POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Le début du futur...[Gab]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 25/07/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/11/2011
Parchemins postés : 123



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Franz Scorzi


MessageSujet: Le début du futur...[Gab] Ven 2 Déc - 22:44

https://www.youtube.com/watch?v=GP0_MNj8f1Q

Que faisait il ici ? L'après midi avait été longue, pas de cours, pas de révision ni travail à rendre alors il avait décidé de faire un tour autour de l'école. Mais le temps n'était pas tout à fait en accord avec son envie de flâner dehors, pas de ciel bleu sans nuage mais plutôt un temps à la limite de la pluie envahissante de ce début d'hivers.

Ce que cette saison pouvait être chiante, pas de neige, mais un froid humide ainsi que des pluies continues et sur-présente.... Finalement l'Angleterre n'était qu'un pays fait pour faire pousser les champignon... Et là encore est ce que les Anglais en étaient encore capable ? Après avoir laissé un grand malade prendre le pouvoir... Bon un grand malade avec une puissance magique quasi-divine, mais comme il ne croyait pas en dieu....

Bon on peut pas dire qu'il ne le craignait pas, mais il n'était pas important aux yeux de l'homme en question, et il avait tout fait pour ne pas l'être. L'important pour lui était de rester en vie pour mener à bien son but ultime. Mais que ferait il s'il était découvert avant ?

Il chassa rapidement cette idée de son esprit, cela ne risquait pas d'arriver, il avait passé deux ans à se faire petit, à préparer tout son plan et à faire en sorte de ne pas se faire remarquer ni par sa sœur ni par le reste des élèves de l'école de magie.

Une lègère pluie se mit à tomber sur lui alors qu'il se rapprochait du lac. Portant sa main droite à sa capuche il remit en place ses écouteurs, il avait bien une capuche, mais il ne voulait pas la rabattre. La pluie ruisselait sur son visage, et même si cela le dérangeait il ne la métrait pas. Tout comme un ordinateur, son cerveau avait besoin d'un refroidissement liquide pour le remettre sur de bon rail.


«  Pays de merde... » rumina il dans sa barbe.

Il continua d'avancer vers le lac, il n'y avait personne, du moins de ce qu'il pouvait voir. Bon ok il ne cherchait pas vraiment mais cela ne l’empêchait pas d'avoir une vision périphérique assez pratique dans ce genre de situation.

Bref, la pluie et sa musique étaient bien les seuls bruits qu'il pouvait entendre pour le moment, et à vrai dire il ne cherchait pas à entendre autre chose. S'il devait lui arrivait quelque chose tout de suite autant dire qu'il ne l'entendrait pas.

A cette pensée il eu un petit rire, oui son humour était bien unique en son genre, cela ne faisait pas rire grand monde... Pourtant il vivait bien dans un pays qui avait pour ministre un mage sous le contrôle total d'une autre personne qui avait du tabasser un ados pour prendre le pouvoir. Si cela n'avait pas entraîné la mort de centaine de personne cela aurait été une bien bonne blague. La Masse oubliait bien rapidement l'histoire. Mais cela avait il une réelle importance pour eux ? Il souffla. Et puis c'est quoi ce délire sur le sang ? Est ce qu'il était retombé dans un pseudo-régime Nazi ? Ce pays était décidément grave. Et il ne pouvait même pas le quitter avant que son travail ne soit finit... Qu'il était heureux à ce moment là....

Il laissa son regard se porter vers un saule isolé au bord du lac. Que faisait il là ? Il remarqua aussi la présence d'une chose... Ce n'était pas très distinct mais l'on aurait dit une pierre ou une chose approchante.

Il s'approcha pour finalement voir qu'il s'agissait bien d'une stèle. Ainsi les rumeurs étaient vraies, il n'y avait jamais vraiment cru et pourtant il se trouvait face à elle. Il ne pouvait donc que confirmer le fait qu'elle était bien réelle.

Il y avait quelque chose d'inscrit dessus, en lettre de feu. Il s'en approcha et posa l'un de ses mains, comme pour pouvoir sentir la puissance de la pierre. Plus il lisait la pierre plus il comprenait ce qu'avait pu ressentir celui, ou ceux qui ont érigé cette tombe. Car c'est bien ce qu'elle été, une tombe à la mémoire des gens morts ici, pour défendre leurs droits, leurs idéaux et tout le reste. Il sourit à cela.

Combattre et mourir. Vivre à genoux. C'est mots qui, pour certain, ne voulait rien dire. S'il saluait le fait qu'ils se soient battu il se dit que se battre avec la magie en temps qu'étudiant tandis qu'en face il y avait de véritable psychopathe armé de sort de plus en plus dangereux... Lui ne ferait pas cette erreur...

Il sentit une présence derrière lui. Ne se retournant même pas pour voir de qui il s'agissait il stoppa la musique et rangea doucement et discrètement ses écouteurs le tout en mettant sa capuche pour cacher son geste.


«  Qui est là? » dit il tranquillement, en regardant la stèle.. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1996
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2011
Parchemins postés : 350



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Gabriel Lestrange


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Ven 2 Déc - 23:54

Le début du futur..




Mardi. Mardi gris de septembre. Un peu frais, limite froid, ciel lourd et nuage épais. Un crachin discret se permet même de créer quelques embrumes là et là, tout particulièrement aux alentours du lac et de la forêt interdite. Mais pas question de s'approcher de cette dernière. Surtout pas alors qu'on y voit encore moins que d'ordinaire. Elle n'était pas "interdite" pour la beauté exotique du mot. Elle était dangereuse. Gabriel s'y était déjà aventuré plus d'une fois, mais cet nappe brumeuse sur le sol n'avait rien de motivant pour une balade en foret. Ce n'était pas le moment. Le moment appartenait au calme.

Alors ses pas l'emmènent tranquillement, doucement mais sûrement, vers le lac. L'herbe est humide, venant alourdir le bas de son pantalon et les coutures les plus basses de sa cape. Le Serpentard ralentit légèrement l'allure, préférant éviter de prendre le risque de glisser et un petit soupire d'aise franchit ses lèvres.

Le temps ne se prêtait pas particulièrement à une sortie, c'est vrai et alors ? C'était justement parce que le fond de l'air était frai et le parc plus ou moins déserté qu'il s'était aventuré seul jusque là. Pas à cause d'une migraine non, sinon il n'aurait pas prit le risque de s'exposer aux vents... mais plutôt parce qu'il aspirait a un peu de tranquillité après l'effervescence des derniers jours.

Une bourrasque froide et humide vient plaquer sa cape contre lui et Gabriel en resserre soigneusement les pans autours de lui, rajustant sa grande écharpe verte et argent. Le bout de son nez lui semblait déjà bien froid et devait être d'un rouge assez peu coquet au milieu de son visage au teint un peu palôt. C'est à dire que durant les vacances d'été, il n'avait pas vraiment quitté Londres et n'avait pas beaucoup mit le nez dehors, au grand damne de sa tante. Alors pour ce qui était de prendre des couleurs, on pouvait repasser. De toute façon, quand Lestrange bronzait.. il ne bronzait pas.

Il s’approche de plus en plus du lac et si depuis le château, ce dernier avait l’air d’avoir complètement disparu sous une épaisse couche blanche et cotonneuse, à présent qu’il en était tout près, il le voyait nettement mieux. Par endroit, sur la surface de l’eau, quelques nappes de brume et de brouillard formaient une sorte de coussin moelleux donnant à l’endroit un côté un peu plus glauque encore que d’ordinaire.

Quelques bulles suspectes venaient gronder tout en frippant d’ondes irrégulière la surface autrement tranquille de l’eau et Gabriel s’arrêta là de marcher. Pas la peine de tenter le diable non plus n’est ce pas ? Ce lac ne lui disait rien qui vaille. Il se perdit un peu dans la brume. Au loin, une forme semblable a un homme se dessiner. Mais au loin, se trouvait la stèle de la résistance. Qui aurait bien pu y aller? Adams. Gabriel marcha d'un pas calme et posé, laissant le temps a son cerveau de savoir ce qu'il allait bien pouvoir lui faire. En cinq minute, Gabriel était a son niveau. John était dos a lui.

- Qui est là?

Ce n'était pas la voie de John. Mais de qui alors? Les yeux vert émeraudes de Gabriel ressortait dans la brume, comme les yeux jaunes d'un loup garou dans la nuit, il regardait fixement la silhouette attendant de découvrir son visage.

- Tourne toi et tu le sera bien assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/07/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/11/2011
Parchemins postés : 123



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Franz Scorzi


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Sam 3 Déc - 0:38


https://www.youtube.com/watch?v=rbTozgoj9OQ

La personne semblait être 'un' quelqu'un, au son... Non plutôt à l'intonation de sa voix, à sa façon de parler franchement, sans détours, en cachant en ordre dans sa phrase... Il n'y avait qu'une personne sure d'elle ou hautaine pour un chose pareille. Qu'allait il faire s'il ne se retournait pas ? Bon dieu qu'il était tentant de ne pas se retourner, uniquement dans le but de voir sa réaction.

Lui restait dos à la personne, ne faisait aucun geste, gardant ses deux mains dans les poches de son jean. D'un air décontracté il abaissa finalement sa capuche une nouvelle fois, pour laisser sortir les épis qui lui servait de cheveux ainsi que son tatouage en bas de l'oreille droite. Puis il se retourna.

Ainsi il se trouva nez à nez avec un autre élève emmitouflé dans sa cape, un véritable blanc bec si l'on se basait uniquement sur sa couleur de peau. Peut être n'avait il pas l'habitude de sortir dehors et de profiter de cette chose que l'on nommait soleil... Enfin en même temps le soleil n'était pas une chose que l'Angleterre devait voir souvent...

Pour en revenir à la personne, il ne semblait pas l'avoir déjà vu, il se serait souvenu de ses yeux. D'un vert peu commun, perfidie et compagnie serait il l’a panache de cet homme ? En tout cas s'il était là c'était bel et bien pour quelque chose... Et cela Franz devait le savoir.

Il ne bougea pas de sa place, regardant fixement l'ados aux yeux vert tout en gardant ce petit sourire en coin qui le faisait tant penser à un véritable sadique. Alors qu'en fait il ne l'était pas, mais bon c'était un peu sa marque de fabrique...


«  Moi qui pensait être seul ici c'est raté...
J'imagine qu'il ne doit pas y avoir beaucoup de gens qui se retrouve ici n'est ce pas ? Certain serait bien avisé de venir faire un petit ménage devant cette dalle.
 »

Il se retourna et reposa sa main sur la stèle, tout en regardant l'arbre. Veillait il sur la pierre comme sur sa propre vie et ce, à travers les ans ? Peut être, mais si une chose était sur c'est que ce n'était que pour ce genre de personne qu'une telle chose pouvait être construite. Et dans ce pays si instable, il y avait beaucoup de personne qui aurait pu vouloir le détruire. Et si lui l'avait trouvé, les mangemorts l'avaient certainement trouvé aussi.. Dans ce cas ne pas la détruire prouvait la puissance de ce mage qui n'avait plus peur de personne.

Connerie que tout ceci... Puis il se retourna un nouvelle fois vers le garçon... Qui n'avait pas l'air d'un enfant de cœur...


« Mais je ne me suis toujours pas présenté, Franz est mon prénom qu'en est il de toi ? Car il ne me semble pas t'avoir déjà croisé. » Dit il avec un air presque théâtral.

Le temps n'était pas propice à une rencontre, d'autant plus que le lieux ne l'était pas non plus... Car s'il avait entendu les rumeurs à son sujet il avait aussi entendu que ceux qui s'en approchait pouvait avoir des problèmes avec la 'sécurité' de l'école... Tu parle d'une sécurité d'ailleurs.... Mais là n'était pas la question... Et puis qui pouvait lui dire si ce gars, en face de lui, n'était pas un fanatique du mage noir ? Rien.... mais cela n'avait aucune importance pour le moment...

Il s'appuya contre la stèle et croisa les bras devant l'homme en face. L'observant sous toutes ses coutures, essayant de deviner qui il était, de quelle maison il venait et surtout... Ce qu'il pouvait bien faire ici...

«  Mais une question reste posée. Qu'est ce que quelqu'un comme toi peu bien faire par ici ? Bien entendu cette question tu dois aussi te la poser. Ce qui est sur c'est qu'il ne s'agit pas d'un endroit propice à ce genre de discussion, et qu'il paraîtrait qu'il arriverait malheurs à tout ceux s'approchant de ce lieux.
Mais n'est ce pas plutôt cocasse la façon dont la phrase est tournée, ou tout du moins la façon dont cet ordre sous-entendu est formulé ?
 »

Franz se releva et s'approcha de l'arbre qui protéger de ses branches ce lieu maudit et sacré par certain. Il posa sa main sur l'écorce de l'arbre.

«  Nombreux sont les personnes cachant se qu'ils pensent de tout ceci. Je ne sais pas si c'est ton cas et honnêtement cela n'a aucune importance. Mais ceci n'est que connerie. »

* Tant de mort pour si peu de résultat.... C'est déplorable.... * pensa il...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1996
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2011
Parchemins postés : 350



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Gabriel Lestrange


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Dim 4 Déc - 20:55

« Tourne toi et tu le sera bien assez vite. »

Une goutte. Puis deux. En voilà une troisième. La pluie commencée a tomber, douce et prévenante, alors qu'un nuage brute et menaçant approchait. Comme-ci la brume ne suffisait pas, une ombre géante vint couvrir la tête des deux individus. Gabriel enleva sa capuche d'un geste lent de la main et leva ses yeux fixant le ciel, apprécient l'eau ruisselant et perlant sur son visage. Les yeux fermaient, il ouvrait a demi la bouche laissant échapper un soupir de bien être. Ses épaules étaient relâché, ses mains dans les poches de son pantalon noir de première main, fait sur mesure montrant la valeur de son porteur ainsi que sa richesse. Il avait beau être blanc, sa peau était parfaite, sa chevelure ? Parfaite. Ses lèvres, parfait. Voilà qui en disait long sur sa maison. Il posa a nouveau les yeux sur son interlocuteur qui était toujours dos a lui. Lestrange eut un sourire en coin quand il vit que cet ''élève'' voulait jouer au plus fin. Quand il se retourna enfin, un sourire sadique abritait ses lèvres, ce qui fit sourire Gabriel a dent découvertes.

«  Moi qui pensait être seul ici c'est raté... »
* Dit que je te fais chier. *
« J'imagine qu'il ne doit pas y avoir beaucoup de gens qui se retrouve ici n'est ce pas ? »
* Non c'est vrai ? *
« Certain serait bien avisé de venir faire un petit ménage devant cette dalle. »
* Que ce qu'il parle pour rien dire celui la.. *

Gabriel gardait ses pensées pour lui. Il n'en fallut pas beaucoup au vert et argent pour identifier la maison du personnage. Pas coiffé, épis sur la tête, chaussure laissant a désirer, il dégageait quelque chose de, pas très agréable. Alors Poufsouffle.

* Je haie ces blaireaux. *

Le pouffy regardait maintenant Gabriel fixement, il ne le lâchait pas du regard, l'observant sous toute ses formes. Pour qui se prenait-il ? Aucune idée. Un Poufsouffle qui fixer Lestrange comme ça ? Franchement a quoi s'attendait-il ? Le Serpent n'ouvrit pas la bouche, il ne prit même pas peine de répondre a son monologue. Parler avec ce genre d'individu pourrait rendre abrutit. Le petit brun lui tourna une nouvelle fois le dos, Gabriel commença a serrer la mâchoire, se retenant de faire ce qui le lui plairait.

« Mais je ne me suis toujours pas présenté, Franz est mon prénom qu'en est il de toi ? Car il ne me semble pas t'avoir déjà croisé. »

« Gabriel Lestrange. Dit il d'un air froid. Tu ne m'a peut être jamais croisé mais ça m'étonnerait que tu n'es pas entendu parler de moi. »

Franz. Cette tête de gland s’appelait Franz. Et bien ce chère Franz n'était qu'un ennemie de plus dans la longue liste de Lestrange. Le Poufsouffle était appuyé contre l'arbre, regardant Gabriel en lui faisant la conversation, il était ennuya a mourir, vraiment pas interessant.

«  Mais une question reste posée. Qu'est ce que quelqu'un comme toi peu bien faire par ici ? »
* Je t'en pose moi des questions.. *
« Bien entendu cette question tu dois aussi te la poser. Ce qui est sur c'est qu'il ne s'agit pas d'un endroit propice à ce genre de discussion, et qu'il paraîtrait qu'il arriverait malheurs à tout ceux s'approchant de ce lieux. »
* Je rêve ou ce con de poufsouffle me menace avec des sous-entendu. Je devrais vérifier sa théorie, un drame est vite arrivé après tout. *
« Mais n'est ce pas plutôt cocasse la façon dont la phrase est tournée, ou tout du moins la façon dont cet ordre sous-entendu est formulé ? »
* C'est bien ce que je me disais. *

« Nombreux sont les personnes cachant se qu'ils pensent de tout ceci. Je ne sais pas si c'est ton cas et honnêtement cela n'a aucune importance. Mais ceci n'est que connerie. »

Franz lui avait tourné le dos, une nouvelle fois. Pour poser sa main sur cet arbre tout laid. Il faudrait la lui couper. Lui couper la langue aussi. Et pourquoi pas la tête. Gabriel haussa le sourcil, il n'avait encore jamais rencontré une personne qui lui prenait autant la tête. Lestrange commença a tourner les talons pour partir, mais ne pu se retenir. Il sortit sa baguette et la pointa sur Franz qui était posté comme un piquet devant l'arbre. Il in-formula un Everté stati en plein derrière le crane du Poufsouffle. Sa face percuta violemment l'arbre puis il tomba en arrière a cause de la puissance du choc.

« J'ai bien l'impression que tu te prend pour un autre toi, tu as sûrement besoin qu'on te remette a ta place. »

Lestrange tournait autours de Franz comme-ci c'était sa proie. Il sortie une belle pomme rouge qu'il croqua en fixant sa victime. Certaine habitude ne change jamais.

[HRP: Franz 5
Gabriel 8]

[HRP: Tu fait trop de parole dans un texte, essaye de regrouper tout ce que tu veut dire, parce que la du coup ça me force a répondre a chacune de tes paroles et en même temps prendre en compte tes gestes. Et puis je passe mon temps a revenir sur ton texte pour voir les actions que tu fait entre tes paroles etc, donc j'explique pas vraiment ce que fais Gabriel si tu veut, je me focalise sur tes gestes & paroles ^^ ]


Dernière édition par Gabriel Lestrange le Dim 4 Déc - 21:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Dim 4 Déc - 20:55

Le membre 'Gabriel Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 25/07/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/11/2011
Parchemins postés : 123



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Franz Scorzi


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Dim 4 Déc - 21:56

https://www.youtube.com/watch?v=D1DaDxKrYAo

Gabriel Lestrange, oui en effet il en avait entendu parler. Du moins il avait entendu parler de la famille Lestrange. Ce n'était pas une famille que l'on pouvait appeler d’honnête, le genre de famille que Franz fuyait le plus possible car elle cherchait à détruire tout ce touchait de prés ou de loin les moldu et affilié.

«  Ouai j'en ai entendu parler...  »

Alors qu'il continuait de parler, l'autre ne disait rien... Puis le sort, et le contact entre sa tête et l'arbre avait été violent et brutal. Autant dire qu'il ne s'y attendait pas, mais venant de la par d'un lestrange.... Disons qu'il n'en attendait pas moins de la part d'une famille qui prenait plaisir à attaquer les gens dans le dos. Son air hautain et sa façon de parler confirma à Franz que ce gars est bel est bien un petit con. Et puis le fait qu'il mange une pomme... Genre ce gars planquait des fruits dans ses poches... Y'a pas à dire mais niveau crédibilité il en prenait un coup là... Mais bon les méchants mages ne pouvaient pas tout avoir, on ne pouvait pas avoir magie et une crédibilité à toutes épreuves.

Il se releva rapidement en utilisant une technique qu'on lui avait apprit quelques mois plus tôt. Il avait un peu mal à tête, mais de part son entraînement au close combat il ne craignait plus grand chose. Les premières choses qu'on lui avait apprit c'était souffrir et savoir supporter cette douleur. Et puis se prendre un arbre sa faisait quoi en fait ? Sa allait laisser une trace sur son visage, mais cela ne changeait rien pour lui.

Et puis il ne pouvait pas se laisser humilier par un serpent, non. Il remonta ses manches pour de plus amples mouvements et sortit en un instant sa baguette pour lui lancer un sort qu'il affectionner mélanger à son style de combat bien particulier pour un mage.

Il murmura son sortilège et le lança sur le blanc bec en face de lui.


«  Flipendo »

Et si cela ne marchait pas, il trouverait une solution. Du moins il devrait trouver une solution très rapidement. L'homme était à quelques mètres de lui, s'il arrivait à le paralyser il pourrait lui expliquer ses arguments... Et lui montrer à quel point ils pouvaient être poignant.

Finalement il n'eut pas à trop se creuser la tête, car à sa grande satisfaction il vit que son sort avait fonctionner, et l'homme devant lui était maintenant paralyser pour une dizaine de seconde. Ainsi il devait faire vite et lui expliquer clairement ce qu'il pensait de lui.

Il se mit à courir rapidement vers le garçon, ses manches étant relevées il pouvait faire des mouvements beaucoup plus fluides et plus amples. Dans sa tête il avait en mémoire la 'douleur' de son embrassade avec l'arbre, et comme il avait eu peur de rater son sortilège, il en avait lancer un simple pour avoir beaucoup plus de chance de réussite. La magie était instable, et l'on ne pouvait pas savoir ce qui pouvait arriver dans ce genre de cas.

Finalement il arriva au contact avec Gabriel, il était encore paralyser mais pour combien de temps, il l'avait atteint en moins de six secondes, mais il devait faire plus vite. Il arrêta sa course en envoyant l'une de ses jambes tandis que le garçon commençait à tomber, laisser tomber aussi la pomme. Il ne réfléchit pas tant son geste avait été répété de nombreuse fois lors de ses entraînements.

D'un mouvement violent de son bras gauche, ne tenant pas sa baguette il envoya un revers de sa main dans le visage du jeune homme le faisant voler non loin de là. Cela ne valait pas la puissance d'un sort, mais cela lui remettrait les idées bien en place.

Certe cela ne lui ferait pas grand mal, quoi qu'il y avait mit une bonne partie de sa puissance, ne souhaitant pas lui briser la mâchoire. Et c'est là que se résumait son objectif, perdre ou gagner n'avait pas d'importance pour lui, car il savait qu'il ne mourrait pas. S'il perdait, le serpent ne lui porterait plus aucune attention, et cela lui permettra de faire progresser son plan petit à petit. Car il continuerait à rester petit, petit dans l'ombre. Et s'il gagnait.. Cela n'allait pas du tout arranger ses plans. Car ce genre de gars était pour le moins rancunier...

Son mouvement arrêté, il pointa sa baguette vers le jeune homme qui se relevait de sa chute. Il lui fit une petite révérence tout en souriant.


«  Et bien votre altesse, seriez vous tombé? »

[hrp]
Franz : 5
Gab' : 8





Dernière édition par Franz Scorzi le Dim 4 Déc - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Dim 4 Déc - 21:56

Le membre 'Franz Scorzi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1996
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2011
Parchemins postés : 350



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Gabriel Lestrange


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Sam 10 Déc - 11:27

Lestrange se fit prendre par un sortilège tout aussi minable que son lanceur, ce Poufsouffle devrait s'engager dans un cabaret comique, pas dans la résistance, qu'apportera t'il avec ses flipendo. Franz courut vers Gabriel une fois que celui ci fut paralysé pour une dizaine de seconde et en profita pour lui envoyer un coup de pied sauté et un coup du revers de la main dans le visage de Gabriel. Comme ci une chose pareil allé déstabiliser Lestrange. Le sort perdue son effet, et Lestrange retrouva l'usage de son corps.

" C'est tout ce que tu sait fait ? Permet moi de te dire que j'ai déjà enduré bien pire qu'un vulgaire revers sur ma joue avec laquelle tu ne mérite même pas d'être en contact. J’espère pour toi que tu as au moins conscience que tu es un déchet dans cette école, n'est-ce pas ? En faite je pense pas que tu en ai conscience.. ça m'embêterais un peu de te laisser repartir comme ça, sans que tu sache ou est ta place. Alors je vais être gentil et t'aider a retrouver son chemin, que tu as visiblement perdu en venant ici. Et au faite ?! Je pense que c'est vrai, il arrive malheurs a se qui s'aventure ici. Je vais argumenter cette thèse dans a peu près cinq secondes. "

Gabriel éclata de rire, la bouche grande ouverte, le visage serré, les yeux fermé, un fou rire le prit au cou, il n'avait encore jamais un sorcier se battre a la façon tortue ninja, ce garçon avait visiblement trop regardé la télé moldue. Lestrange respira un grand coup pour tenter de stopper cette élan de moquerie et ramassa sa baguette.

" Bon, maintenant c'est a moi. Et par pitié, change ton style de combat, quoi que c'est une bonne technique pour faire rire les gens. Je demande si tu as cru une seconde pouvoir me battre. Nous n'avons pas le même niveau Franz. "

Il pencha légèrement sa tête sur le côté, toujours avec un petit rictus sur le coin de la bouche.

" Ossum Brisare !! "

Les deux genoux de Franz se brisèrent en mille morceau, il explosèrent dans un bruit qui fit grimacer Lestrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Sam 10 Déc - 11:27

Le membre 'Gabriel Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 25/07/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/11/2011
Parchemins postés : 123



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Franz Scorzi


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Lun 12 Déc - 15:44

https://www.youtube.com/watch?v=pI0Kwutugeg&ob=av2e

Ce gars semblait vraiment imbu de sa personne, et va y que je refuse qu'on me touche, et va y que je me félicite alors que j'étais au sol il n'y a pas trente seconde. Et va y que je me trouve beau alors que j'ai une grosse marque de poing sur la face. Y'a pas à tergiverser ce type était un crétin de compétition. Peut être était il même hors catégorie.... Sûrement même...

Bon là il était partit dans un délire psychédélique sur le 'tu n'es pas de mon niveau, nous n'avons pas les même valeur. Là il se mit à rire juste avant de ramasser sa baguette. Il ne devait pas avoir l'habitude de se répandre au sol de cette façon pour ramasser sa baguette, et ne serrait ce que pour voir cela il aurait donné n'importe quoi.

Mais son erreur ne fut pas de se vanter, ce ne fut pas non plus d'être né avec une véritable tare psychotique, mais bel et bien de croire qu'il ne savait faire que cela... Et à ce moment là il se pencha sur le côté faisant une mimique le rapprochant plus d'un macaque plutôt que d'un homme... Mais il est vrai qu'en l'étudiant de plus prés on pouvait voir et comprendre qu'Homme il n'était point, mais bipède écervelé il était.

A dire vrai il s'attendait à un sortilège assez puissant, mais la violence de l'attaque le fit tomber au sol et lui arracha un cri. Deux genoux en un sort, tandis qu'il criait, en y rajoutant un peu tout de même, il ne put qu’apprécier le sortilège qu'il prendrait plaisir à refaire. Mais pour le moment, et tandis que de grosses gouttes lui coulaient le long du front il souffrait. Ho ça oui il le sentait passer. C'était comme si l'on s'était acharné sur ses membres à coup de masse...

Il devait réfléchir vite et bien ,avant qu'elle n'ait totalement prit le contrôle de son esprit, que lui avait on apprit ? Qu'avait il reconnu du carnet de note de sa mère. Vite un sort de soin, un qui soit assez efficace pour soigner ses jambes... Et alors l'un d'entre eux lui revint en mémoire... Il se concentra et s'équipa de sa baguette qu'il serrait tellement fort que les jointures de ses doigts avaient blanchit.


«  Gamba Emendo Dit il entre deux reprises de souffle.

Est ce que cela allait marcher ? Il l'espérait...Et cela marcha, rapidement il ne sentit plus beaucoup l'intense souffrance qu'il avait ressentit quelques instants auparavant et il espérait ne plus la ressentir... Sinon il deviendrait fou.

Il se releva tranquillement et observa le serpent en face de lui. Qu'allait il pouvoir lui faire ? Jusqu'où irait il pour lui faire payer cela ? Il le savait, et si, à un seul moment il devenait accessible, une lame transpercera son dos. La froideur de la lame se fit sentir dans son dos, pendant un instant il eu envie de lui lancer, à cette distance et alors qu'il riait il n'aurait eu aucun mal à lui transpercer la gorge... Mais cela manquait cruellement de style. Alors qu'une petite opération nocturne pour lui faire la peau avait beaucoup plus de goût.

Du revers de son bras il essuya son front, et sourit.


Bien joué bien joué...

S'il retentait quoi que ce soit, il prendrait plaisir à serrer lentement ses doigts autour de son cou sans lui laisser la moindre chance... Il n'avait pas peur d'un petit con qui attaque dans le dos et qui ne sait rien faire à part deux ou trois trucs pour démembrer les gens... Lui il n'avait qu'un objectif... Gagner, perdre quel est le but de cela ? Quand on peu faire saigner vif son adversaire et le voir mourir à petit feu... Sans sa baguette...


Dernière édition par Franz Scorzi le Lun 12 Déc - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab]

Revenir en haut Aller en bas

Le début du futur...[Gab]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-