POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

La forêt de Dean regorge de surprises... [Chris] || Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 10/04/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 30/07/2012
Parchemins postés : 862



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Pr Evy A. Green


MessageSujet: Re: La forêt de Dean regorge de surprises... [Chris] || Terminé Mar 14 Aoû - 18:22

    Alors que ses mains continuait à arpenter le visage du jeune homme, celui-ci eu une réaction qui la surpris totalement : en quelques secondes, leurs deux bouches se retrouvèrent liées. Certes, Evy était surprise mais l'action en elle-même était agréable, elle ne désira pas le repousser et lui rendit son baiser. Que faisait-il de Lola ? Après tout, c'était un grand garçon, c'était à lui de régler ça. Il en semblait éperdument amoureux et pourtant... Enfin... l'un empêchait pas l'autre. On dit souvent que les hommes ont cette faculté à discerner le sexe de l'amour, cela devait être le cas de Christopher. Une chose était sûre, Evy n'était pas une femme de ce côté-là, elle ne l'avait d'ailleurs jamais été : discerner l'amour du sexe, elle n'avait jamais eu de problème avec cela et pour cause ! Jamais encore elle n'était réellement tombée amoureuse... Alors qu'il l'embrassait, elle lui rendit son baiser, une main dans ses cheveux.

    Elle sentait son regard posée sur elle et se sentit soudainement prise de panique : elle allait devenir son professeur ! Elle pouvait pas faire ça ! Quelle ambiance y aurait-il en classe, qu'est-ce qui se passerait si tout le monde l'apprenait ? Attend attend attend... stop, pause. Et même si c'éait le cas, elle savait même pas si ça irait plus loin aujourd'hui... Et même si c'était le cas, un instant de bonheur aujourd'hui, alors qu'elle n'était pas encore professeur... pourquoi ça lui porterait préjudice...

    Elle se mit alors à rire à la suite de ce baiser, un rire doux et cristallin qui eu le don de la calmer grandement et s'allongea dans l'herbe, juste à côté des genoux de Chris. Elle sentait la chaleur du soleil réchauffer son visage et pourtant, elle ne pourrait jamais le voir. Tournant son visage vers Chris et plaçant son bras gauche derrière sa tête pour se faire un coussin elle dit :


    - Tu n'as même pas attendu que je te dise je te trouvais à mon goût... c'était à tes risques et périls. Mais... je dois bien avouer que tu semble plutôt mignon...

    Elle posa sa main droite sur celle du jeune homme. Elle avait clairement envie de plus, maintenant qu'ils avaient commencé, autant aller au bout... Et puis, elle sentait l'odeur de l'adolescent augmenter de seconde en seconde sous l'excitation, elle se corsait et cela plaisait fortement à Evy.

    Drôle de rencontre tout de même... Tu n'as pas peur ? Je veux dire... tu ne me prends pas pour une folle furieuse n'est-ce pas ?

    Elle se retourna sur le ventre, la tête sur ses mains, mains qui avait quitté celle de Chris en douceur, comme avec une caresse. Elle ne voulait pas brusquer les choses, elle ne voulait ni l'affoler, ni s'affoler. Elle savait parfaitement que si elle poussait entièrement à l'acte toute seule, elle s'en voudrait par la suite, se disait qu'il n'était peut-être pas tellement consentant... Elle n'avait pas envie de réfléchir en profondeur à la situation, elle estimait (et certainement à juste titre) que dans ce genre de relation, il ne fallait pas se prendre la tête, juste laisser faire ou l'amener à se faire, mais comme un certain jeu. C'était la première fois qu'elle avait affaire à un adolescent de 15 ans et culpabilité à part, elle trouvait l'expérience amusante. Il était fougueux, impulsif, il désirait tout tout de suite et aimait pourtant paradoxalement qu'on le fasse languir. Comme un enfant qui découvre un nouveau jouet, il était ouvert à tous ce qui se présentait devant lui et ça, elle adorait...

    Elle se releva alors, se mit en face de lui, à genoux, les mains sur les cuisses. Leurs visages étaient proches, avec ses grands yeux vides qui semblaient le scruter plonger dans les siens. Elle fini par lui dire :


    - Bon Christopher Runhart, tu semble intéressant... tu m'as montré que tu était un pro de la cigarette, montre-moi de quoi t'es capable avec les filles et comment tu t'en sors...

    Elle évitait soigneusement de parler de sa copine. Elle ne faisait pas partie de ses hypocrites qui après avoir cherché la relation regardait l'amant outré en demandant avec une fausse inquiétude « Mais... ta copine... qu'est-ce que tu en fait ? » Non, c'était pas son truc. Il avait 15 ans, certes, mais il semblait mature et elle était certaines qu'aucun fruit suffisamment gros était tombé de l'arbre pour lui faire oublier sa copine. Qu'il soit gêné avec l'idée ou pas, qu'il soit fidèle ou pas, c'était pas son affaire. La seule chose qui l'importait c'était de voir ou il allait. Soit il disait « stop ! Je pense à ma copine » et elle respecterait le choix, soit il l'encourageait à poursuivre et ils... poursuivraient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 25/07/2012
Parchemins postés : 100



Pensine
Mon casier judiciaire est: rempli
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Christopher Runhart


MessageSujet: Re: La forêt de Dean regorge de surprises... [Chris] || Terminé Ven 17 Aoû - 13:25

Lola restait là, présente et fermement accrochée à ses pensées. Il n'arrivait pas à l'oublier, et d'un autre côté, n’essayait pas réellement. La perdre ? Non, jamais. Il l'aimait, enfin, c'est ce qui semblait être depuis déjà quelques temps. S'était-il trompé ? Peut-être bien... après tout, n'était-il pas humain ? Humain n'était pas significatif d'erreur de jugement ? Allons bon... que devait-il faire ? Attendre que tout rentre dans l'ordre, prendre les devants, trancher la solution... ? Evy lui retournait la tête, il n'était pas amoureux, non, il ressentait simplement quelque chose de nouveau, d'inédit, et de profondément fort. A chaque mouvement, il voyait une grâce inconnue. A chaque parole, il buvait des litres de merveilles, c'était... différent, voilà tout. Elle était différente, il était peut-être différent, et ainsi, ils se retrouvaient, comme réunis par un destin commun.

Il l'avait embrassé avec passion. Une passion franche et claire. On sentait son envie, et son désir, mais ce n'était pas de la possession. Il en avait furieusement envie, d'elle, de son corps, de son esprit, d'être avec elle, partager, vivre, voir, découvrir, apprendre, c'était un ensemble de sensations, de matières, de façons de comprendre, qui rendait la beauté de cette femme supérieure à aucune autre. Du haut de ses simples quinze ans, cela aurait pu sembler précipité, voir caricatural, ça l'était peut-être remarque, mais pour lui tout avait un sens, ou presque. Pourquoi pas Lola plutôt qu'elle ? Aucune réponse, c'était flou et rien ne lui venait à l'esprit pour résoudre ce problème, mais Evy... Evy semblait être la réponse à tous ses maux. Peut-être n'avait-elle pas besoin de parler pour lui apporter les solutions tant espérées ? Peut-être sa simple présence suffisait à calmer tous les mœurs ? Ah ! Ne réfléchissait-il pas trop ? Si ! AU naturel, il ne réfléchissait pas, il agissait, il se fichait d'appréhender ou de prévoir, lui, il voulait avant tout avancer. Ceux arrivant à suivre, suivaient, ceux n'y parvenant pas, n'avançaient pas... or il lui semblait qu'Evy lui permettait de franchir un gouffre. De quelle nature ? Peut-être un gouffre de peur, de terreur, et d'appréhension, qu'il s'était toujours obligé à éviter pour ne pas l'affronter, jusqu'à trouver l'unique pont ?

Il se dit alors pour lui même que tout ça, il s'en foutait. Ouais, ça n'avait ni queue, ni tête, ça n'était pas là pour poser des questions, ni pour en résoudre, c'était là, voilà tout. Pourquoi se compliquer la vie ? Il aurait voulu hurler tant la situation lui semblait complexe, mais le pouvait-il ? Non, surtout pas. Il devait avant tout donner toute sa passion, avec désir et un semblant d'amour propre. Christopher donnait tout. Il ne demandait rien en retour, mais lorsqu'il agissait pas « passion », c'était pour tout donner, et ne rien garder, et Evy le ressentait peut-être... si non, c'est qu'elle ne le comprenait pas. Cela n'aurait pas été si étonnant, en sachant qu'ils ne se connaissaient que depuis quelques demies-heure, mais pourtant c'était chez Chris', ce qui sautait aux yeux immédiatement. Un garçon certes désinvolte, et ce fichant d'à peu près tout, mais on voyait aussi un gamin marqué, peut-être pas fragile, mais sensible ? Bouah ! Des conneries tout ça, il n'était pas sensible lui... simplement blessé par trop de pleurs. Sa vie n'avait rien d'un comte de fée, ce n'était pas le parfait petit homme de la forêt heureux de vivre seul et à jamais, non, il semblait si souriant, si confiant, si heureux qu'il prêtait à confusion, mais ça... ce n'était qu'un masque. Qui donc pouvait soupçonner tant de souffrances sous ce portrait du gamin incontrôlable ?

A cet instant précis, alors qu'elle lui rendit son baiser, il aurait voulu rire. Rire de joie, de bonheur, de malheur aussi sûrement ; Qu'était-il en train de faire ? Jules aurait-il une réponse ? Pfff... non. Il dirait simplement « C'était comment ? » ou « Elle était bonne ? » et puis basta. Quel con. Lui n'avait pas d'interrogations à avoir, il n'était pas concerné, et même en étant son meilleur ami, comment comprendre quelqu'un sans avoir vécu son expérience ? Ouais, il ne saurait rien, et mieux valait garder cette journée secrète. De part pour Lola, d'une autre part car les secrets rendaient les choses tellement plus excitantes et amusantes. Il ne lui répondit pas, un simple sourire, qu'elle pourrait peut-être sentir – il comprenait pas vraiment comment son nez marchait – ou l'imaginerait-elle. Il y avait chez Evy un détail qui faisait le charme de toute leur relation, sa cécité. Pour certains un défaut, pour elle un atout, pour Chris' une indifférence. Il y avait simplement qu'il n'était pas là, il n'existait pas pour elle, du moins, il n'existait pas visuellement, simplement par des odeurs, et maintenant par le toucher, mais, elle ne le verrait jamais, et c'était très certainement ce qui faisait tout depuis tout à l'heure. Elle ne le voyait pas, l'imaginait, l'espérait, et lui, pouvait répondre à toutes ses fantaisies psychologiques. Peut-être l'imaginait-elle gros ? Alors il serait gros. Peut-être petit et mince ? Alors il serait petit et mince. Ou encore bien musclé et le sourire ravageur ? Alors il serait musclé et aurait un sourire ravageur. Il était presque métamorphe pour elle, et même si elle pouvait sentir ses cheveux bruns, si elle pouvait le toucher et connaître sa taille, sa musculature, son poids, elle ne pourrait jamais l'imaginer avec précision, et ça, c'était quelque chose qui l'attirait. Allez savoir pourquoi, lui même ne savait pas, et pourquoi aurions-nous besoin d'une réponse ? Il n'y en avait pas à recevoir.

Avait-il peur ? Non, absolument pas.

-Avoir peur ? Peur de quoi ? Y'a pas de noir et de monstres ici.

Certes c'était dit sur le ton de plaisanterie, mais il y avait une part de vérité, non, elle ne lui faisait pas peur, surtout pas. Elle l'amenait à elle, inévitablement, et lui, ne pouvait résister à l'attraction, malheureusement ou par bonheur, qu'en savait-il ? Vivre, découvrir, ne pas réfléchir. Avancer, sans regarder, les pieds dans le vide, l'esprit sur la route.

-Si tu es une folle furieuse, alors qu'est-ce que je suis ? Un psychopathe sans scrupule!

Elle quitta ses mains, avec une délicatesse hors normes, et se posa dans l'herbe, une herbe fraîche, agréable, épaisse, de laquelle on sentait la pureté singulière naturelle. Ils restèrent là quelques instants, ce n'était pas long, ce n'était pas lent, c'était parfait. Ils étaient coupés du monde, dans une forêt lointaine de toute cette merde ambulante et de tous ces problèmes qui trottaient dans la tête. Ils étaient seuls, et biens. Pourquoi vouloir plus ? Christopher n'était pas un gamin gâté. Il se contentait de peu, et rien qu'un instant d'absence lui suffisait pour illuminer sa journée.

Elle se releva, le fixa, longuement. Il semblait qu'elle analysait le garçon, ou du moins, laissait son regard vide plonger dans le sien, comme pour déceler tous ses secrets. Des secrets, il en avait par millions, comme tout le monde. Peu savaient les trouver, Lola était peut-être la meilleure à ce jeu, et encore, elle n'était pas une grande championne. Evy le provoqua. Ce n'était pas une provocation crue et méchante, du tout, c'était simplement une demande un peu tendancieuse. Voulait-il aller plus loin, ou pas ? Intérieurement, son esprit se séparait en deux. Une part disait « Arrête ces conneries, Lola t'attend bien sagement, elle ! » et l'autre « On s'en branle ! » …

-Je m'en sors très bien.

Sur ces mots, il l'embrassa de nouveau, avec plus d'envie toujours, un désir fou, et un engouement à la limite de l'obsession. Ils s'embrassèrent longuement, elle lui rendant ses baisers, et finalement, il la renversa sur l'herbe épaisse qui faisait alors office de matelas, pour le moins original et naturel. Il continua l'acte, jusqu'à se déshabiller et la déshabiller elle. Si il voulait aller jusqu'au bout ? Bien sûr. Et Lola ? On s'en branle de Lola aurait-il répondu. Il voulait Evy, et puis voilà.

Un moment de bonheur, d'amour, c'était bien mieux à deux, et bien mieux fait par passion et désir.

J'ai considéré que Evy ne s'opposait pas vu ton post ^^
Je change si ça pose problème.
Je pense que je m'arrête là, tu peux conclure si tu veux, qu'on termine sur une belle note !
Merci du RP vraiment excellent !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 10/04/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 30/07/2012
Parchemins postés : 862



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Pr Evy A. Green


MessageSujet: Re: La forêt de Dean regorge de surprises... [Chris] || Terminé Dim 19 Aoû - 16:15

    -Je m'en sors très bien.

    Phrase affirmé, sans aucun doute ni tressaillement dans la voix. En cet instant, Christopher Runhart venait de grandir, de mûrir de quelques années. Pour sûr, ce qu'il faisait à l'heure actuelle, le fait de tromper sa copine, cela était loin d'être approuvé par tout le monde. Mais il entrait dans la cours des grands. Evy était plus âgée, elle avait plus d'expérience et il devrait se montrer à la hauteur, demain, il devrait combattre le regard de Lola, tout comme un adulte le ferait. Oui, en cet instant, il n'avait plus 15 ans et c'est sans doute ce qui amena Evy à se laisser entièrement aller.

    Que ferait-elle demain ? Que ferait-elle quand, ce premier Septembre, il l'observerait à la dérobée dans la Grande Salle pour le repas de rentrée ? Certes, elle ne le verrait pas, mais elle le sentirait, elle sentirait sa surprise, son incompréhension. Que se passerait-il après ? La ferait-il chanter ? Deviendrait-il encre plus insupportable ? Essayerait-il de s'intéresser à son cours ou tenterait-il de la faire pleurer comme sa prédécesseur ? Continueraient-ils ? Elle n'en savait strictement rien mais tout comme Chris, à cet instant précis, se « branlait » de Lola, elle, Evy, se contre-fichait de l'avenir. Elle prenait tout bon temps avec un gamin bien sympathique et peu importe la suite.

    Elle lui rendait ses baisers avec autant de fougue, se laissa déposer dans l'herbe avec envie et curiosité et l'acte se poursuivit, nus l'un contre l'autre, le plaisir monta crescendo, jusqu'à redescendre lentement, le point culminant, étant fixé par un soupir étouffé des deux âmes liées. Evy resta encore quelques instants, essoufflée, dans l'herbe, savourant le moment présent, l'herbe sur sa peau, le soleil sur son visage, le vent dans ses cheveux et les derniers instants du plaisir gambadant furieusement dans ses jambes étendues. Les deux jeunes gens finirent par se dire au revoir et repartir chacun de leur côté, comme si ce moment délicieux partagé était désormais gravé dans chacun des brins d'herbes de cette forêt.

    Contrairement à son habitude, Evy ne se sentit pas apaisée par la suite et la fatigue ne l'attaqua pas violemment. Elle sentit en pleine forme, le désir de courir se fit sentir. (Peut-être était-ce du à la culpabilité ? ) Elle rejoignit alors la tente en courant, sentait l'air s'immisser dans chacun de ses pores, dans chaque mèches de cheveux. Le vent ne lui portait plus aucune bribe de l'odeur de Christopher Runhart : il avait disparut, comme s'il n'avait jamais existé.

    Cette nuit-là, elle dormit parfaitement bien et comme le matin précédent, elle se remit à rêver d'odeur. La même tournait en boucle dans son esprit : celle des corps d'Evy et de Chris enlacée. Elle tourbillonnait, se faisait de plus en plus forte. Demain matin, elle serait à son apogée, elle réveillerait brusquement la jeune femme dont la culpabilité l’emplirait petit à petit de son venin. Il commencera à penser plus sérieusement à son acte de la veille, à cette possible connerie qui la poursuivrait durant l'année scolaire à venir. Mais pour l'instant, son souffle était calme et régulier, tandis qu'elle revivait en odeur, cette merveilleuse journée riche en rebondissement...



Merci à toi aussi pour cet excellent RP !
Je suis heureuse de ton compliment et de voir que ce RP t'a plus autant qu'à moi.
J'espère l'avoir clos dignement en tout cas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La forêt de Dean regorge de surprises... [Chris] || Terminé

Revenir en haut Aller en bas

La forêt de Dean regorge de surprises... [Chris] || Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: Rp Importants
-