POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Lun 21 Nov - 19:50




Derrière l'arbre


Maleficus était toujours là, dans son coin. Certains auraient pu penser qu'il était lâche ou avait peur des combats, mais absolument pas. Au contraire, il voulait se battre et faire gagner son camp, la victoire à l'Elite ! C'est pourquoi il était derrière cet arbre, il cherchait à contacter Morticia, tout d'abord en lançant un Patronus, qui s'évapora tandis qu'un sortilège fit vibrer le conifère se trouvant dans son dos. Il ne se doutait absolument pas de ce qui se passait de l'autre côté mais entendait tout de même des cris, des explosions. Il continuait à réfléchir à toute vitesse, mettant au point un plan assez intelligent pour qu'il ait le moins de problèmes possible. Il savait pertinemment qu'ils avaient déjà gagné cette bataille, Morticia allait arriver et s'occuper du reste de la troupe ennemie. Mais quand serait-elle là ? C'était la grande question.

Sur la route...


Morticia était à la tête du trio qu'elle avait rapidement créé dans les sous-sols du Château. Il était composée d'elle-même, et de deux autres Brigadières. Que des filles. Dont une du nom de Kim, on ne savait pas grand chose de plus à son sujet, mais Maleficus et Morticia se fichaient complètement du reste de la Brigade Inquisitoriale, considérés comme des sous-fifres. Toutes les trois couraient vers le dehors, elles traversèrent le pont, le parc, puis arrivèrent à la lisière de la Forêt, d'où elles commencèrent à entendre des bribes de combats... Elles dégainèrent en même temps leur baguette. Tout allait bientôt se terminer...

Derrière l'arbre


Maleficus s'impatientait de plus en plus, il cracha par terre tout en faisant des rondes. Un cri. Le Sang Pur s'inquiéta... Quand serait-elle là ?? Il se décida alors à avancer et à retourner face aux ennemis.

En plein combat


Morticia, Kim et l'autre étaient arrivées près de leur cible. Elles n'hésitèrent pas et attaquèrent.

« Max' ! Fais pas le con pose ta baguette ! Ne fais rien de stupide je t'en prie ! »

« Pas de chichis, chérie. »

Et elle stupéfixa d'un coup rapide le Serpentard. Son corps se retrouva par terre, dans les feuilles à côté de John Adams et il fut rejoint par celui de Victoria Swan, stupéfixée à son tour par Kim. La victoire était là, plus aucun ennemi n'était en état de combattre. Maleficus arriva alors à grands pas, se dirigeant vers Morticia Serpens pour l'embrasser langoureusement. Cela aurait pu être choquant quand on connaissait les liens familiaux qui les unissaient, mais cela ne l'était pas du tout. Il se tourna ensuite vers Adams pour lui ricaner au nez. Le petit Serdaigle allait avoir de sérieux ennuis. L'autre Brigadière s'approcha quant à elle de Mercurius, et le soigna à l'aide d'un Revigor. Ils allaient devoir organiser quelque chose. Le Sang Pur prit les choses en main.

« Bien. On les emmène à Crow, je lui raconterai une histoire de troll. Gab’ barre toi immédiatement et emmène le gnome. Tu n’es pas Brigadier et si on te trouve ici tu auras à subir de graves conséquences. On parlera de tout ça plus tard. Allez Morticia, on y va ! Kim, si tu dis un seul truc on te dégomme, compris ? Parfait. »

Maleficus avait fait en sorte que Mercurius n'entende pas ces derniers mots. En effet, les deux avaient pris la défense de Josh, mais il était hors de question qu'ils restent ici alors que le couvre feu était passé depuis longtemps et surtout, Crow et d'autres personnes chargés de la sécurité ne tarderaient sans doute pas à débouler par ici. Le Serdaigle passa chaque corps en revu, utilisant un enchantement pour leur trafiquer la mémoire, leur faire oublier ou leur faire croire des choses, des illusions de ce qui s'était passé ce soir-là. Ainsi, ils ne pourraient pas dire grand chose de ce qu'ils auraient vus ou entendus, même s'ils savaient, au fond d'eux, ce qui s'était passé.

Ainsi, Lestrange s'en alla, forçant un peu Mercurius et la Brigadière -au nom inconnu - utilisa un Mobilicorpus pour lever tous les corps dans les airs, détruisant au passage les racines de Swan. Ils marchèrent ainsi dans la nuit, avec Maleficus en tête de file. Il regarda brièvement Mercurius Yakovsky. Il l'avait toujours détesté... ce gnome de quatrième année qui se prenait pour un Sang Pur. Le Serdaigle n'avait jamais compris ce qu'il avait aux yeux de Gabriel, et peu importe ce qu'il avait fait ce soir, Maleficus voulait s'en débarrasser un jour ou l'autre. Morticia surveillait Kim de sa baguette, si elle bougeait, elle serait soumise à l'Imperium.

D'ailleurs, ils étaient arrivés devant la porte en chêne du bureau de Crow. Serpens frappa trois fois.

Maleficus 10 pv
Gabriel 8 pv
Mercurius 3 pv
Max' 5 pv (stupéfixé)
Victoria 5 pv (stupéfixée)
Adams 6 pv (stupéfixé)
Josh 6 pv (pétrifié)

arrivés :

Kim 8 pv
Morticia 8 pv
Une autre Brigadière 8 pv


Dernière édition par Maleficus Serpens le Lun 21 Nov - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Lun 21 Nov - 19:50

Le membre 'Maleficus Serpens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Elève Connaisseur' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Elève' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Mar 22 Nov - 20:55

Les couloirs de Poudlard, la nuit, étaient si déserts, sombres et silencieux que l'on n'osait croire à un effet magique. Il y avait quelque chose d'étrange, d'inhabituel. Un effet d'agrandissement, d'élargissement qui ne possédait pas de fondements, mais qui semblait naturel, il devait être, il nous dérangeait, mais il se devait de nous tourmenter. Il se devait d'affaiblir les esprits trop extravertis, ceux dont la simple apparition subite d'une mouche à trois têtes empêchait toute concentration immédiate et utile. Crow n'était pas de ce bord là. L'esprit droit et extrémiste, les mimiques fourbes et glaciales, les habitudes cruelles et connues. Il avait tout pour être craint et respecté à la fois. Un homme de valeurs, d'honneur... un homme de convictions qui ne se battait que pour le bien de ses semblables, que pour ceux qui le méritaient... que pour lui. Il traversait les couloirs des cachots, si longtemps parcourus durant sa jeunesse, et ne croisa pas âmes qui vivent. D'un autre côté, cette soirée était banale, comme toutes les autres : qui donc pouvait bien se pavaner à cette heure ? Poudlard avait beau être magique, il n'empêche que l'on n'y avait pas grand chose à faire la nuit tombée.

Il ne prit pas la peine d'inspecter la Grande Salle, ça l'agaçait particulièrement de faire un détour en sachant très bien que personne n'y était. Personne... il l'espérait... il l'espérait car si une seule personne qui n'était pas en droit d'être ici à cette heure, autrement dit un élève, se trouvait dans cette salle à l’insu même du mangemort, la sentence de ce dernier ne serait pas "terrible" comme on le dit bien souvent, mais abominable. Il n'accordait jamais une seconde chance, jamais. On capitulait ou on mourrait. Dans le cas présent, il ne pouvait tuer, du moins, n'était pas censé le faire, mais certaines zones du château pouvaient se révéler si atroces par leurs atouts physiques ( aboutissement à une douleur morale ), que cela lui suffirait.

Il montait directement au troisième étage. Ses hommes inspectaient les autres et il n'avait nul besoin de s'y rendre pour veiller au bon fonctionnement des opérations dans la mesure où il était l'homme le plus craint du château, avec autrefois Léon Brom, Michaël Scofield, à une autre période Larsen Menroth, et bien entendu, dans la section du sexe opposé, Frédérique Leeroy. Le fameux troisième étage n'était pas d'une structure bien compliqué et à vrai dire, ça arrangeait Crow. Son bureau se trouvant à l'extrémité du couloir principal, il traversa cette zone de part et d'autre, marchant sur le tapis d'une rare finesse. Il ouvrit la porte d'un coup de baguette, et entra sans prendre garde à la personne assise dans un coin, sur un fauteuil, visiblement à l'aise.

"Encore ?"
fit le mangemort chargé à Poudlard
"Oserais-tu dire que ma présence te fait défaut ?"
"Je ne sais pas, sûrement. Ais-je le temps de t'accorder quelques instants de stupidité ?"
"Toujours dans une esquisse finesse hein Crow ?"
"Toujours oui."
"Écoute, j'ai des nouvelles pour toi."
"Ah ? Quel genre ? Si c'est pour m'apprendre que le Seigneur des Ténèbres a décidé de réformer l'ordre noir, je le savais déjà."
"Prends moi pour un con. On a des nouvelles pour la résistance à Bristol. Tu connais bien la ville hein ?"
"Peut-être bien oui."
"Un homme, dans le quartier Ouest a affirmé avoir vu un groupe d'hommes, baguettes au point, l'air louche."
"Prends moi pour un con à ton tour. C'est pas des preuves ça."
"Tu crois qu'il nous faut des preuves pour accuser ?"
"Accuse un sang-pur à tord et je te tranche la tête Wilson !"
"J'ai pas dit que j'allais les pendre en place publique enfin ! Je dis juste qu'on devrait les surveiller."
"Et ça, c'est censé être une nouvelle pour moi ?"
"Il me semblait qu'on t'avait chargé de cette partie du territoire ?"
"Non. Je suis chargé de Poudlard et Pré-au-lard, ainsi que des milieux environnants, pas de l'Ouest de Grand Bretagne."
"Hum... je pensais."
"Tu penses mal."
"Tu as vu pour le procès de la vieille chouette ?"
"Non, il s'est passé quelque chose de spécial ?"

Pendant que l'autre était largement bien étendu dans le fond de son siège, Lincoln s'affairait à préparer deux boissons d'alcool, il en tendit une à son compère, et alla s'asseoir derrière son bureau, fixant l'homme présent en face de lui, dans l'ombre d'un coin de la pièce. Il était vêtu d'un long manteau qui lui recouvrait totalement le corps et une capuche tombait sur ses yeux.

"Elle a été inculpée."
"Tant mieux, cette vermine ne méritait rien d'autre. Sale sang-de-bourbe...."
"Là est le problème Crow... elle était pas Sang-de-bourbe."
"Comment peux-tu le savoir ?! Tu es avec elle ?! Si tu te bats pour elle, tu te bats contre moi ! Ne l'oublie pas Wilson ! Je doute que tu veuilles perdre mon soutien !"
"Doucement Crow... j'ai jamais dit que je la soutenais."
"Tu as intérêt ! Tu sais au moins ce qu'a subis le dernier imbécile qui a osé me défier ?!"
"CROW !"
"WILSON !"
"C'est une discussion de sourds..."
"Non, c'est une discussion qui jugera de ta fidélité envers le Seigneur des Ténèbres !"
"Comment ça ?! Tu insinues que je ne mérité pas cette confiance ?!"
"Effectivement, je doute."
"Comment peux-tu..."
"En es-tu digne Wilson ? As-tu oeuvré pour le bien de la race sorcière dominante ? As-tu pensé à te sacrifier pour Lui ?"
"..."
"Ce silence en dit long. Dégage. Dégage avant que je ne t'étripe ici et maintenant."
"Tu m'en diras tant..."


L'homme n'ajouta rien, il sortit de la pièce, comme il était rentré avant que Lincoln n'arrive : discrètement. Si une chose pouvait faire exploser le vice du mangemort de Poudlard c'était bien le fait de n'être pas digne de la confiance du Lord qu'il avait tant peiné à obtenir, pour laquelle il avait vécu les pires martyrs, les pires moments...
Il se leva de son siège, le verre à la main. Il se plaça devant la fenêtre qui faisait deux fois sa taille en partant du sol, et glissa une main dans sa poche où résidait un anneau. Un anneau bien spécial. Il le tritura un moment tout en fixant le parc. Soudain un faible éclat de lumière attira son attention. Il fixa ses yeux sur une partie infime de la lisière de la forêt, et observa, sans rien voir. Au bout de quelques minutes, trois silhouettes, des élèves c'était certain, couraient en direction de cet endroit d'affrontement.

"Ces gosses sont si stupides qu'ils pensent à se battre jusque devant mon nez ? Ridicule."

Il continua d'observer, mais entre temps, il éteignit toutes les lumières de son bureau. Il adorait rester dans le noir le plus intense, car ainsi, la nuit devenait le jour, une source de normalité. La nuit. Il aimait cette période du cycle solaire et lunaire. Il restait là, à observer la scène, vue de loin, mais encore appréciable. Son visage était orné d'un sourire des plus froids et pourtant, véritable. Il souriait, comme si la vision du jugement de ces malheureux pour avoir manqué au règlement était une joie.

Finalement, ce ne fut que quelques dizaines de minutes plus tard, que tous sortir de la forêt. Ils étaient neuf ou dix. Certains étaient portés par d'autres, au moyen d'un sortilège de lévitation, certainement le mobilicorpus. Une fois la porte d'entrée passée, Lincoln n'avait plus de visuel. Il alluma de nouveau ses bougies, d'un pas lent, mais précis. Lors de ces nuits relativement longue ou de toute façon il ne dormirait pas plus de quelques heures, il aimait se voir prendre son temps. Une fois retourné à son bureau, il prit un dossier vide et y inscrivit ce qu'il avait vu. Avec un post-it : "A punir.", traduisez : "à enquêter, puis à punir".

Ce ne fut que quelques minutes plus tard, certainement la difficulté à monter les escaliers en maniant des corps immobiles, qu'on vient frapper trois fois à la porte. Première erreur. Une fois suffisait amplement.

"Entrez."

Lincoln s'était levé et avait tourné le dos à la porte, il fixait cette fois la position approximative du village de Pré-au-Lard, d'un air indifférent. Quand il se retourna, il avait en face de lui Maleficus Serpens, brigadier en position de devenir le chef de la B.I, trois autres brigadières peu importantes, et dans les airs à quelques centimètres du sol ( environ un mètre pour être exact ) flottaient respectivement les corps de Victoria Swan, John Adams, Josh Eden et Maximillian Giovaneli. Ah la belle brochette.

"Posez les à terre. Immédiatement."


Ce fut sans surprise qu'il fut écouter à la lettre. Crow se retourna et fixa les quatre membres de la Brigade Inquisitoriale tour à tour d'un regard froid, oppressant et analyseur. Il saisit sa baguette et par un sortilège informulé, rompit les charmes sur les corps. Tous se réveillèrent/ se libérèrent. Evidement, comme Crow s'en doutait, l'acte mit un peu de chaos dans la pièce et il brandit sa baguette, une explosion retentit. Et le château me direz-vous ? Aucun soucis, la pièce est faîte pour que personne ne puisse entendre de l'extérieur si la porte était fermée... et elle l'était. L'effet de la détonation fut immédiat : d'un côté les capturés, de l'autre les brigadiers.

"Que s'est-il passé Mr.Serpens ?"


____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Mer 23 Nov - 18:07

« Mal’, tu ne crois vraiment pas que... ? »
« Non, on les emmène à Crow. »
« Oui, mais si… Enfin imagine que... »
« On est Brigadiers, Morticia. Il ne va rien se passer. »
« Tu es vraiment sûr de cela ? »
« Et bien,… Oui. Lincoln Crow est un Mangemort, je lui fais confiance. Ce n'est pas comme si on avait eu affaire avec l'autre troll de bourbiste latino. »


"Entrez."

La voix de stentor résonna quelques secondes dans la tête de Maleficus, et il ouvrit la porte d'une manière décidée mais pas trop brutale. Le suivirent les trois Brigadières ainsi que les corps des fautifs, lévitant toujours à un mètre du sol. Le bureau de Crow se trouvait au 3ème étage; à un endroit tellement peu éclairé que la lune ne traversait qu'à peine les vitraux de cette partie du Château. La pièce était sombre et inquiétante. Il devait être minuit passé, songea Maleficus. Le couvre-feu n'était plus respecté depuis plusieurs heures déjà. Le Mangemort était debout, tournant ostensiblement le dos à la porte et à ses nouveaux arrivants. Il se retourna après quelques secondes de silence et vit, sans l'once d'une émotion sur son visage resté de marbre, les huit élèves ayant pénétré son bureau. Il fixa un peu plus longuement le Brigadier, tandis que ce-dernier fit une légère révérence. Lincoln Crow était une des personnes présentes à Poudlard que le Sang Pur respectait le plus, et qui plus est était Mangemort (pas comme l'autre imbécile de Chilien bourbiste). Le Serdaigle n'eut besoin de se présenter, son interlocuteur sachant déjà, par réputation, qui il était.

« Mr Crow. »

"Posez les à terre. Immédiatement."

Maleficus lui obéit immédiatement. Il n'avait pas besoin de se répéter ou encore d'hausser le ton pour se faire comprendre. Maleficus était devant les autres, il se tenait le dos droit quand il sortit sa baguette pour faire tomber les corps contre le sol glacial du bureau de Lincoln Crow. Maleficus eut un petit rictus quand il vit le cadavre d'Adams, les yeux fermés, percutant avec violence le tapis, il eut alors l'envie précipitée de lui cracher au visage, de raser ses cheveux bruns si énervants. Mais il se reprit bien vite, gardant un visage grave et plus que jamais sérieux devant les évènements qui s'étaient déroulés cette nuit-là. Maleficus était fier de lui, il menait des élèves qu'il détestait par dessus-tout devant la juste morale de cette Ecole, que désirer de plus ? Il allait désormais avoir l'avantage pour longtemps, car sans doute qu'après ce soir, les pseudos-résistants se calmeront, même s'ils n'avaient absolument rien fait jusque là. La satisfaction était présente, non sans discrétion. Le regard froid du Serviteur de Voldemort se posa sur chacun des Brigadiers. Il dégaina sa baguette avec une rapidité fulgurante, il y eut un flash et les fautifs furent libérés tandis que la B.I se retrouva séparé de leurs "proies". Ils durent reprendre leurs esprits, ce qui fut beaucoup plus dur pour Adams, Swan, Eden et Giovaneli.

"Que s'est-il passé Mr.Serpens ?"

« Et bien voyez-vous, je faisais ma ronde habituelle en tant que Brigadier, après le couvre-feu. C’est alors que j’ai entendu des voix qui étaient, elles, totalement inhabituelles. Je les ai suivies et j’ai surpris Monsieur Adams, Miss Swan, Monsieur Eden ainsi que Monsieur Giovaneli en plein combat dans la Forêt Interdite. J’ai contacté rapidement trois autres Brigadiers et j’ai stupéfixé ces élèves. Apparemment, Monsieur Giovaneli, Serpentard de Dernière année, s’est vu tendre un piège monté de toutes pièces par Adams, Swan et Eden. J’ai vu Adams lui lancer un Incendio dont les traces sont encore visibles sur son visage. Je ne sais pour quelles raisons ils s’en sont pris à lui, mais j’imagine que la haine que ressentent ces élèves envers le régime les aura poussé à tenter une action contre un Sang Pur. Voici leurs baguettes. »

Les accusés ne faisaient pas du tout les malins devant Lincoln Crow. Bien que certains eussent tenté de contrer les accusations graves de Maleficus Serpens. Derrière lui, les autres Brigadiers acquiescèrent et Morticia Serpens découvrit ses dents pointus et blanches comme de la neige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Jeu 24 Nov - 23:58

« Et bien voyez-vous, je faisais ma ronde habituelle en tant que Brigadier, après le couvre-feu. C’est alors que j’ai entendu des voix qui étaient, elles, totalement inhabituelles. Je les ai suivies et j’ai surpris Monsieur Adams, Miss Swan, Monsieur Eden ainsi que Monsieur Giovaneli en plein combat dans la Forêt Interdite. J’ai contacté rapidement trois autres Brigadiers et j’ai stupéfixé ces élèves. Apparemment, Monsieur Giovaneli, Serpentard de Dernière année, s’est vu tendre un piège monté de toutes pièces par Adams, Swan et Eden. J’ai vu Adams lui lancer un Incendio dont les traces sont encore visibles sur son visage. Je ne sais pour quelles raisons ils s’en sont pris à lui, mais j’imagine que la haine que ressentent ces élèves envers le régime les aura poussé à tenter une action contre un Sang Pur. Voici leurs baguettes. »

Comment réagir ? Hum... la tentation était grande. Très grande. Les pulsions. Nous les connaissons tous, ces pulsions qui vous hantent, prêtent à vous torturer jusqu'au plus profond de votre être. Un pulsion, juste une, et c'est la catastrophe. Un simple "tic" et l'engrenage est lancé. On ne peut l'arrêter, une fois parti, c'est jusqu'à la fin, jusqu'à la mort. Crow possédait un réel don pour se retenir. Il avait apprit à ne pas répondre à cette pulsion qui le suivait, guidait ses pas, apprenait la vie, et ses défauts. Il avait apprit à vivre comme si elle n'était pas là, et l'utiliser seulement lorsque cela était nécessaire... le stricte nécessaire.

Un silence de mort pesait dans la pièce. Il y avait ceux qui s'en fichaient.... enfin, celui qui n'y prêtait pas attention, Crow, et le reste, en attente. Le cul entre deux chaises, ils ne savaient où se mettre. Un pas de travers et c'était la descente en enfer. La réputation du mangemort avait voulue que l'on prétende qu'il ne donnait pas de seconde chance et pire, qu'il n'apportait jamais sa clémence. Seule la sentence la plus forte pouvait tomber. Et ça, personne ne pouvait le prédire... personne sauf le fidèle du Seigneur des Ténèbres. Chaque punition était différente en fonction de la personne. Le seul intérêt qu'y trouvait Crow outre le fait de faire comprendre à l'élève qu'il ne fallait mieux pas se dresser contre lui, c'était de votre la peur et la panique dans les yeux de sa cible. Bonheur intense.

"Donc, vous quatre, tous brigadiers, avaient capturés ceux-ci ? Sans même tenter de prévenir un professeur avant ? Je ne trouve pas cela très professionnel de votre part Mr.Serpens... cependant, je retiens votre efficacité qui n'est plus à démontrer n'est-ce pas ?"


Il le fixait dans les yeux. Il savait de quoi était capable le gosse. Un sang-pur comme on en voit pas deux. Envoyé au Chili pour le Lord, envoyé avec ses parents, morts. Terrible jugement de la vie. Enfin, la vie c'est la vie comme on dit. Un parent mort n'apportait que la libération intérieur comme Crow l'avait vécu. Deux parents morts apportaient la satisfaction parfaite. Ses origines ne doivent pas entraver à sa progression. On ne devient pas plus fort que le maître en l'écoutant et en lui obéissant, mais seulement en le défiant. Quitter le nid familial, quitter cet esprit de conservation ne pouvait que donner un futur fidèle du régime. Il n'y avait qu'une seule possibilité pour Serpens, et c'était la meilleure. Crow baissa les yeux, et inscrivit sur son parchemin quelques notes, rapidement, d'une façon presque irréaliste. Il leva la tête, compta les membres présents, et inscrivit autre chose. Quand il se releva, il regarda les trois brigadières.

"Rangez ces dents Miss Serpens, je doute de mes capacités bucco-dentaires."


Pas un sourire, un geste d'amusement, il restait froid, impénétrable. Intérieurement, il jubilait de les voir aussi piteux et mauvais. Son regard de plomb se posa sur les "victimes" de ce drame...

"Dîtes-moi Mr.Serpens, où sont les autres ? Vous étiez dix en sortant de la forêt je me trompe ? Il en manque deux si je ne m'abuse. Un brigadier aspirant à devenir le brigadier en chef de la B.I ne se doit-il pas d'être honnête avec ses supérieurs ?"


Contourner Crow, tenter de le contourner pour être exact était un acte délicat, presque insensé et suicidaire. La seule personne n'ayant jamais réussi était sa cousine. Et encore, il savait désormais à quel moment exactement il aurait dû comprendre la supercherie. Il voyait tout, du moins voulait voir tout. Il s'en donnait les moyens, la possibilité. Il ne pouvait que compter sur lui-même et c'est ce qu'il comptait faire. Pourquoi faire autrement ? La question était évidement rhétorique, il n'y avait pas de réponse.
Crow ne souhaitait qu'une chose : se défouler. Il contenait que trop sa rage présente dans ses poumons, sa haine, dans son coeur, et son extrémisme dans son esprit. Il fallait que ça sorte, une bonne fois pour toute. Il utiliserait les responsables de cet acte odieux envers un sang-pur pour assouvir sa pulsion meurtrière. Enfin.

"Confirmez-vous les faits prononcés contre vous, vous autres ?"


Il s'était retourné vers les agresseurs et il attendait une réponse positive. Si c'était un "non" ce serait plus délicat, si c'était un "oui" alors rendez-vous au chapitre suivant...

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 05/10/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 25/05/2011
Parchemins postés : 893



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
John Adams


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Ven 25 Nov - 17:19

L'intervention de trois brigadiers stoppa le combat. Josh, John, Victoria et Maximilian étaient pétrifié et Yakovsky soigné. La victoire était pour Serpens et Lestrange qui ont fait preuve de lâcheté comme d'habitude pour gagner. Trois contre six, le duel était plus qu'inégale mais c'était la vie et John devait l'accepté malgré sa colère. Ils furent déplacé jusqu'à la cabane de Crow. Là-bas, ils furent libérés de la pétrification par ce dernier.

Le Serdaigle fut légèrement sonné en retrouvant l'usage de son corps. Puis sa colère décupla en entendant le bobard de Serpens.
" Nous torturer Maximillian ? P'tain qu'est-ce qui faut pas inventer. Bande de mytho. Tu pourras jamais être honnête ! Jamais ! Pauvre type, je suis bien content que t'est parent ont été tué par les chiliens. Bon débarras ! Des mecs comme toi, il y en a un c'est amplement suffisant " John avait appris comme tous le monde la mort des parent de Serpens cet été, dans le journal. Ça a fait la une des journaux pendant quelques jours au grand bonheur de Serpens qui était en haut de l'affiche.

La colère de John faiblit en entendant la réplique du Mangemort. Un sourire se dessina sur le visage de l'Aigle. Serpens n'avait donc pas prévenu de prof et d'une. Range tes dents, elles sont pas belles et de deux. John partageait d'ailleurs le point de vue de Crow. Ça le calmera et il arrêtera peut-être avec ses sourires sadiques, stupide et hautain. Un sourire de parfait abruti.

Crow continua de l'exploser :


Dîtes-moi Mr.Serpens, où sont les autres ? Vous étiez dix en sortant de la forêt je me trompe ? Il en manque deux si je ne m'abuse. Un brigadier aspirant à devenir le brigadier en chef de la B.I ne se doit-il pas d'être honnête avec ses supérieurs ?

John regarda le mangemort dans les yeux en se retenant de rigoler devant le merdier dans lequel était Serpens.En plus, il s'y était mis tous seul. Le Serdaigle saisit l'occasion pour enfoncer son ennemi juré et clama :

-Désolé d'interrompre votre discussion Mr Crow. Je vais répondre à sa place. Les deux autres se sont barré, ils avaient pas envie de se faire prendre, les choux. Pour les noms : Mercurius Yakovsky et Gabriel Lestrange, je pense que ça vous intéresse ? Ça évitera à Mr Serpens de sortir sa langue de bois...

John était culotté de répondre comme ça à un Mangemort qui peut le tuer à toute instant mais il n'avait rien à perdre s'il se la fermait il finirait chez Leeroy, il sera renvoyer de Poudlard. De plus, John était en colère et il n'allait pas se laisser marcher sur les pieds comme ça. Ce n'était plus le petit John, innocent en première année. Maintenant c'est un adulte et il n'allait plsu se laisser faire

Le directeur de la sécurité de Poudlard demanda :


-Confirmez-vous les faits prononcés contre vous, vous autres ?

John n’hésita pas un seul instant et dit d'une voix ferme en regardant Crow dans les yeux.

-Non. Serpens a menti.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Sam 26 Nov - 17:06

-Désolé d'interrompre votre discussion Mr Crow. Je vais répondre à sa place. Les deux autres se sont barré, ils avaient pas envie de se faire prendre, les choux. Pour les noms : Mercurius Yakovsky et Gabriel Lestrange, je pense que ça vous intéresse ? Ça évitera à Mr Serpens de sortir sa langue de bois...

Qui osait l'interrompre ? Qui osait penser avoir le privilège inestimable d'obtenir la parole pour le contredire ? Qui, en toute sincérité, était assez suicidaire pour vouloir intervenir dans un moment aussi critique ?! Qui donc ?! QUI ? Un espèce de gamin sans nom, sans sang, sans rien. Un vulgaire gosse qui ne se sent plus par le simple fait d'être revenu de l'exercice de Scofield... un simple gamin. Adams. Il s'en souviendrait. Pas en bien. Ce n'était pas un acte d'estime, une chose utile pour ce Serdaigle. Il subirait les pires souffrances, il le réduirait à néant, il changerait sa vie en misère. Une misère infinie, sans fond. Il commencera par pleurer, puis déprimera, il continuera par insulter ses proches, puis à s'exiler. Il souffrira comme personne, accueillera la mort à bras ouverts, alors même qu'elle n'en voudra pas. Il se fera une énième fois rejeté, et jutera dans les puits ténébreux de l'oubli. Il n'en sortira que si on vient le chercher, mais qui donc voudra ? Personne. Il serait détesté, haït. On lui jettera des pierres sur le visage, et lui, le regard vide, les larmes sèches, le sang dégoulinant, il passera au trépas par un acte ultime. Son suicide sera synonyme de libération, il se sentira revivre, jusqu'à ce qu'il rende compte que la mort n'est qu'un prolongement de sa vie... et il erra, sans but, à se lamenter, à hurler son désespoir. Il pleura, et le cycle reprendra.

Crow n'éprouvait que rarement l'envie de réduire sa cible à un être pire que la mort. Ce n'était pas dans ses habitudes... pourtant, il suffisait d'un simple fait pour que son esprit vire à la méchanceté la plus horrible. Il considérait que lui désobéir revenait à vouloir être détruit. Il souriait. Actuellement, son sourire était légèrement visible. Il était froid, comme si il ne représentait pas de sentiment, ni d'émotion. Il était cruel. Il était propre à son être. Tout homme connaissant la manière de fonctionner de façon partielle du mangemort savait que c'était un mauvais présage.

Contiens toi...


Il ne pouvait que se dire ces deux mots. Quoi d'autre ? Adams méritait sa sentence la plus affreuse, mais il ne pouvait pas, du moins maintenant maintenant, passer ses nerfs sur un tel phénomène. Un animal. Un jouet.

"Bloclang"

La baguette était sortie plus rapidement que d'habitude. Il n'avait que contrôlé ses paroles, mais son mouvement était celui d'un tueur. Un homme habitué au combat, entraîné, savant de ses sorts et de son physique. Il n'atteignait pas le stade de Brom ou Scofield, mais il était doué. Son niveau augmenté peu à peu, il le sentait. A chaque fois que sa baguette sortait, elle était plus rapide, moins visible. Ses sorts, pour les plus courts, étaient lancés dans un sifflement à peine audible, il avait prononcé son sortilège d'une telle façon que l'on ne distinguait même pas les syllabes que le mot contenait. Il n'était pas loin de ce qu'il nommait lui-même "La seconde phase".

L'effet escompté était au rendez-vous. La langue d'Adams se colla à son palet, l'empêchant strictement de parler, ou d'émettre un autre son que "Huuuuum". C'était facile à faire, moins facile à annuler... cependant, Crow adorait user des sortilèges à effet, et les annulations, il les connaissait toutes, ou presque. Pour ce cas de figure il lui suffisait de prononcer quelques mots en latin, et le tour était joué. Pendant ce temps, le temps où Adams ne pourrait pas parler, où il ne pourrait pas risquer d'interrompre à nouveau Crow ( ce qui en soit était plus un gage de sureté de la part du mangemort, et John devrait le remercier ). Quand pensait-il le libérer ? Hum... disons lorsqu'il aurait besoin de son avis, ou lorsque Adams sortira de la pièce, soit quand Crow le décidera, et donc on en revenait à un cercle vicieux.

"Monsieur Adams, lorsque j'aurai besoin d'entendre votre impertinence et votre puanteur buccale, je vous préviendrai, pour l'instant considérait ça comme un avertissement avant que je ne vous la coupe réellement."


Son ton était cassant. Il souriait toujours, mais rapidement, ce visage illuminé de la lumière sombre qu'était son sourire, se dégrada pour redevenir la face impassible et impénétrable. Il se délectait de la scène. Les voir soit paralysés, soit affolés, soit statiques, était un spectacle de toute beauté. Il se retourna vers Serpens, d'un mouvement de tête il lui fit signe de parler. Si un seul s'avisait de l'interrompre, ce n'était une langue collée, ni une langue coupée, mais la tête arrachée.

Une fois le récit du Serdaigle de la Brigade Inquisitoriale terminé, Crow se retourna vers Swan et Eden. Ils avaient à répondre... Ils avaient intérêt à sortir une bonne excuse, une réponse qui leur permettrait de sortir du bordel dans lequel ils étaient fourrés. Pour l'instant, l'intervention d'Adams jouait en leur défaveur...

Gagnants, perdants... chaque jeu comporte ses risques.

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 


Dernière édition par Lincoln Crow le Sam 26 Nov - 18:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Sam 26 Nov - 17:06

Le membre 'Lincoln Crow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Sam 26 Nov - 21:36

"Donc, vous quatre, tous brigadiers, avaient capturés ceux-ci ? Sans même tenter de prévenir un professeur avant ? Je ne trouve pas cela très professionnel de votre part Mr.Serpens... cependant, je retiens votre efficacité qui n'est plus à démontrer n'est-ce pas ?"

Le Sang Pur eut un petit sourire respectueux, honoré de ce compliment plus qu'implicite que venait de lui faire le Mangemort à la fin de sa déclaration. Maleficus, pas professionnel ? Brigadier n'était pas un métier, mais plutôt un "plus", une vocation, un dévouement, un combat juste mené pour le Seigneur des Ténèbres à Poudlard. De plus, il savait quoi répondre.

« Et bien, prévenir un professeur aurait pris beaucoup plus de temps. Nous devions agir rapidement pour éviter que Giovaneli ne subissent d’autres persécutions de la part de ceux-ci. Il me semble que notre qualité de Brigadier nous permet d’intervenir dans ce genre de situation, Monsieur. Et en effet, j'ai tâché d'être le plus efficace possible. »

Lincoln Crow fixait profondément Maleficus, il le scrutait d'un regard analysateur, fureteur et presque indiscret dans le contexte qu'ils vivaient à ce moment-ci. Mais le Serdaigle de dernière année ne cilla pas, il resta de marbre durant tout le long de l'interrogatoire du Mangemort. Mangemort... Un jour aussi, Maleficus serait à cette place, il serait à Poudlard. Professeur ? Puis Directeur ? Ou alors deviendrait-il chargé de l'éducation au Ministère, peut-être des Jeunesses des Ténèbres ? Il avait tellement d'idées en tête, des choses, des projets qui lui emplissaient le cerveau. Son talent serait à son seul service, c'est tout ce dont il était sûr, mais aussi indirectement au service du Seigneur des Ténèbres et de la Magie. Au service de sa famille aussi... Ses parents morts pour leurs idéaux, leur courage n'ayant d'égal dans ce Monde aux yeux de l'orphelin. La vie était une belle pute, et comme le disait un célèbre sorcier du XIXème siècle: "Quand les temps sont durs, le tout est d'être aussi dur qu'eux". Une philosophie à laquelle adhérait entièrement le Brigadier. Mais pour l'instant, dans ce bureau décidément très sombre, il devait penser à d'autres choses. Il ne daigna même pas regarder ses prisonniers de la soirée, peu importants à ses yeux mais certainement utiles dans l'accomplissement de ses desseins.

"Rangez ces dents Miss Serpens, je doute de mes capacités bucco-dentaires."

Maleficus ne se retourna pas mais imagina très bien le visage refroidi par un cynisme foudroyant de Morticia, les dents de sa cousine serrées à un niveau de colère étonnamment élevé, comme toujours d'ailleurs, elle était réputée pour être en état constant de haine envers tout le monde. Le Brigadier s'amusait bien, jubilant intérieurement.

"Dîtes-moi Mr.Serpens, où sont les autres ? Vous étiez dix en sortant de la forêt je me trompe ? Il en manque deux si je ne m'abuse. Un brigadier aspirant à devenir le brigadier en chef de la B.I ne se doit-il pas d'être honnête avec ses supérieurs ?"

C'est alors qu'Adams osa interrompre leur échange. Et il le fit d'une arrogance et d'une naïveté incroyables, ce qui était peu logique par rapport à sa place dans la discussion. Son cas s’aggravait peu à peu, dés qu'il commença à prononcer ses mots jusqu'à la fin de son piteux point de vue de ce qui s'était passé dans la Forêt cette soirée là. Étonnant, car le Sang Pur avait minutieusement trafiqué l'esprit des prisonniers. Comment avait-il fait pour se souvenir du nom de Gab' et Mercurius ? Un idiot. Quel goule ! Quel Troll ! Maleficus sortit son habituel sourire venimeux sans regarder le Serdaigle tandis que le Mangemort bouillait d'impatience. On pouvait sentir que John Adams allait payer cher son impertinence, en effet, même Maleficus s'étonna de son intervention tenant plus de la stupidité que du courage. N'avait-il donc pas compris sous quel régime nous vivions ? N'avait-il pas assimilé que s'il continuait dans ce sens il mourrait sans doute avant la fin de l'année scolaire ? Comprendrait-il un jour que son futile combat n'était que pure folie ? Comprendrait-il que personne ne le suivrait dans ses sottises ? Saisirait-il que ses actions ne servaient qu'à une chose: avantager Maleficus Serpens ? Il avait perdu. Le petit Sang-Mêlé se devait de l'admettre, mais sans doute son ridicule cerveau ne pouvait concevoir une réalité si dure...

Le Brigadier ne condescendit même pas à interrompre son prisonnier, le Mangemort s'en chargerait bien assez tôt. Et ce fut le cas, à l'aide d'un Bloclang incroyablement bien exécuté. Maleficus cessa de sourire et opina délicatement de la tête, en signe de remerciement informulé vers Lincoln Crow. D'un ton cassant, il acheva sa victime:

"Monsieur Adams, lorsque j'aurai besoin d'entendre votre impertinence et votre puanteur buccale, je vous préviendrai, pour l'instant considérait ça comme un avertissement avant que je ne vous la coupe réellement."

Il se tourna ensuite vers son homologue principal et lui fit signe de continuer.

« Et bien, Monsieur, j’y venais. J’ai effectivement surpris deux autres élèves qu’a cités précédemment – d’une façon plutôt immature, je dois dire – Adams. Ils ne se sont pas rebellés contre nous et ont promis sur l’honneur qu’ils retournaient se coucher. Je me suis donc permis de les gracier et un Brigadier est en ce moment en train de s’assurer qu’ils sont dans leurs dortoirs respectifs. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas aussi naïf que certains sorciers... Je vous présente ici ceux qui nous ont attaqués et qui ont participé aux attaques sur Giovaneli, et je doute que Lestrange et Yakovsky eurent fait parti de ce groupe d’éléments perturbateurs, Monsieur. Je fais en sorte d'être le plus honnête que je le peux, Monsieur. »

Maleficus Serpens devait mentir un peu devant Swan, Eden et Adams, mais il savait pertinemment qu'il ne pourrait tromper le Mangemort. Il lui raconterait donc toute la vérité une fois qu'ils seraient en tête à tête, pas pour le moment. Et c'était sans doute ce que ressentit le Chef de la Sécurité car il passa presque sans rien dire et se dirigea vers les accusés. Giovaneli et les autres ne pouvaient citer d'éléments précis: ils avaient subis un enchantement trafiquant leur mémoire de la part de Maleficus Serpens. Aucune preuve, et un Mangemort qui penchait plus pour les Brigadiers au Sang Pur. Tout était - presque - parfait !


Dernière édition par Maleficus Serpens le Dim 27 Nov - 0:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 01/01/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 16/10/2011
Parchemins postés : 136



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Josh Eden


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Dim 27 Nov - 0:13

La bataille était finis, plus aucun sortilège ne sifflait l'air, et Josh fut fouiller par Maleficus, puis transporter jusqu'au chateau, au fond de lui-même, il enragait, ces dernier temp tous ce qu'il entreprenait se soldait par un misérable echec, au Quidditch contre ces Serdaigle, le match nul contre Narya lors du cours de Duel, et maintenant il était pétrifié et allait être livré a Lincoln Crow, personne chargé de la Surveillance du chateau, il n'en savait pas plus sur cet homme, ni même qui il était, mais comme tout les autres, ils devaient être sois un Mangemorts, sois il servait le Seigneurs des Ténèbre, en tout cas une chose était sur, il allait surement passer un sale quart d'heure. Ils furent tous les trois ramener en lévitant jusqu'au bureau du surveillant.

"Posez les à terre. Immédiatement."

D'un coup Josh tomba a terre, et retrouva la capacité de bouger, il se mit en position assise, jambe tendu puis regarda ses doigts bouger avec un sourire presque niais, puis porta sur le regard sur le Mangemort ce qui le ramena directement a la réalité.

"Que s'est-il passé Mr.Serpens ?

« Et bien voyez-vous, je faisais ma ronde habituelle en tant que Brigadier, après le couvre-feu. C’est alors que j’ai entendu des voix qui étaient, elles, totalement inhabituelles. Je les ai suivies et j’ai surpris Monsieur Adams, Miss Swan, Monsieur Eden ainsi que Monsieur Giovaneli en plein combat dans la Forêt Interdite. J’ai contacté rapidement trois autres Brigadiers et j’ai stupéfixé ces élèves. Apparemment, Monsieur Giovaneli, Serpentard de Dernière année, s’est vu tendre un piège monté de toutes pièces par Adams, Swan et Eden. J’ai vu Adams lui lancer un Incendio dont les traces sont encore visibles sur son visage. Je ne sais pour quelles raisons ils s’en sont pris à lui, mais j’imagine que la haine que ressentent ces élèves envers le régime les aura poussé à tenter une action contre un Sang Pur. Voici leurs baguettes. »

Pardon?? Enfoiré de Serpens, lache comme un Serpentard, ce foutu Choipeau avait 3 grammes dans le Sang lorsqu'il l'avait répartit? Ils ne s'en était pas pris a Maxime, ils étaient venu pour le sortir de la mouise ce Serpentard de mes deux, nan mais sérieusement c'est quoi ce délire, enfin bon, fallait-il s'attendre a mieux de la part d'un type comme celà? Josh en doutait mais une chose était sur, il ne tarderais pas a recroiser sa route, sa vengeance serait une douce agonie pour le Serdaigle.

Dîtes-moi Mr.Serpens, où sont les autres ? Vous étiez dix en sortant de la forêt je me trompe ? Il en manque deux si je ne m'abuse. Un brigadier aspirant à devenir le brigadier en chef de la B.I ne se doit-il pas d'être honnête avec ses supérieurs ?

Voilà qui les tirerais peut-être d'affaire, il y avait un coup a jouer le dessus, Josh s'appretait a faire signe pour demander la parole, mais il fut pris de cours par John.

-Désolé d'interrompre votre discussion Mr Crow. Je vais répondre à sa place. Les deux autres se sont barré, ils avaient pas envie de se faire prendre, les choux. Pour les noms : Mercurius Yakovsky et Gabriel Lestrange, je pense que ça vous intéresse ? Ça évitera à Mr Serpens de sortir sa langue de bois...

Crétin de Touque ! Non mais franchement, un septième année n'avait pas plus de jugeote que sa, coupe la parole a un Mangemort, Josh ne l'avait pas pencer aussi idiot, et c'était lui qui voulait diriger le résistance parmis les élèves, non mais sérieusement ? Il manquait de tact, de savoir faire et de diplomatie, Josh lui se tut, le Mangemort venait de bloquer la langue de Adams, et il pença que ce n'était pas le moment opportun pour l'ouvrir, lançant un regard courroucé a son allié de Serdaigle

« Et bien, Monsieur, j’y venais. J’ai effectivement surpris deux autres élèves qu’a cités précédemment – d’une façon plutôt immature, je dois dire – Adams. Ils ne se sont pas rebellés contre nous et ont promis sur l’honneur qu’ils retournaient se coucher. Je me suis donc permis de les gracier et un Brigadier est en ce moment en train de s’assurer qu’ils sont dans leurs dortoirs respectifs. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas aussi naïf que certains sorciers... Je vous présente ici ceux qui nous ont attaqués et qui ont participé aux attaques sur Giovaneli, et je doute que Lestrange et Yakovsky eurent fait parti de ce groupe d’éléments perturbateurs, Monsieur. Je fais en sorte d'être le plus honnête que je le peux, Monsieur. »

C'est alors que Lincoln se retourna vers Josh et Victoria, Josh leva la main, demandant par la même occasion la parole, mais soudain un blanc totale sur la façon dont ils était venu jusque cette maudite forêt, bref ce n'était pas le principal après tout, le fait était qu'il savait ce qu'il s'était passer en gros, enfin il croyait.

Monsieur, on s'est rendu John et moi dans la forêt interdite, on savait ce qu'il se passer surement, excusez moi de manque de détail sur cet évènement, mais je suis tomber, ma tête a dut prendre un coup, ma mémoire aussi par la même occasion concernant ce passage. Cependant, lorsque nous somme arriver, il y avait Victoria les jambes prises dans des racines, et Mercurius Yavosky, Gabriel Lestrange ainsi que Maleficus présent également. J'ai lancé un sortilège a Mercurius, et il m'a par la suite Pétrifié. Pendant le duel qui suivit entre les 5 autres, Victoria et Max' ont eut l'air de bien s'entendre, je doute donc qu'elle l'ai attaquer. Je vous propose de remonter dans le passé et de voir de vos propres yeux que j'ai vu moi-même autrefois a travers la pensine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé)

Revenir en haut Aller en bas

Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: Rp Importants
-