POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

La balle ou la vie (Pv' Kim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: La balle ou la vie (Pv' Kim) Lun 19 Nov - 15:49

Le membre 'Kimberlie Vasheden' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Souaffle' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Cognard' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: La balle ou la vie (Pv' Kim) Jeu 6 Déc - 23:44

Guerre ouverte, zone de nom droit, qu'importe ! Le quidditch, c'était la guerre ! On était pas en train de sauter non plus, mais c'est la guerre bon sang, la guerre !
Les cognards qui avaient été lâchés semblaient particulièrement déchaînés, et si H avait assez de bol, ou de compétence pour parvenir à s'en défaire, Kim semblait avoir un peu plus souffert physiquement de ceux ci.
Mais la blonde était douée, chaque mouvement de balais était pour elle une ouverture vers le but, et il n'y avait bien que les cognards pour l'empêcher de marquer, elle avait la technique et le talent, et il était fort probable qu'elle reste longtemps une légende à Poudlard, ne serait ce que par sa démonstration de force pour réussir à mettre cent-soixante points en un match.

Et c'est sans trop de problèmes que la blondinette parvint à mettre son dernier but, jouant sur l'accélération domaine dans lequel elle dépassait largement son ex, et avec un brin d'intelligence, ce ne fut pas trop compliqué pour elle de mettre à but.
Le mentor retournait à la place qui était la sienne, à savoir attrapeur et pas poursuiveur.
Elle était fin contente d'avoir gagné, normal, mais bon, c'était prévisible, elle était meilleure que lui sur un souaffle, c'était tout.

Il la laissa batifoler un moment, redescendant pour ranger les balles, il fallut s'occuper des cognards, faisant signe à la blonde de le rejoindre, il la félicita d'ailleurs d'une tape dans l'épaule avant de lui demander un coup de main pour ranger les bestioles.

« T'as roxxé championne ! Franchement chapeau bas, va falloir que je gonfle mon équipe à mort pour rivaliser avec toi … tu me files un coup de main pour choper les cognards ? »

Attrapant une batte, il en lança une à sa camarade de Quidditch avant de lui dire d'un air frimeur.

« Tiens matte ça … pari que t'as jamais rien vu de tel ! »

Une balle noire arrivait à toute vitesse sur lui, s'avançant un peu, le lion arma son bras et d'un coup sec suivit d'un bruit de bois sonore, la balle repartit dans le sens inverse, si d'apparence cela ne semblait être qu'un moyen de les repousser, il en fut tout autre chose dans l'esprit du pro du Quidditch à Poudlard.
Le cognard fila en direction de son semblable avant de le percuter avec force, les deux balles tombant suite à l'impact avant de ne plus bouger.
C'était barbare comme façon de les attraper, mais c'était H aussi …

Lâchant la batte, il alla chercher les deux bestioles moribondes avant de les ramener comme deux trophées.

« Alors ? La classe hein ? »

Les rangeant avec le matos qu'il avait apporté, ils repartirent en direction des vestiaires.
Cet entraînement avait été intense, et une bonne douche ferait du bien à l'attrapeur des Gryffondors, il avait envie d'une bonne douche bien chaude, histoire de se détendre après l'effort, rien de tel pour mieux savourer le repos du guerrier.
À ce détail près qu'il avait oublié la présence de Kim quand il la prendrait … enfin, ce n'était pas comme si elle ne le connaissait pas, il était relativement sans gêne avec elle, comme avec un grand nombre de personne d'ailleurs.

Entrant dans le vestiaire où ils avaient entreposé leurs affaires le lion se posa sur le banc avant de souffler un coup.

« Pouah … ça fait un moment que j'ai pas autant transpiré, faudra qu'on remette ça, que je te mette ta branlée ! »

Il en rit.

« Sans dec', c'était cool, on se refera des entraînements comme ça, c'est super pour la forme et puis ça permet de souffler un coup, nan franchement c'est le pied. »

Tout en parlant, il avait déjà enlevé le haut de sa tenue, torse nu, on voyait évidemment les cicatrices de son opération sur le cou, cicatrices qui lui faisaient mal par moment, mais à force, il était habitué et il passait outre.
Se passant un peu d'eau sur le visage, pour se rafraîchir, il fit craquer sa nuque de manière assez sonore, signe que le tout était vraiment rafistoler ...
Ensuite, il se retourna vers Kim, devant elle, il lui dit d'un air amusé :

« Ah aussi … il est d'usage que les gagnants exigent quelque chose des perdants ... »

Il se rapprocha d'elle pour se mettre face à face et attendre qu'elle prenne son dû, largement gagné après un combat acharné, et quelques bleus bien mérités.

« Alors miss … ça sera quoi pour toi ? »

Ne sachant pas trop pourquoi il avait dit ça, cela semblait tout naturel chez lui, elle avait gagné, elle devait bien mériter une petite récompense, après, restait à elle de savoir ce qu'elle voulait.
Il ne savait pas si elle avait encore des sentiments pour lui, si elle le désirait encore, ou si elle avait besoin de lui pour il ne savait trop quoi, mais il était là pour elle, et c'était un moyen détourné de lui faire comprendre qu'il était à sa disposition.
Malaria l'indifférait de plus en plus, et tôt ou tard, il devrait se débarrasser d'elle, à moins qu'elle ne soit assez débile pour se couler elle même, chose qui n'était pas improbable.

De quoi avait elle envie ? Là maintenant, dans ce vestiaire.
Oui, elle était toujours aussi belle, elle n'avait pas changé …
Clignant des yeux, il attendit la réponse de Kim, un sourire satisfait sur le visage.
C'était son choix de toute manière, il l'assumerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 07/05/1998
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 03/08/2012
Parchemins postés : 457



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Kimberlie Vasheden inact


MessageSujet: Re: La balle ou la vie (Pv' Kim) Ven 28 Déc - 0:17

  • Magnifique. Ce sentiment de pouvoir se dépenser comme ça. Et si en plus on rajoute le fait que Kim avait gagné, il fallait vraiment qu'elle remette ça plus souvent. Même contre le légendaire H, elle avait vaincu. Il était clair que sur un vif, elle n'aurait eu clairement aucune chance. Le lion avait ce don pour l'endurance, le long terme. Alors que le souaffle, ça se jouait sur un petit truc minuscule, une ouverture de balai un peu trop exagéré et bam, l'adversaire en profite en un rien de temps.

    C'était ces après-midi là que Kimberlie aimait. Qui lui remontaient le moral quand elle n'allait pas bien. Et pour ne rien gâcher, avec H...

    « T'as roxxé championne ! Franchement chapeau bas, va falloir que je gonfle mon équipe à mort pour rivaliser avec toi … tu me files un coup de main pour choper les cognards ? »

    Elle dut redescendre de son petit nuage tellement confortable - à savoir le balai. Kim le remercia d'un sourire. Elle n'avait pas vraiment besoin de compliments mais ça faisait toujours du bien à entendre, surtout de certaines personnes. Kimmy savait bien qu'elle ne rivalisait pas contre le rouge et or sur tout. Il aurait très bien pu gagner avec un peu de chance.

    Sans s'éterniser, elle prit au vol la batte en hochant la tête. Mais cela ne lui servit pas à grand-chose devant la démonstration de son ex, qui eut les deux cognards en un coup.

    "Ouah ! 2 en 1 comme on dit."

    Ils rangèrent le reste rapidement vu qu'ils étaient habitués. Le plus long généralement c'étaient les cognards, Mais ça avait été vite réglé... Ils purent rentrer dans les vestiaires pour ranger la malle et se changer. Sans oublier la douche. Avant l'entraînement, elle n'y avait pas pensé plus que ça, mais maintenant qu'ils étaient dans les vestiaires assis, comme ça... Ca allait être un peu bizarre. Evidemment, H savait détendre l'atmosphère en ne laissant surtout pas le silence s'installer. Excellente idée.

    « Pouah … ça fait un moment que j'ai pas autant transpiré, faudra qu'on remette ça, que je te mette ta branlée ! »

    "C'est clair ! Par contre, tu vas devoir t'entraîner beaucoup avant de me battre sur ce terrain..."

    Dit-elle en riant. Elle montra les muscles de ses bras tout en hochant la tête fièrement. Ca faisait du bien de faire les cons des fois.

    « Sans dec', c'était cool, on se refera des entraînements comme ça, c'est super pour la forme et puis ça permet de souffler un coup, nan franchement c'est le pied. »

    "C'est quand tu veux. Des entraînement comme ça, j'pourrais en faire tous les jours. C'est juste... jouissif. Ouais, c'est le mot."

    Elle s'allongea sur le banc pour souffler un moment. Kimmy en profita pour enlever ses protections pour être plus à l'aise. Elle ferma les yeux. Et quand elle les rouvrit, Kim avait sous ses yeux le torse nu d'H, qui dévoilait quelques cicatrices. La belle blonde ne put s'empêcher de l'observer pendant qu'il se mettait de l'eau sur le visage. Il n'avait pas changé. La blondinette décida de se déshabiller aussi.

    « Ah aussi … il est d'usage que les gagnants exigent quelque chose des perdants ... »

    La verte posa son pantalon sur le banc. Elle s'arrêta et le dévisagea un instant. Ses yeux parcouraient son torse de haut en bas. Il se rapprocha pour s'arrêter bien en face de la Serpentard.

    « Alors miss … ça sera quoi pour toi ? »

    Kimberlie essayait de garder un visage impassible, mais elle n'en menait pas large. Cette phrase résonnait dans sa tête. Ils étaient enfermés tous les deux, dans un vestiaire, encore transpirants et sur le point de prendre une douche ensemble. Est-ce qu'il l'aimait encore ? Bonne question. Elle ne voulait pas y réfléchir pour l'instant. A ce moment-là, Kim pensait juste à la main du rouge et or sur ses hanches, son ventre et un tas d'autres endroits...
    Kimmy n'eut même pas une pensée pour Malaria. Elle n'en avait rien à faire d'elle.
    Pour toute réponse, la belle mit sa main sur le ventre de son ex et d'un geste rapide, fit descendre jusqu'au sol le pantalon du Gryffondor. Elle se rapprocha un peu plus de lui, et l'entraîna sous les douches, tout en se débarrassant de son haut. Allait-elle le regretter ? Qui sait. Pour le moment, elle s'en foutait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: La balle ou la vie (Pv' Kim) Ven 28 Déc - 14:28

Avertissement:
 


Au fond, H n'avait pas changé.
Depuis qu'il avait quitté Kim, il n'avait pas vraiment songé à sa vie 'sentimentale', se préoccupant plutôt de ses pulsions masculines que du reste. Il avait le chic pour plaire aux demoiselles, pensez, un attrapeur un peu bruyant réputé pour être un badboy doué en magie noire, ça plaisait forcément à la gente féminine. Soit on aimait le coté sportif, soit aimait le coté 't'es trop dark', ou encore l'attitude rebelle, bref, H ou le bourreau de ces demoiselles.
Mais même s'il avait eu des prétendus amourettes, comprenez par là plan cul régulier, ça n'avait jamais été comme avec Kim.
Malaria n'avait été qu'un jouet d'un moment, un jouet amusant, que l'on pouvait frapper sans l'endommager, que l'on pouvait lancer contre un mur sans risque de l’abîmer, le parfait petit larbin qui avait fait couler les bouseux, et après ça ? H vous aurait dit d'une manière si grasse : 'un trou comme un autre'.

La miss Vasheden l'avait retrouvé à son retour, l'année passée dans le coma aurait pu endommager leur relation amicale, mais plus que ça, il en était venu à éprouver quelque chose pour cette blondinette, il ne pouvait pas mettre le doigt dessus, c'était bien plus compliqué.
Cette relation avait toujours été fusionnelle, forte, une sorte de symbiose, et même si désormais quelques années scolaires les séparaient, cela n'avait pas ébréché ce lien fort, puissant.
En fait, peut être que la Serpentard était la bonne, celle qu'il pouvait attendre sans même chercher, le destin avait fait que les deux se rencontrent par le plus grand des hasards, et qu'importe les souffrances, les épreuves, ils étaient encore unis.

Il fallait le dire, quand H était avec une autre, il avait toujours une petite pensée pour elle, pour son amie, son ex, et peut être plus sans qu'il ne sache.
Avec Kim, ça avait été à la fois magique, et intriguant. Oui, cette blondinette qu'il connaissait depuis Poudlard, avait toujours été une curiosité pour lui, il l'avait rapidement considéré comme supérieure à lui, ou du moins comme son égal, et elle le prouvait encore, au Quidditch, elle avait su devenir une petite prodige, l'enseignement du Gryffondor n'en était pas que responsable, il y avait beaucoup d'elle, et inutile de le nier, la poursuiveuse savait sublimer les apprentissages.
Et avec elle, Mercurius avait appris bien des choses, des choses qu'il avait su sublimer à son tour … ce lien fusionnel, comme une symbiose permettait à la fois à l'un et l'autre de s'élever un peu plus chaque jour, pour le meilleur et pour le pire, comme un sacrement tacite.

Le doute n'était pas permis, il ressentait vraiment quelque chose pour elle, mais il ne savait pas si cela était dû à une amitié forte, ou a plus, mais elle était si belle … comment ne pas en profiter ? Comment l'oublier ? Impossible de ne pas la désirer, cette perle perdue, une noirceur en elle l'attirait un peu plus à chaque paroles échangées, c'était comme une drogue, mais en plus doux, en plus obscur, mais avec les mêmes effets d'addictions et cette illusion de plaisir, de bonheur, plaisir mu par une équivalence sommaire mais qui donnait à l'un et à l'autre, ce qu'au fond ils désiraient secrètement, une partie de l'autre. Une partie de chaire contre une partie d'esprit, là était le deal de l'affection et de l'amour.

Quand il la regardait dans les yeux, il avait envie d'y voir ce qu'il voulait admirer, mais c'était bien là le problème, il y voyait déjà ce qu'il voulait voir, alors était ce une simple illusion de son esprit, ou était elle tout bonnement parfaite ?
L'un dans l'autre, c'était peut être l'adrénaline de ce match, mais il avait envie d'elle, comme au premier jour. Perdu puis retrouvé, il la désirait encore, et à plus forte raison … elle était si belle.
L'excitation non dissimulée de ce corps sublime, la compassion n'avait pas raison d'être, le vainqueur prenait ce qu'il voulait du vaincu, mais là, c'était l'annonce d'un regard, l'échange ne saurait tromper les esprits énervés et enivrés de ce désir soudain sans vraiment l'être.
On tomba le pantalon, le haut, puis le bas, comme ils avaient coutume de le faire autrefois.
Les douches ajoutant à la passion ardente une eau chaude qui ruisselait entre les deux corps entremêlés.

Un baiser.
Puis un autre.
Le lion se laissant comme toujours submerger par ses désirs, ses passions, ignora totalement le reste, inutile de penser à ce qui n'avait plus d'importance en cet endroit, à cet instant, il n'y avait qu'elle et lui, pour un moment à deux, signe du renouveau et de la renaissance d'une passion qu'il avait pourtant voulu faire taire.
La sueur se mêla au torrent de la douche.
Il passa une main délicate dans les cheveux de la blonde, atteignant cette nuque divine alors qu'il l'embrassait avec fougue comme il avait l'habitude de le faire.
Son autre main passa le long de la cuisse de la belle, comme une caresse promise après de trop longs mois de séparation.
Azkaban n'aurait su éveiller un désir plus intense, l'attente avait été trop longue, beaucoup trop.

L'étreinte du jeune homme se resserra, et quand ils purent atteindre le mur de cet endroit où renaissait la passion, les caresses se firent plus osées, sans crainte d'être jugé, car personne d'autre qu'eux ne saurait ce qu'il s'était passé ici même.
Tout en elle lui avait manqué.
Sa poitrine de jeune fille, si délicate, si précieuse au toucher, sa façon d'embrasser, elle était une femme délicate, mais dangereuse, comme une rose, les épines dissimulaient un parfum onctueux.
Elle était parfaite, elle était pour lui, rien, ne pouvait à nouveau les séparer, et arriva ce qu'il devait arriver.

Se retrouver.
S'aimer.
N'être qu'un.
Profiter.
Car l'un sans l'autre, n'était que pure perte de temps.
Tel était le requiem de l'amour, du plaisir charnel, de ce qui signait probablement le retour à un statut que l'une désirait, et que l'autre ne voulait admettre.
Mais la force de cet acte était bien plus grand, et les conséquences, si on pouvait les appeler ainsi, n'était là que pour éclairer un esprit peut être endolori par tant de tourments internes, par ce qui était comme souvent, le tracas du quotidien.

Après un long moment, ils sortirent du vestiaire, les affaires rangées, ce divin moment encore dans les esprits, mais tout plaisir n'est il pas éphémère ?
Il fallait remonter au château, retrouver son habituelle condition d'élève mais qu'en était il d'eux ? Comment voulait elle le voir ? Était ce un moment parmi tant d'autre, ou au contraire quelque chose de plus fort ?
H ne savait pas, et il n'avait pas vraiment d'avis sur la question, c'était confus, vraiment embrouillé, alors en remontant sur le chemin du château, arborant les blasons de deux maisons ennemies, il lui demanda après un soupire :

« Alors ma belle, on fait quoi du coup ? »

Manière de dire, que c'était à elle de prendre une décision à ce niveau, il suivrait, tout simplement.
Parce que tout ne dépendait que d'elle, et uniquement d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La balle ou la vie (Pv' Kim)

Revenir en haut Aller en bas

La balle ou la vie (Pv' Kim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-