POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Défense de Pré-au-Lard [MJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 05/10/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 30/07/2011
Parchemins postés : 403



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 9PV
Leonardo Sanchez


MessageSujet: Défense de Pré-au-Lard [MJ] Mar 8 Nov - 19:27

Tyler Wallace et sa meute avait dut fuir, on l'avait chassé lui et sa meute. Ils avaient fait quelques haltes dans des villages mais ils étaient trop petits et ne contenait pas assez d'enfants. Avec leur chair fraîche, les enfants étaient de loin la proie préféré de Tyler et de la majorité des membres de sa meute. Ils étaient donc en quête de leur vision du village parfait.

Ils tombèrent sur Pré-au-Lard. Tyler en avait déjà entendu parlé, c'était un village connu. Les élèves de Poudlard y venait régulièrement, sa meute et lui pourrait les kidnapper sous leur forme humaine pour les manger plus tard. En plus, cette ville était rempli de commerçants. Ils n'allaient pas manquer de nourriture. Ils pourraient se cacher dans la cabane hurlante comme, un certain Lupin avant eux sauf que lui était un jeune loup-garou. Toute la meute réussirait facilement à sortir si quelques-uns tentait de défoncer la porte...

Le seul défaut de cette ville, c'est qu'elle était surveillé par le ministère. En ce soir de pleine lune, l'Angleterre avait envoyé quelques hommes mais ses hommes ne suffirait pas et alors il enverrait du renfort. Tyler le savait.

Mais il pouvait largement les écraser. Aujourd'hui, ils étaient sous leurs formes bestiale et leurs forces étaient augmentés. Ils allaient tuer et ajouter de nouvelles victimes à leurs liste déjà nombreuses. Tous sauf un. Lui, Tyler Wallace chef de la meute allait attendre que ces camarades ramènent de la nourriture. Il allait donner des ordres et c'était tous. C'était l'avantage du chef de meute, du loup-garou le plus fort, le plus puissant, Tyler Wallace.

La nuit commençait à tomber. L'heure fatidique approchait. Tyler avait déjà preparé une stratégie sous sa forme la plus intelligente, la forme humaine. Il avait donné ses ordres à sa meute, clair comme à son habitude. La métamorphose commença. Des hurlements se firent entendre de plus en plus puissant :


-Ahouuuuuu !

Aujourd'hui, le sang coulerait...

[HRP: Salut !

La Mj est lancé, le ministère peut s'organiser. Pensez que les Loups-Garou voudront atteindre les maisons qui sont derrière vous en priorité. N'oubliez pas que quand un loup-Garou va franchir la ligne de sorcier, vous ne pourrez pas le rattraper, vous ne pourriez que lancer un sort de loin donc un dé au-dessus. Un conseil : Tenez les à distance, pour évité les morsures.

Logiquement celui qui vous dirige est Crow (Mangemort) au même titre que Tryan (Directeur de la commission des Né-Moluds). Hugo peut quand même exprimer ton opinion Wink
Je vous laisse décidez donc de la stratégie à adopter (placement des sorciers, binôme ou pas etc). Le ministère ne croyant pas à la rumeur n'a envoyé que cinq hommes. Des renforts arriveront plus tard.

Lincoln Crow 13/3
Tryan De SaintClair 10/3
Hugo Lawson 10/3
Théo Jefferson 12/3
Owen Sueva 12/3


Dernière édition par Leonardo Sanchez le Dim 20 Nov - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2011
Parchemins postés : 6967



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Tryan De SaintClair


MessageSujet: Re: Défense de Pré-au-Lard [MJ] Mer 9 Nov - 16:39

«  Il ne suffit pas de saisir l'idéologie pour manipuler l'essence même, en ce fait, la simple connaissance d'un sort ne peut être suffisante pour user de celui ci, il faut comprendre son mode d'action, le schéma magique applicable à celui ci et bien sûr, il faut visualiser le but de la manœuvre.
En cela, il est difficile de cerner la nature de cette action, le moyen le plus simple étant de se préparer à celle ci, par le biais d'une ambiance ou d'une réflexion poussée, jusqu'à ... »


La porte s'ouvrit sans que le directeur n'eut le temps de terminer sa phrase, la plume attendant la suite. On vit apparaître dans l'encolure, une sublime créature, aux cheveux blonds teintés de rose par endroit, cette jeune femme d'un vingtaine d'année, sauta sur place, se jetant dans les bras du français, celui ci, visiblement surpris de cette visite surprise, ne put réagir que par un air d'étonnement et malheureusement, sans sourire.

Il se leva pour l'enlacer, lui offrant et doux et tendre baiser avant de se rasseoir et d'accueillir la belle sur ses genoux, et de la questionner.

«  Qu'est ce que tu fais ici ? Je ne t'attendais pas, tu aurais du me prévenir que tu venais …

_ Qu'est ce qu'il y a mon chou ? Tu n'es pas heureux de me voir ?

_ Si bien sûr, mais il y a un minimum d'organisation à avoir, tu comprends, je suis au travail, et je n'ai pas prévu Eris que …

_ Ah … je suis désolée de te déranger ... »

Tryan tourna la tête vers la porte, quittant le regard de sa bien aimée pour apercevoir des valises dans l'entrée, visiblement, la monégasque avait décidé de s'installer au manoir Valverde.

«  J'espère que ça ne gêne pas que je vienne chez ton cousin Eris, j'aurais du prévenir, mais j'avais tant envie de te voir ... »

Elle reposa ses lèvres sur celle de son fiancé, le contact de sa moitié avait presque manqué au jeune homme, habitué aux nuits d'études, comme les sorciers de l'endroit du soir savaient si bien le faire, le mangemort s'exilait pour ses études de runes, De SaintClair c'était pour une tout autre activité, étude certes, mais de manière plus théorique.
Il ne s'était pas encore lancé dans la manipulation de son sujet d'étude, mais il s'y attellerait, tôt ou tard. D'ailleurs, la plume et le parchemin se rangèrent à l'aide d'un coup de baguette, alors qu'il était presque temps pour Tryan et Emily de se rentrer, le Directeur fit patienter sa belle dans son bureau, allant vérifier si la journée s'était bien passée, il tomba sur Gilberte qui commençait à ranger une montagne de paperasse en tout genre.

«  Alors Gilberte quoi de neuf pour aujourd'hui ?

_ Oh rien monsieur De SaintClair, vous savez la routine …

_ Je parlais professionnellement parlant, votre vie ne m'intéresse pas plus que votre condition vous savez ... »

Un pic sarcastique que la vieille chouette se devait de prendre de manière objective et de dire merci, dictature de l'autorité.
Elle fit rapidement un compte rendu à son patron.

« Et bien, pas de né-moldu aujourd'hui, les groupes deux et cinq de raffleurs sont revenus, les missions sont un succès, et nous n'avons pas de nouvelles des autres départements.

_ Pas de problèmes majeurs … tant mieux, ce soir sera tranquille. Vous pouvez disposer. »

Il n'écouta pas ce que lui répondit l'autre, arrivant vers sa demoiselle, il la prit par la main en lui demandant de sa voix monotone :

«  Vous êtes perdue mademoiselle ? Laissez vous raccompagner ... »

Un sourire de la miss De Rochemort lui suffit pour comprendre que son humour avait une fois de plus fait mouche, ils prirent l’ascenseur, retournèrent dans l'atrium, puis sortirent du ministère.
Ils transplanèrent pour arriver dans les environs du manoir Valverde, Tryan seul connaissant le chemin.

Ce fut Dwolin qui accueillit le couple d'étranger.

«  Oh bonjour Maitre De SaintClair, Dwolin ne savait que vous aviez de la visite …

_ Ce n'est pas grave elfe.

_ Dwolin s'en va prévenir le Maitre que vous êtes arrivez et que …

_ Inutile de le déranger, je lui avais parlé de l'éventualité que mademoiselle De Rochemort vienne résider au manoir.

_ Est ce que Dwolin peut faire quelque chose pour vous Maitre De SaintClair ?

_ Je m'occupe de faire visiter, tu peux retourner à tes occupations elfe.

_Comme vous le voudrez, Dwolin est à vos ordre Maitre De SaintClair. »

L'elfe s'en retourna en sautillant joyeusement, vers un endroit autre que l'entrée du manoir.
Emily avait l'air médusé devant le comportement de cette petite chose insignifiante, elle fit part de ses idées et de ses interrogations.

«  Ils sont tous comme ça ici ? Parce que je suis très surprise …

_ Plus ou moins, les elfes d'Eris sont très sympas, c'est autre chose que chez nous, je te l'assure. »

Puis, le cousin du maitre des lieux fit visiter une partie de la demeure, jusqu'à ce qu'ils arrivent dans les appartements du jeune homme, le tout était un peu bordélique, mais on pouvait s'y repérer, il rangea à la hâte les bouquins qui traînaient, pour laisser sa demoiselle prendre place et s'installer.
Pendant qu'il ordonnait ses affaires, la belle se changea, juste avant le dîner.
On se rendit pour l'heure prévue dans le salon, juste pour le repas, il était rare qu'Eris mange avec ses invité, il était très absorbé par ses recherches ses derniers temps, à tel point qu'entre Poudlard et son étude, il devenait presque injoignable, Tryan le voyait de temps à autres, ils se posaient dans le salon, un rare moment de détente, ou on parlait boulot, recherches, et de tout et de rien.
Le repas du soir se fit donc sans lui.

«  Tu es sûr que ça ne dérange pas ton cousin que je sois là ?

_ Bien sûr que non, tu as vu la taille du manoir, et puis on en a parlé.

_ Il t'a demandé quoi sur moi ?

_ Bah tout et rien, c'était bref.

_ Encore des trucs de sangs ou je ne sais quoi.

_ Entre autre, il voulait s'assurer qu'aucun sang-de-bourbe ne rentre en sa demeure, et il a raison sur ce point. »

C'était de notoriété que la miss De Rochemort n'était pas très portée sur le coté puriste, elle ne comprenait pas vraiment en quoi les sangs purs étaient supérieurs, et on le lui reprochait du coté De SaintClair, elle avait le sang pur depuis les dix-sept cent, c'était suffisant pour prétendre à un sang pur, même si en Angleterre, il aurait fallu des précisions, plus de rigueur.
La soirée se poursuivit normalement jusqu'à ce qu'à vingt deux heures, on contacte Tryan, un patronus apparaissant dans la cheminée, il avait la forme d'un chacal.

Le Directeur de la commission du sang savait que c'était pour lui, le message fut délivré, on avait besoin de lui en urgence au ministère.
N'hésitant pas, il abandonna sa moitié pour prendre la cheminée, direction le ministère, il arriva dans l'atrium, il n'y avait pas grand monde, quelques brigadiers, de rares raffleurs, et lui, le Directeur.
Il demanda la raison de sa présence en ces lieux, on lui rapporta que la rumeur courait selon laquelle une meute de Loup Garou se préparait à attaquer la petite bourgade de Pré-au-Lard, ces ordres furent immédiats et clairs, il demanda à ce qu'on convoque certains éléments de l'Ordre Nouveau, parmi les plus compétents, il cita par exemple Hugo Lawson, un commissaire du sang membre des serviteurs des ténèbres, et qui s'était illustré à Privet Drive, de plus, par son passé de brigadier, Tryan le connaissait bien.
Il prévint les raffleurs de se tenir prêt au cas où on aurait besoin d'eux, et à ne pas en douter, ça allait être le cas.

Une fois Lawson arrivé au ministère, il reçut directement un briefing de son patron.

«  Lawson, je vous ai convoqué par ce que l'Ordre Nouveau a besoin de vous, les raffleurs nous ont rapporté la présence de lycanthrope aux alentours de Poudlard, vous allez venir avec moi pour inspecter la zone et si menace il y a, la détruire, je vous ai choisi parce que je vous connais bien, et que vous vous êtes illustré. Nous ne serons pas seuls sur place alors si vous avez des questions, c'est maintenant. »


Après ceci, ils sortirent du ministère, transplanant sur les lieux où l'attaque aurait lieu.
On indiqua à De SaintClair un responsable de direction des autres présents, c'était donc Lincoln Crow, un mangemort en charge de la sécurité à Poudlard.
Tryan lui serra la main et le saluant, passant directement aux choses sérieuses, et à la raison de sa présence ici.

« On a combien d'homme présents sur les lieux ? Pour ma part, j'ai des raffleurs qui sont prêts à arriver au moindre signe, qu'en est il de votre coté ? »

Il regarda autour de lui, dans la rue, il ne semblait être que cinq, peu en effet.

«  Concernant une éventuelle attaque, vous avez pensé à faire évacuer les lieux ? Si ce n'est pas le cas, il faudrait mieux commencer à le faire, ne bloquer pas les transplanages après minuit, quand ils seront transformés, nous aurons l'avantage de changer de position plus aisément. Je ne connais pas très bien ces bêtes, mais il semble qu'elles soient vulnérables à l'argent. Dès qu'ils seront transformés, nous serons assurément plus intelligents qu'eux, il me semble alors logique de piégé la zone, ce seront des bêtes, elles auront peur du feu, avez vous de l'huile ou quelque chose d'inflammable en réserve ? Nous pourrions disperser des flaques autour de points sensibles, et y mettre le feu quand la menace sera là. »

Il regarda les autres, remarqua que ceux ci ne semblait pas spécialement habitués non plus à lutter contre ce genre de créatures.

«  La morsure doit être évitée, nous poster en hauteur me semble préférable, le toit de certaines maisons par exemple, quel votre avis monsieur Crow ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Défense de Pré-au-Lard [MJ] Mer 9 Nov - 23:36

A la vie, à la mort. Une doctrine particulièrement intéressante dans l'historique de la famille Crow. Une représentation caractéristique des actions perpétués par les ancêtres de l'actuel mangemort chargé à Poudlard. Une famille de Sang-purs. Une famille de sang-purs depuis des siècles et des siècles, à ce que l'on dit. En fait, l'arbre généalogique ne remontait pas assez loin pour trouver la moindre portion de sang impur dans les veines de Lincoln. Et ici, en Angleterre, c'était synonyme de sang-parfaitement-pur et de reconnaissance sociale. Une reconnaissance sans égal puisque personne ne pouvait s'autoriser les droits d'un sorcier dont les veines faisaient circuler le liquide rougeâtre si précieux. Il n'y avait que les fous, et les imbéciles qui osaient prétendre être supérieurs, et ceux-ci se retrouvaient rapidement et sans avoir eu le temps de le dire deux fois, dans les geôles glauque et humides d'Azkaban ou six pieds sous terre... A chacun son destin.

Destin. Un mot bien amusant non ? On parle de volonté du Destin lorsque quelqu'un meure, subit, ou encore gagne. On parle de défier le destin lorsque l'on échappe de près ou de loin à la mort. On parle d'insuffisance du destin lorsque les événements actuels ne se déroulent pas à leur maximum. On parle de destin, l'être humain parle de destin lorsque cela l'arrange et lui permet de se défendre de toutes âneries ou insultes. L'humain se valorise grâce à cet acte ultime ainsi nommé. L'être humain se cache et persiste à s'enterrer pour échapper au sort funeste que lui réserve le... Destin.

Pour Lincoln Crow, c'était une affaire de courage, de sang et de pouvoir. On avait le courage de combattre les autres, ceux qui en voulaient à sa propre vie, ceux qui en voulaient à sa famille, ceux qui en voulaient à votre sang. Votre sang, représentant votre famille, vos pères qui ont combattus pour vous, pour vos privilèges, pour que vous puissiez vivre comme actuellement, que vous puissiez jouir d'un pouvoir sans limite. Du pouvoir. Du pouvoir pour gouverner, pour protéger, pour détruire et reconstruire. Il en fallait. C'était la recette de la réussite, du succès, de la vie, et Crow y croyait dur comme fer. Chaque homme devait s'en rendre compte, un jour ou l'autre. Ceux qui n'y arrivaient pas étaient perdus et on pouvait les abattre, maintenant.

Pour une fois il n'était pas dans son bureau au troisième étage de l'école de sorcellerie la plus célèbre de Grande Bretagne, mais dans le parc. Il aimait marcher, suivant les sentiers. Un passe-temps comme un autre en attendant le moindre mouvement, le moindre changement de climat. Le monde semblait bouger sans lui, et ça, ça l'énervait au plus haut point. Il n'y avait qu'à voir. Tous les mangemorts partaient en mission. Au Pérou, en Argentine, en France, au Chili, en Chine, en Australie... mais lui non, il restait là, comme un con. Il était cloîtré à Poudlard comme un fonctionnaire, un vulgaire fonctionnaire. N'avait-il plus la confiance du Lord ? Celle qu'il avait promis d'honorer à tout prix ? Celle qui lui était si chère ? Celle qui lui dictait vie et nuit ? Un fanatique ? Lui ? Presque. Il était au degré en dessous. Il convoitait, bien évidement, mais jamais il n'oserait prendre le pouvoir, jamais ! Trop de choses à apprendre, trop de choses à voir et à comprendre. On ne pouvait penser renverser plus fort que soit sans comprendre le fonctionnement de sa défense. Attaquer sans voir est comme écouter sans entendre : ça ne sert à rien. Attaquer sans connaître est un suicide que tout bon stratège se doit d'éviter ! Il se baladait, tranquillement. L'air tranquille, mais l'esprit fermé. Il était concentré au plus au point, et la foutue personne qui courait derrière lui allait se pendre une rouste...

"Monsieur Crow ! Monsieur Crow !"
"Dégage."
"Mais Monsieur !"
"J'aimerai savoir ce qui te pousse à me pousser à bout, alors que objectivement, je n'ai pas cherché à te tuer, pas encore. Souhaites-tu mourir à ce point ?"
"Monsieur ! Le Ministère vous demande !"
"Endoloris !"


L'homme se tordit de douleur. Manque de respect envers un mangemort de fonction peut coûter cher, très cher. Notamment une peine à Azkaban, une torture, ou la mort. Cela dépendait de l'humeur du tortionnaire. Le grade associé aux fidèles du Lord permettait de faire à peu près tout en Angleterre, et ce sans conditions, sans justification. Une vie de folie, rythmée par quelques altercations musclées et autres activités diverses. Lincoln lâcha la pression, et laissa l'homme couché à terre. Il se pencha, et le regarda dans les yeux.

"On écoute quand je parle."
"Ou..Oui monsieur."
"Le Ministère veut me voir ?"
"A Pré-au-Lard."
"Pourquoi ?"
"Des lycanthropes approchent et vous êtes priés de superviser la défense du village et de l'école."
"Hum."

Crow se leva et quitta les lieux, sans prendre la peine de regarder une derrière fois son serviteur, sans prendre la peine de le relever alors qu'il était allongé dans la boue, il ne prit pas la peine de lui dire merci, car, franchement, il s'en foutait. Aucune vie n'avait d'importance pour lui, aucun esprit ne méritait d'être prit en compte. Pour Crow, un objet ou un homme c'était pareil. Rien n'est éternel. Tout ce qui peut être créé, peut se détruire. Il partit en direction du château. Il avait du temps, largement assez. Il devait d'abord se préparer, puis passer chez l'inquisitrice pour la prévenir, et enfin partir, jusqu'à Pré-au-lard. Hum... longue journée. Longue fin de journée.

Le bureau du mangemort était extrêmement bien rangé et organisé. Il n'était pas maniaque, mais il aimait bien pouvoir trouver immédiatement, sans s'embêter, ses dossiers, affaires, et autres affaires. Ainsi il vérifia que son armoire à potion était intacte et que aucun gamin ( qui serait à ce moment là fou et particulièrement suicidaire ) ne soit venu fouiller dans ses réserves. Il vérifia également si les dossiers de l'aménagement nord de la protection magique était bien à jour pour les hommes en charge sur le terrain. Ah, la protection Nord, une grande histoire d'énervement : entre l'agent du ministère trop con pour comprendre qu'il fallait élargir le domaine et le serviteur trop imbécile pour l'agrandir, Lincoln aurait dû les tuer directement au lieu de les renvoyer, au moins, son plus personne n'aurait osé le contre-dire.

Le chemin pour Pré-au-lard était particulièrement long et ennuyeux. Déjà parce qu'on ne voyait rien, parce qu'il n'y avait pas de paysage, parce que personne y passait, et parce que c'était justement : long ! Crow aimait les choses rapides et efficaces. Il pouvait prendre son temps, si cela était utile, mais ne supportait pas que les choses aillent lentement lorsque les événements le pressaient.

Il débarqua à Pré-au-lard, seul. Les rues étaient vides, sauf quelques sorciers encore ancrés dans le système commercial qui vise à vous faire acheter toujours plus avec des vitrines magnifiquement bien agencées et d’ôtées d'une construction magique très impressionnante.
Lincoln se posa à l'entrée de Pré-au-Lard, et attendit. Rapidement, deux hommes arrivèrent, ils le saluèrent, mais lui, ne fit comme si il ne les avait pas vu.

"Ministère ?"
"Oui" Répondirent-ils ensemble.
"Combien encore doivent arriver ?"
"Deux il me semble. Tryan DeSaintClair et un de ses hommes."
"Le neveu de Eris Valverde ?"
"Non, son cousin, il me semble, monsieur."
"Bien."


Ils attendirent dans le froid, les deux discutant, lui réfléchissant. Enfin, deux compères arrivèrent, l'un marchant devant l'autre, avec une certaine assurance. Truan lui tendit une main, franchement, et sans hésitation, Lincoln la serra, sans plus d'attention.

« On a combien d'homme présents sur les lieux ? Pour ma part, j'ai des raffleurs qui sont prêts à arriver au moindre signe, qu'en est il de votre coté ? »

"Mes hommes sont occupés à Poudlard. La protection du domaine demande une présence perpétuelle, et sans pause. Je compte sur vos... talents magiques, à vous quatre pour m'assister."


Ah oui, Crow n'était de naturel pas extrêmement vantard, mais quand même, il se considérait supérieur aux autres.

« Concernant une éventuelle attaque, vous avez pensé à faire évacuer les lieux ? Si ce n'est pas le cas, il faudrait mieux commencer à le faire, ne bloquer pas les transplanages après minuit, quand ils seront transformés, nous aurons l'avantage de changer de position plus aisément. Je ne connais pas très bien ces bêtes, mais il semble qu'elles soient vulnérables à l'argent. Dès qu'ils seront transformés, nous serons assurément plus intelligents qu'eux, il me semble alors logique de piégé la zone, ce seront des bêtes, elles auront peur du feu, avez vous de l'huile ou quelque chose d'inflammable en réserve ? Nous pourrions disperser des flaques autour de points sensibles, et y mettre le feu quand la menace sera là. La morsure doit être évitée, nous poster en hauteur me semble préférable, le toit de certaines maisons par exemple, quel votre avis monsieur Crow ? »

"Vous deux là" Il pointa les deux agents du Ministères arrivés en premiers "Réquisitionnez l'huile et tout liquide inflammable. Les Loups-Garous ont une capacité à esquiver les sorts bien plus évolués que nous, embusquons nous, prenons les par surprise. Une fois l'assaut donné, transplannez et revenez à l'entrée du village. Pendant l'action de déplacement, passez par une flaque inflammable, allumez, et on se regroupera ici. Cela devrait les stopper quelques instants, le temps de nous disposer. N'attaquez pas de front, et évitez de les provoquer."


Il marqua une pause, se leva de son mur et s'avança vers la sortie du village. Il regardait l'horizon, comme pour apercevoir quelques choses d'inexistant. Il appela Tryan et une fois l'autre à ses côtés :

"Ton homme est fiable ? Tu connais les deux autres ? Je n'ai aucun doute sur les capacités du cousin d'un Valverde, surtout de Eris, mais eux. Je n'ai pas pour habitude de travailler avec des faibles, et surtout pas avec ceux qui me gênent. Nous ne sommes pas beaucoup, alors si nous sommes mal entourés, nous perdons le combat."


C'était clair, net et précis. Il aimait la précision, la puissance et l'ordre. Si l'un s'avisait de lui désobéir, de manquer à son oeuvre, ou de ne pas être à la hauteur, il passait au trépas.

Selon ses lois.

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 01/01/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 26/08/2011
Parchemins postés : 174



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Hugo Lawson


MessageSujet: Re: Défense de Pré-au-Lard [MJ] Mar 15 Nov - 11:03

La soirée s'annonçait longue, tranquille, mais à la limite de barbant, de l'ennuyeux, marchant seul, pour une fois dans les allée du chemins de traverse au lieu de se saouler dans un bar, ce qui était pour Lawson une incroyable changement. Aujourd'hui s'appretant a se rendre dans un bar, il avait renoncer au dernier moment, comme si c'était ton instinct qui lui disait que ce n'était pas une bonne chose a faire.

Il se trouvait seul, sans personne, marchant le long d'une rivière quand un homme habillé de façon Ministerielle commença a lui emboité le pas, le Commissaire poussa un soupir d'agacement puis continua sa route, a la même vitesse, pençant que l'homme comprendrait que, aujourd'hui le Français ne souhaitait pas qu'ont le dérange.

La vie de bureau était certe paisible, calme et agréable au Ministère, sont poste de Commissaire lui donnait même quelques avantage, comme pouvoir contempler le dossier d'absolument chaques personne ayant été recencé, cependant d'un autre coté, l'action, le pouvoir de la baguette sur son adversaire lui manquait, depuis qu'il était arrivé en Angleterre, l'alcool et la vie de gratte papier l'avait bien fait regresser, et il le sentait chaque fois qu'il avait besoin de sortir sa baguette qui n'était devenu presque qu'un simple bout de bois sans grande utilité.

L'homme vint, quelques minutes après avoir commencer a suivre Hugo, a sa rencontre, lui posa une main sur l'épaule et lui fesant signe de la suivre, lui jetant tout d'abord un oeil intrigué, il le suivit, la main la plus près possible de sa baguette, vieux reflexe de Brigadier prêt a intercepter toutes attaques. Cependant l'homme ne montra aucun signe d'activité et lui fit seulement parvenir que Tryan de SaintClair le demandait au Ministère, Tryan était également un Français, mais aussi le Directeur de la Commission des Née-Moldu, son Directeur.

Acquiessant d'un signe de tête, Lawson n'eut rien d'autre a dire, même pas eut le temp de pousser un soupir, l'agent du Ministère avait déposer sa main sur l'épaule de trentenaire, puis tourner sur lui même, les conduisant de se fait un Ministère ou après quelques minutes de marches dans les locaux, ils parvinrent tous deux, là ou Hugo était attendut

« Lawson, je vous ai convoqué par ce que l'Ordre Nouveau a besoin de vous, les raffleurs nous ont rapporté la présence de lycanthrope aux alentours de Poudlard, vous allez venir avec moi pour inspecter la zone et si menace il y a, la détruire, je vous ai choisi parce que je vous connais bien, et que vous vous êtes illustré. Nous ne serons pas seuls sur place alors si vous avez des questions, c'est maintenant. »

"Vous vous êtes illustré" Là de SaintClair parlait de la Mission de Privet Drive, bien entendu il avait fait ce que personne n'avait osé faire, était sortie puis avait stupéfixié l'ennemie public numéro 1 au péril de sa vie, mais c'est ce que tout bon homme d'action aurait fait. Puis il partait du principe qu'ont s'illustrait grace a une victoire, et non a un échec, qui était quelque chose d'intolérable pour le jeune Français qui a force de cauchemard, avait réussit a ne plus pencer a cette foutu Mission, il voyait plutot celà comme une deuxième chance de se démarquait des sorciers aux alentours, et décida de la saisir, prêt a tous pour les vaincres.

Ne rajoutant rien, Tryan dut pencer que Hugo n'avait rien a rajouter et il transplanèrent donc a Pré Au Lard, là ou devait avoir lieu cette fameuse attaque, le coin était assez calme et les ruelle entre les maison serrer, ce qui ne donnait comme point stratégique au Loug-Garou seulement l'avenu central, qui leurs permettrait une arrivé en masse, et non pas un par un entre les maison ou pour sur, il se fesait neutralisé assez rapidement. Autour de lui, les hommes s'agitèrent, deversant des flaques de liquides inflammable par terre, usant leurs forces pour le combat a venir, baguette tenu de matière noble, l'extrémité en l'air, Hugo surveillait le travail, se trouvant d'un rang supérieur pour avoir a faire cette tache ingrate. Cependant une question lui trottait dans la tête, si la pleine lune provoque la transformation, sa disparition, ferait-elle l'effet contraire? Il posa la question à son Directeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2011
Parchemins postés : 6967



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Tryan De SaintClair


MessageSujet: Re: Défense de Pré-au-Lard [MJ] Mar 15 Nov - 23:37

Tryan put constater que Crow n'était pas un homme très porté sur la discussion, plus sur les actes et l'efficacité, un bon homme de main, mais le français doutait de sa capacité à diriger correctement une équipe, officiellement, il avait les seuls hommes sur le terrain à son commandement, mais on savait que le mangemort aurait la même autorité que lui, il n'y aurait pas de conflit d’ego, pas reconnaissant les deux partis.

D'autant que Lincoln Crow se révéla être le seul homme disponible en plus, il allait être difficile de pouvoir s'occuper d'une meute à trois ou quatre. Lawson commençait à s'agiter, le mangemort se déplaça, laissant l'opportunité au commissaire du sang de poser d'éventuelles questions.
Ce fut sur la lycanthropie en général, et les effets de la lune sur celle ci, aussi, Tryan ne fut pas surpris que l'autre français lui demande si la disparition de la lune altère la forme de loup, son patron fut clair.

«  Si vous pensez les tenir en vie jusqu'à l'aube, c'est rapé Lawson. À la pleine lune, ces hommes deviendront des bêtes, des nuisibles, et comme tout nuisibles, il faut les éliminer, ne chercher pas à comprendre tuez les sans distinction. Certes ils redeviendront humains au levé du soleil, mais mieux vaut les exterminer avant. J'espère que vous ne comptiez pas en épargner cher compère, j'en aurais été fort déçu voyez vous ? »

Puis le commissaire du sang se retira, laissant Tryan rejoindre son allié mangemort, qui sans doute, avait du voir la petite discussion rapide.

"Ton homme est fiable ? Tu connais les deux autres ? Je n'ai aucun doute sur les capacités du cousin d'un Valverde, surtout de Eris, mais eux. Je n'ai pas pour habitude de travailler avec des faibles, et surtout pas avec ceux qui me gênent. Nous ne sommes pas beaucoup, alors si nous sommes mal entourés, nous perdons le combat."

Le directeur de la commission du sang eut un sourire, décidément, il appréciait ce Lincoln Crow, il allait à l'essentiel, et avait une conscience professionnelle très intéressante, selon lui.

« Vous n'avez pas à vous inquiéter de Lawson, il a participé à la mission de Privet Drive, et vous n'ignorez pas que notre Maître à tous y était … je pense que ses preuves ne sont plus à faire.
Quand aux autres, ce sont des raffleurs, ils valent ce qu'ils valent, mais on ne peut pas négliger des baguettes supplémentaires. »


On connaissait les raffleurs, leurs force, c'étaient le nombre, après, chacun se débrouillait comme il pouvait, mais pour des loups-garou, des exécuteurs de nuisibles auraient été plus efficaces, mais à défaut d'avoir des experts, on prenait ce qu'on trouvait.
Tryan reprit pour expliquer ce qu'il avait prévu.

«  D'ailleurs, j'ai prévu quelques ... »

Il fut interrompu par un bruit lourd de transplanage, trois hommes habillés salement arrivèrent, avec cinq enfants dont un sac cachait la tête.
Le premier et plus petit parla en premier en s'adressant à son patron, négligeant presque l'autre.

«  Patron, on est prêt à débuter le transfert, comme prévu. »

Un sourire sadique passa sur le visage du français, qui regarda, les cinq mioches encapuchonnés.

«  Bien placez les au centre du village, une vingtaine devrait suffire, prenez ceux qui sont le plus en forme … ( il détourne son regard vers le centre du village ) Laissez les autres ... »

Les présents n'en crurent pas leurs yeux, le directeur de la commission ordonna à ses hommes de les attacher au milieu du village, pour qu'ils puissent pas s'échapper de là.
Il revint à coté de Crow, et lui expliqua son plan.

«  Voilà des appâts, sacrifiables, des abérations, des sangs-de-bourbe. Les bêtes se jetteront dessus, nous offrant la possibilités de les tuer à vue, pas besoin de se retenir sur les sortilèges. Les animaux viendront pour la chaire, se découvrant, et nous n'aurons qu'à les cueillir. »

Son air satisfait en disait long sur la tactique du bonhomme, d'un point de vue humaniste, il était un monstre, d'un point de vue tactique, le génie était là.
Les sangs-de-bourbe étaient sacrifiable, et à tuer, autant qu'ils se rendent utiles dans la mort, ce n'était pas tant le statut de sang qui aurait pu déranger, c'était le fait de choisir des enfants, ils ne devaient pas dépasser les quatorze ans, et déjà, la mort se profilait pour eux.

Un autre groupe de raffleurs arriva avec quatre enfants, demandant où placer les futurs sacrifices, on leur désigna le tas humain, et ils repartirent comme ils étaient venus.
Tryan adorait ces gens, la cupidité et l'avarice était deux choses bien différentes, il considérait les gens capable de tuer de sang froid, ou d'accomplir des actes 'inhumains', comme l'évolution psychologique de l'humain normal, l'argent motivait ses hommes, tant que le travail était fait, il se fichait de qui ils étaient, même s'il aimait bien savoir que ces êtres désespérés étaient à sa botte, la domination, il adorait ça.

«  Que pensez vous de cette idée Crow ? »

Bien qu'il n'eut posé cette question que pour recevoir un compliment, il regarda attentivement autour de lui, pour savoir où se poster, il remarqua de nombreux endroits appréciables, il sentait arrivé la tuerie, la chasse commençait, quel était l'atout principal du chasseur ? Force, vitesse, ou ruse ? Il avait déjà sa réponse.

On organisa le village comme on put, préparant toutes sortes de pièges pour les bêtes, on réfléchit aux binômes qu'on allait mettre en place pour la défense, alors que le dernier groupe de prisonnier prépubères arrivait, les raffleurs de l'Ordre Nouveau repartirent, se tenant prêt au moindre signe qu'on leur ferait.
Pour les binômes, Tryan proposa ceux ci : Lawson/ Jefferson, Sueva/ Crow, lui se proposant pour changer de poste selon le besoin et de superviser les renforts si besoin il y avait.

Regardant le soleil qui commençait à décliner, il songea alors que cette nuit allait lui paraître longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 28/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 28/09/2011
Parchemins postés : 346



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Seymour Woods


MessageSujet: Re: Défense de Pré-au-Lard [MJ] Sam 19 Nov - 16:55

Pré-au-lard était un village idyllique pour les loups garous, mais en même temps un supplice, car il avait tout un château rempli de bonne chair fraiche et tendre, Firmin allait devoir se contenter des villageois, il espérait vivement que le gibier n’avait pas dépassé la date de consommation limite, il regarda alors son père expliquer son plan une dernière fois aux loups garou inférieurs, comment avait-il oser l’écarter ?Il n’avait pas besoin d’être materné, il voulait tuer ce soir, ses griffes et ses crocs demandaient leur rations de sang,

« Père, Laisse-moi mener les troupes, il est pas encore trop tard ! »


Le mal alpha répondit encore à la négative, il ne pouvait plus le supporter, son géniteur était vieillissant, gâteux et faible, le louveteau le savait, de jour en jour à lui sa puissance augmentait et il avait plus qu’une seule idée : éliminer Tyler pour pendre la place qui lui est dut.
La belle blanche montre enfin ses atouts, le clan peut enfin reprendre leur véritable forme, homme devenir loup , il avait besoin de leur puissance, ce soir, son père lui avait dit que la sauterie était animé par les gens du ministère, bien que faible comparé a eu les loups garou il se devait de prendre toutes les précautions. Quand la puissance de l’astre agit enfin sur le jeune homme, il put faire jaillir tout son amour pour elle, comme ses frères il commença sa mélopée,

« Ahooooouuuuuuu ! »

Ainsi galvanisé le monstre, regarda son père, il avait de tuer et lui empêchait il tuerait ce soir, que ce soit, sorcier ou bien loup….Mais pas tout de suite, ses troufions ne sont pas encore parti à la chasse, certain serait suffisamment stupide de s’attaquer à lui pour défendre le vieil animal, une fois les autres partis au loin, il pouvait le tuer en toute sérénité

« Père, il est temps… »lui dit-il dans le langage lycanthrope.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Défense de Pré-au-Lard [MJ] Dim 20 Nov - 14:26

Abattre. Chasser, trouver, éliminer. Ce n'était même plus un jeu, un passe-temps ou un besoin, c'était une activité. Il y en avait qui jouaient au Quidditch, d'autres qui fabriquaient des potions, certains qui étudiaient, et enfin il y avait la dernière espèce du genre humain, ceux que l'on pense "normaux" mais qui se révèlent être des boules de haine, de violence, de rancœur profonde. Aucune pitié, aucun don, de la cruauté comme on l'aime. Crow était de ce genre là. Il n'aimait pas s'amuser, il n'aimait pas rire, partager du bon temps ou se détendre. L'action : sa vie ne se résumait qu'à cela il faut croire ? Certainement. D'un autre côté, il l'assumait pleinement : pourquoi se refuser à soit même ? C'était une nature comme une autre, une façon de vivre comme de mourir, il aimait être ce qu'il était, et il détestait les autres.

Chacun sait, à Poudlard, le genre de personne à ne pas croiser dans les couloirs. La plupart des élèves pensent à L'inquisitrice, aux Brigadiers de la B.I, ou encore aux surveillants qui surveillent un peu trop, beaucoup imagine encore Monsieur Scofield. Mais la plupart n'ont pas le réflexe de penser à Crow. Ils n'ont pas ce réflexe car ils ne l'ont jamais eu. Rester discret. Qui donc pouvait bien supposer sa présence ? Il connaissait à la fois tous les passages secrets du château et avait en sa possession un talent d'illusionniste extrêmement supérieur à la moyenne. Malgré l'absence, il en rageait parfois, d'une cape d'invisibilité, il savait manier sa baguette suffisamment bien pour disparaître aux yeux du monde. Au yeux des élèves imprudents du moins. L'avantage certain d'être presque méconnu de Poudlard était que personne ne se doutait de sa présence, et bien qu'un sort d'illusion n'était jamais parfait, il fallait faire extrêmement attention, être sur le qui-vive pour le remarquer... chose que aucune âme humaine, à Poudlard, ne faisait, si ce n'est lui-même.

Il y avait cependant quelques personnes qui le redoutaient suffisamment pour l'éviter le plus possible : le personnel. La seule personne ayant osée lui désobéir s'est malencontreusement retrouvée à Azkaban, une touche de folie en elle... Ah, pauvre Madame Pitbell. Un élément si raffiné, si intéressant. La mort aurait été plus juste... plus paisible. Oui paisible. Cela ne relevait-il pas de la pitié ? Si, sûrement. Dans ce cas, on pouvait aisément expliquer en quoi Lincoln l'avait envoyé dans la forteresse magique. Tant pis.

"Hum... Lawson tu dis ? Bien..."


Il voulait vérifier ça. Un homme revenant de Privet Drive, mission fiasco des Ténèbres il fallait le dire, ne pouvait pas être un mauvais type. Il fallait juste qu'il est les tripes, les vraies. Tuer un homme n'est pas compliquer. Garder son sang-froid devant une bête aussi féroce qu'un Loup-Garou était une tâche plus ardue. Serait-il se montrer à la hauteur ? Il fallait l'espérer pour lui.

"Une baguette en plus sans utilité n'est qu'une tâche dans le paysage. Enfin, on les enverra en première ligne."


Tout le monde n'était pas d'utilité dans ce monde. Certains étaient exemplaires et ne pouvaient être remplacés, à l'instar du Seigneur des Ténèbres, Michaël Scofield, ou à l'inverse John Sheppard, Ron Weasley ou Granger. Ils avaient tous quelque chose d'utile et d'important. Cela ne voulait pas dire que tous devaient rester en vie, non, certains devaient périr de la main des plus forts. Aujourd'hui, à notre époque, c'était les Ténèbres qui dominaient et c'était à eux de gouverner par la parole de la baguette verte.

De SaintClair lui exposa son plan. Des appâts, jeunes, très jeunes, sans défense, bourrés de sang-impur. Un plan audacieux, certes, un plan qui allait marcher, certainement, mais en valait-il la peine ? Lincoln voulait achever lui même toutes les vermines de ce monde. Tous les nuisibles qui osaient encore vivre sous ses yeux. Il se retint. Ne pas laisser la noirceur prendre le dessus trop vite. Il fallait attendre. L'attente était un moyen subtile et efficace de tester l'esprit des gens, et le sien. Crow était persuadé qu'il était d'une force mentale exemplaire et qu'il pouvait se contrôler : entièrement.

Il fixait toujours la forêt qui s'étendait devant Pré-au-lard. Une forêt qui était séparée du village par une plaine d'environ trois cents mètres et qui leur offrirait un point de vue parfait.

"On fait comme ça. Aucun erreur ne sera acceptée, la Lycanthropie est un maladie grave, un être qui en est atteint devient nuisible, et nous nous devons de les éliminer, jusqu'au dernier. Ce n'est pas un loup-garou que nous allons devoir affronter ce soir, mais une meute. Ils font plus de bruit, son plus agressifs, et se repèrent plus facilement. Veiller juste à ne pas les quitter des yeux. Disposez vous sur les toits, je ne veux personne au sol tant qu'il n'y a pas nécessité. Ils sont plus dur à combattre dans les ruelles que sur un terrain instable où nous sommes plus léger et donc avantagés."

L'étude des Nuisibles fut depuis toujours quelque chose de barbant, rébarbatif et choquant, mais il fallait admettre qu'une fois les bases assimilées, quelques compléments et de l'expérience adéquate, cela pouvait servir.

"Je ne crois pas non De SaintClair. Si tu as l'habitude de fonctionner avec des binômes, moi pas."

Il se retourna et fixa les deux hommes de l'Ordre Nouveau :

"Vous deux, vous serez ensemble. Un seul de vous meurt et j'arrache les poumons de l'autre. Couvrez vous mutuellement, je ne veux pas de perte dans cette défense. De SaintClair, avec Lawson, ou tout seul, à votre guise."

Il continua de s'avancer, pendant que les hommes installaient les derniers pièges :

"Postez vous sur les toits, entourez un maximum les appâts, ne vous laissez pas surprendre. Fixez les, ne les quittez pas des yeux, mais restez discret. Ils ne savent pas que l'on est là, mais ils le sentiront... J'ai ici deux potions. Elles ont pour propriétés d'être extrêmement forte pour leur odeur. Une odeur de fromage fondant. Avec les légumes, c'est le genre d'odeur qu'un Loup-Garou n'envie pas et ils ne pourront pas sentir celle de la chair. Mettez en environ dix gouttes réparties sur le corps et elles devraient jouer suffisamment bien leur rôle. N'oubliez pas que vous êtes sous mes ordres, et accessoirement sous ceux du Directeur de la Commission ici présent. Ne manquez pas à votre poste, respectez la loi des Ténèbres et l'honneur que notre Seigneur vous accorde."


Son discours se termina par un hurlement de loup. Ils arrivaient. Du moins, ils se changeaient. Le bal risquait d'être mouvementé cette année.

"En position !"

Les groupes se dispatchèrent et montèrent sur les toits relativement rapidement. Lincoln se posta derrière une cheminée, seul, la baguette le long de son corps, au bout de son bras, serrée dans sa main droite. Il fixait la forêt. Il agit rapidement et efficacement comme d'habitude, et se fixa quelques gouttes de potion sur ses bras, et jambes.

Au clair de lune, les hommes sont prêt, les bêtes arrivent.

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 05/10/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 30/07/2011
Parchemins postés : 403



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 9PV
Leonardo Sanchez


MessageSujet: Re: Défense de Pré-au-Lard [MJ] Dim 20 Nov - 18:13

-Père, il est temps…

Il acquiesça et commença à distribuer les tâches.

-Vous trois, forcez la porte et attaquez les sorciers en priorité. Les autres vous restez ici.

Les trois loups-garou, attaquèrent la porte à grand coups de griffe. Le bois céda et laissa une grande ouverture dans lequel les loups s’engouffrèrent. Tyler était derrière, regardant à travers l'énorme trou. Il sentit une odeur parfumée. Des enfants !!! Les garous qui étaient sortis commencèrent à les manger. Les autres avaient eux aussi sentit cette odeur et voulait les rejoindre mais le chef de meute leur ordonna de rester à leur place en leur promettant de pouvoir se faire un festin dès que les sorciers seraient vaincus ; ils l'écoutèrent. Mais Tyler se demandait où sont passé les sorciers ? Il balaya cette idée de cette tête : il devait parler à son fils. Il lui demanda fils d'approcher et lui demanda :

-Je veut que tu t'attaque à la population. Tu contourneras les autres sans manger une seule bouchée d'enfant, entends-tu ? Si tu en mange-un seul, tu perdrais trop de temps et tu n'auras aucune autre tâche importante pendant bien des lunes. Tu attaqueras la population dans leur maison, tu devrais n'avoir aucun soucis à forcer les portes. Mais tu n'en tuera aucun. Mords-les, ils vont se métamorphoser et attaquer les leurs. C'est ton objectif premier. Après en avoir mordu quelques-uns...

Tyler donna la suite des directives à son fils.

D'autres hurlements ne provenant pas de la Cabane Hurlante se firent entendre...


HRP : On rentre dans le vif du sujet. 3 Garou sont en train de déchiqueter les enfants, ce qui les occupera qu'un tour. Vous utiliserez le dé Sorcier supérieur pour les toucher.
Niko et Hugo dans votre prochain post vous devez dire si vous travaillez en binôme ou non pour qu'on s'y retrouve.

Seymour, tu l'auras compris tu fonces. Tu atteindras les maisons en 2 tours. Le premier tu fonce et si tu n'est touché par aucun sort au second, tu est hors d'atteinte et tu peut attaquer les habitants. Je t'envoie la suite des ordres en Mp pour ne pas que les autres le sache.

Ministères :

Lincoln Crow 13/3
Tryan De SaintClair 10/3
Hugo Lawson 10/3
Théo Jefferson 12/3
Owen Sueva 12/3

Loup-Garou :

Loup-Garou 1 : 12/4
Loup-Garou 2 : 12/4
Loup-Garou 3 : 12/4
Firmin Wallace : 14/4
Tyler Wallace : 15/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2011
Parchemins postés : 6967



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Tryan De SaintClair


MessageSujet: Re: Défense de Pré-au-Lard [MJ] Lun 28 Nov - 22:36

La nuit venait de tomber, Crow donna rapidement ces derniers ordres avant que la pleine lune ne se fasse voir.

"Postez vous sur les toits, entourez un maximum les appâts, ne vous laissez pas surprendre. Fixez les, ne les quittez pas des yeux, mais restez discret. Ils ne savent pas que l'on est là, mais ils le sentiront... J'ai ici deux potions. Elles ont pour propriétés d'être extrêmement forte pour leur odeur. Une odeur de fromage fondant. Avec les légumes, c'est le genre d'odeur qu'un Loup-Garou n'envie pas et ils ne pourront pas sentir celle de la chair. Mettez en environ dix gouttes réparties sur le corps et elles devraient jouer suffisamment bien leur rôle. N'oubliez pas que vous êtes sous mes ordres, et accessoirement sous ceux du Directeur de la Commission ici présent. Ne manquez pas à votre poste, respectez la loi des Ténèbres et l'honneur que notre Seigneur vous accorde."

Tryan sourit, visiblement, on lui accordait beaucoup de confiance, alors qu'on ne le connaissait pas, et ça, il ne pouvait que l'apprécier, il avait déjà bonne réputation, et ça ne semblait que conforter l'hypothèse selon laquelle, il était plus que voué à de grandes choses.
Et Crow semblait le penser aussi, dire qu'il n'avait que vingt-six ans, et déjà, il commandait à une section du ministère, en plus d'être parmi les plus grands mangemorts, trop d'honneur pour lui.

Un hurlement se fit entendre, la transformation avait commencée.

Ce soir, on va s'amuser un peu …

Il regarda ses hommes, et lançait ses derniers ordres pour préparer l'embuscade.

«  Allez en position, ils vont pas tarder à arriver, vous deux, mettez vous sur ce toit là ( il désigna une maison avec une cheminée non loin de l'entrée de la ville, mais suffisamment proche du centre pour couvrir un angle moyen correct ), je vous refilerais les ordres en temps réel. Lawson, avec moi, il est possible qu'on se sépare, je vous fais confiance pour gérer votre position, vous n'êtes plus un novice. »

Son regard passa sur Lincoln Crow, avec un faux sourire sadique, il aurait été gonflé de sa part de donner des ordres à un mangemort, plus ou moins du même grade que lui sur le terrain, il préféra donc s'abstenir de signer son arrêt de mort et harangua ses hommes une dernière fois.

«  Messieurs montrons à ces cabots ce que le ministère a dans le ventre ! Rompez ... »

Les hommes transplanèrent pour se mettre en position, ne restait que Crow et lui même, les deux leaders de cet escadron de la mort, naturellement, Tryan avait cet air hautain, satisfait et qui témoignait de sa nature narcissique, un péteux pour certain, un homme charismatique pour d'autre.
Il remit sa cape bien derrière lui, et tourna le dos à son collègue, avant de transplaner, il lui dédia quelques petits mots …

« Monsieur Crow, je vous souhaite de prendre autant de plaisir que moi ce soir. »

Puis un crac sonore se fit entendre, alors qu'une tache blanche apparut sur un toit, à coté de Lawson, on y vit apparaître le Directeur de la commission des nés-moldus, dans son bel uniforme noir, portant à la fois les couleurs françaises et les celles du ministère anglais.
Une fois sur le toit, il regarda son commissaire du sang venu pour l'épauler, et lui parla en français, afin de simplifier la communication entre eux.

«  Lawson … ce soir, plus que votre réputation personnelle, et celle de l'Ordre Nouveau, il y a un devoir que vous me devez. Je vous ai choisi comme mon second, soyez en digne, si je viens à m'absenter pour récupérer un loup trop proche des civils, obéissez à Crow, s'il ne donne pas d'ordre, ou qu'il est trop occupé, c'est vous qui commanderez aux deux autres, est ce clair ? »

Il le fixa les yeux dans les yeux pour s'assurer de bien être compris.

«  Quand je donnerais un ordre ou une consigne, celui ci sera parole d'évangile. Je sais que personne n'aime les ordres, mais je n'ai aucune envie de voir dans la gazette que le ministère a échoué. Même si certaines choses pourront vous paraître étranges, ma stratégie est prête et visiblement, Crow semble me laisser gérer sur ce coup là, obéissez, c'est tout ce que je vous demande. »

Puis, De SaintClair sortit de son col une croix celte sertie d'une améthyste en son centre, il l'embrassa levant les yeux au ciel, il la rangea, et se tapit dans l'ombre de son toit, à ses cotés, son fidèle lieutenant Lawson.

Le temps qu'ils passèrent sans bruits, à attendre, leur parut une éternité, on s'impatientait, le français avait envie de jouer un peu, de montrer que son talent n'était pas que du vent, même si la plupart de ses sortilèges s'y rapportaient.
Plus que sa réputation, il y avait celle d'Eris en jeu, car il était son protégé, tout comme à ce qu'on en disait, LeeRoy, la directrice de Poudlard, était celle de Brom, il n'était pas rare désormais de voir les mangemorts se prendre des apprentis et des champions, monnaie courante peut être pas, mais chacun voulait la survie de son art, et ceci passait peut être par un apprentissage.
Même si Tryan n'y connaissait pas grand chose, si ce n'est dire rien en rune, il était quand même le petit protégé de l'ancien Directeur de l'Ordre Nouveau, et il comptait bien faire montre de son talent.

Puis, on entendit alors du bruit, le pas lourd et bruyant de la meute qui commençait à arriver, sans discrétion aucune, ces bêtes n'avaient pas repéré le ministère visiblement, et tant mieux pour eux, il était temps de savoir si la chaire des enfants né-moldu était tendre, et si la bête avait faim.

Sans surprise, trois individus se dirigèrent vers les appâts.

*Allez approchez chiens ! La viande est tendre et fraîche … plus prêt, voilà comme ceci ...*

Sans méfiance ou presque, les bêtes commencèrent à casser la croûte, ou plutôt les os des gamin, qui ne pouvaient se débattre, ni hurler, une fin triste, mais méritée, ils étaient des aberrations, ils devaient périr comme tel.
Une gamine ne vit pas sa tête se faire arracher sous les coups de dents de la bête qui semblait se foutre de la bonne odeur d'huile et de matière inflammable répandue à terre et sur les sandwichs humains.

Tryan compta … et quand il fut certain que le moment était le plus opportun, il se décida à attaquer le premier, lançant un sortilège qu'il maîtrisait à la perfection, sa voix retentit dans la place donnant le signe de l'assaut à ses hommes, et à Crow.

«  Pâra Helios ! »

Faisant tournoyer au dessus de lui sa baguette De Saintclair lança le fouet de flamme à l'assaut de trois lycanthropes attablés, une franche réussite, puisque la lanière de feu brûlant s'entortilla autour du coup d'une des bêtes, le sectionnant et brûlant la peau, mettant par la même occasion, le feu à l'amoncellement de chaire et de poil qu'était la bête, ainsi qu'aux enfants huileux, se transformant en torches friables.
Les bêtes eurent peur sans doute, car, en ayant manger des individus, ils avaient ingurgité suffisamment de manière inflammable pour s'en mettre sur eux, et en avaler, cause à effet, les deux autres loups-garou prirent aussi feu, le piège avait fonctionné à merveille et Tryan était satisfait de son plan, contemplant le brasier commençait, la purification du sang moldu et de la lycanthropie par le feu.

Puis, un autre loup, beaucoup plus musclé que les autres, et plus rapide se dirigea vers l'intérieur de la ville, aussi, les ordres du Directeur se firent entendre, il cria ceux ci à ses hommes.

«  Raffleurs ! Arrêtez la bête ! Ne la laisser pas pénétrer le village ! »

Aussi, un de deux hommes saisit mot pour mot les ordres de son patron et envoya un cantanae sur la bête, qui, surprise par l'assaut, se retrouva immobilisée avec de lourdes chaînes métalliques, les clous et tranchants pénétrant la peau, afin de mieux saisir la bête, qui subit alors le sortilège de l'autre raffleur, propulsant le sac de chaînes et de viande de loup plus loin, s'écrasant lourdement au sol, augmentant l'étreinte et la pression des plaies de celui ci.

Aussi Tryan ne put se retenir d'un commentaire sarcastique.

«  Alors chien, tu n'es pas bien en laisse ? »

Il rit, fier de lui, car en effet, la nuit s'annonçait fort amusante.
Crow et Lawson n'avait pas attaqué encore, Crow aurait le choix, quand à Lawson, il était pour l'instant libre également, il n'avait pas de contrainte, c'était aussi un moyen pour De SaintClair, de jauger son second.

Comme des envies de mauvaises choses ce soir là.




Hrp : je te laisse juger des dégâts Léo, je note juste les attaques subies et les statuts/effets

les méchants messieurs du Lord :

Lincoln Crow 13/3
Tryan De SaintClair 10/3
Hugo Lawson 10/3
Théo Jefferson 12/3
Owen Sueva 12/3

Les fiottes poilues :

Loup-Garou 1 : 12/4 ( en feu à subi le fouet de Tryan )
Loup-Garou 2 : 12/4 ( en feu )
Loup-Garou 3 : 12/4 ( en feu )
Firmin Wallace : 14/4 ( immobilisé par Cantanae + une attaque d'un raffleur )
Tyler Wallace : 15/5


Dernière édition par Tryan De SaintClair le Mar 29 Nov - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Défense de Pré-au-Lard [MJ] Lun 28 Nov - 22:36

Le membre 'Tryan De SaintClair' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Défense de Pré-au-Lard [MJ]

Revenir en haut Aller en bas

Défense de Pré-au-Lard [MJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-