POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Dossier n°VF-020 | Violette Fanning (E. L. Valverde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/06/2011
Parchemins postés : 3607



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Eris L. Valverde


MessageSujet: Dossier n°VF-020 | Violette Fanning (E. L. Valverde) Mar 2 Aoû - 17:11

La matinée venait à peine de commencer. Le jour se levait à peine sur le Manoir Valverde, et pourtant, on avait guère l'impression que ceci était en train de changer la moindre chose chez le vieil homme. Les bougies étaient toujours allumées, dans la dernière pièce du grand manoir de la famille Valverde. Plus les heures passaient, plus les lumières s'intensifiaient.

Eris avait passé la nuit sur ses recherches. La dernière fois qu'il en avait fait, il avait décidé d'arrêter de travailler, le temps de finaliser tout cela. Cependant, il n'était pas à un poste très important pour le régime. Juge au Mangenmagot, il s'était rapidement fait oublier lors de son départ. On avait mis guère de temps à la remplacer, par un autre juge, et voilà, il pouvait finaliser ses recherches dans les quatre coins du monde sans qu'on ai besoin de lui. Désormais, tout cela était différent. Il avait à sa charge le Département de l'Ordre Nouveau.

Depuis la disparition de McNair, il fallait trouver quelqu'un qui puisse le remplacer au poste de Directeur du Département de l'Ordre Nouveau. Le Seigneur des Ténèbres avait donc décidé de placer sa confiance en la personne d'Eris Valverde, pour diriger sa plus grande entreprise. Depuis, évidemment, il savait très bien s'occuper de ce département. Son plus grand rêve. Grand idéologique des théories puristes dans le monde de la Magie, ce poste avait pu lui offrir beaucoup de possibilités. Il pouvait enfin s'exprimer sans craintes dans un Monde Juste. Car toutes ces vermines qui dirigeaient le monde avant la prise de pouvoir du Seigneur des Ténèbres menaient une politique d'injustice et ne se gênait pas pour plonger la Magie dans un gouffre extrêmement profond. Ainsi, il avait fallu créer bien vite le Département de l'Ordre Nouveau après la prise de pouvoir du Seigneur des Ténèbres. Pour le Bien de tous.

Assis par terre, en train de feuiller un des livres qui se trouvaient dans sa pièce favorite, Eris n'avait pas vu la nuit passer. Il savait très bien que des nuits blanches l'affaibliraient bien plus qu'il ne le pensait. C'est pour cette raison que son actuel poste ne lui permettait plus une liberté de mouvement quant à ses recherches sur les Runes. Mais il était payé pour être le Directeur du Département de l'Ordre Nouveau. De plus le Seigneur des Ténèbres avait confiance en lui. Cela était un devoir. Il ne devait pas le décevoir.

Descendant de sous les toits, le vieil homme pris le temps de se laver et de s'habiller. Une grande robe bleu, avec quelques motifs sur le torce. Il passa par son bureau, au Manoir, pour y avaler une fiole de potion magique. Une potion qui lui permettrait d'avoir l'énergie nécessaire pour cette nouvelle journée de travail. Après cela, il passerait une bonne nuit de sommeil et cette nuit blanche serait rapidement oubliée par le corps du vieux sorcier qu'il était.

La salle qui était réservée aux transplanages se trouvait dans un petit placard à balais, près des cuisines. Une fois entré, il pensa à l'atrium du Ministère de la Magie, et ni une ni deux, dans un dernier bruit, il se retrouva dans la salle au plancher luisant.

Une fois passé par son bureau, toujours sans nouvelles de Gilberte, il se rendit à la Commission du Sang. Installé derrière son bureau, il donna l'ordre aux deux hommes de faire entrer la personne qui devait être intérrogée.

Une grosse masse entra alors dans la salle, en ronchonnant. Eris leva la tête et foudroyant la vieille femme d'un regard extrêmement froid. Une fois celle-ci installée, il pris la parole, quelque peu de temps après avoir annoté certaines choses dans le dossier de la personne.

    « Alors. Dossier VF-020. Individu interrogé, Violette Fanning. Sang-Pur. Interrogateur, Eris Leddicus Valverde, en qualité de Directeur du Département de l'Ordre Nouveau. »


Il leva la tête et regarda d'un regard encore plus froid qu'avant la femme qui se tenait devant lui. Il avait eu vent d'elle. Elle voulait postuler au poste de Concierge de Poudlard. Et bien, soit. Le dernier en poste avait été un cracmole.

    « Bien. Vous vous dites Sang-Pur. Parlez-moi de toute votre famille pour me permettre de juger que vous êtes bien Sang-Pur. Nous n'avons pas de temps à perdre dans l'entreprise d'élimination de la vermine. »


Sa voix était restée calme, mais on sentait sa haine contre tous ceux dont du Sang moldu coulait dans leurs veines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 27/09/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 22/07/2011
Parchemins postés : 94



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Violette Fanning


MessageSujet: Re: Dossier n°VF-020 | Violette Fanning (E. L. Valverde) Mer 3 Aoû - 1:09

Violette Fanning était quelque peu énervée, pour changer. Rien ne l'énervait plus que d'être convoquée quelque part. Quand on est convoqué, c'est qu'on a pas le choix. Quand on a pas le choix, c'est qu'on doit subir. Et les Fanning, dans leur qualité de luxueux personnages, ne subissent pas les choses. Ils les dominent.

Elle avait passé plusieurs heures à chercher le ministère de la magie, dans Londres. Elle y était déjà allée mais étrangement, elle ne se souvenait plus du chemin... peut-être parce qu'à chaque fois elle s'était arrangée pour parler sans s'arrêter aux personnes qu'elle accompagnait.

Il lui était d'autant plus impossible de demander son chemin que les gens autour étaient des moldus, et qu'elle n'avait pas envie d'être prise pour une malade mentale. Surtout pas par des moldus, ces êtres inférieurs que le gouvernement réprouvait tant. On ne dictait pas de consignes à Violette, mais cette dernière ne pouvait tout de même pas perdre sa dignité !

« Excusez moi, Madame... fît un étrange personnage.
- Oui, peut-on toutefois commencer de façon civilisée en disant Bonjour ? s'indigna Violette.
- Je vous vois tourner depuis tout-à-l'heure dans le quartier... fît l'homme d'un air convaincu. Je crois que vous êtes sorcière, n'est-ce pas ?
- Eh bien, fît Violette, je dois bien vous féliciter d'avoir eu une telle clairvoyance... Qu'est-ce qui vous a fait comprendre que j'en étais une ?
- Votre baguette magique dépasse de votre poche... »

Violette baissa le regard et constata qu'effectivement, les deux tiers de la baguette sortaient de son manteau. Voila qui était quelque peu embarrassant. Elle leva un regard lâche vers le malotru qui lui avait adressé la parole :

« Eh bien, je vois qu'on a le regard indiscret ! Et vous êtes fier de vous, peut-être !?
- En même temps il faudrait être aveugle pour ne pas le voir...
- Continuez à vous jouer de moi si ça vous amuse, hein ! Au lieu de faire le pitre, pourriez vous me dire où est le ministère ?
- Vous voyez les toilettes là-bas ? Venez, je vais vous m...
- Des toilettes !? s'étrangla Violette. Je sentais bien que vous aviez les idées déplacées, mais aller jusqu'à une telle offense ! Ma parole, si il n'y avait pas tous ces moldus, je vous...
- Mais... fît l'homme avec un regard tétanisé. Mais les toilettes sont l'entrée du ministère depuis le nouveau régime ! Il faut se mettre dedans, tirer la chasse et... Oh mon dieu, mais vous venez de quel siècle à la fin !? »

Puis l'homme partit sans demander son reste, laissant sur son chemin une Violette quelque peu mécontente.
Elle le fût d'autant plus lorsque, cinq minutes plus tard, elle avait du mettre ses pieds dans le fond de la cuvette et tirer la chasse.

« Je n'ai jamais été humiliée ! » lâcha-t-elle d'un air dépité, tout en tournant vers le bas.

Il était vrai que les sorciers avaient parfois des manies barbares voire étranges, mais constituer l'entrée d'un bâtiment à partir de toilettes... Les cabines téléphoniques qu'elle avait emprunté il y avait des années de çà convenaient parfaitement !
Grâce à sa convocation, ainsi que des indications disposées çà et là dans le ministère -- qui avaient bien pour dessein d'aider les pauvres gens comme elle à trouver son chemin -- Violette put s'installer très rapidement dans la salle d'attente de la Commission de Sang.

« Quel nom barbare ! » murmura-t-elle assise sur sa chaise, attisant l'oeil du garde qui la surveillait.

« Je vous demande pardon, Madame ?
- Ce n'est pas parce qu'on parle de barbare que vous devez vous sentir concerné ! Vous ne faites que trahir le type de personnalité agressive des gens de votre genre, gardien !
- Oui, Madame. »

Le garde se disait qu'il était encore tombé sur une folle. Mais après tout, les gens étaient souvent dans tous leurs états avant de passer à la commission.

« Vous êtes ? demanda-t-il.
- Oh, inutile de jouer le raffiné alors que vous n'avez que faire de qui je suis ! Je me nomme Violette Fanning, mais ça ne doit rien vous dire !
- Je crois que c'est à vous, Madame. » fît poliment l'homme en désignant une porte.

Violette se leva en poussant un « Hmph ! » indigné, en lorgnant le garde comme si il était censé lui demander l'autorisation avant de parler. Elle entra dans la salle en grognant toute seule. Elle était décidément de mauvais poil.

« Hmhlhrr toilettes pas civilisées, hmmflhf commission de sang, hmfrfhlrmhl p***** de barbare... »

Le vieux crouton assis à son bureau, qui semblait l'attendre, lui jeta un regard des plus glaçants.

« Hmph ! » poussa Violette de façon encore plus sonore.

Cette dernière réfléchit alors.
* Vous devriez vous calmer, très chère, il s'agit de votre statut de sang, vous n'avez pas envie de vous retrouver en prison pour si peu. *

Elle réfléchissait bien. Même si ce n'était qu'un vieux croûton hautain à qui elle avait affaire, il fallait bien qu'elle reconnaisse qu'en tant que figure d'autorité, elle n'avait pas qualité de se rebeller. Elle s'assit en face de lui en se forçant à être la plus aimable possible. Elle lui fît alors un grand sourire, mais le vieil homme avait le nez fourré dans ses papiers, et il parlait tout seul, en plus.
C'était tant mieux, en voyant Violette sourire, il aurait eu le sentiment d'être face à un gros phoque qui avait l'équivalent d'une crise de démence.

« Bien. Vous vous dites Sang-Pur. Parlez-moi de toute votre famille pour me permettre de juger que vous êtes bien Sang-Pur. Nous n'avons pas de temps à perdre dans l'entreprise d'élimination de la vermine. »

« Vous savez, mon brave, fît Violette en se retenant de l'étrangler, je conçois que vous vouliez avancer dans votre travail au plus vite -- mais je ne vous permettrais pas, en tout point, de me considérer comme de la potentielle vermine. »

Elle avait dit ces mots fermement, néanmoins poliment et avec un sourire qu'elle essayait d'être aimable -- même si le gardien, au fond de la salle, était à deux doigts de la neutraliser à coups de Petrificus Totalus.

« Ma famille -- les Fanning, vous devez connaître -- sont une très ancienne famille de sorciers ; aussi je me sens quelque peu indignée de devoir justifier leur statut, surtout auprès de quelqu'un du ministère comme vous. A en juger votre mine déconcertée, vous attendez néanmoins que je le fasse. Soit. J'ai apporté une pile de documents que je jugeais être utiles. »

Elle sortit de son sac à main ensorcelé une épaisse paperasse et commença à l'examiner.

« Pour être honnête je n'ai pas pris la peine de lire tout ça avant de venir ici. Je suis néanmoins persuadée que les documents qu'ils contiennent, puisqu'ils sont relatifs à ma famille, vous fourniront les preuves de sa légitimité. »

Elle leva subitement un oeil perçant vers le vieil homme.

« Raison de plus pour avoir confiance en ce que j'avance. Tenez, par exemple cette lettre, dit-elle en examinant rapidement le parchemin, elle date du XVIIIe siècle et on y voit Marcellus Fanning, un parent qui m'est direct mais néanmoins très éloigné, parler de ses parents, ainsi que de son fils, comme les sorciers qu'ils sont. »

Elle tendit la lettre à Eris, lasse de ces justifications inutiles.

By Shepp : Merci de mettre des couleurs sur les paroles en différenciant les tiennes et celles des autres persos ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/damiencarlevan



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/06/2011
Parchemins postés : 3607



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Eris L. Valverde


MessageSujet: Re: Dossier n°VF-020 | Violette Fanning (E. L. Valverde) Mer 3 Aoû - 2:10

    « Vous savez, mon brave, je conçois que vous vouliez avancer dans votre travail au plus vite -- mais je ne vous permettrais pas, en tout point, de me considérer comme de la potentielle vermine. »


Eris leva la tête et regarda la vieille femme qui se tenait devant lui. Et bien voilà bien une personne qui avait du culot. Un peu trop sans nul doutes. Elle n'avait aucune once d'idée de la personne à qui elle venait de dire cela.
Il la regarda d'un regard si froid qu'il aurait pu congeler la salle en moins de quelques secondes. Il devait garder le plus de son calme possible. C'était sa meilleure arme. Cependant, des actions telles que celles-ci n'avait pas lieues de rester impunies, loin de là.

    « De quel droit vous permettez-vous de m’appeler "mon brave"? Pour qui vous prenez-vous au juste? Une vulgaire Sang-Pure, qui par l'accomplissement honorable de ses ancêtres, se croit tout permis, même le manque de respect. Je vous conseille immédiatement de changer de ton avec moi, sinon, vous ne ferez pas long feu dans cette société, croyez-moi. »


Le vieil homme avait gardé tout son calme dans ces paroles, mais elles étaient profondes et dures. Personne ne pouvait en douter. Et il aurait été étonnant que celles-ci ne refroidissent pas l'odieuse forme qui se tenait devant lui. Celle-ci avait osé manquer de respect à un Mangemort, elle allait le regretter bien-vite.

Eris n'avait pas pour habitude tuer quelqu'un avec l'Avada Kedavra. Cependant, il avait en tête une multitudes de sortilèges à sa disposition pour la détuire en moins de quelques secondes. Comme celui de la transformer en une sorte de forme de glace, et grâce au sortilège "reducto" de la détruire, sans utiliser, ne serait-ce qu'une seule seconde, le sortilège de la mort.

Violette tendit les documents à Eris. Celui-ci vit tout de suite que dans ces papiers, on soupçonnait un Sang moldu quelconque. Eris s'en doutait depuis le début. Depuis qu'elle avait fait preuve d'un grand manque de respect. Une personne digne de Sang-Pur n'aurait jamais manqué de respect à un Mangemort, encore moins à quelqu'un de Haut-Placé au Ministère. Ceci rejoignait donc la théorie qu'Eris préferait. Celle du Sang Impur qui entache le Sang-Pur chez les Sangs-Mêlés. Comme Dumbledore jadis. Elle pouvait peut-être être une personne qui était du genre de Dumbledore. Le Sang-Impur avait fini par prendre une trop grosse part chez elle. Malgré les bonnes actions des membres de sa famille, les papiers en témoignaient, elle n'était pas véritablement consciente des horreurs qu'elle venait de produire.

    « Je connais en effet les Fanning, et en parfaite idiote que vous êtes, vous ne leur faites pas honneur. » répondit-il à la vieille femme, d'un ton froid et calme. Puis, il repris la parole. « Ma mine n'est que le reflet de ce que votre piètre existence a pour effet à mes yeux. Une pauvre chose qui a eu trop de Sang Moldu dans les veines. Triste sort... »


Il prit les derniers papiers que lui tendirent Violette, sans y jeter un quelconque regard précis. Le sort de cette femme était déjà scellé depuis son manque de respect.

    « D'après ces papiers, vous possédez des traces de Sang-Moldu dans vos veines. Vous êtes donc officiellement de Sang-Mêlé. Je me demande ce qui a traversé votre si sot esprit pour que vous caressiez l'illusion de venir ici en tant que Sang-Pur digne de ce nom. »


Il tendit froidement les feuilles de parchemin à Violette, avant, à son tour, d'en prendre une vierge. Il y nota différentes choses sur celles-ci avant d'en remplir d'autres sur le dossier de la femme.

    « Messieurs » dit-il en désignant du regard les deux hommes qui se tenaient à l'entrée de la salle. « Veuillez faire comparaître Violette Fanning au Magenmagot, pour irrespect envers un individu Mangemort. Celle-ci devra être placée en cellule à Azkaban pour une durée de quatre jours. Je veillerai personnellement à ce que cela soit fait. » Il regarda alors une dernière fois Violette avant de terminer en disant, « Quant à vous, bonne chance pour votre poste de Concierge. Maintenant, disparaissez de ma vue! »


Il baissa la tête pour finaliser le dossier de cette imbécile de femme. Encore une famille de Sang-Pur souillée par le Sang-Moldu. Ecrivant une dernière lettre destinée à Tom, Ministre de la Magie et ancien Directeur du Magenmagot, il stipula qu'il fallait faire attention à cette femme à Poulard.


Dernière édition par Eris L. Valverde le Mer 3 Aoû - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 27/09/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 22/07/2011
Parchemins postés : 94



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Violette Fanning


MessageSujet: Re: Dossier n°VF-020 | Violette Fanning (E. L. Valverde) Mer 3 Aoû - 13:17

Au fur et à mesure que le vieil homme déblatterait un discours puant d'arrogance et d'inoriginalité, le visage de Violette se tordait dans tous les sens ; tel une guimauve qu'on malaxe. Il fallait dire qu'elle vivait très rarement ce genre d'affront. En vérité, c'était la première fois de sa vie que ça se produisait : on l'humiliait, mais elle ne pouvait très malheureusement pas se permettre de sortir sa chaussure de sa robe, puis de taper l'homme avec.
C'est ce qu'elle faisait, en règle générale, et souvent ça lui avait fait obtenir gain de cause.

Manifestement elle avait sous-estimé le rôle du vieil homme en venant ici. Pour elle, ce n'était qu'un énième vieil administrateur déchu, las de sa vie et proche du cimetière. Elle avait donc pensé qu'en se montrant dynamique avec lui, elle obtiendrait ce qu'elle voudrait. Mais manifestement, il s'agissait d'un mangemort ; pire que déchu et proche du cimetière, il était aigri jusqu'à la moelle et son ego ne faisait qu'un avec l'air froid qu'il se donnait. Pire encore, il semblait avoir un pouvoir juridique sur Violette puisqu'il "envoya" cette dernière à Azkaban, la prison ! Quel déshonneur ! Jamais cela n'était arrivé chez les Fanning.

« Nom d'une sucette à la lavande ! » lâcha Violette, exprimant ainsi sa profonde contrariété. « Enfin voyons, veuillez m'excuser, je ne pensais pas vous offenser... ! »

Mais l'homme, à force de jeter des regards glaçants à tout va, semblait s'être congelé lui-même puisqu'il ne l'écoutait même pas. Mais il devait l'écouter ! Violette n'allait pas passer une semaine à Azkaban, tout de même ! Jamais les Fanning n'eussent eu à se confronter à un tel déshonneur ! Violette devait trouver un moyen convaincant pour que le mangemort revienne sur sa décision.

« Si vous voulez, je peux vous offrir ma collection de porcelaine ! » lui fît-elle avec un grand sourire digne de faire exploser toutes choses en verre.

Ah, tout de même, la collection en porcelaine ! Elle ne pensait pas devoir arriver à cela ! Mais quelqu'un l'attrapa par le bras, la faisant se lever.

« Veuillez me suivre, Madame. Vous êtes en état d'arrestation.
- Bat les pattes, vous ! Je sais marcher toute seule !
- Oui Madame.»

Violette se retourna vers le vieil homme, débordante de la volonté d'y dire ses quatre vérités. Mais apparemment, elle en avait déjà trop fait. Elle avait mis la dignité de sa famille à l'épreuve. Ne trouvant pas les mots, elle poussa son troisième « Hmph ! » sonore tandis que les gardes l'emmenaient hors de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/damiencarlevan





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dossier n°VF-020 | Violette Fanning (E. L. Valverde)

Revenir en haut Aller en bas

Dossier n°VF-020 | Violette Fanning (E. L. Valverde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: Rp Importants
-