POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Le Maître est de retour [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Le Maître est de retour [TERMINE] Lun 13 Aoû - 22:17

C’était l’été.

Le temps était à la chaleur et aux baignades, ça malgré la présence des Détraqueurs partout sur le territoire de Grande-Bretagne. Les célèbres capes noires voletaient çà et là, traînant derrière eux leur fameuse brume glacée aux pouvoirs de souffrances et de tristesses inimaginables. Se promenaient-ils partout ? Non. L’Irlande était toujours sous le joug d’une résistance en ces mois d’Août et Juillet 2004 et les gardiens d’Azkaban ne pouvaient pas approcher leurs côtes. Plus pour longtemps. En effet, les armées du Ministère et des Ténèbres avaient commencé leur terrible assaut dans le but d’asservir à Vous-Savez-Qui les îles Britanniques dans leur entièreté. Ainsi donc, la Magie Noire aurait une emprise maléfique sur toute la Grande-Bretagne. De l’île du Man à l’Ecosse en passant par le Pays de Galle et l’Angleterre.

Et Maleficus dans tout ça ? Au début des vacances, le jeune Sang Pur avait pris le Poudlard Express pour la dernière fois en tant qu’élève. Il avait rapidement trouvé un wagon mêlant Serpentard et Serdaigles au Sang Pur, la plupart membres de l’Elite. Les conversations tournaient autour de l’avenir des jeunes gens et une grosse partie pestait contre la Maison Gryffondor. Les Lions avaient raclés les deux Coupes cette année. Deux prix prestigieux pour une Maison… nauséabonde. Pendant le voyage, Maleficus aurait pu lâcher quelques quolibets en harmonie parfaite avec les autres, il aurait pu insulter les Yakovsky et autres descendants de Potter, Granger, Weasley, McGonagall… et pourtant il était resté le dos droit, fixant les paysages de passage par la fenêtre du train. Il pensait… Réfléchissait… Depuis son entretien avec la Grande Inquisitrice au clair de lune, il savait qu’il aurait une place d’Assistant de Métamorphose à la rentrée prochaine. Une aubaine. De mémoire, aucun élève depuis l’ouverture de l’école n’avait pu retourner y enseigner – ne serait-ce qu’en Assistant – l’année qui suivait sa Septième Année. Lord Voldemort lui-même avait été refoulé au poste de professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Bref, Maleficus Serpens rentrait dans les annales de Poudlard, comme il l’avait toujours souhaité. Il avait des projets. Beaucoup de projets…

Quitter le Château qu’il chérissait tant avait été une épreuve douloureuse. Rajouter à ça l’obligation de rester digne devant les autres, les fantômes et les futurs collègues, le devoir de Brigadier et la colère bien cachée d’être à la troisième place du classement pour sa dernière année… L’enfer. Mais il savait ce qu’il allait faire pendant ces deux mois. Il resterait à Dunrobin, pratiquant et étudiant jusqu’à l’épuisement total la Noble matière qu’était la Métamorphose. Quand il commençait quelque chose, il le faisait jusqu’au bout. Contre vents et marées.


« Tu te sens bien Mal’ ? »

Le Poudlard express s’était brusquement arrêté à Londres. Pour la dernière fois… Morticia, sa cousine, venait de lui poser cette fâcheuse question lorsque la moitié du wagon était déjà vide.

« Si je te dis oui tu partiras ? »

Elle s’était retournée avec un air navré. Si son futur époux ne voulait pas de son aide, elle ne lui donnerait pas. Elle lui souhaita de passer un bon été, d’une voix sèche et ferme, tout en sachant qu’ils se reverraient en Septembre. Elle en élève, lui en professeur. Enfin, elle partit d’un pas pressé. Maleficus consentit à se lever, se saisit de son bagage et prit Crepuscule dans ses bras. Elle miaula méchamment tandis que son maître usait d’un Locomotor Barda pour que toutes ses valises le suivent dehors.

Il était majeur, adulte, seul. Avait-il espéré entrevoir le visage dur de son père ou émacié de sa mère sur le quai de la gare enfumée des panaches de vapeur ? Non. Morts ils étaient, morts ils resteraient.
A lui d’entrevoir son avenir désormais.


C’est la tête plein de nostalgie, lors une soirée sous les étoiles, que Maleficus attendait patiemment le Magicobus. Debout, fier et droit. Il y eut un grand BANG et un réverbère sauta de côté pour laisser passer le plus célèbre des transports en commun sorcier. Deux énormes roues étaient apparues, surmontées d’une monture violette, un bus à double impériale. La robe bleue du car à trois étages était salie par quelques rouillures brunes et le chauffeur paraissait très mal en point derrière son pare-brise sur lequel scintillaient des lettres d’or formant le mot MAGICOBUS.

« … transport d’urgence pour sorcières et sorciers en perdition… »

« Dunrobin, Ecosse. »

Sa voix était las. Maleficus avait à peine écouté Stan Rocade, le boutonneux contrôleur. Il semblait moins fringuant qu’avant, il était moins bavard aussi. Sa peau était plus pâle, sa voix faisait des soubresauts étranges. L’effet du nouveau régime… L’ex-Serdaigle se promit de ne jamais finir comme lui et entra dans le bus, laissant ses affaires aux bons soins de Rocade. Le Sang Pur monta tout en haut et s’installa dans un coin, histoire de se tenir fermement.
Après environ une heure de tumulte et quelques vols de Crepuscule, Maleficus reconnut la lueur de son Château : ils étaient arrivés au village de Dunrobin. Il descendit et se retrouva rapidement seul, sur le trottoir glacé, après avoir réglé les quinze mornilles qu'il devait. Sentant la fraîcheur de l’air marin, il se rendit compte que ses muscles étaient en compote et que sa fatigue n’avait d’égal que sa faim. Il était pressé de retrouver la chaleur de son lit.


Sa chatte sur les épaules, ses bagages entre les mains, le Serpens transplana jusque devant le portail de sa riche demeure. Ses elfes l’attendaient sagement à l’intérieur, il le savait. Les arbres bordant l'allée laissaient planer leurs ombres menaçantes. Sur l'horloge accolée à une des tours de Dunrobin Castle, Maleficus vit l'heure. 23h30. Une journée de voyage. D’un coup de baguette, les symboles de fer forgé qui bloquaient son passage glissèrent sur le sol pour laisser passer le maître des lieux. Il appela Sinky d’un souffle de voix. La créature reptilienne aux oreilles de chauve-souris accourut immédiatement avec les autres pour décharger son maître de ses encombrantes valises.

« Le Maître est de retour… »

« En effet Sinky, et je vais avoir besoin de vous. »


Dernière édition par Maleficus Serpens le Lun 27 Aoû - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Le Maître est de retour [TERMINE] Mer 15 Aoû - 22:10

Voilà donc le nouvel Assistant de Métamorphose de retour chez lui, dans son fabuleux Château au large des côtes de l'Est écossais. La bâtisse était immense, perchée sur son puissant rocher, et imposante. En regardant ces hautes tours pointues, la Grande Horloge grondant à chaque heure, les séries de fenêtres s'aligner parfaitement, tout être humain - qu'il soit moldu ou sorcier - pouvait sentir la puissance des Serpens percer dans chaque millimètre carré de sa peau.
Le vent caressait doucement les toitures du Manoir tandis qu'un jeune homme ouvrait d'un coup de baguette les rideaux d'une large pièce dont les murs étaient tapissés avec des motifs élégants et pourtant sombres. Un bureau en bois lisse et noir imposait de sa splendeur au milieu des tapis, statues et autres meubles de décoration.
La lumière qui perçait par les vitres propres de la fenêtre géante illuminait chaque recoin de ces lieux. Ici, les Ténèbres étaient aux abonnés absents, du moins en apparence.


« Sinky ! »

La voix fut forte, comme le grondement du tonnerre. Nul doute qu'elle fut entendue intelligiblement un peu partout dans le Château de Dunrobin. La créature apparut dans un PLOP discret. On la reconnaissait facilement à ses grandes oreilles, sa peau reptilienne et son chiffon noué autour du corps qui lui servait de vêtement. L'elfe de maison s'inclina profondément devant le Serpens. C'était le surlendemain de son arrivée après une année passée à Poudlard.

« Va me chercher dans la Bibliothèque de tous nos manoirs la totalité des ouvrages qui parlent de Métamorphose. Je veux aussi les travaux de mes ancêtres sur ce sujet ainsi que sur la Magie Noire. Va ! Tu les feras transporter ici. »

D'un mouvement ample du poignet, il fit de la place sur une série d'étagères solides dont l'ossature pourrait sûrement garder une centaine de lourds bouquins. Lorsque Maleficus se retourna, son serviteur avait déjà disparu. Conscient de la lourdeur de la tâche qui l'incombait désormais, l'ex-Serdaigle s'assit calmement au bureau, un recueil à la main. Il allait travailler sans relâche, théorie et pratique, dans les grimoires et sur la piste. Rien de mieux pour progresser rapidement. Bientôt, les livres qu'avait demandé le jeune sorcier arrivèrent par dizaines. Régulièrement, on pouvait entendre un CRAC sonore et une nouvelle pile de bouquins apparaissait devant ses yeux bleus. Tout cela pendant qu'il lisait, lisait, lisait inlassablement et grattait de sa plume le nom d'un nouvel enchantement ou d'un antique sortilège qu'il souhaitait retenir sur un parchemin long de plusieurs centimètres.
Rapidement, les PLOP et les CRAC cessèrent pour laisser place au murmure de la plume sur le parchemin, des "Accio livres" et du bruit des pages que l'on tourne. Une vingtaine de nouvelles formules étaient accompagnées de notes telles que "Infml' ou "Mvmt rectiligne gauche-droite 2x".
Plusieurs heures passèrent sans que la lumière du soleil ne faiblisse entre les rideaux couleur pourpre. La pièce sentait désormais une odeur de papier brûlé, d'air marin et de vieux parchemin.

Negris
Noctis
Ectus passus
Gridare
...

Une dizaine de nouveaux enchantements s'ajoutèrent aux autres. Il y eut un son de raclement de chaise lorsque le Sang Pur se leva, non sans courbatures, après avoir refermé le cinquième épais grimoire qu'il venait de terminer. Il y avait du dragon au menu par Yardley !


« MIROIR ! »

Une magnifique vitre sur pieds bordée d'acromentules en argent surgit de nulle part, devant le bureau. Maleficus se saisit de la feuille où il y avait marqué "METAMORPHOSE HUMAINE" à l'aide de son bâton et la fit léviter au-dessus du sol, à portée de vue.
L'ex-Serdaigle savait par où commencer, un simple enchantement pour ne pas perdre sa motivation. A côté de la première formule, était rédigée d'une écriture saccadée "bagu. sur coeur, tracer croix".
Il se plaça devant le miroir et formula distinctement la formule tout en suivant ses propres inscriptions.


« Negris ! »

La forme de la croix était tracée d'une couleur noire, très noire. Elle resta quelques secondes sur sa robe et disparut sous ses vêtements, comme absorbée par le tissu. Soudain, Maleficus eut la sensation d'être plongé dans les Ténèbres, il eut froid, ses lèvres tressaillirent, il dut fermer les yeux. Cela dura quelques secondes... La douleur passa comme un éclair, il rouvrit doucement ses paupières, il sut alors que son enchantement avait fonctionné correctement. Il n'avait plus sa peau blanche et pâle, désormais il était marron. Marron comme un sorcier d'Afrique. Le jeune homme ne put s'empêcher de penser un instant à Kingsley Shackelbot, l'ex-Auror. Cette couleur lui allait plutôt bien, même s'il ne pouvait se le dire: le noir faisait ressortir ses grands yeux bleus.
Se tournant de tous côtés devant le miroir magique, il se rendit compte que l'entièreté de sa peau avait pris cette teinte. Une réussite. Il chercha le contre-sort sur sa liste et refit le même mouvement que précédemment, tout en formulant le sortilège. Il ressentit une sensation similaire et sa peau redevint blanche comme neige.
Il sourit et réessaya de nouveau, cette fois-ci en informulant l'enchantement. De nouveau, ce fut une réussite. Il passa du blanc au noir et du noir au blanc. La Métamorphose, il avait ça dans les veines.


Dernière édition par Maleficus Serpens le Mer 15 Aoû - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Le Maître est de retour [TERMINE] Mer 15 Aoû - 22:10

Le membre 'Maleficus Serpens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'COURS élève doué' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Le Maître est de retour [TERMINE] Jeu 16 Aoû - 16:37

Et ce fut comme ça pendant tout l'été...

Inlassablement, Maleficus travaillait, lisait, travaillait, listait et travaillait. Parfois, il dormait ou sortait pour nager dans les eaux tièdes de l'Océan. Il était aussi sorti pour quelques réunions du PPA ainsi que pour le grand rassemblement de l'Ordre Nouveau, avec à la barre son maître Eris Valverde. Cette manifestation avait été plus qu'impressionnante, Une foule composée de millions de sorciers et de sorcières de tous âges acclamaient le purisme et le Seigneur des Ténèbres sous une chaleur d'été accablante. Feux d'artifices, Mangemorts, stade, sécurité écrasante: le Ministère de la Magie avait mis le paquet.

8 ans... 8 années de tyrannie sous le joug du sorcier le plus puissant de tous les temps et les gens continuaient de croire en leur gouvernement. Finalement, c'était triste. Triste de se rendre compte à quel point le peuple sorcier, les siens, manquait de jugement. Et si Maleficus se devait d'haïr la Résistance qui mettait à mal le Pays depuis tant de temps, il ne pouvait s'empêcher d'être impressionné en secret par chacun de ses membres. Albus Dumbledore, mort, ne valait plus rien, mais les McGonagall, Flitwick et autres Tonks entraient dans le panthéon imaginaire des sorciers et sorcières qui valaient le chaudron, selon le Sang Pur. Enfin, ils n'étaient pas à la hauteur des autres... Menroth, Brom, Bellatrix Lestrange... Evidemment. Et encore moins à celle de Vous-Savez-Qui. Le Lord. Lui, c'était tout. Il était l'univers, le passé, le présent, le futur, la mort, la vie, la souffrance, l'éternité.

Peut-être était-ce la raison de la crainte qu'il inspirait tant à Maleficus ? Car peu de gens savaient que l'Epouvantard du Chef de l'Elite était le Seigneur des Ténèbres...
Il n'avait rencontré cette créatures rôdant dans les placards que deux fois dans sa vie. Deux terrifiants moments. Voir apparaître devant ses yeux la face chauve et blanchâtre, les deux pupilles de serpent et la grande cape noire était... pire qu'horrible.
Qui aurait pu lui lancer un sortilège, même quelconque ?

Un éclair zébra une petite cour intérieure dans le Château familial de Dunrobin. Une puissante statue représentant un centaure de plusieurs mètres commença à bouger. Il prenait vie. Le guerrier de pierre chargea sur une silhouette sombre qui se découpait dans la nuit.
Celle-ci leva son bras droit et un nouvel éclair jaillit. Mauve. Il frappa en plein coeur le cheval mi-humain qui soudain fut comme paralysé sous le choc. Son buste parut compressé avec une violence inouïe lorsque sur sa tête humaine, poussa une crinière de roche. Ses petits yeux devinrent proéminents et sa bouche s'allongea pour former une gueule. S'il avait pu crier, il l'aurait sans doute fait. Pour finir, ses têtons disparurent et son cou s'allongea à son tour.
Le centaure était devenu cheval.

Maleficus avança et donna un nouveau coup de baguette. Mais rien ne se passa. Entêté, il recommença et la statue de cheval devint canasson, puis des ailes lui poussèrent. Il ressemblait, pour celui qui ne s'y connaissait pas, à un bébé Abraxan.
L'ex-Serdaigle contempla sa créature et brandit sa baguette. Un souffle chaud et puissant en sortit et balaya une sorte de croûte faite de poussière et de plâtre qui semblait s'être collée au cheval ailé de pierre.

Une minute plus tard, il était vivant, composé de chair et d'os. Le Sang Pur sourit. Il avait fait ça uniquement avec des enchantements informulés, pourtant compliqués. Il progressait rapidement, nul ne pouvait le nier. Le travail finissait par payer.

Un dernier coup de baguette et le canasson disparut. Maleficus Serpens passa son bras sur son front, il suait. Il avait patiemment attendu l'arrivée de la nuit fraîche pour essayer ces sortilèges. Il se retourna et monta à grands pas un petit escalier. En haut des marches, lévitait magiquement un parchemin où était inscrit en lettres capitales "METAMORPHOSE DE COMBAT".

D'une croix rouge, il cocha une série de formules réussies et maîtrisées. Demain, il en recommencerait d'autres, ainsi que le surlendemain, et le jours suivant, et le jour d'après, encore et encore...


Dernière édition par Maleficus Serpens le Sam 18 Aoû - 15:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Le Maître est de retour [TERMINE] Jeu 16 Aoû - 16:37

Le membre 'Maleficus Serpens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'COURS élève doué' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Le Maître est de retour [TERMINE] Lun 20 Aoû - 20:52

Petit rappel: http://www.poudnoir.com/t6443-buffet-de-la-rentree-2003-2004

~

Tandis que l'été passait, les jours et les nuits s’enchaînaient avec une rapidité consternante. Combien de temps lui restait-il avant la rentrée ? Il était incapable de le dire. Peut-être une ou deux semaines, voire moins, ou alors plus. Son horloge était la liste interminable de formules et d'enchantements à apprendre, ses heures sa pratique, ses minutes ses sortilèges.
Maleficus s'était entraîné partout, depuis le bureau jusque dans la Salle de Duels du Château, en passant par les catacombes ainsi que les cuisines où il n'avait jamais mit les pieds (ses elfes de maison avaient d'ailleurs étés très surpris de voir leur Maître ensorcelant les casseroles et les chaudrons).

La nuit, lorsque le soleil avait terminé sa mort, le Sang Pur partait en balade sur le dos de son fidèle Pyrise, un imposant Ethonan que chevauchait aisément Maleficus. Ils partaient tous les deux dans les airs, des heures durant, au plus-près des nuages, observant avec une admiration intéressée les étoiles, la mer et les petits villages pittoresques écossais. Que demander de plus ? Pyrise battait de ses puissantes ailes, quittant le sol sous le regard vexé de Crepuscule.


"Le Maître a-t-il terminé ses expériences ?"

"Non Linky."

La scène se déroulait dans la Salle à Manger, il faisait sombre, l'ex-Serdaigle avait attaché ses cheveux blonds en queue de cheval pour plus d'aisance, il paraissait morose et fatigué. Comme un malade sur son lit de mort. Ses habits noirs n'arrangeaient rien, son teint pâle semblait plus blanc que jamais et ses joues s'étaient creusées. Que diable lui était-il arrivé ? Ni la Métamorphose, ni la fatigue ne pouvait avoir d'effet de la sorte sur un corps sorcier. Alors que restait-il ?
La Magie Noire... Qu'avait-il pu faire d'assez fou pour finir dans cet état ?

Maleficus tenait entre ses mains une lettre de son frère Jeremias écrite à l'encre violette, qui disait que ses elfes avaient bloqués l'accès à Dunrobin pendant toute l'année. Cela n'était pas étonnant puisque c'était le jeune homme en personne qui leur avait donné cet ordre. Interdiction à quiconque d'entrer ici. A côté de Sinky, se tenait Linky, sa soeur. Elle avait de petits yeux noirs qui lui donnait un air toujours triste.


"Le Maître se rappelle-t-il de son été dernier ?"

"BIEN SUR QUE JE M'EN SOUVIENS LINKY !"

Sa voix gronda dans la Salle avec une fureur incroyable. On eut dit que cette voix fût amplifiée par Magie, mais ce n'était pas le cas. Qui n'aurait pu se souvenir de la mort de ses parents ?

"Je veux dire, Maître, que j'ai entendu les portraits de vos ancêtres parler de... d'elle.", se risqua l'elfe.

Le Sang Pur eut l'attitude soudaine des gens qui ne pouvaient s'empêcher de masquer leur curiosité pendant quelques secondes et se renfrognaient immédiatement après s'être rendus compte de leur erreur puis qui finissaient par faire mine que ce qu'on leur disait ne les intéressait pas.

"Elle ?"

"Oui Maître, la porte..."

Maleficus répéta avec un souffle religieux ce mot. La porte qu'il avait oublié, la porte qu'il avait vainement tenté d'ouvrir l'été dernier. Comment ? Pourquoi ? Tant de choses l'avaient fait penser qu'il en avait oublié cette porte de chêne. Plus qu'une chose à savoir.

"Qui ?"

Ce furent les deux elfes qui parlèrent en même temps, comme pressés de ne pas vouloir faire patienter celui qu'ils servaient.

"Yardley !"

Le prénom du célèbre tueur en série de Gobelins explosa comme une bombe à son oreille. Maleficus se leva aussitôt, lâchant sa fourchette dans son coq farci et faisant tomber sa chaise au passage. D'un pas rapide et décidé le Sang Pur se dirigea vers le portrait de Yardley Platt, dans un salon de l'aile centrale de Dunrobin, face à la mer. Il y trouva son ancêtre, un grand brun portant des gants d'un rouge sang, quelques minutes plus tard. Il avait le même teint que son descendant, tout comme ils avaient le même sourire goguenard. Maleficus se plaça devant lui, silencieux. L'autre lui adressa un regard en coin avant de détourner ses yeux vers ses ongles nikels.

"Tiens tiens... Le jeune Serpens. J'ai entendu vos exploits de l'été, très cher. Tout le Château est en émoi. Votre arrière-arrière-arrière-grande-tante m'a avouée que vous seriez un excellent Assistant de Métamorphose. Personnellement, j'espère que votre supérieur succombera de votre baguette pour que vous puissiez prendre sa place, si vous avez besoin de conseils n'hésitez pas..."

"Je viens pour la porte, Yardley Platt."

Les yeux du tueur s’agrandirent subitement.

"Alors elle vous intéresse de nouveau ? Et bien, je vous ai tout dis l'année dernière et..."

"Sottises ! Votre tableau se trouve en face d'elle depuis des siècles ! Vous voyez tout ce qui s'y passe..."

"Il y a une autre entrée du côté de la mer que je ne peux voir, Maleficus Serpens. Et j'ai très bien pu subir un sortilège de faux-souvenirs ou quelque chose de ce genre."

"Ne me prenez pas pour un idiot, aucun Serpens, Platt, Stewart ou je-ne-sais-quel De SaintClair n'oserait attaquer votre portrait."

Il y eut un silence. Pesant ? Non, réfléchi. Platt semblait en pleine réflexion.

"Alors vous avez raison, je sais tout ce qu'il y a dans cette grotte."

"Grotte ?"

"Oui, grotte, du moins immense grotte. Ne me coupez plus je vous prie. Où en étais-je ? Ah c'est vrai. Depuis des siècles votre famille y entrepose des objets, travaux, cadavres d'ennemis, potions, baguettes entre autres choses. Parmi ces trésors se trouve le Testament. Enfin voilà, cette porte de chêne a été doté d'un des plus puissants des sortilèges de protection. Si bien que la mer ne peut pas passer de l'autre côté et qu'aucune personne ne possédant le mot de passe ne peut ouvrir celle-ci.", il désigna d'un doigt la porte de chêne aux embrasures décorées,"Trouvez le mot de passe, je ne le connais pas."

"Alors tous les livres de mes ancêtres que je possède sont..."

"Un avant-goût de ce que vous trouverez dans la grotte, oui. ?"

"Pourquoi ne pas m'avoir dit tout ça plus tôt ?"

"Parce que vous étiez jeune, mentalement affecté par la mort de vos parents et que les créatures qui sont enfermées là-dedans se nourrissent notamment de vos malheurs. Oui, des créatures terrifiantes vivent ici. Si vous y pénétrez, prenez-garde à vous parce qu'il n'y aura personne pour vous aider. Je dirai pour conclure que la disparition de vos parents aura empêché la transmission de ce savoir et que je suis là pour qu'il soit conservé à jamais."

Sur ces mots, Maleficus grogna un vague "Merci"et tourna les talons vers la Salle à Manger. Il avait de nouvelles informations qu'il pourrait mettre à profit dans les semaines qui le séparaient de la rentrée.

"J'oubliais, ne pensez pas qu'il existe un quelconque gallion derrière cette porte, tout notre or, enfin votre or, est à Gringotts."


Dernière édition par Maleficus Serpens le Mer 28 Nov - 17:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Le Maître est de retour [TERMINE] Lun 20 Aoû - 20:52

Le membre 'Maleficus Serpens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'COURS elève' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Sorcier Dangereux' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Le Maître est de retour [TERMINE] Lun 27 Aoû - 22:15

Spoiler:
 

La Magie pleure un de ses fils


Maleficus gisait-là, sur son grand fauteuil devant la cheminée de pierres anciennes de l'imposant salon de Dunrobin Castle. Il aurait été indiscret de vouloir décrire la pâleur de sa peau et la maigreur de ses pommettes tellement elles étaient prononcées et le portrait aurait sans doute été très incomplet. Beaucoup plus que le jour où il avait accosté le portrait de son ancêtre Yardley Platt. Beaucoup plus... Pourquoi s'acharnait-il à vouloir connaître la Magie Noire ? La Métamorphose ? Y-avait-il une réponse ? Sans doute parce qu'il se sentait imparfait... Les gens qui arrivent à vivre heureux naturellement n'avaient besoin de rien apprendre, ils étaient nés parfaits et le resteraient toute leur vie sans jamais rien faire. Ils connaissaient le bonheur éternel. Pas Maleficus.

La pièce était sombre, seulement éclairée par les flammes de l'âtre et les quelques bougies qui lévitaient dans les airs. La nuit était tombée. Le jeune Sang Pur s'était entrainé toute la matinée, avait commencé une Solution de Force à midi afin de parer les effets de la fatigue et de surmenage, puis avait pris sa potion avant de retourner à ses études. Finalement, après un bon bain, tranquillement, il avait demandé son repas à ses elfes et avait commencé la lecture des nouvelles du jour.

Alors, il avait titubé avant de glisser de sa chaise en apprenant la mort de... d'Eris Valverde. Pourquoi lui ? Pourquoi son mentor avait-il succombé ? Lui qui paraissait si vivant lors du grand meeting pour le Seigneur des Ténèbres.

Non, il n'y croyait pas, pas lui, pas ce vieux Serdaigle. Ce grand Sage qui avait accompagné Maleficus sur les limbes de la Politique Internationale, qui devait lui enseigner tout ce qu'il savait sur les Runes Anciennes.

Non... Tant qu'il ne verrait pas le cadavre, le jeune Assistant de Métamorphose ne le croirait pas.


C'est dans la plus grande des douleurs, que le Ministère vous informe du décès d'Eris Valverde, directeur de l'Ordre Nouveau, et mangemort.
Monsieur Valverde était un pilier du Ministère et depuis peu de l'Intendance, Mage de l'Ordre de Salazar, sa vie aura été placée sous le signe de la lutte contre le Bourbisme, pour un monde meilleur, où la magie aurait la place qui lui revient, il aura quitté celui ci sans voir l'oeuvre majeure à laquelle il a contribué.
C'est avec tristesse que le monde magique déplore la perte d'un homme d'une valeur inestimable, qui n'avait en tête que le bien de la magie, toujours prêt à servir cette noble cause, que rien n'a pu arrêté.

Souvenons nous d'un sorcier talentueux, d'un individu des plus respecté, et par dessus tout, un des plus grands représentants de notre ère.

Le mangemort a trouvé la mort le 24 Août au matin, alors qu'il se promenait dans les bois, c'est son cousin Tryan De SaintClair qui a découvert le corps, et tout porte à croire que l'Ordre du Phénix est derrière cet attentat.
Les responsables de cet acte odieux seront châtiés pour leur acte et la mort d'Eris Valverde ne restera pas impunie.

Le Ministère de la magie présente ses plus sincères condoléances à la famille, une cérémonie aura lieu dans la plus stricte intimité dans deux jours.

Un grand portrait du défunt en Une du quotidien sorcier narguait le jeune sorcier. Et alors ? Il avait toujours son air froid et ses yeux tranchants, mais Maleficus crut voir un sourire navré traverser ses lèvres de papier. Était-il mort heureux ? Il ne le saurait jamais. Pourquoi se soucier de ça après tout ? Les gens passaient, venaient, partaient, revenaient parfois avec la Magie. Mais peu de gens pouvaient arrêter la Mort. C'était pire en temps de guerres, or c'était la Guerre.

Le Seigneur des Ténèbres lui-même... Non, Maleficus ne devait pas penser au Maître à ce moment précis. Il n'avait pas besoin de s'arrêter de toute façon: il ne pensait qu'à l'ancien Directeur de l'Ordre Nouveau.

Larsen Menroth était déshonoré par Voldemort, Lincoln Crow perdait un bras, Tom Jugson avait disparu, les Carrow étaient tristement morts, tout comme Eris, la bataille de Sligo était une débâcle. Les temps étaient durs pour les Mangemorts. Seuls John Mulciber, LeeRoy et Brom semblaient s'en tirer à peu près. Tant mieux pour eux... Après tout la vie était un champ de bataille, avance ou crève.

C'était Tryan De SaintClair qui avait découvert le corps, Maleficus Serpens espéra fort que son cousin en serait traumatisé à jamais. Quitte à ce qu'il y ait un mort, autant qu'il soit utile.


"Est-ce que ça va m'arriver tous les étés ?", s'écria le Chef de l'Elite de vive voix. "Pourquoi meurent-ils tous, hein ?! POURQUOI ?! Je suis maudit !"

Il était entré dans une transe folle, démoniaque. Des flammes s'allumèrent dans ses yeux. Trop ! Assez ! Il s'était levé d'un coup, faisant trembler de tout leur petit corps reptilien les elfes de maison autour de lui, effrayés par cette colère subite.

"Alors si c'est le cas ! Si c'est le cas, je les trouverais. Je les trouverais tous un par un et j'en ferai de la chair à gnôme ! Yardley Platt n'a qu'à bien se tenir: Maleficus Serpens est en route sur le chemin de l'enfer ! JE VOUS TUERAI TOUS, ORDRE DU PHENIX ! JE VOUS TRAQUERAI, MÊME SI JE DOIS BRÛLER TOUTE LA GRANDE-BRETAGNE !"

Il se saisit violemment du journal.

"ARRÊTE ! ARRÊTE DE ME NARGUER ! JE SAIS QUE TU ES MORT ! IL SUFFIT ! STOOOOOOOOOOOP !

Le Serpens s'effondra sur le luxueux tapis du salon, de nouvelles larmes coulant de ses grands yeux bleus. Pourtant, aucun sanglot n'était audible. Tout ce qui lui était cher s'effondrait. Tout. Fini les années Poudlard en tant qu'élève, plus de parents, plus de mentor...
D'un geste virulent, il jeta le papier dans la cheminée où le feu consuma le journal avec une rapidité étonnante.

Bientôt, il irait à l'enterrement.

Bientôt, il retournerait à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le Maître est de retour [TERMINE]

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître est de retour [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: Rp Importants
-