POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Creativity and Proof... {TERMINE}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Sam 4 Aoû - 17:55


Alors que la jeune Breckenridge venait de se lever pour regarder autour d’elle après qu’elle lui avait rappelé ces propositions, regardant du sol au plafond et chaque recoin des vitrines, Frédérique s’était elle aussi levée, grande et élancée, pour poser une main à plat contre le pilier, caressant presque gracieusement la pierre froide. Elle regardait ses gestes enfantins au milieu de ce lieu, chargé d’histoire et de secrets.

« Vous ne vous trompez pas…Les décorateurs ne s’entre-tueraient pas que pour refaire mon bureau… »

Il y avait tant à faire. Et elle n’avait jamais pensé à faire appel à un décorateur, ou une décoratrice. Très peu intéressant, elle ne s’en interessait pas plus. Impossible, même par elle-même, de comprendre pourquoi elle voulait malgré tout confier cette tache, encore moins à une élève et encore moins à cette élève là. Généralement, elle était plus poussée à prendre comme petit protégés, des jeunes avec un caractère fort et des compétences incroyables. Elle n’entrait pas dans cette catégorie, elle pouvait même être considérée comme d’ordinaire. Mais il y avait ce petit plus qui faisait qu’elle avait pris le temps de la découvrir. Et d’en découvrir plus peut-être encore.

« Succès… Peut-être pas… Dites moi alors ce qui serait le plus intéressant… Les élèves ont besoin de renouveau… »

Ce que l’Inquisitrice voulait, elle l’obtenait. Ce que l’Inquisitrice désirait, elle le prenait. Elle ne le montrait pas, mais elle était contrariée par ce qu’elle venait de comprendre. La Serdaigle était loin de l’enfant qu’elle ne voulait montrer. Elle était parfaitement mature, parfaitement intelligente. Suffisamment intelligente pour jouer un double jeu. Tous jouaient un double jeu. Mais pas de cette manière. On aurait dit qu’ainsi, elle voulait se cacher de l’univers auquel elle appartenait. Comme si, elle voulait en être détachée comme pour ne pas y exister réellement.
Que cela lui plaise ou non, elle voulait percer ses réflexions, ses pensées. On ne se cachait pas à elle. Et l’aspect d’elle qu’elle venait de lui montrer l’intriguait encore plus. Lui donner encore plus envie de découvrir qui elle était réellement. Elle venait de faire fausse route si elle voulait que justement elle s’en désintéresse. Car là, elle en était plus intéressée que jamais. Plus les choses étaient corsées, plus cela l’appelait. Et là, elle l’appelait grandement.


« On ne me refuse rien Erin… »

Sa voix, devenue légèrement plus roque, plus mystérieuse, plus charmeuse encore, était à la fois à crainte qu’à être envoutée. On ne savait pas vraiment quoi s’attendre quand elle prenait cette attitude là. La visage légèrement inclinée vers le bas, le regard sombre et profond, un sourire en coin qui pouvait glacer le sang, deux mèches de ses cheveux bruns étaient venus se glisser sur ses tempes. La jolie brune passa sa langue sur ses lèvres et sans montrer une quelconque contrariété, sans montrer de visage mauvais, sans expression de colère, elle se plongea dans son esprit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 24/06/2012
Parchemins postés : 389



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Erin Breckenridge


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Sam 4 Aoû - 18:30

Erin n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche pour répondre quoi que ce soit qu'elle sentit une immense douleur dans sa tête. Une voix lui souffla que résister ne servait à rien, que la douleur ne serait que plus forte. Mais résister à quoi ?

La voix du pasteur résonnait dans toute la petite église. Il scandait un psaume aux paroles qu'elle ne comprenait pas. Elle se débattait dans les bras de sa mère, elle voulait son père. Elle réussit à se défaire, ou bien on lâcha prise, et elle courut vers ce grand homme brun en criant « papa ». Tout l'assemblait ria, il la prit dans ses bras et continua son œuvre. Elle l'aimait son père. Autant qu'elle aimait sa mère.

Ils étaient derrière le presbytère, elle, trois garçons et une autre fille. Ils la regardaient tous avec de grands yeux écarquillés. Elle réussissait à faire pousser, fleurir, s'épanouir puis mourir une fleur d'un simple regard, autant de fois qu'elle le voulait. Ils voulaient savoir comment elle faisait, elle ne savait pas et ça se régla à coup de poings.

« Erin, tu es une sorcière... »
Elle trembla quand sa mère prononça ces mots. Elle croyait le savoir depuis toujours mais que quelqu'un lui avoue la soulageait. Sa mère lui montra sa baguette, cachée sous sa veste, l'amusa avec quelques sorts et lui expliqua que ses grands parents n'étaient pas morts, ils refusaient juste de les voir. Sa mère descendait d'une grande famille de sorciers, Erin était la première qui avait les deux sangs, elle devait considérer cela comme une force, une chance.

Elle s'assit à son bureau et se fit une place entre les feuilles qui s'amassaient dessus. Elle en prit une et la regarda fixement. Ce qu'elle dessinait ne ressemblait résolument à rien. Elle se concentra, fort, très fort, aussi fort qu'il lui était permis. Elle était en colère de ne pas réussir à faire des dessins aussi beaux que ceux que leur montrait la maîtresse à l'école. Les traits se changèrent sous ses yeux, se déplacèrent et s'affinèrent pour se transformer en un fabuleux impala. Aussi beau que ceux qu'elle avait vu dans les livres sur l'Afrique.

« Erin, tu viens au lac avec moi ? »
« Oui, Erwan j'arrive... »

Chère Miss Breckenridge,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires …

Erin était dans le dortoir des Serdaigles, seule. Elle sortit un petit livre de sous son matelas. On a tous un journal intime quand on a onze ans. Elle écrivit de nombreuses pages, raconta sa journée, à quel point elle était triste de ne pas pouvoir partager tout ça avec ses parents, de ne pouvoir rien dire à son père... Mais elle voulait le protéger. Les gens, ici, étaient méchants avec ceux qui ne savaient pas utiliser un simple morceau de bois... Elle était persuadée que les uns ne faisaient pas exprès d'être inapte à la magie, comme les autres ne faisaient pas exprès d'être incapable de comprendre qu'on ne choisissait pas d'être ce qu'on était.

Elle fila un dernier coup de pinceau sur son tableau. Elle avait squatté une pièce vide au quatrième étage. Sa nature morte n'était pas mal, pour une fois. C'était Poudlard. Poudlard à feu et à sang, mais aussi Poudlard plein de vie et d'espoir. L'Histoire était écrit par les vainqueurs. La victoire du Seigneur des Ténèbres était peut-être juste, ou injuste. Elle n'en savait rien. Elle ne voulait plus savoir. Elle avait juste peur.

Le rire du commissaire du sang lui glaça le sien. Par un miracle quelconque, malgré son sort raté, il lui tamponna le joli carton rose qui indiquait qu'elle était sang mêlé. D'autres n'avaient pas eu cette chance...

Elle était dans la bibliothèque en présence de l'inquisitrice et de la bibliothécaire...


« STOOOP ! »

Erin cria plus fort qu'elle n'avait jamais crié jusqu'à ce jour. Elle avait perdu tout son sang froid, tout son calme. Elle était tombée en arrière et son bras avait craqué sous son poids, elle le soutenait à présent grâce à l'autre.

« Stop... »

Elle haletait. Elle transpirait. La douleur s'estompa.

« Vous en avez vu assez maintenant... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Sam 4 Aoû - 21:51


Erin lui criait de s’arrêter, si fort, d’une force qu’on aurait pu facilement imaginer qu’il ne lui était jamais arrivé jusque là. Elle hurlait tant que le calme qu’elle arborait plus tant, le calme signe de la carapace qu’elle voulait se donner, bloquant celle qu’elle était réellement, n’était plus présent. Elle semblait avoir perdu tout son sang froid, tout contrôle. Tombant en arrière, craquant son bras sous son poids, elle devait le soutenir avec l’autre pour ne pas souffrir de la douleur.
Cela était complètement égal à la cruelle Inquisitrice. Cruelle car elle avait en effet décelé en la jeune fille ce qu’elle avait prédit un peu plus tôt. Enfin, elle croyait l’avoir décelé. En effet, elle pensait avoir vu une future hors la loi. Dans son pensée, tout laissait à croire qu’elle allait aller directement sur le chemin de la trahison. Tout laisser à croire qu’elle était destinée à s’allier avec ses terroristes, ses bourbistes comme l’on disait depuis peu. Elle ne pouvait pas tolérer cela plus longtemps.

Erin haletait, transpirait. Sa dernière demande de s’arrêter était plus un supplice, une prière. Elle ne quitta son esprit que parce qu’elle trouvait suffisant tout ce qu’elle avait vu et non pas pour exaucer sa demande. Elle n’en avait que faire. Elle n’avait eu finalement que ce qu’elle méritait. Comment pouvait-elle croire que son petit jeu allait passer aussi longtemps inaperçu. Une sang mêlé, proche de ses vulgaires Moldu, qui se serait dressée comme les autres contre leur Maitre. S’en était de trop.


« En effet, j’en ai assez vu maintenant… Moi qui vous proposais un soutien pour vos créations… Quelles bêtises… Cet art n’aurait eu pour but que de vous chercher des allier contre nous… Vous avez vu juste… Vos réflexions ne me plaisent pas… Mais j’ai eu raison de chercher à en savoir plus… »

Avec grâce et élégance, Frédérique descendit les quelques marches où elle était encore dressée pour la rejoindre aux pieds. A terre, la jeune fille ne pouvait pas faire grand-chose. Puissante, elle voulait lui montrer qu’elle ne plaisantait pas sur ce sujet. Elle voulait lui montrer que le doute et la trahison n’avaient pas leur place. Elle s’était moquée d’elle, elle avait voulu se jouer d’elle. Elle allait comprendre pourquoi on la considérait comme la femme la plus puissante de ce pays, celle a qui on préférait être proche que en être l’ennemi. Elle allait voir qui était Frédérique LeeRoy et que tout ce qu’elle était n’était pas un masque.

« Vous allez voir ce que reçoivent ceux qui me déçoivent… »

La jeune Inquisitrice se mit face à elle, toujours debout alors que l’enfant était couchée à terre. D’un sort informulé, elle la fit se soulever dans les airs afin qu’elle lui fasse face comme si elle la soulevait depuis le col, mais cela, par magie. Et la maintenant toujours ainsi en l’air, bien face à l’air, mais l’empêchant de toucher le sol, elle pointa sa baguette sur elle prête à lui lancer un de ses sorts de torture dont elle connaissait l’implacable efficacité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 24/06/2012
Parchemins postés : 389



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Erin Breckenridge


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Dim 5 Aoû - 16:01

Erin ne comprenait plus rien. Elle s'était réveillé un beau matin, et toutes les valeurs qu'on lui avait inculquait précédemment étaient devenues fausses, inutiles et dépassées. Elle n'avait jamais rien fait contre ça. Elle n'avait jamais essayé de comprendre, de faire croitre ses valeurs. Elle se posait juste des questions sur le pourquoi du comment. Mais même ça, on semblait lui interdire.

La terrible inquisitrice l'avait fait se redresser d'un sort, elle flottait à présent quelques centimètres au dessus du sol et se retrouvait forcée de la regarder dans les yeux.
Elle était effrayée. Elle tremblait de peur, elle ne pouvait pas le cacher.

Un commissaire du sang avait jugé qu'elle n'était pas un danger.
LeeRoy, qui l'avait eu en cours durant des années, ne l'avait jamais considérée comme un danger.
De même pour Brom.
Elle n'avait jamais menti à personne, elle ne s'était pas joué deux, elle n'avait pas trahi le régime.

Elle ne demandait qu'à créer, à faire sa vie, qu'on laisse sa famille tranquille. Elle ne voulait de problèmes avec personne. Surtout pas avec une femme comme elle.
Mais si elle se trompait, si elle faisait fausse route, pourquoi la punir alors qu'elle n'avait pas enfreint les règles...


Je n'ai rien fait que douter... Si c'est mal, alors apprenez moi à être comme vous, à ne pas douter...

Elle avait réussi à formuler sa demande avec une grande peine.
Avoir Frederique LeeRoy pour modèle était peut-être la meilleure preuve de sa bonne foie qu'elle pouvait fournir. L'occlumens qui lui faisait face pouvait déceler le vrai ou le faux derrière chacun de ses mots, c'était l'avant du contact visuel.
Erin était en position de faiblesse totale.

Pourtant elle osait croire que Frederique ne lui ferait rien. Erin avait un avantage, un seul : l'inquisitrice était intriguée par elle. Allez savoir pourquoi ou comment, mais elle le savait par toutes les libertés qu'elle lui laissait, cette convocation aussi.
Elle lui avait dit qu'elle l'avait déçue. Cela nécessitait une certaine intervention émotionnelles. Sinon, elle aurait très bien pu se contenter de l'envoyer à Azkaban directement, puisqu'elle la considérait comme une menace potentielle...

Sans rire, Erin, une hors la loi en puissance... ah-ah-ah... même la narratrice se marre en écrivant ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Dim 5 Aoû - 18:12


Le visage plissé par la colère, l’Inquisitrice, grâce à un sort informulé, avait soulevé la jeune fille de terre pour la maintenir debout, sans toucher le sol, face à elle, comme si elle la maintenait par le col. Sa baguette pointait sur elle comme prête à lui administrer un sort de torture. Mais, bien qu’elle ne lâcha pas sa prise et ne baissa pas sa baguette, elle ne lança aucun sort. Les propos de la Serdaigle l’arrêtèrent. Vérité ou Tromperie, un instant dans son esprit lui indiqua qu’elle ne la manipulait pas

« Etre comme moi… »

C’était la première fois qu’une élève exprimait ouvertement vouloir être comme elle. Vouloir lui ressembler, prendre modèle sur elle, l’envier, elle avait entendu cela souvent. Mais vouloir être réellement comme elle était toute autre chose. Elle savait, en lisant en elle, qu’elle ne lui mentait pas. Mais elle se demandait pourquoi elle désirait une telle chose. Si ce n’était que pour ne plus douter, cela ne l’aiderait pas. Mais si s’était pour gagner sa force mentale, pour parvenir à gagner sa fierté, sa grâce, son assurance, il lui fallait bien plus que d’être comme elle. Fred avait subi de nombreuses épreuves pour parvenir à la rigueur qu’elle avait à présent. Elle était puissante. Elle était Frédérique LeeRoy.

« Il vous faudra beaucoup de force, de volonté, de rage… Il n’y a pas de place au doute… seul la détermination et le combat seront de rigueur… Vous n’êtes pas prête à faire la moitié dece que j’ai pu faire pour en arriver à ce que je suis… à qui je suis… Je ne doute pas car j’ai confiance au Seigneur des Ténèbres… Je ne crains pas ses taches… Je ne doute pas de ses directives… Il a su mener un combat que nul autre ne serait parvenu à faire… Sa justice est bonne… Son œuvre est grande…
Etes-vous certaine de votre demande… Je ne tolérerais pas de savoir une de mes élèves une fois de plus emprise de doute… »


La jolie brune n’eut plus de colère dans son visage. Baissant le bras et lâchant son emprise sur Erin, elle se retourna et d’un pas claquant avança jusqu’à l’une des vitrines pour faire face à une photographie. Son fils accourant jusqu’à l’objectif en tendant une fleur qu’il venait fièrement de cueillir. Elle vénérait Voldemort. Elle était à présent reconnue. Peu osée s’approchait d’elle. Peu osait dire sincèrement ce qu’ils en pensaient. Sa vie n’était qu’une multitude de déchirure. Jeune, puissante, reconnue. Beaucoup l’enviait. Mais peu voulait être comme elle. Qu’il y avait-il de plaisant d’être comme cette femme solitaire, froide, et désespérément seule…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 24/06/2012
Parchemins postés : 389



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Erin Breckenridge


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Dim 5 Aoû - 20:20

L'inquisitrice relâcha son emprise sur la jeune Erin, qui retomba lourdement sur le sol. Son bras pris un nouveau coup, elle gémit légèrement de douleur. Elle ne le croyait pas cassé, mais peut-être s'était elle fait une entorse du coude... ou quelque chose du genre. Elle avait le chic pour se faire les blessures les plus inhabituelles qui soient. Le pire, c'est que souvent, c'était assez douloureux.

Elle se redressa en utilisant son bras gauche et grimaça en étendant tant bien que mal son bras droit le long de son corps.
Elle ne la croyait pas prête. Peut-être avait elle raison. Peut-être pas. Beaucoup de gens sous-estimaient Erin. Elle était trop originale pour qu'on la prenne au sérieux.
Elle réajusta son chignon coiffé-décoiffé de sa main valide.
Elle en avait bluffé plus d'un -comme tous ceux qui étaient avec elle- lors de sa retenue dans la forêt interdite.


Pas prête... Sûrement. Mais laissez-moi au moins essayer.

Elle lui interdisait le doute. Mais Erin était une artiste. Elle ne savait que douter. Que se poser les questions qui dérangent, celles qui poussent à réfléchir et permettent la création artistique. Elle ne pouvait pas vivre dans la certitude.

Je vous vois bien différemment que vous ne vous voyez... Et je sais que c'est ainsi que je veux être.

Elle ne voulait pas le pouvoir, la crainte et la froideur. Elle voulait la liberté, le respect, le courage. C'était tout ce qu'elle voyait en elle lorsqu'elle était avec.
Elle avança doucement vers l'inquisitrice et se mit légèrement de côté pour voir l'objet de son attention. Une photo avec un enfant qui courait, une fleur à la main. De nature curieuse et sans gêne, Erin eut pourtant l'intelligence de se taire cette fois-ci.

Frederique devait se poser un bon nombre de questions à cet instant. Erin n'avait pas les réponses. Tout ce qu'elle pouvait dire sur tout ça était : pourquoi pas.
Elle voulait rester elle-même, mais tendre vers la perfection, devenir meilleure de jour en jour. Elle prendrait de l'inquisitrice ce qui lui manquait pour devenir une personne d'exception dans ce monde où la violence était devenue une banalité.
Elle avait souffert elle aussi, pas dans les même proportions, mais elle avait connu la marginalisation sous toutes ses formes. On l'avait toujours forcé à suivre des doctrines, celle de la religion, du silence, ou du purisme. Elle était devenue artiste car dès son plus jeune âge elle avait connue l’oppression, et aujourd'hui elle cherchait à s'exprimer mais elle ne savait toujours pas quoi dire. Elle ne savait pas qui elle était, ce qu'elle allait devenir. Le passé, le futur et le présent étaient pour elle une seule et même entité, fade en goût et en couleur.

D'un geste de la main, elle coinça une mèche rebelle derrière son oreille. Et dire que quelques secondes plus tôt, elle était sur le point de se faire torturer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Lun 6 Aoû - 12:11


La jeune femme regardait la photographie. Elle était encore trop tournée vers le passé, vers l’espoir, vers l’impossible. Elle le savait. Mais elle n’avait que ça. Seule, elle n’avait que peu de chose pour avancer. Son travail et le peu d’élève qu’il lui montrait qu’il y avait encore beaucoup de travail à accomplir, qu’elle n’était pas encore arrivée au maximum de son potentiel. Elle aussi avait beaucoup à apprendre. Mais pas en magie. Il s’agissait pour elle d’un apprentissage dans un tout autre domaine.
Erin l’avait rejoint devant la vitrine. Elle ne l’interrogea pas. Elle ne s’y risqua pas. Elle fit bien. Peut-être était-ce la personne pour qui elle ressentait depuis quelque temps le besoin de secourir, d’aider, de pousser vers l’avant pour être l’ombre d’elle-même. Pour être sa continuité si les choses tournaient mal. Elle avait été le disciple de Léon Brom. Elle espérait son retour et ainsi continuer son apprentissage dans les plus obscures pratiques de la Magie. Mais elle n’était pas trop jeune pour prendre à son tour une disciple. C’était ainsi la première fois où elle avait l’impression d’être face à la personne qui conviendrait pour cela.


« Vous laisser essayer… L’attente… Voyez comme cette idée d’attente revient… Vous attendez ainsi quelque chose de moi… J’attendrais ainsi quelque chose de vous… Nous attendons toujours quelque chose de quelqu’un… J’attendrais des résultats… J’attendrais de constater ce que vous pouvez ainsi voir de moi… ce que ainsi vous voulez être… J’attendrais beaucoup de vous… Et ainsi, je vous en donnerais beaucoup… »

La voyant grimacer à nouveau sous la douleur que lui inculquait son bras, Frédérique revint vers elle non plus avec un air froid et menaçant, furieux et agressif. Elle passa délicatement sa main sur son épaule, son bras, comme pour constater la blessure. Resserant doucement ses doigts à l’endroit même où la douleur se faisait plus vive, elle pointa sa baguette dessus et informula un sort de soin. La douleur s’estompa avant de disparaitre totalement. Cela n’avait été qu’une formalité. Elle retira doucement ses doigts dans une infime caresse et s’éloigna d’elle pour montrer les cinq marches menant à son bureau. Elle récupéra ses lunettes et les rajusta sur son nez.

« Satisfaisez-moi… Surprenez-moi… Il se pourrait que, si j’en suis satisfaite, que je vous prenne personnellement sous mon aile… »

L’Inquisitrice n’imaginait pas vraiment la Serdaigle au sein de la Brigade Inquisitoriale. Elle ne la sentait pas prête. Pourtant, s’était la première étape pour voir si elle ne le jouait pas d’elle, si elle désirait réellement être cette part d’elle à laquelle elle voulait tant ressembler. Elle allait voir si elle se proposait pour ce poste. Elle n’allait pas non plus lui souffler à chaque fois quoi faire. Spontanée et autonome, elle allait être continuellement mise à l’épreuve.
Il n’y avait rien de bon en elle. Crainte, pouvoir, froideur, était le fondement même de sa personne. Libre, courageuse, respectée, cela ne lui était parvenue qu’après avoir fait ses preuves. Après avoir fait sa réputation. Et si la jeune femme voulait montrer un certain respect, il lui fallait commencer par cette étape. Et au milieu des autres élèves, il n’y avait pas d’autres moyens. Soit on se faisait respecter, soit on se laissait écraser. Le juste milieu montrait une force de lâcheté, ce qui l’éloignait du courage. Aurait-elle ainsi le courage d’affronter les étapes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 24/06/2012
Parchemins postés : 389



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Erin Breckenridge


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Lun 6 Aoû - 14:39

Incroyable. Erin ne savait pas vraiment ce qu'il se passait, ni ce qu'elle faisait, mais elle avait à présent des chances d'être sous la protection de la femme la plus puissante de Grande Bretagne. Elle, simple artiste du dimanche. C'était une montée en grade fabuleuse pour sa personne si les choses continuaient ainsi.

L'inquisitrice l'avait rejoint et posé sa main sur son bras endolori. Elle ne put retenir une nouvelle grimace alors qu'elle appuyait sur l'épicentre de la douleur. D'un coup de baguette, elle la fit disparaître. Puis elle retira sa main avec une délicatesse troublante.
Cette femme était véritablement effrayante. D'un claquement de doigt, en une fraction de seconde, elle pouvait passer de l'ombre à la lumière, de la joie à la tristesse, de la maltraitance à la délicatesse. Elle était imprévisible, puissante et accomplie. C'était pour ça qu'Erin l'admirait.

Elle lui donnait sa chance.

Erin sourit en coin, elle ne demandait pas plus... pour l'instant.
Elle se rapprocha complètement de l'armoire qui attirait l'intention de sa potentielle-future-mentor quelques minutes plus tôt. Elle se demandait qui était cet enfant. Il était à côté de temps d'autres souvenirs, qu'il ne pouvait appartenir qu'à une vie antérieure. Une vie qui ne la regardait pas mais à laquelle elle s'intéresserait pourtant quand on le lui permettra.
Son regard glissa sur tous les autres objets qui se trouvaient dans la vitrine. Il y avait un badge de la première brigade inquisitoriale, celle de Dolorès Ombrage, avant même le retour du Seigneur Des Ténèbres.


Vous avez fait parti de la Brigade ?


Le cours des choses reprenait normalement, comme si rien ne s'était passé. Erin avait retrouvé son habituelle légèreté et l'Inquisitrice avait remis ses lunettes. Il ne tenait qu'à elles de ne retenir que le meilleur de ce qui venait de se passer.

Qu'est-ce que vous voulez que je fasse... pour votre bureau ? Vous l'imaginez comment ?

Si elle visualisait déjà quelque chose, ne serait-ce que des couleurs, pour ce lieux, alors Erin devait si tenir. Elle savait comme on pouvait être déçu parfois quand l’œuvre créée ne correspondait pas à celle imaginée. Elle côtoyait souvent ce sentiment.

Elle pivota sur ses talons pour faire face à cette grande dame qui la surplombait depuis son bureau.


Je pensais à quelque chose d'aérien, coloré et mystérieux.

Elle sortit sa baguette de sa poche et la pointa dans la vide pour invoquer une image. Elle prononça la formule en chuchotant et rapidement une image blanchâtre, fantomatique de la salle apparut. Elle aurait pu tenir sur un parchemin. Au fur et à mesure qu'Erin parlerait, elle se modifierait sous leurs yeux.
Elle avait mis des semaines à réussir à effectuer ce petit tour de passe-passe qu'un tailleur du chemin de traverse utilisait pour ses créations. C'était un ami à sa mère. Il lui avait transmis ce savoir volontiers.


Quelques rideaux de couleurs mais pas opaques... Il faut que le soleil éclaire ce lieu comme vous éclairez Poudlard. Niveau décoration murale, je crois que nous avons notre compte avec tous ces tableaux. Il ne serait pas bon de charger les murs encor plus.
Mettre en valeur l'arrière salle en jouant sur l'éclairage pourrait être une bonne idée. Cette immense bibliothèque n'est pas à cacher. Poudlard est un lieu d'apprentissage.
Enlever cette table au milieu de l'avant salle... Jouer sur l'espace pour symboliser la grandeur...

Si vous voulez modifier quelque chose, il vous suffit de parler...


Hop. La table disparue de la copie flottante de la pièce.
Erin pouvait elle aussi être étonnante. On la savait décalé. Mais elle pouvait bluffer par son sérieux et ses capacités. Après tout, elle n'était pas à Serdaigle pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Lun 6 Aoû - 19:52


Frédérique regarda la jeune fille comme elle avait regardé Maleficus quelques jours plus tot, au dernier jour de classe. Un mélange de reconnaissance et de découverte. Elle continuait à la trouver charmante, mignonne, mais elle restait attendrie par son attitude, ses volontés. Pourtant, contrairement à l’ancien Serdaigle, elle ne parvenait pas à se positionner comme une ainée pour elle. Une chose dérangée cela, et elle ne comprenait pas quoi. Elle sentait qu’elle devait la former, l’élever, en fait sa disciple. Mais elle eut subitement la crainte d’une chose.
Elle détourna son regard.


« En effet, de la première Brigade… Et ce aussi longtemps que ma scolarité l’a permis… »

Finalement Erin semblait avoir des idées. Quand on la regardait faire, elle ne semblait jamais manquer d’idée. Elle avait une aisance pour visualiser l’espace et visualiser ce qu’elle pouvait en faire. Cela pouvait être un atout autre qu’en décoration. Cela pouvait être un atout lors d’un combat, un peu comme aux échecs après tout. Sa légèreté continuerait à être une faiblesse, en tout cas aux yeux de la jeune LeeRoy. Elle avait grandi trop vite et les choses simples de la vie lui étaient inconnues. Elle lui avait donné carte blanche, et elle en usait avec précaution.

« A vrai dire, je n’imagine pas grand chose pour mon bureau… Mais oubliez le coloré… Vous avez du le remarquer, je ne suis pas une personne haut en couleur… Restons dans ce qui m’est proche à ce niveau là…
Dans tous les cas, vous avez l’art de me flatter dans vos idées… Cela est des plus appréciables… »


En haut des marches qu’elle avait gravi un peu plus tot, ses lunettes sur le nez, l’Inquisitrice se tourna vers la bibliothèque que la jeune fille venait de citer. Elle connaissait par cœur chaque rayonnage, chaque ouvrage. Elle n’eut qu’à tendre la main pour s’emparer l’un d’entre eux. Elle caressa la couverture de cuir brun. Elle ouvrit le livre comme pour s’assurer qu’il s’agissait du bon, ce qui fut le cas. Elle le referma avec précaution. Elle venait d’avoir là ce qui pourrait être utile, et elle le lui remettrait au moment voulu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 24/06/2012
Parchemins postés : 389



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Erin Breckenridge


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE} Lun 6 Aoû - 20:34

C'est en flattant que l'on vend ses idées, Madame.

Erin changeait légèrement dans ce genre de situation. On pouvait la qualifier de professionnelle, surement. Elle utilisa sa baguette pour réajuster son chignon. Sa posture était droite, rigide, et son visage avait perdu tout trait enfantin.

Votre fauteuil est vert, et vous vous habillez souvent de noir... Je ne pensais qu'aux deux couleurs là.
S'il ne tenait qu'à moi, j'aurais joué sur les quatre couleurs poudlariennes. Il vous en déplait donc n'en parlons plus. Nous resterons dans le sombre.
Nous commencerons par ses quelques modifications et si votre bureau ne vous convient toujours pas agirons en conséquence.


Erin comprit subitement qu'en réclamant l'aide et le protectorat de LeeRoy, et à condition que celle-ci lui accorde, elle renonçait d'une certaine manière à ses rêves de petites échoppes sur le chemin de traverse. Elle se forçait à viser plus haut. Son avenir lui apparaissait alors comme un grand vide. Elle avait toujours su ce qu'elle voulait faire et n'avait jamais eu d'autres ambitions. Il lui en fallait une à présent.

D'un geste du poignet elle fit disparaître l'illusion qui était devant elle. Elle saurait la ré invoquer au moment voulu.

Erin ne put s'empêcher de noter un changement de comportement chez son interlocutrice. D'un coup elle semblait fuir son regard. Elle marcha jusqu'en bas des marches, mais ne les gravit pas. Frederique l'avait effrayée. Elle était rentrée dans sa tête et avait violé son esprit avec une aisance troublante et dramatique. Erin la savait redoutable, mais à présent elle connaissait véritablement la crainte. Elle ne voulait en aucun cas que cette expérience déplaisante recommence. Et rien ne lui disait que l'inquisitrice ne pourrait pas subitement être saisie par l'envie de voir tout ce qu'elle n'avait pas vu. Seize années de souvenirs, il y en avait pour quelques soirées. Elle garderait ses distances en attendant que le sentiment de sécurité qui l'avait quitté lui revienne.


La brigade inquisitoriale donc... Je devrais en faire partie, n'est-ce pas ...

Ce n'était pas vraiment une question. Elle connaissait déjà la réponse. Cependant, elle n'avait pas spécialement envie d'être munie de cette réputation de lèche-botte insensible et adepte du pouvoir. Des petits chefs instables qui rêvaient de devenir calife à la place du calife.
Premier sacrifice.


Soit. Je veux en faire partie.

Elle avait dit cela sur un ton de rêverie troublant. Ses yeux avaient rencontré le plafond et elle ne le quittait pas. Un jour, elle atteindrait ces hauteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Creativity and Proof... {TERMINE}

Revenir en haut Aller en bas

Creativity and Proof... {TERMINE}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-