POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Notre Maison ? ( Ach'-H )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Notre Maison ? ( Ach'-H ) Dim 30 Oct - 21:57

Achille venait de lui passer un savon, en effet, sur ce match, il n'était pas sorti du vestiaire, mais trop fier pour dire pourquoi, il laissa l'autre s'en aller.
Si ça n'avait tenu qu'à lui, il aurait foutu une mandale à son capitaine pour ses paroles déplacées, pire que ça, si l'autre n'avait pas été une armoire, il l'aurait tabassé.
Les paroles d'Achille furent dures, très dures, était ce bien sa faute … il ne savait pas trop.

Alors, il repassa certains mots dans sa tête.

*T'es pas taillé pour ce job *

Il s'était entraîné et avait montré plus que de la réussite chez ses parents adoptifs, pour lui, ce n'était qu'une formalité, alors où est ce que ça avait foiré ?

C'était ça, jamais il ne l'admettrait, il se voulait plus fort que ce souvenir, mais non, il n'avait pas pu y résister, en oubliant même une des rares choses qu'il appréciait.

*JE vais aller affronter nos camarades, parce que c'est mon rôle et que MOI je sais prendre mes responsabilités! *

Qu'est ce qu'il en savait lui ! Il ne connaissait même pas le type à qui il avait refourgué le poste d'attrapeur.
Énervé, l'ancien attrapeur balança une de ses chaussures contre le mûr dans un cri de rage presque inhumain, ne suffisant pas à le calmer, il donna un violent coup de poing sur le banc.
Les phalanges craquèrent, la douleur ne fut pas immédiate, et elle mit du temps avant de se faire ressentir, après quoi Mercurius prit sa tête à deux mains, les coudes sur les genoux, il en avait marre de tout ça, à quoi ça rimait ? Pourquoi …
Décidant que s'en était trop, il rentra au château, direction son dortoir, sur le chemin, il ne regarda personne, ne prenant même pas le soin de répondre à ses 'amis'.
On lui demanda le mot de passe, qu'il donna d'un air plus qu'amer, puis on s'écarta dans la salle commune, il monta jusqu'à son dortoir, s'allongea sur son lit … on ne le reverrait pas à table ce soir.



Peu de temps avant le match …




H prenait ses affaires de quidditch, il avait envie de chevaucher son beau balais, toujours bien entretenu, toujours propre et nickel, c'était une manie chez lui.
Sortant dehors pour prendre l'air, il avait été à la volière, quelqu'un l'y attendait là bas.

« Tu es là ? »

Une voix féminine se fit entendre, à laquelle il répondit tranquillement.

« Oui je suis venu, qu'est ce que tu voulais me dire ? »

Une demoiselle se dévoila, une connaissance comme dirait d'autre.

« Je voulais te souhaiter bon match, je ne sais pas encore où tu vas jouer, mais on m'a dit que tu étais très bon, et aussi je ... »

Elle lui prit la main, n'opposant aucune résistance, il sentit les lèvres chaudes de la demoiselle sur les siennes, alors qu'elle serrait un peu plus sa main, il eut un flashback douloureux, un vieux souvenir.
Rompant le contact avec l'autre, elle ne le prit pas mal, et termina par une phrase sympathique alors que Mercurius regardait dans le flou.

« Bon match ! Je t'encouragerais … »

Il resta interdit devant ce souvenir qui était apparu comme par magie.



Le lendemain du match




Le match.
On ne parlait que de ça … et on taisait bien des choses, enfin pour certaine, il valait mieux.
Gryffondor était sorti du vestiaire avec une compo improvisée, pire que ça, Mercurius ne connaissait même pas ceux avec qui il jouait.
Mais ce n'était pas ce qui l'avait rendu mauvais, non, il y avait bien autre chose.

Décidé à rendre des comptes à son capitaine, il allait le chopper dans la salle commune et lui dire ses quatre vérités, il ne s'agissait pas de de se trouver des excuses, mais de s'expliquer, et il allait le faire d'une manière ou d'une autre.

Il descendit assez tôt du dortoir, il en avait ras le bol de tout, Poudlard, cette maison, ces élèves, et tout, aujourd'hui, il ne faudrait pas le faire chier.
À sa grande surprise, il y trouva le capitaine des Lions, seul, il allait en profiter pour lui parler.

D'un pas décidé, il lui posa la main énergique sur l'épaule, ne prenant pas la peine de le saluer, il s'exprima avec la même arrogance que d'habitude.

« Faut qu'on parle ... »

Il l’entraîna plus ou moins dans un coin éloigné de la sortie des dortoirs, s'épaulant sur le mûr il commença à s'expliquer.

« Ouais t'as raison, hier je suis à peine sorti du vestiaire, je peux rien dire là dessus, ouais j'ai fait un match plus que mauvais et tu sais quoi, je t'emmerde ! »

Il le regarda avec son air méchant habituel, le coté arrogant et violent de H était plus que visible.

« Tu veux savoir pourquoi j'ai pas fait le match ? Regardes autour toi ! T'appelles ça une équipe ? Rien que le fait d'entendre mon nom suffit à convaincre les autres de m'insulter, même ici, aussi quand tu as annoncé mon nom pour l'équipe, tu crois vraiment que c'est positif ? »

Il n'attendit pas de réponse, mais on voyait qu'il n'allait pas bien, aussi bien mentalement que physiquement, la grosse cicatrice que son accident avait laissé en était la preuve.

« Moi je vais te dire, des batteurs qui font pas leurs boulot, c'est leur soucis, mais quand je manque de me bouffer un cognard à chaque fois, que je bouge faut pas déconner. On a aucun esprit de groupe et même si on en avait eu un, je n'aurais pas été meilleur. Alors tu auras beau faire ton chef, pavaner comme un coq ou ce que tu veux, je m'en bas la race. »

C'était clair, les yeux dans les yeux, Mercurius allait vider son sac.

« Je vais être honnête avec toi, j'ai passé un peu plus d'un an dans le coma, je connais personne ici, et visiblement j'ai mauvaise répute. Tu sais quoi, quand en première année, je suis monté sur ce tabouret, qu'on m'a foutu le choixpeau sur la tête, tu sais la seule que je me suis dit … Pas Gryffonfor. Et tu vois où je suis ? Je me fais plus insulter par ceux de ma maison que les Serpentards, tu le vois le problème ? Gryffondor n'est pas ma maison et ce même si je le veux. »

Il regarda le feu, ce phénomène incroyable qui le fascinait tant.

« Ce n'est pas contre toi que je suis énervé, mais contre les couleurs que tu défends, celles qui me huent à chaque gestes. »

Le gryffondor de quatrième année fixa son homologue, positionna ses deux doigts comme pour faire un pistolet moldu, sur sa tempe, et lui dit.

« Le problème il est là ! Reprends ton poste d'attrapeur si tu veux, je jouerais au quidditch, poursuiveur s'il le faut … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 13/04/1989
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 12/06/2009
Parchemins postés : 895



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 8PV
Achille de Timhälon


MessageSujet: Re: Notre Maison ? ( Ach'-H ) Mar 1 Nov - 17:24

Achille était enfin seul dans la Salle Commune de Gryffondor. Cela n'allait surement pas durer longtemps. Ach' alla donc s'asseoir près de la cheminée.
Soudain une main énergique se posa sur son épaule!
« Faut qu'on parle ... »
-Soit. Je te suis.
Mercurius l'amena à l'écart, il se posa contre le mur. Et il parla.
« Ouais t'as raison, hier je suis à peine sorti du vestiaire, je peux rien dire là dessus, ouais j'ai fait un match plus que mauvais et tu sais quoi, je t'emmerde ! »
-Content de te l'entendre dire... Son camarade avait l'oeil mauvais et l'air tendu. Achille était, pour tout le monde, passé à autre chose. Mais il n'en était rien. Il répondit donc d'un ton bien posé voire un peu blasé à son camarade. Il peinait la rancoeur qu'il avait contre Mercurius.
« Tu veux savoir pourquoi j'ai pas fait le match ? Regardes autour toi ! T'appelles ça une équipe ? Rien que le fait d'entendre mon nom suffit à convaincre les autres de m'insulter, même ici, aussi quand tu as annoncé mon nom pour l'équipe, tu crois vraiment que c'est positif ? »

Apparemment la rage de Mercurius ne venait pas seulement du match en lui même, mais aussi de son environnement... Il enchaina...
« Moi je vais te dire, des batteurs qui font pas leurs boulot, c'est leur soucis, mais quand je manque de me bouffer un cognard à chaque fois, que je bouge faut pas déconner. On a aucun esprit de groupe et même si on en avait eu un, je n'aurais pas été meilleur. Alors tu auras beau faire ton chef, pavaner comme un coq ou ce que tu veux, je m'en bas la race. »

Ach' commençait déjà à en avoir plein le dos. Maintenant Môssieur Mercurius se permettait de balancer sur tout le monde, et surtout sur Achille. Et cela lui échauffa quelque peu l'esprit!

-Écoute moi garçon. Les Batteurs, je leur ai dit que pour moi ils ont passé le match à sucrer les fraises. Mais les conditions ont été les mêmes pour nous tous. Comme je l'avais dit. Et comme je l'avais dit on n'a pas su leur imposer de combat de ce côté là. Et comme je l'avais dit, l'arbitre nous a baisé en ne sanctionnant pas Victoria Swan, qui même après le coup de sifflet final s'est permise de nous arroser. Heureusement cette pétasse a raté son coup. En même temps, vu ce qu'elle a dans les bras. Bref. Ce n'est pas en balançant sur tout le monde qu'on va avancer, surtout que tout ce que tu as dit je le sais bien! Sinon quel Capitaine je ferai?

« Je vais être honnête avec toi, j'ai passé un peu plus d'un an dans le coma, je connais personne ici, et visiblement j'ai mauvaise répute. Tu sais quoi, quand en première année, je suis monté sur ce tabouret, qu'on m'a foutu le choixpeau sur la tête, tu sais la seule que je me suis dit … Pas Gryffonfor. Et tu vois où je suis ? Je me fais plus insulter par ceux de ma maison que les Serpentards, tu le vois le problème ? Gryffondor n'est pas ma maison et ce même si je le veux. »

-Mais tu crois quoi mon gars? Que t'es le seul à être dans la merde?! Parce que je vais te dire moi où j'en suis. J'ai 2 ans de retard! J'ai intégré avec un an de retard en 5ème année. J'ai été rétrogradé d'un an. Tu sais pourquoi? Parce que j'ai passé un tiers de l'année à l'infirmerie, et un autre tiers à Azkaban. Pour des motifs que je pourrai qualifier de futiles, comparés au traitement qui m'a été accordé! Tu sais pourquoi on m'appelle Ach' The Black ou le Lion Noir? Et pourquoi je suis Capitaine? Parce que je me suis révolté et que toutes ces larves apeurées ne voient en moi que le fantôme d'un passé révolu et d'espoirs déçus! J'ai pas choisi ça. J'ai juste ouvert ma gueule quand il fallait pas. A ce moment là yavait du monde pour pousser au cul. Mais quand il a fallu tirer ses marrons du feu, le seul qui s'est fait cramer c'est josie! Et ça je ne l'ai pas choisi, pas plus que Toi. On m'a mis ici, mais il n'y a pas plus d'amour dans cette maison que dans les autres pour les gens comme toi ou moi. Ils trouvent ça cool, ils trouvent ça fun. Si on avait gagné ils t'auraient acclamés ces cons là. Un match de plus de perdu et on me crachera à la gueule. Enfin on en aura envie, mais j'y reviendrai...

Les yeux rivés sur le feu, Mercurius était comme hypnotisé par les flammes dansant dans l'âtre. Il avait l'air, et Achille le comprenait. Mais là, c'était rage contre rage, pas question pour lui d'être gentil!

« Ce n'est pas contre toi que je suis énervé, mais contre les couleurs que tu défends, celles qui me huent à chaque gestes. »

-Elles n'ont d'importance que celle que l'on veut bien leur donner. Elles me vont juste mieux que le vert. Avant il y avait des valeurs ici. S'ils te huent c'est qu'ils n'ont rien compris, ou alors peut être qu'ils ont une bonne raison. Et peut être qu'il y a des choses que j'ignore... Et il serait bon que tu m'en entretiennes! Et sur l'heure!

Mercurius posa deux doigts en forme de pistolet sur sa tempe avant de parler. Ce geste parut curieux, même à Achille. Connaissait il les Moldus?

« Le problème il est là ! Reprends ton poste d'attrapeur si tu veux, je jouerais au quidditch, poursuiveur s'il le faut … »

-Et ben justement s'il est là fais le sortir. Un jour ou l'autre il explosera et toi avec sinon! Ce n'est pas MON poste d'Attrapeur. Je suis Attrapeur, et il se trouve que j'ai été performant et le seul surtout, quand on a eu besoin de moi!

Achille était passablement énervé. Mais la colère était mauvaise conseillère, l'heure était maintenant au dialogue avec son camarade.

-Je ne te demande pas de me raconter ta vie, mais je te l'ai déjà dit, dans une équipe on doit avoir une relation de confiance. Une équipe c'est comme un corps humain. La colonne vertébrale de l'équipe c'est les Poursuiveurs, s'ils ne font pas le taff on est handicapé. Les pieds c'est le Gardien. Il doit être solide et résister aux assauts, sinon nous ne sommes qu'un colosse aux pieds d'argiles. Les Batteurs sont les mains. Elles s'abattent sur l'ennemi comme l'épée d'un chevalier! L'Attrapeur est les yeux du team! Et le Capitaine, et bien c'est le cerveau et la bouche de tout ce petit monde. Si une partie est défaillante, c'est fini. Sans toi on est aveugle, sans Josh et ses hommes on est couché, sans les Batteurs on est inoffensif, sans le Gardien on n'avance pas, et sans le Capitaine, on est fort, mais on brasse de l'air. Je ne suis là que pour canaliser les énergies!

Achille regarda à nouveau Mercurius. Il ne voulait pas paraître hautain, oppressant ou même dirigiste! Ach' allait faire un ultime effort. Mais si en face il n'y avait pas de retour, cette histoire n'aurait pas une fin heureuse. En tout cas pour l'équipe des Lions!

Je dois tirer le meilleur de chacun d'entre vous. Individuellement on est peut être tous prenables, mais ensemble je sais qu'on peut réussir. Et moi je tente de faire en sorte qu'on réussisse pour, pour...Le regard du Lion Noir se perdit dans le feu lui aussi. Puis il réalisa soudain qu'il n'avait rien demandé. Tous ces gens qui avaient signé ce papier. Tous ceux là, où étaient ils quand Ach' s'était fait torturer pour rien? Où étaient ils quand Ach' avait fini à l'infirmerie après le Tournoi Magique? Qu'avaient ils fait pour leur camarade mort sur l'estrade? Qu'avaient ils fait pour empêcher les Mangemorts d'embarquer Achille? Qui avait demandé de ses nouvelles? Qui avait pensé à lui à part Laird? Qui s'était bougé le cul pour lui? Et c'étaient ces mêmes gens qui lui avaient demandé d'être leur Capitaine. On crache sur les gens, mais quand on est dans la merde on les rappelle... Quel scandale, comment avait il pu se voiler la face aussi longtemps? Il était partagé entre l'envie de tout foutre en l'air se privant ainsi de sa passion. Et l'envie de se venger de ses camarades...

Pour EUX! Achille rentra dans une rage folle, elle n'était pas forcément dirigée contre Mercurius... SI J'AI ACCEPTÉ LE JOB C'EST POUR EUX, PARCE QUE CETTE ÉQUIPE N'A PAS ÉTÉ FOUTUE DE SE TROUVER UN PUTAIN DE LEADER DEPUIS LE DÉPART DE TROY! J'EN AI PLEIN DE LE CUL DE TOUT ÇA! DES GENS QUI SE PLAIGNENT SANS CESSE, DES EMMERDEURS QUI M'EMPÊCHENT DE FAIRE CE QUE BON ME SEMBLE! Et là il attrapa Mercurius par la col, et le décolla presque du sol, il approcha son visage si près du sien que leur nez se frôlèrent! Et là il lui murmura de la folie et de la rage dans le regard. Regarde ce qu'ils font des gens comme nous, tous... Ils les poussent dans leur retranchement... Ils leur en demandent toujours plus, ils les essorent, ils les pressent. Et une fois qu'ils ne peuvent plus rien en tirer, ils les rejettent! Puis Achille lâcha Mercurius, lui tapota la robe pour le rhabiller un peu. Désolé... Et là il s'approcha de la table, saisit tout un tas de parchemins, et les lui montra. Tu vois ça? C'est des tactiques. T'as froid? Tant mieux ya du combustible! Et il balança tout au feu!

Il se reprit quelque peu. Sortit une cigarette, ouvrit la fenêtre. Je, je te prie de m'excuser, je me laisse parfois emporter.
Bon écoute le deal est simple. Je te pose une question, tu me poses une question. Si tu ne veux pas répondre, dis le clairement. Pour ce qui est des autres, je m'en charge, et pas plus tard que tout de suite.


Et effectivement Achille s'en chargea sur l'instant car tous les Gryffondors revenaient de manger. Il les arrêta. Et monta sur la table.

Mesdemoiselles, Messieurs, j'ai quelque chose à vous dire. Et cela vous concerne tous. Mon équipe et moi même avons subit quelques désagréments ces derniers temps, qui ne nous ont pas permis de nous entrainer ni de jouer sereinement... Les Gryffondors ne comprenaient pas. Mais certains baissèrent la tête... En d'autre terme, vous êtes bien content quand on gagne, mais dès que ça va pas on se fait cracher dessus.
-T'en sais quoi d'abord? Tout le monde te soutient à Toi!
-Oui, sans doute, parce que personne n'a les burnes de venir me défier en face. Mais que vous vous en preniez à mes joueurs, ÇA NON!
-En même temps ,t'as vu l'équipe?! Il n'y a que Toi qui tienne la route, et tu as trouvé le moyen de te mettre Poursuiveur!
-ET ALORS? LA FAUTE A QUI? ON A PERSONNE! AUCUN D'ENTRE VOUS N'A DAIGNÉ BOUGER SON GROS CUL! ET POURTANT ÇA AURAIT FAIT DU BIEN A PAS MAL D'ENTRE VOUS! Vous m'avez choisi pour Capitaine! Moi j'ai rien demandé! Si vous êtes pas content, mes joueurs et moi, on plie les gaules, on décarre ailleurs et cémar! Et on verra comment vous vous en sortirez! Je ne vous demande pas de nous porter aux nues ou de nous lécher les pieds! Mais de deux choses l'une, soit vous soutenez votre équipe, soit vous ne foutez plus les pieds au stade! C'est pas en nous huant qu'on gagnera!
-On n'est pas de ton équipe nous, on n'est pas à tes ordres!
-Voyez vous ça... Et vous êtes combien dans ton tee shirt? Si le peuple ne veut plus de nous, nous nous retirerons! Mais dans le cas contraire, un peu de sympathie ne nous ferait pas de mal! Vu?!

Les Gryffondors baissèrent la tête, puis certains dirent qu'il avait raison, qu'ils étaient allés trop loin, et ils allèrent voir Mercurius pour s'excuser. Puis ils montèrent dans leur dortoir, non sans avoir acclamé leur Équipe!

Achille s'approcha de Mercurius, puis il l'invita à s'asseoir...

-
Commençons, si tu le veux bien. Pourquoi un an de coma?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Notre Maison ? ( Ach'-H ) Mer 2 Nov - 2:12

Achille se révéla d'une redoutable efficacité.
Il rétorqua justement, forçant l'autre à se taire quand il parlait, ce type la, en plus d'avoir la carrure pour, forçait le respect, il avait tout pour faire un bon capitaine, tout sauf de bons supporters.

Visiblement, il n'avait pas plus de valeurs que Mercurius, et c'était là un point central, lui H, en avait, mais elles étaient obscures pour le commun, il avait ses croyances, un peu loufoque certes, mais elles étaient là.
Il n'aimait pas l'autorité, et elle lui rendait bien, en général, l'anticonformiste était hué, c'était le cas sauf si on s'imposait, ce qu'il n'avait pas eu l'envie de faire, H était un homme de situation, la domination n'était pas pour lui.

Lorsqu'on vint à parler de son problème, Mercurius fut surpris de la réaction de son capitaine, comme si celui ci se voulait médiateur, comme s'il n'en avait rien à foutre mais que c'était bien là son devoir, au fond, il était droit ce bonhomme.

« Et ben justement s'il est là fais le sortir. Un jour ou l'autre il explosera et toi avec sinon! Ce n'est pas MON poste d'Attrapeur. Je suis Attrapeur, et il se trouve que j'ai été performant et le seul surtout, quand on a eu besoin de moi ! Je ne te demande pas de me raconter ta vie, mais je te l'ai déjà dit, dans une équipe on doit avoir une relation de confiance. Une équipe c'est comme un corps humain. La colonne vertébrale de l'équipe c'est les Poursuiveurs, s'ils ne font pas le taff on est handicapé. Les pieds c'est le Gardien. Il doit être solide et résister aux assauts, sinon nous ne sommes qu'un colosse aux pieds d'argiles. Les Batteurs sont les mains. Elles s'abattent sur l'ennemi comme l'épée d'un chevalier! L'Attrapeur est les yeux du team! Et le Capitaine, et bien c'est le cerveau et la bouche de tout ce petit monde. Si une partie est défaillante, c'est fini. Sans toi on est aveugle, sans Josh et ses hommes on est couché, sans les Batteurs on est inoffensif, sans le Gardien on n'avance pas, et sans le Capitaine, on est fort, mais on brasse de l'air. Je ne suis là que pour canaliser les énergies! »

Malgré l'individualisme d'Achille, il savait gardé une part de jeu collectif, c'était l'expérience qui parlait, Yakovsky lui était tout dans l'un ou tout dans l'autre, s'il pouvait être seul, il l'était, si le temps était au jeu par équipe, il s'y pliait et se révélait être un bon atout.
Il avait sa fierté, son orgueil, ses croyances … et le quidditch se devait de lui servir d'appuis pour son futur dossier, même s'ils ne remportaient pas la coupe, les gryffondors devaient briller, et surtout lui.

Puis Achille s'emporta un peu, s'en prenant presque à l'intégrité physique d'un poursuiveur de son équipe. Il sortit une cigarette et se la grilla pépère à la fenêtre, même si H détestait qu'on fume vers lui, il ne se pria pas de le faire comprendre d'un regard, préférant ne rien dire.
Plus il réfléchissait, ou essayait, plus il se trouvait des similitudes avec ce gars que la vie et la chance avaient abandonné, seul envers et contre tous.

« Bon écoute le deal est simple. Je te pose une question, tu me poses une question. Si tu ne veux pas répondre, dis le clairement. Pour ce qui est des autres, je m'en charge, et pas plus tard que tout de suite. »

Ce procédé, il le connaissait bien, il accepta d'un signe de tête, après tout, qu'avait il à perdre ? Il était déjà en retard sur ses années à Poudlard, on savait peu de chose sur lui, et s'expliquer avec celui qu'il allait supporter encore trois ans était plus que nécessaire, salutaire même.
La salle commune commençait à se remplir, Mercurius ne l'avait pas vu, il ignorait ses étrangers, des gens qui partageaient son dortoir, il ne les connaissait pas.
Alors, vint le discours de l'emblème de la maison, lui qui se voulait capitaine irréprochable, parvint à rassembler de manière momentanée une maison branlante forçant presque le peuple à s'incliner et à obéir.

On vit même des gens s'approcher de Mercurius pour s'excuser, une tape sur l'épaule, des mots d'encouragements ou d'excuses, était ce pensé ?
Il en doutait, il savait qu'on le détestait toujours autant, mais il fallait faire bonne figure, c'était les ordres du chef alors bon.

*Tous une bande de faux-culs … ceux la ne méritent que mon indifférence, les autres, maudits soient ceux qui ne jouissent pas de la vengeance du Grand sur les pécheurs*


Que devait il en conclure ? Que ses préceptes de pardons n'avaient aucun sens sauf dans la vengeance, sans doute était ce là un test à la foi ultime, il ne savait pas.
Contemplant son anneau d'héritage, il regarda ce symbolisme …

Trois … qu'était ce ? Une trinité ? Trois c'était l'équilibre, mais lequel.
H n'était pas plus équilibré qu'un Loup-Garou en soif de sang, il le savait, sentant venir son flux sanguin jusqu'au cerveau, il devinait alors la suite, massacre, pas de pitié, no rules.

Le patron l'invita à se vautrer dans un fauteuil et à commencer le questionnaire surprise, chose que d'ordinaire Mercurius détestait.
Il n'était pas très scolaire comme gars, plus habile sur un balais ( quand tout allait bien ) qu'avec une baguette en main, le quidditch était ce qui lui avait permis de tenir, que voyait il devant ce miroir vide ?
Un gamin, qui n'avait pas de nom, pas de parents, juste un balais, une baguette dont il ne savait pas se servir, un collier, et une bague, bien maigre butin pour savoir qui il était.

Rien n'était éternel, pas même ceux dont on avait pas le droit de prononcer le nom, la mémoire non plus n'échappait pas à cette tragédie, seulement avec lui, c'était l'inverse.
Il en était persuadé, on lui avait caché son passé, le sortilège Oubliette était passé par là, mais il y avait une faille dans cette barrière psychique, on avait voulu le reforger, d'un acier qu'il n'était pas.
Qui était il ? Il ne savait pas.

Aucune certitude, comment fonder une vie sur une hypothèse sans base, et sans nom, le faux qu'il arborait ne semblait qu'une infime partie de son être. Était ce pour ça qu'il détestait les oubliators ? Ceux qui lui avaient enlevé son être, sa vie, son âme, que restait il de ce pauvre gamin écorché sans mémoire … rien.
Et pourtant un souvenir lui était revenu, pendant qu'il était là, avec elle … il ne l'aimait pas, mais elle avait provoqué un truc en lui, ravivé ce souvenir perdu, il lui en demanderait plus.

Qui avait il vu, sa mère ? Oui sans doute elle, cette femme blonde, les cheveux frisés, que faisait elle, elle lui prenait la main et l'enlaçait pour un câlin, peut être le dernier.
Mais aucun souvenir de cette baguette noire, tant de questions qu'il essayait de contenir, cherchant une réponse dans ces rêves et dans cette mémoire factice.

La question du patron fut directe, tirant Yakovsky de ses pensées qu'il visualisaient dans ces flammes crépitantes.

« Commençons, si tu le veux bien. Pourquoi un an de coma? »

Un sourire passa sur le visage du Russe nationalisé Anglais, Achille devait être un des seuls à ne pas en avoir entendu parler, l'autre répondit sur un ton calme.

« Accident de cognard. »

Il rabaissa son col, dévoilant une cicatrice le long de son cou et qui s'étendait sur une bonne partie de celui ci, il le remonta une fois que l'autre eut compris, poursuivant son exposé de cette même voix presque hurlante mais pourtant si basse.

« Il y avait eu des sélections pour des formations de quidditch, je me suis inscris, j'ai joué, et je me suis bouffé un cognard lancé par un autre élève, sur la nuque, j'ai failli y rester, mon dernier réflexe fut salutaire selon les doc'. »

Il leva le coin gauche de sa lèvre supérieure, sourire presque forcé mais qui lui rappelait une douleur passée, le plus dur était devant.
Ce fut à lui de poser une question.

« Pourquoi t'intéresses tu au quidditch ? »

Question en apparence banale, mais c'était souvent là qu'était la réponse à bon nombre d'autres questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Notre Maison ? ( Ach'-H )

Revenir en haut Aller en bas

Notre Maison ? ( Ach'-H )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-