me tromperais-je ? De plus, pourquoi engager un Mangemort alors qu’il y a de bons sorciers tout aussi capables que vous de donner des cours, de plus ne seriez-vous pas plus utiles aux côtés de sa majesté ? »

Je rangeais à mon tour ma baguette et m’installa de nouveau sur le banc en croisant les jambes, une petit vent agréable faisait légèrement flotter mes cheveux et l’on pouvait entendre l’agréable gazouillis des oiseaux encore dans leur nid. L’été était vraiment en avance cette année, ce qui est assez étrange pour cette fin d’avril. Tout pourrait être parfait si je n’avais pas ce Mangemort en face de moi qui semblait me regarder de ses yeux mesquins, j’avais cette horrible impression qu’il pouvait pénétrer en moi et me lire comme dans un roman d’images. C’est une sensation des plus désagréables et pourtant je ne m’autorisais pas à baisser les yeux face à lui. Bien au contraire, je le soutenais malgré mon cœur qui était en train de battre tous les records de vitesses jamais encore dépassés.

« N’allez-vous pas être en retard à votre entretien d’embauche Monsieur Menroth ? ce serait dommage de louper une si belle occasion que de voir la jeunesse d’aussi prêt au quotidien pas vrai ? »

Il n’y avait aucune pointe sarcastique dans mes propos, j’avais pris un ton neutre tout en soutenant ce regard qui vous paralysait chaque membres de votre corps. Aurais-je donc perdu la raison ? Mais je ne sais pas pourquoi, ce Larsen m’intriguait et m’impressionnait beaucoup plus que les autres Mangemorts de ce monde… Étrange…





Je suis désolée du retard, comme tu le sais je suis en pleins bachotage, je profite d'être malade pour faire ta réponse donc excuse moi si ce n'est pas top :s j'espère que tu ne m'en tiendra pas rigueur ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Une première rencontre ? Pas tout à fait.... [Larsen & Kat'] Mer 29 Juin - 23:50

Le membre 'Ronald B. Weasley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :


EDIT : c'est lars, trompé de compte, c'est ça que c'est Ron.

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Une première rencontre ? Pas tout à fait.... [Larsen & Kat'] Mer 29 Juin - 23:55


Menroth s’amusait. A la vérité il avait quelque peu bu, comme souvent et était un peu égayé. Mais il était d’autant plus lunatique, capable d’une colère soudaine. Il avait demandé des renseignements qu’il obtint sur la jeune femme. Une Gryffondor, n’est-ce pas ? En vérité il savait tout cela. Il n’arrive jamais, ô grand jamais, de hasards. Du moins pas de tels. Elle se prétendait pure, n’est-ce pas ? Hé bien, le fait est que sa commissaire de grand-mère, Elsa Piercowski lui avait donné une liste des élèves de Poudlard dont elle n’avait pas de dossier de sang et qui, selon les archives n’avaient passés aucune Commission du sang. Il voulait donc en savoir un petit peu plus. Il s’était vaguement moqué de sa maison, cela lui étant parfaitement égal pour cette fois, mais devait avoir servi à donner à Foster, dès l’emblée, un mauvais aperçu de son interlocuteur.

-Pur… c’est cela ?

Le Mangemort eut un rire nerveux et moqueur. A nouveau, il se moquait de l’impertinence folle et suicidaire de cette jeune élève qui se permettait d’aller parler à un Mangemort comme elle n’aurait pas du oser devant son professeur. Alors, jugez, au Mangemort ! Larsen la laissa faire, au départ, se demandant simplement s’il allait la tuer.

-Ah oui la nature de mon sang, j’oubliais presque. Merci de me le rappeler. Pure, depuis des générations et des générations, mais à mon tour de poser des questions. Si vous venez pour un entretien d’embauche, serait-ce pour remplacer notre professeur de Défense Absolue ? Ou bien me tromperais-je ? De plus, pourquoi engager un Mangemort alors qu’il y a de bons sorciers tout aussi capables que vous de donner des cours, de plus ne seriez-vous pas plus utiles aux côtés de sa majesté ?

Pfff… Depuis quand posait-on ce genre de question ?! cette gamine n’aurait pas dépareillé la famille Lovegood apparemment.

-La défense absolue, oui… Je vais vous donner un cours particulier ,je crois. Essayez donc de parer ceci, impertinente !

Et, Menroth agita sa baguette. Une branche s’envola, tournoyante, droit sur elle. Elle n’aurait pas suffit à l’assommer mais bien à la blesser, cette lourde branche. La jeune fille s’en sortit.

-Vous dites avoir le sang pur ? C’est cela ?

Larsen la toisa méchamment :

-C’est faux. Du moins tant que je ne peux pas voir vos papiers. Montre les moi !

Et il rit d’un rire mauvais. Peu après, l’autre reprit la parole. Il lui répondit simplement.

-Veut-tu vraiment mourir ?

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une première rencontre ? Pas tout à fait.... [Larsen & Kat']

Revenir en haut Aller en bas

Une première rencontre ? Pas tout à fait.... [Larsen & Kat']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-