POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Mer 30 Nov - 16:48

Allongé comme un cadavre à terre, Mercurius avait bien bataillé ce soir, il s'était révélé décisif pour son 'camp', sa prestation allait être remarquée par certains, alors que d'autre cracherait dessus.
En effet, il y en avait un qui allait l'avoir mauvaise, Serpens entre autre, en plus d'avoir fuité comme un lâche, il avait vu son pire ennemis défait par un quatrième année, qui en plus ne se révélait pas être un cador de la baguette. Si Mercurius était intervenu ce soir, c'était uniquement parce que Lestrange et sa petite amie étaient proches, son histoire de clan sang-pur d'il ne savait trop quoi, il s'en fichait, tant qu'on lui foutait la paix, ou qu'on lui proposait un marché équitable, il suivrait.

Une brigadière vint à lui lancer un sort pour le remettre sur pied alors que le fuyard donnait des ordres, trop hs pour comprendre, H se contenta de reprendre ses esprits comme il pouvait, alors que Kim aida les deux Serpens à bouger les prisonniers de là, elle n'eut pas le temps de s'occuper plus de son petit ami, le laissant aux mains d'une collègue brigadière et de Gabriel, en qui elle avait sans doute confiance.

On l'aida à se relever, faisant craquer son cou, il prit sa baguette en main et lança un sortilège pour essayer d'améliorer un peu son état, avec plus ou moins de réussite.

Sur le chemin, il s'adressa à Gabriel, son compère de bataille, celui qui l'avait fait demander pour cette séance de punition collective qui avait tourné en affrontement par équipe.

«  Lestrange … j'ai une question à te poser. Pourquoi tu as demandé à Kim de me faire venir ce soir ? »

La question était directe, sans aucune arrières pensées, il y avait meilleur que lui c'était indéniable, alors pourquoi le choisir lui, qui n'était qu'en quatrième année, n'avait pas de statut de sang très défini, hormis la bouse de la commission, qui n'avait aucune valeur, car comme on le savait, il n'y avait rien pour le prouver, mais rien pour le contredire, juste un héritage très vague et peu probant.

Il lui fallait cette réponse pour savoir …



Dans le Bureau de Crow


Tout ne se passait pas aussi bien que prévu, les noms de Lestrange et Yakovsky avaient été balancés, ça sentait le sapin, pas celui de noël, mais un autre, présage de mauvaises choses.
Cependant, il fallait rester maître de soi, ne rien dire, et c'est ce que fit Kim, se contentant de faire son devoir de brigadière, non pas qu'elle prenne plaisir à s'écraser ainsi, elle savait Serpens plus habile qu'elle à l'oral, et donc, en toute logique, elle avait mieux fait de le laisser faire.

Elle ne dirait rien, pas un mot, sauf si Crow le lui demandait et encore, car elle avait peur.
Peur de ce mangemort qu'elle ne connaissait pas, de ce qu'il était capable de faire, pouvait il rentrer dans sa tête ? Elle ne savait pas, mais en tout cas, si elle pouvait se faire discrète, c'est ce qu'elle ferait.



Plus Tard du coté de Lestrange et Yakovsky.


On retourna au château après la conversation de retour, H salua son peut être nouvel allié, et remonta par les escaliers, discrètement, sans se faire repérer.
Il arriva à la tapisserie, donna le mot de passe pour Gryffondor, et rentra dans la salle commune, personne.
Normal, à l'heure qu'il était, la plupart des élèves dormaient, hormis ceux qui voulaient être torturés, ceux qui voulait jouer aux héros, ou encore ceux qui pour on ne sait quelles raisons se joignaient à la danse.

Le dortoir était calme, seul les ronflements d'un fatigué se faisait entendre, le russe se changea, puis se posa dans son lit, froid, ce soir là, il s'était battu avec l'Elite, mais ça n'en faisait pas de lui un membre à part entière, Serpens s'y opposerait, c'était certain, ne restait que Gabriel.

Ne voulant pas repenser aux événements de tout à l'heure, il essaya de dormir, mais pour lui, la nuit était longue, et douloureuse, parfois ...



hrp :
jet de dé : sortilège de soin de Mercurius sur lui même.


Dernière édition par Mercurius H. Yakovsky le Mer 30 Nov - 16:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Mer 30 Nov - 16:48

Le membre 'Mercurius H. Yakovsky' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Jeu 1 Déc - 23:09

« Et bien, Monsieur, j’y venais. J’ai effectivement surpris deux autres élèves qu’a cités précédemment – d’une façon plutôt immature, je dois dire – Adams. Ils ne se sont pas rebellés contre nous et ont promis sur l’honneur qu’ils retournaient se coucher. Je me suis donc permis de les gracier et un Brigadier est en ce moment en train de s’assurer qu’ils sont dans leurs dortoirs respectifs. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas aussi naïf que certains sorciers... Je vous présente ici ceux qui nous ont attaqués et qui ont participé aux attaques sur Giovaneli, et je doute que Lestrange et Yakovsky eurent fait parti de ce groupe d’éléments perturbateurs, Monsieur. Je fais en sorte d'être le plus honnête que je le peux, Monsieur. »

Crow le regarda. Analyser, c'était son job, sa routine. Il savait à quoi s'en tenir, il savait comment faire. Les mimiques, les détails, les gestes et autres supercheries, qui pouvait le tromper aussi facilement ? Personne. Il se pencha sur ses dossiers, il en déplaça certains, en replaça d'autres. Quelques feuilles s'envolaient joyeusement vers la poubelle au fond de la pièce par un petit mouvement de poignée répété indéfiniment. Il eut un sourire. Un minuscule sourire. Sans lever la tête, sans dégager son regard des lignes inscrites sur le manuscrit, il répondit à Serpens d'une voix lente, froide... un classique.

"Naïf ? Vous ? Oh non Mr.Serpens, oh non. Je ne doute pas même de votre loyauté, pensez la prochaine fois à m'avouer la vérité, tout de suite. On pourrait, ainsi, éviter les malentendus comme tel. Donnez moi la maison de Yakovsky. Lestrange est à Serpentard je présume."

Il eut un sourire qui ne pouvait que refléter des faits passés. Azkaban, il y a dix ans, une cellule adjacente à celle de Bellatrix. Une femme aussi folle que talentueuse. Malheureusement. D'après Scofield, elle remonterait dans l'estime du Lord... foutaise. Elle baissait. Lestrange ne pouvait revenir au pouvoir comme auparavant, impossible. Le Seigneur des Ténèbres ne pardonne pas aussi facilement... certainement pas. Se faire sectionner par Sheppard, il fallait être le dernier des imbéciles pour se laisser prendre par un gamin pareil. Pathétique. Enfin...

Il se retourna vers les cibles, les accusés, les pires des pires. D'excellents arguments ne pouvaient être qu'acceptées, en fait, il n'accepterait que les arguments cuisants. Non pas qu'il n'avait pas confiance envers les accusés, plutôt qu'il préférerait croire des élèves dignes des Ténèbres... ceux qui s'étaient engagés, officiellement.
Ce fut Eden, un gamin de quinze ans, à Gryffondor, la tête plus grosse que les pieds, certainement plus que le ventre vu le temps passé dans les cuisines, mais bon. Il écouta.

"Monsieur, on s'est rendu John et moi dans la forêt interdite, on savait ce qu'il se passait surement, excusez moi du manque de détail sur cet évènement, mais je suis tombé, ma tête a dû prendre un coup, ma mémoire aussi par la même occasion concernant ce passage. Cependant, lorsque nous sommes arrivés, il y avait Victoria les jambes prises dans des racines, et Mercurius Yavosky, Gabriel Lestrange ainsi que Maleficus présents également. J'ai lancé un sortilège à Mercurius, et il m'a par la suite Pétrifié. Pendant le duel qui suivit entre les 5 autres, Victoria et Max' ont eut l'air de bien s'entendre, je doute donc qu'elle l'ait attaqué. Je vous propose de remonter dans le passé et de voir de vos propres yeux que j'ai vu moi-même autrefois a travers la pensine"


La pensine ? Hum... tout ça tournait au ridicule, à la folie. Dingue. Il hésita. Sa tête se releva, il fixa l'élève d'un regard pesant, trop même. Il insistait.

"Alors... vous pensez avoir assez de précisions dans votre esprit pour que cela est un quelconque effet sur cette affaire ?"

Il se déplaça, passa devant son bureau, et sortit sa baguette. Il agita le poignée et au milieu de l'étagère du mur de gauche, une bassine, ovale, presque plate se posa sur le bois rude de l'office. Il fixait toujours Eden.

"Vous vous sentez prêt ? Prenez cette fiole et pointez votre baguette sur votre tempe. Tirez doucement vers l'extérieur et passez votre souvenir dans la fiole."

Il le regardait toujours aussi intensément. Puis, finalement, son attention se porta sur Victoria. Il jeta un coup d'oeil amusé à Adams, et lança :

"Miss Swan, vous n'avez rien à dire ? Vous seriez donc coupable reconnue ?"


____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/09/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 01/05/2010
Parchemins postés : 1316



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Victoria Swan


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Sam 3 Déc - 13:25

"Je ne suis pas un lâche et je vais rester défoncer avec toi ses abrutis. Lestrange, arrête de te cacher et affronte-nous. Tu as vraiment besoin de Giovanelli pour gagner ? Quand vas-tu nous affronter à la loyal ? La dernière t’était avec Serpens, tu était déjà son petit chien. Regardes, il vient de se casser pour fuir le danger. Et toi, tu vas prendre tous les coups pendant qu'il se la coule douce. Quel tu es naïf.
Maximillian, viens nous aider au lieu de nous affronter ! Lestrange est K.O ! Tu n'as plus aucune raison de nous affronter. Allez on libère Victoria et Josh puis on se tire ! "


En entendant les paroles de John, Victoria crue qu'elle allait l'étripé. Son courage et sa détermination ne faisait aucun doutes mais cet héroisme allait le tué! Ceci Victoria pouvait l'assuré. Heureusement ils ouvaient encore tous s'en tiré, suffisaient d'accéléré un peut le rythme.

Mais malheureusement, comme l'avait imaginé la Serdaigle, à peine quelque seconde plus tards des renforts débarquèrent. Le Bouffondors et sa serpillère de copine s'en prirent au deux Serdaigles restant. Victoria lança un dernier regard à Maximillian tentant de lui faire comprendre que c'était le moment de disparaitre même sie lle savait très bien que ce serait inutile. Si elle était capturé il les suivraient. Elle reçu le stupefix en pleine face. Elle entendis les paroles de la gamine de Serpentard qui apparemment tentait de couvrir Max'.

"Pauvre cruche-va! Garde tes paroles fausses pour un autre niais!" se surpris à songé Victoria avec colère.

Une fois les deux Serdaigle pétrifié tous se termina bien vite. Maximillian fut également stupefixié sous les yeux de Victoria qui sentait la colère bouillonnée en elle. Rapidement elle se força à se calmer. Elle mémorisa chaque visage ennemi de chacun des Brigadiers. Son regard exprimaient une détermination glaciale comme à chaque fois qu'elle se promettait d'accomplis une chose.

Les cinq corps pétrifié furent élevé dans les airs. Victoria vis Maleficus se penché par dessus elle et elel eu cette subite envie de lui craché au visage ce qui était, heureusement pour lui, impossible en ce moment. Elle perçu ses derniers mots. Un sortilège d'Oubli! Elle ferma les yeux et se concentra pour ne pas oublier cette scène avant de sombré dans le néant...

"Posez les à terre. Immédiatement."

Victoria sentit son corps heurté le sol glaciale. Immédiatement elle ouvris les yeux...et fus pris d'une terrible migraine. Elle repris rapidement controle d'elle-même. Première constation: elle n'avait pas sa baguette. Autour d'elle: John, Maximillian et Josh se relevaient et ils avaient tous l'air hagard. Visiblement ils étaient dans le bureau du mangemort Lincoln Crow. Le détenteur de cette voix glaciale d'ailleurs. La Serdaigle ne dit rien reprenant ses esprits et tentant de se souvenir de ce qui c'était passé avant se réveil. Elle avait la désagréable impression de cherché une aiguille dans une botte de foin. Mais il y avait une chose très importantes qu'elle avait mémorisé et elle devait absolument s'en souvenir c'était vitale. Soudain la voix arrogante de Serpens retentit et tous lui revins d'un coup. Ils leurs avait lancé un Sortilège d'Oubli. Mais il y avait une chose que le Brigadier avait négligé. Si ils ne se rappelaient pas exactement de ce qui c'était passé ils n'auraient qu'à inventé et ils paraitraient tous bien plus crédible.

« Et bien voyez-vous, je faisais ma ronde habituelle en tant que Brigadier, après le couvre-feu. C’est alors que j’ai entendu des voix qui étaient, elles, totalement inhabituelles. Je les ai suivies et j’ai surpris Monsieur Adams, Miss Swan, Monsieur Eden ainsi que Monsieur Giovaneli en plein combat dans la Forêt Interdite. J’ai contacté rapidement trois autres Brigadiers et j’ai stupéfixé ces élèves. Apparemment, Monsieur Giovaneli, Serpentard de Dernière année, s’est vu tendre un piège monté de toutes pièces par Adams, Swan et Eden. J’ai vu Adams lui lancer un Incendio dont les traces sont encore visibles sur son visage. Je ne sais pour quelles raisons ils s’en sont pris à lui, mais j’imagine que la haine que ressentent ces élèves envers le régime les aura poussé à tenter une action contre un Sang Pur. Voici leurs baguettes. »

Les paroles de Maleficus sonnaient horriblement faux mais cela seule les cinq élèves pouvaient vraiment s'en rendre compte. L'esprit de la Serdaigle fonctionnait à toute vitesse analysant chaque mot qui sortait de la bouche du Brigadier pour y trouvé une faille. Elle surpris le regard confus et perplexe de Maximillian penché sur elle, immédiatement elle le regarda droit dans les yeux. Ce n'étaient pas le moment qu'il doute d'elle. "Fais moi confiance" disait les yeux de la Serdaigle.

Après les accusations de Serpens plusieurs élèves prirent la paroles. Victoria décida de se taire et d'attendre. Elle avait un plan qui sortirait ses amis de ce pétrin mais en executant celui-ci c'était elle, Victoria Swan, qui prenaient un risque démesurable.

"C'est la seul solution." Ce dis fermement la Serdaigle.

Tous le long de l'entretien elle ne dis rien restant simplement droite contre le mur et gardant une expression calme et impassible. Ne surtout pas réagir!

Malgré tous les avertissements de Victoria, Adams n'arriva pas à se contenir et éclata dévoilant comme prévue les deux sorciers non-présent ici. Gabriel et Mercurius. Victoria serra les dents et leva les yeux au ciel. Si il y avait bien un jour ou Adams ne devrait surtout pas laissé sa colère éclaté c'était bien en ce moment. Tous se jouait maintenant et la moindre erreur serait fatale ! Une boule se forma dans l'estomac de Victoria tendis que le surveillant rabroua sévèrement John. Il leva sa baguette et le temps sembla se figé. Un bloclang atteind le camarade de la Serdaigle de plein fouet et bien voilà le Serdaigle ne risquerait de causé de tord à personne pour le moment. C'est alors que Josh Eden intervint proposant de montré ses souvenirs au mangemort mais leurs mémoires avait été falsifié et Victoria doutait que la mémoire du Gryffondor soit tout à fait veridict. Elle pesait le pour et le contre tentant de savoir ce qu'il y avait de mieux à faire pour tous le monde. Finalement elle ce décida... 

C'est alors que le Mangemort se tourna vers elle se grandissant de toute sa hauteur et la regardant droit dans les yeux d'un regard cruel. Victoria Swan ne bougea pas d'un poil et affronta le regard inquisiteur du mangemort avec calme.

- Miss Swan, vous n'avez rien à dire ? Vous seriez donc coupable reconnue ?

Le ton suggérait que la moindre erreur risquait de tous plomber mais Victoria resta parfaitement calme. Tous les regards était tourné vers elle. Elle parla d'une voix neutre et droite. Tous ses espoirs reposaient sur un 4ème année de Gryffondor ce qui ne la rassurait guère mais ce n'était pas par-ce-que l'homme était mangemort qu'il ne pouvait pas être droit. Elle comptait sur cela et décida de ne dire rien que la vérité.

- Monsieur Crow...comme vous l'a dit Josh Eden précédemment il est tombé sur la tête et ses mémoires ne sont pas tout à fait exact néanmoins, moi, je me souviens d'une chose. Je n'ai jamais attaqué Maximillian, il n'y a aucune raison pour que je le fasse. Je pense que Maleficus Serpens m'a jugé un peut trop vite mais c'est à vous d'en décidez après tous.

Ses paroles furent suivis d'un silence de mort. Elle se tut attendant la suite avec calme. Elle se prépara mentalement au pire. Encore une fois : au moins personne ne pourrait l'accusé de mentir mais elle se doutait bien qu'a un moment dire la vérité ne suffisait pas et en dernier recours elle avait un plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Mar 27 Déc - 15:56

Quelle lenteur, qu'il était lent. Trop lent. Cela en devenait presque offensant. La patience était une qualité que les siècles et les Hommes eurent démontrés maintes fois. Mais la lenteur. La terrible lenteur, elle, restait l'une des principaux défauts contre lesquels Crow se battait chaque jour. Affronter l'absolument improbable... un exercice type auquel un esprit supérieur doit se confronter. Eden était lent. beaucoup trop. Il se mettait dans une position fort déplorable pour lui, et pour eux. Eux, les victimes, les accusés. Ceux qui par de simples paroles, ô combien inconcevables, étaient voués à l'enfermement, à la condamnation. Lincoln n'appréciait pas l'injustice quand elle n'allait pas dans son sens. Ici, la situation lui était totalement indifférente, et il ne tolérerait pas qu'un détail soit omis, ou pire... caché. Serpens semblait juste, et loyal envers les Ténèbres, il l'était même, totalement. La mort de ses parents quelques mois plus tôt fut un terrible drame et un choc terrible pour le garçon... mais la violence de l'acte ne le rendit que plus fort et plus croyant envers ses idées et les meneurs réels de l'idéologie puriste. On ne pouvait que souligner l'importance et l'efficacité d'un tel drame. Sans ce dernier, Serpens en serait-il ici aujourd'hui ? De la même façon que le meurtre du père de Crow par ce dernier fut un élément déclencheur dans sa vie sordide, Maleficus n'en ressort que grandit. Lincoln n'accordait sa confiance à personne, il l'accordait cependant aux faits. Ou du moins, partiellement. La mort des parents Serpens était une preuve parfaite pour l'absolue dépendance de leur fils aux ténèbres et au Lord, à la justice sorcière, et au Ministère. En cela, et uniquement en cela, il pouvait croire, et accorder son jugement impartial.

"Vous savez Mr.Eden, je suis un homme patient, mais je déteste que l'on me fasse attendre pour si peu. Oui, car voyez-vous, j'ai autre chose à faire que de m'occuper de vos querelles stupides et de vos enfantillages. Dépêchez-vous ou je ne tiendrez pas compte de votre témoignage."


C'était clair. Pas assez élégant, pas assez rapide, mais pour des gosses, ça passerait. Il se réservait les grandes manières pour les Autres, ceux qui menaient le combat plus rudement, qui se battaient jusqu'au bout. Ceux dont la force mentale n'était pas celle d'une poignée d'élèves en joue à sa puissance... Oui, un jeu plus amusant, plus distrayant. Il allait mettre fin au massacre, au supplice de ces pauvres gamins sans défense. Jusqu'à maintenant, seul Adams avait osé se dresser, mais d'une façon si grossière qu'il n'en valait pas la peine. JEU INUTILE !
Il espérait qu'un jour, un beau jour enfin, Poudlard se retrouve comme il l'avait toujours imaginé : une école noire et sombre. A l'image de Dumstrang il voulait la terreur dans les yeux des élèves, il voulait les têtes baissées des professeurs non-mangemorts sur son passage, il voulait la puissance d'un être sans coeur et craint. Il voulait... Minute. Il l'avait tout ça non ? A la précision près, qu'ici, certains élèves ne semblaient pas éprouver la peur sur son passage... n'était-ce pas rageant ?

*C'est qu'ils n'ont pas connus le noirceur infinie qui me constitue.*

Pensait-il bien souvent... cette noirceur était si enfouie, si profonde que lui-même ne savait pas si il la connaissait réellement. L'acte le plus difficile d'une vie consistait à se rendre compte de soit-même. Certains y parvenait très tôt, d'autres attendait le moment venu, plus tard, lorsque, enfin, la vie ne méritait plus que ce seul sens-ci. N'avait-il pas assez attendu ? Eden était beaucoup trop long.
Swan prit la parole. Avait-elle enfin quelque chose à raconter ? Pas grand-chose non. Dommage.

"Miss Swan, le concept du mot "preuve" est d'apporter des éléments contre-disant les propos tenus sur vous."

Il se déplaça, se posta devant sa fenêtre, croisant les bras, un sourire malfaisant sur son visage que personne n'était en phase de voir.

"Je pense que Mr.Serpens pourra nous confirmer que vos propos ne servent absolument à rien. Dommage pour vous."

Son regard se porta sur une étagère où du papier à lettre était posé. Vierge. Il se retourna et regarda l'assemblée présente en face de lui.

"Je n'attends plus maintenant. Eden, vos chances sont écoulées. Swan, échec critique. Adams... n'en parlons pas. Je pense que personne n'est en mesure de contre-dire les accusations tenues par la Brigade Inquisitoriale, représentante du Ministère."

Il prit une plume, qui d'un seul coup s'activa.

"Par décision officielle de moi-même, Lincoln Crow, Mangemort du Seigneur des Ténèbres et Chef de la Sécurité de Poudlard et de ses résidents, les élèves du nom de Victoria Swan, John Adams et Josh Eden sont tenus responsables de la mise en état critique de l'élève Maximillian Giovaneli en ce jour. Ils sont tout les trois condamnés à purger leur pénitence aux cachots de l'école de Sorcellerie Poudlard pour la durée de une semaine et trois jours comme le règlement de l'éducation sorcière établit par le Ministère de la Magie le stipule. De plus, les deux élèves Gabriel Lestrange et Mercurius H.Yakovsky sont placés en retenue jusqu'à nouvel ordre pour ne pas avoir fait acte de présence. Les membres de la Brigade Inquisitoriale Maleficus Serpens, Morticia Serpens et ..."


Il ne se souvenait plus du nom de la dernière. Peut-être était-ce car elle n'avait pas fait objet de remarque ou n'avait pas prit la parole ? Oui, sûrement. Enfin, il irait apporter complément plus tard.

"et une dernière brigadière dont je vous transmettrai les identifiants civils plus tard, ont réussis avec brio leur tâche, et sont par la même sauveteurs de l'ordre que nous nous attardons à préserver au sein de l'école.

Mes salutations, à vous et à notre Seigneur.

Crow."


La plume à papote s'arrêta d'écrire et se déposa tranquillement sur le bureau. Lincoln prit la lettre et la fourra dans une enveloppe qu'il frappa de son sceau. Il ouvrit une fenêtre et un hibou, quelques secondes plus tard vint le voir. Il lui tendit la lettre.

"Apporte cela à l'Inquisitrice de Poudlard."

Une fois la bête envolée, Crow se retourna il claqua des doigts et deux hommes pénétrèrent dans la pièce, baguette au poing.

"Messieurs, voici les trois élèves qui méritent punition. Veillez à respecter leur peine. Miss Serpens vous mènerait Mr.Giovaneli à l'infirmerie et Miss ( il regarda la dernière brigadière ) vous transmettrez l'avis de retenue à Gabriel Lestrange dès ce soir, et demain à Mr.Yakovsky."


Tous partirent. Le bureau était calme et sans bruit. Seuls Crow et Maleficus Serpens était encore présents.

"Alors Mr.Serpens... il me semble que cette affaire n'est pas claire. Avez-vous des précisions à apporter ?"

Cette fois, c'était clair, net, rapide et élégant. C'était... parfait.


[ HRP : voilà ^^ ça s'éternisait pour pas grand chose et l'absence de Josh ne ferait que nous retarder. Inutile de répondre je pense, sauf Mal', mais si vous y voyez une raison, faîtes le, aucun soucis ! Enjoy ! et merci pour le RP très sympathique ^^ ]

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Mar 27 Déc - 22:11

"Naïf ? Vous ? Oh non Mr.Serpens, oh non. Je ne doute pas même de votre loyauté, pensez la prochaine fois à m'avouer la vérité, tout de suite. On pourrait, ainsi, éviter les malentendus comme tel. Donnez-moi la maison de Yakovsky. Lestrange est à Serpentard je présume."

« Yakovsky est à Gryffondor, en Quatrième Année. »

Sa voix avait été parfaitement contrôlée, comme en avait l’habitude le Brigadier il mélangeait froideur, calme, colère et manipulation devant des officiels. C’était tout autre chose avec les élèves qu’il côtoyait chaque jour, eux n'étaient que des vermines. Soudain, le Cinquième Année capturé leva la main. C’était une manie scolaire dont avait horreur Maleficus.

« Monsieur, on s'est rendu John et moi dans la forêt interdite, on savait ce qu'il se passer surement, excusez moi de manque de détail sur cet évènement, mais je suis tombé, ma tête a du prendre un coup, ma mémoire aussi par la même occasion concernant ce passage. Cependant, lorsque nous somme arriver, il y avait Victoria les jambes prises dans des racines, et Mercurius Yavosky, Gabriel Lestrange ainsi que Maleficus présents également. J'ai lancé un sortilège à Mercurius, et il m'a par la suite Pétrifié. Pendant le duel qui suivit entre les 5 autres, Victoria et Max' ont eut l'air de bien s'entendre, je doute donc qu'elle l'ait attaqué. Je vous propose de remonter dans le passé et de voir de vos propres yeux que j'ai vu moi-même autrefois à travers la pensine »

Apparemment, Josh Eden marchait sur la même route que John Adams. Ils ne se rendaient pas compte qu’ils étaient en mauvaise position pour ramener leur opinion. Ils ne comprenaient pas que c’était fini, que le Lord et ses Mangemorts avaient gagné, qu’ils ne pouvaient que se taire ou fuir très loin. Ils avaient fait le choix de rester, à eux donc d’en subir les conséquences. En tout cas, le sortilège d’Amnésie avait très bien fonctionné.

Il faisait froid dans le bureau du représentant du Seigneur des Ténèbres à Poudlard. Maleficus fixa le Gryffondor d’un regard cruel et calculateur. Eden tressaillit. Serpens sourit diaboliquement, lui faisant comprendre que s’il continuait, il ne reverrait sans doute jamais la lumière du jour. De toute évidence, il fut bousculé par les évènements et il finit par se taire. Gardant la vérité et ce qui aurait pu le sauver pour lui-même. Le Sang Pur était satisfait. L’autre avait renoncé à utiliser la Pensine.


"Miss Swan, vous n'avez rien à dire ? Vous seriez donc coupable reconnue ?"

« Monsieur Crow... comme vous l'a dit Josh Eden précédemment il est tombé sur la tête et ses mémoires ne sont pas tout à fait exact néanmoins, moi, je me souviens d'une chose. Je n'ai jamais attaqué Maximillian, il n'y a aucune raison pour que je le fasse. Je pense que Maleficus Serpens m'a jugé un peu trop vite mais c'est à vous d'en décider après tout. »

Ahahah. Totalement idiot. Totalement inutile. Complètement… sans arguments, facile à contrer pour Maleficus.

"Miss Swan, le concept du mot "preuve" est d'apporter des éléments contredisant les propos tenus sur vous. Je pense que Mr.Serpens pourra nous confirmer que vos propos ne servent absolument à rien. Dommage pour vous."

« En effet, Swan n’a aucun argument. Sa haine pour le Sang Pur expliquerait parfaitement les attaques qu’elle a menées vers Giovaneli. Qu’il est facile d’oublier, d'avoir la mémoire courte… N’est-ce pas ? »

Et alors, la sentence tomba. Les prisonniers purgeraient leur peine dans les cachots. Ils seraient sans doute torturés, ce qui enchanta particulièrement le Sang Pur. La douleur de ses ennemis était un bonheur pour lui. Depuis la mort de ses parents – enfin, même avant, c’était de famille – il était de plus en plus cruel et de plus en plus sans scrupules. Il n’avait jamais été élevé dans un cocon d’amour, mais plutôt par des puristes sans cœur et dont les seuls aspirations étaient politiques et nationalistes. Maleficus Serpens avait été bercé par la Magie Noire. Il caressa lors doucement sa bague, symbole de sa famille et de leur Magie.

Le Serdaigle savait que le Mangemort avait été envoyé à Azkaban. Si, lors de la chute du Seigneur des Ténèbres, les parents de Maleficus n’avaient pas été allé en prison, c’était grâce à leur richesse et aussi car aucun d’eux ne portait officiellement la Marque. Seul Florella Platt, la sœur de sa mère, la portait et son emprisonnement, après le meurtre de deux Moldus et d’un Sang-de-Bourbe, avait été inévitable.

Deux sorciers musclés et armés de leur baguette entrèrent pour conduire les punis à leur destin. Ils iraient dans les Cachots. Morticia dut emmener Maximilian à l’infirmerie, l’autre Brigadière retourna dans sa Salle Commune, où elle donnerait la retenue à Gabriel Lestrange. Bientôt, Serpens et Crow furent les seuls dans le bureau.


"Alors Mr.Serpens... il me semble que cette affaire n'est pas claire. Avez-vous des précisions à apporter ?"

C’était le moment. Maleficus allait raconter un peu plus que ce qu’il n’avait déjà dit. Pas toute la vérité en tout cas, cela pourrait lui porter préjudice.

« Et bien… Adams, Eden et Swan ont apparemment convoqué Giovaneli dans la Forêt Interdite cette nuit pour le torturer. Il est tombé dans le piège après avoir mis au courant Lestrange et Yakovsky. Ces deux derniers ont voulu l’aider et c’est comme ça qu’a commencé le combat qui s’est déroulé tout à l’heure. Nous sommes intervenus avec Morticia et avons capturé les belligérants. Lestrange et Yakovsky n’ont pas montré de signe d’agressivité envers nous, et c’est la raison pour laquelle je les ai laissé repartir.

Voyez-vous, je m’inquiète de quelque chose. Depuis un certain temps, les trois élèves que vous avez reçu tout à l’heure semblent être organisés ensemble pour faire des actions dans un but contraire à l’ordre que nous essayons d’instaurer à Poudlard, contre aussi notre Régime actuel. Bien sûr ce ne sont que des actions à leur minuscule échelle mais je suis persuadé que cela pourrait nous causer des ennuis à long terme. De plus, je pense qu’il y aurait d’autres élèves avec eux. Il faut sévir avec violence. Enfin… Je vous fais évidemment pleinement confiance pour vous occuper de cette affaire, Monsieur Crow. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Dim 1 Jan - 18:57

Aucun sentiment, aucune pitié. On lui dictait ses mots d'ordre depuis si longtemps... tellement qu'il ne s'en rappelait plus. Il ne se souvenait même pas si c'était le Lord, Scofield ou lui-même qui c'était imposé cette affreuse obligation. Il ne savait pas si il devait s'y tenir ou fuir, loin, très loin, fonder une famille ? Avoir un chien et une belle maison ? S'effondrer dans le pré dans les bras de sa bien-aimée ? Non... non, ça, il ne pourrait jamais. Sa vie était vouée aux Ténèbres, à la corruption, au désastre. La mort, la souffrance, la douleur, il devait en être le maître. Ne pas être la victime. Il était la chasseur, tous, sur cette Terre était ses proies. Chasser pour ne pas être chasser, quoi de plus vrai ? On n'impose pas ses règles par la sympathie. On les impose par l'acte, par la présence, par l'ultimatum de la mort. La terreur, il n'y avait que cela en lui. Inspirer la peur. Être l'homme du diable en personne. Crow détestait les bons sentiments, il refusait la sympathie que l'on pouvait lui accorder, mais n'en avait-il pas besoin au final ? Peut-être se trompait-il depuis le début, depuis toujours ? Qui donc pouvait l'obliger à croire en des paroles futiles et inconcevables ? Le Seigneur des Ténèbres pouvaient nous ordonner les actes, on restait maître de notre âme...

Si seulement il en avait une.

La pièce était maintenant vide, silencieuse, froide presque. Le feu de la cheminée qui crépitait réchauffait abondamment la pièce, mais une sorte d'atmosphère étrange la rendait froide, mortellement glaciale. Dehors, on sentait les vents perturber la paisible vie naturelle des êtres vivants. On sentait le chaos régner en maître sur ses sujets. Cette vie, il la vivait au quotidien, dominer pour mieux gouverner, il savait où se mettre et que faire, mais en ce moment il rêvait de conquête, d'un plus.. Il souhaitait toujours plus. Il n'avait peur de rien, ne s'attardait jamais à un détail... il était ambitieux, sûrement trop. S'arrêter ? pas question, ses désirs le contrôlaient; il ne pourrait jamais stopper l'envie folle qui le rongeait de renverser le Lord et de prendre sa place...

Conquérir. L'Angleterre n'était plus qu'une terre sous domination magique, mais rien ne l'empêchait de partir à l'assaut du Vietnam, de la Chine, de l'Argentine, ou de l'Amérique. Apprendre à devenir souverain. Ce n'était pas le mal qui le perturbait, il était le mal. Son pouvoir, sa présence se faisait déjà ressentir à Poudlard, mais était-ce assez ? Non... loin de là.

« Et bien… Adams, Eden et Swan ont apparemment convoqué Giovaneli dans la Forêt Interdite cette nuit pour le torturer. Il est tombé dans le piège après avoir mis au courant Lestrange et Yakovsky. Ces deux derniers ont voulu l’aider et c’est comme ça qu’a commencé le combat qui s’est déroulé tout à l’heure. Nous sommes intervenus avec Morticia et avons capturé les belligérants. Lestrange et Yakovsky n’ont pas montré de signe d’agressivité envers nous, et c’est la raison pour laquelle je les ai laissé repartir.

Voyez-vous, je m’inquiète de quelque chose. Depuis un certain temps, les trois élèves que vous avez reçu tout à l’heure semblent être organisés ensemble pour faire des actions dans un but contraire à l’ordre que nous essayons d’instaurer à Poudlard, contre aussi notre Régime actuel. Bien sûr ce ne sont que des actions à leur minuscule échelle mais je suis persuadé que cela pourrait nous causer des ennuis à long terme. De plus, je pense qu’il y aurait d’autres élèves avec eux. Il faut sévir avec violence. Enfin… Je vous fais évidemment pleinement confiance pour vous occuper de cette affaire, Monsieur Crow. »


Pas de réponse hâtive. Il analysait la situation. Il se taisait. Il se retourna, son visage n'avait rien d'agréable, ni de méchant, il était parfaitement neutre... quoiqu'un peu ferme. Il scrutait cette nature aussi sauvage que l'était son esprit. Il enviait les créatures vivantes dans ces bois, il enviaient leur avenir sans but, ni loi, ni jugement. Une seule règle trônait au dessus de toutes : celle du plus fort. Une bénédiction pour les prédateurs et une malchance incomparable pour les autres. Hum... les propos tenus par Serpens étaient grave. Il semblait y avoir un mouvement, aussi petit soit-il qui se levait petit à petit.

"Bien... J'irai voir Lestrange et Yakovsky moi-même. Lestrange n'est-il pas de la Brigade Inquisitoriale ? Pourquoi fuir ? ... Enfin, les enfantillages ne me regarde pas, seuls les faits concrets et dignes d'intérêt m'importent, et vous tenez là des propos bien alarmants Mr.Serpens..."


Il était toujours dos au garçon, qui au passage aurait pu lui piquer son paquet de choco-dragon posé sur le bureau dont le goût exquis rappelait les voyages en Roumanie.

"Un mouvement est un mouvement Serpens. Petits ou grands actes ne seront pas tolérés. On ne renie pas l'autorité suprême du régime impunément."


Son ton était ferme et soucieux de colère... Il ne supportait pas la rébellion, et rien que l'idée d'avoir des pseudo-résistants dans l'école de Poudlard, sous son nez le mettait dans une rage telle qu'il les tuerait tous si il pouvait. Il fallait agir, et vite.

"Nous allons enquêter Serpens. Vous et moi. Personne d'autre ne doit être au courant, sinon c'est la porte au fuite et à l’escapade de nos suspects. Trouvez leur point de rendez-vous, les autres membres si il y en a, le chef de leur mouvement si il faut. Débrouillez-vous pour ne pas attirer les soupçons et trouver par vos relations d'élèves comment débrancher leur réseau."

ll se retourna, doucement, un sourire, bien que maigre, sur le visage laissant apparaître sa méchanceté.

"Je veillerai à ce que Swan, Eden et Adams purgent suffisamment pour qu'ils ne vous mettent pas de bâton dans les roues... une fois qu'ils seront sortis, nous aviserons."


Il prit son manteau, sa baguette et avança vers la porte, Maleficus le suivit de près.

"Si vous trouvez quelque chose prévenez moi en personne ne passez pas par les hiboux, je préférerai que cette histoire reste entre vous et moi."


Il ouvrit la porte, laissant sortir le Serdaigle.

"Sur ce, bonne chance Serpens, et rentrez dans votre dortoir, la ronde pour la Brigade est terminée."


Il s'éclipsa dans le noir du couloir du troisième étage en direction des salles de Défense Absolue et autres cours utiles.

[ Voilà pour moi ^^ merci du RP Mal', à la revoyure Razz ]

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé) Dim 8 Jan - 14:07

Cette soirée devenait longue, de plus en plus longue. Bien que Maleficus eut l'habitude de se coucher très tard et de se lever très tôt, il sortait d'un combat avec ce qui semblait être l'A.D et avait utilisé beaucoup de sa Magie cette nuit. On devait largement dépasser les deux heures du matin et le lendemain, Serpens avait cours. Il maudit en silence ceux qu'il avait passé à tabac et qui allait goûter aux Cachots. Une bonne façon de ruminer ses erreurs, sa bêtise, ou sa vengeance... Adams & co allaient être de mauvais poil pendant un bon moment, ce qui amusa le Serdaigle. Ils étaient loin d'être dangereux, ce n'étaient que des insectes avec une baguette qu'ils ne méritaient même pas. Ils ne savaient s'en servir correctement, c'était pitoyable. Quand on pensait que la Magie britannique avait été représenté par ça avant ! Ridicule. Navrant. Déplorable.

C'était la dernière année de Maleficus à Poudlard. Il devait aller au bout de ses capacités, se débarrasser des personnes gênantes avant qu'elles ne rejoignent l'Ordre du Phénix - une espèce d'organisation bourbiste - et prouver au reste du Monde qu'IL était le plus fort. Il avait des milliards de projet pour lui, sa famille, sa patrie et la Magie. Il conquerra le Monde entier, moldus et sorciers, Sang de Bourbe et Sang Mêlé, créatures des forêts et celles des eaux, tous seraient sous le joug terrible de la Magie puriste.


Les Stuarts avaient longtemps été à la tête de l'Ecosse, maintenant les Serpens l'étaient toujours, mais de façon moins directe. Le Seigneur des Ténèbres régnait sur le Royaume-Uni d'une main de fer, à travers ses sbires. Les Mangemorts, Léon Brom, les Détraqueurs, tous les autres.

La pièce était froide, ses deux résidants l'étaient encore plus. On avait l'impression que le Mangemort et le Brigadier se comprenait par de simples regards . Le feu crépitait dans son foyer, seul source de lumière dans tout le bureau de Crow. Maleficus gardait son dos droit, il caressait sa baguette de sa main droite et de l'autre faisait bouger doucement son pendentif.

"Bien... J'irai voir Lestrange et Yakovsky moi-même. Lestrange n'est-il pas de la Brigade Inquisitoriale ? Pourquoi fuir ? ... Enfin, les enfantillages ne me regarde pas, seuls les faits concrets et dignes d'intérêt m'importent, et vous tenez là des propos bien alarmants Mr.Serpens..."

« Lestrange n’est pas Brigadier. En effet, c’est alarmant. Je compte bien réduire à néant ce petit mouvement par tous les moyens qui me seront donnés, Monsieur. »

Les faits concrets... Seul Maleficus avait fait quelque chose de concret cette nuit-là aux yeux du Mangemort. il avait ramené les fautifs, lui avait expliqué la situation, ils seraient punis grâce à lui. Lui seul pouvait être glorifier, lui seul méritait des félicitations. Son intelligence était d'égal à sa puissance magique, il ne pouvait donc échouer dans cette mission. Le premier obstacle était Swan, elle seule était, pour Maleficus, quelqu'un de potentiellement dangereux. Elle était plutôt douée en Magie et largement plus futée que l'idiot Adams. En plus, elle risquait de devenir Brigadière.

"Un mouvement est un mouvement Serpens. Petits ou grands actes ne seront pas tolérés. On ne renie pas l'autorité suprême du régime impunément."

« Nous sommes d’accord. »

Ainsi, Crow allait s'occuper d'eux. C'était toujours ça.

"Nous allons enquêter Serpens. Vous et moi. Personne d'autre ne doit être au courant, sinon c'est la porte au fuite et à l’escapade de nos suspects. Trouvez leur point de rendez-vous, les autres membres si il y en a, le chef de leur mouvement si il faut. Débrouillez-vous pour ne pas attirer les soupçons et trouver par vos relations d'élèves comment débrancher leur réseau."

« Ce sera fait, Monsieur. Mais je ne pense pas qu’ils aient un quelconque point de rendez-vous ou quelque chose de ce type, ils sont beaucoup trop désorganisés. »

"Je veillerai à ce que Swan, Eden et Adams purgent suffisamment pour qu'ils ne vous mettent pas de bâton dans les roues... une fois qu'ils seront sortis, nous aviserons."

Il prit son manteau, sa baguette et avança vers la porte, Maleficus le suivit de près.

"Si vous trouvez quelque chose prévenez moi en personne ne passez pas par les hiboux, je préférerai que cette histoire reste entre vous et moi."
"Sur ce, bonne chance Serpens, et rentrez dans votre dortoir, la ronde pour la Brigade est terminée."


« Entendu. Bonne nuit, Monsieur. »

Et ils repartirent dans des directions différentes.

[CLOS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé)

Revenir en haut Aller en bas

Personne ne devrait avoir a rendre des compte (privé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: Rp Importants
-