POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

« the legacy of achievement »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: « the legacy of achievement » Jeu 21 Juil - 21:58

PV. BARRY & HÉLIODORA
(c) image from tumblr



On annonçait déjà dix-neuf heure trente, quelque heure encore avant le couvre-feu de vingt-deux heures. Alors qu'on se pressait dans le château pour profiter des derniers instants de la journée, pourquoi diable s'obstinait-elle à ne pas sortir avec les autres ? On lui avait pourtant offert, parmi les septièmes années de Gryffondor, à leur tenir compagnie. Mais Héliodora avait refusé; elle avait, semble-t-il, des devoirs à faire. Très franchement, avec une telle ardeur à vouloir toujours étudier, elle aurait être envoyée à Serdaigle. Le choixpeau s'était questionné longtemps, alors qu'elle était restée assise pétrifiée, que dire, terrorisée sur ce petit banc de bois. Elle se rappelait encore des paroles qu'il avait marmonné, presque inaudible, juste assez pour qu'elle puisse être la seule à entendre : « J’ai dû chercher très loin en toi, pour découvrir que tu étais l’opposé de Serpentard… J’ai dû défaire ta carapace…» Une chance pour elle ! Car si Héli avait été envoyé chez les serpents, elle aurait été forcé de côtoyer son agréable cousine, Bellatrix. Au moins chez Gryffondor, elle pouvait échapper à ce destin sombre des Augirolle... M,enfin, ce petit détour pour dire que son refus n'avait pas empêcher les autres lions de s'évader encore quelques heures du dortoir. Un calme mortel et inhabituel régnait dans la salle or et rouge, comme la quiétude d'un cimetière. De temps en temps, on entendait les tableaux qui, ennuyés, baillaient. On aurait dit qu'ils s'arrachaient la mâchoire – du moins ceux qui en avait encore une. Assise dans l'un des divans de la salle commune, confortablement installée, elle avait un bouquin à la main. Elle en lisait le contenu avec intérêt. Bien évidement, elle avait choisit un sujet qui l'intéressait et – même si tout semblait l'intéressée – les sortilèges et les enchantements restait son sujet de prédilection. Elle avait toujours su excellé dans cette matière et c'était pour dire. Il n'était pas rare que d'autres Gryffondor viennent chercher conseil auprès d'elle. Elle avait même été tuteure pour quelques élèves qui éprouvaient de la difficulté à se servir de leur baguette. Cette expérience lui avait bien plu d'ailleurs... Ces petits instants de solitudes lui étaient très bénéfiques, car s'était dans ces moments-là que son niveau de concentration était au meilleur.

« Dora ? » demanda alors une petite voix, presque timide, désolé de la déranger. Mais parmi mille autre fois, il n'y avait que cette voix qui jamais ne pourrait la déranger. Presque immédiatement, la jolie brunette leva la tête pour apercevoir le petit visage et les yeux sombres de son cousin, Arsenius. Récemment envoyé à Poudlard, il fut, tout comme elle, l'exception des Augirolle – bien qu'il n'en était pas un complétement – à être envoyé chez les lions. Et depuis, elle était très proche de lui. Elle s'était attachée à lui et l'aimait autant qu'elle avait aimé Agnitus. D'ailleurs, elle le considérait comme le petit frère qu'elle n'a jamais eu. Elle l'aidait souvent et veillait sur lui. Et Arsenius ne refusait jamais cette marque d'attention. Il était bien seul, son demi-frère et sa demi-sœur le méprisait après tout et son père le reniait. Sa pauvre mère devait l'éduquer et l'élever elle seule. Et Héliodora ne doutait pas que cette tâche devait être des plus difficiles. Doucement, affichant un sourire réconfortant à l'adresse du petit gryffondor, elle l'invita à le rejoindre : « Hey, Arsenius ! Ne reste pas là, vient t'asseoir avec moi. » Et comme s'il avait entendu l'invitation de sa cousine, le tout petit s'avança vers elle, un énorme livre sur les avant-bras. Poudlard était de plus en plus difficile pour les jeunes sorciers. En plus de la dictature sévère qu'il y régnait, les devoirs et les cours devenaient de plus en plus exigeant. Les professeurs étaient difficiles. Il y avait de nombreux élèves qui flanchaient, qui pleuraient en cours. Rares étaient ceux et celles qui pouvaient se faire aider des autres. Poudlard n'était plus ce qu'elle avait déjà été. C'était froid, monotone et révoltant au cœur de la jeune sorcière. Il faudrait qu'un jour, tout cela change... « Qu'est-ce que c'est ? » demanda-t-elle. Arsenius, assied à ses côtés, la tête baissé, comme honteux, déclara seulement : « Un livre sur les potions... je en comprends pas ce chapitre » ajouta-t-il. Héliodora baissa les yeux pour voir de quoi il s'agissait. Elle acquiesça un sourire et le rassura : « Je ne comprenais pas moi non-plus au tout début. Mais je vais t'aider, tu verras, ce n'est pas difficile. »

* * *

Vingt et une heure. Les autres Gryffondor commençaient à rentrer. Ils s'enchainaient les uns après les autres. Sauf qu'Héliodora n'y prêtait que très peu d'intérêt. Elle discutait avec son cousin. Ils avaient depuis longtemps délaissé les potions ; Arsenius avait saisi l'astuce et Héliodora ne doutait pas qu'il réussirait à le démontrer au professeur Evans. Il avait suffit d'un peu de patience et d'images pour lui illustrer le résultat. Arsenius était surprenant et, chaque jour, elle avait l'impression d'en apprendre un peu plus sur lui. Il n'y avait pas une once de méchanceté en lui. Il serait incapable de faire mal à une mouche à vrai dire. Mais il avait le cœur sur la main comme le disait les moldus. Il avait ses propres valeurs et à l,entendre parler, à le voir agir, jamais il ne les enfreindrait. En fait, on se demandait presque comment un lion pourrait rugir au fond d'un enfant comme lui. Si petit, si fragile en apparence. L'avenir lui réserverait peut-être des surprises. Après tout, Héliodora avait été elle-même très chétive. Aujourd’hui, elle était plus forte, plus jolie aussi. « Voudrais-tu m’accompagner demain à la volière ? J'aimerais envoyé une lettre à maman » demanda le petit. « Bien sûr, je viendrai. On ira sur le terrain de Quidditch après si tu veux, je pourrais te montrer comment lancer un souaffle. » Le plaisir se lisait dans les yeux sombrent du gamin qui fut alors interpellé par ses camarades de son âge. Ils allaient jouer une partie d'échec. Héliodora se leva, il était temps pour elle d'aller voir les autres élèves de septième année. Héliodora et Arsenius se saluèrent et elle le quitta.

1026 mots
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Invité


MessageSujet: Re: « the legacy of achievement » Sam 23 Juil - 16:29

Le silence était toujours présent dans la bibliothèque de Poudlard. Les élèves avaient le droit de chuchoter et ils s'y engageaient pour ne pas faire de bruits pour ceux qui étudiaient, à partir du moment où ils rentraient dans cette pièce. On pouvait néanmoins y entendre des plumes grattant des parchemins, des pages se tourner à un rythme plus ou moins régulier mais aussi des pas d'élèves faisant le trajet jusqu'aux étagères pour revenir à leur place.

La tête du Gryffondor tenait grâce à son bras droit, tandis qu'il tournait les pages d'un grimoire après avoir parcouru les lignes rapidement, comme assommé par l'épaisseur du grimoire en question. Troy semblait chercher quelque chose tandis que Treacy le regardait faire, le regard interrogateur. Tout comme Dave et Barry, Mélanie avait finie de prendre ses notes pour son devoir de sortilèges, mais elle était tout de même restée pour attendre l'un de ses plus proches amis tandis que McLaren les avait abandonné pour une partie d'échec.


« Barry, chuchota-t-elle pour l’interpeller alors qu’il semblait plongeait dans sa recherche. BARRY ! Insista-t-elle de plus belle toujours en chuchotant, quand elle vit que son camarade ne lui répondait pas.
- Quoi ? Demanda-t-il enfin sans relever la tête vers son amie, toujours occupé à parcourir les lignes rapidement avant de tourner les pages, comme s’il cherchait quelque chose de très important à ses yeux.
- Ca va faire une heure que tu parcours ce grimoire, disait-elle alors. Qu’est-ce que tu cherches à la fin, je peux peut-être t’aider ?

Le jeune homme relevait la tête en fermant le grimoire après avoir glissé rapidement un morceau de parchemin qui se trouvait à ses côtés, avant de regarder autour. Il n’y avait rien à part des étagères, un couloir et une table vide. Seulement, les étagères étaient une cachette infaillible pour un élève qui voulait espionner.

- Je t’expliquerai, répondait alors Troy. En attendant, partons d’ici. Le couvre feu ne va pas tarder à tomber et il vaudrait mieux que l’on soit à la Salle Commune avant. Le jeune homme ramassa rapidement son début de devoir et sa plume avant de fermer son sac, emportant avec lui le grimoire qu’il avait feuilleté pendant près d'une heure.
- Barry… appela-t-elle à nouveau. Tu oublie ton encrier. Il revint alors à nouveau vers la table qu’il avait quitté rapidement, s’emparant de l’encrier avant de le mettre dans la poche de sa robe.

Après avoir enregistré l’emprunt du livre, avant de quitter la bibliothèque, l’Irlandais marchait un peu plus lentement qu’auparavant comme s’il était pensif. Le comportement de Barry était suspect aux yeux de Mélanie qui le suivait avec son air toujours interrogateur, se demandant ce qu’il mijotait pour être perturbé au point d’oublier son encrier, avant d’avoir bâclé ses recherches pour se plonger dans le grimoire.

Ils gravirent les derniers étages en silence alors que d’autres élèves se pressaient dans leur salle commune respective. Ils se retrouvaient mêlé entre plusieurs conversations, si bien que Treacy en profitait pour lui demander ce qu’il avait. Malheureusement pour elle, il avait accéléré le pas et elle avait contraint d’en faire autant pour ne pas le perdre de vue, même si elle connaissait le chemin. Elle ne comptait pas se laisser semer aussi facilement, au cas où Barry ferait une bêtise. Il n’y avait donc plus de place pour placer un mot. Elle lâcha un soupir de lassitude, peu habituée à ce genre de situation, avant de poursuivre le chemin vers la Salle Commune. Une fois qu’ils eurent passés la Grosse Dame pour s’éloigner et pénétrer dans la pièce principale, Troy se retourna vers la jeune femme, avant de s’approcher à quelques millimètres de celle-ci.

- J’ai un projet, avoua-t-il alors. Un projet trop dangereux pour que je t’en parle à la bibliothèque.
- Mais quoi comme projet ? Demanda-t-elle à la fois agacé qu’il ne lui en dise pas plus et inquiète pour son meilleur ami.
- Je t’en parlerai, rassura-t-il. Fais moi confiance.
- Mais tu n’as pas confiance en moi pour m’expliquer ce que tu veux faire !
- Qu’est-ce qu’il veut faire ? intervint alors James Malkins, qui s’était invité dans la conversation alors qu’il se trouvait auparavant avec un groupe d’élèves de septième année.
- Écoutez… Je ne veux pas vous décevoir si je vous en parles, lâcha-t-il alors. Il faut que je sois sûr de moi. Je dois justement discuter avec Héliodora pour voir si c’est possible.
De nouveau, Mélanie poussa un soupir avant de croiser ses bras sur sa poitrine, pour partir vers le dortoir des filles et retrouver ses amies. Elle n’avait pas remporté cette bataille, et le pire, c’est qu’une autre personne serait au courant avant elle. Une personne qui n’était pas autant proche qu’elle de Troy.
- Bien, comme tu veux » répondait alors James avant de retrouver les élèves qu’il avait abandonné pour tenter de savoir ce que mijotait Barry au point de ne pas en parler à l’une de ses proches amies.

Il était vingt-et une heure cinquante cinq. Peu à peu, les élèves iraient se coucher. De son côté, le jeune homme s'affala dans le canapé, attendant de se retrouver seul avec Augirolle, une de ses joueurs. Une autre personne devrait les rejoindre plus tard, si celle-ci était toujours intéressée.

[HRP : Si tu veux avoir quelques informations sur James Malkins, tu pourras les trouverici. Enjoy ! ^^ /HRP]
Revenir en haut Aller en bas

« the legacy of achievement »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-