POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Farce (Théa/H) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Farce (Théa/H) [Terminé] Dim 22 Jan - 21:07

La destruction, rien ne naissait dans l'esprit torturé de ce jeune homme autre que cette inéluctable soif de vengeance et de justice corrompue, justice qu'il obtiendrait par la force, il en avait fait le serment.
Il écraserait tout sur son passage, frappant sans discernement, sans sommation, et pourtant, il avait besoin de pouvoir pour parvenir à ses fins, Crow le lui donnerait, ne tenait qu'à lui d'appliquer la loi du plus fort, et pour ça, l'anéantissement de toute forme bienveillante en lui était obligatoire, le peu de résistance à la gaieté devait être réduit à néant, simple expression du coté obscur mu par un désir intense de souffrance, de haine appliquée par dose de violence sanglante.

Ce n'était pas tant la soumission de l'adversaire qu'il cherchait loin de là, c'était la souffrance, faire mal juste pour le plaisir jouissif de voir la douleur dans les yeux en larme de sa piètre adversaire, elle avait fait bonne prestation, pour son niveau, passer un sort et une droite, voilà de quoi lui attribuer des louanges pour un bon moment, mais qui les chanterait au risque de se voir torturer par le bourreau de l'école ?

Elle tenta, une fois de plus, essayant de se relever par le plus grand des miracles, histoire d'intervention divine, elle voulut se rapprocher, sous son regard moqueur et son air supérieur, fou et sans doute éclairé par la lanterne de la psychose naissante en lui, signe de la fin de l'être qu'il affrontait, triste destinée que de mourir en léchant un pavé froid dans une école lugubre qui n'avait pas su vous former suffisamment pour rivaliser avec un fou décérébré, cruelle touche d'amertume, la dernière fausse note, fin de la partition.

Le chant de la vie se devait de conclure, elle le savait et pourtant elle venait à lui, la faucheuse avait déjà la bague au doigt, passée par ce gamin de Gryffondor, elle avait la main sur son épaule, cette main gantée qui prenait tant de vie, le faucheur, c'était ce qu'il était, au plus profond de lui, certain l'avait vu, les prémices du démon qui coulait dans ses veines, elle l'avait vu se métamorphosé en tueur né, aux premières loges, elle avait vu le sang de ce prisonnier, elle avait vu le meurtre.

Et maintenant, par le plus grand des sarcasmes, c'était à elle qu'il venait, enfin, plutôt elle qui était venu à lui, si elle s'était détournée, il serait passé, il aurait juste eu le loisir de se moquer de la Serdaigle, elle serait passée outre, et n'aurait pas enduré ces milles tourments pour rien, car c'était bien pour ça qu'elle subissait actuellement, pour rien.

Josh Eden se montrerait il respectueux vis à vis de son acte ? Peut être, peut être pas, mais jamais il ne pourrait imaginer ce qu'elle était en train de vivre, il avait juste été amoché, salement certes, mais pas tabasser, pas humilié de la même manière.
Théodora Malaria, il en était fini d'elle, au moment où elle s'était écroulée devant lui, tout avait été terminé, conclu sur cette note de désastre physique, elle le savait, c'était le début, le commencement de sa dernière période de vie, la fin prématurée d'une existence insignifiante.
À ses pieds, elle devenait vulnérable, elle l'était dès que le premier sortilège avait été lancé, dès que sa langue l'avait handicapé pour la bloquer, l'empêcher de se battre, la stupéfixer aurait été du pareil au même, mais il avait opté pour une séance de torture, elle l'avait voulu, elle l'avait eu.

Aurait elle la chance de dire, je lui ai survécu ? Rien n'est moins sûr, non, dans le regard de Mercurius, il n'y avait pas une once de pitié ou de compassion, c'était plié, elle avait commencé à creuser sa propre tombe, elle avait signé son arrêt de mort, le courage était inutile, ce Gryffondor qui la laminait, il n'avait eu de cesse de critiquer une des valeurs de sa maison, et pourtant.
Elle méritait plus que lui de s'y trouver, dommage pour elle, être une héroïne c'était bien, mais être vivant, c'était bien mieux, Potter lui aurait dit s'il avait pu.

Alors pour poursuivre sur la lancée, le russe posa son pieds droit entre les omoplates de sa victime, s'adressant à elle comme un maître à son esclave.

« Tu vas souffrir comme jamais avant tu n'avais souffert, tu vas goûter encore plus à ce plaisir que l'on appelle douleur. »

Le bout de sa baguette pointée sur la jambe qui n'avait encore rien eu, il récita tout haut, pour annoncer son choix, le sermon de la destruction.

«  Diffindo ! »

Une entaille fut visible, au niveau de la cheville de la jambe encore valide de la demoiselle, et on commença à voir le sang imbiber son bas de vêtement, on devinait que le canal sanguin venait d'être sectionné, ainsi que peut être un ligament, de quoi la maintenir au sol, pour le reste de la torture, elle ne pourrait plus rien faire d'autre que de ramper pour son salut, ou attendre la douce délivrance, le baiser de la dame noire.

«  Ne pleures pas petite, lui dit il avec une voix aussi douce que possible. Je n'en ai pas encore fini avec toi ! »

S'en suivit un rire psychotique alors que le pieds sur le corps de la gamine la repoussa de quelques mètres en arrière, signe de défiance.
Et il murmura …

«  Today is the first day of the end of your life ... »



Hrp :

Théodora : 3pv 1 pa ( impossibilité de lancer des sorts + genou droit explosé +mode madness mais à terre :p + cheville gauche très moche )
Mercurius : 3pv 1pa ( mode berserk Evil or Very Mad )



Dernière édition par Mercurius H. Yakovsky le Dim 22 Jan - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Farce (Théa/H) [Terminé] Dim 22 Jan - 21:07

Le membre 'Mercurius H. Yakovsky' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 28/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 25/07/2011
Parchemins postés : 601



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Théodora Malaria


MessageSujet: Re: Farce (Théa/H) [Terminé] Dim 29 Jan - 2:11

Le Sacre du printemps


Il sait faire tant de chose, faire taire, exploser un de pauvre os blanchatre, soumettre des peuples, et te murmurer des mots doux, voilà ce que le maitre des ballets russes sait si bien faire, rien de moins logique, son pays natal avait été reconnu mondialement pour son efficacité dans le domaine, il donc normal que les gènes merveilleux lui furent retransmit, mais tu devrais voir si bien, beauté Indienne, tu devrais le comprendre et admirait sa parfaite représentation.

Mais la petite danseuse étoile n’était donc couché ? Dormait-elle maintenant ?Si c’’était le cas, ne devrait-elle pas se lever ?De plus en plus, ne s’approchait-il pas ?Tu devrais te réveiller petit cygne noir….Vite, il si proche, vite ! Il avait prononcé quelque mot, ils étaient peu amicaux selon moi, tu ferais mieux de les écouter .

« Tu vas souffrir comme jamais avant tu n'avais souffert, tu vas goûter encore plus à ce plaisir que l'on appelle douleur. Diffindo ! »
La douleur était-elle affreuse ? Souffrais-tu ?Tu ne devrais pas, c’était si beau…Ton metteur en scène te le demande, tu devrais obéir alors il faut danser, danse pour lui, dans pour le rouge, danse pour ton tsar oui belle esclave oiseau de feu, tu ne voyais donc pas qu’il est si doux quand tu obéis quand tu te romps à ses délicieux ordre, écoute ces murmure ne sont pas un délice ?

« Ne pleures pas petite, lui dit il avec une voix aussi douce que possible. Je n'en ai pas encore fini avec toi ! »
Ecoute le rire, ce merveilleux bruit… Cela ne t’emplis pas de joie ? Cette hymne musicalne serait pas digne de requiem ? Oui admire cette dernière mélopée, elle si belle ton maitre est si fier de toi, ne pleure pas, tu devrai rire avec lui ma belle indienne, tu n’as pas être triste, tu n’es pas seule, nous sommes là avec toi lui et moi, tu ne seras pas seule pour ton sacre…


Hrp :

Théodora : 3pv 1 pa ( impossibilité de lancer des sorts + genou droit explosé +mode madness mais à terre :p + cheville gauche très moche )
Mercurius : 3pv 1pa ( mode berserk Evil or Very Mad )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Farce (Théa/H) [Terminé] Dim 29 Jan - 2:42

Laisses moi être toi, communions ensemble, dans la souffrance et l'allégresse, ne soyons qu'un dans la douleur, unis par ce lien invisible qui provoquait tes pleures et mes rires, je te montrerais comment on devient immortel, et tu me montreras comment être humain.
Ne soyons qu'un, pour la déchéance de l'âme, laisses moi te montrer la haine, et montres moi l'amour, pour que nous puissions enfin, ne plus jamais nous comprendre.

Pourquoi es tu si faible petite fille ? Pourquoi pleurer ? Pourquoi résister ?

Est ce par envie de lui, veux tu qu'il te fasse souffrir, veux tu comprendre ?
N'ignores tu pas de quoi il est capable ? Tu l'as vu tuer, tu l'as vu prendre une âme, tu as vu le monstre, tu as eu peur, mais là princesse, tu l'affrontes, pourquoi te suicider ainsi … ta vie n'était que tristesse, la sienne aussi, tu peux le comprendre, pourquoi rester sur son chemin, pourquoi petite fille ?


Il était devant son corps, stoïque, droit, il dominait par la force et le sang, la chaire et les os, rien ne lui résistait, pas même l'esprit, ce type était un poison ambulant, ce que certains touchait se transformait en or, lui, il les flétrissait, détruisait, c'était son don, sa façon de vivre, se façon de s'exprimer.
Le sang, les cris, c'était la seule langue qu'il parlait, éteindre les projecteurs, voilà ce qu'il voulait, jamais il n'avait voulu tout ça, et pourtant il était là, à le faire.

Elle voulait l'imiter, faire comme lui, cette fille qui se défendait, elle voulait ressembler à ce héros qui avait été humilié par le monstre, le voyage vers la douleur continuait, et avec pour seul réceptacle un corps et un esprit emplit de haine, un esprit ou l'humanisme avait été égaré, triste spectacle, la désolation de l'être.

Mercurius contempla la scène avec délice, Eden, Malaria, c'était du pareil au même, deux êtres faibles, une gamine têtue et un idéaliste aussi compétent qu'un gobelin manchot et lépreux, c'était ça qu'on lui opposait ? Il méritait mieux, mais que faire quand la volonté divine vous ordonne de suivre ces préceptes, tu ne tortureras point, non … tu tueras pour moi ! Le carnage tu deviendras et en mon nom, tu sèmeras en ce monde un vent de désolation et de destruction, tant que vie il y aura.

Brûlure, plaie ouverte, tout ça pour une fière allure, à travers la mort, il n'y avait rien de plus à espérer, pas de pardon divin, pas de paradis, pas d'enfer, juste le néant destructeur de l'âme et de la conscience, elle apprendrait de lui, car il avait vu.

Il n'avait pas grand chose à dire le Gryffondor, le meilleur le faisait souffrir, ça le rendait malade de voir les autres heureux alors que lui n'y avait pas droit, il jalousait, n'acceptant que l'extase et l'ivresse de voir les derniers instants d'un être.
Fier défenseur de cette idéologie, no rules, pas de pitié, c'était le commandement divin !

Théodora Malaria, il avait été alliée avec elle, le temps d'un soir, et là, il lui prouvait qu'elle ne pouvait rester du bon coté en chaque instant, que personne n'échappait à ce garçon, on ne pouvait fuir éternellement le monstre, il disparaissait et revenait pour détruire, pourquoi se défendre ? C'était une incitation à lui laisser l'occasion de dissiper la joie, et de récoler les fruits de sa haine, c'était le meilleur moyen de souffrir.

Quel sort maintenant ? Qu'est ce qui pouvait bien faire souffrir à cet instant ? Ce n'était pas un expert en torture, mais il avait un don naturel pour ça, prendre son temps, voilà ce qu'il ferait, la voir s'envoler au dessus des barrières de la haine, et la laisser s'empaler sur son propre orgueil, la laisser maudire sa propre faiblesse, subir le châtiment divin.

Il pointa sa baguette sur elle, et lança un sortilège sans qu'elle puisse se défendre.

«  Electro ... »

Le trait de foudre fusa, touchant la serdaigle, l'électrocutant, et la projetant contre le mur d'à coté, elle avait user de ce sortilège contre lui, et maintenant elle le subissait.
L'impact sur la pierre dut être difficile pour elle, surtout à cause de son genou et de sa cheville, le bourreau appréciait et se délectait de ce petit repas improvisé.

Le courant dut parcourir son corps un petit moment, à tel point qu'elle se recroquevilla en position fœtale, signe d'une intense douleur, et d'une impuissance remarquable, dommage, pourtant, ce ne fut pas le seul effet de l'électro.
L'intensité électrique avait paralysé une partie de ses membres un court instant, contractant ou décontractant ceux ci, sphincters compris, ainsi la victime ne put se retenir, son entrejambe lui fit défaut, souillant ses vêtements du liquide de l'humiliation.

L'impuissance suprême, la torture était douloureuse, et l'humiliation morale encore plus, elle devait avoir conscience de ce qu'il faisait, de ce qu'il venait de lui faire subir, de lui faire perdre toute estime et crédibilité, plus d'estime pour elle même, totalement soumise à son adversaire, au point de désirer la mort de par sa main ?

C'était sa destinée, être dominée par Mercurius Yakovsky, il ne pouvait en être autrement.
Le quatrième année ne bougea pas, s'adressant à elle avec mépris.

«  Tu es pathétique pauvre gamine ! »

Il serait bientôt temps de la finir, le jeu avait assez duré, mais encore un peu, juste encore une fois, il contemplait la scène essayant d'extirper un plaisir jouissif à cette souffrance de l'autre, et ça il savait faire.



Hrp :

Théodora : 2pv 1 pa ( impossibilité de lancer des sorts + genou droit explosé +mode madness mais à terre :p + cheville gauche très moche )
Mercurius : 3pv 1pa ( mode berserk Evil or Very Mad )


Dernière édition par Mercurius H. Yakovsky le Dim 29 Jan - 3:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Farce (Théa/H) [Terminé] Dim 29 Jan - 2:42

Le membre 'Mercurius H. Yakovsky' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 28/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 25/07/2011
Parchemins postés : 601



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Théodora Malaria


MessageSujet: Re: Farce (Théa/H) [Terminé] Dim 29 Jan - 11:09

Les sentiments et les émotions, c’étaient eux qui étaientt au centre de de l’âme humaine mais certaine comme la douleur, la souffrance, la peine, le remord ou l’envie, risquait d’amener tout au fond de puits sans fond, cependant et la jeune bleue pouvait se trouver bien plus bas, irrémédiablement corrompu par ses pauvres désirs et ses peurs, l’adolescente fut donc perdu à jamais dans la douleur qu’elle avait elle-même choisit de s’infliger, et ses pensées n’étaient que peu mieux..
* Ô Sublime assassin, pourquoi suis si faible ?
Ô Implacable guerrier, pourquoi es-tu si fort ?
Ô Bourreau éternelle pourquoi je te ne haïs plus autant ?
Ô Sombre magicien, pourquoi me hais-tu ?
Pourquoi dis-moi ?Pourquoi ?Moi qui subit les pires injuries ?encore et toujours, je souffre et pourtant…Ne pourrai-je jamais être saine d’esprit, serait je éternellement guider par mes émotion, mes impulsions ?Tout ça ce serai jamais arriver sans moi… Toi et Josh vivrai bien mieux sans m’avoir connu, j’attire le mal au personne que je rencontre…n’importe qui….Tous !Tous !TOUS !
...Oui, tous sont maudit par ma faute, tue moi, je t’en prie met fin à ma vie…Ma vie si toxique pour les autres, pour toi, Mercurius……Je suis une idiote !Comment je puis je imaginer qu’il m’entende ?Je ne peux prononcer une seule syllabe mais toi tu ne peux m’entendre Je voudrai tant changer plus que tout mais je ne peux prononcer un seul mot, une seule syllabe, une seule lette un seul soupir…. Demander la mort, Ô Beau faucheur, pourquoi ne fauche tu pas vie ? *
Le regard vague, dans un délire macabre le plus fou, elle regarder sa victime, en bourreau qui attendait l’extrême onction, mais fallait elle qu’elle souffre encore, elle qui était déjà perclus de mille maux, sur son corps et sur son cœur, la victime voulait encore faire payer la coupable avant la sentence ?Elle ne savait pas, mais c’était son lot, mais elle savait que c’était son dut, son ultime confession, avant de pour expier.
Le moment était peut-être enfin venu, le juge après l’avoir contemplé peut être de son dégout ou son mépris pour l’accusé ? Elle ne savait pas, mais elle voyait qu’il allait rendre justice
« Electro ... »
Le verdict fut de rendre ce qui avait été donné, comment ne pas être joyeuse quand justice est faite, la justice était toujours juste, toujours impartiale, jamais de bavure, mais ce n’était pas réellement cela qui la rendait euphorique, le moment était proche elle le savait, que trop bien, enfin elle ne pourra plus faire de mal, enfin elle embrassera l’éternité…
« Tu es pathétique pauvre gamine ! »
*Tu me trouve donc pathétique ? Pourquoi éprouve tu donc de la pitié, pour moi je suis un monstre...Tu ne dois pas surtout pas !Je ne le mérite pas, je ne te mérite surtout oas !Mais ne t’inquiètes pas… C’est normal que je meure, cette malédiction va disparaitre, c’est merveilleux pour tout le monde, adieu Mercurius et merci pour tout…. *
Et alors elle sourit, malgré une douleur incommensurable elle sourit, son premier sourire sincère et d’amitié pour l’homme qu’elle détestait, il y a fort peu de temps, mais son sourire était-il dut à son délire ? Ou bien tait-elle reconnaissante que le slave la tue, ce que la demoiselle avait toujours désiré ? Ou bien est-elle heureuse qu’il, lui son meurtrier auprès d’elle soit là, pour ses derniers moments sur Terre ?

Mais sa demande, ne fut point réalisé ce jour si, la petite fille perdue doit encore attendre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Farce (Théa/H) [Terminé] Dim 29 Jan - 15:16

Elle était là, seule, à terre, n'aillant plus aucune dignité, et plus de genou droit aussi, Théodora Malaria prenait une raclée, la rouste de sa vie, et peut être quelque chose qui ne lui permettrait plus d'affirmer être en vie après ça.
Mercurius avait un don pour détruire, c'était globalement ce qu'il faisait de mieux, et une des rares choses qu'il considérait comme honorable, la correction était un devoir, c'était plus que ça, un commandement.

Même à terre, il avait l'impression qu'elle luttait, pas contre lui, contre elle même, c'était elle qui l'avait voulu, du masochisme en puissance, une envie suicidaire en elle de finir complètement vaincue, à terre, un façon d'approximer la venue de la mort, un suicide maquillé peut être.
Il n'y avait plus de jeu, H ne jouait plus, il n'avait plus envie de jouer avec ce corps inanimé, avec cette carcasse de charogne, non, il y avait encore du plaisir, mais ce n'était pas grand chose, le plus dur était fait, là, elle ne ressemblait même plus à un être humain, elle avait été rabaissée au niveau de l'animal, tombée en bas de la chaîne de puissance, la fin d'une gamine.

Nombre de tortionnaires purent prétendre achever sans crainte une victime, le Gryffondor était de ceux ci, par deux fois, il avait donné la mort, et comme disait le proverbe moldu, jamais deux sans trois, mais pourquoi elle ?
Pourquoi cette innocente ? Pourquoi celle qui l'avait voulu ? C'était contraire à ses principes, donner la mort à quelqu'un qui le souhaite, c'était stupide, c'était à elle se coller la baguette sur la tempe et de se faire exploser le ciboulot, pas à H de le faire, bien qu'il soit le mieux placé pour le faire.

Elle l'avait voulu, c'était de sa faute ! Mais pourquoi rejeter la culpabilité sur cette bécasse qui avait voulu jouer aux héros, c'était également la faute d'Eden, ah tiens en parlant d'Eden … elle avait réussi à détourner l'attention du russe de son principal objectif, comme quoi, elle était bonne à quelque chose, une chance pour elle, son adversaire n'avait plus la moindre envie de se foutre de son collègue de quidditch.

Il fallait désormais la finir, un joli finish, un doloris ? Il ne savait pas le lancer, et pourquoi pas le sortilège de Crow, Amet c'est ça ? Inapproprié à la situation, bon quels sortilèges connaissait il …

C'était trouvé ! Un vieux sort poussiéreux et inutile, et bah voilà ce qu'il lui fallait.

Tournant comme un charognard autour de sa proie, il lança son sortilège.

«  Atakunto ! »

Malaria fit un bon en arrière de cinq ou six mètres, atterrissant devant l'entrée de l'infirmerie, pétrifiée pour quelques instants, ce fut surtout la chute qui fut douloureuse, les membres endommagés devaient subir un peu plus que prévu, c'était de la torture façon barbare, comme un porc, à l'arrache, juste histoire de faire mal, c'était bête et méchant.

Il lui aurait bien lancé un autre sort, un Rictusempra, pour qu'elle s'étouffe, mais non, il n'y avait rien de drôle à ça, enfin, rien de drôle pour lui.

Il s'approcha du corps immobile, elle entendait encore ce qu'il pouvait dire, tant mieux pour elle, c'était sans doute son épitaphe.

H posa un pied sur son estomac, appuyant légèrement, suffisamment pour qu'elle sente une légère douleur, baguette pointée sur le crâne de la Serdaigle, il hocha la tête devant ce sourire béa, elle aimait ça la douleur ? C'était risible, vraiment, et bizarrement, ça lui plut, oui, beaucoup même, elle semblait résolue à en finir une bonne fois pour toute.
Le gryffondor la gratifia d'un sourire, pas sadique, enfin, si un peu, mais pas entièrement, pas de compassion, pas de pitié, mais de la considération, au fond, il ne fallait que lui forcer la main pour qu'elle comprenne, et visiblement, elle avait compris.

«  Dis toi que tu étais au mauvais endroit au mauvais moment ! »

Elle dut fermer les yeux, à moins qu'elle ne tombe dans les pommes, il ne savait pas trop, mais le sort partit.
Dans l'infirmerie, une fiole explosa, provoquant un remue-ménage tonitruant, l'infirmière accourut pour voir ce qu'il venait de se passer, et dans l'axe de la porte, vit un gamine à terre, elle se précipita pour l'examiner, il n'était pas trop tard pour elle, à l'aide d'un lévicorpus, elle posa la gamine sur un lit et commença à lui administrer les soins nécessaires.



Dortoir des Gryffondors garçons.



Dans son grand lit froid, un élève se questionnait, pourquoi avait elle fait ça …
Il s'était détourné d'elle, il ne l'avait pas fini, pas par pitié, par devoir sans doute, mais ça, personne ne le comprendrait, elle serait la seule à savoir ce qu'il s'était vraiment passé, la seule à savoir qu'il l'avait épargné, et peut être même plus.

Mercurius ne se demanda pas pourquoi, cela ne servait à rien, il avait agi ainsi, c'était tout, point final, pas besoin d'en savoir plus, et se questionner ne servait à rien, il fallait être convaincu de ses actes, il l'était.
C'était une journée sanguine aujourd'hui, la destruction d'Eden, l'entretien avec Crow, et la punition de Malaria, il avait carburé ce jour là, comme quoi, c'était vraiment des journées à action.
Mais pourquoi, pourquoi n'arrivait il pas à trouver le sommeil … ce n'était pas à cause de ses victimes, non, c'était à cause de lui.

Regardant par la fenêtre, cette neige qui tourbillonnait, il crut apercevoir les visages de ces victimes, mais ce n'était que dans sa tête, c'est sans doute ce qu'il dut se dire, mais il devait dormir, il avait cours demain.
Il se retourna, mais ne parvint pas à trouver le sommeil, sa journée n'était pas finie, pas vraiment.
Que ferait il s'il ne trouvait pas le sommeil ? Il irait dans la salle commune … mais avant cela, il attendrait un peu … cherchant un moyen de bien faire, de tout oublier.
Non, il ne trouverait pas de solution dans le sommeil, pas de solution à cette gigantesque farce.


Hrp : Fini pour moi !

Résultat du duel :

Théodora : 1pv 1 pa
Mercurius : 3pv 1pa



Dernière édition par Mercurius H. Yakovsky le Dim 29 Jan - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Farce (Théa/H) [Terminé] Dim 29 Jan - 15:16

Le membre 'Mercurius H. Yakovsky' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 28/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 25/07/2011
Parchemins postés : 601



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Théodora Malaria


MessageSujet: Re: Farce (Théa/H) [Terminé] Sam 4 Fév - 12:29

Dans une bataille il avait toujours le même type de personne, ceux qui se battaient, ceux qui fuyaient, ceux qui mourraient et ceux qui survivaient, rare étaient de ces guerres qui ne faisaient aucun mort….Oui elles étaient rare, mais l’aberration pouvait exister…..Vivre, oui la jeune fille vivait, tel était le choix son juge, tel était son sadisme, quand on demandait la grâce…Pourquoi exaucer un souhait simple quand on peut faire le contraire ? Pourquoi faire plaisir à un condamné ? Pourquoi respecter sa dernière volonté ?

Elle, la jeune pécheresse, le haïssait tant, elle avait voulu le tuer, mais elle l’aimait, elle l’aimait en crever, elle l’aimait à la folie, elle n’aimait plus que lui…Elle avait cru qu’il accéda à sa requête jusqu’au bout mais jamais elle n’eut ce plaisir interdit exaucer, car l’efrit lui avait déjà accordé qu’un seul et unique vœu et il était maintenant accompli….N’était-elle ridicule ? Comment pouvait-elle encore croire qui la tuerait ? Ce n’est pas parce qui lui avait permis de voler, ce n’est parce qu’il l’avait fait ployer qu’il la élimina….

Non, le rouge de sang ne le fit point, il adressa même quelque mise en garde à la serdaigle, des bons conseils, ne douta pas, la jeune fille mais cela signifiait il pas qu’elle devait se tenir éloigné de lui ?Pouvait elle le faire ?A l’évidence elle ne le savait pas encore, cependant avant de s’en aller le paladin des temps obscure, Il la sauva et elle était vivante, VIVANTE ! Comment osait-il ? Faire ça à elle, comment pouvait-il être aussi mauvais ?

Oui tout cela en était fini, elle le savait maintenant, cette femme qu’elle détestait, s’approchait enfin, la mine apparemment anxieuse, elle l’examina le petit corps de la tout juste femme, ne pouvait-elle donc voir qu’elle n’était pas MORTE ?C’était pourtant bien visible !La malade tempêtait contre cette dame qui finissait le travail .

Une fois qu’elle eut terminé de vérifié l’état de sa patiente, elle entreprit de la faire léviter avec l’aide d’un sort qu’elle n’entendit pas, surement informulé, et lorsque qu’elle fut sur un de ces lits blancs, le quatrième au fond à droite, l'infirmière commença alors les soins, elle tacha tout d’abord de délier la langue de la bleue, et elle commença à la questionner avec douceur, tout en continuant les soins.
« Théodora m’entends-tu ? Peux-tu parler ? »
L’adolescente sembla bouder un instant, puis avec difficulté consentit à refaire usage de la parole,
« …Oui…. »
« Bien, c’est une bonne chose que le maléfice ne tu n’as pas laissé de séquelle. »
« … »
« Qu’est-ce que l'on t'as fait??Vous avez les deux jambe en sale état, je ne doute pas que tu te remettras rapidement…Tu as toujours été résistante, une semaine tout au plus, peut être qu’une nuit, nous verrons... »
« …Bien… »
«Theodora qui est-ce la personne qui as levé la main sur toi cette fois si ? »
« ….Vous savez comme moi, que vous le direz jamais, parce que je vous l’ai jamais dit auparavant….Tenons nous a la chute dans les escaliers voulez-vous ? »
« ….Comme toujours…Mademoiselle Malaria, je vais te faire boire une potion de sommeil, la suite des traitement risquent de …Piquer un peu »
Les rideaux blanc recouvrant totalement la scène où Théodora Malaria était endormit, marque la fin de cet acte de cette pièce macabre, la farce était-elle donc terminé ?Il y aura-il un rappel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Farce (Théa/H) [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Farce (Théa/H) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-