POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Pourparlers (MJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2011
Parchemins postés : 6967



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Tryan De SaintClair


MessageSujet: Pourparlers (MJ) Lun 30 Jan - 0:00

Il n'était pas encore très tard dans le ciel de Dublin, il faisait un temps des plus appréciable pour un mois de janvier, peu de nuages, la température était correcte, un semblant de soleil laissait même pointer son nez, que dire si ce n'est qu'en ce matin, tout allait bien.
La quiétude de l'endroit ne laissait rien à présager, c'était aussi pour ça qu'on avait choisi ce lieu moldu pour transplaner, pour son calme.

La banlieue sud de la ville était réputée tranquille le jour, peu de monde dans ce petit bout de chemin, contenant des maisons ordonnées dans un style presque militaire, toutes alignées les unes à la suite des autres, perpendiculaires à l'avenue principale qui composait les coins entre les différentes branches du square Clonard.
Rien ne permettait de différencier ces habitations habituellement banales, à part peut être les portails de jardin, ou les numéros en or qui trônait à coté de la porte d'entrée.
Tout semblait plus que millimétré en cette partie de la grande capitale irlandaise.

La délégation transplana dans un petit square, plus que propre, l'herbe verte accueillant d'une cajole protectrice les pieds des sorciers. Pas un banc à l'horizon, mais une grande étendue de verdure, avec un petit chemin pavé au milieu de ce cadre naturelle, cette parcelle de résistance de dame nature au milieu de l’expansion humaine. Les grands arbres dominaient de loin cette place, la propreté de l'endroit laissait à penser que l'on prenait soin de l'endroit.

Enfin, c'était le coté idyllique de la chose, car si les gens ne sortaient pas ou peu la nuit, c'était par crainte, la jeunesse semblait souffrir de maux qu'on connaissait bien, on pouvait les nommer Vodka et Whisky. Quelques enfants ou adolescents semblaient résister à cet appel de convivialité alcoolique, préférant improviser un rugby sous les yeux de demoiselles qui jacassaient.

Tryan était à la tête de cette petite troupe, on avait pris soin de passer inaperçu, vêtement moldu, ou presque. Quelques vieilles s'étonnèrent de voir du monde, comme si en cette terre, les étrangers étaient surveillés.
Un de hommes de main indiqua une direction, on prit le chemin pavé, rejoignant l'avenue aux allures militaires, des véhicules moldus au garde-à-vous servant de haie d'honneur.
Peu de panneaux indiquant les chemins, il fallait connaître les lieux pour se repérer, et à ce qu'on disait, c'était ainsi partout en cette contrée.
Marquage au sol d'un blanc étrange, panneaux verts, de quoi effrayer des sorciers peu familier de ce monde pitoyable et pauvre en connaissance.

La délégation quitta la place, par des moyens moldus, ils devaient se faire le plus discrets possible.
Alors on prit uniquement les portoloins peu connus, et on atterrit donc au milieu de la ville.
On pouvait principalement décomposer la ville en deux parties bien distinctes, le Nord et le Sud, comme le fossé économique, un grand fleuve coupait la ville, on ne pouvait le passer que par de grands ponts, régulièrement présents tout le long de cette ligne de démarcation.

Le quartier Nord, était de loin le plus pauvre, essentiellement composé d'usines ou de vieilles battisses, traîner ici était pourtant peu risqué, l'endroit était toujours très calme, on y allait rarement, bien que cet endroit fut une bonne planque, c'était le mauvais plan, car l'inactivité c'était bien, mais de là à trouver des rues entièrement désertes et sans présences humaines autre que les cadavres de bières ou les affiches à terre, ça laissait à réfléchir.

Alors naturellement on passa un pont, sur lequel se trouvait des vendeurs, sans doute étrangers qui essayaient de se faire de l'argent en refourguant des babioles inutiles, ceux ci s’annonçaient comme le signe d'une activité ailleurs.
Et pourtant il y avait cette espèce de constance, comme si on se faisait dominer en permanence par les bâtiments toujours très grands et imposants.
Le long de ce fleuve, s'étendait une grande ligne de circulation de foule, démontrant l'activité de la fourmilière qu'est Dublin, toujours en mouvement, c'était à ce demander si le flux de personne pouvait s'arrêter, même aux heures de repas, il y avait toujours quelqu'un qui se promenait.
Alors les hommes décidèrent de se mêler à cette vague, suivant le guide, il y avait de quoi se perdre, pas à cause de l'endroit, mais plus du peuple.

On parlait beaucoup de tout ce qu'il se passait dans la ville, on voyait l’industrialisme moldu, les bâtiments de commerce semblaient neuf, d'un gris métal étrangement jeune, des grands centres commerciaux, avec par ci par là, une petite statue d'histoire, souvenir d'un événement passé marquant. Il y avait de la verdure là où on pouvait la mettre, de temps à autres, un square vert, arbre et mémorial, ou statue, encore une fois, on voulait donner un aspect proche de la nature à cette ville, comme si le reste du passé druidique était encore présent.

Même un sorcier pouvait se promener dans le Dublin moldu, il y avait toujours quelque chose à apprécier, une discrétion absolue, et il n'était pas impossible que les deux peuples se mêlent sans que l'un le sache.
Il y avait tant à voir là bas, et si peu de temps, Tryan pensait surtout à Trinity College, université réputée pour contenir des manuscrits anciens, peut être quelques sorciers adroits pouvaient y accéder pour satisfaire une curiosité de tous les instants, ou alors il y avait la Marsh Library, bâtiment caché si on ne le connaît pas, et terriblement intéressant pour tout fan de lecture, des milliers d'exemplaires de livres anciens s'y trouvaient.
Pour les plus pieux, il y a également un nombre assez impressionnant d'églises ainsi que deux cathédrales, pour ne nommer que la Saint Patrick's Cathedral, qui choquait par ses dorures, et son coté touristique et business exploité sur le dos de la religion. La cathédrale de Christ Church était également à visiter pour Tryan De SaintClair, chrétien avéré et convaincu.

On passa devant une paire de magasins de souvenirs avant de rentrer dans le quartier touristique et le plus réputé de la ville, Temple Bar.
L'endroit, comme son nom l'indique subtilement, était le repaire de tous les soiffards, des touristes en vue de tester une bière de fabrication artisanale, mais sur ces pavés sombres et sales, il n'y avait pas que cet aspect à dénoté.
Connu pour être actif de nuit, l'endroit était le siège d'une pauvreté affligeante, des clochards ou des prostitués servaient de décors, quelques étales à marché, des magasins de musique à l'allure peu accueillante, on pouvait sans connaître se retrouver dans une ruelle coupe-gorge à se faire détrousser, ou pire pour les moins chanceux. Bien que l'endroit était assez mal famé, il n'était pas déserté, car partie intégrée à la ville, les bars suffisant à faire oublier la racaille.
Rares étaient les demoiselles à se promener seules en ces lieux, la plupart étaient averties, et il valait mieux … finir dans un bain de sang sur les pavés, à crever tel une charogne, rien de plus glorieux, vous en conviendrez.

Le reste de la ville ne semblait qu'être le commun de grandes capitales, Paris, Londres, Bruxelles, Berlin … des bâtiments toujours grands, et des ruelles à pertes de vue, c'était toujours un dédale sans nom quand on ne connaissait pas, se repérer était primordial pour ne pas être perdu trop rapidement.
Le guide stoppa la marche, on semblait arriver.

«  C'est ici ? Demanda Tryan d'un air un peu consterné.

_ Exactement monsieur, répondit le guide.

_ Ce grand bâtiment c'est la Leinster House ... »

Le grand bâtiment était fermé par une grille verte gardée par quatre ou cinq vigiles à l'air coriace et dur, ce bâtiment était le siège du parlement moldu irlandais, sa façade en pierre orange était assez rebutante, bien qu’intrigante. Les voitures moldues étaient amassées ici, et on semblait ne rien laisser filtrer à travers cette endroit, le secret était de rigueur.

«  Vous traitez directement avec les moldus ? »

La question en fausse cloche ne devait aboutir qu'à une réponse.

«  Et bien pas toujours, mais l'entrée n'est pas ici, elle est proche, suivez moi. »

L'irlandais fit traverser la rue à toute la troupe, il y avait une maison des plus communes à l'angle de cette rue, il ouvrit la porte et entra dans un appartement meublé, ces irlandais avaient vraiment de drôles de manières selon le français.
Il s'approcha d'un mur et tapa avec sa baguette sur celui ci, qui s'ouvrit, comme le chemin de traverse à Londres, et on pénétra dans un grand hall, c'était ici, l'entrée du ministère de la magie irlandais, ils étaient arrivés à destination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5643



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: Pourparlers (MJ) Lun 30 Jan - 11:52

La marche n'était pas un des loisirs de l'Intendant du Royaume-Unis, loin de là. L'exaspération de devoir se mouvoir comme des nuisibles en suivant ce guide taiseux et clairement mécontent du statut des personnes guidées fut une rude épreuve pour la patience du Mangemort.

On pouvait dire aisément qu'il aurait aimé tuer ce guide, pour le temps perdu et pour son apparente hostilité au régime du Grand Lord.

Les rues éternelles, longues, implacable sous d'immenses building laissait cette étrange impression que le temps était en suspend alors que la petite troupe de sorciers fondait inévitablement vers le centre-ville.

Léon Brom avait choisi lui même les personnes qui l'entouraient actuellement, sauf une qui fut une demande audacieuse qu'il eut trouvé plaisante. Sanchez, homme d'action, avec deux membres de la Police Magique Anglaise, pour la simple protection. Tryan de SaintClair, le français aux relations tentaculaires, il était la personne qui avait trouvé un guide pour les mener à destination. Lincoln Crow, Mangemort de son état, il était flanqué du jeune Maleficius Serpens, élève à Poudlard qui avait démontrer ses ambitions et émit la requête de venir en stagiaire lors du déplacement de son surveillant avec Brom. C'était un Serdaigle, donc le vieil homme accepta. Cette délégation était complète, sept sorciers pour ce déplacement exceptionnel.

Quand on est le sorcier à la tête de l'industrie politique la plus haineuse à l'encontre des Moldus et qu'on est dirigé vers le parlement des sans pouvoirs locaux, l'impatience se mue rapidement en irritation. La main droite de Brom se dirigea vers la baguette pendant à sa ceinture, mais Tryan le précéda en faisant éclater la vérité d'une simple tirade.

Le geste du Mage Noir s'arrêta, et il croisa les bras, ne cachant aucunement son agacement.

A sa grande surprise, l'entrée du Ministère de la Magie Irlandais se trouvait face aux institutions moldues du pays. Un blasphème, une horreur, c'était intolérable. Brom n'en dit mot, se réservant pour le Ministre qu'il devait voir.

Le Ministère Irlandais était divisé en 6 District dirigé par des Présidents-Sorciers. Affaires Etrangères, Affaires Internes, Forces de Combat Magique, Quidditich, Justice Magique et Secret Magique. Telles étaient les priorités du pays. Chaque District avait ses propres compétence, le Ministre de la Magie local avait pouvoir décisionnel sur chaque domaine, les Présidents-Sorciers veillant juste à ce que ses exigences soient remplies.

La visite de l'Intendance avait été annoncée, bien qu'aucune précision ne fut apportée sur la date et l'heure à laquelle Léon arriverait sur place, logique, on ne va pas en territoire quasi hostile sans effectuer des manipulations simples pour éviter d'être violenter ou refouler aisément.

Le Mangemort s'avança dans le couloir large de 40 mètres environ pour une longueur environ quadruple. Ce long corridor menait à une pièce circulaire qui, vue du dessus, laissait apparaître sa véritable forme : une étoile à 8 branche, avec en son centre un accueil. Chaque branche était un long couloir comme l'entrée, de même dimensions. On aurait dit un engrenage aux étranges proportions.

A ce niveau était placé les secrétariats, dirigeant les visiteurs vers les locaux appropriés à leurs affaires. Le poste de sécurité les coupait de la partie centrale de la bâtisse.

Brom s'avança et il mena la délégation débarrassée du guide vers le poste de contrôle, le vigile le reconnu de suite et fit envoyé un agent pour aller chercher le Président des Affaires étrangères qui mènerait la délégation vers le Ministre.

Après une dizaine de minute d'attente, il arriva, sa robe blanche et verte sous ses cheveux rouquins, fière allure, il avait la soixantaine bien tassée et il accueilli chacun des membres de la Délégation d'une poignée de main en disant machinalement:


Bienvenue en Irlande, je suis Dimitar Wesson !

Une fois le tour fait il s'adressa à Brom :

Le Ministre va vous recevoir, suivez moi.

Au plus grand étonnement de tous, il ne leur fut pas demandé de se séparer de leurs baguettes magiques, Léon fit une moue soucieuse, et il commença, alors que le groupe se dirigeait vers le fond d'un autre couloir :

Je ne vois pas d'ascenseurs, pourtant tous les bureaux ne peuvent être ici, vous avez un dispositif de sécurité particulier ?

Ne vous en faites pas, vous comprendrez bien assez vite monsieur Brom.

Le fait était là, il le traitait avec respect, mais il n'accordait aucune valeur à son rang. On appelait pas le dirigeant de 4 Pays d'un simple monsieur alors qu'on ne lui a jamais parlé longuement avant. Un détail qui manifestait l'hostilité de la sphère politique Irlandaise.

Le Président-Sorcier ouvrit la porte à la fin du couloir qui s'ouvrait sur une salle de même forme et même taille que la précédente. De longues rampes couvrait les murs et le dirigeant irlandais Wesson dit :


Accrochez-vous.

A peine le jeune Serpens eut-il fini de mettre sa main sur la rambarde que la salle se mit à tourner sur elle même. Brom compris soudain : les salles ne ressemblaient pas à des engrenages, c'étaient des engrenages. Magiques, à n'en pas douter, mais c'était un labyrinthe de combinaisons pour retrouver la sortie.

Le mouvement cessa le le politicien ouvrit la porte par laquelle ils furent entrés et pour le coup, le décor avait changé, on se trouvait toujours face au même type de pièce, mais le couloir menait à une salle d'attente somptueuse et gardée les autres branche étaient parsemée de bureaux, et celle face à eux était celle dédiée au seul bureau du Ministre de la magie Irlandais.

La Délégation fut invité à patienter le temps que Léon ne parlemente avec le chef d'état de l'Irlande Magique. Il entra dans le bureau seul.

Au bout d'une vingtaine de minutes, la salle d'attente commença à se vider, mis à part les six gardes et les accompagnateurs de Brom.

Soudain, après une demi heure d'attente, la porte du bureau s'ouvrit à la volée et le Mage Noir fidèle de Voldemort sorti en trombe et lança :


Avada Kedavra !

Le garde le plus proche, moins d'un mètre, s'effondra, mort alors que Léon hurlait :

Qu'ils ne sortent pas d'ici !

Les cinq compagnons du cadavre tout frais eurent un sursaut devant l'agression et commençaient à dégainer leurs baguettes...



HRP :

Les gardes sont au nombre de 5, PV 12 pour PA 4, vous avez l'effet de surprise, donc vous attaquez en premier. Avec Dé pour vous s'il vous plait. Oui je sais c'est injuste, mais mon sort était impossible à raté, gros effet de surprise plus quasiment à bout touchant...

Garde A 12/12 Pa 4
Garde B 12/12 Pa 4
Garde C 12/12 Pa 4
Garde D 12/12 Pa 4
Garde E 12/12 Pa 4

Le but est de les immobilisés ou les tuer. Je donne exceptionnellement le droit à l'AK à Crow pour cette mission, il est l'accompagnateur le plus puissant et un mangemort, donc apte à tuer .

Les deux Pnj de notre camps répondent aux ordres de Tryan pour le PnJ 1 et de Sanchez pour le PnJ 2. Vous avez donc le droit à deux attaques par tour jusqu'à leur mort/pétrification. Vous pouvez leurs donner des petits noms si vous voulez, j'ai eut la flemme sur ce coup là ^^

Léon Brom 15/15 PA 5
Lincoln Crow 13/13 PA 4
Maleficus Serpens 10/10 PA 2
Leonardo Sanchez 10/10 PA 3
Tryan de SaintClair 10/10 PA 3
PNJ 1 : 12/12 PA 4
PnJ 2 : 14/14 PA 4

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2011
Parchemins postés : 6967



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Tryan De SaintClair


MessageSujet: Re: Pourparlers (MJ) Lun 30 Jan - 19:42

La tension était palpable à l'arrivée sur place, Brom ne semblait pas spécialement de bonne humeur, plusieurs de ces mimiques n'échappèrent pas à Tryan, en tant que stratège et analyste de qualité, il avait repéré que l'Intendant avait beaucoup de mal à se contenir vis à vis de l'attitude que pouvait avoir les irlandais envers lui, et oui, il n'était pas en terrain conquis ici.
Le mangemort manqua d'assassiner le guide, une chance qu'il sut se contenir, car sans lui, la suite aurait été délicate, et avouez que vous débarrasser d'un corps dans un pays que vous ne connaissez pas relève du casse-tête.

On supposait que le rôle de De SaintClair ici n'était que pour l'occupation des lieux, une volonté pour le ministère d'être là, que ces relations lui permettraient d'avoir un guide, et de sécuriser le trajet, mais il y avait aussi une baguette de sang pur, et cela comptait dans l'équation, il avait besoin de faire ses preuves, même si la défense de Pré-au-Lard l'avait placé comme un exterminateur de lycanthrope de première catégorie.
Il n'était pas seul dans cette délégation, et on ne pouvait pas clairement dire qu'il était le numéro deux, sur le même pieds d'égalité qu'un mangemort, une connaissance à lui, puisqu'ils avaient déjà agi ensemble, Lincoln Crow, également présent à Pré-au-Lard, on pouvait donc dire que ces deux là étaient complices dans la manière d'agir, Crow n'était pas un homme médiatique, ni un leader né, c'était ce que pensait Tryan, même s'il considérait que ce gars là, avait un charisme certain.
Le reste n'avait que peu d'importance, à part peut être un cousin portant le nom de Serpens, jeune homme bien connu pour avoir combattu au Chili, et pour être un fleuron de la baguette à Poudlard, de plus, sang pur, et pistonné par pas mal de monde, entre autre Tryan.

Les trois autres n'étaient que des dépris, des déchets sensés assurer la sécurité, mais qui peinerait ensemble à n'affronter qu'un seul des trois hommes cités au début, autant dire qu'il était là comme sacrifice et bouclier, si le besoin s'en faisait sentir.
Maintenant qu'on était arrivé, la tâche officielle de Tryan était terminée, c'est à dire que l'escorte était arrivée à bon port sans encombres, Brom pouvait reprendre la tête du groupe, et il le ferait bien.

On envoya une sorte de sous-fifre pour les accueillir, on était averti de la présence de potentiels ennemis dans ces lieux, le français grimaça dans sa tête, il sentait le coup fourré arriver, et bizarrement, ça ne lui plaisait pas tant que ça, il était difficilement imaginable de contrer un ministère avec une poignée d'hommes, enfin, tant qu'ils avaient la protection diplomatique, rien ne pouvait leur arriver.
On les salua à la manière d'un risette pour ne pas se faire AK sur le champ, risible du point de vue du plus fort, et on savait bien qu'être faux-cul n'aidait pas vraiment à la bonne entente, le Directeur de la Commission des nés-moldu n'était pas le genre d'homme à apprécier la lèche, ni la couardise, et encore moins ce genre d'attitude, il prit sur lui, et ne pipa pas mot, éviter l'incident diplomatique, toujours quelque chose à garder à l'esprit.

Les autorités ne semblaient pas inquiéter, pas plus que ça, à tel point que les envoyés du Lord purent conserver chacun leurs baguettes, à vrai dire, Tryan n'aimait pas vraiment s'en séparer, jamais il n'avait du la donner à une autre personne, et ce n'était pas demain la veille, une des rares choses en lesquelles il avait confiance.
Son bout d'aubépine ne mentait pas, il avait confiance en son arme, en sa protection, un moyen d'expression de son potentiel magique, quiconque y touchait se devait de le payer, naturellement au prix fort, et ce n'était pas un rouquin bourbiste qui allait ne serait ce que penser, à lui retirer ce divin privilège.

La délégation suivit le nouveau guide, et on prit un dispositif bien étrange, et sans doute propre à ce ministère étranger, une succession de mouvements étranges les emmena à destination, et comme souvent, on devait patienter, chose que détestait le français, Brom partit pour négocier, pas très prudent de ne prendre personne avec lui, enfin, c'était son droit, il était légitimement le seul à être en droit de le faire, à part peut être Crow, et encore fut il que celui ci fut dans les bonnes grâces de Vous-Savez-Qui, c'était un doute permis.

Ils patientèrent, longtemps … à tel point que Tryan poussa un soupire, oui, cela durait longtemps les négociations, il se mit donc à jouer avec sa baguette, la faisant tourner dans un sens, puis dans l'autre, dessinant l'infini invisible avec le bout de celle ci, il s'occupait, le fait qu'il sorte sa baguette mit mal à l'aise les gardes irlandais, et ça il appréciait vraiment, il trouvait ça jouissif à tel point qu'il ne put s'empêcher de sortir une petite boutade.

«  Vous stressez hein ? ( il regarde le plus proche de lui ) Si j'avais voulu vous éliminez je l'aurais déjà fait. »

Prétentieux, mais sans doute véridique, un des gars de la sécurité de la délégation ne put retenir un gloussement assez étrange, tant mieux tiens, voilà de quoi allourdir l'ambiance, et plomber une bonne partie de la morale irlandaise, jouer sur le psychologique, ça comptait, paraître imposant, sûr de soi, et ne rien laisser paraître.
Qu'il aimait être dérangeant ce puriste là, avec ces regards insistants pour déstabiliser les autres, sa manière presque inhumaine de procéder dans le dérangement, forcer les autres à détourner le regard, les rabaisser tacitement, d'un air supérieur et hautain, mettre le doute.

Que faisait Brom, il en mettait du temps, De SaintClair interrogea du regard Crow, qui visiblement, devait se poser des questions également, ça sentait le loup-garou fumé tout ça, c'était tendu, le jeune homme hésita à même à se lever pour sortir prendre une boisson, mais renonça, ce n'était pas vraiment lui l'invité de marque, dommage, il en aurait profité.
Dans ses pensées … il réfléchissait tranquillement …

La porte sauta ou presque, l'entrée fut brutale, surprenant un peu tout le monde présent, Léon Brom, dans sa grande sagesse habituelle, tua à la seconde de son entrée, un garde qui se trouvait presque à bout portant, immédiatement, le français comprit … l'Irlande ne céderait pas, leur ministre était mort, c'était la guerre.

Un policier magique de l'escorte se leva, dégainant sa baguette au même moment que Tryan, visant les gardes les plus proches, les deux sorts jaillirent.

Sans doute plus rapide, le policier attaqua un garde près de l'Intendant, sans doute dans le but de protéger l'homme important, mais le garde chargé de la sécurité bloqua l'attaque, la précipitation n'était pas une bonne chose, la vitesse était plus intéressante.
Tryan lui attaqua le même garde qu'il avait chambré, celui ci tomba raide à terre, le stupéfixe du français ayant touché sa cible avec un brillant succès.
Passant par dessus ce corps, dans son habituelle garde droite à la française, il ne jeta qu'un regard à l'homme immobilisé et inefficace, d'un air de dire …

*Je te l'avais bien dit, si je voulais t'éliminer, je n'aurais eu aucun soucis à le faire. *

Maintenant, c'était un peu plus la merde, finir le combat dans la salle d'attente, et ensuite sortir du ministère, il fallait un plan, et c'était à De SaintClair d'y réfléchir, il fallait faire vite, le temps était compté.


Hrp :
Dé 1 attaque du policier, Dé deux attaques de Tryan


Les défenseurs du pays des rouquins :

Garde A 12/12 Pa 4 ( stupéfixé )
Garde B 12/12 Pa 4
Garde C 12/12 Pa 4
Garde D 12/12 Pa 4
Garde E 12/12 Pa 4

Best Team ever seen :

Léon Brom 15/15 PA 5
Lincoln Crow 13/13 PA 4
Maleficus Serpens 10/10 PA 2
Leonardo Sanchez 10/10 PA 3
Tryan de SaintClair 10/10 PA 3
PNJ 1 : 12/12 PA 4
PnJ 2 : 14/14 PA 4


Dernière édition par Tryan De SaintClair le Lun 30 Jan - 19:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Pourparlers (MJ) Lun 30 Jan - 19:42

Le membre 'Tryan De SaintClair' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Sorcier Supérieur' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Sorcier Supérieur' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Pourparlers (MJ) Lun 30 Jan - 20:45

Maleficus avait remporté la mission de Scofield lors de son passage à Poudlard, ce qui lui valut d’être avantagé pour accéder à un Stage de formation au Ministère de la Magie pour une mission en partenariat avec l’Intendance de Grande-Bretagne, le Département de la Coopération Magique Internationale et celui de l’Ordre Nouveau. Autant dire que lorsque le Serdaigle apprit qu’il était accepté avec Léon Brom il mit les bouchées doubles pour se préparer, se saisit de sa baguette et partit sur le champ.

Ce fut une fois qu’ils furent en connaissance de causes que la délégation pour l’Irlande transplana à Dublin. Le Sang Pur comprit que tout ne serait pas très calme car pour que deux Mangemorts se déplacent c’est qu’il y allait avoir de la casse, beaucoup de casse. Il devait suivre Crow, heureusement il n’était pas sous la protection de Sanchez, le latino dont tout le monde se demandait pourquoi il faisait parti de cette mission spéciale. Tryan De SaintClair paraissait connaître le pays et sa capitale, cela justifiait sans doute sa présence, Crow était Mangemort et Brom l’Intendant de Grande-Bretagne. Autant dire que ce groupe était assez singulier et hétéroclite. Ce que remarqua aussi le Serdaigle, c’était que le Chilien était peu apprécié de ses compagnons de combat, cela promettait.

Le temps restait clément sur le territoire de l’Éire, Baile Átha Cliath résonnait de son célèbre mélange de modernité moldue et de traditions. Peu de nuages obscurcissaient son ciel et les températures ne descendaient pas en dessous de 54 °F, très correcte pour la saison. Tout semblait être en place pour ce qui allait suivre…

Tryan De SaintClair, le Directeur de la Commission des Nés-Moldus et cousin éloigné de Maleficus, menait la troupe avec un guide plus qu’énervant. A plusieurs reprises, le Sang Pur eut envie d’apaiser ses souffrances en caressant sa baguette mais il savait se contenir, surtout en présence de personnages importants. Ils portaient tous des vêtements quasi-moldus, histoire d’éviter de se faire remarquer. Ils traversèrent le pont pour passer de la rive droite à la rive gauche, plus riche et plus intéressante. La Liffey était là, puissante et rebelle, au centre de Dublin. La nature prenait beaucoup de place dans cette ville, le vert s’imposait, les autres couleurs n’avaient qu’à se battre la seconde place. C’était encore plus vrai dans la campagne, pas si lointaine du centre de la mythique cité. Parfois, Maleficus Serpens avait l’infime parcelle d’impression qu’il connaissait plus de choses sur l’Ile d’Emeraude que l’interlocuteur qu’avait déniché son cousin. Le Serdaigle avait beaucoup travaillé au Trinity College et avait touché de ses propres mains le Book of Kells, symbole irlandais de la Connaissance.

La délégation britannique pénétra Temple Bar, magnifique la nuit, pathétique le jour. Les prostitués, les ivrognes et les saltimbanques proliféraient autour des pubs peu reluisants. Cela grouillait de Moldus.
Ils arrivèrent finalement à la Leinster House, le Parlement Irlandais Moldu. Le guide les fit pénétrer dans une maison banale jouxtant l’imposant monument, un mur lisse était l’entrée du Ministère. Le Sang Pur était souvent venu ici, notamment avec ses parents qui furent de brillants diplomates, et à chaque fois, la vue de ce haut-lieu de la Magie de Grande-Bretagne voisinant un important poste institutionnel moldu le dégoutait. Mais ils devraient faire avec. Le frère de Jeremias Serpens regarda Leonardo Sanchez d’un regard mauvais, un sourire diaboliquement ironique sur son visage pâle.

Ils infiltrèrent le Ministère de la Magie Irlandais, Maleficus suivait inlassablement la troupe, fier de participer à un moment qui serait sans doute historique. Enfin, ils furent débarrassés de ce guide encombrant.

Léon Brom se chargea de faire amener le Président des Affaires Etrangères, qui les amènerait au Ministre, tandis que les autres patientaient d’un air grave.

Puis, il arriva, serrant la main à tout va.


Bienvenue en Irlande, je suis Dimitar Wesson !

Bien sûr, Maleficus se souvenait encore des différents qu’avaient eus sa famille avec ce personnage étonnant, mais pourtant purement irlandais.

A première vue, la sécurité pouvait paraître négligée chez les rouquins mais en réalité elle était plus complexe qu’il n’y figurait. Ils empruntèrent le labyrinthe des salles pour finalement tomber dans un long couloir menant au bureau d’un des personnages politiques les plus importants de l’Eire. Léon Brom s’entretint avec lui, les autres patientèrent à nouveau dans une somptueuse salle d’attente. Les regards se croisaient, personne ne disait rien, ni Crow, ni Sanchez, ni De SaintClair et encore moins Serpens.

Soudain, après une demi-heure d’incertitudes et d’interrogations muettes pour le jeune sorcier, la porte s’ouvrit à la volée et le Mage Noir assassina un des six gardes. Plus que cinq. C'était la guerre. Sans réfléchir, Maleficus se leva et visa le premier qu’il vit, informulant un
« Impedimenta ». Mauvais choix, c’était le plus robuste et aussi le seul qui le regardait… Précipitation quand tu nous tiens.


Dernière édition par Maleficus Serpens le Lun 30 Jan - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Pourparlers (MJ) Lun 30 Jan - 20:45

Le membre 'Maleficus Serpens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 13/07/2011
Parchemins postés : 5536



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 9PV
Lyna Sweet


MessageSujet: Re: Pourparlers (MJ) Lun 30 Jan - 21:13

[ Poste de Lincoln Crow, désolé ]

A l'évidence, aujourd'hui, en ce sale jour, il faisait moche. Il pleuvait, et de façon abondante, le genre de temps qui vous fait rester dans votre bureau en pensant que le seuil de votre porte est l'antarctique. Cette journée, Lincoln Crow ne la sentait pas bien du tout... même pire que ça, il l'appréhendait. Il détestait cette sensation exécrable qui le rendait de mauvaise humeur, d'un tempérament pire que désagréable et d'une violence inconcevable. Il n'avait presque pas dormit de la nuit, chose habituelle et récurrente depuis l'affrontement avec Sheppard et Lovegood : il passait ses journées à tenter de retrouver leur position et un quelconque moyen de les liquider facilement et de les humilier violemment au passage. C'était son droit, et son devoir. Se venger et rendre justice à la communauté magique.... un désir étonnement profond en lui et qui l'occupait bien assez pour que l'envie de dormir lui soit secondaire. Enfin, aujourd'hui, il devrait éviter de pister les deux vermines qu'il eut ridiculisé de la bonne manière, et se concentrer un peu sur les différents dossiers qui lui étaient attribués. Les salauds, ils étaient nombreux, lourds et rébarbatifs. Le genre de boulot qu'on laisserait bien à un paysan du coin.

Ce ne fut que quand midi sonna qu'il s'accorda une pause et partit étudier dans la bibliothèque adjacente, mais secrète, de son bureau qu'il atteignait en déplaçant l'armoire à potion : une petite réserve personnelle qui, à ce qu'il avait entendu dire, en faisait envier plus d'un dans le domaine. Cette salle, aussi grande que l'était la Grande Salle du château, regroupait un si grand nombre d'ouvrages de magie noire et autres, que lui même n'avait pas encore tout parcouru. Il avait hérité magnifiquement injustement de cette bibliothèque par un cousin éloigné... Le pauvre avait subi quelques harcèlements tantôt violents, tantôt doux, pour qu'il daigne céder cette ensemble à Lincoln. Finalement content de lui, le mangemort pouvait s'abandonner à la lecture la plus agressive de la culture magique... qu'allait-il apprendre aujourd'hui ? Comment torturer un moustique par des techniques ancestrales peut-être ? Il y avait de tout alors... il s'attendait à tout. Son estomac le grondait, il appela son elfe d'une parole monotone, habituellement froide. L'autre apparu, et il lui commanda un repas complet et conséquent. Il était certes un monstre, le genre de type associable et complètement en marge de la société, il n'en restait pas moins humain, et ses organes fonctionnaient de la même manière que l'autre con à côté, et d'ailleurs, ça l'embêtait. Il aurait bien aimé être unique là-dessus également. Enfin, c'était ainsi, et il faisait avec.

Quand son repas fut servi dans le bureau (il ne fallait pas abîmer la précieuse bibliothèque), Crow du abandonner sa lecture passionnante sur les cerveaux et leurs fonctionnalités. Le genre de lecture bien dégueulasse qui vous feraient gerber un dîner. Enfin, il commença à manger, treize heure passa, il finit son assiette alors qu'un homme entra dans la pièce. Un type bien habillé, portant l'enseigne du Ministère, et que Crow ne connaissait que trop bien. Ce dernier souffla un coup, avant de s'essuyer la bouche, et d'appeler son elfe pour débarrasser le bureau. L'autre eut le temps de s'asseoir, et quand la créature eut disparue, l’intrus commença :

"Bonjour Crow."
"Trêve de connerie Wikston."
"Bon. Je viens t'avertir que Léon Brom a besoin de toi."
"Ah oui, il en avait vaguement parlé l'autre jour."
"Tu ne suis donc rien des actualités ?"
"J'en sais suffisamment pour faire confiance à un mangemort tel que lui."
"Hum.. enfin, tu ferais mieux d'y aller."
"C'est ça. Tu peux disposer."
"Et..."
"Sors."

Il n'eut pas à le dire une troisième fois, l'homme sortit à la suite. Ce qu'il pouvait être collants, tous là, à vouloir blablater sans cesse, et sans intérêt. Transmettre les ordres, ils n'étaient bons qu'à ça, et pourtant on leur attribuait un poste aussi haut... Hé bien, Crow avait du mal à saisir des fois. Il se leva, prit son manteau qui lui descendait jusque plus haut que le genou. Il glissa sa baguette dans une des poches intérieures, qu'il pouvait atteindre facilement et rapidement. Il vérifia une dernière fois qu'il n'oubliait rien, et c'était parti. Comme à chaque fois, comme toujours, la porte était gardée par deux types, deux sorciers que Crow avait lui même entraîné pour qu'ils soient au top-niveau. Ils ne l'égalaient pas, heureusement, mais ils pouvaient défier n'importe qui dans l'école avec l'espoir de gagner, et ici, on exclu les élèves bien évidement, quoique certains pouvaient tenir un temps. Ils le suivirent, à quelques pas en arrière. Crow passa par un passage secret pour rejoindre le hall. A peine fut-il sortit que l'intrus de tout à l'heure, le fameux intrus, s'avança. Crow poussa un soupir des plus longs... il fit un simple geste et les deux sorciers attrapèrent Wikston. Ce dernier se débattit et eut l'audace de lâcher :

"Crow ! Bordel ! Tu dois emmener Serpens avec toi !"
"Attends, lâchez le. Quoi ?"
"Brom a accepté sa venue. Pour un stage ou je ne sais quoi."
"Hum. Bon, emmenez le."


Il commença à gueuler, mauvaise idée. Crow s'approcha rapidement et lui flanqua son poing dans la figure, sous les yeux apeurés des élèves. Enfin, il pouvait disposer. Connaissant un peu Serpens, il savait qu'il l'attendrait au portail, et pensée juste, Maleficus était adossé à un arbre juste à côté de l'entrée du domaine. Crow lui fit un signe de la tête et un second signe des mains pour que le portail s'ouvre. Une fois dehors, il tendit son bras, le serdaigle l'empoigna et ils transplanèrent dans le plus terrible des tourbillons.

Crow passa rapidement par Urquhuart, on ne lui avait pas donné de point de rendez-vous, putain d'administration. Enfin, qu'importe. Il entra, suivit de l'élève qui devait entrer dans l'ancien fief des résistants pour la première fois. Il demande à un exécuteur chargé au lieu si Brom était encore là, l'autre lui répondit que non, il venait de partir et avait mentionné Dublin... parfait, il n'en fallait pas plus. Les deux disparurent dans un écran de fumée, à nouveau et se retrouvèrent chez les plus roux du Royaume-Uni. Crow avait eut la bonne intuition, ils arrivèrent sur une place et Brom, était de l'autre côté. En s'approchant, le mangemort silencieux s'aperçut qu'ils n'étaient pas seuls. Tryan de SaintClair était là, bonne chose, si les choses tournaient mal, c'était toujours bénéfique d'avoir des gars comme lui, ensuite deux brigadiers plutôt inutiles et... Sanchez ? Hahahaha ! Il ne put s'empêcher un sourire malicieux et horriblement sadique. Rien que de se rappeler les cachots du repaire mangemort, le chilien aurait de quoi se pisser dessus. Crow ne manquerait pas de le remettre à jour au moindre écartement. Ils n'étaient pas en retard visiblement puisque De SaintClair replaçait ses habits, certainement mal mis par le transplanage. Crow s'approcha du groupe, Maleficus a ses côtés. Il salua le directeur de la commission des nés-moldus d'un mouvement de tête, et s'approcha de Brom, qu'il salua de la même façon... il respectait bien plus le dernier que le premier, mais bon, il fallait pas trop lui en demander non plus; "Bonjour" et "monsieur" ça sortait pas, point barre.

Le groupe d'une qualité magique exemplaire suivit alors un guide des plus rébarbatifs.. le genre de type qu'on rêve de liquider sur place. Ils arrivèrent au Ministère Irlandais bien longtemps après leur arrivée dans le pays, déjà Crow fulminait à l'idée du temps perdu inutilement. Une fois ce pays sous la gouverne du Seigneur des Ténèbres, il pourrait voyager à loisir ici visiter les monuments, actuellement, seules les négociations l'intéressaient, et quelle fut son mécontentement lorsque Brom entra seul dans le bureau du ministre. La salle d'attente était équipée de six gardes. Des types costauds, et probablement de bons sorciers. De SaintClair ne put s'empêcher une petite vanne sarcastique à l'intention des rouquins... ça faisait monter la tension qu'il y avait dans la pièce, et cela arracha un sourire en coin à Crow. Ça c'était le genre de chose qu'il aimait bien... défier les autres avant que le bordel n'explose. Oui, car il exploserait à n'en pas douter. C'était trop simple sinon... A part ce petit moment de folie, plus aucune parole. Quelques toussotements, voilà tout...

BAM !


La porte sauta après explosion. Brom débarqua, visiblement mécontent. Un garde réagit vite, trop vite diraient certains, et il fut immédiatement abattu. Pas de répit, pas de pitié, le conflit était déclaré. Rien d'anormal, c'était plus que prévisible. Le Lord le voulait de toute façon, on n'obtenait la victoire que par la guerre, c'était bien connu et admis. Immédiatement, le directeur de la commission réagit, à la suite du lamentable échec du flic qui lui était attribué, et il en assomma un. Maleficus se leva lui aussi et informula un sortilège, il le rata, mais de peu. L'autre le bloqua pour être plus précis, c'était tout aussi normal que l’œuf se casse après s'être cogné. Lincoln réagit lui aussi, en même temps que les autres. Sa baguette sortit de son manteau et se pointa sur un garde.

"Avada Kedavra !"


L'éclair vert jaillit de nouveau, cette fois-ci de la part de la baguette de Crow. C'était un sortilège qu'il adorait, mais ne pratiquait pas assez souvent, malheureusement. Enfin, parfois, il fallait savoir utiliser son savoir. Lincoln ne conmptait pas rester ici indéfiniment, plus vite le groupe serait parti, et mieux il se portera. On voyait tout de suite l'efficacité et l'expérience. L'éclair vert frappa sa cible en pleine poitrine et celle-ci fut explusée contre le mur en guise de bonus. Au moins, Crow avait débarrassé ce monde d'une vermine de plus... les faibles non pas de place ici, il n'arrêtait plus de se répéter.



Hrp :

Les défenseurs du pays des rouquins :

Garde A 12/12 Pa 4 ( stupéfixé )
Garde B 12/12 Pa 4 ( mort )
Garde C 12/12 Pa 4
Garde D 12/12 Pa 4
Garde E 12/12 Pa 4

Best Team ever seen :

Léon Brom 15/15 PA 5
Lincoln Crow 13/13 PA 4
Maleficus Serpens 10/10 PA 2
Leonardo Sanchez 10/10 PA 3
Tryan de SaintClair 10/10 PA 3
PNJ 1 : 12/12 PA 4
PnJ 2 : 14/14 PA 4

____________________________________


Membre de l'Ordre du Phénix


L'unique Agent :geek: surveille
Spoiler:
 


Dernière édition par Lyna Sweet le Lun 30 Jan - 21:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Pourparlers (MJ) Lun 30 Jan - 21:13

Le membre 'Lyna Sweet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 05/10/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 30/07/2011
Parchemins postés : 403



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 9PV
Leonardo Sanchez


MessageSujet: Re: Pourparlers (MJ) Mar 31 Jan - 7:05

Leonardo accompagnait Léon Brom, l'Intendant des Royaume-Unis en Irlande pour une mission diplomatique. L'Irlande n'avait pas adopté le régime du Seigneur des Ténèbres et Brom allait là-bas pour leur soumettre de manière diplomate mais, le chilien savait bien que ça finirait en combat. L'Irlande a toujours été l'ennemi de l'Angleterre, il ne vont pas vouloir se rendre. Il sont quand même assez courageux de refuser la proposition de l'Angleterre. Leonardo est au ministère principalement parce que c'est le côté des vainqueurs et aussi parce qu'ils la même idée que lui mais le fait d'être chez les gagnants est la priorité pour le chilien ce qui ne l'ait pas chez les irlandais.

Ils étaient six au total à accompagner Brom. Leonardo en connaissait deux. D'ailleurs il n'aimait aucun de ces deux sorciers. Maleficus Serpens, élève à Serdaigle, il a accusé Leonardo de désertation pendant la révolution Chilienne. Il a raison mais, le chilien ne pouvait pas lui dire que c'était le vérité, il ne pouvai être démasqué. D'ailleurs qu'es-ce qu'un élève foutait là ? Il les ralentirait plus qu'autre chose. Et Lincoln Crow, lui aussi est à Poudlard comme directeur de la Sécurité et il est aussi mangemort. D'ailleurs, grâce à lui, le latino a pu visité le QG des sbires du Lord, le chateau d'Urquart, avant de se faire torturer. Il portent encore des traces douloureuses de cette torture.

Le convoi transplana dans un petit square de Dublin. Puis, un guide les emmena au ministère Irlandais. Ils étaient dans un quartier moldu et ne pouvaient transplaner ou utiliser d'autre moyens de transports. Le latino n'a jamais été quelqu'un de très sportif et a toujours utilisé le transplanage. L'époque où il n'avait pas son permis remonttait à très loin. Ils devaient prendre des Portoloins dans des endroits cachés de la ville. A croire que ça ne finissait jamais.

Finalement, le garde s'arrêta devant un grand batiment gardé par quatre vigiles plus imposant les uns que les autres. Il était parfaitement à sa place dans le décor moldu. Mais ce n'était pas là. Le ministère irlandais était finalement dans une petit maison à une rue du grand batiment et pour y entrer il fallait tapoter contre le mur avec sa baguette.

Le convoi entra dans le ministère et un rouqin les accuellit :


Bienvenue en Irlande, je suis Dimitar Wesson !

Cette homme demanda de s'accrocher à une rampe. Quand tous le monde fut accroché, la salle tourna sur elle-même. Un phénomène ingénieux et étrange. Ils furent emmenés dans une salle d'attente tant dis que Brom était en train de parlementer avec le ministre irlandais. Leonardo remarqua qu'il n'y avait pas grand monde dans la salle. Seulement quelques gardes -5 pour être précis- et les troupes de Brom.

Alors que personne ne s'y attendait, l'Intendant du Royaume-Unis, ouvra la porte à la volée et cria :

Avada Kedavra !

Un garde s'écroula raide, mort. Les ordres étaient clair ne pas laisser sortir les gardes pour évitez qu'ils sonnent l'alarme. Le convoi fit comme Brom, ils attaquèrent les gardes. Deux hommes lancèrent un sortilège, puis ce fut Serpens qui le rata, cela n'étonna pas Leonardo ce n'était qu'un élève et Crow le réussit. Sanchez informula un stupéfix vite immité par un de ces confrères. Les deux brigadiers de la police magique réussirent leur coup et deux gardes furent stupéfixé. il n'en restait plus qu'un. L'effet de surprise avait ravagé quasiment tous les gardes.

[HRP: dé 1 Attaque de Sanchez 2: attaque du PNJ 2



Dernière édition par Leonardo Sanchez le Mar 31 Jan - 19:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Pourparlers (MJ) Mar 31 Jan - 7:05

Le membre 'Leonardo Sanchez' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Sorcier Supérieur' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Sorcier Supérieur' :

#2 Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pourparlers (MJ)

Revenir en haut Aller en bas

Pourparlers (MJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: Rp Importants
-