POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Réunion au QG. [Elite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1996
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2011
Parchemins postés : 350



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Gabriel Lestrange


MessageSujet: Réunion au QG. [Elite] Lun 30 Avr - 3:49

Gabriel Lestrange, il avait beau être connu de tous, les élèves de Poudlards le voyait de moins en moins. Il se faisait discret, rasait les murs, s'absentait souvent du château pour poursuivre son ascension vers la puissance avec l'aide de son mentor, Lars Menroth, rare son ceux qui magne aussi bien la baguette que lui, ses cicatrices parles de son expérience. Lestrange était en ce moment comme le calme avant la tempête. Des rumeurs toujours des rumeurs, certaines circulaient disant que le règne de l'élite sur le château était arrivé à son terme, d'autre disaient que Gabriel avait abandonné sous le poids de la résistance, et enfin, que Gabriel ne faisait que devenir plus fort, jours après jours, pour revenir avec encore plus d’impacts ; Là était la vérité. Au jours d'aujourd'hui, seul la lumière était visible, mais.. Par delà les hautes collines, la pénombre grandissait. De la lumière jaillira les ténèbres. Habillé d'un costume noir, Gabriel se tenait appuyé contre le lavabo, les mains de part et d'autre de l'objet en question. Il fixait son visage dans le miroir face à lui, il se regardait dans le blanc de ses yeux, fixement, sans claquer une seul fois ses paupières, il se regardait d'un air solenelle, comme s'il se faisait une promesse, en effet, seulement il ne s'en faisait pas qu'une. Vous aimeriez savoir qui se trotte dans sa tête ? Cela viendra bien assez vite.

- Ah. V.. vous voilà.

Une silhouette de corpulence chétive et bossu se dessinée à l'entrée de la porte, sa touffe de cheveux grasse ne trompée pas, son rendez-vous était là. Autre chose ne trompait pas, son odeur nauséabonde, il avança d'une démarche traînante et tremblante, sa voix était stridente, hésitante et bègue accompagné d'un accent abominable, son nez porcin donnait envie de le mettre dans une ferme avec ses semblables, autrement dit.. Les cochons. Il salua Gabriel lorsqu'il arriva à un mètre de lui et leva son visage pâle et osseux dirigeant son regard farouche aux yeux noirs sur son maître. Vu les cernes dominantes sur son visage, quelques nuits étaient passées sans qu'il ne ferme l’œil.

- Je vois que tu es cerné. J'en conclus que tu as bien surveillé celui dont je t'ai attribué la garde. Ou est-il en ce moment ?
- Il se trouve en se moment même dans la salle commune maître.
- Bien. Tu seras récompensé pour ta fidélité. Une paire de vielle chaussettes devraient faire l'affaire.
- Une paire de..
- Tait toi. Estime toi heureux que je t'assure la vie une fois que je serais à l’apogée de mon talent.
- Pardon, je ne voulais vous contre-dire.
- Une dernière chose, assure toi que Maximillian Giovaneli me rejoigne au Lac Mercredi à 12h00, quand tout le monde mangera, fait en sorte qu'il croit que c'est Swan qui demande sa présence, il rappliquera comme un toutou.
- Entendu.

Gabriel tourna le dos à son fidèle et ouvrit le robinet, il s'écarta sur le côté et fixa Gunther.

- Débarbouille toi dans le lavabo. Tu es plus sale qu'un sang de bourbe. Tu pues, et ton halaine sans le chacal. LAVE TOI ! Bon sang, je ne veux pas d'un clochard digne de l'allée des embrumes comme sous-fifre ! Quand tu ne sentira plus le fennec, tu porteras un message à Maleficus, tout en t'assurant que personne d'autre n'ai vent de ce message.
- Oui monsieur Lestrange.
- Vas transmettre l'information à Mal' qu'une réunion aura lieu ce soir au QG. Dit lui de me rejoindre à l'entré des cachots, nous irons ensemble.
- J'assisterais à la réunion ?
- En quel année ?..
- Heu..
- Non.

Bientôt la grosse aiguille situé sur l'horloge de Poudlard passera à 20h00, et la cloche retentira. Gabriel attendait Maleficus à l'entrée des cachots comme prévus. Comme d'habitude, Mal' fut à l'heure, il était toujours, ou presque ponctuelle, ce qui plaisait bien à Gabriel. Ils se saluèrent avant de rentrer dans le cachot, il y avait un respect mutuelle entre eux, Gabriel avait placé sa confiance en Mal', il était bien le premier. Gabriel ne prit pas la peine de prendre une torche accrocher sur les parois, ou d'éclairer à l'aide de sa baguette, puisqu'il connaissait ce labyrinthe par-cœur. Ils passèrent à côté de la salle des potions, puis ils s'enfoncèrent un peu plus dans les cachots. Enfin, ils arrivèrent à une intersection. Gabriel prit sa baguette en main et demanda à Mal' d'éclairer, ce qu'il fit pour rendre service.

- C'est ici, si tu n'as pas retenue l'emplacement, voici un plan. Gabriel lui tendit un carte du cachot avec l'emplacement du QG. Mal', éclaire ici s'te plait, il faut dabors taper sur ces deux pierres, puis tu formes un rond avec ta baguette en prononcant: Je jure solennellement de ne jamais divulguer ce lieu aux indignes.

Les pierres de l'angle du mur se mirent à bouger. Un petit passage s'ouvrit, Gabriel laissa passer Maleficus en lui disant "A toi l'honneur", puis il s'engouffra à son tour dans la pièce. C'était une jolie pièce, l'ambiance était posé, il y avait même de la musique, les sièges était en cuir, la cheminé allumé, ainsi que les lustres, la salle était aussi éclairé que l’extérieur, elle était accueillante. Gabriel se posa sur un siège bien confortable en face de la cheminé, et Mal' prit place dans le siège voisin, identique à celui ou se trouvait Gab'. D'un coup de baguette, Lestrange fit venir une assiette d’apéritifs et des verres avec du vin, volé aux cuisines.

- Ça va pour toi en ce moment ? Il faut qu'on mette plusieurs chose aux points, tout d'abord, trinquons à ton poste obtenu au seins du partit puriste. Gabriel leva son verre accompagné d'un clin d’œil. Félicitation. J'ai cru comprendre que tu as trouvé une place à l'élite dans le PPA ?

Ils avaient beaucoup de sujet à aborder, mais chaque chose en son temps. Gabriel trempa les lèvres dans son verre et mangea en attendant la réponse de son équipier.. De son amis. Les choses changes. Les relations aussi. L'union fait la force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Réunion au QG. [Elite] Dim 6 Mai - 1:02

Cela s'était passé en 2000, le Seigneur des Ténèbres avait déjà pris le pouvoir et la jeune Serpens commençait à prendre ses distances avec sa famille et le Régime. Elle ne montrait aucun signe de Résistance publique mais les tensions dans le Manoir de Bristol étaient de plus en plus violentes. Beatrix disparut pendant une semaine et alors, tous comprirent qu'elle avait déserté. La vie continua son cours, le clan prenait de plus en plus d'importance sous le nouvel Ordre, ils faisaient marcher leurs contacts au sein des Ministères... Tout allait pour le mieux, jusqu'au jour où un membre de la Brigade chargée des Unions Non-Autorisées Écossaises a informé Maria Serpens qu'un mariage non conforme aux nouvelle lois britanniques allait avoir lieu dans sa région du Nord-Est et, pour des raisons qui restent brumeuses, elle sut qui étaient les deux conjoints. Un Moldu et une sorcière de Sang Pur, Blasia Barbara Beatrix Serpens. Folle de rage, elle avertit son mari et demanda sur le champ la venue du plus vieux de ses fils, Jeremias qui avait alors 22 ans. Ils se préparèrent à Dunrobin Castle - vêtirent leur cape de combats et aiguisèrent leur baguette - puis prirent le chemin d'un minuscule village purement écossais, isolé du reste du monde, d'une cinquantaine d'habitants dont la seule activité était religieuse. La petite église était là, d'un blanc nacré, couleur de la mort dans les pays asiatiques. Tel un film moldu de mauvais goût, les trois Serpens défoncèrent la porte de la maison de Dieu au moment où le vieux prêtre usagé prononçait la terrible phrase "Si quelqu'un s'oppose à cette union, qu'il se manifeste maintenant ou se taise à jamais", la mère avait crié d'une voix aiguë venue des Enfers "Traîtresse !" avant d'assassiner sur le champ le clerc ainsi que le Moldu, plus que surpris de cet étonnante entrée. Jeremias avait fait exploser tous les bancs de la chapelle, ses parents torturèrent et étranglèrent le peu de famille du jeune homme, dénuée de pouvoirs magiques, qui avait fait le déplacement. Blasia pleurait tenant ses fleurs entre ses mains, elle ne s'était même pas retournée, les cris et les sanglots des cousins, des grands-parents et des parents de ce qui devait être son mari étaient assez représentatifs des horreurs qu'avaient commise sa caste. Lorsqu'il ne restait que quatre personnes dans cette église, Maria ne regarda même pas sa fille dans les yeux et se pencha sur le cadavre du Moldu, lui ayant craché au visage. Elle s'acharna sur ce corps, l’assénant de sortilèges différents tandis que William Serpens s'approcha de la jeune sorcière sur la tribune, qui n'avait pas bougé d'un cil. On ne pouvait entendre que les cris de Maria lançant les maléfices sur la dépouille, et les sanglots de la Sang Pur, tout le reste n'était que silence.

« Pourquoi ? »
« Ventrem feris. »
« Avada Kedavra ! »


Le sortilège était parti comme une flèche, et comme l'avait demandé Beatrix Serpens, lui fut envoyé dans le ventre. Sans émoi, les Serpens quittèrent les lieux, brûlant le cloître. Le père avait prononcé cette terrible phrase en regardant la grande fumée noire s'élever dans le ciel d'Ecosse: "Bâtis ta maison toi-même et brûle-la toi-même.". Ainsi, il avait créé une fille, et l'avait détruite. Ils retournèrent à leur occupations et se débrouillèrent pour que ce village de moldus soit rasé, envoyant des Détraqueurs et des Brigadiers.


Mais ce que les parents de Maleficus n'avaient jamais su, c'était que quelqu'un d'autre se trouvait dans les parages à ce moment. Deux autres personnes. Un elfe et un jeune sorcier au Sang Pur. Ce garçon, c'était Maleficus Serpens. Tout avait commencé à Dunrobin Castle, quand il fut attiré par les cris de sa mère appelant son mari et son fils, Jeremias, à se rendre dans la petite élise d'Hébric-Fairy au bord du Loch Meadie en Ecosse. Il avait appelé l'elfe Sinky pour l'emmener immédiatement sur place afin de voir ce qui se passait. Et là, il le vit. Beatrix avec un Moldu, sur le perron d'une chapelle. Au bout d'un moment, il y eut un nouveau craquement sonore et les trois sorciers de sa famille arrivèrent, rasant tout sur leur passage. Il aperçut son père lancer le Sortilège de la Mort sur sa soeur, sans honte et sans peine. Tant mieux. La traîtresse méritait son sort. Avant que les autres ne rentrent au Château, le Maleficus de 14 ans transplana avec son serviteur et ce fut un Maleficus de 18 ans qui se réveilla en sueur, à Poudlard, dans un dortoir de la tour de Serdaigle.

Il était un peu plus de 5h30 du matin, le ciel était encore noir et les lits alentours du Sang Pur étaient tous profondément endormis. Cette journée s'annonçait sombre... comme d'habitude. Par la fenêtre de sa chambre, déjà nostalgique, Maleficus regardait calmement les grand arbres de la Forêt Interdite, une lueur diabolique dans ses yeux. Sa soeur avait été une traîtresse... à lui désormais de s'assurer que personne d'autres dans sa famille ne quitterait le rang traditionnel. C'était lui, le Chef de Clan de la famille Serpens, dignes descendants des rois d'Ecosse.

Et comme il l'avait prévu, la journée se passa assez normalement. Après deux ou trois arrestations en tant que Brigadier, un double-cours de Potions et un autre de Métamorphose, Maleficus prépara quelques trucs pour les Jeunesses Puristes et partit manger avec ses compagnons de l'Elite. Ils parlèrent brièvement et il glissa quelques mots à Norvel sur sa récente nomination par le Mangemort Jugson. Ils se quittèrent puis Maleficus se dirigea vers son cours de Magie Noire. Bellatrix Lestrange était toujours aussi tarée, toujours aussi talentueuse. En milieu d'après-midi, dans les toilettes des garçons, un elfe à l'aspect sordide apparut devant ses yeux.


« Que veux-tu, vermine ? »

« M...Maître Lestrange m'a confié de vous dire qu'il vous attendrait à l'entrée des cachots ce soir à 20h p...pour une réunion de l'Elite... »

« Va ! »

« Ou...Oui... M...Maître. »

La chétive créature disparut dans un craquement sonore et Maleficus tourna à l'angle d'un mur, sa longue cape noire tombant dans le dos. L'Elite allait avoir une réunion privée... une bonne occasion pour mettre tous les sujets sur la table. Tous, sans exception. Notamment l'indépendance de l'organisation secrète puriste vis-à-vis du Parti Puriste Anglais...

Vingt heures sonnèrent à la Grande Horloge de Poudlard lorsque le Chef des Jeunesses Puristes pénétra les sous-sols et vint à la rencontre de son ami Sang Pur. Le premier prit avec sa froideur habituelle la carte que le second lui tendit. Ils continuèrent dans les cachots et se recueillirent ensemble dans le QG de l'Elite. Leur Elite. Assis confortablement dans leur fauteuil moelleux, les deux leaders entamèrent une conversation qui s’avérera fructifère.

Le Sang Pur leva son bras violemment et il y eut une détonation. Aussitôt, la musique s'arrêta.

« Désolé, j’ai horreur de la musique. »

Sa voix vibra et ses "r" - qu'il accentua dans sa prononciation - furent mortels. Comparée aux autres cachots, cette salle était lumineuse et de bon goût.

« Merci pour tes félicitations. J'entasse les fonctions depuis quelques mois... Je pense que je vais abandonner le capitainat de l'équipe de Quidditch de Serdaigle, je suis obligé d'avoir pris des Sang-Mêlé autour de moi comme Adams ou Swan... C'est pitoyable. Bien sûr, tout ça reste entre nous. »

Il but une gorgée de vin.

« Tu as bien compris, Lestrange. L'Elite a une chance de s'intégrer dans le nouveau PPA dont je suis un des Chefs. Nous aurons une entière indépendance... Jugson ne sera pas au courant des agissements de l'Elite - et je pense qu'il s'en fiche de toute façon. Je me suis permis de rédiger un Règlement qui nous permet d'avoir un lien même indirect avec le Parti, ce qui arrangera largement nos interventions et l'Elite deviendra une branche nébuleuse. Une organisation secrète, si tu préfères. », Maleficus fit apparaître d'un coup de baguette magique ledit Règlement, rédigé sur un parchemin magique, « Signe-le et l’Elite aura un nouveau champ d’action. »

Spoiler:
 


...


Dernière édition par Maleficus Serpens le Mar 26 Juin - 19:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1996
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 09/08/2011
Parchemins postés : 350



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Gabriel Lestrange


MessageSujet: Re: Réunion au QG. [Elite] Mer 23 Mai - 23:33

« Signe-le et l’Elite aura un nouveau champ d’action. »

Gabriel s’apprêtait à ouvrir la bouche quand il tomba dans un tourbillon, comme s'il transplanait. Le tourbillon dans lequel il était n'était tout de même pas normal, ce n'était pas exactement pareil que le transplanage, ce tourbillon était enflammé, des visages et des bras sortait du feu, cela ne dura que quelques secondes. En un laps de temps, il ouvrit les yeux en reprenant violemment sa respiration et se redressa sèchement dans la seconde qui suivit, comme s'il était revenu d'entre les morts. Gabriel regarda autours de lui, il se trouvait dans une forêt. Une forêt sombre, il faisait nuit, Gabriel se questionna sur la façon dont il avait atterrit ici et sur ce qu'il faisait dans cet endroit. En prenant appuie sur ses genoux, il peina à se relever, ses membres étaient engourdit, il avait des fourmies dans les pieds, une mouche agaçante s'amuser à voler prêt de son oreille jusqu'à qu'elle se fasse prendre dans une toile d'araignée.. Une grosse toile d'araignée cachant une grotte de forme ronde. Gabriel n'avait pas encore bougé, il fallait qu'il avance, qu'il trouve un moyen de sortir d'ici. Il fit donc un pas pour commencer, et de sous son pied émergea du sol une légère brume noir, épaisse ; compact, il s'arrêta et fixa le sol cinq secondes, puis fit un deuxième pas en avant afin de voir s'il avait halluciné, la même brume apparut. Quand il comprit que celle-ci était inoffensive, il se débloqua et ainsi avança pas à pas dans la foret, la brume noir s'élevait après chacun de ses pas, étrange, mais pas inquiétant.

- Putin d'merde !

Gabriel se stoppa nette, il écarta légèrement ses deux bras, avec les mains replié vers l'arrière, comme s'il voulait se raccrocher à quelque chose pour s'arrêter plus vite, seulement, il n'y avait rien. Juste un réflexe. Il fixait cette chose, une bête à l'aspect équerrant avait atterrit juste devant lui, elle le regardait d'un air intrigué, tournant sa tête à droite et à gauche, elle avait les yeux ronds comme un ballon, les pupilles rouges, le teint pale, quatre bras, et le physique d'un singe.. sans poil. Pendant qu'elle l'observait, Lestrange avait discrètement passé sa main derrière sa robe de sorcier afin de saisir délicatement sa baguette, il faisait sombra, il ne voyait pas très bien, mais ses yeux faisait de lui une cible facilement repérable. D'un coup sec, il dégaina sa baguette et envoya un sortilège qui fut mortel à l'hideuse créature. Il s’avança vers elle pour vérifier qu'elle était bien mort, ce qui était le cas. Quand il leva les yeux, une centaine de yeux rouge s'ouvrirent dans le noir, Gabriel fit de gros yeux, et compris tout de suite. Un seul mot lui vint à l'ésprit : Courir. Une lumière bleu apparut au loin, était-elle un signe de vie ? Il fallait essayer, Lestrange s’élança à toute vitesse vers celle-ci, il eut la bonne idée de lever la tête, les branches d'arbre n'arrêtaient pas d'être secoué, ces animaux se déplaçaient donc ainsi, en regardant sur le côté, il en vit plusieurs courir à la manière d'un félin, comme des chiens, mais leurs vitesses était plus comparable à celle d'un guépard, Gabriel était obligé d'envoyer des sorts pour les empêcher de le rattraper. Quand il sortit de la forêt, ils s'arrêtèrent tous à la lisière, il se tenait debout, le torse bombé, comme des hommes, ils étaient impressionnant. Gabriel les regardait, les yeux plissé, la respiration haletante, il était apparemment sur leurs territoires, mais plus maintenant. Il croisa ensuite le regard d'un d'eux, celui-ci ne le regardait pas, il regardait derrière lui, tous reculèrent, comme s'ils étaient apeuré, ça serait donc pour ça qu'ils auraient stoppé de traquer Lestrange. Il était assis, face à la forêt, un sourire se forma sur ses lèvres lorsqu'il entendit une vois.. sa voix.

- Te voilà. Ça faisait longtemps.

Gabriel se leva, frotta son costume pour enlever les trasses puis se retourna pour faire face à lui même.

- Je croyais que tu avais disparu.
- Je le croyais aussi. Mais apparemment, il semblerait que tu m'as permit de revenir.
- C'est avec plaisir que je t'accueille mon frère.

Celui qu'il appelait son frère était enfaîte son subconscient, la base de sa schizophrénie. Gabriel ne voulait pas être guérit, loin de là, il se sentait plus fort avec son ''frère'' à ses côtés, il raisonnait mieux, et était plus sadique, tout ce qu'il aimait. Lestrange s'approcha lui serrer fermera la main.

Mais il remonta le long du tourbillon avant, et ce fut un nouvelle éveille, ces yeux ne c'étaient pas fermé, juste fixé. Il cligna des yeux et revint à lui. Mal' était toujours assis sur le fauteuil d'en face, il venait de faire apparaître le parchemin ou y figurait le règlement. Gabriel se pencha dessus, il fit la lecture et finis par le signer de sa plume de corbeau magique, l'encre noir se formait tout seul au bout de la pointe. Lestrange se leva, ses jambes étaient réellement engourdit cette fois-ci, il marcha un peu dans la salle, passant son doigt là et là, vérifiant la propreté des lieux.

- Un nouveau champ d'action tu dit ? Prenons. Je ne laisserais aucune occasion pouvant être bénéfique à l'élite filer entre nos mains. Nous avons fait la promesse de porter l'élite aussi haut et loin que nous le pourrons, tenons la. Nous sommes l'avenir du monde sorcier.. Du régime. Un jour nous prendrons les rênes.

Gabriel se servait un autre verre de whisky en même temps qu'il parlait. Il bu une gorgée et posa son verre.

- Mal', que me dit tu si j'te dit que j'ai l'intention de tuer Maximillian Giovaneli ? C'est un traître. J'ai envoyé mon larbin déposer une lettre sous son oreillé, au nom de Victoria Swan. Demain, il se livrera à moi en pensant voir la Serdaigle. Je serais le dernier visage qu'il verra. Mon larbin prendra ma forme, et se montrera au banquet de midi, je serais alors innocenté. Je te dit ca, car je veux qu'on commence le projet que j'ai nommé ''éradication'', assassinons les traitres et les sangs impurs. Quand penses-tu ?

Gabriel reprit une gorgé, il renifla et se racla la gorge. Il se dirigea vers l'armoire à sa droite, et se muni d'un mouchoir après l'avoir ouvert, il se moucha et jeta le papier dans les flammes. En regardant la cheminé, il se disait juste qu'il faudrait créer un passage, une passerelle entre deux cheminée, de façon à entrer et sortir en toute facilité, mais il faudrait que ce passage soit sécurisé.

- Au faite, à tu une idée de cheminé qui pourrait faire passerelle jusqu'ici ? Tu crois qu'on pourrait créer un passage dans une cheminé de chaque salle commune ? Mais trouver un moyen de la sécuriser pour qu'il y ai uniquement les membres de l'élite qui puisse y accéder ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Réunion au QG. [Elite] Jeu 24 Mai - 2:50

No time to think, only to go.

Depuis quelques temps, H avait rompu la routine, pourquoi ? Aucune idée, il inspirait toujours la peur, mais cela faisait bien une journée ou deux qu'il n'avait pas tabassé d'innocents, ni même de coupable, peut être commençait il à estimer la vie.
C'était mauvais, pas bon pour les affaires, et encore moins pour ce qu'il était, à savoir un élève bourré de talent et dont la violence n'avait d'égal que son potentiel destructeur.
Bizarrement, c'était depuis cette fameuse nuit.
Personne n'était encore au courant, mais tôt ou tard, les autres sauraient, mais il se devait de leur dire avant, histoire qu'ils comprennent vite fait ce que tout ceci représentait.

Brenan n'était pas réapparu devant lui, pas de suite, il avançait toujours dans les couloirs, seul, sans dire un mot, il avait volontairement largué au détour d'un couloir, la petite troupe de gars de l'Elite, même Elena, en fait, il n'avait pas envie de parler, juste repenser à tout, méditer.
Le seul qui avait osé le déranger, avait été balancé par terre, et c'était à peu près tout.

Ce changement était aussi soudain qu'inexpliqué, alors la journée ne fut pas bien intéressante.
Il mangea comme d'habitude à la table des Gryffondors, sans plus, et surtout dans le silence, ensuite, il avait été en cours de sortilèges, puis de potion, sans vraiment écouter ni suivre, se contentant uniquement de faire ce que le prof disait, et même avant qu'il ne l'ait dit, le programme, il l'avait déjà vu alors bon.

Le midi, il ne mangea guère plus que le matin, toujours muet comme une carpe, et enfin, il avait suivi sans plus les cours de l'après midi, cette journée était bien morne.
H remonta au dortoir, s'allongea sur son lit, ne ferma pas les yeux, mais s'évada loin, très loin.

La Russie, son identité, ses croyances, son ressenti avec Malaria, tout ça n'était qu'un flou qu'on ne pouvait pas vraiment démêler, sa vie n'était qu'un vaste terrain vague qu'il découvrait petit à petit, le tout n'ayant pas vraiment d'intérêt au fond.
Le Gryffondor en venait même à se demander si tout ceci valait le coup, si ses réponses étaient possibles, et utiles surtout, peut être que non, vraiment, il s'en foutait même.
Sa vie n'était qu'une succession de roulettes russes qu'il gagnait à chaque fois, même sur le fil, et il n'avait plus peur de lancer le barillet, c'était morne, triste, inutile, et sans valeur pour sa mission.

Il posa une main sur sa poitrine, sentant son cœur battre, pourquoi ce foutu truc ne s'arrêtait pas ? Pourquoi ne l'avait on pas fini une bonne fois pour toute à Sainte-Mangouste ?
La seule perspective de mort semblait la faim, et même ça, il ne pouvait pas le prévoir, c'était d'un grotesque, il était grotesque, il avait avec lui une force incommensurable, et quoi ? C'était normal ? Dépitant à souhait, ceci le lassait, ces préceptes qu'il fallait suivre jour après jour, être raillé pour ça et ne rien avoir d'autre que l'instant présent à apprécier … une promesse de grandeur dans la mort ? Même pas, tout ça n'avait plus de sens.

Il ferma les yeux, sombrant dans le sommeil.
Là, il ne vit rien de plus que l'habituel néant, cet endroit vide dans lequel il aurait aimé pleurer mais où aucune larme ne venait.
Se redressant tout à coup sur son lit, il posa ses coudes sur ses genoux repliés, regardant à droite à gauche, il avait comaté une demi-heure, et toujours pas la motivation de faire quelque chose.
Encore une fois, il relancerait le barillet de l'ennui, appuierait sur la détente, et rien.

La soirée se passa sans lui, absent au banquet, il était resté dans le dortoir, jusqu'à vingt-heure, allongé sur son lit, les bras le long du corps, il entendit un crac sonore dans l'entrée, mais ne tiqua point.

« M.. Maître Yakovsky ? »

Il releva le buste légèrement, ouvrant les yeux et fixant une sorte d'elfe de maison pitoyable qui le cherchait, il fut désagréable envers la créature.

« On t'a jamais appris à respecter les principes religieux des gens toi ? Hein connard ! Laisses moi méditer putain ! On ne transige pas avec les commandements ... »

Le petit être s'inclina en guise de pardon, ce qui laissa H totalement indifférent, il se redressa, et regarda l'autre avant de demander.

« Bon tu veux quoi le moche ?

_ Maître Lestrange vous convie à une réunion au QG de l'Elite ce soir ... »

L'attrapeur se releva entièrement, choppa sa baguette sur sa table de nuit, et remarqua que le botruc était toujours là.

« T'es encore là ? Dégages putain ! »

Dans un couinement, l'elfe transplana, et le russe soupira lourdement, regardant par la fenêtre, il rangea son bout de bois dans une de ses poches, descendit les marches du dortoir, vit que bizarrement, Elena l'attendait en bas, il semblait que l'elfe l'avait mis au courant en dernier, elle s'excusa de ne pas pouvoir y aller, alors ça serait lui le représentant de Gryffondor une fois là bas, bof, indifférent ou presque à cela, il lui donna une tape sur l'épaule et passa le portrait de la grosse dame.
Sortant dans le couloir, il descendit tout Poudlard pour arriver dans les cachots, là il essaya de se rappeler l'endroit du QG, que Gabriel lui avait déjà communiqué à l'avance, prévoyant le bonhomme.
Cherchant un petit instant le mur d'entrée, forcément fermé, H se retrouva face à celui ci un instant, là, il dut se souvenir de ce que Gabriel lui avait dit, alors c'était comment déjà ?

*Fais chier … j'aurais du l'écouter sur ce coup là ! Bon faut toucher des pierres avec le bout de la baguette, celle la et … celle la je crois.
Après faut faire un cercle et qu'est ce qu'il faut dire déjà ? *


Il se gratta l'arrière du crâne avant d'essayer :

« Et rond et rond petit patapon ? »

Pas de mouvement, il haussa les épaules avec une tête blasée.

« Bon bah c'est pas ça … d'ailleurs ça sort d'où ce truc ? »

En plein bade sur une torche il se redécida à chercher ce foutu mot de passe, il refit le geste et reprit :

« Coucou tu veux voir ma … oh je sais !! »

L'illumination vint d'elle même, il refit les gestes et cette fois, sûr de lui, d'une voix forte et intelligible, il dicta fièrement :

« Je jure solennellement de ne jamais divulguer ce lieu aux indignes."

Les pierres s'écartèrent alors qu'il souriant, fier de lui, Serpens et Gabriel étaient déjà là, alors que le bruit du passage s'estompait, il put entendre la fin de la phrase du Serpentard en s'avançant.

car je veux qu'on commence le projet que j'ai nommé ''éradication'', assassinons les traitres et les sangs impurs. Quand penses-tu ?

S'approchant sans trop faire de bruit, l'autre poursuivit, sans doute ne l'avait il pas vu.

Au faite, à tu une idée de cheminé qui pourrait faire passerelle jusqu'ici ? Tu crois qu'on pourrait créer un passage dans une cheminé de chaque salle commune ? Mais trouver un moyen de la sécuriser pour qu'il y ai uniquement les membres de l'élite qui puisse y accéder ?

Une fois arrivée devant les deux, il serra une main franche à son compère Lestrange et n'adressa qu'un regard au Serdaigle qui était vautré dans un fauteuil moelleux, on avait des goûts de luxe ou on en avait pas.

« Salut Gabriel ! Serpens ... »

Ceci était suffisant pour le saluer, rien de plus, de toute façon il ne valait pas mieux ce crétin.
En vrai pique-assiette, le Gryffondor se posa contre le buffet et commença à se servir en pitance, regardant tour à tour les deux leaders, il s'invita à la conversation avec comme toujours, finesse et répartie.

« Tu veux faire un passage pour venir ici ? Par les cheminées ça marchera pas, LeeRoy doit les faire surveiller, et comme je connais un peu Crow, je peux te dire qu'ils y font gaffe.
Nan le plus simple c'est que ton elfe transplane avec ceux qui doivent vnir ici, d'après ce que j'en sais, c'est indétectable sauf par le ministère et encore, c'est vraiment le plus sûr à ce que j'en sais. »


Il avait à peine fini sa phrase que déjà il se resservit, pour une fois, son idée tenait la route, en plus, il avait lu ça dans un bouquin d'étude des nuisibles, donc il était quasiment sûr de ce qu'il avançait.
Après une gorgée d'une boisson qu'il ne connaissait pas, et comme il s'en foutait un peu, il reprit :

« Ah je vous avais pas dit les gars … j'ai un ticket avec Malaria, savez la bouseuse. Ya moyen qu'on en fasse quelque chose ? Vous me dites c'que vous voulez savoir sur les bouseux, et je vous r'dis ça. »

Terminant son verre, il demanda sans gêne :

« C'est pas mauvais ce truc c'est quoi ? »

Reposant son verre il termina son discours par une question des plus normales.

« Bon sinon quoi de neuf ? C'est quoi le prochain plan, on se farcit qui ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Réunion au QG. [Elite] Mar 5 Juin - 18:52

Maleficus et l’Irlande, c’était comme une douloureuse histoire d’amour. Un amour irrationnel, et surtout très sombre. Soucieux de l’avenir de ce fantastique territoire, il ne pouvait s’empêcher d’haïr toutes les personnes nuisibles à la pureté du Sang celtique et sorcier, allant jusqu’à faire ce discours ô combien remarqué à la tribune du parti puriste ouest-britannique. Dire que cet éloge de l’autorité se fit remarquer du Connemara jusqu’à Galway aurait été un peu exagéré, et pourtant, quelle grandiloquence ! Partout dans l’assemblée, on pouvait capter des petites phrases du genre « Il est bon, très bon. » ou en encore « Un Serpens ? Pas mal du tout… », « Vous dites ? Maleficus ? Ah oui ! J’ai connu ses parents vous savez. », « On a trouvé la relève ! ». Bref, les puristes furent secoués par l’intervention de Valverde ainsi que par celle, plus inattendue, de son apprenti et comme galvanisés par une énergie nouvelle, tous se levèrent, applaudissant bruyamment la délégation.

Le pari avait été risqué, mais il fut remporté haut la main ! Les puristes irlandais étaient à présent rassemblés autour d’une même cause : virer le gouvernement en place et en instaurer un tout neuf, qui porterait fièrement la bannière des Ténèbres autour de son cœur. Une bannière finalement si mesquine qu’elle emprisonnait les Nations l’ayant adopté dans une prison salvatrice.

Ce pays était si sauvage… Un peu comme la Russie que des souverains hargneux comme Napoléon ou Hitler n’ont jamais réussie à dompter, et caresser ce genre de Nations dans le sens du poil était aussi risqué que de les confronter et de vouloir les enchainer. On comprenait dans des contextes comme celui-ci la place primordiale qu’occupe l’Histoire. Un bon diplomate est quelqu’un qui connait l’Histoire, qui a appris d’elle et qui sait la tourner à son avantage, un talent qu’on ne pouvait décemment pas enlever à Maleficus.

Sortant de cette petite analepse, le Sang Pur remarqua que Gabriel avait signé. Aussitôt, Le parchemin disparut et une forte brûlure se fit ressentir dans son cou. Un Serpent noir était apparu, Lestrange faisait désormais officiellement partie de l’Elite.


« Bien Lestrange. Tu es officiellement élite et Lieutenant de Serpentard. »

Fier d’avoir enrôlé sa première recrue, Maleficus sourit sérieusement et reprit un verre de ce délicieux vin des fées lorsqu’il entendit les pierres de la pièce bouger. Il siffla dans un murmure à peine audible.

« Yakovsky. »

Comme sans se rendre compte de la présence du Gryffondor aux manières peu conventionnelles, le Serdaigle continua la conversation avec son Lieutenant.

« Tuer Maximilian Giovaneli ? Bien Lestrange, tu prends des initiatives… Et si jamais tu arrivais à t’en débarrasser, que feras-tu de son corps ? Les traîtres à leur Sang passent juste après les Sang de Bourbe sur la liste de l’Elite… »

« Tu veux faire un passage pour venir ici ? Par les cheminées ça marchera pas, LeeRoy doit les faire surveiller, et comme je connais un peu Crow, je peux te dire qu'ils y font gaffe.
Nan le plus simple c'est que ton elfe transplane avec ceux qui doivent vnir ici, d'après ce que j'en sais, c'est indétectable sauf par le ministère et encore, c'est vraiment le plus sûr à ce que j'en sais. »


« Les Gryffondors deviendraient-ils intelligents ? Ne comptez-pas sur mes elfes pour servir de simple passage entre ce QG et le monde extérieur. »

Rien ne pouvait être plus clair. Sinky et les autres étaient condamnés à s’occuper des affaires de la famille Serpens et de personne d’autre.

« Bon sinon quoi de neuf ? C'est quoi le prochain plan, on se farcit qui ? »

« Je suis content que tu poses la question, Yakovsky. Très prochainement, il y aura du grabuge à Poudlard, je ne vous en dis pas plus. Néanmoins, si ta soif de sang est trop importante, tu peux déjà t’occuper de Giovaneli avec Lestrange. »

Le Sang Pur se leva brusquement, lâchant son verre qui se brisa par terre. Il fit apparaitre un parchemin qu’il plaqua contre le torse du Lion qui vacilla sur place.
Maleficus utilisait la force pour faire passer ses opinions, mais une force intelligente, comme toujours.


« Voici le nouveau Règlement de l’Elite et des Jeunesses Puristes, Yakovsky. Je pense que ça devrait te plaire. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Maleficus Serpens le Mar 26 Juin - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Réunion au QG. [Elite] Dim 10 Juin - 14:19

Mondanité : Cérémonie inutile utilisée uniquement pour prétendre avoir bon goût et un comportement irréprochable avec le coté le plus dégueulasse de l'être humain.
C'était grosso modo ce que pensait H de cette petite réception futile, quoi que … il trouvait la mangeasse très acceptable, à défaut d'autre chose.
L'Elite avait en elle trois forces, représentées par un membre de chaque maison, l'Intellect des Serdaigles servaient le coté politique et l'image du groupe comme le faisait Serpens, la Force et la détermination, issues de Gryffondor, était la force de frappe la plus dévastatrice de l'Elite, inarrêtable mouvement d'être vengeur, et les Serpentards, étaient pour la plupart au milieu de tout ça, comme un soutien indispensable au bon fonctionnement des deux autres parties, et c'était Gabriel, qui représentait le mieux cette fonction.

Sur le plan de l'organisation, H était le cran en dessous de Lestrange et Serpens, pourquoi ? Parcequ'il s'occupait essentiellement de ramener son arrière train, et de botter celui des victimes, souvent seul.
C'était peut être une tare, le fait de vouloir tout faire par lui même, et non de fonctionner en groupe, pour ça, il suffisait de lui attribuer un binôme, encore faudrait il qu'un ou une élève, puisse le supporter, le seul moyen de pouvoir collaborer avec un type comme lui, c'était d'être son opposé, et de ne pas se laisser faire par ces manières, fort dérangeantes, et ô combien inadaptées à une relation sociale qui entrerait dans le cadre de la normalité.

Il donna son avis sur le cadre des réseaux de communication, et Serpens ne se priva pas de le charrier, venant de Gabriel, il l'aurait pris, de Maleficus, c'était autre chose, de la provocation.

« Les Gryffondors deviendraient-ils intelligents ? Ne comptez-pas sur mes elfes pour servir de simple passage entre ce QG et le monde extérieur. »

Il haussa un sourcil et répondit directement sans mâché ses mots.

« Quoi t'es jaloux ? »

La phrase n'avait d'intérêt que … non en fait elle n'avait pas d'intérêt, mais si Mercurius Yakovsky fonctionnait à l'intérêt, ça se saurait.
En fait sa présence même au sein de l'Elite était purement désintéressée, il n'avait rien à y gagner, pas même pour une réputation qu'il entretenait sans même le savoir, tout ce qu'il faisait, c'était pour faire passer ses idées, et également pour tabasser la veuve et l'orphelin, comme tout bon chevalier servant de Gryffondor.

Autour de cette table, il y avait les mangemorts de demain, Serpens en apprenti de Valverde, Lestrange en neveux de la grande Bellatrix, presque manchot, mais on en parlait pas, et lui, H le fou, apprenti de Crow, futur manchot.
Mais l'attrapeur des lions, devait être le moins intéressé par une marque des ténèbres, en effet, il n'était pas puriste pour un sous, pas même pro-Voldemort, en fait, il se contentait de servir le parti qui lui donnait le plus d'intérêt, et le plus de proie, c'était ni plus moins que du fonctionnement à l'envie, il aurait très bien pu rejoindre les bouseux si ceux ci lui avaient proposé plus que l'Elite, sauf que compte tenu du manque d'organisation des premiers, il avait rejoins le coté obscur, plus attrayant, plus séduisant, et plus sanglant aussi.

La folie, c'était peut être ce qui guidait les pas du Gryffondor, la foi rencontrait sa mère-fille, comme si, le potentiel de cette association, mêlé à un entrainement d'une vie, donnait le temps à l'être de s'émanciper doublement, et de repousser encore les limites du pouvoir.
Et qui était il après ça ? Personne, une âme pardonnée, sans rien y avoir de plus, sans rien y avoir de moins, une sorte de fou, d’extrémiste de l'idéologie chaotique et destructrice, émanent d'un esprit torturé, blessé, et inexploité pour l'instant.
C'était ça que recherchait Crow d'ailleurs, un être de violence, de haine, de pouvoir brut, encore intacte, il ne fallait que le modeler à son envie, et à son image, car pour lui, H devait être l'apprenti presque parfait, peut être un peu trop con, mais il corrigerait vite ce défaut.
En fait, l'apprenti n'avait de lien que par son identité, mais comme il n'en avait pas, cet identification à un modèle, était impossible, il ne pouvait pas copier tel ou tel chose, pour la simple et bonne raison qu'elles n'étaient pas définies, et ce même mangemort, Lincoln Crow, voulait essayer de modeler et broder, autour de ce noyau flou, il avait déjà commencé, en accentuant les capacités de son élève en matière de magie noire, et que voulait il faire ?
Un mini-Crow, Crow Jr, ou se retrouver à travers H, c'était peut être cela, il avait lui aussi une quête identitaire, peut être aussi pour ça qu'il avait rejoins les mangemorts, pour servir au travers d'un être, Le Seigneur des Ténèbres.

H était à l'Elite, ce que son mentor était aux mangemorts.

« Je suis content que tu poses la question, Yakovsky. Très prochainement, il y aura du grabuge à Poudlard, je ne vous en dis pas plus. Néanmoins, si ta soif de sang est trop importante, tu peux déjà t’occuper de Giovaneli avec Lestrange. »

Après un sourire sadique et un haussement d'épaule, il jeta un œil à Gabriel, qui ne semblait pas vraiment chaud à partager une petite sauterie avec Giovaneli, de toute façon, le russe n'irait que si son compère lui disait de venir, pas plus, pas moins.

Et Serpens se leva, brusquement, soudainement, comme si tout à coup, une envie de violence le prenait, simple mimique du comportement de son interlocuteur, d'un an ou presque son cadet, le Serdaigle lâcha son verre, qui une fois au sol, s'écrasa lourdement en libérant son contenu en direction du Gryffondor qui jura dans sa tête.

*Putain vas y mes pompes !!! *

Comme pour appuyer sa demande, Serpens colla un rouleau de parchemin contre le torse de H, plus occupé à regarder l'état de ses chausses, que de s'occuper de l'autre Elite, en conséquence, il ne put que reculer sur l'impact salutaire, qui sauva les pompes menacées, une intervention musclée, qui eut pour effet d'attiser l'envie du quatrième année, de refaire une partie du visage angélique de son interlocuteur pompeux.

« Voici le nouveau Règlement de l’Elite et des Jeunesses Puristes, Yakovsky. Je pense que ça devrait te plaire. »

Droit dans ses baskets ( pas encore salopées d'ailleurs ), l'autre ne broncha pas, les yeux dans les yeux, avec un air défi et d'arrogance, présent chez les deux, on ne les refaisait pas, ils étaient comme ça, d'un bois à la fois différent et semblable dans l'orgueil.
Soupirant, il déroula le parchemin, un pavé, ce qui provoqua chez lui un haussement de sourcil, témoin de l'ennui que représentait cette corvée de lecture.

Il ne dit mot et regarda vite fait le papier, les jeunesse puristes, James lui en avait parlé, Ashford avait rejoins, sans obliger son fils adoptif à le faire, en conséquence, celui ci ne l'avait pas fait, monsieur bougeait son cul que quand il avait décidé de le faire.
Ce qui intéressa le plus le Gryffondor, ce fut le passage sur l'Elite, le deuxième paragraphe, il s'attarda sur tous les articles de ce dit règlement, et là, c'était jurer allégeance à Serpens, même si c'était plus ou moins fait, il gardait une certaine neutralité, et s'il signait, que l'aigle ne s'attende pas à avoir un lion entièrement coopératif, mais ça, il le savait déjà.

Fixant l'autre, H regarda Gabriel, lui lançant un regard interrogateur.

« T'as signé toi nan ? »

Comprenant que oui, il fixa Serpens et fut clair.

« Ne t'attends pas à me voir dans les jeunesses puristes le piaf … ya pas le feu au lac, tu me verras pas sur tes registres, si je signe, c'est uniquement pour l'Elite. »

Ses idées avant celles des autres.

« Ya que ça qui m'intéresse, le reste je m'en balance ! »

Il se dirigea vers la plume que Gabriel avait utilisé, et griffonna son nom, et sa signature en bas du manuscrit, d'un œil mauvais envers celui qu'il appelait 'le piaf'.
Puis il dit à l'égare de celui ci :

« Intérêt que ça en vaille le coup … je te fais confiance sur ce coup là ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Réunion au QG. [Elite] Lun 18 Juin - 23:05

Maleficus voulait mettre Yakovsky face à ses responsabilités. Il était important que le russe s’engage à respecter des règles simples et fixes : celles de l’Elite, et si possible des Jeunesses Puristes aussi. Là était le but du Sang Pur, la raison – une des raisons – pour lesquelles il avait rédigé un règlement pour ces deux nouvelles institutions. L’Elite, à défaut d’être nouveau, était désormais officiel. Maleficus avait d’autres motivations mais celles-ci, plus personnelles, ils les gardaient pour lui. Le Serdaigle était beaucoup plus pragmatique que son collègue Serpentard. Il savait allier spéculation et efficacité réelle, ce qui n’était pas toujours le cas chez beaucoup de sorciers, sans compter son talent d’ubiquité. A Poudlard comme dans le Monde Magique, il était sur tous les fronts. Capitaine de Quidditch, plus jeune leader du PPA, Brigadier, Valparaiso, famille SS, Irlande, parfois Ministère : bref, Maleficus comptait se servir de son omniprésence pour qu’il en soit de même - au moins au sein de l’école - pour l’organisation qu’il avait fondé avec Lestrange, et ce malgré qu’il quitte bientôt Poudlard.

Le Chef de l’Elite avait besoin d’élèves motivés, droits et conscients de leur rôle. La violence avec laquelle il avait présenté le parchemin à H était une manière de lui faire prendre conscience que s’il signait ce règlement, il devrait s’y conformer et ne rien laisser transparaître. En devenant élite, il aurait une tâche importante, officieuse mais primordiale. Serpens et Lestrange étaient les cerveaux, lui était la baguette, les muscles, et apparemment cette responsabilité lui plaisait. Tant mieux s’il voulait rester dans sa médiocrité.

Les Ténèbres devaient fasciner le Gryffondor. Maleficus avait bien compris que ce genre de sorcier n’avait pour but que de servir ses propres intérêts, des intérêts trop personnels pour pouvoir se mettre au service d’une cause aussi noble soit-elle, mais ça c’était une question de valeurs. Lui ne semblaient pas en avoir, il aurait très bien pu être élite comme bouseux s’ils avaient plus à offrir. Malheureusement pour eux, ils n’avaient rien à offrir. Le Serdaigle, lui, proposait de rejoindre le pouvoir, les forces du Mal et tous ses avantages, faisant appel aux plus noirs desseins et aux plus sombres tourments des êtres humains. Et quand on pénétrait ses rangs, on ne les quittait pas, ou du moins pas entier et pas sans perdre un bout de soi. C’était de cette manière que Yakovsky était devenu un proche de Gabriel, neveu de Bellatrix Lestrange.

Maleficus sourit après la petite provocation du Lionceau.


« Après tout c’est une bonne idée, Gab’. Es-tu prêt à sacrifier un de tes elfes pour l’Elite ? »

Passer du noir au blanc, de la colère et ton doucereux, tel était la meilleure technique de manipulation – devenue naturelle chez le Serdaigle qui ne cherchait pas à manutentionner ses interlocuteurs.

« T'as signé toi nan ? »

Aucun commentaire de la part du leader des Jeunesses Puristes, il était évident que le fondateur de l’Elite avait signé les papiers sans broncher.

« Ne t'attends pas à me voir dans les jeunesses puristes le piaf … ya pas le feu au lac, tu me verras pas sur tes registres, si je signe, c'est uniquement pour l'Elite. »
« Ya que ça qui m'intéresse, le reste je m'en balance ! »


« Ca me paraît très clair, Yakovsky. » répondit Maleficus, arborant son sourire diabolique désormais devenu célèbre.

Aussitôt que la signature du Gryffondor fut au bas du parchemin, ce-dernier disparut. Soudain, H ressentit une forte brûlure qui l’obligea à grimacer, au niveau du cou un lion noir était apparu et à partir de maintenant le russe ne pouvait plus reculer. Il y avait désormais trois élites dans ce cachot du sous-sol de Poudlard. Le Serdaigle prit une confiserie sur le buffet et continua la conversation.


« Bien, l’Elite est complète. Un Gryffondor, un Serpentard et un Serdaigle. Maintenant il va falloir recruter. Norvel nous rejoindra, comme les jumelles et les élèves qui s’étaient déjà ralliés à nous. Je veux en plus les Sidney ainsi que Mayfair. Ok ? »
« Alors, H, tu n’as rien à nous dire ? A propos d’un certain Mangemort… Et toi Gabriel ? »



Dernière édition par Maleficus Serpens le Mar 26 Juin - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Réunion au QG. [Elite] Dim 24 Juin - 3:55

À peine la feuille de l'Elite signée, H ressentit un brûlure spéciale sur son cou, c'était un acte magique à n'en pas douter, un enchantement spécial.
Une grimace suffit à indiquer que ça devait faire un moment qu'il n'avait pas ressenti quelque chose à cet endroit, zone meurtrie suite à son accident, seul quelques actes magiques pouvaient lui faire ressentir de la douleur à ce niveau, apparemment, cet enchantement en était.
Il passa une main à l'endroit pour sentir quelque chose, mais il n'y avait rien naturellement, alors il remarqua que Gabriel avait un serpent noir de tatoué sur le cou, de même que Serpens avait un aigle, c'était donc ça, le signe distinctif, discret comme truc, si seul les Elites pouvaient le voir, c'était une bonne chose, au moins, il ne passerait pas pour le seul tatoué de Poudlard.

Lui qui détestait Gryffondor, cette maison de tous les diables, il en était désormais, plus que jamais d'ailleurs, le porte étendard, capitaine de l'équipe de quidditch, et maintenant premier Elite, marqué d'un lion, et bien il n'avait pas fini d'être lié à cette foutue maison.
Quelle connerie avait bien pu faire le choixpeau … enfin, il avait assez ragé comme ça sur le fait, une année entière pour être honnête, et puis le temps avait fait le reste, l'oubli, l’accommodation, et quand la puissance, la vraie, intervint, il ne s'en trouva que plus élevé dans son rang, conscient qu'il n'était ici que par obligation, mettant ceci au service de ses propres intérêts.

C'était définitif, il avait signé de son nom, mais était ce le vrai ? Le sien à lui ? Toujours cette quête identitaire qui ne le menait nul part, mais il semblerait que le parchemin se fie à la main et non au nom, encore un truc bizarre ça.
Maintenant, c'était officiel, il était avec les méchants pas beau, embourbé jusqu'au cou, obligé de rester avec cet abruti de Serpens, enfin, il l'ignorerait, obéissance, bah, il en aurait de l'obéissance, façon H, avec toute sa gouaille habituelle, ses remarques aussi désobligeantes qu'inutiles, ses envies aussi originales que macabre, on prenait le bonhomme pour ce qu'il était, et si l'aigle semblait penser pouvoir le changer, il se trompait lourdement, Mercurius Yakovsky ne changeait pas.

Monde de tarés, et n'avait on pas plus taré que lui ? Oh que si, mais il fallait chercher, d'ailleurs, c'était ce qui faisait son charme, pour ça que Malaria l'avait choisi, pour ça que Crow l'avait choisi, pour ça que Lestrange l'avait choisi, comme si le bonhomme était un bon parti.
C'est vrai, il savait user de la magie noire, n'avait pas peur des risques, par inconscience évidemment, mais il avait un caractère de merde, des principes tordus que lui seul semblait comprendre, autant dire qu'il avait une case bien à lui dans le diagramme de Poudlard.

C'était un fait, désormais, il était un vrai membre important sur la scène des jeunes adultes, et bientôt, très bientôt, il serait la vraie force à Poudlard, le seul à pouvoir choisir qui vit, et qui meurt.
L'idée d'arpenter le château à la recherche d'une proie de fortune, de l'étriper aux hasards d'un couloir, de la laisser pour morte, de repasser le lendemain sur les lieux de son forfait et de regarder la belle tache de sang, n'était ce pas jouissif ?
Plus de Serpens pour le faire chier, plus de Lestrange pour un coup foireux, plus de Swan pour le critiquer sur sa façon de s'occuper de Malaria, plus d'Elia pour le supplier de la rendre plus forte, plus rien ne le retarderait.
Les bouseux étaient finies, Josh ne valait plus rien, Adams et Swan partiraient, le Virus serait à ses cotés, restait Franz ? Ce gars là n'avait pas l'air d'être un mauvais bougre, au contraire, il avait l'air plutôt cool et pas prise de tête, yavait moyen de négocier avec un gars comme ça, je te touche pas, tu me touches pas, on se croise pas et tout le monde a ce qu'il veut, ou lui refaire la face, mais le pauvre Pouffy ne l'avait pas mérité, pas encore donc autant dire que le pacte de non-agression serait de rigueur.
Restait à lui, une multitude d'élèves … le château n'en manquait pas.

Bientôt, ceux qui arboreraient un tatouage noir sur le cou, seraient la force dominatrice de Poudlard, plus rien ne les arrêterait, sang-de-bourbe ou pas, on les craindrait.
Et plus encore, sous les ordres de H, le tout pouvait rapidement devenir intéressant, très intéressant, un peu comme si … l'anarchie arrivait, progressivement, on la voyait se dessiner, et des gars comme Achille, avaient parfaitement compris ce qu'elle représentait, le pouvoir seul et simple maître de tout ce qui existait.
Serpens, une fois ses deux lieutenants embrigadés dans l'Elite, commença à établir le planning de recrutement.

« Bien, l’Elite est complète. Un Gryffondor, un Serpentard et un Serdaigle. Maintenant il va falloir recruter. Norvel nous rejoindra, comme les jumelles et les élèves qui s’étaient déjà ralliés à nous. Je veux en plus les Sidney ainsi que Mayfair. Ok ? »

H ne cacha pas son rire à l'entente de l'énoncé et donna rapidement sa version des faits.

« LES Sidney ? Tu déconnes là ? La sœur d'Elena sait à peine tenir une baguette … ahah nan la blague, tu veux pas qu'on ait ça dans les rangs ? Je fais signer Elena ya pas de soucis, mais l'autre c'est pire qu'une blague quoi ! »

Au fond, il n'avait pas tord, il avait d'ailleurs proposé à Elena de fracasser sa sœur, et il le ferait probablement plus tard, histoire d'apprendre à cette dernière ce qu'était le vrai pouvoir, et qui il fallait respecter et craindre, et honnêtement, il espérait que la Gryffondor l'accompagne, ne serait ce que pour voir sa jumelle se faire humilier.
D'ailleurs c'était quoi son nom ? Katherine ? Kathleen ? Un truc du genre … Camille ? Nan c'était beaucoup moins frenchie …peut être Katherine … ouais ça devait être ça, oh et pis il s'en foutait, ce n'était son nom qu'elle crierait la donzelle, ça serait … bah pas grand chose en fait, un cadavre ça ne criait pas.

H se resservit un verre du truc pas dégueulasse, ne sachant toujours pas ce que c'était, en attendant, c'était pas mauvais, et ça passait tranquille, alors il ne se gêna pas plus et pris de la bouffe avant de se poser dans un fauteuil libre, ne se faisant pas prier.
La phrase de Serpens cassa un peu l'ambiance bonne franquette.

« Alors, H, tu n’as rien à nous dire ? A propos d’un certain Mangemort… Et toi Gabriel ? »

Là le Gryffondor fronça les sourcils et lança un regard assassin à l'autre membre de l'élite.
Voilà qu'il vendait la mèche le saligot ! Oh et pis en bon chieur qu'il était, Mercurius ne se gêna pas pour lui renvoyer la balle de manière sèche et avec toute la bonté du monde, ou pas.

« Va te faire mettre ... »

Finissant son verre, il le posa à terre et se leva pour lui faire face.

« Et toi avec Valverde tu dis rien ? »

Une fois cette phrase terminée, il retourna se poser dans son fauteuil avant de se mettre à picorer.
Quand il eut jugé le moment bon de le faire, il répondit vaguement après un geste hasardeux de la main.

« Ouais chui avec Crow et alors ya un soucis ? »

Après tout, il faisait ce qu'il voulait de sa vie, et il apprenait de qui il voulait, se foutant pas mal de ce que pensait le peuple, et surtout Serpens, mais le connaissant, il avait une idée en tête, ce gars là en avait toujours une, après bonne ou mauvaise …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Réunion au QG. [Elite] Mar 26 Juin - 21:26

Mercurius H. Yakovsky, malgré le fait qu’il ait plusieurs noms, malgré sa famille puriste adoptive, malgré sa nationalité russe, malgré sa scolarité à Poudlard, était un rustre. Sa façon de parler, ses manières agressives et ses allures de pique-assiettes n’arrangeaient rien. Il ne voyait la Magie que comme une manière de parvenir à ses fins, délaissant voire méprisant le côté artistique de celle-ci. Car on ne le disait que trop peu, la Sorcellerie était un art.

Maleficus avait le talent d’accorder à la Magie toute l’attention qu’elle méritait. Le combat était beau, un sortilège pouvait être utile, un enchantement bien employé était séduisant. Il contemplait, fier, ses deux élites marqués de leur élégant tatouage noir. Ce seau provenait d’un Sortilège Protéiforme du leader des Jeunesses Puristes qui avait été étendu sur trois motifs différents. Aigle, Serpent et Lion. Chaque dessin représentait une Maison de l’école la plus célèbre de Grande-Bretagne. Il serait hypocrite de dire que Maleficus Serpens ne s’était pas inspiré de la Marque des Ténèbres pour instaurer cette nouvelle règle au Règlement de l’Elite.

Ce qui rendait heureux le Sang Pur, c’était qu’il aurait toujours des contacts à l’école une fois qu’il l’aurait quittée. L’Elite ne finirait jamais, elle ne capitulerait pas et continuera à exister pour toujours. H, entre autres, auraient la responsabilité de faire perdurer le groupe rattaché officieusement aux Jeunesses Puristes. En tant que Chef des deux mouvements, Maleficus pourrait garder un œil aguerri sur les affaires de Poudlard, et si ce que Viscera Parker lui avait dit s’avérait être réel, il aurait plusieurs voies pour pénétrer l’école. Sinon, une idée lui trottait derrière la tête depuis quelques temps déjà.

La réaction de Mercurius à l’écoute des plans de recrutement du Chef était étonnante.


« Ah oui ? Elle est aussi nulle que ça ? Et bien éclaire notre lanterne, tu la connais apparemment plus que nous. »

Maleficus attendait une réponse à sa question, et il l’aurait. Tout ce que savait H devrait être partagé.


Le Serdaigle s’assit confortablement dans un fauteuil près de la cheminée lorsqu’ils abordèrent le sujet des tutorats. Soudain, les pierres du mur s’écartèrent pour la troisième fois cette soirée-là et laissèrent rapidement entrevoir une très jolie jeune fille aux allures de rebelle. Elle prit une pose sensuelle dans l’embrasure de la porte et sourit avec charme et beauté.


« C’est très masculin comme petite sauterie. »

Morticia Serpens entra sans se faire prier dans le cachot avec une démarche féérique. Là où un passage était apparu, il n’y avait plus qu’un mur froid et glauque. Le cousin de la nouvelle venue dégaina sa baguette et informula un enchantement, sans quitter son siège. Un éclair zébra la pièce et percuta ce mur dont les dalles vibrèrent avant de redevenir sombre.

« Plus personne ne nous dérangera. »

La batteuse des Serpents tourna le dos aux trois élites pour se servir un verre de vin des elfes sur le buffet, où elle prit aussi une chocogrenouille. Dans son cou, on pouvait apercevoir un tatouage en forme de serpent. Finalement, elle sauta sur un siège avec élégance et croisa les jambes, affalée sur le confort que lui procuraient deux coussins rouges.

« Mais cela ne pose aucun souci Yakovsky, au contraire, c’est très satisfaisant. Moi-même je suis élève d’Eris Leddicus Valverde, Directeur de l’Ordre Nouveau au Ministère de la Magie, ce n’est pas un secret. Le problème H, c’est que mon Professeur n’est pas enfermé dans une geôle au Chili, il n’é pas été enlevé par les bourbistes de l’Ordre du Phénix. »

La fin de la phrase de Maleficus fut prononcée avec une austérité et une sécheresse perturbantes.

« Notre organisation a aussi pour but de mettre en contact les meilleurs éléments de ce pays pour permettre à ses membres, une fois qu’ils quittent Poudlard, d’obtenir un poste important au Ministère ou ailleurs. »

Il se tourna vers son Lieutenant.

« Gabriel, quelles sont tes aspirations pour la rentrée prochaine ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Réunion au QG. [Elite]

Revenir en haut Aller en bas

Réunion au QG. [Elite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-