POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Creativity and Proof... {TERMINE}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Creativity and Proof... {TERMINE} Dim 29 Juil - 14:55


Vêtue d’une jupe plissée courte gris foncé, d’un chemisier bleu nuit manches trois quart au col ouvert, d’escarpins noires à talon, la jolie brune était assise sur la 5ème marche, la plus haute, menant aux fauteuils devançant son bureau. Ses pieds touchant le pilier gauche de l’arche centrale, elle tenait entre ses mains et reposant sur ses genoux joints et penchés, un cahier où elle gribouillait quelques notes. Ses lunettes posaient sur son nez, elle faisait si peu imposante sous les tableaux vides des précédents directeurs positionnés au dessus d’elle, en haut des arches et sur les murs avoisinants. Derrière elle, de nombreux dossiers reposaient sur son bureau. La grand chandelier pendant du plafond, était allumée de toutes ses bougies. On voyait dans l’ombre du fond de la pièce, la large bibliothèque que Léon Brom n’avait pas touché du temps de Dumbledore. Elle aussi, elle avait eu besoin d’un tel rangement pour ses propres ouvrages. Dans la salle, plus vaste, en bas des cinq marches, on pouvait voir de larges vitrines, remplaçants les portes en bois sombre des anciennes armoires murales, avec ses photos qui se mouvaient, des objets qui représentaient ses prouesses en Quidditch et ses performances scolaires dans les matières où elle avait excellé. La Pensine était parfaitement rangée. Son chat noir ronronné sur le fauteuil de la jeune femme.

La jeune LeeRoy arrêta subitement ses notes et reprit le cour de ses pensées. Elle repensa à sa discussion avec la Serdaigle. Elle sourit en coin.
Elle avait proposé de lui accorder une salle pour laisser libre court à ses envies et à l’exprimer avec d’autres qui le souhaiteraient. Elle trouvait l’enseignement rigide et plein de règle et cela se ressentait dans le manque de motivation de plus en plus flagrant des élèves. L’esprit avait besoin d’évasion, de développement, surtout en magie. Frédérique était vraiment intéressée par le potentiel et la richesse de sa culture et de ses recherches que pouvait offrir la jeune Serdaigle. Elle offrait des compétences totalement différentes de ce qu’on avait pu voir jusque là. Durant ses cours, elle ne semblait pas montrer de grandes qualités propres à sa maison, mais à présent, elle comprenait mieux pourquoi le choixpeau l’y avait mis. Elle ne cherchait pas à provoquer mais à enrichir. Elle ne démontrait aucune manière à s’amuser des gens, mais au contraire, elle semblait plutôt chercher à s’exprimer, à laisser sa trace, un message. Une idée avait ainsi germé dans son esprit. Quand on se voulait proche de ses élèves, à leur écoute, disponible et compréhensive, on se donnait les moyens d’être tout cela. Et là, l’idée l’avait convaincu.
Il y avait le club de duel, le club d’échec, la chorale et le Quidditch, mais il n’y avait pas de club d’art en général. Car il y avait de nombreux emplois après Poudlard qui ne demandait pas forcement des talents en sortilèges, en défense, en botanique ou en divination. Les créateurs de robe de sorcier, de balais, de confiseries, avaient des talents de création qu’ils n’avaient jamais pu faire quand ils étudiaient. Elle voulait changer cela. Il était tant de changer les choses et de le faire selon ses directives à elle.

De plus, elle voulait avoir enfin un bureau auquel tout le monde pourrait se dire, c’est le bureau de l’Inquisitrice et pas celui des anciens Directeur de Poudlard. Elle voulait un lieu qui parlait de lui-même. Mais elle n’en avait jamais pris le temps. Il était morne, fade, lugubre. Cela manquait de vie. Cela ressemblait trop aux états qu’elle avait ses derniers temps. Autant que dans l’art, elle n’avait aucun gout en décoration. Elle ignorait même ce qu’était qu’une belle décoration ou une décoration ratée. Son bureau ne comportait que le strict nécessaire. Elle y mettait un fauteuil par ce qu’il y avait eu besoin d’un fauteuil. Elle l’avait choisi vert parce qu’elle affectionnait cette couleur, emblème de son ancienne maison, maison qu’elle avait ensuite dirigé, mais cela s’était arrêté à cela. Cuir, tissu, peau animal, elle n’en savait rien. Elle était loin de la parfaite ménagère qui parcourait les catalogues de décorations du monde de la magie, elle ne savait pas non plus ce qui était tendance, à la mode, dépassée, vintage. Elle n’en avait ni le temps ni l’envie. Cela l’agaçait plus qu’autre chose. Et l’atmosphère qui entourait ses quartiers s’en ressentaient. Son bureau, son petit salon, sa chambre n’avaient rien d’accueillant. On y trouvait aucune vie. C’était même à se demander si quelqu’un prenait la peine d’y vivre. Un peu comme elle. Pourtant, de la personnalité elle en avait. Mais peut-être manquait-elle d’originalité et de diversité. Fade et lugubre. Et à présent mélancolique et froide.

La jeune femme soupira. En fait, et tout simplement, elle avait besoin de s’occuper l’esprit, de se changer les idées, de faire des choses qui ne lui ressemblaient pas ou qui finalement lui ressemblaient sans qu’elle ne prenne la peine avant de s’y intéresser. Pour oublier ses soucis, pour l’oublier surtout. Elle n’avait pas pris la première chose qui lui tomber sous la main. Ce projet lui plaisait. Elle ignorait où cela pouvait la mener. Mais ce jour là, elle avait décidé de convoquer Breckenridge, et elle verra bien où ses entreprises la mèneraient…


Dernière édition par Pr Frédérique LeeRoy le Mer 8 Aoû - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 24/06/2012
Parchemins postés : 389



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Erin Breckenridge


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Jeu 2 Aoû - 15:41

Erin avait eu envie de jouer de la guitare, donc elle s'était acheté une guitare. C'était l'avantage d'avoir quelques privilèges financiers. Cependant, les résultats n'étaient pas bien probant... Elle arrivait à récolter quelques sons, parfois même une légère mélodie, mais elle ne réussissait pas à mettre ni un mot sur les notes, ni un sentiment sur la musique. Elle aimait sentir les cordes vibraient sous ses doigts et ce sentiment de douleur exaltante qu'elle ressentait à chaque fois qu'elle appuyait de sa main gauche sur le manche. Le bruit du glissement métallique la faisait sourire.

« Miss Breckenridge, Mme l'inquisitrice vous demande dans son bureau dans dix minutes... »

Erin leva la tête vers un elfe de maison qui se trouvait au pied de son lit. Elle le connaissait, aussi loin que remontait ses souvenirs, c'était lui qui s'occupait de son dortoir. Elle avait eu la chance de le rencontrer car elle passait en moyenne deux fois plus de temps dans le dortoir que les autres élèves. De temps en temps, ils se parlaient un peu. Mais leurs rapports restaient très formels. Elle était le maître, lui, l'esclave. Même si elle ne voyait pas les choses ainsi.
Elle le remercia de lui avoir fait parvenir l'information, il lui transmit le mot de passe et s'en alla.

Erin se leva, posa sa guitare sur le lit et s'étira. L'heure était à la panique. Elle avait rencontré l'inquisitrice il y a quelque temps au détour d'une allée de la bibliothèque. Elle s'était alors montré sous un jour nouveau, pleine de compréhension et de projets. Mais Erin nourrissait la peur qu'il ne s'agisse que d'une façade. La punition pouvait tomber à tout instant, il suffisait que la bibliothécaire ait la rancune tenace...

Elle haussa les épaules et tournoya sur elle même avant de se laisser tomber à côté de sa guitare. Quoiqu'il advienne, elle ne pouvait pas y aller habillée comme ça.
Durant une bonne quinzaine de minutes elle passa en revu toute sa garde-robe. Distraite pour cette folie adolescente, elle essaya trois maillots avant d'opter pour le premier, vert avec de longs traits de peintures rouges, noirs, oranges et bleus. Il était le fruit de sa création, ou plutôt, de sa maladresse. En peignant elle l'avait taché. Elle avait préféré terminer le travail plutôt que de le nettoyer d'un coup de baguette. Elle garda le même jeans et attacha ses cheveux en une sorte de chignon étrange avant de glisser sa baguette dans sa poche et de quitter le dortoir. Elle n'avait pas pris la peine de mettre sa robe de sorcier. L'heure n'était plus aux cours et de toute façon elle trouvait se vêtement particulièrement disgracieux et il tombait très mal sur elle.

Une demi-heure s'écoula avant qu'elle ne franchisse la statue qui gardait l'entrée du bureau de l'inquisitrice. Elle monta les marches qui menaient à la seconde porte et à chaque niveau elle marquait une pose. C'était la première fois en six ans qu'elle mettait les pieds dans cette partie de Poudlard.
Dans les dernières marches, elle trébucha -mais toujours avec grâce et délicatesse- et alla s'écraser contre la porte. Par réflexe, elle réussit à retrouver un équilibre. Mais la porte entre-ouverte s'ouvrit entièrement suite à l'impact.
Quand Erin fut entièrement redressée elle croisa le regard de l'inquisitrice. La jeune femme était assise sur des escaliers et semblait occupée.

Erin rougit légèrement, afficha un sourire gêné et bégaya quelque chose de quasi incompréhensible. Elle du s'y reprendre en deux fois pour réussir à parler.


« Excusez moi... j'ai trébuché.
Vous avez l'air occupée... Je dérange pas au moins ?... Je sais que j'ai un peu traîné... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Ven 3 Aoû - 16:26


Roulant sa plume entre ses doigts fins, le regard perdu au milieu des lignes qu’elle avait déjà écrit sur ses parchemins, Frédérique n’était plus réellement concentrée par le travail qu’elle faisait. Elle n’était concentrée pour plus grand-chose. Elle avait besoin de repos, de calme, de vacances. Mais pour le poste qu’elle occupait, il n’était pas réellement question de vacances. Pire, elle-même ne savait pas de quoi il s’agissait. Que pourrait-elle bien faire si on lui obligeait d’en prendre.
Elle eut un léger sursaut que la jeune fille vint à s’écrouler en passant la porte légèrement entrouverte. Soulevant un sourcil tout en la regardant de tout son long, elle espérait qu’elle était plus performante dans les compétences que pour ses présentations face à elle. Elle lui rappelait une autre élève pour son maladresse et elle espérait que cela ne lui nuira pas à elle non plus. Elle se demandait encore ce qui l’avait prise pour s’intéresser au cas de cette élève, qui ne ressemblait en rien à ceux qui avait été ses petits protégés ses dernières années.


« Un peu trainé… ? J’étais si affairée que je n’avais pas remarqué votre retard… Si je vous ai convoqué, c’est que je vous attendais…
Vous ne vous êtes pas blessée… ? Je ne voudrais pas que notre artiste en herbe ne soit plus amène de réaliser ses créations… Faites attention à l’avenir… »


La laissant se redresser seule et prendre la parole la première, l’Inquisitrice ne bougea pas de son assise et se contenta seulement de faire voler ses parchemins contenus dans son cahier jusqu’à son bureau grâce à sa baguette. Rangeant ensuite l’instrument, elle reporta son regard vers Erin qu’elle scruta à travers ses verres de lunettes posé sur son nez. Cela ne lui donnait pas un air strict, bien au contraire, elle semblait avoir, autant dans sa position que dans son allure, une attitude plutôt rassurante et chaleureuse.

« J’ai eu vent de vos exploits, avec vos petits camarades lors de votre retenu dans la forêt interdite... Vous auriez ainsi réussi à faire fuir le cerbère qui vous aurez attaqué… J’applaudis un tel exploit… »

Elle était sincère même l’intonation de sa voix aurait pu prouver le contraire. Elle était impressionnée de constater que la jeune fille, si peu attentive et pas toujours au maximum durant ses cours quand elle était encore Professeur de Sortilèges, était plus douée qu'elle ne l'aurait pensé. Comme l’on remarqué pour chacun, l’apprentissage et les compétences n’étaient que visible durant les véritables situations de danger. Mais si il fallait attendre le danger, on pouvait s’attendre à la mort si l’on n’était finalement pas compétent. C’était pour cela qu’on les entrainait à la vie, à travers l’enseignement de la magie qu’ils recevaient.

« J’espère que vous vous souvenez de mon offre… »

La jeune femme haussa un énigmatique sourire en coin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 24/06/2012
Parchemins postés : 389



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Erin Breckenridge


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Ven 3 Aoû - 18:10

Frederique LeeRoy l'excusa de son retard si peu remarqué et la félicita pour son « exploit » dans la forêt interdite. Cependant, quelque chose la dérangeait... Erin n'arrivait à s'enlever un détail de la tête. Quelque chose d'une importance vitale à ses yeux. Elle fronça les sourcils, retroussa légèrement le nez et demanda :

« Vous... vous portez des lunettes ? »


Elle n'avait jamais remarqué ce détail, elle qui était pourtant si attentive aux gens. Elle s'en voulait presque d'un tel manque d'attention.
Elle se permit d'entrer un peu plus dans la pièce et regarda autour d'elle. Ça manquait de couleurs. Ce bureau était centenaire, elle le sentait, et surtout, cela se voyait. La décoration ne semblait pas avoir changé depuis le siècle dernier. D'un autre côté, ce n'était pas bien dur, il suffisait de remonter une demi-dizaine d'année auparavant.


« Les gens exagèrent toujours... Je n'étais pas seule face à ce chien... »

Elle se tourna brusquement vers l'inquisitrice. Elle avait un sourire qui n'annonçait rien de bon à son goût. D'un autre côté, elle avait tellement peur à cet instant que rien ne pouvait prédire quelque chose de positif.

« Une offre... Je... Je ne m'en rappelle pas... »

Tout ce dont Erin se rappelait, c'était qu'elle avait eu la chance d'aller lustré les trophées dans la salle du même nom... La solitude lui avait pesé le soir là.
Elle s'approcha d'une bibliothèque qui se trouvait contre un mur non loin et caressa de la tranche de la main un des livres.


« Je vous ai attendu, quand j'étais de corvée de trophée... »


Elle sourit en coin. En fait, elle se rappelait de ce qu'elle voulait se rappeler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Ven 3 Aoû - 19:04


Il y avait des choses qui ne s’expliquaient pas. Il y en avait d’autres qui n’avaient pas besoin d’explication. La jeune femme transforma légèrement son sourire en coin pour en faire un sourire amusé, et il en était certain, cela ne lui arrivait pas souvent de sourire ainsi. Une légère allégresse qui lui faisait du bien. Pas comme un véritable bonheur, elle ignorerait encore pour un moment ce que cela voulait réellement dire. Mais plutôt un amusement simple et qui ne demandait pas d’autre contentement. En explication à cela, la Serdaigle venait de froncer les sourcils en la regardant, presque ainsi interrogative, tellement que ça la faisait retrousser le nez. Elle était amusante. Mignonne peut-être par cet air enfantin. Car il fallait le dire, elle n’était encore qu’une enfant. Une enfant, et pourtant déjà si proche des adultes. Enfin, cela dépendait des fois. Cela dépendrait d’elle.

« Je les portais aussi parfois durant mes cours… J’en ai besoin quand la fatigue a raison de moi… Qu’il y a-t-il d’étonnant que de porter des lunettes… ? »

Ne bougeant toujours pas de sa place, Frédérique la regardait entrer totalement dans la pièce et regarder chaque coin tout en lui répondant. Erin venait de se tourner brusquement vers elle, alors que de son coté, elle l’avait détaillé un peu plus que la précédente fois.

« Ai-je dis que l’on m’avait rapporté cette erreur… Je n’ignore pas les personnes qui étaient présent et les actions que chacun d’entre vous avez mené… Ce que je félicitais, c’était ce que vous vous aviez fait… »

Retirant ses lunettes, elle fit disparaitre, la jeune Inquisitrice fronça à son tour les sourcils, sans plisser son nez, perdant totalement ses sourires. Elle montra visiblement son insatisfaction dans la suite des propos de la jeune étudiante et dans sa réponse qui s’ensuivit.

« J’aime voir que ce que je peux dire ne vous ai pas tant que cela intéressé… »

Mais son insatisfaction ne dura pas. La suite de ce que la brune venait de dire l’interpella et lui donna à nouveau envie de sourire d’amusement, mais son sourire ne vint pas. Seul l’intonation de sa voix, bien que légère, montrait d’une certaine manière cette amusement qu’elle eut à nouveau.

« Ainsi vous m’aviez attendu… Et qu’auriez-vous attendu de moi si je vous avais offert mon aide ce jour là… »

Mélange de charme et de mystère, le cocktail qui lui allait définitivement le mieux. Mais il n’était pas certain que tous soient réactifs à ce cocktail. Encore moins cette jeune fille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 24/06/2012
Parchemins postés : 389



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Erin Breckenridge


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Ven 3 Aoû - 19:49

« Je n'avais jamais remarqué, voilà tout...D'habitude, je remarque tout... Comme ce tatouage que vous avez sur la cheville gauche... Une dague... sans couleur... »

Erin plongea à nouveau son regard dans le sien, inclina la tête sur le côté mais ne la quitta pas des yeux. Son bureau était sombre, ses tatouages étaient sombres... Peut-être que Frederique LeeRoy n'aimait pas la couleur... Ou peut-être que son âme s'était décoloré avec les années. Il y avait des vieux jeunes, qui souffraient de la vie avant l'âge. À l'inverse de ceux qui découvraient la jeunesse une fois la soixantaine passée.

« J'ai toujours pensée que chaque tatouage avait une signification, un véritable sens... La douleur du tatouage soulage le cœur... pourquoi une dague ? On vous a blessé... ou vous cherchez à blesser ? »

Cette salle était aussi morte que les personnages sur les tableaux. Quoique... les tableaux avaient du mouvement, ils étaient ensorcelés pour à la base. Mais ils étaient la seule source de mouvements de cette grande pièce vide.
Elle les défigura un à un. Elle reconnu aisément ceeux de Brom et de Rogue, les autres ne lui disaient rien.


« Merci pour vos félicitations alors... »

La bouche entre-ouverte, elle ne quittait pas des yeux ses morts vivant par la peinture, ses absents présents par l'art.

« Cela ne vous fait pas étrange de penser qu'un jour votre portrait sera affiché à côté des leurs ? »

Erin aurait ressenti ça comme une épée de Damoclès au dessus de sa tête, prête à tomber à chaque instant...
Quand elle regarda à nouveau l'inquisitrice, elle avait perdu son sourire et lui reprocha le peu d'intérêt qu'elle avait porté à ses propos. Erin baissa la tête, comme une enfant prise en faute.


« Ce n'est pas que cela ne m’intéressait pas, j'ai juste oublié... »

Elle se rappela une phrase que son père lui disait souvent, pour la réconforter lorsqu'on se plaignait de son comportement ou de ses habitudes, sans comprendre qu'il ne s'agissait pas d'un choix.

« Certains ont les pieds sur terre et la tête dans les étoiles... Quand à moi, j'ai préféré la lune... »

Sa colère passa vite et sa voix se fit un peu plus joyeuse. Elle pose à Erin une question étrange, qui lui laissa comme un blanc intellectuel. Elle attendit quelques secondes avant de sortir une réponse peut-être pas si recherché que ça...

« Pourquoi faut-il toujours attendre quelque chose de quelqu'un... C'est long, d'attendre. Et fatiguant... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Sam 4 Aoû - 11:08


Erin venait de plonger son regard dans le sien. Elle semblait vouloir lire en elle, elle semblait vouloir comprendre ce qu’elle était, au plus profond, autre que la femme de pouvoir qu’elle était.

« Chaque tatouage… chaque détail qu’une personne met en avant… ou non… a son importance… Que cela soit consciente ou pas… ce que l’on choisit de porter à vie… ou juste un instant… a sa signification…
Voyez… ma dague… que vous avez su voir… Blessure… Blessée… Qu’aimeriez-vous voir comme interprétation… Car il y a la véritable signification… propre à son propriétaire… mais aussi la vision que l’on a à l’extérieur… »


Frédérique avait fait ce premier tatouage à la mort de ses parents, juste après avoir assassiné le Serviteur des Ténèbres qui les avait tués. Elle avait été blessée, on avait tué une part d’elle à leur disparition. Elle avait décidé de tuer à son tour.

« Mon portrait affiché à leur coté… J’avoue n’y avoir jamais pensé… Je défends une cause… et je sais les conséquences… Nous n’y sommes jamais prêts… mais qu’importe… C’est la seule finalité qui nous fait tous nous ressembler rien qu’un instant… »

La jeune femme trouvait appréciable le genre de conversation qu’elle avait avec elle. Il était simple, mais profond, mature mais si enfantin parfois. Comme la part d’enfant qui découvrait le monde et l’adulte qui avait cessé de rêver.

« Oublié… certes… Mais du haut de votre lune, acceptez-vous ma proposition… ? »

Une enfant, si charmante soit-elle, elle n’était décidemment qu’une enfant. Et cela avait tout son charme. L’Inquisitrice avait perdu trop tot cette part d’innocence. Mais elle ne le regrettait pas. Tout ça n’était pas fait pour elle.

« L’attente… Nous attendons toujours quelque chose de quelqu’un… Nous attendons parfois quelque chose de soi… »

La jeune Breckenridge l’avait attendu pour sa corvée dans la salle des trophées. La miss LeeRoy l’avait attendu pour sa convocation ce jour même. Elle attendait que celle-ci exécute la proposition qu’elle lui avait faite. Mais qu’attendez cette jeune fille d’elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 24/06/2012
Parchemins postés : 389



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Erin Breckenridge


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Sam 4 Aoû - 12:43

« Ce que j'aimerai voir n'a pas d'importance... Ce que je vois, c'est que vous êtes blessée... Vous ne souriez jamais. Et une personne qui ne sourit pas, est une personne qui souffre... »

La mère d'Erin avait perdu le sourire depuis le jour où elle avait épousé son père. Pourtant elle agissait par amour, mais l'amour et le bonheur ne vont pas toujours de pair. Elle avait renonçait à tout une vie, pour une homme qui en définitive la contraignait par ses idéologies à vivre dans le mensonge. Mensonge envers lui, mensonge envers le reste du monde.

La mort comme finalité commune à tous les hommes... L'adolescente s'attristait de penser qu'il n'y avait rien d'autre qui puisse les unir.
Elle, elle ne mourrait pas. Pas de suite en tout cas. Pour l'instant, ni le bon dieu ni le diable ne voulaient d'elle.


« Nous ressembler... Pourtant, il y a des morts héroïques, des morts lâches, des morts endormis, des morts de peur... des morts d'amour... À chaque être sa fin... »

Même à l'instant de mourir, on ne se ressemblait peut-être pas tant que ça finalement...

Frederique lui demanda encore une fois si oui ou non elle acceptait sa proposition. Erin avança vers elle et s'assit à côté, sur la partie libre de la marche qui lui servait de trône.
Erin ne savait pas pourquoi, mais elle avait pleinement conscience que l'inquisitrice lui laissait une liberté étonnante dans son comportement envers elle. Elle ne lui manquait pas de respect, mais elle ne respectait pas le protocole non plus.


« J'accepte... S'il le faut pour que vous ravivez ma mémoire. »

Erin n'attendait rien des gens. Ni d'elle même. Elle se levait le matin, elle menait sa journée comme lui imposait son emploi du temps, trouvait du temps pour laisser s'épanouir sa passion artistique et attendait de trouver le sommeil pour recommencer.
Tout était contrôlé, dirigé par Poudlard. Ses professeurs lui demandaient d'accepter, elle acceptait, mais sans savoir pourquoi. Si elle devait lancer un sort, elle le lançait. Si elle devait écrire un parchemin entier sur l'élevage des chèvres et la récolte des bézoas, elle écrivait.

Elle se recroquevilla légèrement sur elle-même et posa ses bras croisés sur ses genoux. Elle sourit légèrement et regarda en coin son interlocutrice.


« Vous réfléchissez beaucoup en fait... Sur tout, je veux dire... vous ne vous limitez pas à ce que vous savez déjà, ou à ce qui vous est accessible... Et vous avez de la chance, car vous faites partie de ceux qui peuvent exprimer leur réflexion. Moi je dois me taire. Pire, je dois arrêter de réfléchir. Car réfléchir, c'est dangereux je crois... »


Car réfléchir, c'était commencer à désobéir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Sam 4 Aoû - 14:38


Reprenant ses réflexions, Frédérique la lâcha du regard un instant pour regarder son tatouage dont la douleur physique n’était qu’un lointain souvenir. Une enfant oui, mais avec une maturité impressionnante. Elle savait réfléchir sur le monde, l’analyser, le retranscrire. Il ne lui manquait plus qu’un pas pour être une femme et quitter le monde de l’enfance. Mais il fallait déjà désirer faire ce pas. A la voir, elle ne désirait pas le faire dans l’immédiat. Certains n’étaient pas fait pour franchir le pas. Son innocence était sa force. Mais après ?

« Ce que chacun d’entre nous aimerait, à son importance… Car nous désirons toujours, ouvertement ou secrètement, quelque chose… »

Il n’était pas si compliqué que de lire ou de connaitre la souffrance de la jeune femme. Elle ne parvenait plus à le cacher. Elle ne désirait plus le cacher. Elle avait mal, elle voulait se perdre et faire mal. Mais rien ne semblait la soulager. Rien, à moins qu’au contraire elle ne refusait d’en être soulagée. Oui elle souffrait, et non elle ne voulait plus sourire, plus comme on avait réussi à la faire sourire. Quand elle souriait sincèrement, cela lui rappelait les personnes qui lui avaient donné cette joie au sourire.

« En effet… Cela n’en reste pas moi une mort… Autant de différence que de fin… Mais nous étions poussière et nous en repartirons ainsi… »

Elle parlait de ressemblance, elle qui maudissait les bourbistes. Elle ne voulait pourtant pas être souillée par leur poussière. Elle ne sentait pas sa mort proche. Mais elle ignorait quel genre de mort l’attendait. Elle ne voulait pas y penser. Bien que cette envie lui avait prise parfois. De colère, de peine, de douleur. Ces états perduraient toujours, mais elle voulait vivre. Vivre et combattre. Combattre la vie. Combattre la mort. Il n’y avait qu’un seul combat dont elle ne s’en sentait plus capable. Plus jamais se disait-elle. Mais elle ignorait ce qu’était fait l’avenir.
Ne s’étant pas encore levée, Erin vint finalement à s’assoir à coté d’elle, telle, en quelque sorte, son égal. Elle pouvait mieux la regarder. Il ne lui manquait qu’une chose, mais elle ne parvenait pas encore à trouver quoi.


« Vous l’auriez ainsi totalement oublié…Je vous proposais une salle avec tout le matériel que vous pourriez vouloir pour vos créations… d’avoir ainsi votre propre club afin d’initier ou de faire découvrir ce que vous pouvez faire… Mais je vous avais aussi suggérer de donner une nouvelle touche à mon bureau… »

C’était son rôle de réfléchir. Elle était devenue Inquisitrice, elle était devenue une femme de pouvoir, forte et respectée. On attendait d’elle plus qu’on ne pouvait le dire. Elle se devait de réfléchir. Même avant, quand elle n’était qu’une simple élève, une simple épouse, une simple mère, une simple enseignante, une simple directrice de maison, elle n’avait jamais bridé ses réflexions. Elle était ainsi. Ses différentes fonctions ne l’avaient pas un seul instant changé. C’était ce qui faisait sa force et son mérite.

« Et si face à moi, je vous demande de réfléchir… ? »

Erin disait qu’il était dangereux de réfléchir. Cela dépendait de ses réflexions. Et elle ne lui demandait pas de réfléchir dans ce sens. Frédérique ne lui demandait de réfléchir qu’en profondeur. Pas du monde, pas du gouvernement. Réfléchir simplement. Avait-elle réfléchi autrement qu’avec son esprit. Avait-elle réfléchi comme la jeune femme pouvait réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 24/06/2012
Parchemins postés : 389



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Erin Breckenridge


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Sam 4 Aoû - 17:13

Effectivement, maintenant qu'elle lui en parlait, Erin se rappelait des propositions de l'inquisitrice. Elle se leva à nouveau, se plaça au milieu de la salle et tourna sur elle-même pour que son regard en décrive l'intégralité.

« Effectivement, un peu de renouveau ne ferait pas de mal à ce lieu. Mais vous êtes l'inquisitrice de Poudlard. Mage, Mangemorte, détentrice de l'ordre de Salazar si je ne me trompe. Des décorateurs s’entre-tueraient pour refaire votre bureau. Pourquoi vous embêtez avec une simple élève ? »

Elle ne la regardait plus à présent, les yeux perdus sur le plafond. Inaccessible tellement qu'il était haut. Comme le reste. Erin savait qu'il ne fallait pas viser trop haut, au risque de se faire très mal durant la chute. Elle ne voulait pas prendre le risque de superviser un tel projet, si les raisons n'en étaient pas bonnes. Elle ne voulait pas s'attirait la colère de la femme la plus puissante de Grande Bretagne.
Cette pensée la fit trembler.


« Vous pensez vraiment qu'un club aurait son succès ? »

Elle ne la regardait toujours pas. À présent, son regard s'accrochait à une statue. Elle s'approcha d'une armoire où se trouvait quelques preuves des victoires au quidditch de l'inquisitrice. Elle sourit. Elle avait vu son nom sur plusieurs coupes dans la salle des trophées.
Erin aussi faisait du quidditch, mais elle recherchait plus à ressentir l'air frôlant sa peau ou toutes ses sensations qu'apportaient le vide qu'à gagner quelque chose. Elle n'était pas une mauvaise joueuse, mais il lui manquait peut-être cette rage de vaincre qui fait la différence.

Réfléchir... Elle lui demandait de réfléchir. Elle se plaça face à l'inquisitrice et la regarda droit dans les yeux. Elle semblait être une autre. Toujours aussi calme, mais comme séparée de son grain de folie, Erin la regardait avec un visage plus adulte que jamais.
Elle parla avec une voix différente, non dans les sons, mais dans les intonations. Un fond de vérité touché de certitude. La jeune Serdaigle ne doutait pas de ce qu'elle avançait.


« Croyez-moi, mes réflexions ne vous plairez pas... Et il est mieux pour nous deux qu'elles me restent, plutôt que je ne l'ai partage. »


Elle lui accorda un léger sourire, et sembla disparaître, comme un mirage, pour redevenir l'Erin insouciante et tête en l'air qu'elle était quotidiennement.

Les gens jouent tous un rôle, sans être comédien pour autant. Il est presque impossible pourtant de différencier leur vérité de la réelle, à moins de faire intrusion dans leur tête. Mais parfois, un coin de réalité se dégageait de sous le masque, pour quelques secondes. Parfois, le jeu était injouable, même pour les plus forts.

HRP : Ceci est mon 100ème message *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE}

Revenir en haut Aller en bas

Creativity and Proof... {TERMINE}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-