POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Cours I : Poisons indétectables || 2e cycle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Cours I : Poisons indétectables || 2e cycle Lun 29 Oct - 17:02

H venait carrément de pourrir le cours de la prof handicapée, pire que ça, à lui seul, il avait foutu le bordel et prouvé qu'il avait un niveau bien supérieur au reste, grosso modo, il venait de s'affirmer comme la bête noire de la prof, et à juste titre, il était … très à même de lui rendre la vie impossible, et il n'était pas à exclure que si ses attaques psychologiques ne suffisent pas, qu'il en vienne à se battre avec elle.
Une aveugle, quoi de plus facile à torturer et à vaincre ?
Un ostéoclaste pour lui péter le nez, et le problème était réglé, mieux, dauber ses vêtements de son propre sang de saloperie.

Oui, H avait de la haine, de la rancoeur profonde pour cette inconnue, pour cet échec sur patte, cette immondice, le truc qui avait usurpé la place de la meilleure prof de potion que Poudlard n'ait jamais connu, comment pouvait on laisser passer ça ? LeeRoy avait clairement merdé.
Lui se chargerait donc personnellement de la faire dégagement, et s'il ne partait d'elle même, elle sortirait de Poudlard les deux pieds devant !

À moins d'une explication, cela se terminerait forcément mal, et quand on connaissait ne serait ce qu'un peu le Gryffondor, on ne pouvait ignorer sa fâcheuse tendance à régler les choses par la force et la fourberie.
Sous l'oeil de Chris, il toisa l'aveugle qui ne put voir le regard noir de l'élève, si elle avait pu ne serait ce qu'une seconde le voir, elle aurait peut être eu peur, et les élèves autour de lui, étaient mitigés entre l'admiration de la maîtrise de sortilège et la peur, cette peur que l'on ressentait quand Mercurius devenait agressif.
Ce regard ne trompait, on ne pouvait y déceler de pitié, c'était celui d'un tueur, oui, un regard assassin, un regard de meurtrier. Il avait déjà tué, cela se savait, et il dormait la nuit, mais c'était la première fois qu'on voyait autant de volonté dans l'oeuvre, on avait connu le Mercurius bagarreur, le Mercurius violent, mais cette facette de son âme, semblait vouée à des desseins de fortune qui se passaient de commentaire tant ils étaient d'un sadisme extrême.

Le compère de troll du Gryffondor s'en donna à cœur joie, il fit remarquer à la prof que le tour était plus que bon, et qu'elle avait sacrément l'air conne à se faire dépasser ainsi par un simple élève, qui plus est, un cancre reconnu.
Étrangement, ce ne fut pas du goût de la directrice des serpents, qui fit léviter le sac du lion, lui indiquant clairement la sortie … c'était son choix, elle ne venait que d’attiser une haine déjà virulente, désormais, c'était le professeur Green contre l'élève Yakovsky.

Ça me va Yakovski. Merci de votre visite, au revoir, à bientôt et n'oubliez pas de prendre rendez-vous avec l'Inquisitrice.

Elle le fit alors léviter lui, mais se dernier ne broncha pas et renquilla :

« T'façon, il y aura jamais pas de place pour vous ici, pas pour les voleuses et encore moins pour les infirmes dans votre genre ! »

La porte se referma, mais qu'importe, elle avait entendu sa phrase, et elle resterait longtemps dans son petit crâne de pétasse sans vue, c'était désormais un fait, elle aurait en face du répondant, et pas qu'un peu.
Il avait fait son exercice, il l'avait réussi par extension, point final, qu'elle assume sa défaite.

Ramassant sa besace à terre, il la posa sur son épaule, et repartit à travers les couloirs de l'école, remontant jusqu'à chez l'inquisitrice, il attrapa un mot de papier, et écrivit avec son écriture italique les mots suivants.


Mot pour l'Inquisitrice:
 

L'inquisitrice n'étant pas là, il lui laissa le mot avant de se retirer, remontant dans son dortoir pour se poser sur son lit.
Une fois arrivé à destination, il lâcha son sac, posa sa baguette sur sa table de nuit, ne prenant pas le soin de retirer son uniforme, il se coucha sur son lit, fermant les yeux, les bras le long du corps … une vision vint alors l'envahir … un souvenir.

Le visage du professeur Evans lui souriait, il avait fait le bon choix … elle serait fière de lui, elle serait vengée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: Cours I : Poisons indétectables || 2e cycle Mar 30 Oct - 16:47

    Nicci-Rose ne pouvait que respecter cette professeur qui face à l'insolence faisait preuve de fermeté sans méchanceté. En mettant le gryffondor à la porte, elle pouvait passer pour quelqu'un de sévère, mais au fond, elle avait juste éviter que tout cela tourne très mal. Mais aussi, pourquoi ces deux-là s'acharnaient-ils à rendre le cours de potions impossible? N'en faisaient-ils déjà pas assez avec le reste? Nicci n'était déjà pas très spécialement douée en potions, alors si en plus, c'était le bazar, elle n'allait pas apprendre grand chose. La phrase que lança le lion alors qu'il se faisait éjecter de la salle confirma l'opinion de Nicci selon laquelle la prof avait raison et était quelqu'un de socialement compétent. C'était dommage pour Yakovski -un nom qui ne parvenait que difficile à lui rentrer dans le crâne- qui perdait ainsi l'occasion d'apprendre quelque chose, mais que pouvait faire le professeur Green face à tant d'hostilité? Pas grand chose à vrai dire. Si la poufsouffle approuvait le comportement de la jeune femme, elle avait beaucoup de peine pour le gryffondor qui -elle était sûre- avait une raison de se comporter de cette manière. Il aurait du en parler plutôt que se montrer aussi brusque et violent! Mais peut-être n'avait-il pas le recul nécessaire... Comment Nicci savait que le Rouge & or avait une raison "valable" de se comporter ainsi? Parce qu'il était bien plus virulent que d'habitude. On passait clairement des moqueries, taquineries et impertinences à de l'insolence mêlée d'arrogance couronné par un fond de haine. Ça s'était vu dans le regard qu'il avait lancé à la prof.

    Enfin bref, le cours reprenait... son cours normal disons. Enfin, ils rentraient dans le vif du sujet. pour une fois, pas de préparation de potions, Nicci ne pouvait s'empêcher de s'en réjouir. Le sortilège de Scapin était assez connu, d'autant plus les 5èmes années. Cela ne l'empêcha de réviser la formule et le sort machinalement, retrouvant rapidement son coup de poignet avant que la prof leur explique en quoi consisterait leur exercice. Nicci regarda avec un peu d'inquiétude les tasses que venaient de poser le professeur Green. Elle espérait qu'elle ne leur ferait pas boire ses boissons à la fin de l'heure pour vérifier s'ils avaient réussit ou non. ce ne fut pas le cas mais ce que leur demanda la jeune femme fut, pour la poufsouffle, presque pire. Être interrogé. Devant toute la classe. Pour une timide comme elle, peu à l'aise devant ces camarades, cela ressemblait ni plus ni moins à une épreuve de difficulté 8 sur une échelle de 10 points. Pourquoi les profs se sentaient-ils donc obligés de les mettre à l'épreuve de cette manière? Nicci-Rose aurait dix fois plus appréciée rendre un compte-rendu écrit quitte à être noté!

    Nicci-Rose commença donc l'inspection des dix tasses. Son sortilège fonctionna parfaitement bien -sans surprise- pour la première tasse mais Nicci ne nota rien de changer. Elle nota donc que c'était sans danger. Elle ne se rendit cependant pas compte du ratage de son deuxième sortilège et nota également, sans surprise, que la deuxième tasse était inoffensive. La troisième tasse se révéla être empoisonnée Nicci identifia ce qui devait être du venin mais elle ne sut déterminé à quelques créatures magiques elle appartenait. Continuant son investigation, elle découvrit que la 4ème tasse était également empoisonnée alors que la 5ème ne semblait pas l'être. Elle nota un léger cafouillage dans ce sortilège-ci mais n'y fit pas plus attention, mettant ceci sur le compte d'un manque de vision car elle avait exécuté le sortilège en finissant d'écrire et n'avait vu la chose que d'un seul œil. La 6ème tasse se révéla être empoisonné par un poison fabriqué par la prof et no une substance "naturelle". Nicci-Rose nota que le contenu de la 7ème tasse n'était pas souillé, ainsi que pour la 8ème tasses, mais remarqua que la 9ème tasse devait être mélangé avec un poison très fort. Quant à la dernière, Nicci-Rose ne nota rien de particulier.

    Maintenant qu'elle avait terminé un travail qui, elle l'avouait, lui avait fait plaisir à effectuer, la poufsouffle espérait que le reste du cours se passe de la même manière, ce serait vraiment chouette! c'était peu probable, mais qu'est-ce que ce serait chouette!


Dernière édition par Nicci-Rose Benett le Mar 30 Oct - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5393



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cours I : Poisons indétectables || 2e cycle Mar 30 Oct - 16:47

Le membre 'Nicci-Rose Benett' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'COURS élève connaiss' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 10/04/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 30/07/2012
Parchemins postés : 862



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Pr Evy A. Green


MessageSujet: Re: Cours I : Poisons indétectables || 2e cycle Mer 7 Nov - 22:58

    Ce que le garçon avait hurlé ? En n’en savait trop rien, après tout, elle s’était déjà désintéressée de luis depuis quelques minutes. Comme s’il n’y avait jamais eu d’intervention, elle passa à travers les rangs, écoutant avec attentions les élèves formuler leur sort avec ou non succès. Elle s’approcha alors de la jeune Poufsouffle, Miss Benett qui semblait avoir d’ores et déjà terminé son travail. Il lui avait fallu du temps, certes, mais elle avait fini par s’en dépatouiller.

    Bien mademoiselle Benett. Pouvez-vous nous donner vos résultats ?

    La jeune fille énonça alors chacun de ses résultats. Quelques fautes çà et là mais rien de très grave. Elle s’accroupit alors en face de la demoiselle et se mit à parler un peu plus doucement pour lui dire ses fautes. Il était inutile de l’humilier devant tout le monde. Chacun y passerait et Evy était d’ores et déjà certaine que très peu d’entre eux feraient un sans-faute. Elle expliqua à Nicci-Rose où étaient ses erreurs, puis :

    Ne vous inquiétez pas, dans l’ensemble, tout cela est très encourageant. Je vais vous demander de travailler encore ce sort durant quelques soirs. Je vous donne la note de 12/20 car vous avez découvert 6 fioles sur 10. Continuez comme ça Benett.

    Elle revint ensuite sur l’estrade, après avoir fait le tour des autres élèves et leur avoir corriger les choses qui n’allaient pas. Dans l’ensemble, les résultats étaient assez hétérogènes mais ça n’était pas gênant. Ce cours n’avait pas été des plus simples et Evy n’était pas fâché qu’il se termine enfin. Elle donna donc les devoirs à faire pour la prochaine fois et les laissa s’enfuir :

    Bien, je vous demanderez de retravailler ce sort pour le prochain cours. J’espère que vous aurez fait des efforts d’ici là, j’en interrogerais quelques-uns. Pour le cours suivant, vous me rédigerez une courte dissertation sur l’importance du révélasort de Scarpin que vous me rendrez par hiboux. Je les attends sans fautes avant le prochain cours. Bonne journée à tous vous pouvez quitter la salle. Runhardt, n’oubliez pas de passer me voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 25/07/2012
Parchemins postés : 100



Pensine
Mon casier judiciaire est: rempli
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Christopher Runhart


MessageSujet: Re: Cours I : Poisons indétectables || 2e cycle Dim 11 Nov - 23:22

Le cours se terminait doucement. Chris' n'avait pas participé, non, tout simplement parce qu'il n'en avait pas eu envie. Qui allait lui dire quoi faire dans ce bahut miteux ? Non, pas question d'aller à l'encontre de ses envies, c'était tout à fait différent de ce qu'il pensait jour après jour, et ce n'était même pas concevable de faire autrement. Alors il s'était calé contre le mur, et il avait observé... longuement. Il adorait observer les autres, c'était une source d'inspiration sans pareille. Christopher était un gamin qui avait une passion certaine pour le voyage, et pour la musique. Il avait appris à jouer du piano de son propre chef. C'était parfois bancal, parfois mauvais même, mais il se plaisait à créer là-dedans et ça lui suffisait. Là où résidait peut-être le véritable talent de Chris', outre sa capacité extraordinaire de se foutre de tout comme du slip enfilé la vielle, c'était sa voix. Même en fumant cigarette sur cigarette, il avait cette faculté innée de chanter juste, vite, et bien. Un débit de parole sans égale à Poudlard assurément, et si il devait remercier sa mère pour une seule chose (et c'était bien la seule après lui avoir donné la vie) c'était de lui avoir appris à écrire. Écrire c'était un peu sa bulle secrète, là où il se réfugiait quand il avait tout contre lui. Et c'était exactement ça qu'il faisait actuellement dans le cours de Potion. Il observait les autres, car ils étaient tous basiques. Le naturel... c'était tout ce que recherchait Chris' et quoi de mieux que d'écrire le naturel en étant soi-même naturel ? Il griffonnait des paroles en vrac, et c'était un soulagement. Il imaginait le rythme, la mélodie presque pas présente, se fondant totalement avec la voix. Il imaginait, visualisait, et finalement il savait parfaitement que sa création était bonne.

Music is like magic there’s a certain feeling you get when you're real
And you spit and people are feeling your shit.
This is your moment and every single minute you spend trying to hold onto it
'cause you may never get it again.


Vint la fin du cours. Enfin... putain. Et voilà que ça gesticulait dans tous les sens, et voilà qu'on se pressait pour rejoindre le cours suivant. Ouais... système de mouton. Il prit son temps, il n'avait même pas entendu les dernières paroles du professeur, pas même les devoirs, que dalle, et ça lui passait au-dessus de la tête. Il était dans son univers et ce sera difficile de le faire sortir. Assurément, il était passé à autre chose qu'à ce cours bidon. Potion... Potion...

-Conneries.

Il plaça sa plume, en sale état, dans son sac en bandoulière avant de le placer sur son épaule. Il plaça sa main gauche dans sa poche et d'un pas lent mais avec ce visage naïf presque innocent, il rejoignit le bureau de la professeure, et avant même qu'elle commence son speech, il enchaîna. Sa voix était tout aussi joyeuse que le jour de leur rencontre, le ton était tout aussi amical, sans agressivité, c'était pour ainsi dire un Chris' calme qui se présentait là.

-Tu sais Evy, fallait que je te remercie. J'veux dire, j'aurais pu faire tant de choses ici, j'aurais pu foutre le bordel un peu plus encore, j'aurais pu me faire coller, renvoyer, ou pire. J'ai pas pour habitude de garder ma langue dans ma poche, et comme ils disent, les autres, je suis peut-être le seul à être capable de dire à l'autre taré qui nous dirige que c'est un rigolo, j'assume ce que je pense, et je suis prêt à le crier devant tes supérieurs, au milieu de l'Atrium du Ministère. Et tu sais pourquoi ? Parce que je suis sans limite. J'ai peur de rien, c'est vrai. Pas question de se vanter ou quoi, non. C'est vrai, j'ai peur de rien, je me fous de tout, parce qu'on s'est toujours foutu de moi, alors je rends la pareille.

Maintenant tu sais, c'est pas facile tout ça. Au début j'avais une famille, bon c'était pas le top, mes parents ne m'ont jamais aimé, mais au moins quand je rentrais le soir chez moi, y'avait un repas sur la table, la vaisselle était faite, et parfois j'avais même des affaires propres quand ma mère n'avait pas trop la flemme de me les laver. La cheminée était allumée, et mon père était devant, avec son journal à la con, et même si il ne me répondait pas quand je lui disais bonjour, au moins, il était là. Mais tout ça, tu vois, ça s'est barré. Je sais pas vraiment pourquoi, je l'ai jamais su, et j'ai pas envie de le savoir. Ils se sont barrés alors que j'étais ici à Poudlard. Ils se sont barrés et ont décidé de me laisser mener ma vie comme je l'entendais. Alors dans l'absolu tu vois c'est bien. Y'en a qui disent « t'as de la chance » sauf que non, c'est pas une chance ça, parce que tu vois, je dois penser à tout, penser à couvrir ms arrières, et j'ai pas de tunes, alors le repas il n'est pas là tous les soirs quand je rentre, et d'ailleurs y'a personne chez moi le soir. Alors ouais, c'est sympa parce que je fais ce que je veux, je fume des joints toute la journée et qui vient me dire d'arrêter ? Personne, et remarque c'est mieux parce que je l'enverrai chier comme les autres, mais y'a un truc que les autres comprennent pas, c'est que je suis pas un putain de glandeur. Ça non.

La vie c'est facile quand t'as rien, tu vois, parce que, au moins, comme ça, on peut plus rien t'prendre. Cette vie là elle me suffisait avant, elle me convenait, et je la vivais bien. Mais maintenant, cette vie, j'en veux plus. Et je dois te remercier Evy. Car c'est, c'est grâce à toi. J'aurais pas pu y arriver sans que tu sois là, sans que tu m'ouvres mes putains de yeux, pas de mauvais jeux de mots, promis. Alors voilà, merci. Merci, parce que grâce à toi j'ai compris qu'ici c'était pas un endroit pour moi. Je suis pas à ma place,je l'ai jamais été. Je pense que je l'ai toujours su, mais que je n'ai jamais voulu y faire face. Poudlard n'est pas ma maison. Poudlard s'associe à ce vide, au vide que représente ma vie. Qui suis-je ici à part le chieur de service qui vient foutre le bordel dans les cours qui l'ennuient ? C'est à dire, tous, sans exception ? A quoi ça sert de rester ici ? On le sait tous ici je vais finir à Azkaban à ce rythme, et être enfermé... je le supporterai pas. Alors voilà Evy, je te le dis, Poudlard n'est pas pour moi, et je sais comment remédier au problème. Grâce à toi.


Il se déplaça lentement, déposant un papier sur le bureau de sa professeure de potion et néanmoins amante. Il n'avait pas envie de discuter car tout ça ne servait plus à rien. Il avait dit ce qu'il avait besoin de lâcher, le reste (et le reste était gros) il se le gardait pour le balancer à d'autres qui saisirait probablement mieux le sens de ses propos. Vrai qu'Evy pouvait le comprendre sur certains points, mais pas sur tout. Elle ne le connaissait peut-être pas assez pour ça. Jules comprendrait, assurément... enfin peut-être pas. Il doutait jusqu'à l'utilité de Lola là-dedans. Il l'aimait c'était indéniable... mais est-ce qu'elle était nécessaire à sa vie ? Il devait vivre de voyage, de musique, de galère, mais pas d'amour. Trop con pour ça probablement, en tout cas trop détaché de la réalité c'était certain.

Il ouvrit la porte de la salle, sans se retourner, toute façon elle le verrait pas. Il sourit un coup, et une dernière fois, il lui lâcha :

-Merci Evy. C'était vraiment cool.

Il ferma la porte doucement, et toujours d'un pas relativement lent, du moins, pas pressé pour un sous, il remonta jusqu'à la salle commune. Il ne se rendait pas au prochain cours. Il avait d'autres projets, et ça n'allait très certainement pas dans le sens des professeurs du château. Il fredonnait un air en même temps, et lâchait quelques paroles.

So bad, I'm so good, man I'm so bad
I guarantee I'll be the greatest thing you ever had
Cause you ain't never met nobody like me


Et on pouvait enfin dire : rideau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 10/04/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 30/07/2012
Parchemins postés : 862



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Pr Evy A. Green


MessageSujet: Re: Cours I : Poisons indétectables || 2e cycle Ven 15 Fév - 20:03

    Calmement et lentement, la salle de classe commença à se vider. Bien qu’il n’y eu pas de chahut, les élèves commençaient à prendre conscience du moment de liberté qui s’offrait à eux avant le cours suivant et les conversations commencèrent crescendo. Evy était retournée s’assoir à son bureau, et répondait d’un air distrait aux « au revoir » que lui envoyaient les élèves. Elle avait beaucoup plus à penser avec Christopher qui ne semblait pas désirer rester discret sur ce qui s’était passé dans la forêt de Dean…Soit, il faudrait donc le regarder une fois, une bonne fois pour toute, pour qu’il comprenne. La directrice des Serpentard repris ses esprits lorsque l’odeur du garçon devint plus forte, plus insistante. Elle réalisa soudain que la salle de classe était retombée dans le silence, mais avant même qu’elle puisse dire quelque chose, Chris se lança dans un de ses monologues dont il avait le secret.

    La jeune femme referma alors la bouche, joignit ses mains devant elle, sur son bureau, et l’écouta avec un sourire amusé. Elle avait toujours aimé entendre Chris parler. Il était si différent de tous ces gamins stupides, qui avaient besoin d’utiliser un ton mûr pour faire croire à une maturité inexistante ou qui n’essayait même pas et qui laissait apparaître un trou béant de stupidité. Lui, était à la fois si singulier et si… normal. Il commençait à murir, à avoir ses propres idées, ses propres combats et pourtant, il était encore si jeune, si ignorant, si naïf… Son discours en était presque touchant tant l’enfance et l’âge adulte se mêlait dans ses paroles. Mais elle respectait ses idées, bien qu’elle ne les partageait pas…

    Ce qui la choqua en revanche, c’était sa propre implication dans la décision de Christopher… En quoi lui avait-elle montré qu’il n’était pas à sa place ? Pourquoi elle plus qu’une autre ? Etait-ce une insulte, du sarcasme ? En était-il capable ? Pire encore, ce qui l’étonna grandement, c’est sa manière de croire qu’elle lui avait donné LA solution pour remédier à son problème… Elle espérait juste ne pas être impliquée dans une quelconque bêtise qu’il pourrait faire pour se libérer… Elle tenait bien trop à son poste, ses privilèges. Elle était si proche de son but… Avant qu’elle puisse réagir, il lui glissa un petit papier et sortit de la salle. Elle entendit la porte se refermer. Elle resta quelques instants sans bouger, l’esprit dans le vague puis se décida. Elle attrapa sa plume à papote, la posa sur le papier et attendit qu’elle lui dise ce qui était écrit…

    « Goodbye »

    Elle eut un petit rire, secoua la tête de gauche à droite et glissa le papier dans un tiroir de son bureau. Le rideau venait de se fermer sur Christopher Runhardt, quant à elle, elle s’apprêtait à passer au-devant de la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cours I : Poisons indétectables || 2e cycle

Revenir en haut Aller en bas

Cours I : Poisons indétectables || 2e cycle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Poudlard
-