POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ] Dim 18 Déc - 15:53

Le membre 'Maleficus Serpens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2011
Parchemins postés : 709



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Leonora Levinson


MessageSujet: Re: Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ] Dim 18 Déc - 16:45

Toujours au sol, je ne détachais pas mon regard du Brigadier de Serdaigle. Je le toisais un instant discrètement, et constatait que,même physiquement il faisait peur. Non pas que par ses paroles et ses actes.

« Sais-tu que je pourrais te torturer
jusqu’à ce que tu me dévoiles tous tes secrets ? Sais-tu que je pourrais
pénétrer ta tête et ainsi tout savoir de toi ? Notamment ton passé et
ce que tu es vraiment... »

Est ce qu'il mentait, est ce qu'il en serait capable? Je ne préférais même pas le savoir. Et, dans le doute, je le regardai, des larmes dans les yeux. Je ne dirai rien sur mes origines. Il en est hors de question. Bien que s'il faisait ce qu'il avait dit, je n'aurai pas le choix. Mais j'espérais de tout coeur qu'il ne ferait ni l'un, ni l'autre. Qu'il disait juste ceci pour me faire peur, donc par conséquent, que j'avoue la vérité. Sachant que c'était possible qu'il soit en mesure de faire l'un comme l'autre.J'inspirai légèrement et reprit, timidement, tout en essayant d'être le plus crédible possible.

Je..Je n'ai rien à cacher. Vraiment rien. Tu ne trouverais rien, et je ne dirai rien.. Je n'ai rien à dire..

Un nouvel éclair vert jaillit de sa baguette. Je sursautai, de peur, et le regardait. Il voulait me tuer, ou ce n'était qu'une simple petite idée? Ni l'un ni l'autre, je suppose qu'il souhaitait juste me faire peur. Si c'était ceci, et bien il pouvait s'avérer content, il y parvenait parfaitement. Même si j'essayais de ne pas lui montrer. Mais ça , c'était définitivement impossible. Comment ne pas avoir peur dans cette situation? Personne ne m'entendrait si j'appelais de l'aide. Et puis, si je faisais ceci, c'était sûrement la dernière chose que je ferais..

« Connais-tu un certain Josh Eden ? »

Euh .. Oui. Mais, pourquoi..?

Josh Eden.. Oui, je le connais. A Gryffondor. Et , en plus, de la même année que moi. Je me mit à genoux et me relevait ensuite, stoppant les larmes qui coulaient jusqu'à présent sur mes joues. Je me mit face à Maleficus et le regardait fixement. Sans sourire, sans pleurer. Me voir en pleurs avait déjà du lui donner grande satisfaction quelques instants auparavant, je ne lui ferait pas ce plaisir une fois de plus. Si j'arrivais à tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ] Dim 18 Déc - 18:04

Au sol des pavés glacés de ce triste couloir, Leonora Levinson essuyait fébrilement ses larmes au fer et à mesure qu’elles continuaient de couler, ne cessant d’être attirée par le regard impérieux de Maleficus Serpens. Elle le toisa du coin de l’œil tandis que lui reluquait la baguette qu’il avait dérobée précédemment. Bois de cerisier, presque 30 cm, ornée de petits motifs floraux kitchs à certains endroits comme par exemple sur le manche. Il la remit sous sa cape, avant de dégainer à nouveau la sienne. Il aimait tout savoir de ses ennemis potentiels, connaître leurs problèmes, leurs défauts, ainsi que toutes leurs faiblesses. Etudier les autres était passionnant !

Bien sûr que Maleficus était capable de torturer la jeune Gryffondor, il se trouvait qu’il n’était pas novice en matière de torture, de pénétration de l’esprit et de falsification de la mémoire. Il pourrait juste vérifier ses dires, afin d’être certain de ce qu’elle affirmait. Elle inspira légèrement, nouvelle erreur aux yeux du Sang Pur.


« Je… Je n’ai rien à cacher. Vraiment rien. Tu ne trouverais rien, et je ne dirai rien… Je n’ai rien à dire. »

« Je ne dirai rien, hein… Connais-tu un certain Josh Eden ? »

« Euh… oui.. Mais pourquoi ? »

« Timeris ! »

Le Sang Pur décocha avec une rapidité fulgurante l’enchantement de Magie Noire. Il servait à pénétrer les pensées de la cible tout en la faisant souffrir, lui faisant voir sous la force des visions d’horreurs que l’on choisissait. La raison ? Elle s’était levée et avait osé tenir tête au Brigadier en soutenant son regard. Elle le paierait. Et surtout, Maleficus allait vérifier ses soupçons sur la nature de son Sang. Au début de leur altercation, cela avait été un jeu, il voulait s’amuser avec elle et lui faire croire qu’elle était Sang de Bourbe à force de manipulations afin de l’humilier, mais à la vue de ses réactions, le Sang Pur allait finir par croire lui-même qu’elle mentait sur son Statut. Il allait en être sûr en fouillant ses souvenirs. Aussi, afin de connaître sa réaction, il lui fit voir la situation suivante :

Leonora Levinson est face à un commissaire du Sang à l’aspect brumeux. On ne le connait pas, on ne voit pas son visage. Par contre, on entend sa voix dire « Vous n’êtes pas convaincante, vous êtes Sang-de-Bourbe. Vous serez jugée et immédiatement conduite à Azkaban. ». Quelle allait être sa réaction ? Allait-elle se faire démasquée cette nuit ?


La situation devenait de plus en plus intéressante pour Maleficus Serpens. S'il découvrait quelque chose, la jeune fille serait à son service. Il la tiendrait par le chantage.


Dernière édition par Maleficus Serpens le Dim 18 Déc - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ] Dim 18 Déc - 18:04

Le membre 'Maleficus Serpens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2011
Parchemins postés : 709



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Leonora Levinson


MessageSujet: Re: Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ] Dim 18 Déc - 21:35

Je restai là, face à Maleficus. Non pas que je n'avais pas peur de lui, ce n'était pas du tout le cas. J'essayais juste de paraître, encore , naturelle. Même si ce n'était pas gagné. J'avais essuyé mes larmes depuis quelques instants déjà même si celles ci étaient toujours dans mes yeux, menaçant à chaque instant de perler sur mes joues. Il observait ma baguette. Ca , j'aimais pas. Je ne supportai pas que quelqu'un d'autre que moi aie ma baguette entre les mains. Mais là, je pense que si je rappliquais quoi que ce soit, je ne pourrai plus jamais parler. Donc, meilleure solution, ne rien dire. Tiens, d'ailleurs, il rangea ma baguette dans sa cape. Et il sortit la sienne. Je tremblais mais faisait mon possible pour que cela ne se voit pas. Il me pointa et lança un sort.. Dont je n'avais aucunement conscience. En même temps, il était en Septième année, j'étais en Cinquième donc bon..

« Timeris ! »

Et le sortilège me frappa. Des tas de souvenirs se bousculaient dans ma tête. Je revoyais des scènes .. Quand j'étais petite. Un cours, en primaire, ou je rigolais avec des amies. Une sortie au parc avec ma famille, où mon grand frère Matthew m'avait encore une fois défendue. Et le jour de mon anniversaire, de mon onzième anniversaire. Mais.. Soudainement, une vision fit son apparition.

.Pensées de Leonora.

Je me voit assise face au Commissaire du Sang. Je n'ai aucune idée de qui il est, c'est comme si la pièce où nous nous trouvons était sombre et que le siège sur le quel j'étais assise était la seule chose de la pièce à être pourvue d'un peu de luminosité. Je tremblais, en attendant sa réponse, quand soudainement, je l'entendis parler.

« Vous n’êtes pas convaincante, vous êtes Sang-de-Bourbe. Vous serez jugée et immédiatement conduite à Azkaban. »

Je le regardai, ébahie. Même si je savais parfaitement que mon mensonge ne tenait pas debout. Et là, c'était sûr, je m'étais trahie. La petite histoire que j'avais racontée n'avait pas été suffisante. De toute façon, elle n'était pas réelle. Je tentais néanmoins de continuer à jouer le rôle de la Sang-Mêlé, mais je n'y parvenais plus. Je sentis les larmes monter, et, peu à peu , couler.

Non.. Je vous en prie.. Pas Azkaban..

Ce fût la seule chose que je réussit à dire. Et encore, la fin de ma phrase se perdit dans mes sanglots. Mais, visiblement, le Commissaire semblait imperturbable. Mes yeux étaient devenus vitreux , et les larmes ne cessaient de couler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ] Lun 19 Déc - 18:23

Un petit flot de souvenirs furent fouillés par Maleficus, un quand la jeune Gryffondor devait avoir tout juste trois ans. Un autre dans une prairie anglaise, jouant gentiment au ballon avec son grand frère. Il y eut un un nouveau flash, Leonora Levinson avait sept ans, elle était sagement assise au troisième rang d'une classe moldue ensoleillée. Devant elle: une pimbêche blonde aux yeux bleus, rigolant avec un garçon, la jeune fille avança doucement sa main et lui tira les cheveux de manière forte tandis qu'un petit cri de cochon blessé sortit de la bouche de la petite moldue. Malgré le côté humoristique de la scène, Maleficus était très loin de sourire, il adoptait même un ton très grave. Quelque chose clochait. Il quitta l'école primaire pour se retrouver dans un salon avec une future Gryffondor de onze ans dont on venait de fêter l'anniversaire, la jolie famille était assise sur un canapé, lisant attentivement une lettre au sceau de Poudlard. Sorcière depuis sa naissance, elle avait été inscrite à l'illustre école de Magie par Albus Dumbledore et celle qui était sa co-directrice à l'époque, Minerva McGonagall.


« Leonora, tu es consciente que c’est impossible, totalement impossible… ? »
« Papa… Si c’est possible ! La preuve ! »


Effaré devant ce qu'il venait de voir mais aussi face à l'importance de ce que demandait le sortilège au niveau physique, Maleficus arrêta net la souffrance de la Gryffondor. Elle était contre le sol de ce couloir, pleurant à chaudes larmes. Le Sang Pur gardait le silence, il venait de découvrir quelque chose, quelque chose de grave. Tous les Sang-de-Bourbe n'avaient pas été encore expulsés de Poudlard. Ses yeux perçait le corps de la cinquième année, il réfléchissait à une vitesse fulgurante. Brisant soudain le pesant silence qui alourdissait les pleurs de Leonora Levinson, Maleficus eut un mouvement de dégoût. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas approché un Nuisible.

« Ton père, il était Moldu, hein ? Et ta mère ? Elle aussi, c’est ça ? »

Le Serdaigle posait la question mais se doutait bien de la réponse. Il n'osait même pas la toucher, ce qui était mieux pour elle. Elle avait gardé ce secret pendant cinq ans. Le Brigadier était entré dans une colère folle.

« Avec qui as-tu passé la Commission du Sang, au Ministère ? Pourquoi personne n'avait remarqué ton problème ? A qui as-tu volé cette baguette ? Y'en a-t-il d'autres dans l'école ? EST-CE QU'IL Y A D'AUTRES SANG-DE-BOURBE A POUDLARD ?! PARLE ! »

Personne ne s'était douté qu'il y avait toujours depuis la chute de Potter des Nés-Moldus entre les murs du Château, qui suivaient les cours comme tout le monde, qui mangeaient dans la Grande Salle comme tout le monde, qui allaient dans le Parc ou à la Bibliothèque comme tout le monde. Apparemment, le problème n'avait pas été totalement éradiqué, cette Levinson en était la preuve vivante. La première réaction de Maleficus aurait été de la tuer sur place ou d'aller directement l'emmener chez Crow pour la dénoncer. Mais non, il ferait autre chose, il allait s'en servir pendant un petit moment, de toute façon elle passerait sa commission bientôt et ne serait plus réduit qu'au niveau de paté pour Détraqueurs.

« Tu me dégoûtes - il lui cracha dessus - mais, dans ma grande bonté - il avait dit ça avec une telle froideur que n'importe qui n'aurait trouvé aucune bonté dans ce qu'il racontait - je ne vais pas te dénoncer. Tu vas m'écouter bien sagement. Demain, tu contacteras John Adams ou Victoria Swan, de Serdaigle, en leur proposant tes services pour sa pseudo-résistance, leur expliquant que tu es contre le Régime actuel...etc SURTOUT, tu ne leur diras pas que tu m'as déjà rencontré ! Si tu le fais, je le saurai. Et alors, tu subiras ma colère et celle des Détraqueurs. N'oublie pas que je connais ton honteux petit secret. Ensuite, tu me feras un rapport complet des intentions de John Adams et de ses amis, est-ce clair ? »

Il la tenait entre ses griffes, désormais elle ne pourrait plus rien faire sans l'approbation du Sang Pur. Elle, la Nuisible, l'Impure. Si sa cachotterie venait à être découverte, elle ne ferait pas long feu dans ce Château et ne reverrait sans doute plus jamais la lumière du jour. Elle devenait un pion des Serpens parmi tant d'autres, l'Elite venait de gagner un nouveau serviteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2011
Parchemins postés : 709



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Leonora Levinson


MessageSujet: Re: Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ] Lun 19 Déc - 22:11

Il me faisait revoir des tas de souvenirs. Je me vis petite. Et quand nous jouions sous le soleil d'été avec Matthew.. Il avait toujours été gentil avec moi. J'aurai tellement aimé qu'en ce moment précis, il puisse m'aider. Comme il l'avait toujours fait. Quand, au parc, on me poussait dans le sable. Et bien là, j'aurai tellement aimé qu'il puisse intervenir, m'aider. Mais c'était impossible, tout bonnement impossible. Enfin, mon onzième anniversaire. Ce jour qui serait à jamais gravé dans ma mémoire. Le Brigadier finit par mettre fin au sort. Je ne pouvais plus tenir, c'était impossible. Je m'écroulais littéralement au sol et me retrouvai de nouveau face à terre. Je ne pouvais que pleurer. Je ne relevai même pas la tête vers lui. De toute façon, si je daignais le faire, je ne le verrai pas. Mes larmes cachaient ma vue. Et si c'était pour qu'il me dévisage comme il était en train de le faire , j'en suis certaine, cela ne servait absolument à rien.

« Ton père, il était Moldu, hein ? Et ta mère ? Elle aussi, c’est ça ? »

Dès qu'il avait parlé, je fis mon possible pour ne plus pleurer. Ou au moins, pleurer silencieusement. Ce que je faisais tant bien que mal. Je ne pris pas la peine de lui répondre. Il avait compris, ce n'était pas compliqué. Pourquoi me le demandait il? Maleficus avait bien vu dans mes souvenirs , c'était assez explicite!

« Avec qui as-tu passé la Commission du Sang, au Ministère ? Pourquoi personne n'avait remarqué ton problème ? A qui as-tu volé cette baguette ? Y'en a-t-il d'autres dans l'école ? EST-CE QU'IL Y A D'AUTRES SANG-DE-BOURBE A POUDLARD ?! PARLE ! »

Rien que sa voix , le ton qu'il avait employé me glaçait le sang. On aurait dit qu'il était sur le point de me tuer. Je pense que s'il ne se retenait pas, je serai déjà morte. J'en suis sûre même. J'essayais néanmoins de lui répondre. Malgré mes sanglots, je trouvais le moyen de parler. Si on pouvait appeller ça ainsi.

Je ne l'ai pas encore passée.. Je n'ai pas volé cette baguette..! C'est la mienne, elle m'appartient! Je.. Je ne sais pas.. Je ne peux rien dire si je ne sais rien..!

Et mes pleurs repartirent de plus belle. J'aimerai tellement ne pas pleurer. Me montrer forte. Mais c'était impossible. Maleficus continuait de parler, encore et encore. Sans tenir compte de mes sanglots incessants. Si seulement il avait un minimum de pitié. Enfin, je pourrai toujours rêver.

« Tu me dégoûtesmais, dans ma grande bonté je ne vais pas te dénoncer. Tu vas m'écouter bien sagement. Demain, tu contacteras John Adams ou Victoria Swan, de Serdaigle, en leur proposant tes services pour sa pseudo-résistance, leur expliquant que tu es contre le Régime actuel...etc SURTOUT, tu ne leur diras pas que tu m'as déjà rencontré ! Si tu le fais, je le saurai. Et alors, tu subiras ma colère et celle des Détraqueurs. N'oublie pas que je connais ton honteux petit secret. Ensuite, tu me feras un rapport complet des intentions de John Adams et de ses amis, est-ce clair ? »

Le Serdaigle me cracha dessus en me disant que je le dégoûtait. J'essayais tant bien que mal d'ignorer son geste. Dans sa grande bonté? Où est ce qu'il voyait de la bonté, dans ce qu'il disait? Il n'y avait que de l'ironie pure. Lorsqu'il eût finit de parler, je relevais la tête vers lui, et le regardai, terrifiée.

Je le ferai, j'irai les voir, en me proposant à leur service.. Je ne dirai rien, c'est promis! T.. Très clair.

Je ferais ce qu'il me demandait. Je n'avais pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ] Mar 20 Déc - 20:43

La petite Gryffondor de Cinquième année jouait son avenir avec Maleficus. Soit elle collaborait comme beaucoup d’autres élèves avant elle, soit elle mourrait dans d’atroces souffrances. Tout cela elle le savait déjà.

La chose la plus étrange était que le Serdaigle mettait de côté l’une des valeurs les plus importantes aux yeux de sa famille depuis des siècles : la pureté du Sang. C’était pourtant faux, il gardait à l’esprit qu’il restait une Nuisible à Poudlard, mais il ne la considérait pas comme une sorcière, c’était un animal qui se propageait comme une maladie dont on ne pouvait se détacher. Il allait se servir du pouvoir qu’il exerçait désormais sur la Gryffondor pour espionner temporairement ses ennemis de Poudlard. Mais ce qu’ils ne savaient pas, c’est que Leonora Levinson n’était pas la seule infiltrée parmi eux…

Ainsi, elle n’avait pas encore passé sa Commission du Sang. Cela n’était pas étonnant car ils étaient d’une efficacité redoutable au Ministère, surtout sur ce genre de sujet. La cinquième année ne ferait pas long feu dans ce Monde. Il était déjà incroyable que depuis ces cinq ans sa famille et elle n’avaient pas été interceptés. A croire qu’il restait encore beaucoup de travail pour les puristes.

La peur emplissait la voix de la Sang de Bourbe, à l’inverse de celle de Maleficus où on ne pouvait que trouver de la cruauté et de la colère. La tristesse et la douleur étaient les leitmotivs du Sang Pur. Il avait une force de manipulation et de persuasion incroyable avec les faibles, dont faisait partie Levinson. Elle disait qu’elle ne savait pas s’il y avait d’autres comme elle à Poudlard. Elle paraissait convaincante. De toute façon, Maleficus avait vu quelqu’un d’autre, quelqu’un qu’elle avait appelé Matthew.


« Bien sûr que si, tu as volé cette baguette. Elles ne choisissent que des sorciers, or tu n’es pas une sorcière. »

Ces mots horribles avaient été prononcés avec une telle lenteur et une telle froideur que cela en devenait de la souffrance pour la petite. Elle se voyait affliger la pire des humiliations par le Sang Pur.

« La personne avec qui tu jouais, ça en est un lui aussi, n’est-ce pas ? Celui que tu as appelé Matthew, c’était un Sang de Bourbe. Où est-il actuellement ? »



« Je le ferai, j’irai les voir, en me proposant à leur service… Je ne dirai rien, c’est promis. Tr… Très clair… »

Le Sang Pur eut un rictus mauvais.

« De toute façon il en va de ta survie, tu sais. Allez viens, on va chez Crow. »

Il lui donna un léger coup de pied dans le dos pour qu’elle se lève et qu’elle bouge. Il ne la touchera pas, elle était trop sale, trop repoussante. Il pointait sa baguette dans son dos, l’obligeant à accélérer. Ils marchèrent pendant moins de dix minutes, juste le temps de descendre d’un étage et d’aller dans le couloir principal du Troisième, là ou se trouvait le bureau d’un des Mangemorts les plus redoutés du Château. Maleficus ressentait un incroyable sentiment de puissance, il contrôlait la Gryffondor, elle était sous son terrible joug. Petit à petit, Maleficus allait exterminer tous ses ennemis, les Résistants et les Nuisibles.

« Remets-toi et arrête de pleurer ! Tu tâcheras de bien jouer la comédie demain. »

Ils continuèrent. Maleficus lui ordonna de s’arrêter quand ils arrivèrent devant une porte en chêne où le Serdaigle frappa une fois. Leonora Levinson devait trembler de terreur. Le Sang Pur eut un sourire diabolique.

« Tu vas te retrouver face au Mangemort Lincoln Crow, petite Impure. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2011
Parchemins postés : 709



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Leonora Levinson


MessageSujet: Re: Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ] Mer 21 Déc - 14:10

Je ne voulais pas l'aider. Je ne voulais pas lui obéir, devenir son chien. C'était la dernière chose dont j'avais envie. Tout comme je ne voulais pas trahir cette fameuse Victoria ou bien ce John. Non, je ne le voulais pas. Parmi les valeurs que mes parents m'avaient inculquées, la fidélité s'y trouvait. Je n'ai jamais trahi personne, jamais. Je me décevais moi-même. Si seulement je pouvais m'enfuir, lui échapper. Mais c'était impossible. Enfin si , je le pouvais, bien évidemment. Me lever, courir dans mon dortoir, et faire en sorte d'y arriver indemne. Mais si je tentais quoi que ce soit, je me ferai tuer. Et je ne tenais pas à finir mes jours dans ce froid et sombre couloir du Quatrième Étage.

« Bien sûr que si, tu as volé cette baguette. Elles ne choisissent que des sorciers, or tu n’es pas une sorcière. »

Comment avait-il pu me dire ça? Les larmes qui étaient logées dans mes yeux depuis un petit bout de temps maintenant mais dont j'avais réussi à réguler le flot menacèrent de nouveau de perler sur mes joues. Je fermais les yeux, essayait de penser à autre chose. Je les rouvrit et reprit, d'une voix forte. Malgré que ce ne soit pas le mot pour me définir actuellement.

Je suis une sorcière, comme toutes les personnes dans cette école! Le jour de mon onzième anniversaire, j'ai reçu une lettre. LA lettre de Poudlard , me disant que j'étais une sorcière depuis ma naissance!

Et je me tus. J'avais été assez claire, trop même. Je ne le laisserai pas remettre en doute ma nature de sorcière. Bien que ce soit ce qu'il était en train de faire actuellement. Je me vengerai. Un jour , peut être. Ou jamais.

« La personne avec qui tu jouais, ça en est
un lui aussi, n’est-ce pas ? Celui que tu as appelé Matthew, c’était un
Sang de Bourbe. Où est-il actuellement ? »

Ne parle pas de mon frère ainsi, il ne t'as rien demandé et ne t'a rien fait. Je..Je n'ai aucune idée d'où il est.

C'était faux. Je savais pertinemment qu'il devait être à la maison, en train de dormir. Dormir, ce que j'aurai dû aller faire, d'ailleurs. Pourquoi voulait-il savoir où était il? Croyait-il sûrement que Matthew était un Sorcier? S'il croyait ceci, il se trompait. Car Matthew n'en était pas un, lui au moins,il eût , lors de ses onze ans, un anniversaire banal.

« De toute façon il en va de ta survie, tu sais. Allez viens, on va chez Crow. »

Chez.. Chez Crow? Le Serdaigle voulait m'emmener chez Crow? J'eus ma réponse lorsqu'il me mit un coup afin que je me lève. Ce que je fis, ne souhaitant pas qu'il utilise je-ne-sais-quel-sort. Une fois debout, je marchai, et sentit sa baguette dans mon dos. Je n'avançais pas assez vite visiblement. En même temps, qui s'empresserait d'aller dans le bureau de Crow, franchement? Pas moi en tout cas. Néanmoins, j’accélérais.

« Remets-toi et arrête de pleurer ! Tu tâcheras de bien jouer la comédie demain. »

J'essuyais les larmes qui coulaient encore suite à l'annonce de l'endroit où nous nous rendions et frottait mes yeux afin de ne plus pleurer. Ce que je me forçai à faire. Et nous arrivions bien vite, trop si vous voulez mon avis, devant le bureau de Crow. Il frappa à la porte du bureau du Mangemort, et je tremblais. Tremblais à l'idée de me retrouver face à Lincoln Crow.

« Tu vas te retrouver face au Mangemort Lincoln Crow, petite Impure. »

Je ne disais rien, incapable. Comme dans le couloir auparavant. Je ne parvenais même plus à bouger, dire quoi que ce soit. Ce qui allait se passer me terifiait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ] Dim 1 Jan - 19:43

"J'aimerai savoir Lincoln... pourquoi tout ça ?"
"Quoi tout ça ? C'est quoi "ça" ?"
"Pourquoi être revenu à Poudlard, ici, en temps que Mangemort... tu avais tellement de possibilité mon cher cousin."
"Ah, Eliz, je ne l'ai pas demandé."
"Tu pourrais te faire muter. Viens au Ministère, on se verra plus souvent."
"Le Ministère n'est qu'un repère à vautours. Ici, au moins, personne ne me fait chier. C'est moi qui gouverne. C'est ce que j'ai toujours voulu non ?"
"Ouais ouais. Je trouve ça assez étrange. Enfin, bon."
"Et toi, le Ministère ? Comment ça se passe ?"
"Normalement, l'autre con là... heu... Ah oui, Willer, a voulu me virer. l'imbécile. Il ne se souvenait plus de mon rang de Serviteur des Ténèbres."
"Pourquoi cette ingrat a-t-il voulu te virer ?"
"Soit disant j'avais un trop grand franc-parler. Tu le crois ça ?"
"Ce n'est pas totalement faux."
"Ah... évidement, il fallait que tu la fasses celle-là !"


Les deux membres de la famille Crow avait le même sourire, les mêmes expressions, les mêmes regards. Complices, oh que oui, il n'y avait qu'avec elle qu'il était différent. Il n'avait pas de soeur, ni de frère, mais elle, elle remplaçait toutes les places vides de son esprit. Heureusement. Elizabeth Crow était une dame charmante, élégante, et jeune. Déjà mère d'un garçon ici à Poudlard et mariée à un fier Sang-Pur tout à fait respectable. Oui, en somme elle avait réussie sa vie... elle s'était battue comme une acharnée, et finalement la reconnaissance était tombée. Il est bien connu que seuls ceux qui persévèrent réussissent là où les autres échouent n'est-ce pas ? Lui avait franchit les caps plus rapidement qu'aucun autre dans sa famille, il était parvenu à un point tellement honorifique que lui-même, parfois, croyait rêver. Et c'était tant mieux. Souvent, s'imaginer sur les nuages les plus hauts, les grottes les plus profondes, le plus loin possible, s'avérait bienfaisant.

"Bon, Linc', je vais y aller... on m'attend."
"Très bien."
"Bon, et passe nous voir au prochaines vacances !"
"J'y penserai."


Ou pas.

"Allez, à bientôt."
"Au revoir Eliz'."


La porte se refermait sur sa cousine et son teint changeait du tout au tout. Il passait du type même accueillant à la bête sanguinaire, sans foi ni loi qui chassait ses proies dans la forêt des couloirs de Poudlard. Elèves par-ci, professeurs par-là, personne ne lui résistait, il connaissait la vie de lui, ou de lui. Tout le monde était sous son contrôle. Il régnait en maître, connaissait les passages secrets les plus escarpés, les plus vils. Il savait où trouver quoi, ce château était sa deuxième maison, comme beaucoup, mais il était également sa propre poche. Ses plus noirs secrets étaient rangés bien précieusement ici-même, à l'abri des regards indiscrets et là où personne n'oserait s'aventurer. Un coffre fort immense de plusieurs centaines d'hectares... quoi de mieux ?

Il rédigeait alors un rapport. Un dossier lourd et fatiguant sur les difficultés rencontrés par ses hommes pour parvenir à faire leur ronde dans le domaine forestier de l'école. Il y était contraint, mais de lui-même il ne l'aurait pas fait. Ceux qui se plaignaient n'étaient que des fillettes sans honneur ni fierté, des blancs-becs, des ratés. Et pourtant, POURTANT, ils étaient sous SA responsabilité. Bordel, qu'avait-il fait pour mériter ça... ? Ah... la vie est parfois cruelle... trop même non ? Oui, beaucoup trop.

Des pleures. Dans le couloir ? Encore une gamine qui a perdu son ours en peluche ? C'est pas possible... dans quel monde vit-on ? Enfin, ce n'était pas ses affaires, il lança un assurdiato rapidement sur la porte ainsi, il ne se ferait plus déranger pendant qu'il achevait ce foutu dossier. Il allait le mener devant la Commission d'Inspection du Travail Magique et encore une fois, ces imbéciles trembleront tellement face à lui, face à cette marque aussi honorable que crainte qu'ils lui accorderont l'examen sans visite, ils opéreront pour que le dossier soit prit en compte en avance et il obtiendra certainement des chocolats glacés en plus. Au final, seuls les chocolats l'intéressaient. Un fin gourmet ce Crow, très fin.

Il n'en eut pas pour très longtemps, le chemin de ronde n'était que de huit kilomètres dans la forêt, et il ne devait faire qu'un rapport descriptif sur les problèmes tout les cinq cent mètres... une misère, mais une misère simpliste. C'était déjà ça. Il préférait ne pas se casser la tête sur un morceau de parchemin plutôt que d'en déchirer trois et de casser son armoire à coup de Diffindo quand le sujet devenait complexe. Oui, c'était plus agréable ici.

Une fois terminé, il se leva, prit un verre et se servit un peu de Whisky Pur Feu pour oublier cette immondice... Il enleva l'assurdiato d'un geste, et c'était à ce moment là qu'il entendit à nouveau les pleurs, mais cette fois, plus proches. Comme-ci... ils étaient derrière la porte. Il ne bougea pas mais ouvrit la porte d'un geste de sa baguette. Il était légèrement assis, ses pieds touchant le sol, sur son buffet, une sculpture sur bois représentant la marque des ténèbres ornait chaque porte de celui-ci. Il était à la fois beau et sombre. Il posa son verre et observa la nouvelle trouvaille de Maleficus Serpens.

"Hé bien Mr.Serpens, vous ne chômez pas... entrez."


Il laissa la jeune Gryffondor le temps d'entrer suivie de Maleficus baguette pontée vers elle.

"Vous pouvez abaisser cette baguette je pense maintenant, la mienne suffira en cas de débordement. Bien... alors que se passe-t-il ? Miss Levinson se serait perdue près de mon bureau ? Mauvaise pioche, c'est bien le dernier endroit où vous aimeriez être..."

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 


Dernière édition par Lincoln Crow le Lun 2 Jan - 2:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ]

Revenir en haut Aller en bas

Enfreindre les règles, c'est bien. [ Maleficus S. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-