POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Entretien d'embauche-PV FRED (FINI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Entretien d'embauche-PV FRED (FINI) Lun 30 Jan - 15:43

Règle numéro 1 : ne jamais se laisser berner. Règle numéro 2 : rester vigilant. Règle numéro 3 : employer ses connaissances pour nuire à l'ennemi. Règle numéro 4 : frapper au moment ou l'adversaire s'y attend le moins. Attraper un enfant de neuf ans ou un vivet doré présentait autant de difficulté l'un que l'autre. Voyant son fils traverser l'entrée en courant, Alec bondit et l'attrappa par la peau du cou :

"Alors, jeune homme, on refuse de manger ses céréales ?"

Jim, son fils de neuf ans, regarda Alec comme un monstre terrible venant de le priver duplaisir e courir dans la neige. Ce qui n'était pas foncièrement faux, d'Urberville venant effectivement de l'arrêter en pleine course avec le chien. Fronçant lee sourcils, Alec se releva, rajustant sa cravate :

" Je n'ai pas que ça à faire, Jim. Retourne manger."

Le gamin se dandinait sur place, mal à l'aise, ne semblant pas savoir s'il devait contester ou non ce que disait son père. Alec était, sinon légérement tyrannique avec sa famille, du moins très autoritaire. Il n'avait que trente et un ans, pourtant c'était lui à lui que revenait la charge de porter la grave figure du patriarche d'Urberville. Ce qu'il faisait, il faut l'admettre, plutot bien, avec une sobriété et une dignité à la hauteur des plus grands noms de la maison, comme Félix d'Urberville dit le Maudit et Perceval d'Arbergele, dont le nom avait donné Durbeyfield, qui lui même était devenu d'Urberville, le fondateur de la lignée. Son fils demanda :

"Papa, je peux venir à Poudlard avec toi ?"

Cette fois, Alec sourit. Le gamin lui rappelait son frère, Eward, tout aussi impatient de l'accompagner quand il était entré à Poudlard. L'air un peu triste, il considéra un instant son fils. S'éloignerait-il de lui comme l'avait fait Eward ? Non, sans doute pas. Alec et son frère étaient bien différents l'un de l'autre, alors que James ressemblait à son père...Il répondit alors :

"Pas aujourd'hui. Mais l'année prochaine, tu iras avec ta soeur...
-Promis ?
-Promis. Vas manger, maintenant, Jim. Allez."

Alec se releva, découvrant à travers ses lunettes rectangulaires sa femme qui lui souriait dans l'escalier. Il monta l'embrasser, disant :

" Je dois filer. A plus tard, Tess.
- Fais en sorte de réussir, Alec !"


Elle disait cela, un peu moqueuse, diblement belle encore. Alec sortit dans les rues hivernales de Pré-au-lard et marcha jusqu'au chateau à travers la campagne. Il était tot, mais il avait pris l'horaire qu'on lui proposait sans rechignerplus que ça. D'Urberville tenait à son poste. Futur poste eut été plus juste, car il n'était pas sur de l'avoir. Mais il croyait fermement que tout se passerait bien. Quelle meilleur référence qu'un magico-zoologue réputé pour le poste de professeur d'étude des nuisibles ? Alec avait pas mal bourlingué, mais il en aVait assez de cette vie. Enseigner et passer la main, pour que tous sachent comment détruire ces fichus nuisibles. Voilà ce qu'il voulait. Ce serait quand même moins pire et moins fatiguant, que d'être capitaine dans l'unité de destruction des nuisibles de l'armée magique française.

Traversant le chateau comme un courant d'air, reconnaissant les lieux de son enfance de Gryffondor rebelle et brillant, l'homme sérieux et calme qu'il était devenu arriva bien vite devant le bureau de l'inquisitrice de Poudlard, Frédérique LeeRoy. Rajustant son costume une dernière fois, Alec observa sa mise. Pantalon noir, chaussures noires lustrées, gilet gris, montre à gousset rutilante, cravate rouge, chemise immaculée et veste noire, il semblait sortit d'un roman de Jane Austen.

Frappant à la porte, autorisé à entrer, il tomba ur une fort belle- et jeune- femme, et déclara :


'' Professeur LeeRoy ? Je suis Alexandre d'Urberville. J'ai postulé pour le poste de professeur d'étude des nuisibles."










Dernière édition par Pr Alec d'Urberville le Lun 13 Fév - 15:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Entretien d'embauche-PV FRED (FINI) Mar 31 Jan - 22:57


La jeune Inquisitrice était épuisée. Elle avait été réveillée dans la nuit afin de régler un petit désaccord entre deux ignobles créatures dans la forêt interdite. Elle n’avait pas réellement aimé les approcher, alors discuter avec eux avait été un calvaire. Comment imaginer qu’ils puissent avoir une intelligence ? C’était intolérable pour elle de les considérer comme des êtres pensants pourvus d’un quelconque savoir. Pourtant, leur connaissance était une richesse qu’elle ne pouvait pas négligée. Elle ignorait pourquoi, mais ils la respectaient. Autant user de cet avantage au lieu de devenir l’ennemi d’être aussi instables qu’eux. Il fallait être proche de ses amis, mais encore plus de ses ennemis. Elle avait bien appris la leçon.
Ce jour, un homme dont le nom lui était encore étranger il y avait quelques heures, avait demandé un entretien auprès d’elle afin de postuler pour un poste d’enseignant. La matière qu’il voulait enseigner était délicate et la tache était donc plus ardue pour la jeune femme qui ne devait déjà pas causer d’impair avec les autres décisions qu’elle avait déjà. Elle était donc méfiante tout en voulant avoir confiance. Les deux étaient possible. A elle de savoir ce qu’elle devait avoir comme attitude à la fin de leur entrevue.
On toqua à sa porte, elle donna l’autorisation d’entrée et fut surprise de la présentation de cet homme. Elle haussa un sourire en coin ne cachant pas sa réaction.


« Enfin une personne qui prend le temps de connaitre son interlocuteur avant de se présenter à lui… Vous marquez un point Monsieur d’Uberville… »

Frédérique posa son regard sur l’homme qui se tenait face à elle. Il n’était pas le type d’homme qu’elle avait aimé avoir pour amant, mais elle ne pouvait pas nier la class qui se dégageait de lui aussi bien sa tenue que dans son allure et son ton. Croisant ses jambes sous son bureau, elle retira ses lunettes qui étaient encore posées sur son nez et les déposa sur le dossier de Alexandre encore ouvert devant elle. Elle avait beau être jeune, belle, elle ne manquait pas de sagesse et d’autorité. S’était ce qui pouvait étonner le plus les personnes qui se présentaient à elle depuis qu’elle était entrée à Poudlard. Ce n’était pas pour rien qu’elle était devenue Professeur de Sortilèges, Directrice de Serpentard pour finir par être la responsable de cette prestigieuse école.

« Donc vous venez à moi dans l’espoir d’avoir le poste de Professeur d’Etude des Nuisibles… Qu’est-ce qui vous permet de vous savoir le plus apte à enseigner à nos élèves ce que sont les Nuisibles… ? A savoir qu’il s’agit d’une matière délicate et qu’il ne sera pas toléré toute dérogation aux exigences de notre Ministère… Je veux tout savoir, comment vous aborderiez le sujet, vos cours, les élèves… »

Cette matière était en effet délicate. Elle ne voulait surtout pas recruter une personne qui soit tout l’inverse de ce qu’on pouvait attendre. Comme une personne qui aille en faveur de ses Nuisibles et non l’inverse. On maintenait cette matière pour que les élèves apprennent à connaitre leurs ennemis et les personnes qu’ils devaient se méfier et non pas prendre pour allier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Entretien d'embauche-PV FRED (FINI) Mer 1 Fév - 13:26

LeeRoy parut surprise de voir qu'il la connaissait. Mais Alec avait une bonne mémoire des noms, et il lisait assidument la Gazette du sorcier. Il avait bien sur vu la nomination de la jeune femme à la tête de Poudlard. Supposant avec logique que ll'Inquisitrice voudrait rencontrer ceux qui se présentaient comme candidats au professorat, il avait donc avancé, sur de lui, le nom de LeeRoy lorsqu'il l'avait vu. Il supposait donc bien, puisque c'était bien elle. Alec fut ravi de voir qu'encore une fois, le caractère logique, purement cartésien, que son coté scientifique pointilleux lui avait donné lui avait permis de marquer un point. Comme entrée en matière, il y avait largement pire. Somme toute, l'entretien s'annonçait finalement plutôt bien. Restait juste à continuer sur la même lancée. Lorsqu'elle l'interrogea sur ses aptitudes, Alec parla calmement et surement. Il ne cherchait pas à la convaincre, n'en ressentant à vrai dire pas le besoin. Il énonçait simplement la vérité, sans chercher à la déguiser ni à l'arranger en sa faveur :

"J'ai été militaire, professeur LeeRoy. Capitaine dans la brigade d'élimination et de contrôle des nuisibles française. J'ai une formation de magico-zoologue. Et j'ai contribué à édifier les règles du Ministère sur les nuisibles dont vous me parliez tout à l'heure, en tant que membre du département de contrôle et de régulation des créatures magiques. Mais ce n'est pas ça qui fait que je suis apte à enseigner à Poudlard. Non, ce qui fait que je mérite ce poste, c'est ça."

Il retira d'un geste ses lunettes. Alec perdit soudain tout cequ'il voyait il y a une seconde encore. Il ne la distinguait plus, mais il savait parfaitement que LeeRoy voyait ses yeux. Les prunelles grises, voilées. Aveugles. Alec remit ses lunettes et continua de parler, retrouvant d'un coup la vue :

"Sans ça, je suis aveugle. C'est un loup-garou qui a fait ça. Alors je l'ai tué. C'est ce qui me rend apte à enseigner cette matière. Je sais ce qu'est un nuisible, je sais le mal qu'ils peuvent faire et surtout, surtout, je sais comment les détruire et les contrôler. C'est ça, que je peux leurs apprendre. "

Alec croyait à ce qu'il disait. Il parlait avec conviction, et avec toute la fierté des d'Urberville et des Tavistock réunis. Il continua tranquillement :

" Concernant les élèves, je serai, je l'avoue, martial. Certes, tous ne deviendront pas éxécuteurs. Mais c'est une simple question de sécurité. Je ne formerais pas de militaire, mais face à une créature, il comvient de garder son calme. Quiconque chahutera pendants mes cours sera renvoyé, mis en retenu et ne reviendra qu'avec l'autorisation de son directeur de maison. Simplement pour éviter des blessés. Ce qui m'amène à la manière d'aborder la matière. La dangerosité des nuisibles étudiés augmentera avec les années. Disons qu'en gros nous passerons de l'étude des verracrasses à celle des nuisibles de la Forêt interdite. Et enfin, concernant lee cours, il se déroulera en deux parties : théorie et pratique. Dans la première partie, nous étudierons les caractéristiques du nuisible, et la manière de les tuer. Puis dans la seconde, nous éetudierons et mettrons à l'épreuve en pratique ce qui a été vu en cours. Ceci bien sur avec des créatures sous contrôle. Je ne tiens pas à tuer un élève. "

Et maintenant si elle avait des questions...


Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Entretien d'embauche-PV FRED (FINI) Mar 7 Fév - 23:13


Ce qui avait le plus étonnée la jeune Inquisitrice n’était pas juste qu’il pouvait la connaitre, mais qu’il avait fait attention à un détail qui lui tenait à cœur. L’appeler Professeur. Elle était donc disposée à l’écouter avec attention et ce qu’elle fit avant de lui répondre enfin aussi posément qu’elle savait le faire.

« Ce que j’aime chez les militaires et les personnes des forces de sécurité, c’est leur soucis de la rigueur… Je vois que grâce à votre expérience du terrain, vous avez les connaissances adéquates pour enseigner cette matière bien délicate… Je n’ai pas à vous demander donc ce que vous pensez de notre Maitre et de notre gouvernement… »

Bien que ses propos étaient affirmatifs, ils pouvaient ouvrir sur une réponse de sa part. Cet homme avait des qualifications qui lui plaisaient. Il était proche de tout ce qui lui tenait à coeur. Elle n’était pas la petite protégée du bras droit du Seigneur des Ténèbres pour rien. Il avait parfaitement mis en avant les qualités qui lui étaient propre pour le poste qu’il demandait. Il n’avait pas fait que résumer son parcours qu’elle avait déjà pu lire dans le dossier sur lui qu’on lui avait fourni. Il savait se mettre en valeur.
Puis à sa surprise quand il lui montra ce qui pour lui faisait qu’il méritait son poste. Elle n’aimait pas regardé les gens dans les yeux sauf quand elle avait besoin de les mettre au défis ou quand elle voulait les charmer. Mais là, elle leva les yeux vers lui et ne perçut pas son regard. Elle aurait du mal à le faire. En effet, elle venait de constater sa mal voyance. Avec ses lunettes, elle ne l’aurait jamais imaginé. Elle portait des lunettes, des lunettes de repos comme disant les moldus, mais elle n’avait pas une mauvaise vue. Juste quelques difficultés quand elle devait lire des documents, surtout quand elle passait sa journée à faire cela. Lire.
Elle le laissa remettre ses lunettes, dire quelques mots encore avant de lui répondre simplement.


« Vous deviez être un bon… que dis-je, un excellent militaire pour parvenir à tuer un loup-garou… Vous allez être plus qu’un atout à nos élèves…
Vous avez déjà un programme parfaitement réfléchi… Vous semblez avoir déjà une certaine expérience auprès sans avoir été forcement enseignant, me tromperais-je… ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Entretien d'embauche-PV FRED (FINI) Jeu 9 Fév - 16:58

A vrai dire, Alec était ravi qu'elle l'écoute. Il n'aimait pas parler, en vérité. Mais il n'aimait pas vraiment écouter les autres non plus. Il avait un léger problème d'égocentrisme et parler du syndrome du "moi je" avec Alec tenait beaucoup moins de la métaphore que de la réalité à peine déformée. Certes, on ne pouvait lui daigner un esprit scientiique de premier ordre, et un grand pragmatisme. D'où le fait que son discours ait été soigneusement préparé, répété et corrigé maintes et maintes fois pour qu'il soit parfait, et obtenir le résultat auquel Alec était finalement parvenu : obtenir un compliment de LeeRoy, pour vérifier s'il était sur la bonne voie pour avoir le poste qu'il ambitionnait. Manifestement, il était bien sur la bonne pente.

Alec sourit légérement au mot de rigueur. Oui, on pouvait lui atribuer une certaine rigidité. Voir même de la psychorigidité. Alec était un monstre de logique, de pragmatisme et de schémas bien arrêtés. Ajoutez à cela un esprit de discipline militaire omniprésent dans sa vie, une forte tendance à la tyrannie familiale et une obsination sans borne, et vous obtenez Alec d'Urberville, un type au mental d'acier pour qui tout suivait une ligne droite et n'en bougeait jamais.

Cependant ce n'est pas sur cela que porta sa réponse :


"Plus jeune, je me suis fait éjecter de l'équipe de Quidditch de Gryffondor parce que j'avais dit à Charlie Weasley qu'il était un traître à son sang. J'avais quinze ans, professeur, et je croyais déjà aux valeurs qui font le fondement de notre régime. Et j'y crois encore aujourd'hui. C'est pour cela que je viens à vous aujourd'hui : pour apprendre, dans mn domaine, à la future élite de notre régime commentle défendre..."

Oui, ça il y croyait. Comme hier, quand il avait tenu tête à McGonnagall, lui disant que non, tous les sorciers n'étaient pas égaux. Alec était populaire en ce temps là. Partout, même à Gryffondor, la maison des traitres à leur sang, maison dont il était pourtant fier, même à Serpentard où on détestait les rouges et or, on était d'accord avec lui. Et puis il avait des tas d'amis, pas que dans sa maison. On craignait Alec à cause du fou armé d'un cognard et d4une batte qui lui servait de frère. On l'admirait à cause d'un charisme indéniable, et à cause de ses talents d'attrapeur.

LeeRoy continuait, cependant. Alexandre lui adressa un sourire aimable, s'autorisant à plaisanter un peu :


"En tnt qu'officier, vous êtes à la fois commandant, maire, policier, père de famille, et plus sérieusement, forcément un peu professeur. Quand un aspirant intégre votre unité, vous vous devez de le former. J'ai donc pas mal de fois joué le rôle de sergent-instructeur. Par conséquent,vous aviez effectivement raison, professeur LeeRoy. Je connais un peu le métier d'enseignant, sans jamais l'avoir réellement exercé..."



Dernière édition par Pr Alec d'Urberville le Lun 13 Fév - 14:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Entretien d'embauche-PV FRED (FINI) Ven 10 Fév - 22:24


De son habituel air neutre mais avec un fond hautain et autoritaire, la jeune Inquisitrice observait l’homme qui répondait à présent à ses propos. Bien que cela semblait formel, il semblait sincère aussi. Elle avait mené son enquête sur lui avant sa venue. Elle aimait être prête et connaitre n’importe qui qui se présentait à elle. Et elle faisait cela avec n’importe quel sorcier qui venait prétendre à un poste au sein de son école. Car oui il fallait le dire, s’était son école à présent.

« Les valeurs, la rigueur, la force que dégagent les métiers de la sécurité ont une certaine importance à mes yeux… Vous avez du voir la discipline que l’on applique ici, discipline bien différente qu’à l’époque où vous étiez étudiant… Je tiens particulièrement au respect et à l’ordre… J’imagine que vous n’allez ainsi avoir aucun mal à faire respecter tout cela… »

Comme son défunt mari, comme Scofield, elle avait toujours eu un faible pour les hommes forts, de terrain, et aimant l’autorité. Les Mangemorts et les forces de la sécurité avaient fait parti de la plus grande partie de ses amants. Quand se n’était pas le cas, elle choisissait les femmes...
Observant toujours Alec alors qu’il finissait ses propos qui semblait parfaitement préparés mais qui la convainquait, elle avait pris sa décision et elle allait le lui faire part. Elle ferait de lui son futur professeur. Il devait à présent faire ses preuves. Ce qu’elle ne voulait pas manquer de le lui faire comprendre.


« Je vous mets, en quelque sorte à l’essai pour ce poste de Professeur d’étude des Nuisibles… A l’essai, car avec moi, rien n’est jamais acquis… C’est pourquoi pendant un mois, vous allez m’avoir sur votre dos… Je vais suivre avec attention chacun de vos cours, sans forcement y être physiquement… A l’issu de cela, si je ne vous convoque pas dans mon bureau, vous pouvez être certain d’avoir le poste pour l’année… Mais si je ne suis pas satisfaite au courant de cette année, je ne serais pas du genre à donner de seconde chance… Avec moi, vous allez apprendre que c’est tout ou rien… Et je n’aime pas être déçue… »

Frédérique referma le dossier face à elle qui le concernait et remit ses lunettes en attrapant un autre dossier au dessus d’une des piles devant elle. Elle avait encore du travail, dont des élèves un peu trop turbulent à qui elle devait donner des sanctions bien plus sévères que leur avaient déjà donné leur directeur de maison. Ils allaient trop loin. La torture ne semblait pas fonction, encore moins les séjours au cachot et les privations. Ils étaient à deux doigts de l’expulsion. Elle voulait les rencontrer pour vous si il n’y avait plus rien à attendre d’eux.
C’était donc ainsi qu’elle acheva son entretien avec ce nouveau professeur de Poudlard.


« Je ne vous retiens pas plus… On va vous montrer votre sale de cours, votre bureau ainsi que la chambre que vous pouvez occuper afin de séjourner ici si vous le désirez…
Je vous souhaite une bonne fin de journée Monsieur d’Urberville… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Entretien d'embauche-PV FRED (FINI) Lun 13 Fév - 15:10

Le calme de LeeRoy surprit à peine Alec. Elle était jeune, certes, mais déjà mngemorte, et ce n'était sans doute pas pour rien qu'elle était devenue directrice de Poudlard. Alec ne la connaissait pas encore bien. Mais il savait qu'il obéirait à ses ordres. On lui avaait appris à qu'il pouvait commander et à qui il devait obéir. Alec savait d'instinct, depuis qu'il était militaire, qui il devait reconnaitre comme supérieur. Les mangemorts, qui qu'ils soient, même si parfois il ne les appréciaient guère, comme Avery, faisaient partie de cette dernière catégorie. Ce qui faisait qu'Alec leur obéissait de bon coeur ou non, c'était leur coté politicien, plus ou moins développé chez certains. C'est pour cela qu'il détestait les gens comme Avery, trop politique, et qu'il aimait bien, en l'occurence, Frédérique LeeRoy. Il y avait une certaine droiture, un coté carré dans la manière qu'elle avait de lui annoncer ce qu'elle décidait qui faisait qu'instinctivement, Alec avait décidé de tenir compte de sa présence sur son échiquier.

Dans la vie, chacun joue avec son propre échiquier. Et parfois, il arrive que l'on se retrouve à composer avec une personne, qui en face de vous à un meilleur jeu. Comptez vos pièces. Etes vous un roi ou un pion ? Voilà ce que John Tavistock avait dit à ses petits-enfants il y a bien longtemps. Alec avait retenu la leçon. Il jouait pour gagner. Et pour trouver sa place sur l'échiquier des autres.

L'entendant parler d'ordre et de discipline, Alec sourit encore :


"On ne m'a rien appris de différent à l'école militaire. En tant que professeur, et partisan du régime, il est de mon devoir de faire régner l'ordre et la discipline, que ce soit du régime ou de tous ceux qui font figure d'autorités. A poudlard comme ailleurs."

Oui, l'ordre et la discipline. Commander et obéir. Le maitre et le commandant, aux positions si changeantes...

Mais déjà la directrice de Poudlard reprenait. D'Urberville avait le poste. Bon, il était à l'essai, mais il l'avait. Ce qui n'était pas rien.


"Quant à moi, je n'aime pas décevoir les gens, nous devrions donc bien nous entendre...Merci de votre confiance, professeur."

Elle enchaina sur des détails pratiques. Alec la salua, puis suivit son guide. La vraie journée commençait maintenant...
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Entretien d'embauche-PV FRED (FINI)

Revenir en haut Aller en bas

Entretien d'embauche-PV FRED (FINI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-