POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

[Terminé] Mauvais jeu de mot [Pv - Lincoln Crow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Mauvais jeu de mot [Pv - Lincoln Crow] Ven 13 Jan - 2:08

.

- "La ferme ! La ferme ! ", répéta-t-il encore plus fort.

Il refusait de croire qu'il connaissait cette personne et la raison était pour lui évidente. Si ça venait à se savoir il était foutu, même, il n'était pas non plus certain que cet homme était celui qui, sommes toute, ressemblait à celui de quelques vieux souvenirs. Non, c'était trop gros, trop incroyable dans le mauvais sens du terme. Pourquoi avouer quand on peut nier sans conséquence ? Une formula fendit l'air, si rapide, si nette qu'Adam eut l'impression de ne pas l'avoir entendu. Il lui semblait que ça avait duré plusieurs minutes mais lorsqu'il revint réellement à lui il s'avéra qu'il avait simplement stoppé un de ses pas. Adam avait envie de vomir, tout en sachant pourquoi il n'osait le reconnaître : ce gars venait de fouiller sa mémoire. Ca le surprenait, il savait que c'était possible mais de là à s'imaginer en être la cible... Sa face rouge écarlate vira tout à coup en un blanc cireux maladif. Lincoln, c'était donc bien lui ? Etrangement les quelques séquences d'esprits que son aîné avait dérangées ne cessaient de remonter à la surface, interminable courant de l'inconcevable. Il se remit à le voir partout, remontant et retournant chaque parcelle de sa mémoire, énorme bobine de fil dont certains étaient coupés, il lui fallait retirer sur un autre bout pour en voir la fin. De fil en aiguille, il réalisa ce que trois secondes plus tôt il niait en bloc.
Adam se sentait sali, c'était difficile à expliqué, ce mec avait pu tout voir, tout ce qu'il avait fait, en bien comme en mal. Or le mal était chez Adam comme une seconde nature. Pas le mal le plus commun, le bête et méchant comme on dit, non, le mal sournois, celui qui tape dans le dos et fout directement un poing dans la gueule histoire de bien surprendre. Alors quoi, c'était si simple de fouiller dans la tête de quelqu'un ? Déterrer ce que l'on met si longtemps à se cacher soi-même en si peu de temps c'était possible avec autant d'aisance ? Le Poufsouffle eut un reflux, puis deux, puis trois et la dernière fut la bonne. Il eut l'impression que tout remonta, son ventre se plia littéralement en deux, priant pour vider l'ensemble de son estomac, mais rien. Il n'y eut qu'un toux, un bruit de quelqu'un qui a envie de gerbé mais qui n'y arrive pas.

Les larmes lui étaient monté aux yeux, nul doute que c'était simplement le fait de forcer autant sur une zone si sensible. Cependant, même si le sortilège y était pour beaucoup, ce mal de cœur n'était rien d'autre que de l'émotion pure. Si pure qu'elle en devenait gauche et sadique. Appuyé sur le montant de la porte, le garçon mit bien cinq minute à reprendre une respiration normale, entre temps il n'avait rien dit, il avait fixé un point au hasard dans le bois et avait profité de cette banalité pour s'oublier lui-même. Adam redressa enfin les yeux mais n'osa pas les diriger directement vers celui qu'il refusait de croire. Honteux, quelque peu penaud, il se sentait irrémédiablement stupide :

- "Pardon."

Cette excuse sonnait fausse, pour ainsi dire elle avait été envoyée presque à la va vite, sur un ton affirmatif, à la limite de la conclusion. D'une voix à peine ébranlée, cachant sa véritable sensation d'incapacité à faire face. Que valait-il comparé à celui qu'il avait cherché pendant plusieurs semaine ? Que valait-il pour avoir osé douté un seul instant ? Lincoln lui-même l'avait dit, des gens tueraient pour avoir une place dans sa famille et lui, du haut de ses treize ans, il se permettait des facéties aussi inutiles que de renier sa propre famille.
Toutefois, même si Adam n'était pas capable de le savoir, Lincoln avait faux. Il était aisé de manipuler les souvenirs de quelqu'un d'aussi jeune lorsque l'on avait autant d'expérience, un coup de baguette, une once de malice pour ne pas modifier de trop gros détails et le tour était joué. Malgré tout, il était vrai que les souvenirs sélectionnés par ses soins étaient facilement vérifiable, rien n'empêchait le jeune Crow à envoyer un courrier à sa mère lui demandant une photo de Lincoln. Adam était loin de cette manière de pensée, lui prenait cela pour argent comptant. Lincoln Crow, son petit-cousin, oncle de substitution, presque-frère de sa mère, était dans le même établissement que lui depuis le début. Lui qui l'avait cherché, il se trouvait bien bête devant le fait accompli :

- "Il m'a poussé.", dit-il de but en blanc.

Il répondait à l'une des premières question de Lincoln, celle qu'il avait volontairement ignoré, celle qui le gênait car elle le forçait à révéler sa tendance à répondre par le poing avant de réfléchir aux conséquences. Le hic c'est que ce n'était pas exactement la vérité. Certes, l'autre élève l'avait poussé, mais peut-être que c'était aussi car lui même lui avait donné un coup d'épaule... Pour ce que ça changeait, quelque part Adam espérait lui avoir au moins laissé une trace sur la joue, une lèvre enflée, bref une blessure de guerre quoi. Il devait être déjà loin ce trouillard... Comment Adam avait pu être aussi bête ! Bon sang, il avait envie de se mettre des baffes, "Crow", comme s'il y en avait partout, pourquoi il n'y avait pas pensé avant ! Qu'importait vraiment, maintenant il était dans la mouise alors autant sauter à pieds joints dedans :

- "T'avais pas besoin de venir, j'sais m'défendre."

Cette fois le tutoiement était volontaire, appuyé, une façon indirecte de demander, ou de contraindre, quelqu'un à l'accepter. A présent, la seule raison pourquoi laquelle le garçon devrait vouvoyer Lincoln était qu'il faisait parti d'une branche "lointaine" de la sienne, or, entre la branche de sa mère et la sienne il n'y avait pas cent mètres. Adam restait toutefois sur la défensive malgré son ton proche du sarcasme. Cinq minutes de plus et il lui refaisait le portrait à cet idiot de Poufsouffle. Bien que sa mauvaise foi n'avait d'égale que sa pseudo-assurance, le garçon laissa tomber son regard sur ses pieds, se tordant les doigts d'une main dans l'autre. Il répondait, oui, mais il faisait beaucoup moins le malin. Ca lui rappelait les quelques passages chez le directeur de son école, que de mauvais souvenirs en somme...
Revenir en haut Aller en bas


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: [Terminé] Mauvais jeu de mot [Pv - Lincoln Crow] Ven 20 Jan - 18:41

Pardon ? Etait-ce une excuse ? Un signe d'une faiblesse atroce ? Oh non... Alors Elizabeth n'avait pas fait son boulot de mère. Elle n'avait pas éduqué son fils comme son propre père l'avait éduquée, elle. Elle n'avait pas transmis les conseils sûrs du paternel de la famille, le grand-père, le leader de tous. Un homme pour lequel Crow éprouvait un profond et réel respect. Une allégeance au père fondateur qu'il avait toujours connu. C'était clairement lui qui avait lancé Lincoln sur cette voie, cette voie de souffrance, de pouvoir, de perversion, d'atrocités, et de corruption. Il l'y avait lancé comme on jette une pomme dans le panier, peut-être s'était-il dit qu'une de plus, ou de moins, la balance ne virerait pas ? Au contraire. Crow en était persuadé, le paternel n'en revenait pas. Il n'avait jamais pensé qu'un jour son petit fils deviendrait Mangemort... et quel mangemort. Il faisait parti de ceux que l'on nommait injustement "les silencieux". Les assassins reconnus dans les rangs, ceux qu'on appelait pour leurs capacités magiques qui venaient à bout de n'importe quel adversaire... les mangemorts les plus prisés du pays, et sûrement les plus dangereux. Ceux qui éprouvaient une véritable haine, un flot de colère si grand, si large que personne ne pouvait les stopper, sauf, Lui. Lincoln était particulièrement doué dans son domaine, et ça son paternel, celui qui l'avait éduqué comme son fils, le savait, il en était fier, et rien ne pouvait pousser plus le petit-fils prodige à aller encore plus loin. Viser le sommet ? Non, ça c'était une étape. Il ne visait plus, il y était, maintenant, il ne restait qu'à concrétiser. La montagne était derrière lui, il s'élevait peu à peu aux cieux... l'échec symbolisait la chute, la victoire n'avait pas de définition, elle était nécessaire, voilà tout.

Il n'y avait pas de place pour les faibles, plus maintenant. Le monde magique s'était reposé sur ses baguettes durant trop de temps, le gouvernement n'avait pas saisi l'occasion de rendre au peuple sa légitimité suprême, le Ministère avait failli à sa mission presque divine. Il avait échoué là où l'ordre des Ténèbres triompherait sans nul doute et sans contestation. Et dans cet ordre, Lincoln ainsi que Scofield, Valverde, Menroth, malgré sa récente disparition, Leeroy, la nouvelle de l'ordre, et bien d'autres, eux tous étaient les envoyés. Ils rependaient le message, apportaient la paix intègre au pays, faisaient régner l'hégémonie du Seigneur des Ténèbres, et symbolisaient à eux tous la perfection de cette nouvelle société : un homme nouveau, une société nouvelle.

"Ne t'excuse pas, tu n'en as pas besoin."


Une phrase sortie comme un pain du four. D'un seul coup, un seul trait, pas d'hésitation, c'était précis, rapide, clair et net. On ne pouvait pas faire plus explicite et ça voulait dire "Tu es un Crow, pas une mauviette." ... Oui, Lincoln aimait le respect qu'on lui portait, il aimait cette peur qu'il inspirait à tout le monde en général dans l'école, et dans le monde magique anglais, il adorait cette présence physique et morale qu'il exerçait sur les autres... cependant, il ne supportait pas qu'un membre de sa famille se rabaisse aux mimiques des "autres", ceux qui ne valaient pas la peine d'être nommés et dont la lignée n'inspirait ni nom, ni évocation.

"Alors tu as bien fait."


Il suffisait de le connaître un minimum en privée, dans certaines conditions, comme le jeune Mercurius le savait, pour s'apercevoir que Crow était tout sauf proche du règlement. Il ne respectait rien pour lui même et accordait de la marge à ses proches... après tout, avec un tel pouvoir entre les mains, qui ne le ferait pas ? Seuls ceux qu'il n'aimait pas y passaient ... malheureusement pour la population, il n'aimait presque personne. Try again.

"Oh, oui, je vois ça. Tu t'en sortais bien. Mais tu faiblis sur ton poignet droit."

Il n'y avait pas une once d'ironie dans ses paroles, il disait ce qu'il pensait, et ce qu'il voyait c'était vrai. Adam avait hésité sur ses coups et ça se voyait sur le portage du côté droit. Dommage, car un poing bien placé avec la bonne intensité peut rendre inerte momentanément une personne... chose plutôt satisfaisante et agréable pour l'expéditeur.

"Ah au fait, ta mère m'a dit que tu allais passer ta commission. Prends ça avec toi... normalement, personne ne te classera dans une race impure ou inférieure avec ça."

Il lui tendit un parchemin, de taille moyenne, qui tenait, une fois plié dans la poche.

Citation :
Par décret de l'Ordre des Ténèbres,

La personne présentant ce papier, sous le nom d'Adam Sean Crow, domicilié à Liverpool chez Elizabeth Crow et Sean Bringer, élève de l'école de Sorcellerie Poudlard, en troisième année, âgé de treize ans, est certifié comme sang-pur par le mangemort et représentant du Seigneur des Ténèbres, Lincoln Crow, chargé de la sécurité de Poudlard.

Tout manquement à cet ordre est passible d'inculpation pour "manquement à la hiérarchie magique" conformément à l'article n°42 de la justice du Ministère de la Magie d'Angleterre.

Bien sincèrement,

Lincoln Crow.

Si Adam oubliait ça c'était son problème, Lincoln lui donnait toutes les cartes pour devenir un grand et célèbre sorcier de race pure. A lui de jouer fin et d'allumer les feux...

"Bon... si tu es en autarcie parfaite, je vais retourner à mes occupations."


Il se retourna, et s'avança vers la porte, lentement... si le gamin avait encore quelque chose à dire, alors il resterait encore un peu, sinon... ah, bordel y'avait ces centaures qui rôdaient encore ? ... Le soleil serait rouge se disait-il, très rouge.

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Mauvais jeu de mot [Pv - Lincoln Crow] Dim 22 Jan - 2:00

La réaction de Lincoln le surprit. Il avait du soutient ? C'était sérieux ça ? Du soutient pour taper sur un autre gars ?! C'était à la fois cool et flippant. Adam ne répondit rien, que dire ? Qu'effectivement il avait eu raison de le faire ? C'était stupide. La seule chose qu'il fit ce fut de regarder sa main droite encore rougie par les coups lorsque son aîné en parla. Ce qui le dérangeait c'était qu'il n'avait pas eu l'impression de retenir ses coups, au contraire, il peinait à les retenir et avait fini par volontairement tout lâcher plutôt que de réfléchir. Il était fier de ce qu'il lui avait mit dans la tête, honteux aussi qu'on relevât cette faiblesse de son côté droit, d'ailleurs comment avait-il fait pour voir ça en à peine quelques secondes ? Lincoln était fort, trop fort peut-être. Le Poufsouffle le laissa partir, muet. Il avait peur que lui dire au revoir eut fait parti de ses faiblesses, en plus de ses excuses de tout à l'heure. Alors, plutôt que de dire des mots en trop, il n'en dit pas. Il le regarda partir et fermer la porte.
Quelques secondes passèrent et des larmes perlèrent aux coins de ses yeux. Le stress redescendais et avec lui son lot de joie et de peine. Il pleura en silence, la lettre à la main, lettre qui oscillait légèrement de part l'excitation de son porteur. Lincoln Crow, c'était donc lui ? Il avait été si proche de lui pendant tout ce temps sans qu'il n'ose se l'avouer à lui même ? Pire, il lui avait vraiment craché toutes les ignominies qui remontaient dans sa mémoire comme un typhon ravageur ? Il fonça dans son lit, dos plat sur le matelas, fixant le plafond avec un sourire triste sur le visage, un de ces sourires que les larmes vous obligent à arrêter le temps de renifler.

Adam mit du temps à s'en remettre complètement, plusieurs minutes. Finalement il se leva et alla ranger son précieux trésor : cette note c'était son échappatoire pour passer cette commission sans encombre, tout du moins le pensait-il. Soudain, la vue de son oreiller aplatit sur son lit lui donna des idées. Le Poufsouffle s'en saisit, le mit sur le rebord de son lit et mit un coup de poing dedans. Si au début ses coups étaient hésitant et maladroit, il enchaîna de plus en plus vite. Pas sûr que ça aide son soit disant problème de puissance mais en tout cas ça le défoulait comme nul autre moyen - et certainement pas ces sachets de farine antistress à la mord moi le nœud.

Un élément le chagrinait cependant. Lincoln, qu'avait-il fait pour devenir Mangemort ? Qu'avait-il fait pour le devenir si rapidement - à en croire les histoires - et pourquoi sa mère refusait-elle d'en parler ? Autant de mystères et de non-dit... Il n'en fallait pas plus pour Adam et sa curiosité dévorante, et ce dans tous les sens du terme. Il continuerait son enquête, nul doute que Lincoln ne voudrait pas non plus aborder le sujet, et puis de toute façon le jeune Crow était bien loin de se sentir capable d'aller lui demander la bouche en cœur la meilleure façon de satisfaire les désirs de papa Bringer. Lincoln c'était la clef qui servait à ouvrir la porte des réponses, peut-être qu'une autre partie de Lincoln était ces même réponses qu'il cherchait tant. Il fallait absolument qu'il se rapproche de lui, qu'il tente de lui parler, d'en apprendre plus sur lui, d'en apprendre plus sur son métier, sur ce qu'il en fait et surtout, oui surtout, au moins Adam pourrait enfin se décider : dois-je devenir Mangemort ?
Cette question le chagrinait à la manière des mystères existentiels. Devait-il faire ce dont il avait envie - et pour le moment il n'avait envie de rien - ou se devait-il de prendre la relève de son père, aller là où il n'avait pas osé, ou pas pu, mettre les pieds ? Adam était persuadé que son aîné pouvait répondre à ces interrogations, mais il savait aussi qu'aller lui parler de ça maintenant c'était courir vers un mur les yeux bandés. Cette impression d'avoir parcouru le chemin le plus long n'était sans doute qu'une illusion.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminé] Mauvais jeu de mot [Pv - Lincoln Crow]

Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] Mauvais jeu de mot [Pv - Lincoln Crow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-