POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Wilkommen Poudlard ( rp solo ) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 10/04/2011
Parchemins postés : 672



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Nikolaï Asinof


MessageSujet: Wilkommen Poudlard ( rp solo ) [Terminé] Mer 1 Juin - 22:43

La pluie s'abattait sur la capuche de Nikolaï, il ne faisait pas bon de se balader la nuit et sous la pluie en Angleterre, par delà le lac, Asinof pouvait apercevoir le grand château.
C'était là sa destination.
Son nouveau travail l'attendait, il allait prendre ses fonctions dans moins de deux heures.

Se tenant droit, la posture fière et imposante, sa silhouette recouverte par la pluie qui ruisselait le long de son grand apparat, le bruit qu'exerçait celle ci sur la surface du lac, le visage pâle, les yeux verts braillants d'une lueur indescriptible, presque inhumaine, avec toujours ce même air froid, il allait approcher de la zone de vérité.
Ses cheveux dépassaient légèrement, ils devenaient rapidement trempés, d'un geste brusque, il rabattit sa capuche laissant apparaître son visage fin, déjà encadré par les trombes d'eau. Il le cligna pas des yeux malgré la pression qu'exerçait le temps sur sa figure.
Impassible devant ce spectacle qu'il trouvait grandiose, le sociopathe restait calme, la respiration lente, son rythme cardiaque était constant, il ne ressentait aucun empressement, aucune envie, aucun dégout.
Dans son esprit, siégeait un vide total, sans nom … c'était si rare.

Le long de sa longue cape noire, qui, enveloppait tout son corps, filaient en brillant de nombreux jets d'eau. Les bottes en cuirs noires trempaient dans les pleures du ciel qui se faisaient de plus en plus montants. Ses mains, revêtues de gants noirs, également, étaient retourner sous le grand abris que constituait la cape.
Il attendait …

Debout, le français contemplait ce paysage, tout de noir vêtu, on aurait dit un assassin, un homme de la nuit. Rien ne le faisait se démarquer du décor. La flotte commençait à s'accumuler sur ses cheveux, mais il ne bougea pas. Ce contact froid, cette sensation sans nom, il aimait ça … cela faisait partie des rares choses qui le faisaient se sentir encore en vie.
Lâchant un, puis deux soupirs, il comprit qu'il ne devait pas tarder. Oh, il aurait aimer rester là toute la nuit, jusqu'à temps que la pluie continue de s'abattre, jusqu'à ce que le jour se lève, mais il avait des obligations.

D'un mouvement de cape assez ample, le liquide accumulé le long de celle ci retomba au sol dans un fracas sonore presque divin à ses oreilles, le pas décidé, il avançait en direction des bords du lac. Montant sur le pont, il s'arrêta à la limite de celui ci.
Contemplant une nouvelle fois cette atmosphère et se paysage apaisant, il ne souffla pas, mais sourit. Il était satisfait de lui, lui le jeune loup, la vipère française, avait réussi un parcours extraordinaire, il s'était démarqué par son talent, ses capacités, et là il se retrouvait dans une grande école de sorcellerie, non pas pour étudier les bases, mais pour travailler. Bien sûr, il étudierait aussi, mais pas la même chose que les élèves qu'il devrait surveiller.
Tout lui paraissait si clair, si précis, et à la fois si obscur. Le joueur d'échecs qu'il était ne pouvait pas anticiper le moindre coup là bas, son arrivée était presque un miracle en soi, on avait besoin de lui au moment ou il avait besoin de Poudlard.
Encore le destin.
Ce destin qui lui était si cher, cette 'merde' comme il l'appelait, sa ligne de vie, ce qu'il était.
En pensant à celui ci, il serra dans sa main la croix en argent autour de son cou, il portait bien son nom, il lui faisait honneur.
Sous le temps capricieux, il attendait, seul.





Pénétrant par la grande porte dans le château, il fut accueilli par de nombreux regards interrogateurs , surpris ou anxieux. Son allure intriguait et faisait peur à la fois, la plupart des présents ne surent comment réagir à son arrivée, qui était il ? Un résistant, un agent de la mort ou du ministère ?

Hochant légèrement la tête clignant lentement des yeux, il dévisagea un élève qui le regardait, plissant les yeux, fixant directement de son regard noir sa cible. Rapport de cause à effet, celui ci baissa les yeux, par crainte sans doute, il n'avait rien d'un ange, rien d'une personne bien sympathique.

Un homme de 1m85, les cheveux bruns, les yeux verts serpentines, le teint très pâle, le tout mouillé par le temps capricieux, ne devait en rien ressembler à quelqu'un d'humain. Son teint livide donnait presque l'impression qu'il revenait de l'enfer, le froid de la mort rayonnait autour de lui, son impression de grandeur oppressante, son charisme mauvais perceptible par tous. Voilà ce qu'était Nikolaï Asinof, nouveau surveillant à Poudlard.

Donnant comme tout à l'heure un grand mouvement de cape, il fit sursauté tous les présents qui s'étaient arrêtés pour voir le nouvel arrivant. Il avança, ne se retournant pas malgré le fait qu'il entendait des chuchotements à son sujet, on se demandait qui il était, et ils avaient bien raison.

Poudlard avait besoin d'un homme de qualifié pour renforcer la surveillance de ce lieu, surtout après l'attentat récent, le ministère devait renforcer sa présence, montrer que rien ne pouvait échapper au régime. Lui le nouveau du département des mystères, celui dont on parlait dans les couloirs du 7èmes étages à Londres, avait été choisi pour se rendre là bas. Ce poste était convoité par bon nombre de personnes au ministère, pas qu'au département des mystères, mais c'était lui qui l'avait obtenu. Là où il passait, il réussissait, ces derniers temps, il avait donné beaucoup de sa personne, entre les rendez-vous officieux, et les divers entretiens officiels, il s'était positionné en grand maître de sa situation. Bien qu'il ne le fut pas vraiment, son patron, Larsen Menroth, aurait pu lui refuser ce poste, mais il ne l'avait pas fait. D'ailleurs, il enseignait lui aussi ici, la défense machin chose … une matière qui devait sans doute apprendre aux élèves en théorie comment se défendre face à divers situations.

« hum ... »

Ce petit bruit, du fond de la gorge, doublé de sa voix sifflante, était en réaction avec sa pensée. On ne sait se défendre qu'en apprenant sur le tas, la théorie ne sert qu'à expliquer les bases, mais le gros de la chose passait par l'expérimentation pratique. Les duels étaient bonne méthode pour apprendre, à la fois de nouveau sort et ils permettaient d'augmenter un nombre de compétences assez intéressants :
L'anticipation, la réaction première du bon duelliste est de deviner la prochaine attaque de l'autre et de réagir en conséquence.
Les réflexes, les réactions dites instinctives qui étaient, soit dit en passant, parfaitement réfléchis, permettaient de réagir à bon nombres de situations délicates, esquive, parade, détournement … les rudiments de la défense mais également de l'attaque, les feintes relevaient souvent de l'instinct.
Le nombre de sorts connus, Nikolaï avait appris un grand nombre de sorts d'attaque ou de défense durant ses duels d'entraînement avec son grand-père, même avec ces autres adversaires.
L'attitude, aussi bizarre que cela puisse paraître, le code d'honneur du duel, bien qu'il détestait ça, permettait d'inculquer la notion de respect, de droiture, d'honneur, l'obéissance également.
Le maniement général de la magie, à force de pratiquer, la magie devient plus facile, plus fluide. Il en avait parler avec Menroth durant son entretien, il comptait bien vérifier ça, les sujets d'études étant les élèves qu'il verrait progresser.

Il cessa son énumération avant d'arriver devant la porte grande ouverte de la grande salle. Dans la salle, on pouvait apercevoir 5 tables, celles des 4 maisons plus celle du corps enseignant.
Debout, droit, on entendait l'eau tomber de sa cape, mais l'attitude impassible et froide du sociopathe avait attiré l'attention des présents, passant outre les regards, d'une démarche franche et rapide, il avança jusqu'à la table des autorités de l'endroit. Une fois arrivé devant, il fit une référence, posa un genoux à terre et prononça les paroles suivantes :

« Mr l'inquisiteur, Nikolaï Asinof, pour vous servir. »

A la fin de cette phrase, il se releva, le sourire en coin bien présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wilkommen Poudlard ( rp solo ) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-