POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Oiseau et serpents ne font pas bon ménage (Gabi, Bella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 28/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 25/07/2011
Parchemins postés : 601



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Théodora Malaria


MessageSujet: Oiseau et serpents ne font pas bon ménage (Gabi, Bella) Mar 20 Mar - 19:16

Une belle journée, c’était tout ce que l’on pouvait se dire en contemplant le ciel d’un bleu limpide cependant, ce jugement pouvait changer assez rapidement, quand on constatait, qu’un vent puissant balayait le parc de Poudlard, et que la température ambiante était donc bien froide, pas une seule âme ne voudrait s’y promener.

Cependant ces durs conditions n’empêchaient pas certaine de braver le froid polaire, l’irréductible serdaigle, était en ce moment même assise au pied d’un arbre, elle ne semblait pas avoir froid, couverte comme elle l’était, immobile et les yeux clôt elle rêvassait.

Théodora avait toujours apprécié les endroits calmes, de plus elle les recherchait, elle détestait les lieux emplit de monde, elle les fuyait même comme la peste, ce n’était pas qu’elle était agoraphobe car elle n’en avait pas peur, et se retrouver en pleine foule ne lui faisait aucun effet, les rapport humains et les humains en général avaient juste tendance à l’énerver, ce qui était donc une bonne raison pour elle de fuir les lieux populaires.

Elle savourait donc cet instant de solitude, Kessy étant encore en arithmancie, cours auquel la jeune fille ne participait pas, bien qu’étant une aigle, la matière se rangeait de la botanique et de la divination, des choses soit inutile soit fastidieuse qui ne la charmaient guère, elle n’y avait pas souscrit quand on lui avait proposé.

Elle ne pensait à rien de particulier pour une fois, elle laissa son esprit divaguer librement, seule avec le vent, envolée était son obsession pour le rouge, envolée était sa plus grande peur et envolée était sa honte, elle n’était plus un oiseau en cage mais l’impératrice des cieux, une chasseresse immortelle, une aigle ayant brisée ses chaines, mais elle savait que tout cela était factice, elle restait une petite fille avec son démon.

Elle s’éveilla enfin, le rêve éphémère se dissipa, et remarqua qu’elle n’était plus seule dans le parc, encore loin cependant un jeune homme, elle savait qui il était, Gabriel Lestrange, un membre de l’Elite, et serpentard, elle appartenait à la Milice du Phénix, il était donc antagoniste, voilà tout qu’elle savait sur lui, elle l’enviait un peu à vrai dire, il était populaire, tout son contraire, et il n’avait pas perdu son sa famille et son sang.

Il arriva bientôt à son niveau, elle appréhendait, elle n’avait que peu envie de se battre, elle était si bien, ce qui était rare de nos jours, et donc elle ne sentait pas de lancer dans un duel encore perdu d’avance, mais elle n’était pas sotte, tenant fermement la baguette dans ses doigts fins, elle était prête à riposter, si il tentait quoi que soit.
« Bonjour, Gabriel »
Lui dit-elle tendu, elle avait décidé de lui parler malgré sa géne, par politesse et après réflexion, par stratégie, le jeune devait se diriger vers la forêt interdite ou un autre endroit, elle devait chercher en apprendre plus, pour son propre camp.
« Belle journée, n’est-ce pas ? »
Décidément, elle avait toujours autant de mal à jouer la comédie, elle était fausse, cela devait se voir, jouer l’espionne n’était pas pour elle finalement, ou alors elle devait songer sérieusement à prendre des cours de théâtre.
« Il…Il y a pas beaucoup de monde aujourd’hui dans le parc, tu viens voir quelqu’un en particulier ? »
Après avoir posé cette question, la jeune fille se sentie particulièrement idiote, non seulement ils étaient les deux seules personne dans le parc et elle avait manquait de finesse, déjà qu’elle avait le talent d’acteur d’une huitre, elle pouvait être sûr qu’il était surement au courant de ses intentions maintenant.
« Mais je mêle de mes affaires, je te laisse vaquer à tes occupations… Quel qu’elles soient »
Elle lui avait dit ça, tout en se levant, une fois debout elle épousseta sa robe, un moyen pour gagner du temps, pour trouver le moyen de fuir, mais en faisant ce geste, elle dévoila qu’elle tenait sa baguette, il pourrait considérer cela comme une déclaration de guerre.
« Je te dis donc au revoir Gabriel, je rentre au château. »
Elle devait fuir maintenant, mais devait elle lui tourner le dos ? Il risquer d’en profiter pour l’attaquer sans défense, ils ne pouvaient que regarder comme chien de faïence, ni l’un ni l’autre ne pouvait partir, car sinon il serait à la merci de l’autre.
« Je… »
Elle ne savait que faire, devait-elle faire le premier pas ? Attaquer ?Elle devait choisir rapidement, car lui il n’hésiterai pas, mais elle ne le voulait pas…..

Pourquoi fallait-il que ses rêves se transforment toujours en cauchemar ?

Hp: Vraiment désolé pour l'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1996
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2011
Parchemins postés : 350



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Gabriel Lestrange


MessageSujet: Re: Oiseau et serpents ne font pas bon ménage (Gabi, Bella) Mar 27 Mar - 20:36

Comme le ciel bleu ou la mer qui ouvre les horizons, le bleu et ses nuances est une couleur étroitement liée au rêve, à la sagesse et à la sérénité. Le bleu est l'écho de la vie, du voyage et des découvertes au sens propre et figuré. Comme l'eau qui désaltère, le bleu a un petit côté rafraîchissant et pur qui permet de retrouver un certain calme intérieur lié aux choses profondes. Le bleu est symbole de vérité, comme l'eau limpide qui ne peut rien cacher.

Le vent venait caresser, doucement ; légèrement Le visage de Gabriel. Celui-ci fermait les yeux aux contacts entre sa peau et les petites brises qui se succédaient les unes après les autres, et ça accompagné d'un fin sourire accroché à ses lèvres, en imaginant que le vent ni était pour rien dans cette agréable sensation sur sa joue, mais que c'était son défunt père qui le choyer. Gabriel gardait ces moments pour lui, ne les partageaient avec personne, et ne les partagerais avec personne, pour rien au monde. C'était une faiblesse qu'il ne montrait pas. Son père lui manquait, il était enfaîte capable de porter des personnes dans son cœur, mais il préférait que le monde le sache insensible. Enfin. Quand on y réfléchie bien, il l'est. Les seuls êtres qu'ils gardent en mémoire, et pour qui il a eu, ou a toujours de l’affection, sont restreint à sa famille, il n'y a que pour eux que Gab' à de l'affection. Il ne sait pas vraiment ce qu'est une émotion, si ce n'est la colère. Durant toute ces années à Poudlard il à tenté d'établir des liens avec certaines personnes, de ressentir de la ''sympathie'' pour eux. Mais son cœur est tellement lourd, et son esprit tellement assaillait par de terrible image, et souvenir, qu'il est impossible de ressentir autre chose que de la colère et de la rancune. Depuis que les aurors ont tué son père, Gabriel écrit souvent des poèmes a leur attention.

Il avait son livre en main, feuilletant les pages. Il sortit sa plume, et se lança dans une rédaction folle, au rythme du vent.

Parfum de mort.


Assise dans le noir
J'attends patiemment
Que l'heure vengeresse soit sonnée
Tu vas souffrir
Comme j'ai souffert
Tu vas saigner
Comme j'ai pleuré
Tu vas m'implorer
Comme j'ai hurlé
Et je repartirai
Les mains souillées de sang
Tandis que tu mourras lentement.


Un petit sourire apparut au coin de sa lèvre. Il était satisfait. Il partit en marchant, rangeant le petit bouquin rouge dans sa poche arrière. Il traversa un long couloir, puis descendit les escaliers menant au hall. Il poussa une des grandes portes, de façon a faire une petite fente par ou il se faufila. Il continuait d'avancer, en direction du parc, lorsqu'une voix féminine l'interpella, et le sortit par la même occasion de ses pensées ; de ses rêves.

« Bonjour, Gabriel. Belle journée, n’est-ce pas ? Il…Il y a pas beaucoup de monde aujourd’hui dans le parc, tu viens voir quelqu’un en particulier ? Mais je mêle de mes affaires, je te laisse vaquer à tes occupations… Quel qu’elles soient. Je te dis donc au revoir Gabriel, je rentre au château. Je… »

Cette fois-ci, ce n'était pas un petit sourire qui était dessiné sur ses lèvres. Mais un bon gros rictus, et a pleine dent. Sans le vouloir, son visage reprit un air ''sadique''. Il reprit les bonnes vielles habitudes qu'il à toujours eut. Tout ce speech sur les sentiments n'était que baliverne. Gabriel était ce qu'il était, il ne fallait pas chercher à le changer, car il ne cherchait pas à changer, et même s'il le voulait, il ne le pourrait pas. Les assassins de son père ont fait de lui cet animal. Je pense même qu'il le serait devenu même sans leurs aide, c'était dans ses veines. Il avança doucement vers la jeune demoiselle.. Ou plutôt, l'inconsciente jeune demoiselle.

« Bonjours toi. Que fait tu isolé de ton troupeau, tu n'as pas réussi a suivre le berger ? Ou le chien qui s'occupe de ne pas vous égarer a faillit a sa tache. Je connais tout de toi. Théodora Malaria. Peut être devrais-tu t'exercer dans une glace, avant de me faire croire que tu t’intéresse à ma vie. T'as façon de parler m'indique clairement que tu essayes de me manipuler pour me soutirer des informations, que tu n'auras pas, bien entendu. Laisse moi te dire une chose petite sotte.. On ne manipule pas un manipulateur, tout comme on ne vole pas un voleur. Mais lorsque l'on essaye.. on en subit les conséquences. »

Gabriel sortit doucement sa baguette, et recula de seulement un pas.

« Bien.. Jouons. »

Il la regardait fixement, s'imprégnant bien de la peur de sa prochaine victime. Il aimait ça. Il n'aimait que ça.

« Ecarta Membra »


Bras et jambes de sa victime furent tendus. Théodora Malaria, prise au piège tel un poisson dans un filet. Gabriel gardait sa baguette tendu, la tenant du bout des doigts afin de maintenir Théa dans les aires. Elle l'évitait, plus haut, toujours un peu plus haut, puis il la colla a cette arbre sur lequel elle était appuyé il y-a peu. Gabriel devrait mettre au point un sortilège de pendaison pour les idiotes comme elle.


Dernière édition par Gabriel Lestrange le Sam 31 Mar - 0:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Oiseau et serpents ne font pas bon ménage (Gabi, Bella) Mar 27 Mar - 20:36

Le membre 'Gabriel Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 28/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 25/07/2011
Parchemins postés : 601



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Théodora Malaria


MessageSujet: Re: Oiseau et serpents ne font pas bon ménage (Gabi, Bella) Mar 27 Mar - 21:54

« Ecarta Membra. Tremble devant mon talent. »
Jambes et bras tendus, la jeune fille lévitait près de l’arbre qui l’avait précédemment servit de support à sa sieste, qui lui avait permis de s’évader dans un autre monde, un monde meilleur, mais qui allait probablement devenir l’instrument de sa perte.

Le jeune Lestrange faisait donc faute sur faute, la première, ces erreurs, était d’avoir fit preuve d’arrogance, cela avait une net tendance à l’horripiler au plus haut point, toutes les personnes qui en avaient usé, l’avaient payé d’une manière ou d’une autre, et souvent par une longue et moralisatrice leçon de la serdaigle, Josh Eden en avait fait les frais, il devait encore s’en souvenir, enfin s’il le pouvait et pour les plus faible(qui se comptait sur les doigts de la mains) une bonne correction.

Elle tenta alors sans grand succès de se libérer de l’emprise du garçon, mais elle ne réussit pas grand-chose, elle contenta alors de regarder avec haine et mépris, le serpent, à ce moment on aurait cru que les rôles étaient inversé que c’était elle la prédateur et lui proie à sa merci, que c’était lui la cible accroché à l’arbre et elle la fléchette qui le pourfendrait.

Passablement énervé du comportement, du jeune homme, et le seul moyen pour elle de se défouler alors immobile dans les airs, elle se ria du garçon, et moqueuse elle entonna une tirade amère.

« Ton…Talent ? TON TALENT ?!Ridicule tu te crois vraiment exceptionnel ? Il n’y a rien ici qui puisse me trembler ! Crois-tu vraiment que j’ai peur de mourir ? TU LE CROIS VRAMENT ?!
Et tu dis tout connaitre de moi, SOT ! Je n’ai pas peur de mourir…Je…Tu ne sais vraiment rien de moi tu es ridicule, même pitoyable! »
Elle eut un rictus de dégout, comment pouvait-il croire la connaitre ?Il ne savait rien, il ne savait pas, il ne devait pas savoir, et il ne saurait jamais

« Et tu dis être manipulateur ?Oh, la bonne blague, et quoi tu manipules ?Je suppose que tu vas rien me répondre, pour te la jouer…Ah oui, manipulateuuur ! Je garde mes cartes en mains, je suis trop intelligent, je suis trop beaaau!
Mais je sais ce que tu dois te dire maintenant, j’ai fondé l’Elite ! Tu dois surement la considérer comme l’une de tes plus grands exploits, laisse-moi rire, HA HA HA HA !
En quoi est-ce de manipuler les autres, de rassembler une bande de gosse de riche ? Je suppose que tu dois être fier de les ravoir rallier par ton bagou, mais tu n’es qu’un imbécile ! Les sangs purs n’ont pas besoin de toi, le gouvernement s’occupe très bien d’eux, tu es inutile... »
L’adolescente continuait à parler, mais curieusement le vert semblait la laisser déblatérer, tant mieux, elle n’avait pas fini, sa prochaine réplique la fit sourire, elle promettait .
« Mais si par contre, tu me rétorques que tu es en réalité un putain de sang de bourbe, alors la, je devrais te dire bravo, tu serrais un véritable manipulateur,que dis-je le roi d’entre tous !
Réussir à te monter une garde rapprochée, formée avec tes ennemies héréditaire….Hilarant,HA HA HA HA !
Mais dans ce cas, je me ferais une joie d’informer tes petits amis et je ne doute pas qu’ils se feraient une joie de dérouiller enfin ta tronche de sale petite tronche de sang de bourbe, et tu sais quoi ? Je regarderai ça avec délectation…
Ah oui une dernière chose avant que tu fasses ton speech de psychopathe, fin manipulateur et évite les proverbes, la prochaine fois...J’ai passé l’âge.»

La réaction de l’autre ne se fit pas attendre, visiblement peu satisfait de se faire traiter de né-moldu, le virus l’était par contre, son dernier coup d’éclat, avant de périr, car elle ne gagnerait certainement pas, elle ne savait pas se battre et sa puissance magique était faible, elle était un échec mais au moins sa langue était habile comme une vipère…

Elle était heureuse finalement.


Dernière édition par Théodora Malaria le Sam 31 Mar - 2:37, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Oiseau et serpents ne font pas bon ménage (Gabi, Bella) Mar 27 Mar - 21:54

Le membre 'Théodora Malaria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1996
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2011
Parchemins postés : 350



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Gabriel Lestrange


MessageSujet: Re: Oiseau et serpents ne font pas bon ménage (Gabi, Bella) Dim 1 Avr - 2:17

Le vent soufflait d'une telle force que les nuages se déplaçaient à des allures folles. Le sol fut entièrement recouvert. Cette nuée noir postée au-dessus des deux élèves ne laissait plus passer un rayon de soleil. Les capes de Gabriel faisait trop de clape insupportable, il sortit sa mains gauche de sa poche, laissant paraître une peau pâle et une magnifique chevalière argenté avec un L au milieu du rond qu'elle contenait, et jeta sa cape au sol de cette même mains. Lestrange écarta les bras et ferma les yeux, il n'avait pas peur de se faire attaquer en traître, il ne craignait pas son adversaire, il ne craignait personne, la seul chose qu'il ne supportait pas, c'était décevoir une personne pour qui il éprouve une reconnaissance totale, Bellatrix.

Gabriel pointa son nez aquilin vers le ciel, sa tête penché en arrière, les yeux toujours fermés. De loin, on aurait pu croire qu'il s'étirait ; eh bien.. Il s'étirait. Ce n'était pas un effet d'optique. Son arrogance était démesuré, en faisant ce geste, il faisait passer un message a Théodora.

*Elle n'est pas le genre d'adversaire à qui ont ne peut pas tourner le dos. Elle n'est pas le genre d'adversaire dont ont doit se méfier. Et elle n'est certainement pas le genre d'adversaire intéressante a affronter, sa faiblesse n'a pas de limite. Qu'elle ferme les yeux, penche sa tête en arrière, et ose s'étirer devant moi. Je lui trancherais la gorge dans la fraction de seconde qui suivra.*


Quelques gouttent se mirent à tomber. Toujours dans la même position, il entre-ouvrit sa bouche fine, parfait&sensuel, symbole de totale relâchement. Ses deux bras était relâché, vers le bas, mais malgré ça, Gab' maintenant le cape de sa baguette sur Théodora. Il ouvrit à nouveau les yeux émeraudes et posa un regard fou sur sa victime, sa victime qui était d'ailleurs entrain de le fixer. Il ne détournait pas le regard, en aucun cas intimidé. Il avança vers sa proie, d'une démarche gracieuse, se servant de sa baguette à la manière d'un chef d'orchestre. Arrivé près de la pauvre brebis égaré, il passa une mains dans ses cheveux et dévisagea la Serdaigle. Son regard était remplit de folie. Il se gratta la gorge et tendit l'oreille à l'attention des mots qui se mirent à déferler de la bouche de la gentille petite fille.

- Ton…Talent ? TON TALENT ?!Ridicule tu te crois vraiment exceptionnel ? Il n’y a rien ici qui puisse me trembler ! Crois-tu vraiment que j’ai peur de mourir ? TU LE CROIS VRAMENT ?! Et tu dis tout connaître de moi, SOT ! Je n’ai pas peur de mourir…Je…Tu ne sais vraiment rien de moi tu es ridicule, même pitoyable! Et tu dis être manipulateur ? Oh, la bonne blague, et quoi tu manipules ?Je suppose que tu vas rien me répondre, pour te la jouer…Ah oui, manipulateuuur ! Je garde mes cartes en mains, je suis trop intelligent, je suis trop beaaau! Mais je sais ce que tu dois te dire maintenant, j’ai fondé l’Elite ! Tu dois sûrement la considérer comme l’une de tes plus grands exploits, laisse-moi rire, HA HA HA HA ! En quoi est-ce de manipuler les autres, de rassembler une bande de gosse de riche ? Je suppose que tu dois être fier de les ravoir rallier par ton bagou, mais tu n’es qu’un imbécile ! Les sangs purs n’ont pas besoin de toi, le gouvernement s’occupe très bien d’eux, tu es inutile... Mais si par contre, tu me rétorques que tu es en réalité un putain de sang de bourbe, alors la, je devrais te dire bravo, tu serrais un véritable manipulateur,que dis-je le roi d’entre tous ! Réussir à te monter une garde rapprochée, formée avec tes ennemies héréditaire….Hilarant,HA HA HA HA ! Mais dans ce cas, je me ferais une joie d’informer tes petits amis et je ne doute pas qu’ils se feraient une joie de dérouiller enfin ta tronche de sale petite tronche de sang de bourbe, et tu sais quoi ? Je regarderai ça avec délectation… Ah oui une dernière chose avant que tu fasses ton speech de psychopathe, fin manipulateur et évite les proverbes, la prochaine fois...J’ai passé l’âge.

Gabriel se mit à ricaner, il se retint quelques secondes puis partit dans un fou-rire strident. Après une bonne minute, il reprit son sérieux.

- Je t'aime bien toi, t'es une marrante. Tu as passé l'âge, ou tu n'arrives tout simplement pas a les comprendre ces métaphores.. Ne parle pas de l'élite, c'est un terrain glissant que tu ne connais pas. J'ai ensuite le malheur de t'annoncer que tu n'auras pas la joie de me voir me faire ''savate'' étant donné que je suis un sang pur. Et non pas un ''putain'' de sang de bourbe comme tu dit, charmant pour une Serdaigle. Tes amis ne seraient pas fière de toi sur ce coup là. Tu veux savoir ce que je manipule ? Et de quelle façon ? Observe..

Gabriel esquissa un sourire en pointant sa baguette sur Théodora, et in-formula un ''Volate Ascendere''. Elle décolla d'un trait à plusieurs mètre du sol ,comme une poupée, ou une marionnette que l'on balancer dans les airs ; pour venir lourdement s'écraser au pied de Gabriel, contre le sol dur et froid du parc. Gabriel se mit a tourner autours de sa proie. Les rôles ne serait pas inversé ce soir. Certainement pas. Ce soir, c'était le serpent le prédateur. Pas l'aigle.

- Je suis sur qu'au fond de toi tu m'envie. Tu n'es rien, tu as besoin des autres pour exister. Tu n'es qu'une ombre parmi tant d'autre. Tout mon contraire. Tu es vraiment pitoyable, je n'ai besoin de l'aide de personne moi. Et pour te répondre: Oui. Mon talent. J'ai déjà prouvé plus d'une fois ma valeur. Je n'ai encore jamais perdu, et ça n'arrivera pas maintenant. Gabriel Lestrange vaincu par Théodora Malaria ? Tu trouves ça plausible toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Oiseau et serpents ne font pas bon ménage (Gabi, Bella) Dim 1 Avr - 2:17

Le membre 'Gabriel Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 28/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 25/07/2011
Parchemins postés : 601



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Théodora Malaria


MessageSujet: Re: Oiseau et serpents ne font pas bon ménage (Gabi, Bella) Dim 8 Avr - 22:42

Et ainsi le jouet fut lâché, abandonné par l’enfant qui l’avait volé, rude fut la chute pour la petite poupée, sa belle et fragile porcelaine se brisa à l’instant où elle toucha le sol, mais le garçon ne semblait pas avoir terminé, il devait être déçu qu’elle soit si peu résistante, peut être voulait-il encore joué ? En tout cas il lui parlait, la poupée même cassée devait avoir un intérêt à ses yeux, le jeu continuait donc.
« Je suis sur qu'au fond de toi tu m'envie. Tu n'es rien, tu as besoin des autres pour exister. Tu n'es qu'une ombre parmi tant d'autre. Tout mon contraire .Tu es vraiment pitoyable, je n'ai besoin de l'aide de personne moi. »
«Avoir besoin des autres pour exister…Pour exister ?Tu te trompes encore !Et tu dis me connaitre, tu n’es qu’un imbécile, mais tu as des bons yeux je suis une ombre, approche que je te maudisse, c’est au moins une chose que je sais faire.»
Il ne l’écoutait pas, il ne l’entendait pas, sa voix n’était pas assez forte, elle n’était que murmure, mais la sienne était forte , mais elle aurait pu crier, mais Gabriel n’aurait pas entendu le moindre son, c’était un serpent, il était sourd à toute chose à part sa propre voix, et ce n’est pas un cadavre qui se ferait entendre.
« Et pour te répondre: Oui. Mon talent. J'ai déjà prouvé plus d'une fois ma valeur. Je n'ai encore jamais perdu, et ça n'arrivera pas maintenant. Gabriel Lestrange vaincu par Théodora Malaria ? Tu trouves ça plausible toi ? »
Elle ne répondit pas immédiatement, ce n’était pas comme si le vert attendait une réponse de sa part, il monologuait après tout, mais il prenait son temps et la jeune fille s’ennuyait, ne pouvait-il pas faire ce qu’il devait faire, au lieu d’essayer de la convaincre qu’il était supérieur ? Elle ne le savait pas, mais une chose est sure, l’adolescente n’allait pas mourir tout de suite.
« Une question, tu es aussi stupide que tu en as l’’air ? Non mais parce j’ai des doutes…Crois-tu un seul instant que je pense te vaincre ? Je suis faible c’est un fait, je le sais !
Donc me vaincre ne me prouvera pas que tu as du talent, ton argument est invalide ! Des personnes bien plus puissante que toi, j’en connais, mais toi…Tu as la puissance mais tu n‘as aucun panache et ne me sort surtout pas ton palmarès, tu n’as aucune défaite et alors ? Contre qui as-tu gagné ?Des faibles comme moi ?Et comment as-tu gagné ?
Prouve le moi, que tu sais faire autre chose que fanfaronner, prouve le moi le ! Ou alors tu en es incapable ?»
Tout en crachant son venin, elle avait pu se relever avec de grande difficulté, elle tenait à peine sur ses jambes, flageolante on se demandait comment elle tenait debout, elle souffrait, elle saignait mais elle tiendrait jusqu’au bouquet final, elle ne lui laisserait pas ce plaisir.
« Alors qu’attends-tu mon pauvre petit sang de bourbe, je veux une démonstration, je croyais que tu me manipuler, je suis qu’un patin, une marionnette…
Agis en artiste, fais quelque chose d’esthétique pour une fois ! Mais je t’en demande trop, n’est-ce pas ?Montre le moi ton fameux talent! je ne rien vu de tel, pour l’instant.»
Elle continuait à la haranguait, la serdaigle était consciente de faire tout le contraire, de quelqu’un qui cherchait à sauver sa vie, mais elle n’était pas ce genre de personne, elle avait voulu vivre aujourd’hui, mais ce fut un court instant, la véritable Théodora était de retour, elle s’était réveillait et le rêve avait pris fin.
« Alors monsieur le marionnettiste, quelle sera le spectacle ? »
Elle fit une révérence, et avec un sourire moqueur, elle l'invita la main tendu à la rejoindre pour une représentation morbide.





Dernière édition par Théodora Malaria le Lun 9 Avr - 2:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Oiseau et serpents ne font pas bon ménage (Gabi, Bella) Dim 8 Avr - 22:42

Le membre 'Théodora Malaria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Oiseau et serpents ne font pas bon ménage (Gabi, Bella)

Revenir en haut Aller en bas

Oiseau et serpents ne font pas bon ménage (Gabi, Bella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-