POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Entretien pour le poste de directeur de Gryffondor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Entretien pour le poste de directeur de Gryffondor Mar 4 Sep - 13:26

Courage, loyauté, honneur. Telles étaient les valeurs de Gryffondor. Telles étaient les valeurs d'Alexandre d'Urberville. On avait beau dire, mais être militaire, ça formait le caractère. Ca avait fait d'Alec un type honorable et calme, téméraire mais pas idiot, qui se pliait aux ordres et savait en donner. Globalement, c'est ce qui faisait de lui un bon professeur. Les élèves le respectaient, il respectait ses élèves. Stricte mais pas méchant, Alec les laissaient volontiers négocier avec lui, voir s'ils s'en sortiraient, mais ils le faisaient rarement changer d'avis. D'Urberville avait ses idées, et une fois qu'il les avait, il était quasiment impossible de le faire changer de position. Si par exemple il donnait une sanction, l'élève pouvait toujours supplier, il ne la changerait pas.

On pouvait ajouter qu'il était têtu aux valeurs de Gryffondor.

Et c'est justement pour cela qu'Alec devait rencontrer l'inquisitrice de Poudlard, ce matin là. Elle lui avait plutôt gentiment accordé une entrevue, et Alec ne voulait pas trop abuser non plus (inquisitrice de Poudlard, ça voulait dire ce que ça voulait dire niveau emploi du temps, surtout si en plus on était une mangemorte), mais il avait décidé de demander le poste de directeur des Gryffondor.

Après tout, il était lui même allé à Gryffondor, et il connaissait bien les valeurs de cette maison. Ca valait le coup de demander, on ne savait jamais, des fois que...Donc Alec monta à la tour de l'inquisitrice, et frappa à la porte, annonçant sa venue. Tout se passerait bien. Il avait les qualités requises pour ce poste.
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Entretien pour le poste de directeur de Gryffondor Mar 4 Sep - 23:11


La jeune Inquisitrice avait fait son discours de rentrer la veille. Car la veille, les élèves étaient revenue à Poudlard et les cours avaient repris ce matin même.
Pourtant, même si elle avait rempli quasiment tous les effectifs dans l’équipe enseignante, il lui manquait certains postes à pourvoir, et pas des moindres. Il manquait quelque chose importante à ses yeux, elle ancienne élève, et ancienne directrice de maison, elle trouvait impensable de commencer une année en manquant de directeur de maison. Les maisons de Poudlard étaient plus qu’une histoire de répartition. Plus qu’une histoire de couleur. Plus qu’une histoire de Quidditch. L’avenir, la force, le travail, la volonté d’un élève se jouait sur sa répartition. Et sans directeur pour les diriger, il était impossible d’imaginer leurs gestions. Surtout quand on voit les rebellions secrètes que tentaient de créer les élèves bourbistes chaque année. Cela ne devait plus arriver. Il fallait leur en dissuader depuis la racine de ces affaires. Il n’était pas question de les laisser agir sans encadrement. Et bien qu’elle se disait les yeux et les oreilles de Poudlard, elle ne pouvait pas être physiquement partout. Si les directeurs de maison avait été crée, en prenant exemplaire sur les fondateurs de Poudlard, s’était pour seconder le directeur, et ici notamment l’Inquisitrice.

Elle avait trouvé une directrice pour Serpentard, maison chère à son cœur pour y avoir été et l’avoir dirigé. Mais elle avait déjà sa petite idée pour les trois autres. Et alors qu’elle comptait convoquer les professeurs qui pour elle correspondaient parfaitement à ces maisons, le Professeur d’Urberville demanda à la voir. Cet ancien Gryffondor, elle ne pouvait le voir ailleurs qu’à la tete de cette maison. Si il ne venait pas la trouver pour ce poste, elle n’hésiterait pas elle-même à lui en parler. Pire, à le lui impose. Mais une chance, elle n'arrivera pas à cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Entretien pour le poste de directeur de Gryffondor Dim 9 Sep - 16:12

Alexandre d'Urberville était foncièrement un homme raisonnable. Il ne voulait pas avoir de problème, et il était foncièrement neutre sur le régime. Même s'il se posait parfois des questions, étant d'un bon naturel et enclin à la pitié, Alec n'avait jamais eu l'idée de remettre en cause le régime. Ancien militaire, sa conscience même avait intégré le fait qu'il fallait respecter l'autorité, quelle qu'elle soit, parce qu'elle était l'autorité et que l'autorité avait ses raisons. Alors oui, peut-être que parfois le régime et le Ministère étaient cruels inutilement, mais bon, les mangemorts avaient toujours foutu la paix à d'Urberville, alors autant dire qu'il n'avait rien contre eux.

Et puis, être mangemort ne signifiait pas qu'on était mauvais, ou cruel. Fredérique LeeRoy était une mangemort, ça ne changeait rien au fait qu'elle était une directrice exemplaire pour Poudlard, et qu'elle remplissait consciencieusement son rôle. Alec aimait les gens sérieux, sur qui on pouvait compter, et qui assumaient leur responsabilités. LeeRoy était de ceux là, aussi avait elle son respect et son approbation. Il était content de travailler sous ses ordres. Mais elle lui faisait un peu peur tout de même. Il y avait quelque chose. Quoi, il ne savait pas, mais Alec sentait bien qu'il y avait une sorte d'aura flippante autour d'elle. Ce n'était peut-être qu'une impression, et le professeur cherchait à dépasser ce sentiment, mais tout de même...Bref, il fallait bien en tenir compte, mais pas trop.

Invité à entrer, et à s'assoir, Alec salua l'inquisitrice :

" Professeur LeeRoy...je suis venu vous demander de m'accorder le poste de directeur de Gryffondor. Comme vous le savez, c'était ma maison lors de mes études, et je crois avoir les qualités pour la diriger..."

Il s'arrêta, essayant de voir si LeeRoy était approbatrice ou non.
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Entretien pour le poste de directeur de Gryffondor Dim 9 Sep - 17:49


D’Uberville était entré dans la pièce, avait annoncé immédiatement le but de sa visite et alla s’assoir à la place réservée aux invités. Assise derrière son large bureau en bois d’ébène, même bois qui constituait l’intégralité de son mobilier, elle regardait l’enseignant à travers ses lunettes posées. Bien qu’il ne s’agissait pas d’esthétisme, cet élément accentuait le coté mystérieux qui entourait la jeune femme. Mystérieuse, hautaine et élégante à la fois.
Si il lui restait quelques attirances pour un homme, elle aurait trouvé celui ci attirant. Il y aurait eu une époque où elle aurait jeté son dévolu depuis longtemps sur lui. Charismatique, mystérieux, fort, il était de ceux avec qui elle avait apprécié partager sa couche. Ce temps était révolu. Mais n’était pas si loin pourtant. Lui souriant ainsi en coin, n’ignorant pas le pouvoir de séduction qu’elle pouvait avoir, alors qu’elle était loin d’être de celle sur qui l’on s’arrêtait aux premiers abords, elle voulait le tester, voir ce qu’il en était de ses devoirs et volontés, avant de donner sa décision.


« Professeur d’Uberville… Je comptais vous convoquer d’ici peu… Vous n’êtes pas sans ignorer que je suis particulièrement satisfaite du travail que vous avez accompli l’année dernière avec nos élèves… Malgré vos qualités et votre appartenance à l’une de nos maisons durant vos études, pourquoi devrais-je vous confier Gryffondor… ? Qu’espérez-vous leur apporter de plus qu’un autre professeur… ? »

Il s’agissait des questions qu’elle lui aurait tout aussi bien posé si elle l’avait elle-même convoqué, bien qu’elle les aurait tourné d’une autre manière. Le professeur d’Etude des Nuisibles semblait l’observer, peut-être à la recherche d’indice positif à sa demande. Le visage clos, le ton neutre, il était bien plus raisonnable de voir si il pouvait être fidèle jusqu’au bout à ses devoirs envers cet école, envers ses élèves, envers elle. Professionnellement parlant, bien évidemment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Entretien pour le poste de directeur de Gryffondor Ven 14 Sep - 17:12

Alec ne considérait pas l'école comme un endroit propre à faire de la politique. L'école était un endroit où l'on apprenait la morale, l'histoire, comment tuer des araignées géantes à la rigueur, mais pas un lieu politique. Poudlard était selon lui un endroit où l'on armait les élèves pour qu'ils fassent leurs choix. Et le meilleur des choix était sans doute le purisme. Alec n'avait rien de particulier contre les nés-moldus, ni contre les moldus...simplement, simplement, il était un sorcier, et le sort de ces gens là l'intéressait peu. Et puis les mangemorts avaient gagné. C'était eux qui dirigeaient le pays maintenant, et en tant que citoyen anglais (même s'il ne se considérait pas vraiment comme tel. Résident en Angleterre eut été plus approprié.), le professeur considérait qu'il devait obéir à ses dirigeants. Il n'y avait pas à discuter. C'était comme ça. Depuis que le monde était monde, il fallait qu'il y ait des chefs, et des hommes pour les aider à commander. Alec savait commander, il savait obéir. Il ne voulait pas avoir de problème, et n'avait rien contre les mangemorts ni le Lord. Au contraire, il avait été embauché par eux, donc il ne voyait pas pourquoi il aurait du les détester.

Il répondit posément mais surement, content de voir que son travail était jugé de qualité :

"Un cadre. Je viens de Gryffondor. Et je sais ce qui manque, ce qui a toujours manqué à cette maison. Un cadre et une autorité.Trop de laxisme et de tolérance peuvent avoir des conséquences fâcheuses. Nous autres Gryffondor avons une tendance à la colère, à l'emportement, et à l'impétuosité. Mal contrôlé, ce sont des défauts, qui font de nous des bagarreurs méritants à peine mieux qu'une retenue. J'étais comme ça. Mon frère aussi, plus que moi d'ailleurs. Les élèves n'ont pas changés."

Il marqua une pause, avant de reprendre avec un exemple pour illustrer son propos :

" Prenez Yakovsky. Un bon fond, un talent extraordinaire pour l'étude des nuisibles, un élève brillant si on savait le manier, et le contrôler. Mais il n'a pas d'autorité en face de lui pour lui dire non. D'où ses retenues, d'où le fait qu'il tape sur tout ce qui bouge...et il y a beaucoup comme ça. Moi je peux leur apporter cette autorité et ce cadre. Je vous l'ai déjà dit. J'ai été militaire, j'enseigne de manière militaire. Je ne laisse rien passer. Et moi, en tant que directeur, je veillerais à ce qu'ils comprennent où sont les limites à ne pas franchir."

Alec sourit un peu. Oui, il serait sevère, mais juste. Il aimait bien ses élèves, et considérait qu'il était là pour les aider aussi :

"Bien entendu, je ne me contenterai pas de jouer au prof sévère. Ils ont besoin qu'on les écoute, qu'on soit juste avec eux. Juste mais sévère. Voilà ce que je serais si je deviens directeur de Gryffondor."
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Entretien pour le poste de directeur de Gryffondor Ven 14 Sep - 18:17


La jeune LeeRoy avait été Directrice de Maison. Elle voulait représenter le pilier majeur de la maison qui l’avait élevé durant sa scolarité. Elle avait de brillants modèles, elle avait toujours rêvé faire partie d’une des pierres de cette école qui lui était propre. Elle voyait que cela entrait parfaitement dans l’esprit du Professeur d’Etude des Nuisibles. Elle n’avait pas été déçu de lui depuis sa prise de fonction l’année précédente. On ne lui avait relevé aucun débordement dans ses cours. Et les résultats aux BUSEs et ASPICs montraient bien l’acidité que les élèves avaient dans sa matière. Peu pouvait se vanter de donner des résultats satisfaisants dès la première année. Elle avait fait parti de ses gens là, et on lui avait donné sa chance. Elle ne manquerait pas d’en faire de même surtout quand elle avait elle-même recruté un aussi bon élément.
Elle l’écoutait donc avec attention et son attention ne fut pas vaine. En plus de bien parler, il avait des propos qui ne sonnaient pas faux, qui ne mentaient pas. Il avait montré l’année précédente qu’il faisait ce qu’il disait. Il n’y avait pas de raison à ce qu’il poursuive dans cette voie. Son coté militaire était parfaitement présent, mais il fallait des hommes comme lui pour recadrer une maison autant ambigu, autant délaissé et ayant tant de perturbateur.


« J’aime votre vision de voir les choses pour nos élèves… Une vision que j’apprécie en chaque directeur de maison, tout comme je l’avais été… Mais vous n’êtes pas sans ignorer qu’être directeur de maison n’implique pas que la vie des élèves, mais aussi celle au sein de Poudlard, bien plus prenante et opérationnelle qu’un simple professeur… Comment vous positionnerez-vous dans la vie de notre établissement… ? Ainsi qu’ au sein de la vie Inquisitoriale que je représente en tant que dirigeante principale… ? »

L’ancienne Directrice de Serpentard savait parfaitement de quoi elle parlait. Elle avait vu son implication et son importance grandir quand elle vint à la tête de sa maison. Elle ne le regrettait pas, mais elle savait tout ce que cela impliquait. D’Uberville était un militaire, un homme du terrain, qui aimait l’action et l’engagement. Il était de loin le mieux placé pour donner satisfaction dans une maison, trop longtemps considérée comme à risque alors que les élèves de Gryffondor pouvaient eux aussi apporter beaucoup à leur pays et au Lord…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Entretien pour le poste de directeur de Gryffondor Dim 16 Sep - 15:24

Alec était foncièrement respectueux de l'autorité et de ses chefs. Frédérique LeeRoy l'avait engagé. Pour le professeur, la question de cette dernière était presque un non sens. En tant qu'enseignant, membre de l'équipe pédagogique de l'école, Alexandre considérait qu'il était de son devoir et de faire bonne figure, quelque soit les ordres qu'on lui donnait. Ce n'était pas de l'aveuglement. Simplement, on l'avait habitué à obéir, et donc par conséquent, il le faisait. Il n'y avait pas de lézard là dedans. Alec était foncièrement honnête, et pensait qu'il devait l'être avec tout le monde. Il pensait ce qu'il disait.

C'était une de ses qualités. On pouvait lui repprocher d'être un peu froid, mais on arrivait toujours à trouver un terrain d'entente avec lui. Alec était têtu, certes, mais il était capable de se remettre en cause, et d'accepter avec courage les critiques. Loyal, il l'était aussi, car il trouvait que la trahison avait quelque chose de sournois, comme le mensonge. Peut-être était ce pour cela qu'il avait tant de mal à comprendre les Serpentards.

Mais peu importait ici. Considérant un peu ce que l'Inquisitrice venait de lui dire, le professeur répondit fermement, sur de ce qu'il disait, sans aucunement hésiter :

" Je ne fais pas de politique, professeur LeeRoy. Ce n'est pas le rôle d'un militaire, d'un enseignant, ou d'un magico-zoologue. Mais j'ai à coeur de représenter dignement Poudlard, qui a été ma maison pendant onze ans, et dont je suis fier de dire qu'elle est la meilleure école de sorcellerie du monde. Aussi par rapport à la vie inquisitoriale, sachez que je vous soutiendrais toujours. C'est vous qui dirigez l'école : par conséquent, il est de mon devoir en tant que professeur de vous aider du mieux que je peux, d'être votre soutien et votre allié, et de vous obéir."

On ne pouvait pas faire plus droit et plus honnête.
Revenir en haut Aller en bas



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Entretien pour le poste de directeur de Gryffondor Mar 18 Sep - 20:45


L’Inquisitrice haussa un sourcil. Elle se demandait s’il se moquait d’elle ou si tout simplement il n’avait pas saisi toute la portée de ses propos. Elle opta pour la seconde idée. Il ne semblait pas comprendre de quoi elle parlait. A cet entretien, pas une seule fois elle n’avait parlé politique. Elle n’avait pas une seule fois évoqué le gouvernement, les Directeurs du Ministère, le Ministre, l’Intendant, ou le Lord et encore moins le PPA. Elle n’avait parlé que de Poudlard et uniquement de Poudlard. Cette école avait une place bien particulière au sein du pays, une place bien différente de l’échelle de la politique. En effet on y formait la future élite. En effet, on les conditionnait à une doctrine bien particulière. Mais il ne s’agissait pas d’un institut politique mais bien d’une école où l’on apprenait à ces jeunes gens la meilleure place à prendre, les meilleures décisions selon un cas donné. Bien sur dans les faits, ils étaient dirigés vers un but des plus précis, mais cela se faisait par le biais de la scolarité et de l’enseignement scolaire. Toutes les institutions, indirectement et inconsciemment, agissaient ainsi. C’était ce dont en pensait la dirigeante de cette école là.

« En entrant à Poudlard pour occuper le poste de Professeur d’Etude des Nuisibles, vous faites ainsi de la politique même si vous ne le faites pas oralement… Etudes des Nuisibles… Nuisibles… Voyez comme ce mot à tout de « politique »… Votre matière est celle qui en a les liens les plus étroits… Vous ne faites pas que représenter Poudlard, vous en êtes devenus des membres à part entière… En effet, nous ne sommes pas des politiciens, nous sommes des enseignants… Mais les deux domaines sont bien plus proches que vous ne l’imaginiez… Malgré tout, bien que nous soyons dans une ère inquisitoriale, Poudlard ne deviendra jamais une annexe au Ministère de la Magie… »

La jeune femme le trouva honnête. Il y avait une droiture en cet homme qu’elle trouvait appréciable. Elle aimait les personnes droites, qu’ils soient leurs alliés ou non. Un ennemi pouvait être presque respectable, et encore tout est relatif, s’il se trouvait droit dans ce qu’il pouvait entreprendre. Pourtant, il n’avait pas répondu à sa question et elle trouva cela regrettable. En tant que Directeur de Maison, on attendait que l’enseignant s’impliquait directement dans la vie de Poudlard, bien plus qu’il n’avait à le faire jusque là. Il ne semblait pas vouloir prendre des risques. Pourtant son rôle futur sera d’aller de l’avant et de prendre des initiatives afin de faire évoluer la maison qu’il dirigera. Tant que l’évolution entrait dans l’optique que visait Miss LeeRoy.

« Voyons ce qu’un militaire pourrait faire de Gryffondor… N’hésitez pas à donner une certaine rigueur disciplinaire à ces jeunes… Puisque votre devoir est de m’obéir, faites en sorte que je ne sois jamais déçue… »

LeeRoy fit un signe de la main lui donnant ainsi l’autorisation de partir. L’entretien était ainsi clos. D’Uberville était venu pour avoir un poste qu’elle comptait tôt ou tard le lui soumettre. Il n’y avait pas de raison de s’attarder plus sur le sujet. Il était dommage qu’un militaire ne soit qu’une marionnette qui quand on lui disait de sauter, il sautait. Mais il y avait certaine chose, que l’on soit un nuisible ou pas, qui ne changerait jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Entretien pour le poste de directeur de Gryffondor

Revenir en haut Aller en bas

Entretien pour le poste de directeur de Gryffondor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-