POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Bal d'Hiver 2003-2004

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2011
Parchemins postés : 6967



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Tryan De SaintClair


MessageSujet: Bal d'Hiver 2003-2004 Lun 23 Jan - 21:20

Comme à Noël, pour le tournois des trois sorciers, il y avait le bal de noël, et suite aux récents événements, tout le monde avait bien besoin de se changer les idées à Poudlard.
Tous les présents de l'année dernière gardaient à l'esprit le dernier bal, celui qui avait été le théâtre d'un attentat, voyant par là la mort de nombre de terroristes ainsi que de plusieurs figures du régime, notons parmi celle ci Serverus Rogue.

Cette année, la date avait été repoussée, pour des soucis pratiques sans aucun doutes, et comme prévu, on ne manqua pas de suivre à la lettre les habituelles traditions.
Les décorations d'hiver, les milles couleurs qui représentaient la joie et la gaieté de ces fêtes de fin d'année, le break des élèves, un nouveau souffle, c'était le temps où tout le monde, élèves et professeurs, elfes et personnels de Poudlard, s'émerveillaient le temps d'une soirée, une soirée féerique pour certains, la possibilité de se démarquer pour d'autres.

La grande salle avait été métamorphosée, les grandes tables avaient disparus, laissant place à de plus petites, d'une dizaine de places, où l'on pouvait mixer les maisons, de quoi unifier ses maisons qui d'habitude se déchiraient entre elles.
Il y avait également de grands sapins blancs de neige et de décorations, l'ambiance froide et hivernale, donnait pourtant du baume au cœur, comme si l'école de magie était devenue un palais de glace accueillant une somptueuse réception.

On y trouvait des jeunes femmes coquettement habillées, des jeunes hommes fringants dévoilant des goûts de gentlemen, des professeurs comme jamais les élèves ne les avaient vu auparavant, même le personnel semblait plus détendue, à la surveillance de l'école, on ne chaumait pas, mais on se devait de porter une tenue d'élégance tout de même, comme si l'ordre venait des plus vieilles traditions en ces lieux.

Cette année, il n'y eut pas de défilé, on laissa plané le doute quand à la grande énigme du qui est venu avec qui. Le repas fut magistral, comme toujours à Poudlard, puis on eut droit au claquement de mains de l'inquisitrice, celle ci commandait alors au début de la grande danse.
La musique commença à jouer, les jeunes hommes se levèrent, et invitèrent les demoiselles toutes plus belles les unes que les autres à aller danser, on put apercevoir les couples, la soirée commençait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver 2003-2004 Mer 25 Jan - 19:04

Hrp : Pour les demoiselles :

Les préparatifs :
Spoiler:
 
La tenue complète :
Spoiler:
 




C'était le grand soir, celui ou tout le monde se demandait si les préparatifs étaient terminés, si tout serait prêt à l'heure, et on avait hâte de découvrir l'autre en tenue. Ça c'était pour le commun, et il y avait le reste, les autres, différents dans la manière de fonctionner, ceux qui se rendaient au bal juste histoire de faire acte de présence.
Mercurius s'était préparé à la hâte au dortoir, improvisant une coupe de cheveux rebelle, et enfila un costume à l'italienne, signe de richesse et d'un goût assez distingué pour ce qui était de l'habillage, l'habit noir lui allait comme un gant, lui donnant un air raffiné malgré ses manières déplacées, et son langage châtié, la richesse extérieur.
L'héritier des Ashfords baignait dans l'opulence, et préférait rester sobre dans ce genre de circonstances, se contentant de choisir des fringues hors de prix, rien de plus.

Il regarda le temps passé, se demandant s'il avait bien fait de se présenter à cette chose, d'autant qu'il avait une partenaire … personne ne savait de qui il s'agissait, les deux devaient avoir gardé le secret, comme pour faire la surprise, et a fortiori, étonner les connaissances communes.
H n'était pas un inconnu à l'école, non, c'était le meurtrier, le sadique, celui qui tabassait et envoyait à l'infirmerie quiconque le regardait mal, celui que l'on surnommait la Brute.
On avait beau le décrire instable, il arrivait à se contrôler, même malgré son caractère déviant.
Peut être qu'au fond, cette personne s'en foutait et voulait seulement l'avoir lui en tant qu'élève reconnu … difficile à dire, en tout cas, il avait dit oui, sûrement pour avoir la paix, et après constater que ce coup était payant.

Un peu avant l'heure, le gryffondor décida de bouger, seul dans le dortoir des mecs, il prit l'escalier pour se rendre à la salle commune, regardant avec dédain les petits ( comprendre élèves de première à troisième années, qui n'avait pas droit au bal ) qui s'étonnait de le voir ainsi fringué, à tel point qu'il fit même rougir des gamines qui venaient à peine de lâcher leur pouce.

Sortant par le tableau, il passa, la marche et accéléra le pas pour ne pas être suivi, il descendit les escaliers, ne croisant personne, sa cavalière devait déjà être en bas, tant pis, il la retrouverait après.
Il arriva au rez-de-chaussée sous les yeux relativement ébahit d'un bon nombre d'élèves, ceux ci devait se demander si c'était bien lui, Mercurius Yakovsky, et oui, on pouvait être un tueur et avoir la classe, ne serait ce que pour un soir.
Entrant dans la grande salle, il salua à peine quelques connaissances, Crow, d'un regard, comme toujours, et croisa quelques membres de l'Elite, un signe de tête comme bonjour pour Lestrange, dont il ignorait le nom de la cavalière, Serpens qu'il ne salua pas, comme à son habitude, et oui, il n'aimait pas les têtes de con, d'où son profond mépris pour lui même, et enfin Elena Sidney.
Radieuse, un prude aurait même dit 'bonne', très classe et distinguée, il ne se gêna pas pour lui lancer une boutade, habitude récente entre les deux.

«  Et bien miss Sidney ne se refuse rien, en attendant jolie … robe. »

Et décolleté, hésitant même à lui faire un compliment gratifiant mais grossier, il lui aurait bien sorti une phrase du genre : ' Tiens tu m'aurais presque fait bander', mais ceci n'avait pas sa place au bal, pas ce soir, par contre le lendemain, elle y aurait droit, reculer pour mieux sauter.
Les membres en place de l'Elite ou assimiler se séparèrent pour certains, H se mit avec certains d'eux, histoire de ne pas être seul, Elena se trouvait aussi à cette table, on mangea comme toujours, et enfin le moment.
On se charria sur qui était avec qui pour l'occasion, et vint le moment ou un crétin lança un blague sur le fait que le russe semblait seul, celui ci lui répondit avec froideur qu'il verrait bien, usant d'une ironie qu'il maniait avec une dextérité équivalente à celle d'un troll ivre mort qui essayerait de conduire le magicobus.

Puis vint le moment ou la musique commença, il était temps d'entrer en piste, et ça, il savait faire.
S'adressant au même crétin qui l'avait nargué il lui dit en les quittant :

«  Allez regardes bien, l'humiliation approche bouseux ! »

S'approchant d'une tablée de demoiselle, il arriva vers l'une d'elle, et lui tendit la main, d'un geste élégant ou presque.

«  Mademoiselle ... »

Elle la prit, et elle dut sans doute le suivre à contre-coeur parmi les premiers à entrer en piste, devant un grand nombre d'autres élèves interloqués.
Cette demoiselle, il ne la connaissait presque pas, mais sa tenue compensait largement, elle lui faisait honneur, et elle était très belle pour une gamine plus jeune que lui, ses copines regardant la cavalière de Mercurius avec à la fois surprise et envie, et bien voilà de quoi arranger les affaires de tout le monde.

La danse commença, et il lui glissa un mot, un compliment.

«  Tu es pas mal ce soir Levinson ... »

La main qui était sur sa colonne glissa un peu plus bas pour arriver au bassin, H était il un prédateur fini ? Savait il traquer les demoiselles aussi bien que les humains, faisait il preuve de la même cruauté, tant de questions qui devaient se poser, mais qui ne rassuraient pas évidemment.

Il se demandait bien le pourquoi elle l'avait invité lui, franc comme à son habitude, H n'hésita pas à faire part de son interrogation à sa cavalière.

«  Alors, pourquoi moi comme cavalier ? »

Par curiosité, et dans la danse, il regarda les autres personnes autour de lui … se demandant bien si les pronostics de ses connaissances étaient justes.


Hrp : bon bah je poste puisque personne ne semble décidé =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/09/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 01/05/2010
Parchemins postés : 1316



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Victoria Swan


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver 2003-2004 Mer 25 Jan - 20:47



"Once upon a time, in a faraway castle, on a magic night every girl becomes a princess"


SONG

La tenue complète
Spoiler:
 

Le bal d'Hiver. C'était le sujet de discussion de toute les filles depuis plusieurs semaines. Quelle robe ? Quel sac ? Quel chaussures ? Pour Victoria la question ne s'était pas posé. Elle mettrait la robe de sa mère. Elles en avaient parlés quand la Serdaigle était plus jeune. Sa mère avait dit " Quand tu seras assez grande tu la mettras pour le Bal d'Hiver comme moi il y a bien longtemps..." Ses yeux avait brillés d'un éclat rêveur qui avait fait brillé les yeux de la Serdaigle. C'est vrai Victoria a plus l'air d'une dur à cuire insensible et froide mais au fond cette jeune femme à toujours rêvé de se métamorphosé en cygne gracieux et ce soir enfin elle succédera à sa mère en portant cette robe charger de souvenirs.

Victoria Swan deux bonnes heures pour les préparatifs du bal. Comme toutes vraies filles qui se respecte après tous. L'eau chaude de son bain à la lavande lui arracha un sourire rêveur. Ce soir serait son soir et personne ne le lui gâcherait. Pas même la possible absence de son cavalier. Ce soir elle serait une princesse envoler dans un mondes de rêveries et de romance. Le seule soir ou on verra notre chère Birgadière se laisser aller au romantisme alors...profitez-en ! Sa ne durera pas...Finalement elle passe à la coiffure, attachant ses longs cheveux bruns et soyeux en chignons hauts avec quelques tresses par-ci, par-là.

- Joye, Viens par-là. Tu peut m'aider ? Demande la Serdaigle.

Un jolie visage blond émerge dans la Salle de Bains un sourire joyeux aux lèvres. Tranquillements elle aide Victoria à terminer son chignon. Joye et Victoria sont dans l'équipe de Quidditch toutes les deux. Elles n'ont pas grand choses en commun mais Victoria l'apprécie. Un bon sentiment sans raison apparente.

- Dit-donc on dirait bien que Victoria Swan sourie ! Qu'est-ce-qui t'arrive ma chère ?

Un léger rire échappe de la gorge de Victoria et elle fixe Joye d'un air malicieux.

- Ah...un élan de romantisme peut être ? Ce soir je serais une princesse...

Elle lui tire la langue et les deux 7ème années pouffe l'air de rien. Une fois la coiffures et le maquillage terminés la Serdaigle enfile finalement la magnifique robe qui appartenait à sa robe. La robe est noir de jaïs et épouse parfaitement la silhouette de la belle Serdaigle. Le noir coupe harmonieusement avec son teint laiteux. Sa mère ne s'était pas trompés. Victoria était tous simplement sublime. Emerveillée par cette transformation Victoria s'admire quelques instants.

- C'est vrai que j'ai l'air d'un cygne là-dedans...Affirme-t-elle tous haut pour elle-même.

L'heure approche et toutes les filles rejoignent la salle de bal. Certaine seule et d'autres accompagnés de leurs cavaliers. Victoria patiente quelques minutes. Pas de Maximilian en vue. Un léger sourire s'arrache à ses lèvres. Giovaneli, jamais là quand il faut. Enfin elle ne va pas l'attendre toutes sa vie non plus. Il aura l'occasion de se rattraper, comme toujours...

La Serdaigle ne peut s'empêcher de remarquer les murmures que suscite son passage. Tous sont étonnés de voir la Serdaigle si éblouissante et souriante. Pour un soir cavalier ou pas elle profitera.

Tranquillement sans se soucier du regard des autres Victoria s'en va danser de cavaliers en cavaliers. Riant sur des blagues pas drôle. Glissant gauchement sur son cavalier et souriant d'un air désoler. Papotant avec tous le monde d'un air enjouée. Personne ne lui laisse un instant pour souffler. Certains l'observe d'un air perplexe mais elle ne s'en soucie guère. Pour ce soir on va oublier toutes traditions inutiles. Notre sublime Serdaigle s'amuse, surprenant non...mais sa lui arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 28/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 25/07/2011
Parchemins postés : 601



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Théodora Malaria


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver 2003-2004 Ven 27 Jan - 1:33




Dans la haute tour des aigles, le dortoir des jeunes filles était dans la plus grande des effervescences, dans quelque heure, le bal de noël allait commencer, toutes devaient se faire belle pour leur prétendants, toute ? Pas exactement, Théodora se faisait bien belle pour son prétendant mais son prétendant ne viendrait jamais, cloué comme il était à l’infirmerie ne se remettant toujours pas à l’inverse d’elle de son altercation avec le slave, tout n’était que joie autour d’elle…
Mais elle en se préparent ne faisait que ressasser des sombres pensées, ce n’était point la première fois qu’elle participait à un bal, par mainte fois, ses grands-parents l’avaient conduite dans de pareil soirée, elle n’avait jamais aimé cela, mais l’étiquette qui était dut à son sang pur l’obligeait à y aller, cependant son sang n’est plus considéré comme tel, elle n’a plus à aller à ce genre de soirée avec sa famille paternelle, plus jamais et ce collier lui rappelait cela cruellement, en effet avant de passer cette commission, sa grand-mère lui avait envoyé ce sombre présent depuis son pays natale, un collier hindou en argent et sertie de diamant aussi sombre et impure que son âme, ultime cadeau de son ancêtre, elle le chérissait autant qu’elle le haïssait, pourquoi devait elle éternellement se rappelait sa triste condition ?Elle aurait voulu le jeter, le briser mais elle en était incapable, c’était sa dernière preuve d’amour de sa chère grand-mère, pourquoi son sang, devait-il être impur ?

Spoiler:
 

Kessy le voyait fort bien que son amie n’était que peu bien, mais ce soir elle se refusait à l’aider , cette soirée était son soir, sa nuit son rêve, elle en avait plus que besoin il était cruciale pour elle de souffler, de rire…D’aimer, elle se sentait coupable mais elle se le devait, la jeune fille se promettait cependant de s’occuper d’elle le lendemain, en pénitence, elle s’en persuadait mais ce soir …

Quand sa mère avait su que sa fille, avait un bal cette année, elle lui avait fait envoyer des boucles d’oreille en argent avec leurs cœurs des rubis flamboyants, symbole de la maison de sa mère, une couleur qui suivait que bien trop la serdaigle, rouge, rouge et encore rouge, couleur du désir et de la passion, oui mais toute deux étaient inassouvis, pourquoi fallait-il que le rouge soit une couleur si importante ?Toujours ou que son regard se portait, il était rouge pourquoi cette couleur l’attirait autant que n’allait pas chez elle ?Pourquoi les désirait elle autant ?Mais pourquoi devait se taire ?Elle était une imbécile.

Spoiler:
 


_________

Elle en avait terminé…Toute de bleu vêtue, elle pouvait enfin se rendre dans la grande salle, quittant les dortoirs avec son amie, les deux étaient forte impatiente d’arriver et de commencer, mais leurs étaient radicalement opposés enfin l’une pour passer une bonne soirée l’autre pour en finir le plus vite.
Et voilà la première valse était lancée et les couple secret furent dévoilé, les gens découvrait si leurs pronostics étaient juste ou bien éronés mais elle n’avait que cure de ces enfantillages, elle assise seule, alors que les autres s’amusaient dans la liesse et la bonne humeur, recroquevillé sur elle-même elle attend patiemment de pouvoir penser à autre chose en sirotant dangereusement des verres de bièraubeurre…


Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver 2003-2004 Ven 27 Jan - 3:32

Spoiler:
 


Ce soir c’était le grand bal. Toutes les filles se préparent en espérant être assez bien. Enfin, presque toutes, mais on ne parle pas des exceptions. Joye était l’une des filles qui se préparaient. Elle ne s’était pas dépêchée. La blonde avait prit le temps de relaxer dans la tour des Serdaigle. Prenant le temps de marcher, de choisir, d’essayer des tonnes de coiffures comme des tonnes de robes, de jupes, de chandails, de souliers, de boucles d’oreilles, de colliers. Enfin, tout et n’importe quoi. Même si cette activité pouvait paraître d’une telle nullité, Joye l’aimait bien. Elle ne pourrait pas passer sa vie à le faire, mais une fois par quelques années c’était bien. La Serdaigle ne se souvenait pas vraiment d’être aller dans un de ces bals, ce serait son premier. Juste question d’ajouter un stress supplémentaire. De toute façon, la blonde pourrait passer par-dessus. Faire une femme d’elle-même. Se montrer belle et faire un effort pour coiffer sa crinière, mettre des boucles d’oreilles qui ont appartenus à sa grand-mère, de même que son collier.

Joye était dans la salle de bain. Elle avait enfin choisit sa coiffure. Pas très compliquée d’ailleurs. La blonde avait opté pour simplement attacher des cheveux en queue de cheval avec sa franche. Pas lissés. Juste bouclé au naturel. Joye finissait d’arranger les mèches rebelles lorsqu’elle entendit Victoria l’appeler. Les deux filles étaient dans l’équipe de Quidditch et bien n’ayant pas grand-chose en commun, voir rien, elles s’étaient bien entendues. Il faut dire que La blonde trouvait Victoria magnifique. Et en plus elle souriait, ce qui faisait sourire Joye également. Après avoir aidée son amie, la Serdaigle partit enfiler sa robe en essayant de ne pas défaire ses magnifiques cheveux. La jeune fille se regarda dans le miroir. Le résultat était bien. Sa robe pâle allait bien avec son teint et ses cheveux blonds qui descendaient dans son dos.

Joye entra dans la Grande Salle. La décoration était magnifique. La blonde aurait pu se croire dans un rêve si elle n’aurait pas senti le stress étrangement monter. La Serdaigle respira un bon coup et avança. La jeune fille était un eu timide, mais bon, elle allait probablement se sentir mieux dès qu’elle aura respiré un peu et s’être dit que ce n’était probablement pas la seule dans ce cas. C’était un bal, il fallait qu’elle en profite. Ça allait être une soirée mémorable, peu importe ce qui se passera. Accompagnée ou non, elle allait passer un bon moment, avec des amie ou avec un cavalier. La blonde regarda la salle quelques instants en espérant y retrouver son cavalier qui ne semblait pas arrivé. Tant pis, il allait probablement la retrouvée. Joye se dirigea vers ses amis assis à une table. Elle discuta un petit moment avec eux avant de se diriger vers la piste de danse pour danser un peu. La Serdaigle n’avait toujours pas retrouvé le garçon qui était censé venir. Enfin bref, peut-être était-il déjà là entrain de la chercher? De toute façon ils allaient bien se croiser avant la fin de la soirée. C’est ce que Joye espérait. La blonde dansait avec un peu n’importe qui, l’important c’est qu’elle voulait s’amuser. Puis en dansant avec à peu près tout le monde elle allait bien finir par tomber sur celui qu’elle cherche. Ou bien il allait la voir et venir la rejoindre. De toute façon, il n’était pas du genre à tout abandonner ce John Adams. Joye le connaissait, du moins croit le connaître un minimum. Assez pour dire qu’il se pointera. Non?
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver 2003-2004 Sam 28 Jan - 23:02

Maleficus Serpens était dans le dortoir le plus haut de la Tour de Serdaigle, où l’on dominait tous les autres, où l’on dominait le Parc, où l’on dominait… tout simplement. Le Sang Pur aimait ça, être au-dessus, attirer les autres à lui comme une pieuvre laissait traîner ses tentacules, mépriser les êtres Impurs et inférieurs. Le plus amusant ce n’était pas de les humilier ou de jouer avec eux, mais de les écarter dés le début, les exterminer. Ca : c’était vraiment jubilant. Ne saviez-vous pas que le plaisir venait pour moitié de l’organiser ? Et c’était ce qu’il faisait, il était en train de se préparer pour le Grand Bal d’Hiver. Devant la glace, le rayonnant Serdaigle peaufinait les derniers détails qu’il considérait comme tout autant important que la tenue. Il se regardait d’un air hautain, presque méprisant et souriait diaboliquement. Vous savez, ce sourire magique dont on a l’impression qu’on ne pourra jamais le quitter sans une aide extérieure et qui vous transporte en un rien de temps sur une autre planète, et bien c’était celui-ci qu’il exhibait fièrement. Parlons de son costume, Maleficus portait en bas un sublime pantalon gris aux rayures verticales sombres. Il avait commencé en haut par enfiler un simple sous-vêtement noir qui collait à ses muscles saillants, lui donnant un air plus qu’imposant et il rajouta une chemise noire à queue de pie toute aussi moulante par-dessus. Une cravate du tartan de sa famille donnait une touche de rouge sang qui renvoyait magnifiquement à la couleur de ses lèvres et il se chaussa de grosses bottes noires surmontées de pics qui lui firent immédiatement gagner deux ou trois centimètres de hauteur. Maleficus ouvrit sa boite à bijoux et en sortit une bonne partie dont une bague en fer culminée par un crâne dans une forme de cœur.

Ca allait bientôt être l’heure. Le Sang Pur se recoiffa, enfourcha des lentilles qui lui permettaient de faire ressortir ses beaux yeux d’une froide rudesse, enfila son blazer en chauve-souris et prit de ses mains blanches habillées de nombreuses bagues une canne à pommeau en forme de crâne. Il descendit d’un pas ferme et somptueux à la fois les marches le menant vers le Hall d’Entrée. Là-bas, il attendit sa cavalière aux côtés de son ami Norvel Baddock, qui avait invité Morticia Serpens. Ils discutèrent de tout et de n’importe quoi, ne daignant même pas regarder ce qui se passait pour le moment dans la Salle de Bal jusqu’au moment où les demoiselles arrivèrent. Chacun prit le bras de la sienne et ils marchèrent côte à côte dans la Grande Salle. Elle était époustouflante, le grand sapin de Noël s’élevait tout au fond comme Big Ben s’élevait dans le ciel de Londres, de la neige artificielle était parsemée un peu partout et tombait du plafond, il y avait des fées, de la lumière, des chandelles, c’était lumineux et sombre à la fois, blanc, vert, rouge, magique, riche, fantastique et fantasmagorique. Tout était somptueux, même les élèves qui d’habitude ne faisaient rien paraître, ni émotions ni gaieté ! Tout le monde allait en profiter : ce soir serait une des rares occasions pour être joyeux sous un Régime aussi tyrannique.

Et malgré cet ensorcellement que tout le monde ressentait, la table de l’Elite où se retrouvèrent beaucoup de Sang Pur importants, LES plus importants, était celle où les élèves gardaient le plus la tête sur les épaules, tout de même fiers de s’afficher quasi-officiellement. Maleficus ne fit pas attention aux autres, ne serait-ce qu’à Yakovsky pour la seule raison qu’il était accompagné de la Sang de Bourbe Levinson. Le Sang Pur ria intèrieurement. Ils mangèrent et burent avec importance sans parler des projets de l’Elite. Ils allèrent danser tant bien que mal sur la piste – le Serdaigle dansait bien entendu avec grâce et excellence, habitué des soirées mondaines de la Haute-Société de Grande-Bretagne.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2011
Parchemins postés : 709



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Leonora Levinson


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver 2003-2004 Lun 30 Jan - 19:27

C'était sûrement un des événements les plus attendus par les élèves. Celui dont on parlait depuis plusieurs semaines déjà. Des couples se formaient pour la soirée ( Et pas que ) afin de ne pas s'y rendre seul, ou seule. Le dortoir était rempli , nous y étions toutes. J'avais fait un effort pour ne pas les critiquer , ou être désagréable. Non mais, franchement, ces filles m'étaient insupportables, ce n'était pas ma faute.. Si ? Et la plupart des week-end se déroulait ainsi : Essayages de tenues , de maquillages.. L'avis des autres personnes était bien souvent essentiel , que ce soit pour la coordination vêtements/accessoires ou tout simplement voir si ceci ou cela nous va bien. Malgré ces nombreuses heures d'essayages; beaucoup d'entre nous trouvaient encore le moyen d'hésiter l'après midi même du bal sur ce qu'elles allaient porter au soir. Personnellement, je me tenais à la tenue que j'avais choisie quelques jours auparavant.. Une robe violette en satin, je trouvais que cela faisait beau. Et c'était également l'avis de quelques filles du dortoir.. Donc bon. Je pense que je peux leur faire confiance. Je verrai bien ce que cela donnerait. Une fois prête, je mis plus longtemps à me coiffer par contre -n'y ayant pas réfléchi avant. Attachés ? Détachés ? Attachés, c'est plus joli.. Je testais différentes coiffures où mes cheveux étaient attachés. Je pris bien trois quarts d'heures pour me coiffer. Pour au final, laisser mes cheveux retomber sur mes épaules. Je passai un dernier coup de brosse, afin de peaufiner quelque peu ma .. coiffure , et sortis enfin du dortoir. Je me rendis seule jusqu'en bas- ayant été trop longue pour me coiffer, les autres étaient déjà parties. Dans les couloirs, je put croiser quelques élèves s'y rendant. Mais je préférais rester seule. Une fois entrée dans la grande Salle, je regardai le somptueux décor ensorcelé. C'était splendide, il n'y avait pas d'autre mot. D'un coup d'oeil rapide, je regardai qui était déjà présent.. Et me dirigeai vers une table où des amies étaient présentes. Je m'assis à leur côté et nous nous mettions à discuter, et relevait la tête pour ensuite apercevoir Mercurius. Je lui souris , et regardai brièvement les filles avec qui j'étais. Il prit la parole.

« Mademoiselle ... »

Je souris , à la fois pour mes amies et Mercurius, lorsque j'aperçus sa main. Non.. pas maintenant. Quand même. Il n'y avait quasiment personne.. Pas que j'étais timide, loin de là.. En fait si, c'était un peu de la timidité.. Néanmoins, je saisis sa main et me levait, toujours en lui souriant. Nous nous rendîmes sur la piste de danse. Cette dernière commença bien vite , je vis qu'il n'y avait pas beaucoup de danseurs.. Tant pis. Pour eux. J'entendis le Gryffondor m'adresser la parole.

« Tu es pas mal ce soir Levinson ... »

Permets moi de te retourner le compliment.

Il me demandait pourquoi lui. Est ce que cela l'important tant que ca ? Il avait accepté, non.. ? Alors pourquoi me le demandait-il ? Par curiosité, tout simplement. Je suppose.

« Alors, pourquoi moi comme cavalier ? »

Si tu as accepté, c'est que cela ne doit pas te déranger tant que ça. Si ?

Voyant qu'il détournait son regard vers ce qui se passait dans la salle, je fis de même , afin de voir qui était venu avec qui.. ou qui était seul.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 28/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 25/07/2011
Parchemins postés : 601



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Théodora Malaria


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver 2003-2004 Mer 15 Fév - 1:35

La grande salle était fort gigantesque, on ne s’en rendait que réellement compte quand on prenait le temps, de regarder, d’observer et d’admirer…Et ça la jeune fille en avait tout le loisir car elle était de ceux qui déplorait, leur solitude et qui jalousait les couples qui virevoltaient sous la voute céleste...

Sur la piste danse, il n’y avait qu’eux, les seuls qui semblaient exister, les seuls qui semblaient vivre, les seuls qui semblaient jouir de cette sublime soirée, sur cette piste de danse ou elle ne se trouvait pas, elle qui aurait dû s’y trouver.

Elles étaient toutes la, toutes les personnes qu’elle avait pu croiser, connaitre, affronter, haïr ou bien désirer, étaient ici présente, sur cette piste dorée, mais elle n’y était pas, dans l’ombre elle se trouvait, elle y était la reine, assise sur son trône de médisance, avec dans sa main droite, un précieux nectar, que ce soir elle appréciait fort tant, autant, quelle ne faisait que s’en délecter, une merveilleuse boisson pour l’impératrice du remord et du désir.

Alors elle regarda les danseurs, observa leur grâce et admira toute leur décadence, Victoria Swan, la souillonne déshonorée dansait de parmi la foule, de homme en homme elle tournoyait, mais jamais elle ne trouva son prince charmant qu’elle cherchait tant, mais le recherchait-elle réellement ? Pourquoi souriait-elle, si il n’apparaissait pas ? Mais en soit ce n’était ma étonnant quand on avait été séduite par un serpent, on était toujours aussi traitre qu’eux…

Traitrise parlons-en, John Adams, l’éternel absent, mystérieuse était ta cavalière, qui pour toujours il l’abandonnait, avait-il fait miroiter mont et merveille, comme il avait promis de se battre pour une chimère ? Lui avait il fait croire qu’il l’aimait ou qu’il serait son chevalier blanc ? Pauvre jeune donzelle, pleure toutes tes larmes, pour devenir tel qu’un fleuve asséché, et admirer toute la déchéance de son être, si elle rejoignait la suzeraine, elle deviendra sa vassal…

C’était pitoyable, de voir toute ces personnes abandonnées et autant de personne seule, mais il s’agissait de son empire, tous des bons et loyaux sujets, elle leur était supérieur ! Elle était Théodora Malaria, moins que rien de la pire espèce, apatride et parricide…Un échec concluant, elle était sublime, le plus grand des chefs d’œuvres, mais que peu d’entre tous procédaient procéder à l’hommage, seul les élus pouvaient le devenir …

Deux seulement pouvaient mériter ce titre glorieux, deux face d’une même pièce aussi rouge, que le sang, mais elle n’en possédait aucun l’un tombé aux champs d’honneur, l’autre dans les prisons d’une autre nation, elle ne pouvait que se lamenter de la prodigieuse faiblesse de ses armées, elle enviait tant de chose en ce monde, mais elle aurait aimé posséder uniquement ces deux-là, rien que pour elle, et ça, sans en renier un, les deux devait être siens, en même temps..

Mais il suffisait de maugréer, une dame avait des obligations, elle se devait de les accomplir, la chasse était l’une d’elle mais tout suite c’était la danse, alors la jeune dauphine, se leva enfin de son siège, ne quittant point son calice des mains, et dans la foule des serfs elle navigua et commença alors un ballet funèbre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver 2003-2004 Jeu 16 Fév - 20:09

Cette soirée commençait vraiment bien, le repas s'était bien passé, et maintenant, H s'affichait ouvertement, avec une demoiselle bien habillée.
Celui que l'on associait à tord à l’Élite, aimait ce genre de chose, paraître bien habillé, et avoir la classe, il avait un coté beau gosse mais que tout le monde oubliait à cause du fait qu'il avait la baguette facile, et aussi parce que celui ci, ne s'embarrassait pas d'une conscience, tout du moins pas humaine.

Une gueule d'ange mais au cœur de démon, et que dire si ce n'est que pour un meurtrier d'une barbarie extrême, et il avait une cavalière, alors que d'autres beaucoup plus sages semblaient ne pas trouver une âme charitable pour les accompagner, Mercurius s'en moqua, enfin presque.

Swan semblait passer en mode chaudière pour allumer à peu près tout ce qui pouvait l'intéresser sur la piste, la petite des bouseux commençait à avaler de l'alcool, et le gryffondor sourit suite à ça, sacré descente la gamine, mais elle ne tiendrait pas à se rythme là, elle allait finir cadavre celle la, ce n'était pas comme si elle connaissait bien l'infirmerie de toute façon.
Il y avait aussi cette inconnue, la nouvelle poursuiveuse de Serdaigle, un blonde pas trop mal, mais vêtue d'une robe affreuse, aucune classe ses pauvres …

C'était à ce genre d'occasion qu'on voyait les diverses classes sociales, les riches, en général les plus classes, et de loin, avec un apparat digne d'une réception pour mangemort à la retraite, Serpens en était le parfait exemple, son accoutrement, bien qui risible selon H, valait un bon paquet, des bijoux en pagaille histoire de sa la jouer sapin de noël, et beaucoup d'accessoires inutiles et superflus d'une utilité discutable.

Lui se classait dans cette catégorie, le pécule des Ashfords lui avait permis de s'acheter un smoking hors de prix, beaucoup trouvait ça moldu, ou même contraire à la tradition du sorcier en robe, et pourtant, au ministère, il n'était pas rare de croiser des individus dans cette tenue, c'était même celle de prédilection de James Ashford, peut être avait il transmis ce goût à son héritier, comme quoi, il n'était pas si dénué d'éducation que ça.
En attendant, le gryffondor avait un air sérieux très amusant, lui qui d'habitude en robe noir avait plus l'air d'un bourreau que d'un élève.
Pour l'occasion il était rasé … bon d'accord presque rasé, non pas qu'à seize ans il eut pu prétendre à rivaliser avec un géant des montagnes du nord, mais d'ordinaire, il se rasait peu, par négligence et aussi par flemme incommensurable.

Sa partenaire était soignée, même si elle faisait un peu fortunée que lui, même presque pas, une robe violette assez courte, mais qui s'inscrivait dans le même registre que celui de son cavalier, comme quoi, ils allaient bien ensemble, et pourtant.
Les amies de Levinson semblaient complètement choquées de voir leur amie avec un gars de la trempe de Mercurius, comme quoi, on pouvait rapidement se faire remarquer, il suffisait de choisir ses fréquentations, même si Levinson n'était pas de l'élite, pourquoi refuser ? Elle avait du charme, pas suffisamment pour faire tomber un russe amateur de sang et d'os brisés, mais toujours assez pour ne pas faire tache à ses cotés, c'était déjà ça.

Ils engagèrent la discussion tout naturellement.

Lui pas mal ? Elle blaguait ! Nan il avait carrément la classe le bonhomme, jamais à Poudlard on avait vu pareil changement, l'habituel gars qui avait les mains couvertes de sang, se transformait en gentleman de la Haute, les apparences trompaient toujours.

Si tu as accepté, c'est que cela ne doit pas te déranger tant que ça. Si ? 

Il reporta son regard sur elle cette fois, jusqu'à ce qu'elle le regarde dans les yeux, même si ceux du jeune homme n'exprimaient aucun désir, on le devinait …
Sa main glissa doucement au niveau de la hanche de la demoiselle, la rapprochant un peu plus de lui, avec une certaine douceur brutale, comme le charme à la H.

Les yeux dans les yeux, il lui adressa un sourire énigmatique, à mi chemin entre le sadisme et la satisfaction, elle ne devait pas assez le connaître pour pouvoir le comprendre.
Une fois sa main au niveau de bas de la colonne de la demoiselle, et son presque méfait accompli, il lui répondit.

« A toi de voir ... »

La communion du regard invitait les deux à s'amuser, ils étaient là pour ça, il hocha la tête, le sourire restant de rigueur, il se rapprocha un peu d'elle, continuant de la fixer, corps contre corps …

Kissing or not kissing, that's the question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver 2003-2004

Revenir en haut Aller en bas

Bal d'Hiver 2003-2004

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-