POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Discours de rentrée 2004-2005

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Discours de rentrée 2004-2005 Sam 1 Sep - 17:05


La belle Inquisitrice était face à toute l’assemblée. Les premières années la regardaient pour les uns avec inquiétudes, pour les autres avec intérêt, pour certains avec arrogance et pour les rares avec interrogation. Elle, elle était assise sur la table des professeurs dont sa place, un fauteuil plus haut et plus large que les autres et entièrement dorée à l’or fin était derrière elle de l’autre coté de la table. L'on attendait qu’elle se levait pour faire apparaitre les couverts et condiments. Ses jambes minces croisées, ses bras croisés sous sa maigre poitrine, elle n’haussait aucun sourire de ses lèvres rosées. Son regard se posait sur chaque jeune qui se présentait sous le choixpeau. Elle écoutait avec attention ce que ce dernier avait à en dire et le retenait. Certains de ses élèves allaient être convoqués dès cette semaine soit pour les recadrer, soit pour les pousser vers l’avant. Elle prévoyait de prendre de l’avance avant tout débordement cette année.
La répartition finit, les élèves enfin à leur place, elle décroisa ses jambes et se leva dans une grâce extrême. Tout en avançant vers le pupitre, sa robe de sorcière noir ébène, proche du modèle que portait le Professeur Rogue mais largement plus féminine, se mouvait autour de ses chevilles. Levant à nouveau la tête pour reporter leur regard sur l’assemblée, Frédérique sourit en coin avant de caresser le pupitre du bout des doigts. Un geste comme une attitude qui pouvait paraitre à leurs yeux à tous comme menaçant, envoutant, intriguant.


« Bonjour et bon retour pour les uns et bienvenue à Poudlard pour les nouveaux arrivants qui viennent tout juste de se faire répartir… Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis le Professeur Frédérique LeeRoy, Inquisitrice de cet établissement…
Secondée par l’équipe enseignante, dont les directeurs de maison, vous allez apprendre, peut être à vos dépends, la rigueur, l’ordre et la discipline que je voudrais maintenir qu’importe que vous soyez de Gyrffondor, Poufsouffle, Serdaigle ou Serpentard… Nous allons faire de vous des élites… Les jeunes les plus brillants, les plus puissants, les plus enviés du monde de la magie… Je ne tolèrerais pas les faibles, les lâches, les incapables, les traitres…
C’est ainsi, pour cela que je vous demande qu’au moindre problème, soucis, interrogation, doute, ou qu’importe le sujet, de vous diriger vers moi… Je suis accessible… Ma porte est toujours ouverte pour ceux qui en ont besoin, pour ceux qui le désirent… J’aime la rigueur mais je n’ignore pas que les prochains mois seront difficiles… Ma proximité avec vous ne changera pas… Mais attention, je n’accepterais pas que l’on abuse de ma bienveillance… Je suis les yeux et les oreilles de Poudlard… Rien ne m’échappe… Je saurais tout de vous… »


Son ton était posé, sa voix tendre. Elle regardait tour à tour comme si elle les perçait de l’intérieur, ce qu’elle pourrait faire avec aisance sans qu’ils ne s’aperçoivent. Mais elle ne le fit pas. Elle se contentait seulement de les regarder en appuyant les propos qu’elle énonçait. Elle se voulait proche, mais elle se voulait crainte. Ils devaient savoir qu’elle pouvait les aider, comme les torturer. Ils devaient que sa réputation n’était pas infondée. Avec elle, on ne savait pas sur quel pied danser. On ne savait pas ce qui pouvait arriver. Car tout pouvait arriver.

« Poudlard n’est pas qu’un établissement scolaire… C’est aussi un lieu de vie, une seconde maison… Je vous invite à vous rapprocher des responsables de nos différents clubs et si les idées ne vous manquent pas, vous pouvez faire des propositions pour d’autres activités…
Le Quidditch est un sport passionnant et qui rapproche les membres à l’intérieur de leur maison… J’aime la cohésion, j’aime l’entente… Nous baserons cette nouvelle année sur ce point… Je vous demande aussi de rencontrer monsieur Serpens… La jeunesse puriste pourrait beaucoup vous apprendre…
Les conflits ne seront pas tolérés… Alors apprenez à travailler souder, ou sinon, un conseil, n’en venez pas au combat… Je risque de vous le faire endurer plus impitoyablement qu’une défaite…
La Brigade Inquisitoriale n’a pas de nombres limités de membres… Inscrivez-vous sans honte… Au contraire, cela pourrait vous être favorable qu’importe vos projets d’avenir…
Les Directeurs de maison vous rappelleront les règles, les points de maison et toute autre détail… »


La jeune LeeRoy passa une main dans ses longs cheveux ondulés qui retombait en cascade sur ses épaules. Les longs discours étaient ennuyeux et surtout, on n’en retenait que la moitié. Elle se trouvait plutôt brève, mais il n’y avait pas grand-chose à rajouter selon elle. L’essentiel était qu’ils comprennent et retiennent le message qu’elle leur passait. Pour le reste, ils savaient où la trouver. Elle leva la main et tous les mets apparurent sur les tables.

« A présent que tout est dit, je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps… Demain vous aurez vos premiers cours… Je vous souhaite bon appétit mais aussi, une bonne soirée pour la suite… »

La jeune femme les salua avant de se retourner.
Elle regarda tour à tous chacun des enseignants présents, bien qu’elle les avait salué à son entrée dans la Grande Salle. Elle espérait que le Professeur Forsythe répondrait aux attentes de son assistant, Maleficus. Elle portait un regard attentif aux cours des Professeur Lens, Professeur Asakura, Professeur Maxwell, des matières dont elle se révélait experte. Les Professeur Woods et Professeur d’Uberville n’avaient plus à faire leur preuve mais ne devaient pas baisser leurs efforts. Et pour le Professeur Green, elle comptait en faire son adjointe. Il manquait encore deux directeurs de maison mais cela serait réglé dans la semaine suivante.
Prenant place sur son siège, elle pouvait à présent souffler quelques minutes. Cette année, elle allait être bien plus présente que la précédente. Et les élèves avaient ainsi du soucis à se faire…

[HJ : Quand ils le désirent, les professeurs pourront prévenir leurs élèves par MP pour le début de leurs cours. Je rappelle aussi que tous les Brigadiers, professeurs et donc Directeur de maison, peuvent intervenir dans les RPs même privés si ils le jugent nécessaire.
Vous pouvez, ou non, bien évidemment répondre à ce sujet. N'oubliez pas de mettre fin à vos RPs en dehors de Poudlard. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Discours de rentrée 2004-2005 Dim 2 Sep - 23:26

H avait sa valise à la main, enfin, sa valise, ses bagages plutôt, quittant la propriété des Ashfords, le Gryffondor transplana jusqu'à ce qu'il atteigne le chemin de traverse, là, il fit un détour par le magasin de quidditch, où il n'y avait rien de nouveau.
Ensuite, ce fut direction la voie neuf trois-quart, là, il arriva dans la gare, et trouva un gamin perdu entre la voie neuf et dix, visiblement, on avait pas du lui dire comment passer, ce qui étonna le lion, bagage à la main, il s'approcha, lâcha un valise pour empoigner avec force l'épaule du gamin, le retournant, le grand lui fit face en lui demandant d'une voix qui lui était propre :

« Perdu petit ? »

L'autre bredouilla, quelque chose, et comme H ne put rien comprendre, il lui désigna le mur.

« Voie neuf trois-quart ? Tu d'vrais te bouger le cul sinon t'vas rater le train. »

Et le Gryffondor fonça sur le mur disparaissant pour arriver sur la voie, suivit par le gamin qui eu l'air ébahi devant le spectacle, lui donnant une tape sur l'épaule, H monta dans le train, se posant dans son wagon, il comata comme une loque jusqu'à ce qu'on vienne le réveiller pour lui dire de se changer et qu'il serait bientôt arrivé.

Comme d'habitude, déplacement à l'aide des calèches volantes, un des rares trucs de Poudlard que H ne comprenait que peu, d'autant que les Sombrals qui les tiraient lui apparaissaient comme invisible, et il ne comprenait pas pourquoi il ne pouvait pas les voir, en dépit du fait d'avoir déjà tué à multiples reprises …
Ensuite, il monta au dortoir après avoir rembarré une des jumelles à la botte de Serpens.
Après les formalités, direction la grande salle et table des lions pour écouter la potiche qui servait de dirlo, la répart, et après, pitance !

Tirant une gueule de cent pieds de long, il écouta avec la plus grande attention, ou pas, le discours de LeeRoy.

« Bonjour et bon retour pour les uns et bienvenue à Poudlard pour les nouveaux arrivants qui viennent tout juste de se faire répartir… Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis le Professeur Frédérique LeeRoy, Inquisitrice de cet établissement…

*Et voilà, toujours la même musique … c'est dépitant. *

Secondée par l’équipe enseignante, dont les directeurs de maison, vous allez apprendre, peut être à vos dépends, la rigueur, l’ordre et la discipline que je voudrais maintenir qu’importe que vous soyez de Gyrffondor, Poufsouffle, Serdaigle ou Serpentard… Nous allons faire de vous des élites… Les jeunes les plus brillants, les plus puissants, les plus enviés du monde de la magie… Je ne tolèrerais pas les faibles, les lâches, les incapables, les traitres…

*Et c'est elle qui dit ça … *

C’est ainsi, pour cela que je vous demande qu’au moindre problème, soucis, interrogation, doute, ou qu’importe le sujet, de vous diriger vers moi… Je suis accessible… Ma porte est toujours ouverte pour ceux qui en ont besoin, pour ceux qui le désirent… J’aime la rigueur mais je n’ignore pas que les prochains mois seront difficiles… Ma proximité avec vous ne changera pas… Mais attention, je n’accepterais pas que l’on abuse de ma bienveillance… Je suis les yeux et les oreilles de Poudlard… Rien ne m’échappe… Je saurais tout de vous… »

*Oh l'autre hey ! Genre elle saura tout … c'est une grosse blague. *

« Poudlard n’est pas qu’un établissement scolaire… C’est aussi un lieu de vie, une seconde maison… Je vous invite à vous rapprocher des responsables de nos différents clubs et si les idées ne vous manquent pas, vous pouvez faire des propositions pour d’autres activités…

*Bla bla bla … *

Le Quidditch est un sport passionnant et qui rapproche les membres à l’intérieur de leur maison… J’aime la cohésion, j’aime l’entente… Nous baserons cette nouvelle année sur ce point… Je vous demande aussi de rencontrer monsieur Serpens… La jeunesse puriste pourrait beaucoup vous apprendre…

*Quidditch FOREVER !!! Hey attends … elle vient pas de dire que … oh putain meeeeeeeeeeeeeeeeerde ! *

Le regard de Mercurius passa sur la table des profs et du personnel, et bizarrement, le piaf était là, ce fumier avait réussi à rester là, voilà qui n'était pas très arrangeant pour H.

Les conflits ne seront pas tolérés… Alors apprenez à travailler souder, ou sinon, un conseil, n’en venez pas au combat… Je risque de vous le faire endurer plus impitoyablement qu’une défaite…
La Brigade Inquisitoriale n’a pas de nombres limités de membres… Inscrivez-vous sans honte… Au contraire, cela pourrait vous être favorable qu’importe vos projets d’avenir…
Les Directeurs de maison vous rappelleront les règles, les points de maison et toute autre détail… »


*Putain c'est chiant … *

« A présent que tout est dit, je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps… Demain vous aurez vos premiers cours… Je vous souhaite bon appétit mais aussi, une bonne soirée pour la suite… »

Certains applaudirent, pas le lion, et quand les victuailles apparurent, le Gryffondor se jeta dessus comme un mort de faim, l'année commença comme ça tous les ans, et ça ne serait pas une exception pour le coup, en attendant, H avait un objectif clair, garder la coupe de Quidditch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 07/05/1998
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 03/08/2012
Parchemins postés : 457



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Kimberlie Vasheden inact


MessageSujet: Re: Discours de rentrée 2004-2005 Lun 3 Sep - 15:17

"Poudlard Express. 9 3/4."

Cela faisait la 6ème fois de sa vie que Kimberlie avait ce billet dans sa main. La 6ème fois que la belle blonde courait dans un mur magique avec ses valises et son hibou.
Le quai était bondé de premiers années, et d'autres élèves se précipitant dans le Poudlard express. La Serpentard remarqua quelques uns dont elle connaissait où dont elle avait déjà vu le visage. La sorcière salua certains et rejoignit ses amis dans l'express, à leurs places habituelles depuis la première année. Tout ce monde la rendait nostalgique.
Quoi ? Non, il fallait qu'elle se ressaisisse. Elle était Kimberlie, nom de Dieu !
Bref, elle avait mis sa robe de sorcier et le train partit enfin 10 minutes plus tard...

---

« Bonjour et bon retour pour les uns et bienvenue à Poudlard pour les nouveaux arrivants qui viennent tout juste de se faire répartir… Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis le Professeur Frédérique LeeRoy, Inquisitrice de cet établissement…
Secondée par l’équipe enseignante, dont les directeurs de maison, vous allez apprendre, peut être à vos dépends, la rigueur, l’ordre et la discipline que je voudrais maintenir qu’importe que vous soyez de Gyrffondor, Poufsouffle, Serdaigle ou Serpentard… Nous allons faire de vous des élites… Les jeunes les plus brillants, les plus puissants, les plus enviés du monde de la magie… Je ne tolèrerais pas les faibles, les lâches, les incapables, les traitres…
C’est ainsi, pour cela que je vous demande qu’au moindre problème, soucis, interrogation, doute, ou qu’importe le sujet, de vous diriger vers moi… Je suis accessible… Ma porte est toujours ouverte pour ceux qui en ont besoin, pour ceux qui le désirent… J’aime la rigueur mais je n’ignore pas que les prochains mois seront difficiles… Ma proximité avec vous ne changera pas… Mais attention, je n’accepterais pas que l’on abuse de ma bienveillance… Je suis les yeux et les oreilles de Poudlard… Rien ne m’échappe… Je saurais tout de vous
… »

Kim sourit. Voila une Inquisitrice digne de ce nom. Cette année, Kimmy comptait bien faire de son mieux pour avoir encore de meilleurs résultats, et devenir une grande sorcière... Elle était déterminée, et captivée, ignora ses amis à côté d'elle qui n'étaient pas du tout intéressés et qui racontaient une énième fois leurs vacances...

Au mot "Quidditch", les oreilles de la belle serpentard se dressèrent. Elle chercha du regard H, et vit que lui aussi avait levé la tête à ce mot. Encore une année géniale d'entraînements les attendait, les matchs... Oh, elle s'en réjouissait déjà. Perdue dans ses pensées, elle n'avait pas suivi le reste du discours. Aucune importance, ce devait être le même que l'année dernière. Ainsi que celui d'avant. Kimmy n'entendit que les derniers mots de l'Inquisitrice.

« A présent que tout est dit, je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps… Demain vous aurez vos premiers cours… Je vous souhaite bon appétit mais aussi, une bonne soirée pour la suite… »

Puis elle se mit à manger avec appétit, toujours perdue dans ses matchs imaginaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arrivé sur Poudnoir : 24/06/2012
Parchemins postés : 389



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Erin Breckenridge


MessageSujet: Re: Discours de rentrée 2004-2005 Mer 5 Sep - 23:02

Erin se leva ce matin là avec un baume au coeur particulier, un sentiment de légèreté qu'elle n'avait pas connu depuis le début des vacances d'été. Il n'y avait rien de pire que de se retrouver seule dans cet immense château, avec pour unique compagnie quelques elfes de maison peureux, des tableaux à côté de la plaque et l'inquisitrice. Les premiers ne lui adressaient pas la parole. Les seconds avaient parfois de belles histoires à lui raconter. La dernière, même si bonne compagnie, n'était pas souvent disponible pour son élève et au contraire, c'était elle qui devait se plier à ses disponibilités.
Enfin, Poudlard allait vivre. Les couloirs allaient rugir, un message plein de voix et de claquement de talons. Les murs allaient entendre et répéter. Les fenêtres offrirent un spectacle à voir de l'extérieur. La magie allait se rependre et se manifester à chaque instant.
La magie est puissance.

Elle alla chercher de quoi survivre jusqu'au soir en cuisine, puis passa la journée entière dans la bibliothèque. Ses poumons se débattaient pour trouver de l'air à travers les épaisses couches de poussière. Finalement, elle travaillait plus durant les grandes vacances que durant la période scolaire. C'était déprimant d'être seule, de ne rien avoir à faire. Le travail devenait son seul ami. Il arrivait à lui occuper l'esprit. Quand les élèves revenaient, il y avait une multitude de personnes capables de susciter son intention. Elle avait mieux à faire qu'étudier.

Le soir venu, l'excitation montait en elle. Elle se mit dans un coin et se glissa parmi les premiers élèves qui rentraient dans la grande salle.
L'être humain n'est pas fait pour vivre seul. La vague de chaleur qui l'envahissait à l'écoute de ces voix lui inculquait la véracité de ce constat.

Elle s'installa a la table des Serdaigles, se félicita, comme les autres, de l'arrivée de nouveaux dans sa maison et porta une oreille attentive au discours de la directrice. Il ressemblait étrangement à celui de fin d'année. Toujours les mêmes choses à dire. Pourtant, personne les écoutait. Jamais.
Une sorte de tradition tacite entre les professeurs et les élèves. J'ai la politesse de te laisser parler, ais la politesse de me laisser battre la campagne.

Quand le discours fut fini, le banquet apparut sur la table. Comme par enchantement... ou plutôt, tout à fait normalement.
Erin se régalait du repas et de l'ambiance. Pour la première fois depuis deux mois, elle n'allait pas être seule dans son dortoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Discours de rentrée 2004-2005

Revenir en haut Aller en bas

Discours de rentrée 2004-2005

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-