POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 10/04/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 30/07/2012
Parchemins postés : 862



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Pr Evy A. Green


MessageSujet: Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé Jeu 16 Aoû - 11:30

Spoiler:
 

    Comme la vie pouvait être joueuse quand elle s'y mettait... Evy avait toujours tracé sa route seule malgré quelques hommes sur sa route ou des femmes qui avaient besoin d'amitié. Cela avait commencé dès son plus jeune âge et c'était notamment accentué à Poudlard. Evy Green, c'était un peu la fille calme, dans son coin, à la recherche des odeurs, la vraie crack en potion, sympathique quand on prenait la peine de lui parler, renfermée le reste du temps. Pour beaucoup, elle avait été aussi « l'aveugle », une bande d'imbécile intolérant effrayé par ce qui sortait de l'ordinaire. Mais au fond, sa vie à Poudlard, elle l'avait aimé.

    Malgré son handicap et malgré son envie de rester seule, la jeune Green avait eu son premier copain, celui qui lui avait fait découvrir les attentions amoureuses, les baisers et... il fallait bien l'admettre, le sexe. Bien qu'elle n'eut encore jamais connu l'amour et qu'elle avait toujours eu l'impression de faire les choses parce qu'elle le devait et parce que c'était dans l'ordre des choses, elle gardait toujours une grande tendresse pour ce garçon qui lui avait fait découvrir tant de chose. A l'heure actuelle, elle ne l'avait plus jamais vu, il ne lui restait de lui, comme beaucoup de gens de passage, que son odeur, plus ou moins prononcée, plus ou moins musqué selon le souvenir qu'elle se remémorait.

    David Eccleston. C'était lui le tout premier, il avait deux ans de plus qu'elle, Evy l'avait rencontré durant sa cinquième année, il était en septième et durant toute cette année, ils ne s'étaient pas lâché. La relation avait perduré à la sortie de Poudlard du jeune homme pendant quelques temps, Evy était parfois invité à la maison durant les vacances scolaires. Mais ne nous égarons pas, car ce n'est pas lui qu'elle a retrouvé, non , elle ignore d'ailleurs bien ce qu'il est devenu... La personne qui a repris contact avec elle, c'est son petit frère avec lequel Evy à 6 ans d'écart. Elle l'avait un peu pris sous son aile à Poudlard, l'avait aidé en potion et avait gardé un souvenir amical du gamin. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle reçut alors, un matin de Septembre une lettre de sa main !

    Sa plume a papote avait du lui lire la lettre deux fois, Evy n'en croyait pas ses oreilles. Il travaillait au ministère à présent comme membre du magenmagot. Il avait donc appris la nouvelle, le fait qu'elle soit devenue professeur de potion à Poudlard et Directrice des Serpentard, maison dans laquelle le jeune homme avait également failli aller. Une longue conversation épistolaire avait suivi et chemin faisant, le long de la conversation, il lui avait demandé un objet très spéciale que seule elle pouvait avoir. L'idée l'avait fait sourire et elle avait décidé de s'en amuser : s'il voulait ce qu'il désirait, il faudrait gagner un duel amical contre elle... Evy était un peu engourdi avec tout ces temps de voyages et elle désirait ardemment pouvoir se dérouiller un peu, le jeune homme était la cible idéal et elle savait qu'il était bon joueur. Il accepta alors le marché et ils se donnèrent rendez-vous à Pré-au-Lard, près de Poudlard, à la lisière du bois, un endroit calme, éloigné où l'on pouvait se battre sans problème.

    Il fallait que ce soit la nuit, elle avait son travail et lui le sien, elle ne pouvait décemment pas annuler ses cours, l'obliger à quitter le ministère pour une rencontre amicale. Sans compter que, une fois de plus, elle s'était amusée de son handicap, feignant le manque d'équité si le combat se passait en plein jour. Elle avait prié un elfe de cuisine de lui apporter un peu plus tard son repas dans son bureau, elle ne supportait pas de manger avant un duel, cela la rendait plus lourde... Habillée d'une robe noire simple et d'escarpins noirs, elle se dirigea vers la sortie du château après avoir enfiler sa cape noire en velours à capuche afin d'éviter le froid en l'attendant. Elle tenait d'ores et déjà sa baguette à la main, le sourire aux lèvres. Elle fini par la ranger dans sa poche en passant le portail et se dirigea vers le point de rencontre. Visiblement, elle n'aurait pas à l'attendre : il était déjà là.
    Evy n'avait jamais eu l'occasion de ressentir ce que les gens ressentait à la vue d'une personne plus vue depuis longtemps. Non, elle ne pourrait jamais dire si les gens avaient changé. Elle en était certaine pourtant, elle avait quitté un gamin de 11 ans pour retrouver un homme de 27 ans. Elle savait déjà que sa voix fluette aurait disparu mais comme il aurait grandi et vieilli, elle n'en verrait rien, à la différence de lui. Enfin... s'il prenait le temps de faire à Lumos (à moins que ce ne soit déjà fait?). Lumos... ce sort n'avait aucun sens pour elle, elle l'avait vite rayé de son vocabulaire et c'est sans doute ce qui expliquait sa cécité aux inconnus : une femme qui se repère dans le noir sans lancé instinctivement un Lumos... Voila qui était étrange.

    La seule chose qu'Evy avait la chance de connaître alors que le commun des humains passaient entièrement à côté, c'était l'odeur. Oui, James avait grandi à travers son odeur. A 11 ans, il avait déjà son odeur corporelle, bien entendu mais elle était en sourdine, comme passé à travers un épais rideau de tissu. A 11 ans, son odeur corporelle est comme celle de la fleur avant éclosion, on la sent, mais elle semble encore bien trop fade pour se prononcer. Sa sueur également sentait le frais, rien d'autre que le frais. A présent, elle sentait l'homme dans toute sa puissance : âcre, dérangeante. Et son parfum s'était épanoui, elle reconnaissait le musc, la feuille de chêne et des épices également... Elle fini alors par dire :


    James ? Bonsoir ! Tu es en avance, à moins que ce soit moi qui soit en retard...

    Elle détestait l'idée mais c'était possible : on ne s'échappait pas aussi rapidement de Poudlard que l'on sortait de sa maison...



Dernière édition par Pr Evy A. Green le Dim 16 Sep - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Re: Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé Ven 17 Aoû - 0:51

Les potions avaient toujours été la matière favorite de James, dès ses débuts à Poudlard. Il appréciait plus que tout l'ambiance studieuse du cachot, le silence imposé par la seule présence de Severus Rogue, les calculs savants requis par la confection des mélanges... Les cours se déroulaient dans un calme parfois un peu pesant aux dires de certains élèves, mais qui convenait parfaitement au jeune Eccleston. S'il n'appartenait pas à la maison Serpentard, ses dispositions pour les potions lui avaient valu de pas trop subir les brimades que Rogue infligeait habituellement aux élèves extérieurs à sa maison. Il conservait donc de bons souvenirs de ces cours, et aussi de bonnes bases dans la discipline. Il continuait de réaliser des potions pour son propre compte, et parfois aussi pour ses proches ; il aurait peut-être pu en faire son métier, devenir à son tour un maître des potions, mais la perspective de passer sa vie dans un réduit enfumé de vapeurs de potions l'avait quelque peu découragé. Il avait choisi une autre voie, et les potions n'étaient restées qu'un passe-temps utile et stimulant intellectuellement.

Depuis peu, le juge s'intéressait à des potions qu'il n'avait jamais étudiées auparavant, et pour cause ; il s'agissait de mélanges liés au monde de la magie noire, dont les protocoles avaient longtemps été interdits de diffusion, mais qui, sous le régime de Lord Voldemort, connaissaient un retour en grâce. La magie noire était chose courante désormais, et son étude n'était plus, comme par le passé, semi-clandestine. On trouvait des manuels, ainsi que la quasi-totalité des ingrédients nécessaires à la réalisation des protocoles, dans les boutiques spécialisées... Seuls quelques ingrédients, particulièrement rares ou dangereux, étaient difficiles à se procurer. La corne de Cornelongue roumain, par exemple, qui était presque introuvable... Seuls les professionnels, lui avait affirmé l'apothicaire chez lequel il se fournissait, étaient habilités à en acheter. Les amateurs n'avaient qu'à se contenter d'ingrédients approchants qui, jurait-il, avaient sensiblement le même effet... Le juge avait ainsi essayé d'utiliser une poudre d'écailles de Dent-de-vipère du Pérou, mais sa potion – un philtre de désespoir, sympathique breuvage forçant celui qui l'absorbait à revivre ses plus mauvais souvenirs en boucle, jusqu'à devenir l'esclave du désespoir si la potion était correctement dosée – avait eu à peu près autant de puissance qu'un tilleul-menthe tiède.

Il voulait pourtant y parvenir... Non qu'il en eût l'utilité immédiate, mais il tenait à avoir ce philtre dans ses placards. On ne savait jamais ce qui pouvait arriver, et justifier son utilisation ; depuis qu'il suivait assidûment les réunions du PPA et qu'il gravitait dans les milieux les plus proches du pouvoir – et donc, les plus sanguinaires – le juge Eccleston développait une inclination à la violence assez nouvelle. Il étudiait désormais les potions les plus monstrueuses, en parallèle de son entraînement au combat, et prenait de plus en plus plaisir à laisser libre cours à cette brutalité.

Contrarié, il avait laissé tomber l'affaire quelque temps, avant de se décider à reprendre les choses en main. La solution avait été là, sous ses yeux, sans qu'il la voie : Evy Green, l'ancienne petite amie de son frère, était le nouveau professeur de Poudlard. Il lui avait écrit pour la féliciter, après avoir appris sa nomination dans la presse, et ils avaient correspondu quelque temps... James connaissait la jeune femme depuis une bonne quinzaine d'années. David était sorti plusieurs mois avec elle, il l'avait même invitée à Cutcombe, mais l'histoire s'était arrêtée là – au grand regret de la mère du garçon, d'ailleurs, qui avait de la sympathie pour Evy. La Serpentard avait gardé de bonnes relations avec la famille Eccleston et, à Poudlard, elle avait aidé James à s'intégrer au très fermé club des potionnistes amateurs... Elle, en sa qualité de professeur à Poudlard, pourrait sans problème acheter l'ingrédient manquant. Le juge avait hésité quelques jours puis, enfin, s'était lancé. Il n'aimait pas l'idée de quémander quelque chose, et la formulation de la demande l'avait occupé un moment ; finalement, il y était arrivé, en gardant le ton léger de celui qui n'attache pas vraiment d'importance à la réponse. Il ne voulait pas que la jeune femme se sente obligée à quoi que ce soit – ni, au demeurant, qu'elle se doute qu'il était prêt à tout pour obtenir ce qu'il voulait.

Elle n'avait pas accepté explicitement de lui fournir ce qu'il demandait, mais, dans sa réponse, elle avait fixé un rendez-vous : très bon signe, avait estimé James. À Pré-au-Lard, ou plus exactement aux environs, la nuit : tant mieux, ce serait plus discret.
Le jour dit, il arriva avec quelques minutes d'avance au village ; il sortit des ruelles, et se posta sur le chemin où Evy devrait le rejoindre. Il n'eut guère à attendre ; bientôt, une forme noire se découpa sur le gris du ciel ; c'était elle, vêtue d'une ample cape noire qui lui permettait presque de se fondre dans la nuit. Elle discerna sa présence – cette capacité l'avait toujours fasciné – et il fit quelques pas à sa rencontre en confirmant :

-Oui, c'est moi, Evy. Ne t'inquiète pas, tu es pile à l'heure. Alors, comment vas-tu ? Comment se passent tes cours à Poudlard ?

Il n'osait aborder immédiatement le sujet de la corne de Cornelongue roumain, de peur de paraître indélicat, et préférait débuter la conversation par des choses plus banales. Tirant sa baguette, il lança un Lumos informulé et murmura :

-C'est bizarre de te revoir après tant de temps...

S'il avait été un minimum galant, il aurait ajouté un compliment sur le bon état de conservation de la demoiselle, mais sa connaissance de la psychologie féminine était décidément trop lacunaire pour qu'il y pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 10/04/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 30/07/2012
Parchemins postés : 862



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Pr Evy A. Green


MessageSujet: Re: Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé Ven 17 Aoû - 21:01

    Courtoisement, le jeune homme commença la conversation comme si de rien était. S'en était adorable cette tentative de faire passer cette rencontre pour des retrouvailles amicales. Mais la corne de Cornelongue roumain se faisait sentir sous les vêtements de la jeune femme et lui rapellait parfaitement qu'elle était exactement le but de l'entrevue. Mais bon... un peu de conversation ne faisait pas de mal. Il lui affirma qu'elle était pile à l'heure, voilà qui la rassurait. Elle avait horreur de voir ses élèves en retard et cette rigueur s'appliquer à elle également. Ah, la rigueur militaire...

    Ah, tu me rassure, je vais très bien merci et toi ? Oh tout se passe bien, ça n'a pas changé tu sais, j'ai l'impression que Poudlard est intemporelle : il y aura toujours les graines de la grandeurs et les gamins qu'il vaudrait mieux abattre...

    Elle se mit à rire, signe que sa dernière phrase était plus de l'humour noire que le fond de sa pensée... Quoique... Quoi qu'il en soit, elle n'avait pas totalement tort. Certes, Dumbledore était mort et certes, l'école avait changé d'état d'esprit mais les gamins étaient toujours les mêmes : les bons, les moins bons, les turbulents et les calmes... Elle se demandait si au ministère en revanche, c'était toujours la même chose, si, même avec le nouveau régime, les gens étaient toujours les mêmes. Elle lui demanda simplement :

    Et toi ? Au ministère, tout se passe bien ?

    Elle attendit sa réponse à laquelle il rajouta cette phrase, phrase si simple et partagée par la jeune femme. Comme le temps pouvait transformer les choses et pourtant les laisser si intacts. C'était certain, ce n'était plus un enfant. Pour elle, l'idée de le voir après tout ce temps n'avait aucun sens, mais oui, c'était bel et bien bizarre de le sentir après tout ce temps. Lui, le gamin doué en potion, petit frère de son petit ami de l'époque. Contrairement aux autres hommes, il ne fit aucun compliment sur son physique, ce qui ne la dérangea pas le moins du monde. Elle était bien avec son physique et après tout, elle n'était pas là pour ça, elle était venue parler d'affaire. Ils parleraient donc d'affaires...

    Je te le fais pas dire ! Tu as grandi, c'est le moins qu'on puisse dire. Petit rire. Bon James, ne passons pas par quatre chemins il me semble que tu es là pour ça...

    Elle farfouilla dans la cape et y sorti un petit sachet en plastique contenant l'objet tant désiré et lui colla sous le nez. Elle sentit alors un mouvement venant de lui, comme s'il essayait de récupérer le butin et, rapide comme l'éclair, elle ramena le sachet à elle avant qu'il eut le temps de s'en emparer. A l'aide d'un sort, elle rangea la corne rapidement au plus profond de ses poches, là où elle ne pourrait ni tomber ni la déranger pendant le duel à venir. Une fois ceci fait elle lui annonça :

    Tu dois en avoir fait ta propre expérience : les gens changent physiquement mais jamais mentalement, ce qui fait la nature d'un homme ne s'efface pas avec le temps. Alors tu dois te rappeler que je suis du genre joueuse... Sans compter que lors de mes aides en potions, je t'ai toujours demandé de te dépasser. Je ne doute pas que tu as du chercher la corne sur le marché avant de me la demander donc tu dois savoir que c'est un objet rare qui coûte son pesant d'or. Je serais soulagée de savoir que tu la mérite vois-tu... Un petit duel amical, ça te tente ?

    Elle sortit à son tour sa baguette, sourire aux lèvres. Elle ne serait pas cruelle, elle avait juste envie de s'amuser, de se dérouiller. Le professeur Woods lui avait promis un combat amical courant Septembre mais il n'était pas encore arrivé et il fallait bien avouer qu'elle rêvait de se dérouiller. Le combat... Elle avait toujours adoré ça, elle maîtrisait un peu le combat au corps à corps, les arts martiaux, grâce à son militaire de père et, incapable de faire du Quidditch, elle s'était toujours épanouie dans le duel de sorcier, où elle était bonne à l'époque. Elle avait connu un gamin assez joueur, elle espérait que ça n'avait pas changé, que ça faisait bel et bien partie de sa nature profonde... Elle enleva sa cape et la déposa un peu plus loin, attendant sa réponse. Ce soir, tout n'était pas question de gagner : il pouvait perdre et avoir tout de même la corne, le but étant de s'amuser. Mais ça, bien sûr, elle s'était bien gardée de lui dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Re: Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé Ven 17 Aoû - 22:38

Prof. S'il y avait bien un métier que James n'aurait fait pour rien au monde, c'était bien celui-là. Les mouflets bruyants, sans organisation (« monsieur, j'ai plus de place sur ma feuille, j'en prends une autre ? »... « monsieur, ce que vous écrivez au tableau, on doit l'écrire aussi ? »), les paquets de copies toutes plus ineptes les unes que les autres... Enseigner était le meilleur moyen de finir par détester une matière qui le passionnait. Pour que ce soit jouable, il aurait fallu qu'il possède l'autorité glaciale d'un Severus Rogue, qui, de mémoire d'élève, n'avait jamais eu besoin de lever la voix pour avoir le calme dans sa classe... Mais lui n'était pas fait pour cela. Il n'aurait jamais supporté les mômes, le bruit d'une salle de classe, le vacarme des couloirs... Ce qu'il aimait, lui, c'était le calme des salles d'archives judiciaires, les longs moment passés dans un bureau silencieux à potasser les textes... Tout le contraire de ce qui devait constituer le quotidien d'Evy, donc. Il lui demandait comment se passaient les cours par politesse, mais aussi par réel intérêt ; il comprenait mal comment on pouvait, en conscience, choisir la voie de l'enseignement, et il était donc curieux de recueillir les impressions d'une connaissance... Elle avait l'air plutôt satisfaite de son travail, mais ce n'était pas vraiment étonnant ; James, qui l'avait côtoyée au club des potionnistes, se souvenait d'elle comme d'une personne plutôt pédagogue. Elle s'occupait souvent des plus jeunes membres du club, leur expliquait les points délicats pour eux, et les incitait à surmonter leurs difficultés... James estimait qu'il avait autant progressé au club que dans les cours de potions de Rogue. Evy devait faire une bonne prof, si elle continuait comme ça. Elle enchaîna en l'interrogeant sur le Ministère, et il sourit :

-Oh, je suis entré au Ministère il y a quelques mois seulement... Pour le moment, tout se passe bien. Il y a pas mal de travail, mais c'est intéressant...

Il éclata de rire lorsqu'elle remarqua qu'il avait grandi, et ne put retenir une gentille raillerie :


-Encore heureux, que j'ai grandi... Qu'est-ce que tu croyais ? Que j'allais rester toute ma vie l'avorton que j'étais à douze ans ?


S'il y avait un garçon minuscule dans sa promotion, c'était bien lui. Sa croissance était venue tard, et Evy devait garder le souvenir d'un tout petit gamin. Si elle avait pu le voir, elle aurait su qu'il flottait littéralement dans son uniforme, hérité d'un de ses aînés... Heureusement que les choses avaient changé.

Evy ne semblait pas vouloir s'éterniser. Elle lui rappela qu'ils étaient là pour quelque chose de précis, et tira un sachet de sa poche. James avança la main pour le prendre, mais elle le rangea prestement... Le juge fronça les sourcils. Que signifiait ce geste ? Que voulait-elle ? Elle le lui expliqua, en souriant. Un duel amical ? Pour s'assurer qu'il était digne d'obtenir cet ingrédient ? C'était bien une idée de Serpentard, ça... Le juge eut quelques réticences, puis l'idée fit son chemin et il tira sa baguette magique en répondant :

-Soit, nous allons jouer, puisque tu le veux... Je pense avoir un peu progressé depuis la dernière fois.

C'est-à-dire lorsqu'il avait treize ans, en gros. Il dégrafa sa cape et la déposa sur un rocher pour se battre plus à son aise, recula de plusieurs pas, et annonça d'une voix forte :

-Je me place ici, ça te va ?

C'était la moindre des politesses, lorsqu'on combattait une aveugle, que de lui indiquer clairement sa position... Il s'inclina, saluant comme pour un vrai duel, et lança son premier sort, au jugé – allez donc repérer une fille tout de noir vêtue dans l'obscurité...

-Incarcerem !

Raté... L'éclair frôla Evy, et alla se perdre au loin. Les yeux plissés, James scruta devant lui, à l'affût du moindre mouvement, prêt à parer l'attaque de son adversaire.

Evy 10
James 10


Dernière édition par James Eccleston le Ven 17 Aoû - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé Ven 17 Aoû - 22:38

Le membre 'James Eccleston' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 10/04/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 30/07/2012
Parchemins postés : 862



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Pr Evy A. Green


MessageSujet: Re: Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé Ven 17 Aoû - 22:53

    -Encore heureux, que j'ai grandi... Qu'est-ce que tu croyais ? Que j'allais rester toute ma vie l'avorton que j'étais à douze ans ?

    Elle se mit à rire à son tour. Elle était peut-être aveugle mais elle avait passé pas mal de temps aux côtés de James et voyait parfaitement dans on esprit sa taille et sa maigreur. Il était vrai qu'il était loin d'être robuste, plutôt chétif d'ailleurs et elle essaya de s'imaginer un homme ayant ce corps d'enfant. C'était impossible pour un homme en aussi bonne santé que son interlocuteur.

    Non, ce n'est pas ce que je croyais, mais disons que tu était adorable en jeune garçon chétif, ça me donnait plus envie de te prendre sous mon aile que maintenant dirons-nous.

    Elle se remit à rire, bien entendu, c'était une raillerie, prendre un enfant par la main, joli refrain mais quand l'enfant devenait adulte, le prendre par la main tel un gamin, ça devenait un peu étrange... Il accepta ensuite le duel, ce qui la fit sourire. Qu'il était bon de voir qu'ils pouvaient être sur la même longueur d'ondre... Ce soir était un soir spécial, pas de copies à corriger, pas d'élèves à sermoner, non juste une vieille connaissance, un clair de lune qu'elle ne pouvait pas voir, les odeurs endormis de la nature et un duel amical. Une bonne soirée en perspective. Il lui annonça qu'il pensait avoir progressé, une nouvelle fois, encore heureux ! Si le jeune homme avait le même niveau à 27 ans qu'à 12 ans, il avait plus qu'à se jeter dans le lac noir. Mais elle ne fit aucune remarque, la blague étant déjà consommée, en rajouter sur le même sujet l'alourdirait.

    Par politesse, il avait indiqué sa position, ce qui fit rire Evy. Elle était capable d'évaluer la distance mais l'emplacement exact... Un peu plus sur la gauche, la droite, au milieu ? C'était surtout la phrase en elle-même qui l'amusa. Il avait dit « ici » et lui avait demandé si ça lui allait. « Ici » n'avait strictement pas de sens dans le vocabulaire d'Evy, elle avait des manières différente d'appréhender son environnement plutôt qu'à une position précise. Après lui avoir poliment expliqué sa position donc, il lança le premier sort. Elle l'évita de justesse, décidément, elle était bel et bien rouillée, elle n'arrivait moins facilement à sentir les sortilèges mais cela allait revenir, elle en était sûre.

    Elle avait frôlé un sortilège qui risquait de l’emprisonner... Voila qui était intéressant. Après avoir éviter le sortilège, elle inspira un grand coup, dirigea sa baguette vers la cible et lança :


    Stupéfix !

    Une simple mise en bouche... qui échoua. Elle était heureuse d'échouer auprès du jeune homme, en duel, il valait toujours mieux loupé un ami qu'un ennemi et si le jeune homme lui servait d'entraînement, alors c'était parfait : elle reprendrait son rythme de croisière pour de vrais combat. Elle sentit le soir s'éloigner puis l'odeur nauséabonde du stupéfix se mêla à celle du jeune homme... Elle l'avait raté de peu, voilà qui la rassurait.

    Bon, réveillons-nous James. A cette allure là, demain après-midi, nous ne saurons toujours pas si tu mérite ta corne de Cornelongue.

    Elle rit de bon cœur, attendant la riposte avec impatience.

James : 10
Evy : 10


Dernière édition par Pr Evy A. Green le Sam 18 Aoû - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé Ven 17 Aoû - 22:53

Le membre 'Pr Evy A. Green' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Re: Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé Sam 18 Aoû - 23:25

Quelle sottise avait-il dite, déjà ? Il avait progressé ? Son premier sort ne le démontra guère. Evy esquiva l'attaque, et, s'il ne pouvait voir son visage dans la pénombre, James devinait le sourire de la jeune femme. Elle avait toujours été amatrice de duels, pour le plaisir du jeu – du moins contre le frère de son petit ami – et semblait toujours s'amuser de ce qui arrivait. Ils s'étaient parfois battus, de manière amicale, dans le parc de l'école ou, durant les vacances, à Cutcombe ; bien entendu, James n'avait jamais remporté la moindre de ces rencontres, disputées contre une élève bien plus âgée et parfois arbitrées par David, un juge éminemment partial qui aurait fait n'importe quoi pour un baiser de sa chère et tendre. Il était d'ailleurs étrange, songea James hors de tout propos, qu'il ait fini par se séparer d'Evy. À bien y repenser, il avait vraiment l'air amoureux, et leur mère était d'ailleurs convaincue que la Serpentard serait « la bonne ». David et Evy avaient déjoué tous les pronostics... S'étaient-ils jamais revus ? James était à peu près certain que non, et il se demandait ce qui pouvait justifier de couper les ponts aussi radicalement. Un jour, il interrogerait son frère à ce sujet. La prochaine fois qu'il le verrait, tiens... Il lui raconterait qu'il avait revu la jeune femme, et en profiterait pour tirer au clair ce qui lui avait échappé lorsqu'il n'était encore qu'un gamin.

Il n'eut guère le temps de penser davantage à la vie sentimentale de son frère aîné – vaste sujet, d'ailleurs, qui aurait mérité une étude à lui tout seul. C'était au tour d'Evy d'attaquer, et il ne s'agissait pas de se laisser surprendre... Pas seulement parce qu'il voulait réellement la corne de Cornelongue, mais aussi, et surtout, parce qu'il tenait à lui montrer ce qu'il valait, à présent, en combat singulier. Il s'était toujours entraîné raisonnablement, mais depuis son entrée au Ministère, les choses s'étaient considérablement accélérées... Il s'était battu pour la première fois en combat réel, et avait reçu ses premières leçons de la main de Mangemorts – Avery, son mentor, et John Mulciber, le Ministre de la Magie... Il avait compris ce que c'était que se battre pour défendre sa peau, et pour anéantir celui d'en face. Le combat n'était plus un jeu, un aimable passe-temps comme au collège, mais une pratique indispensable pour survivre. Toutes les occasions de s'entraîner étaient bonnes à prendre... et un duel en pleine nuit n'était pas à dédaigner. Il ne distinguait pas les gestes de la sorcière face à lui et devait se fier à son intuition pour deviner ses réactions... situation inhabituelle, mais, de facto, intéressante. L'oreille dressée, il s'efforçait de percevoir un bruit qui trahirait les gestes d'Evy, en vain . Il vit soudain l'éclair de stupéfixion arriver droit sur lui, et l'évita de justesse ; décidément, il était extrêmement difficile de se battre sans y voir... Tâchant de remuer le moins possible, il visa Evy, et formula à son tour une attaque – rien de méchant, un maléfice de Jambencoton en souvenir du bon vieux temps où ce sort faisait partie des rares qu'il maîtrisait, et revenait donc fréquemment en duel...

Evy 7
James 10


Dernière édition par James Eccleston le Mer 22 Aoû - 20:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé Sam 18 Aoû - 23:25

Le membre 'James Eccleston' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 10/04/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 30/07/2012
Parchemins postés : 862



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Pr Evy A. Green


MessageSujet: Re: Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé Dim 19 Aoû - 15:38

    Le jeune homme passait à la vitesse supérieur : son maléfice frappa Evy de pleins fouet qui sentit ses jambes l'abandonner. Elle s'effondra alors sur le sol, les jambes tremblantes et aussi stables que si elles étaient en coton. Un classique ce sortilège de Jambencoton mais seigneur que c'était efficace ! L'utilisation du sortilège la fit sourire, brusquement, elle revoyait le gamin derrière l'adulte . Ce sort avait longtemps été celui de prédilection de James, un des rares sort qu'il parvenait à faire. Visiblement c'était toujours une affaire qui marchait : le premier sort avait échoué et le jeune homme s'était directement rabattu sur celui-là.

    C'était à Evy de riposter. Elle savait qu'elle sort lancer, elle voulait un peu le faire tomber de manières à ce qu'ils soient deux à côtoyer le sol. Mais Evy n'était pas une Serpentard pour rien, il lui arrivait d'avoir la même arrogance, surtout quand il s'agissait de ses domaines de prédilections : les odeurs et les duels. Enfin... pour l'instant, il semblait que ses dons aux duels l'avaient lâché. Cette arrogance, elle la tenait de son militaire de père qui refuser de la voir s’aplatir au combat. Il avait toujours refuser la lâcheté et surtout celle de sa fille. Quelle n'était pas sa rage lorsque, durant leurs combats de corps à corps, il la faisait tomber et que, au sol, elle essayait à son tour de le mettre à terre. Non, sa fille était une Green et peu importe qu'elle soit une fille, elle se battrait avec honneur, droite et debout.

    Evy n'avait pas oublié l'enseignement de son père, elle se refusait à présent de ne pas le respecter. Pourtant, ses jambes étaient faibles. Le sortilège s’estomperait bientôt, mais elle était bien trop dans l'action pour pouvoir attendre. Avec courage, elle tenta de se relever, non sans peine et quand enfin elle y parvint, elle dirigea sa baguette vers l'homme. Cette fois elle le loupera pas. Mais c'était sans compter sur ses gens. Elle lança le sort informulé de l'Everte Static mais ses jambes se dérobèrent au même moment, le sort changea de direction et loupa James.

    Arrivée au sol, elle pesta, puis ses jambes se calmèrent, enfin... Mais il était trop tard pour elle... Elle se releva alors et attendit la prochaine offensive.


Dernière édition par Pr Evy A. Green le Lun 20 Aoû - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé

Revenir en haut Aller en bas

Duel au clair de lune comme de vieux amis... || Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-