POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

100% terminé - Soa O'Stewart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: 100% terminé - Soa O'Stewart Lun 11 Juin - 1:15

..





© rider on a storm
Soa Eole O'Stewart (ft. Cesar Casier)

    » SURNOM(S) : Stew
    » NÉ(E) LE : 7 août 1977
    » LIEU DE NAISSANCE : Edinburgh
    » ÂGE : 27 ans
    » DEGRÉ D'ÉTUDE : Histoire de la Magie (E), Métamorphoses (E),, Sortilèges (O), Potions (O), Botanique (A), Histoire de la Magie (A), Etude des runes (E), Soin aux créatures magiques (D), Vol (D), DCFM (O), divination (P) Arithmancie (E)
    » ORIGINE(S) & NATIONALITÉ : d'origine écossaise mais de nationalité anglo-écossaise
    » SANG CERTIFIÉ COMME : de sang-mêlé mais probablement arrivera-t-il à prouver faussement qu'il est de sang pur
    » BAGUETTE : bois de houx, écaille de sombral & 21 cm
    » PATRONUS : dragon d'eau
    » MÉTIER : chercheur en magie noire au département des mystères depuis 4 ans



INFORMATIONS GÉNÉRALES




» ÉTAT CIVIL : il n'est ni marié, ni en couple et n'a par ailleurs ni d'enfants ni d'animaux de compagnie et encore moins de morback
» FAMILLE : Tout est dis dans l'histoire
» AMITIÉ / RIVALITÉ : tout est dit dans l'histoire



PERSONNALITÉ



» QUALITÉ(S) : stratège, brillant en société, rusé, charmant, inventif, patient
» DÉFAUT(S) : hypocrite, tricheur, maniaque, caustique, mesquin, dépensier
» RÉGIME DE TERREUR : Il ne le supporte pas pour plusieurs raisons, ses volontés de rendre pur le sang de la communauté magique est d'une ressemblance troublante avec les propos moldus de son père. Et puis il y a lui, celui qu'il doit tuer pour pour pouvoir se venger et vivre.
» NÉ MOLDU : Il n'y attache réellement aucune importance, il ne peut s'empêcher de se demander pourquoi ces derniers ne se battent que trop peu. Tant et si bien que ce sont des sangs purs comme les Weasley qui viennent à leur aide. It's a weird world.
» CARACTÈRE : Chaleureux et fin bonhomme qu'il est en société, e jeune Soa est d'une mondanité à couper le souffle, il est rare qu'on lui cherche des crosses pour cette raison-ci, il eut compris très tôt que le meilleur moyen pour se cacher ce n'est pas de rester dans l'ombre mais plutôt de s'avancer dans la lumière et de montrer à tous un visage et des convictions faussement diffusés. Dans ces moments-là personne ne venait chercher la petite bête pensant qu'il n'est que ce que l'on voit. A l'inverse s'il eut été caché dans l'ombre on aurait pu le soupçonner de manière bien plus vive de trahison. Il se trouvait toujours là où l'ennemi régnait, il ne laissait jamais de contact avec des neutres ou pire des hors-la-loi à l'air libre, il organisait toujours des points de rendez-vous complexes, faits de petits indices indiquant la prochaine étape.
Il n'aimait pas être l'objet d'espionnage et d'ailleurs il a pour sale habitude (du moins pour les curieux) de sceller tous ses dossiers et salle d'expérimentation avec des sortilèges violents et noirs. SI vous souhaitiez dérober un dossier dans ses armoires, vous vous retrouveriez les mains coupées. Si vous tentiez une quelconque approche de son habitat, vous auriez été accueilli d'un hurlement primaire croissant et montant dans les aigus de quoi vous plier en deux jusqu'à ce qu'il ne fit intervenir la police magique.
Il était comme ça toujours maniaque et prévenant, il n'aimait pas les surprises mais lui, aimait en faire. Dans la face cachée de son personnage, Soa était déterminé, toujours prêt rendre la monnaie de sa pièce aux gens tâtonnant son égo. Toujours sur le pied de guerre, il n'aspirer qu'à parvenir à ses trois buts, et rien ne pourra l'arrêter tant que ces derniers ne seront pas effectuer. La mort est une chose et Soa en est une autre.



HISTOIRE (15 lignes minimum)


E N F A N C E E T F A M I L L E
D'aussi loin que je me souvienne, j'eus toujours été un garçon étrange, déjà les quelques jours après ma naissance furent jalonnés d'étrangetés. Mes parents m'ont raconté plusieurs fois que dans mon berceau lorsque je voulais prendre quelque chose, cette chose se déplaçait de quelques centimètres puis fondait comme neige au soleil dans un crépitement bruyant. Mon père affolé voyait en moi le démon. Emmené plusieurs fois chez des exorcistes et autres charlatans, il fut obligé de laisser tomber cette volonté de me soigner au vue des innombrables échecs. Je grandis un peu à l'écart des autres, mon père ne voulait pas montrer le monstre que j'étais. Mais avant de poursuivre je dois vous expliquer un peu qui étaient mes parents.
Mon père était un noble habitant avec des tendances racistes. Il n'avait jamais réellement était tolérant que ce soit envers les autres ou la famille en elle-même, probablement héritage des grands-parents à tendance collabo pendant la seconde guerre mondiale. Il était d'une attitude toujours mondaine et cachotier, d'origine écossaise, il prônait sans cesse la puissance de l'autorité et de la violence. Du moins il le faisait en cachette, en dehors du cercle fermé qu'était la maison aux murs de pierre, il n'était qu'un homme bienveillant au sourire charmeur et aux manières qui lui apportaient plus que son talent ne pouvait supporter. Pour ainsi dire, il n'était pas de ces grands intellectuels que ma mère vénérait tant, il s'en donnait uniquement l'air.
Quant à ma mère, elle était l'extrême inverse de cet homme bourru. Elle était sorcière de naissance et n'avait jamais été hypocrite, chaque traits de son visage était remplie d'un naturel que beaucoup lui enviait. Élancée et mince, la jeune femme aux longs cheveux bruns donnait l'impression de pénétrer les âmes de son regard bleu perçant. Elle semblait toujours sereine et ne s'énervait quasiment jamais, du moins c'est ce qu'on avait pu me raconter. A peine avais-je eu quelques mois que cette dernière ne pouvant plus cohabiter avec le monstre qu'elle venait de découvrir, quitta la maison abandonnant son enfant à une maison remplie de folles idées et macabres actions. Si je l'avais eu en face de moi à présent, ma première question aurait été pourquoi m'avoir laissé? Après des années de réflexion j'en eus la réponse, une évidence qui me sauta aux yeux, elle m'aurait certainement répondu: à chaque fois que je pose mes yeux sur toi, je ne vois que le fruit de l'erreur que je n'aurais jamais du connaitre. Mis à part mes yeux bleux et ma chevelure noire, je ne ressemblait que très peu à ma mère, physiquement. Je ne lui en voulais pas et comprenais avec le plus de ferveur possible ce qu'elle pouvait ressentir à la seule pensée la ramenant à cette époque. Elle eut été la mère manquante, je l'imaginais douce et tendre, venant à mon lit sécher mes larmes d'enfants, m'emmenant par-ci par-là et ne me prodiguant rien d'autre qu'amours et inquiétudes. Ce qui n'était pas le cas d'Elle.
Elle, c'était le nom impersonnel que j'avais donné à ma belle-mère, une drôle de femme droite comme un I, ne cherchant jamais à se faire pardonner et allant même jusqu'à pousser un peu plus loin les propos de mon père. Elle était d'une chevelure blonde légère, jeune et pleine d'entrain elle ressemblait un peu à Barbie, maquillée de rose comme si elle tentait de cacher quelque chose. Je n'eus jamais réellement été proche d'elle, les rares fois où cela arrivait, elle tenait une lanière de cuir, histoire de me donner une bonne correction. Elle était belle nul doute sur ce propos, mon père eut toujours d'excellent gout en matière de femme mais elle était pourrie de l'intérieur comme j'aimais à me le répéter lorsque je subissais son courroux.

C'est dans ce cadre que j'eus grandis. Entouré par des mesures strictes, un apprentissage des bonnes manières, une cravache bien dure et une hostilité couplée d'une autorité de fer. Dans cet environnement je n'eus pas trop l'occasion de m'épanouir jusqu'au jour où mon père se retrouva en prison pour propos racistes envers ses employés. Ce fut le début de l'escalade pour ma mère, elle ne me tint plus en place tant et si bien qu'à l'âge de 10 ans je faisais déjà le mur, claquant la porte violemment derrière moi histoire de bien faire comprendre à mère qu'elle n'avait plus aucune autorité sur ma personne.
Pendant ces longs vagabondages, je me fis un ami, un compagnon d'infortune lui aussi. Il n'était pas méprisé par ses parents non loin de là mais tous deux avions le point commun suivant: nous étions possédé par le démon. Cette représentation qui nous collait à la peau devint bientôt insupportable, nous nous écartâmes absolument de tous les individus normaux et restions dans notre petit monde à nous raconter des histoires de sorciers maléfiques voulant conquérir la planète entière. Quelle belle époque!

L E T T R E E T F U I T E


Puis vint le jour où voletant au dessus de Londres, un hiboux vint déposer à notre porte une lettre bien étrange. Aucun membre de la famille ne le prit au sérieux bien évidemment, Belle-Mère me promit une bonne raclée au retour de Père à la maison pour avoir soit disant cracher le morceau quant à ma possession. J'en fus très surpris. Je commençais à croire que mes démons étaient bien autre chose, peut-être étais-je une évolution de l'espèce humaine, ou peut-être un super héros de bande dessiné. Je n'avais pas du tout idée que je pouvais être un sorcier. Ce n'est que lors d'une discussion avec mon ami que je compris le délire qui nous tombait dessus, une école, des hiboux, écrit à la plume comme dans les temps anciens, de la sorcellerie. Le jour J, autrement dit le jour où nous devions partir pour ce soit disant train, mon ami vint me chercher en douce, nous étions tous deux curieux de savoir de quoi il retournait. A vélo nous nous rendîmes à la gare et scrutâmes les quais. C'est alors qu'en tournant un peu partout, nous vîmes de jeunes adolescents accompagnés de leur parents foncer dans un mur et le traverser. Un grand sourire sur nos lèvres, nous fûmes alors comblés d'apprendre que tout était vrai. Les sorciers, l'école, les pouvoirs magiques et surtout nous n'étions plus seuls au monde. Aussi curieux et intrépides que nous étions, nous traversâmes à notre tour le mur de brique pour nous retrouver face à un gigantesque train sur lequel nous pouvions lire "Poudlard express". Nous montâmes dans ce train, arrivâmes à destination et furent accueillis d'une drôle de façon. Sans bagages, sans tenu, sans baguettes, sans rien.

E C O L E E T S E R M E N T S


Prenant connaissance de notre histoire à tous les deux, le ministre de l'éducation à l'époque nous pris sous son aile, obligeant nos parents à accepter la situation. On ne sut jamais réellement de quelle manière, bien qu'aujourd'hui j'ai des idées sur le sujet.
Nous passâmes les premières années de notre vie enfermés dans notre coin, on nous surnommait les grimlins pour autant nous n'étions pas détesté. C'était un petit surnom affectif dont on nous affublait, certainement par crainte de nous demander nos prénoms respectifs. Plus les cours avancés et plus mon intérêt se porter sur cette magie omniprésente dans ce monde que je ne connaissais que trop peu, je m'imaginait par ce biais, pouvoir retrouver les traces de ma mère, cette nymphe que je n'imaginais autrement que tombée du ciel tel un ange de miséricorde. Je fus pris d'une envie irrésistible d'en apprendre plus sur les pratiques magiques et m'enfermai peu à peu dans des bouquins de plus en plus sombre dans lesquels j’emportai mon seul ami. Lors de notre cinquième année dans cette école, une décision qui eut de lourde conséquence sur notre futur fut prise.
Un après-midi où les cours étaient dispensés, nous nous cachâmes dans une pièce fermée où personne ne put nous trouver.

"tu mourais pour moi?"

"Et toi le ferais-tu?

"Et si l'un d'entre nous devait mourir que ferait l'autre?"

A cette dernière question, nous eûmes une réponse. Un sortilège de lien, nous nous jurâmes solennellement que si l'un venait à mourir de la main d'un autre, son ami mourait sur le chant. A la suite de cette après-midi là, nos chemins se séparèrent peu à peu. Le travail devenait de plus en plus lourd, et les moment de réunion étaient rares, nous n'étions bien évidemment pas dans la même maison. Cet acte qui semblait insensé, m'avait procuré réellement une confiance en moi-même plus forte. Je commençai alors à m'ouvrir aux autres, le sourire affiché en permanence sur mes lèvres, le mot toujours gentil, je devins rapidement de ceux que l'on ne pouvait pas ne pas aimer. Un petit ange, un petit mondain, une fois de plus la ressemblance me liait à mon père. Un air mondain que l'on ne pouvait remarquer et surtout une hypocrisie digne d'un premier ministre moldu. C'était alors l'époque pour moi de laisser parler ma personnalité qui était bien plus sombre et fautive que ma précédente. Mais personne ne le remarqua sauf mon meilleur ami.

Je ne vous ai que très peu parlé de lui. Il était le genre de garçon très influençable et très naturel qu'on peinait à détester. Il ne parlait que rarement mais ses propos étaient toujours d'un perspicacité effarante. Il était de ceux qui passait pour ce qu'il était vraiment. Et en ce fait je le jalousais.

S O R T I E E T D E C I S I O N

A la sortie de l'école nous nous perdîmes de vue. Je ne vis plus jamais mes parents. Je voulus rendre au ministère ce qu'il avait bien voulu me donner pendant mon enfance et m'engagea à rentrer au service de cet homme en tant que chercheur, stratège et expert des magies obscures. Dans mon petit chez moi, je continuais sans relâche mes expérimentations, j'étudiais les runes, les incantations, je restai célibataire pendant toute cette vie d'acharnement.
Puis lors d'une mission, je vis des combats enragés dans lesquels je prenais place. Je me tint devant ces mangemorts la baguette levée, envoyant dans l'oubli tous les sortilèges qui me passaient sous le nez. Et c'est là que je le vis, lui mon ancien meilleur ami. Le regard troublé lorsqu'il croisa le mien, sa tête encapuchonnée, il avait pris du muscle ce bâtard! Bien plus que moi. Nous nous battîmes mais faiblement, quelque chose retenait nos coups et une peur grandissait en moins et un autre sentiment violent que je n'arrivais pas à identifier. Cette bataille prit fin par la fuite des mangemorts et de lui.
Affiché à présent comme l'un des grands ennemis du ministère, Je n'eus d'autre choix que de le prendre en chasse, je devais être celui qui le tuerais. Je devais le faire, il y avait bien plus que ce lien tracé par magie qui nous unissait. Je pris la troisième plus grande décision de ma vie. Je me débrouillai pour entrer dans l'ordre du phénix, seule organisation qui me donnerait un jour la possibilité de le revoir, de le neutraliser, de l'embrasser puis de le tuer. Je suis aujourd'hui incapable de prononcer son nom. Cette bataille prit place en 1996 avant que le ministère ne tombe et avant qu'Harry Potter ne tombe.

Il fallait après cela choisir sa place. Et la mienne fut toute choisie, restant dans l'ombre comme le vautour guettant sa proie, je gardai bien au chaud mes propres pensées ne montrant en publique que le personnage mondain que mon père avait l'habitude de jouer. Nous n'étions finalement que des jumeaux, des hommes meurtris et trahis cherchant vengeance et pouvoir. A la seule différence c'est que mon père se trompait de cible à abattre.
Je gardai mon poste de chercheur au ministère et dans l'obscurité donnait un coup de main à la résistance, personne ne devait le savoir et personne ne le saura. C'est comme cela que je vis aujourd'hui, mes objectifs sont clairement définis: tué ce traitre sans nom et sans visage, retrouver cette femme déesse et faire tomber ce mur d'intolérance que dressait les mangemorts.


QUI EST DERRIÈRE L'ÉCRAN ?




    » SURNOM(S) : n3mo
    » ÂGE : 21 ans
    » GARÇON OU FILLE ? : gars
    » COMMENT AS-TU CONNU POUDNOIR ? : par PRD
    » AVIS / SUGGESTIONS ? : les écritures sur la PA sous la tête de Ron en rouge ne se voient presque pas.
    » PARRAINAGE? : si je coule oui si je reste le nez hors de l'eau ça devrait aller Smile
    » MULTICOMPTE ? : nan
    » CODES : (ils sont cachés dans le rèeglement. Une fois trouvés, tu dois les mettre dans les balises


..


Dernière édition par Soa O'Stewart le Lun 11 Juin - 21:16, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2011
Parchemins postés : 709



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Leonora Levinson


MessageSujet: Re: 100% terminé - Soa O'Stewart Lun 11 Juin - 8:24

Bienviendue, amuse toi bien & bonne continuation de fiche =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 27/09/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 22/07/2011
Parchemins postés : 94



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Violette Fanning


MessageSujet: Re: 100% terminé - Soa O'Stewart Lun 11 Juin - 11:33

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/damiencarlevan


Invité


Invité


MessageSujet: Re: 100% terminé - Soa O'Stewart Lun 11 Juin - 15:08

merci les filles Smile

voilà j'ai terminé!!
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/06/2011
Parchemins postés : 3607



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Eris L. Valverde


MessageSujet: Re: 100% terminé - Soa O'Stewart Lun 11 Juin - 15:37

Bienvenue Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 06/01/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 02/03/2012
Parchemins postés : 779



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Misha Hamilton


MessageSujet: Re: 100% terminé - Soa O'Stewart Lun 11 Juin - 17:08

Bienvenue Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 13/07/2011
Parchemins postés : 5536



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 9PV
Lyna Sweet


MessageSujet: Re: 100% terminé - Soa O'Stewart Lun 11 Juin - 19:23

Bienvenue !

Si tu as des questions, ou une demande particulière, n'hésite pas, ma boîte à MP est ouverte Wink


____________________________________


Membre de l'Ordre du Phénix


L'unique Agent :geek: surveille
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: 100% terminé - Soa O'Stewart Lun 11 Juin - 19:26

merci tout le monde Smile
Revenir en haut Aller en bas


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: 100% terminé - Soa O'Stewart Lun 11 Juin - 21:08

Salut !

Alors j'ai un petit problème avec ton histoire, bien que. Omplète et assez bien ficelée, y a un détail fortement incohérent : les chercheurs du Ministère sont membre du Département des Mystères et sont donc, par définition, des Langue de Plomb. Je rappelle à tout fin utile, que ces sorciers on subit soit un Serment Inviolable, soit une série d'enchantement pour être dans l'incapacité de parler de leur travail à une personne extérieur au Ministère.

Du coup, le côté informateur de l'ombre, c'est pas très crédible associé à cette fonction...

Sinon pour le reste, je te rappelle que l'accession aux rang de l'Ordre et le gain de ton travail se feront par RP.

On te mettra, quand tu aura éclairci le point que je soulève, en relation avec les joueurs indiqués.

Bon edit !

Si tu a des question, libre à toi de les poser, un staffeux y répondra, ici ou par mp.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: 100% terminé - Soa O'Stewart Lun 11 Juin - 21:20

héhé j'ai changé et j'explique Smile

Il donne finalement un coup de pouce aux hors-la-loi mais pour le moment seul dans son coin, et puisqu'il connait beaucoup de monde probablement pourra-t-il rencontré des hors-la-loi se cachant.

Ensuite pour le poste j'ai envoyé sous le conseil de Tryan un mp à Lars dont j'attends toujours la réponse. Enfin il ne fait plus parti de l'ordre, ou du moins de celui présent maintenant. Il y a été associé dans les années 90 mais depuis sa dissolution n'en fait guère partie ne connaissant même pas son existence.

Voilà j'espère avoir expliquer et résolu les désaccords Smile
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 100% terminé - Soa O'Stewart

Revenir en haut Aller en bas

100% terminé - Soa O'Stewart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Archives générales :: Fiches Adultes
-