POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Le début du futur...[Gab]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Lun 12 Déc - 15:44

Le membre 'Franz Scorzi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1996
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2011
Parchemins postés : 350



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Gabriel Lestrange


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Lun 12 Déc - 17:01

Certain ont souvent du mal a accepter la vérité. Ils se voilent la face, mais cela ne sert a rien, parce qu'un jours, elle vous saute a la gorge, telle les mains des fous qui aurait passé sa vie a azkaban. Quand la vérité est bonne pour l'un, il est fort possible qu'elle soit mauvaise pour l'autre. La plus part des élèves du groupe a Adams ont toujours eu du mal a ce faire a l'idée que Lestrange était puissant malgré et ses haut airs, ils avaient beau parler. En attend Lestrange n'a encore jamais perdu un seul combat, il a crée l'élite qui c'est étendu jusqu'à la brigade, et personne ne peut nié qu'il manipule les gens a sa guise. Alors qu'il parle, tout ces jaloux, c'est la nature de l'homme, lorsqu'il ne peut pas avoir la qualité d'un autre, il tente t'en bien que mal de le rabaisser, hors la vérité est toujours triomphante. Et une fois de plus, Lestrange allait montrer qui était le plus fort. Comme tout le monde le sait, Lestrange a des yeux et des oreilles dans cette école, et des langues bien pendu était parvenu a lui rapporter que Johny Boy chercher a recruter le Pouffy. Alors il était dans son intérêt que Gabriel lui montre ce qui l'attendait une fois qu'il serait dans le groupe de Adams.

« Bien joué, bien joué »


Mauvais choix. Cet abrutit n'avait toujours pas comprit, alors autant aller jusqu'au bout, au lieu de le laisser en plan dans cet endroit brumeux et humide, Gabriel avait d'autre projet pour lui. Il allait lui montrer son influence et faire jouer de ses relations dans cette école.

« Tu aimerait te venger pas vrai ? Un jours peut être, si tu arrive a rivaliser. Mais regarde moi bien, je vais te montrer que même en te prenant de face, je t’explose comme une vulgaire chouette. »

Gabriel lui fit un petit clin d'oeil et lança a nouveau un sort.

« Sectumsempra ! »

Le sortilège coupa les deux doigts de la main droite a Franz lui faisant perdre beaucoup de sang. Il était déjà dans un piteuse états, la dernière offensive de Lestrange le fit tomber dans les pommes.

Gabriel avança d'un pas tranquille et nonchalant. Jusqu'au corps de Franz allongé sur le sol, il referma sa plait grace a un sortilège de soin afin que ça arrête saigner, puis il partit en mettant un coup de pied dans les deux doigts du Poufsouffle qui eux restaient au même endroit, dans la terre. Franz avait perdu connaissance, ses yeux était fermé et ses membres relâché. Gabriel le fit lévité et il partit avec lui en direction du bureau de monsieur Crow. Lestrange toqua a sa porte attendant qu'il lui réponde puis entra, déposant le corps du Poufsouffle au sol.

« Monsieur Crow. Pardonnez mon dérangement mais je vous apporte ce jeune homme avec qui je me suis entretenu avant que ça dégénère. Je vous informe qu'il a ouvertement insulté le régime en disant, je cite : Tout ceci n'est que connerie. Quand il a comprit que j'étais entièrement avec le régime, il a engagé le combat, la marque sur ma joue en témoigne, un coup de poing m'a était donné. J'ai du riposter. Je dispose ou vous voulez que je reste ? »

[Franz: 1 (arrivé a 0 je crois que c'est la mort ^^)
Gabriel: 8 ]


Dernière édition par Gabriel Lestrange le Lun 12 Déc - 17:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Lun 12 Déc - 17:01

Le membre 'Gabriel Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1996
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2011
Parchemins postés : 350



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Gabriel Lestrange


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Lun 12 Déc - 17:35

Dés blessures. (sorte de test)


Dernière édition par Gabriel Lestrange le Lun 12 Déc - 17:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Lun 12 Déc - 17:35

Le membre 'Gabriel Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Blessure' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Lun 12 Déc - 21:42

"La vie. La vie qui est-elle ? Une ombre, une mère, un homme, une femme ? Un enfant ? Qu'importe. Cette fois, je ne m'en soucis plus. Je ne m'en soucierai plus, plus jamais. Chaque minute qui passe est un soulagement intérieur, et un refoulement extérieur. Je ne sais quoi penser. Je doute, j'affirme, sans y croire, je recule, puis j'avance. M'opposer à mon jugement, me confronter à ma personne m'est insupportable, mais que faire si ce n'est s'affronter ? Je doute. Continuellement je pense à la fin, à ce que je serai dans un jour, deux semaines, quatre mois, cinq ans, ou dans deux décennies."

Il s'arrêta. Il contemplait le ciel par delà la large fenêtre de son office. Un ciel particulièrement beau, ou du moins, l'impression qui s'en dégageait était belle. Il resta là, à admirer ce que la nature pouvait fournir de plus magnifique. Une minute passa, puis cinq, puis dix. Il passa une heure à ne rien dire, juste à observer. Une habitude qu'il avait largement perdu. Lui, le mangemort de la patience, celui qui préférait regarder, plutôt que manier. Lui, il avait perdu l'habitude d'attendre et d'user de ses yeux pour ... voir. Dis comme ça...

"Ridicule. Bon. J'en étais où ? Ah oui..."

Il ne dit rien. Il regarda la feuille où la plume à papotte attendait. Elle patientait, elle, en l'air, prête à écrire à la moindre vibration des cordes vocales du mangemort. La plume ne répondait qu'à lui, comme la plupart des plumes, et elle avait le don de retranscrire avec exactitude les pensées de l'homme en question. Soudainement, sans fondement, sans justification, il fit un geste brusque et tous les dossiers présent sur le bureau se retrouvèrent par terre, les plus légers volèrent à travers la pièce, les feuilles flottaient, avant de toucher doucement le sol et s'y installer confortablement. Il ne fit aucun autre geste, il était debout, les mains sur le bureau, il fixait le bois ciré de son office. Il jura. Jura jusqu'à ce que sa haine soit expulsée... L'envie de massacrer était plus forte qu'autrefois. Il n'avait pas envie de jouer, pas envie de lancer une chasse à l'homme banale, non, il voulait massacrer. Faire passer cette boule de colère, de vide en lui à l'intérieur d'un autre par l'intermédiaire de sa baguette. A croire que sa vie ne se résumait qu'à ça... attendre l'absolu sordide ? Et bien qu'il en soit ainsi.

"Doomsley. DOOMSLEY !"

Plop

"Le maître a appelé le vieux Doomsley ?"
"Oui. Vas me chercher à boire."
"Tout de suite Maître."
"Et tu iras au manoir. Vins voulait me voir. Dis lui que je n'en ais pas envie."
"Bien monsieur."
"Et... dis lui d'aller se faire foutre aussi. Non, ça enlève le. Non... je lui dirai moi-même. Ouais. Bref, vas-y."

Plop

Il se déplaça, vers son buffet, se versa un vert de Whisky pur feu et but. En fixant son reflet dans la glace. Son sourire habituellement froid avait laissé place à une expression de haine continue. Qu'adviendrait-il de sa cible ?

"Ma cible... si seulement j'en avais une. Tout ça... Tout ça pour ça. Poudlard. Où sont les nés-moldus ? Où sont les opposants ? Où est la mort et la souffrance ? Où puis-je vivre en paix ? Où puis-je tuer ? Certainement pas ici."

Il termina son verre, se retourna et d'un mouvement las du poignée au bout du quel sa main tenait sa baguette magique, la pièce se rangea d'elle-même. Le vase se recolla à l'identique, la photo sortie du cadre brisé y rentra à nouveau, l'eau s'épongea, les dossiers revinrent peupler le bureau. Intuition ou simple habitude ? Que dire ? Un peu des deux sûrement. A la différence près que d'habitude, il ne va jamais jusqu'à parler tout seul. Fort déstabilisant... surtout pour lui. Un pas, puis deux, et une suite. Quelqu'un approchait. Au nombre de pas il pouvait savoir si c'était pour lui ou pas. Accélération : c'était pour lui.

"Ah bordel... non. Pas maintenant."

Tant pis pour lui, ou elle. Après tout, contrairement à ce que l'on pense, il n'était pas pour faire souffrir les élèves, il les protégeait. Vrai de vrai, pour preuve : il les évitait. Que dire de plus si ce n'est la représentation parfaite de l'amour éternel qu'il leur portait ? C'était certes un peu exagéré, mais dans l'absolu, il les protégeait. Mais il les aimait pas. Pour sûr...
On toqua, une fois, et on entra. Un corps inerte d'abord, puis un garçon. Au cheveux lisses. Trop lisses.

*Lestrange.*

Pas plus pas moins, il s'agissait effectivement du dernier membre de la famille Lestrange à Poudlard. Une famille prestigieuse par son passé, et tellement souillée par son présent. C'était bien dommage. Bellatrix avait failli tellement de fois que cela en devenait ridicule... presque impensable. Lincoln avait d'ailleurs mal digéré le fait que le Seigneur des Ténèbres accepte de la garder auprès de lui. Tellement d'autres méritait sa place.... Mais Crow ne pouvait pas nier, il ne pouvait pas nier son passé à lui. Azkaban. Bellatrix, bien que folle à lier, eut été d'une aide précieuse. Qui d'autre aurait pu l'aider à rejoindre les rangs des Ténèbres aussi rapidement ? Peu de monde.

« Monsieur Crow. Pardonnez mon dérangement mais je vous apporte ce jeune homme avec qui je me suis entretenu avant que ça dégénère. Je vous informe qu'il a ouvertement insulté le régime en disant, je cite : Tout ceci n'est que connerie. Quand il a comprit que j'étais entièrement avec le régime, il a engagé le combat, la marque sur ma joue en témoigne, un coup de poing m'a était donné. J'ai du riposter. Je dispose ou vous voulez que je reste ? »

"Ce "jeune homme" mérite le dérangement alors ? J'espère pour vous."

Il fit une pause, observa, encore et toujours le corps. Un sourire se dessina. Enfin.

"Un opposant au régime dîtes-vous ? Hum, intéressant. Non, restez Lestrange, je pense que vous me serez plus qu'utile aujourd'hui. Vous semblez être de nature coriace et légèrement adepte des maléfices je me trompe ? Alors, vous apprécierez."


Le club de duels ne trompait pas. Les travaux pratiques dans le parc avec les prisonniers non plus. On pensait Crow comme absent, mais il savait tout. Il était à la fois les yeux et les oreilles des murs, les membres des surveillants et le cerveau de cette organisation.
D'un geste de la main et à l'aide d'un sortilège informulé, il souleva le jeune pouffsoufle. Il regarda Gabriel et lui fit signe de sortir. Le corps suivit le serpentard et à sa suite, le mangemort débarqua dans le couloir. La porte se ferma à clé derrière lui et ils avancèrent dans le couloir. La journée n'était pas finie, et les élèves encore dans les couloirs. Tant mieux. On le pensait mort ? Voilà la vision du tortionnaire qu'il était. Lui, la baguette à la main. Devant lui, un corps lévitait, inerte. Un regard froid, sans émotion. A ses côtés, Lestrange, qui n'avait pas la dégaine d'un faible... sûr de lui ? Certainement, peut-être trop.

Le chemin jusqu'aux cachots n'était pas très long. Un passage secret y menait, mais Crow ne le prit pas. Où était l'intérêt si on ne se montrait pas au grand jour ? Ah... l'ivresse du pouvoir. Belle ironie du sort. La puissance. Depuis longtemps convoitée, depuis dix ans acquise. Il passa devant la salle de potion, puis devant la salle menant à la salle commune des serpentards, il continua dans un dédale de couloirs tous identiques. Un labyrinthe sous un château de pierre.

Enfin, ils arrivèrent devant un mur. Tout à fait ordinaire. Il leva sa baguette, la pointa sur le mur et celui-ici, en quelques secondes s'ouvrit. Un passage secret qui normalement ne devait pas être vu par les élèves. Tant pis, les lois c'était lui qui les fixait. La salle était plutôt froide, on sentait l'humidité du lac juste au dessus. Une salle simpliste : une table, quatre chaise. Pas de fenêtre, cinq bougies, et une paire de chaînes au mur du fond. Le corps se posa sur la table. Lincoln se déplaça jusqu'au fond, un porte manteau accroché au mur des plus glauques puisqu'il s'agissait d'un crâne. Il y mit son long manteau et se retourna vers Lestrange.

"Dîtes-moi, quelle est votre vocation pour l'après-Poudlard, Lestrange ?"


L'autre était toujours inerte, et pour l'instant, on s'en fichait éperdument.

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1996
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2011
Parchemins postés : 350



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Gabriel Lestrange


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Mar 13 Déc - 18:59

On aime tous rêver. Bien qu'il y ait toujours des exceptions. Aujourd'hui, Gabriel rêver voir Franz mourir. Mais cela n'était pas possible, à moins qu'il ose se rebeller contre la sécurité incarné : Monsieur Crow. Aujourd'hui, Lestrange allait devoir se contenter d’assister a la correction du résistant, et avec un peu de chance, si Crow est de bonne humeur, il pourra faire quelques travaux pratique. Gabriel restait droit, attendant les instructions du mangemort. Son visage n'avait pas d’expression particulière, son corps était juste droit, toujours avec la même allure noble que d'habitude, mais sans le menton relevé. Prendre les gens de haut aux côtés de Monsieur Crow pourrait être mal venu. Il adopta alors une attitude fière, fière de son sang et de son rang, mais sans plus.

"Un opposant au régime dîtes-vous ? Hum, intéressant. Non, restez Lestrange, je pense que vous me serez plus qu'utile aujourd'hui. Vous semblez être de nature coriace et légèrement adepte des maléfices je me trompe ?"

"En aucun cas."

"Alors, vous apprécierez."

"Je n'en doute pas."

Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu corrompt absolument. Les grands hommes sont presque toujours des hommes méchants, voici le point de vu des gentilles bonhommes naïf comme Franz. Mais la vérité est tout autre. Les grands hommes sont les ambitieux, les grands hommes sont ceux qui cherchent à repousser leurs limites. A aller chercher toujours un peu plus loin, centimètre par centimètre si il n'arrive pas à avancer mètre par mètre, mais il avance, sans s'arrêter. Aussi étroit puisse être le chemin de la puissance, aussi haute puisse être les collines pour y parvenir, soyez sans crainte. Car si cela est votre destin, vous y parviendrez, a condition d'avoir la force et l'envie. Tout ceci ce traduit par un mot : Ambition. Le vert et argent n'en manquait pas.

Gabriel eut un sourire, un rictus discret qu'il peiner à cacher dû au parole du mangemort, ou du modèle devrais-je dire. Il admirait un peu cet homme, personne ne pouvait nié qu'il avait réussi dans la vie. Il s'était fait un nom a Poudlard, au près du monde britannique, mais surtout aux yeux du Lord. Bien qu'il faut sans arrêt viser plus haut, cet homme là ne manquer de rien, c'était indéniable. Il semblait que Monsieur Crow avait remarqué du potentiel chez Gabriel du au performance au club de duel. Peut être était-ce faut, mais tout le monde a le droit d’espérer ce faire remarquer par un homme prestigieux.

Les couloirs était grand, mais rendu étroit par tout les élèves qui y traînaient. Gabriel marchait à côté de Monsieur Crow en regardant les autres élèves d'un regard.. hautain. Il accorda aussi un clin d’œil suivit d'un sourire en coin a John Adams qu'il croisa dans les couloirs, le message était indescriptible pour certain, mais le Serdaigle avait comprit : ''Voilà ce qui arrivera a ce que tu voudra recruter''. Gabriel ne savait pas vraiment ou aller le mangemort, mais il suivit en toute confiance, lorsqu'ils arrivèrent au cachot, la salle de torture fut la première pensée de Lestrange. Mais quand ils passèrent a côté, Gabriel se retourna sans arrêter de marcher en se demandant ou ils allaient. Enfin, monsieur Crow s'arrêta devant un mur.. vierge. Du nouveau ? Son excitation monta a l'idée de découvrir quelque chose qu'il ne connaissait pas. Madame LeeRoy avait raison, Poudlard cachait encore bien des surprises lui étant inconnu. De sa baguette, monsieur Crow pointa le mur et il s'ouvrit, laissant apparaître une salle lugubre, mais banale, elle faisait un peu penser a un mélange de salle d’interrogatoire et de torture avec les chaînes au fond.

'' Quel est le rôle premier de cette salle ?'' Pensa t-il.

Crow retira son manteau pour le déposer sur un crane faisant office de porte manteau. Gabriel n'en fit pas de même, étant donné qu'il faisait froid dans cette salle dénué de lumière. Seul les bougies chasser un peu l'obscurité au coin de la salle.

"Dîtes-moi, quelle est votre vocation pour l'après-Poudlard, Lestrange ?"

" La conseillère d'orientation a osé me présenter marchand d'équipement sportif avec les notes que j'ai, j'ai eu envie de la gifler pour avoir pensé a un métier comme celui ci pour un Lestrange. Mais ce ne sont pas des manières., je suis bon en combat, mais pas encore assez a mon goût. J'aimerais devenir mangemort. Comme vous. Afin de rattraper l'honneur de ma famille et servir le Lord. Ma tante a su faire briller les Lestrange, mais disons qu'elle n'a pas su s'arrêter au bon moment pour en garder tout son éclat. Je pense pouvoir faire meilleur mangemort qu'elle. Je ne suis pas prétentieux, mais ambitieux. Peut être pourriez vous m'apprendre quelques nouveauté pendant que nous sommes avec un parfait cobaye... Monsieur Crow ? Pensez vous qu'il est possible pour un jeune comme moi d'être apprenti mangemort ?.. "

Gabriel avait la main droit dans le dos, la baguette a la main gauche qui pendait vers le bas. Son avenir était un sujet qui lui plaisait bien. Quoi de mieux que rattraper l'honneur de sa famille ? Les Lestrange n'avait pas encore la tête sous l'eau. Mais pourquoi attendre le dernier moment pour reprendre de l'altitude. Il brandit sa baguette vers Franz Scorzi.

" Revigor. " Dommage, il n’ira pas mieux. Et il se fera reveiller a la manière forte.

Puis il informula un ''incarcerem'' Des cordes jaillirent de la baguette de Lestrange venant bâillonner et ligoter le résistant.

'' Je me demandais si a l'avenir vous auriez du temps a me consacrer afin de m'enseigner vos connaissance. Je sais que je vous demande beaucoup puisque vous devez avoir beaucoup de chose a faire, mais qui ne tente rien n'a rien. ''

Lestrange flâna d'un pas molasson vers Franz, il fit le tour en caressant la joue du résistant du bout de sa baguette, comme ci il savourait son "repas". Un résistant servit sur un plateau d'argent, quelle occasion. Il fit sortir un puissant jet d'eau de sa baguette accompagné d'une magnifique gifle, elle n'était pas obligatoire mais disons que c'était le bon moment de lui rendre le coup qu'il lui avait mit tout a l'heure. Le poufsouffle ouvrit grand les yeux et prit une grande inspiration, comme si il revivait.

" Réveille toi ! Je voudrais pas que tu rate la fête. "


Dernière édition par Gabriel Lestrange le Mar 13 Déc - 19:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Mar 13 Déc - 18:59

Le membre 'Gabriel Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Elève Connaisseur' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Elève Connaisseur' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Mer 14 Déc - 15:09

La salle reflétait l'exacte état moral de Crow : sombre, froide, sans émotion, ni couleur. Parfaitement grise, fermée, et sale. Une salle comme on pourrait en voir souvent dans les châteaux si vieux tels que Poudlard, et pourtant, rares étaient celles qui faisaient autant d'effet au mangemort. Il appréciait autant être ici qu'en haut. Autant être ici qu'au manoir. Il préférerait mourir ici que là-bas. Là-bas, était synonyme du Nord de l'Angleterre. Là où sa famille est enterrée, et où, dans la logique des choses, il devra les rejoindre lorsque le moment sera venu. Le moment fatidique de la finition, la mort. Une image, une simple image. On s'attend à un événement, mais au final qu'est-ce que ça change ? Un de moins, un de plus, le monde ne changera pas. Certains en seront heureux, d'autres pas. Tant pis. Au final, mourir n'était pas une libération, c'était simplement... un tableau, un miroir, un reflet de la vie.

La salle était un reflet de la vie en elle-même : là où tout commençait, dans le noir, là où tout se terminait, dans le noir. Une salle dont la faible lueur des bougies ne suffisait pas à éclaircir de façon nette et agréable. On restait plonger dans une pénombre constante, et dans cette atmosphère lugubre et stressante, Crow avait droit à son bonus. C'était son terrain. Il jouait avec la peur comme un gamin avec une balle. Il maniait aussi bien l'art de torturer que de faire craquer l'esprit. Il jouissait de cette position, il jubilait à l'idée d'avoir à la portée de sa baguette une cible facile, difficile, extrême. Il aimait avoir une victime enchaînée, sans défense, mais quoi de mieux qu'un bon combat avant d'en finir définitivement ? Oui... il y avait de l'intérêt. Cependant, ici était-ce nécessaire ? Un opposant au régime à peine âgé de 17 ans, où serait l'intérêt de se battre ? La logique ? L'envie ? Non. Ici, rien ne servait à provoquer : la réprimande sera le meilleur moyen de persuader !

Lincoln était adossé contre le mur, un tee-shirt à manche longue, un regard perçant et franc.

" La conseillère d'orientation a osé me présenter marchand d'équipement sportif avec les notes que j'ai, j'ai eu envie de la gifler pour avoir pensé a un métier comme celui ci pour un Lestrange. Mais ce ne sont pas des manières., je suis bon en combat, mais pas encore assez a mon goût. J'aimerais devenir mangemort. Comme vous. Afin de rattraper l'honneur de ma famille et servir le Lord. Ma tante a su faire briller les Lestrange, mais disons qu'elle n'a pas su s'arrêter au bon moment pour en garder tout son éclat. Je pense pouvoir faire meilleur mangemort qu'elle. Je ne suis pas prétentieux, mais ambitieux. Peut être pourriez vous m'apprendre quelques nouveauté pendant que nous sommes avec un parfait cobaye... Monsieur Crow ? Pensez vous qu'il est possible pour un jeune comme moi d'être apprenti mangemort ?.. "

"Marchand d'équipement sportif ? Hum... alors c'est triste. Vraiment. Une si prestigieuse famille, souillée par un métier si... dégradant. Réagir par la violence ne servirait à rien, et le simple silence suffira à faire comprendre vos dires Mr.Lestrange. Votre style de combat est plutôt argumenté pour un élève de septième année. Il faut apprendre à respecter ses forces. User d'un sortilège comme le feudeymon est bien trop prétentieux. La prétention mène à la simple faiblesse d'esprit. Votre tante en connait en rayon là-dessus."


Il eut un sourire narquois, non pas à l'adresse de Gabriel, mais plutôt pour sa tante. Oui, il espérait un jour pouvoir se mesurer officiellement à elle, sans barrière. Elle avait échoué, faiblement, et pourtant, elle était encore là... pourquoi ? Parce que l'erreur est humaine, et le Lord, bien que suprême, en était un. Seul Scofield voyait clair sur cette erreur, et Lincoln apprenait de ce dernier...

"Enfin, votre ambition est celle que j'attendais. Un Lestrange ne pourrait pas devenir autre que serviteur de notre Seigneur. Chaque mangemort sert de sa vie, des ses pouvoirs, et de ses aptitudes. Apprendre la reconnaissance envers Lui. C'est un honneur de recevoir sa bénédiction, de recevoir la Marque. Je l'ai reçu à votre âge, quoiqu'un peu plus vieux, mais jamais, je n'ai cessé de croire en Lui... être apprenti mangemort ne s'acquièrent pas. Soyez en digne, montrez vous comme tel et vous serez vu."

Il s'arrêta de parler, se déplaça, et sortit sa baguette. Il passa sa main sur sa figure. Il fallait se calmer. Depuis quelques semaines il souhaitait exploser, mais il devait se retenir. Bientôt il serait envoyé en Irlande, et à ce moment là, personne ne l'arrêtera. Il fixait un pan du mur, et faisait tourner sa baguette dans les mains.

"Je vous apprendrai. Si vous me montrez votre potentiel."


Franz semblait avoir du mal. Beaucoup de mal. Lincoln avait un sourire.

"Ne le réveillez pas trop vite. Jusque là, profiter d'une victime a toujours été bénéfique. Restez maître de vos émotions, de vos intentions. Vous exposez, par des gestes, des paroles, est trop dangereux. Restez concentré sur votre objectif. L'ambition est une fabuleuse utopie, mais avoir l'esprit clair et sur Terre est toujours plus fiable."


Il se retourna enfin.

"Vous avez cours de Défense Absolue non ? Citez moi l'ensemble des sortilèges de persuasion que l'on pourrait utiliser ici. Vous en choisirez un, et vous me montrerez vos capacités. Un seul sort, un bon sort, finement choisi peut servir à faire avouer à n'importe quel homme ses tords, qu'ils soient vrais.... ou faux."

Il s'écarta et fixa Gabriel. Là, il y trouvait de l'intérêt.

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/07/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/11/2011
Parchemins postés : 123



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Franz Scorzi


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab] Sam 17 Déc - 12:03


Hrp : Ambiance visuelle et Sonore
Spoiler:
 

La mort n’est pas la fin… Elle est le début de toute chose…


Tout était calme…Pas un bruit si ce n’est celui du vent traversant l’herbe grasse de la plaine. Franz était d’ailleurs allongé dedans, pourtant il n’avait rien à y faire. Mais en étudiant de plus prés le décor, était vraiment réel ? Ou s’était-il laisser emporter dans un monde intangible ? Son esprit aurait il prit le pas sur son corps ? Sans aucun doute. Pourtant il était là, dans l’herbe, jambe et bras allongé autour de lui, les yeux dans les nuages.

Il ne voulait pas bouger et d’ailleurs pourquoi devait il le faire ? Rien ne pouvait le forcer à le faire, rien ne le presser de se bouger… Pourtant la couleur du ciel, rouge sanglant, le laissait dubitatif. Ainsi il n’était pas le monde réel, d’ailleurs dans ce monde là il serait en train de se prendre le chou avec l’autre abrutit… Mais s’il était ici, était il mort ?

Peut être bien… Si c’était bel et bien le cas il en serrait un peu déçut car il n’aurait pas pu se venger, ni se servir de si féminin Gabriel pour s’en faire un tapis… Mais il se leva quand même, s’appuyant sur ses deux mains pour se lever sans trop de problème. Puis, une fois debout, il mit les mains dans les poches et laissa le vent passer autour de lui. Il était fort et transportait une forte odeur de bruler, comme s’il y avait quelque chose qui avait été détruit par les flammes…

Au bout de la plaine il y avait un arbre… Un arbre immense. Et dans cet arbre il y avait aussi une balançoire, jouet sur lequel se trouvait une enfant aux longs cheveux noirs qui se balançait d’avant en arrière dans un bruit de grincement.

Tout cela donnait une forte ambiance à vous glacer le sang, et pourtant il ne bronchait pas. Qu’avait-il à perdre désormais ? Ses ‘richesses’ ? Son amour ? Sa vie ? Non… Il avait déjà tout perdu, enfin non il ne les avait jamais réellement gagné. Mais finalement il lui restait encore une chose, si petite et étroite dans la vie de tous les jours mais tellement importante aujourd’hui… Son honneur. Voila ce qu’il lui restait, et pour rien au monde il ne l’abandonnerait.
Finalement après un petit moment de motivation il se mit à descendre tranquillement vers l’arbre. S’il y avait quelque chose à faire ce serrait bien à cet arbre, et puis bouger un petit peu ne lui ferait pas de mal.

En plus de l’odeur, le vent emportait avec lui une chanson, provenant surement de la jeune fille. Mais ce n’est pas tant la chanson qui posait problème… Mais bel et bien la façon dont elle était chantée…

« Twinkle twinkle little star, How i wonder what you are. »

En écoutant cela il s’arrêta un instant. L’air semblait s’être rafraichit… Non en fait il avait carrément gelé, cela ne présageait rien de bon.

« Though i know not what you are… Twinkle twinkle little star »

Au bout de quelques minutes il arriva finalement au niveau de la jeune fille, mains dans les poches il ne dit rien. Ecoutant cette gamine de quelques années qui se balançait en chantant. Il ne pouvait voir d’elle que ses longs cheveux noirs comme la nuit ainsi que sa robe rouge sang qui laissait ses mollets et pied nus au contact de la terre froide et humide.

Puis elle s’arrêta de chanter, lui ne s’avança pas d’un pas. Mais d’un coup il y eu comme une déchirure en lui, une douleur intense et rapide. Puis il sentit le sang couler en lui, les deux derniers doigts de sa main droite tombèrent au sol dans une petite flaque de sang. Tétanisé par la douleur il ne put rien faire, ni bouger ni crier.

Voyant cela la jeune fille descendit de la balançoire et s’avança vers lui, il ne pouvait pas voir son visage, complètement caché par ses cheveux noirs. Elle posa ses mains sur sa main blessée et la douleur s’enfuit, sortit de son corps comme par magie. Elle le regarda, lui sourit et en un instant elle lui envoya une droite qui le fit tomber au sol.

Et ce nouveau reveil l'envoya loin une fois de plus...… Mais cette fois il était sur d’être dans le monde réel…Il ne put qu'observer la scéne qui s'offrait à lui, une salle sombre et obscur... Surement un cachot ou quelque chose approchant, deux hommes dont gabriel... Il avait bel et bien raison mais il n'était pas aller chercher la directrice mais bel et bien le gars de la sécu'.... Il secoua la tête de dépit devant cela... Bon dieu qu'il lui faisait de la peine ce mec...

Il vit sa main et comprit que son rêve avait une part de vérité, rapidement il la quitta des yeux, il venait de perdre deux doigts mais il aurait le temps de les plaindres plus tard. Pour le moment il fallait trouver un moyen de sortir de là... Il ne comprenait pas ce qu'il se disait, peut être encore trop endormi aussi ne dit il rien et se contenta d'observer et de se mémorer ce qui allait se passer ici bas.... Il n'y avait pas de doute que la suite allait être instructive pour lui, mais il ne dirait rien... De toute façon qu'avait il à dire ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le début du futur...[Gab]

Revenir en haut Aller en bas

Le début du futur...[Gab]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-